Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Lun 27 Mai - 21:41

Entre Australie et Hong-Kong, vacances à vocation retraite d'hermite. D'où le peu d'extraits partageables. Je n'avais pas ouvert ce journal depuis le retour de ce périple. Hier soir, en mal de lecture, il m'est plus ou moins tombé sous le nez.

Je viens d'en taper une première bafouille, que voici en intégrale:


"28.11.2011
Christchurch airport

J’ai inauguré mon matelas autogonflant ultra léger ici-même, il y a quelques heures. J’ai pu dormir presque deux heures dans le hall des arrivées, jusqu’à ce qu’un mec en uniforme vienne faire son travail et faire lever les voyageurs en transit. C’était vers 4h45. Depuis, j’ai somnelé sur une chaise, et je vais ensuite passer au bâtiment adjacent : celui des vols domestics, où j’irai faire ma toilette et petit-déjeuner.

Ce sont trois heures d’avance tout de même sur Brisbane, et un vol de 3h15 entre les deux pays voisins de l’hémisphère Sud, qui m’ont volé un bout de ma nuit, arrivée ici à 1h du mat’ locale. Le passage à la douane et à la sécurité s’est fait rapidement et plutôt sympathiquement, atmosphère détendue malgré l’heure tardive.

-Ho ! Wow ! That’s a very nice packpack you’ve got here! ( C'est un bien joli sac à dos que vous avez là!) Me dit la femme en charge d’examiner mon sac. Pas de doute, je suis bien au pays des randonneurs et des activités de plein air !

Ma tente part en inspection séparée et l’homme me la ramène avec un grand sourire :
-I’m not sure I put it back as nicely as you did. (je ne suis pas sûr que je l'ai remise aussi bien que vous l'aviez fait).

Serait-ce vrai, alors, que les Kiwis seraient très similaires aux Irlandais dans leur amabilité? A confirmer.

Je file au terminal des départs domestics. L’aéroport n’est vraiment pas très grand mais après tout, la Nouvelle-Zélande compte autant d’habitants qu’en Irlande, alors on ne peut pas être surpris. D’ailleurs, hier soir, quand on survolait l’île avant d’attérir, j’étais agréablement surprise de constater le peu de loupiottes au sol, et je me réjouissais de cette apparente faible densité de population, qui annonçait pour moi les vacances sauvages que je venais chercher ici. Ha ! Je sens que je vais beaucoup aimer ce séjour en Nouvelle-Zélande !"

(...)


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Mar 28 Mai - 13:45

J'attends la suite avec bonheur. bisou

ps : et, oui, les kiwis me sont également apparus extrêmement polis et serviables.
Juste un peu... frileux : pour eux, l'Australie, c'est le pays de tous les dangers ! rire

ps2 : un matelas auto-gonflable, voilà qui m'intéresse au plus haut point ! Des infos ou un lien à me donner ? (sinon, je chercherai)
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mar 28 Mai - 16:42

pataugas a écrit:ps : et, oui, les kiwis me sont également apparus extrêmement polis et serviables.
Juste un peu... frileux : pour eux, l'Australie, c'est le pays de tous les dangers ! rire

ps2 : un matelas auto-gonflable, voilà qui m'intéresse au plus haut point ! Des infos ou un lien à me donner ? (sinon, je chercherai)
RePS : Tu vas rire en lisant la suite...
RePS2 : Ici et dans tous les magasins de sport et rando, Decat' inclus évidemment.


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Mar 28 Mai - 17:07

top !
Je ris déjà: auto-gonflable mon c...anapé ! Faut souffler dedans, comme pour les matelas gonflables de ma dinosaur-generation ! fiesta
Bon, t'es pardonnée parce que la pluie qu'est en train de tomber arrose généreusement mes plants de tomates et mes cives.
Je retourne m'asseoir dans le Kiwi-Flight pour la suite. sourire
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mar 28 Mai - 21:07

Ha mais non! Il est reellement auto-gonflant! furax Tu le deroules, laisses la valve ouverte, et hop! en 2 minutes il s'est gonfle! t'as juste a remettre un petit souffle (oui! oui! un![u]) pour le gonfler "a bloc". Attention, c'est pas du 20 centimetres d'epaisseur, hein! clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mar 28 Mai - 21:27

Nelson, une demi-journée plus tard


Voici que le soleil pointe ses rayons sur ce lively country town, entouré de collines verdoyantes aux sommets encore ennuagés. Le vol de ce matin entre Christchurch et Nelson fût de loin le plus beau vol que j’ai pu effectuer à ce jour, et je n’ai certainement pas besoin de préciser pourquoi si on a en tête un peu des images du Seigneur des Anneaux (en y ajoutant la côte aux étendues de plages et les hectares d’ajoncs jaunes en fleurs) !

Je continue sur une brassée de premières impressions positives et, aussi superficiel que cela puisse paraître, je pense que même après un séjour approfondi dans ce pays, je le classerais selon mes standards dans le Top 5 des pays où il fait bon vivre. Bien sûr, mes standards ne sont pas du goût de la majorité des gens, la pluie n’affectant en rien mon jugement d’un pays, au contraire : j’aime par-dessus tout les contrées émeraudes, et le vert ne vient jamais sans une quantité conséquente de larmes de nuages.

Je rigolais intérieurement dès mon arrivée à Nelson ce matin, sous un crachin plutôt frisquet, de voir la plupart des Kiwis autour de moi en manches et jambes courtes. Et je repensais à la discussion que j’avais hier avec trois Australiens.

- Les Kiwis, ils croient toujours qu’il fait beau chez eux, et même sous la pluie et dans le froid, tu les vois en manches courtes ! lançait le premier (et seul résident sur le sol australien) ;

et le second, résident irlandais, de reprendre :
- Comme les Irlandais ! En plein hiver, ils s’habillent comme en été ! Et pourtant, même leur été n’est pas fait pour les manches courtes !

Le trio australien continua ensuite sur le « funny accent » de leurs voisins :

- Demande-leur de dire « six » ! Lance le même premier.
- Et « fish and chips » reprend le même second en éclatant de rire.
- Et aussi, « eggs » ! Conclut enfin le dernier.

La rivalité légendaire entre Aussies et Kiwis. Il faudrait maintenant que j’aie la version inverse de la part des Kiwis pour rééquilibrer la balance à jokes.

Une chose est sûre : sacré accent qu’ils ont par ici, dans le Nord de l’île du Sud. Des Ecossais de l’hémisphère Sud, presque ! Peu de Polynésiens et peu de cosmopolité (ndlr:si, ca existe!), des gens majoritairement blancs et au teint pâle, aux visages qui ne cessent de me rappeler… les Irlandais ! Ils ont quand même une physionomie plus grande et plus carrée que leurs cousins du Nord (pas difficile !). J’observais bien les mecs, ce matin, à l’aéroport et dans l’avion (je suis en mission pour des copines !), et j’en suis vite arrivée à deux conclusions. Trois en fait. 1- Les Kiwis, ils vieillissent mal (comme les Irlandais… encore !). 2- Il n’y a que les Polynésiens qui me font de l’effet jusqu’à présent. 3- Je soupçonne les All Blacks d’être recrutés sur leur physique avant leur qualité de jeu, parce que les Champions du monde des beaux mecs (ex aequo avec les Bleus), ils le sont certainement ! Mais alors, les autres beaux mecs du pays, ils sont où ? Merde alors ! Moi qui croyais que l’équipe de rugby la plus célèbre du monde était un panel représentatif de la gente masculine néo-zélandaise, je tombe de haut ! Aïe ! Ils ont quand même en grande majorité, une carrure de rugbymen, mais de rugbymen amateurs, pas professionnels… Je laisse ma place aux copines, je suis partageuse.

(...)

Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Mer 29 Mai - 6:42

Lilie a écrit:
La rivalité légendaire entre Aussies et Kiwis. Il faudrait maintenant que j’aie la version inverse de la part des Kiwis pour rééquilibrer la balance à jokes.

Auckland. Embarquement pour Sydney. Contrôle sécurité.
- Nous autres Kiwis, nous parlons anglais. Les Australiens, eux, croient parler anglais !
avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Mer 29 Mai - 7:18

pataugas a écrit:Auckland. Embarquement pour Sydney. Contrôle sécurité.
- Nous autres Kiwis, nous parlons anglais. Les Australiens, eux, croient parler anglais !

Que mes Amis Australiens (que j'aime beaucoup) me pardonnent, mais je crois bien que mes autres Amis "Kiwis" sont un petit peu dans le vrai ! rire

Et j'en veux pour preuve: je comprends assez difficilement l'anglais parlé par les Australiens (plusieurs répétitions de phrases sont nécessaires) alors que je comprends assez aisément celui parlé par les Néo-Zélandais !!! Han!! gag !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mer 29 Mai - 13:06

pataugas a écrit:
Lilie a écrit:
La rivalité légendaire entre Aussies et Kiwis. Il faudrait maintenant que j’aie la version inverse de la part des Kiwis pour rééquilibrer la balance à jokes.

Auckland. Embarquement pour Sydney. Contrôle sécurité.
- Nous autres Kiwis, nous parlons anglais. Les Australiens, eux, croient parler anglais !

rire top !

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mer 29 Mai - 13:09

Albatros a écrit:
pataugas a écrit:Auckland. Embarquement pour Sydney. Contrôle sécurité.
- Nous autres Kiwis, nous parlons anglais. Les Australiens, eux, croient parler anglais !

Que mes Amis Australiens (que j'aime beaucoup) me pardonnent, mais je crois bien que mes autres Amis "Kiwis" sont un petit peu dans le vrai ! rire

Et j'en veux pour preuve: je comprends assez difficilement l'anglais parlé par les Australiens (plusieurs répétitions de phrases sont nécessaires) alors que je comprends assez aisément celui parlé par les Néo-Zélandais !!! Han!! gag !


En fait, les neozelandais, j'en avais rencontre a la pelle en Europe, et leur accent ne me posait pas de probleme du tout. Je pense que c'est l'accent local d'ou j'etais qu'etait corse, m'est avis que j'aurais eu beaucoup moins de mal en ville... comme toujours. clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mer 29 Mai - 13:12

Je suis allée faire un tour au supermarché pour y faire mes provisions (deux kilos de noodles, fruits secs et barres céréales) et j’ai zyeuté les rayons fruits et légumes et viandes. Produits à 90% locaux, un peu d’importation australienne et asiatique pour le reste. Ça, ça contribue forcément à un bon classement dans la liste des pays où il fait bon vivre (critère ici opposé à l’Irlande qui importe en grande majorité) !

Bizarrerie locale (bizarrerie d’un point de vue extérieur mais peut-être normalité ici) ou coïncidence, depuis ce matin, j’ai quand même vu trois personnes se déplacer pieds nus, dont un homme d’une cinquantaine d’années habillé proprement dans le supermarché où je faisais mes amplettes, un enfant d’une dizaine d’années dans un café, à la table avec ses grands-parents, et un enfant un peu plus jeuneà l’aéroport de Christchurch. Tous, les talons noirs, preuve qu’ils se déplaçaient bien sans chaussures. Ca ne me dérange absoluement pas, le pied étant une chaussure naturelle (la meilleure qu’il soit). C’est simplement que je n’ai jamais remarqué ça ailleurs, dans un autre pays « occidentalisé ». Serait-ce l’extension de l’impression très « laid back », relax, qu’ils me donnent, ces gens ?
Nelson est un petit town (pour mes standards, mais pour 4 millions d’habitants, c’est sans doute le blède le plus important à des kilomtres à la ronde !), enfin quand même ! Ils ont les pulsations à deux par minutes, et le mot stress ne fait certainement pas parti de leur vocabulaire ! Pis tous très sympas, que ce soit dans les magasins, à l’aéroport, dans les rues, les automobilistes également. Je sais, ça fait encore tout mielleux et « Lilie au pays des Bisounours », mais ce sont mes premières observations (je n’ai jamais été aussi positive pour l’Australie, par exemple).

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Mer 29 Mai - 23:26

Pre-Scriptum: dedicace a Pataugas. clin d'oeil

Ha ! Et merde ! Je suis en train de me faire bouffer vivante ! Voilà LE point noir que j’ai vite remarqué ici : les moustiques ! Premier achat : Bushman, la crème qu’un pote irlandais ayant passé l’année dernière en Nouvelle-Zélande m’a recommandée, et celle-là même que la pharmacienne m’a donné quand je lui ai demandé sa crème repoussante la plus puissante, incluant les horribles sandflies, équivalents néozélandais des midges irlandais, en pire, je crois ! Voilà sans doute LE critère décisif qui ferait que je ne pourrais jamais mettre ce joli pays en tête de liste des pays les plus agréables à vivre ! De toute façon, j’ai commencé à me faire bouffer dès ma première sortie australienne, il y a quelques jours. Ca faisait dix minutes que j’étais dehors, deux minutes que j’avais posé mes fesses dans le train pour le centre de Brisbane, que j’ai fait « Aïe ! » en regardant sous mon bras, près de mon aisselle. Une fourmi en tombait, et deux points rouges aparaissaient déjà. Je ne les ai pas touchés malgré la démangeaison, et aujourd’hui, c’est devenue une bosse rouge de la taille de mon poing. Je ne comprendrai jamais les gens qui partent en Lune de miel en Australie : le pays le plus inhospitalier du monde ! Toute créature vivante y est dangereuse ! Ok, être allergique à tout ce qui pique, et en plus attirer toutes ces bestioles n’aident en rien, j’admets. J’ai d’ailleurs pris en consideration cet aspect de la Nouvelle-Zélande avant de me décider, mais j’ai choisi de prendre le risque, sachant pourtant que les piqûres d’insectes peuvent véritablement me faire tourner un séjour au cauchemar.
Je croise les doigts, mais en venant ici pour dormir sous toile de tente dans un parc national, je me demande si je ne cours pas tout droit au suicide…

J’attend le bus pour Saint Arnaud, point de départ du Travers Sabine Circuit, à 1h30 de trajet d’ici.

(...)


Lilie

avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Jeu 30 Mai - 6:51

Les mossies du nord de l'Australie ! rire
Y'a pas plus affamé qu'eux. bave (t'as vu Wap, je l'ai inauguré)
Ils te piquent à travers la toile d'un pantalon de type commando, bravent toutes les spirales fumantes et même les répulsifs les plus toxiques, c'est à croire qu'ils aiment ça.
Le moustique, en réalité la seule bestiole avec laquelle il m'a été difficile de composer, dans ce pays.

Je retourne à ma place dans le Kiwi-Flight pour la suite...
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par mamina le Jeu 30 Mai - 11:15


Chouette ! voilà un carnet bien agréable à lire....
sympa Lilie de nous faire partager ton voyage en détail.... nous avions déjà vu qques photos !

Bises pluvieuses à tous
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Skyrgamur le Jeu 30 Mai - 12:22

Merci Lilie pour toutes ces infos.
Je n'irai jamais dans ces contrées car je n'aime pas les moustiques car eux m'adorent.
Rien qu'en quelques heures, en pays "civilisé (Agen)j'ai eu le visage bouffi et les oreilles décollées. étoiles

En Islande, pas de moustiques. sourire


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par mamina le Jeu 30 Mai - 14:04


Pas de moustiques en Islande ?????

Ben je t'assure qu'à plusieurs endroits nous avons du fuir devant des charges de bataillons qui nous attaquaient avec virulence !!! en particulier dans des zones humides et quand nous marchions sur la mousse.... nous devions les déranger ! je me souviens aussi d'un pique-nique au pied du volcan Hekla où nous avons du nous rapatrier dans la voiture !
Peut-être que ce sont des petites mouches qui ne piquent pas ?
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Skyrgamur le Jeu 30 Mai - 15:21

Ce sont des moucherons (Mý) qui s'infiltrent partout. On les trouve dans les zones de reproduction principalement en juin et septembre. Mývatn est le nom du lac aux moucherons.


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
geob

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par geob le Jeu 30 Mai - 16:19


Je me souviens d'un reportage sur France Inter, à propos du "marcher pieds nus", ou "barefooting". Beaucoup de liens sur internet !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Jeu 30 Mai - 22:51


Je me souviens d'un reportage sur France Inter, à propos du "marcher pieds nus", ou "barefooting". Beaucoup de liens sur internet !


Ha! Merci Geob! Je vais rechercher ca de suite! top ! J'ai aussi zyeute le net apres mon retour de New Zealand, et comme je l'envisageais, Nelson est en fait un gros centre commercial et industriel en Nouvelle-Zelande avec une population d'environs 40 000 personnes et une activite portuaire assez importante. Pourtant, je n'aurais pas parie pour plus de 10 000 personnes, ca fait vraiment country town, le genre de town recule des US ou Canada, vous savez, ceux des settlers aux milieux des paysages sauvages ou on a l'impression que rien ne se passe si ce n'est un long fleuve tranquille...


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Jeu 30 Mai - 22:55

Effectivement, un premier article du NY Times raconte que le journaliste en question a de suite remarque un nombre inhabituel de gens qui marchent pieds nus dans les supermarches, sur les trottoirs: http://tvnz.co.nz/national-news/striking-number-kiwis-walk-around-barefoot-ny-times-4835491


Ce ne serait donc pas une coincidence! sourire


Merci Geob!


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Ven 31 Mai - 12:08

30.11.2011
Upper Travers Hut, 1350m, Nelson LakeS N.P.

J’ai complété mon deuxième jour sur le Travers-Sabine Circuit. (…) c’est ce dont j’avais besoin : montagnes, forêt, et eau, pour me ressourcer. Hier, je n’ai vu absolument personne, seul un jeune américain est arrivé à la hut une demi-heure après mon arrivée. Le parc national est réglementé, et les bivouacs doivent se faire près des huts (refuges), c’est donc le point de ralliement des quelques âmes isolées qui s’y retrouvent en fin de journée. J’ai pu mettre ma tente plus loin en amont, près de la rive surplombant le torrent (pas conseillé, mais les prévisions météo étaient au beau fixe, et peu de choix pour mettre ma tente). Aujourd’hui, j’ai croisé trois personnes en sens inverse du miens, et je savais que je n’avais personne derrière mois à moins de deux heures de marche; alors, dès que l’occasion s’est présentée, j’ai fait tomber mes vêtements pour un bain que j’attendais impatiemment. Pas de chance, l’eau était tellement froide que je ne pouvais me faire masser les pieds que par séances de dix secondes, ça devenait insupportable de douleur si je les laissais plus longtemps ! Adieu le massage des épaules par le torrent que j’aurais pourtant tant aimé, je me suis simplement aspergée d’eau glaciale à plusieurs reprises. Ensuite, sieste et massage des pieds (à la main cette fois-ci) sur une plateforme rocheuse ensoleillée. J’ai pu me baigner à nouveau ce soir, et pour de bon, dans cette même rivière, plus haut en altitude mais à la température bizarrement bien plus tolérable, à quelques centaines de mètres d’où se trouve ma tente, dans un cadre idyllique entouré de pics montagneux encore coiffés de duvets neigeux, en lisière de forêt. Je ne me suis pas faite attaquée par les tant redoutés sandflies, mais j’ai bien peur que l’emplacement de ma tente ce soir, près d’un petit cour d’eau, au pied de la hut, ne mette fin à cette exception.

Il commence à faire frais, à peine 19 heures. Petite soupe en extérieur, et je me glisserai ensuite dans mon doux duvet.

(…)


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Invité le Sam 1 Juin - 12:02

"Upper Travers Hut, 1350m"

Ca fait combien en pieds ?

Parce que les deux tiens, sont toujours entrain de cavaler et en plus de souffrir, on dirait.

Je suis ravie de découvrir cette nouvelle tranche d'existence sous d'autres latitudes.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Sam 1 Juin - 14:28

"Upper Travers Hut, 1350m"

Ca fait combien en pieds ?

Parce que les deux tiens, sont toujours entrain de cavaler


Deux, justement.clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Sam 1 Juin - 14:34

01.12.2011

Les noodles sont en digestion, et je suis toujours toute seule à la hut, refuge forcé pour échapper aux sandflies. Il est 16h30 et je prie fort pour ne voir personne. Je n’ai envie de voir personne, seulement les deux versants montagneux face à moi, apprécier le ronronnement de Travers River sur ma droite, et la musique envoutante du vent qui s’est levé depuis le milieu de journée. Quand je suis partie ce matin, et pendant toute l’ascencion, ainsi que durant ma première heure au col, le vent froid qui souffle maintenant était tapi dans sa grotte.

Le spectacle du haut des 1787m au col est époustouflant, comme on peut l’imaginer. J’ai versé ma larme d’émotion quand les pics enneigés me sont apparus, de l’autre côté de la vallée, Mount Travers juste derrière moi. En me retournant, face à ce Monsieur, si je fermais les yeux, je pouvais sentir sa force, tellement présente. Il faut respecter les montagnes, elles sont vivantes, et habitées d’énergies non palpables avec les mains. Je suis montée un peu plus haut, sur un pic rocheux face nord. Le spectacle devient éblouissant de beauté quand, sous un ciel bleu immaculé, les différentes chaînes et sommets enneigés se laissent apercevoir. J’ai dû rester une heure sur mon nuage rocailleux, émerveillée, et pensive. Il paraît que l’on détruit tout ça, cette belle planète qu’on nous a prêtée. Ces montagnes face à moi, pleines de vie, de force et d’énergie, seront-elles là d’ici quelques générations humaines ? (…)

Le soleil toujours présent, mais Mount Travers a maintenant un nuage gris au dessus de la casquette, depuis un bon moment, et les nuages au loin semblent eux-aussi bien installés. Je crois que j’ai eu de la chance aujourd’hui, car même si les prévisions semblent au beau temps, je ne crois pas que demain sera aussi ensoleillé, la-haut, qu’aujourd'hui. J’aime ma compagnie de ce soir : les montagnes, l’eau, et le vent.


(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Lilie le Lun 3 Juin - 12:49

02.12.2011

Temps magnifique dehors, mais je suis obligée de rester à l’intérieur de la hut, les sandflies venant m’envahir au bout de trente secondes d’immobilité. Depuis quinze minutes, un Kiwi m’a rejoint, la soixantaine passée. Il est épuisé, arrive de Cupola Hut, 2h30 de descente abrupte après quatre heures de sommeil. Il vient de me dire que c’était sa dernière fois là-haut, qu’il ne devrait même pas randonner, à cause de son dos. Pour lui, grimper là-haut maintenant, c’est seulement peine et gêne, plus de plaisir du tout. (…) Il m’a dit que la dernière heure de grimpette est vraiment éreintante de raideur. Bon, il m’a aussi dit que c’est le plus bel endroit du parc, avec une vue « Ho ! It’s just...! ».

Il connaît très bien les environs ayant travaillé pour le parc national, et ayant aidé à la construction de cette hut il y a 33 ans. Je l’ai remercié, parce que le niveau d’entretien des pistes et la qualité des huts sont exceptionnels ! Double vitrage pour les plus en altitude, toutes équipées d’un poêle à bois, coin cuisine en inox, tables et banc de qualité, matelas super confortables (qu’ils semblent), un préau, parfois même un sas d’entrée fermé pour pouvoir faire sécher les affaires trempées ! Cet homme, randonneur expérimenté, me disait que ce trek est très populaire pour les locaux mais pas très connu dans le reste du pays. Je l’écoutais parler, et mon dieu ! Que j’étais bluffée par la popularité de la randonnée dans ce pays ! Il semble même qu’après Noël, période estivale ici, tous les Néo-Zélandais prennent leurs vacances d’été pour… randonner le pays ! Il m’a aussi dit que j’avais fait le meilleur choix pour être tranquille, qu’à cette saison, c’est super calme jusqu’à Noël, mais qu’après, c’est vraiment "crowded" (plein de monde). Il m’a aussi dit que j’avais fait un très bon choix pour ce parc, méconnu des étrangers qui ne font souvent que passer à Nelson pour aller au populaire Abel Tasman National Park. Beaucoup d’Allemands dit-ils (grimace de sa part), de Britanniques… mais peu de Français. Je suis surprise !

Une mine d’information, cet homme, et dieu qu’il doit être bon de l’avoir dans son entourage !


(...)


Lilie

Contenu sponsorisé

Re: Petits extraits d'un carnet de vacances neo-zelandaises

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 22:41