Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Un mécréant

    Partagez
    avatar
    geob

    Un mécréant

    Message par geob le Mer 26 Juin - 11:42

    Un mécréant (1)


    Ce fut une bien triste fête de la musique : il faisait frais, il n'y avait pas beaucoup de musiciens dans la rue, et la morosité battait la mesure. Un petit attroupement sur le boulevard Edgard Quinet attira son attention, enfin surtout le son très rock - ses goûts sont très éclectiques. Quatre musiciens et une chanteuse réussissaient à capter l'intérêt des badaux ; des enfants excités dansaient comme des pantins désarticulés sur le "Gloria" des Rollings Stones. Oui, c'était pas mal, se dit-il. Il fit même quelques photos, comme ça, au débotté.








    Il écouta un autre morceau, qui avait réenclenché aussitôt le déchaînement saccadé des enfants sous les yeux énamourés de leurs parents ;  il décida de rentrer chez en passant par le quai n°24 de la gare Montparnasse. Entre la gare et la tour du même nom,  les sectateurs de l’Église du septième jour avaient sans doute fini leur installation pour leur concert à but prosélyte. Il était déjà passé devant eux, il y avait une heure à peine, mais ils n'étaient pas prêts, ce qui n'avaient pas empêché de jeunes noirs, africains ou antillais, de distribuer des petites feuilles de couleur où était annoncée "la parole libératrice de Jésus".

    Ils étaient plus que prêt. Une chanteuse s'efforçait de chanter une ode à Dieu, fort pénible pour les oreilles, devant un homme qui la filmait avec son caméscope, quasiment sous son nez. Sa voix manquait de tessiture, elle se prenait pour Sarah Vaughan alors qu'elle ressemblait à une concierge qui balayait les escaliers en martyrisant ses cordes vocales.

    Il s'approcha, mais ne sortit pas son appareil photographique. Il regardait, amusé, le SDF du quartier qui dansait entre la chanteuse et les nombreuses personnes, en majorité noires, assisses sur les marches du talus très apprécié par les pigeons - volatiles qu'il abhorrait par ailleurs. Allait-il photographier ce homme en guenilles, au visage cuit et recuit par le soleil, l'alcool, la crasse, le dénuement ?  Oui, c'est vrai, photographier la misère, des gens avachis, épuisés, ça fait toujours des clichés à fort impact, surtout si elle est esthétisante, mais cela ne le motivait pas outre mesure, et ce n'était pas original. Tout à coup, on l'interpella :
    - Avez vous entendu la parole libératrice de Jésus ?
    Un grand type, un chabin, lui proposait un prospectus jaune. Je l'ai, je l'ai, dit-il en souriant. Alors le gars le remit sur son paquet. Il avait un visage sympathique, rond, tacheté, il semblait heureux, habité par ses convictions religieuses dont il tenait, bien sûr, à les faire partager au monde entier. Malheureusement pour lui, il était plutôt comme un mouton qui veut convaincre un loup d'abandonner sa nature de carnivore pour devenir végétarien.
    - Je ne crois pas en dieu, dit-il gentiment, rien que pour l'encourager dans son entreprise œcuménique...
    avatar
    geob

    Re: Un mécréant

    Message par geob le Jeu 27 Juin - 16:09

    Un mécréant. (2)

    Il ne croyait pas en Dieu, la belle affaire ! Cette affirmation ne démonta son interlocuteur, bien au contraire.  Lui, il était grand et large d'épaules, il ne se laissait pas impressionner par de banales certitudes, il en avait vu d'autres, et il connaissait par cœur les éléments de langage fourni par son pasteur.
    - Vous ne croyez pas ? Mais Jésus, lui, il existe, il nous parle, il nous réconforte. Vous avez la Bible chez vous ?
    - Non, mais j'ai lu l'Ecclésiaste. Fascinant ce doute envers Dieu !
    - ???
    - Vous connaissez bien sûr le premier livre de la Bible, la Genèse ?
    - Bien entendu !
    - Vous avez remarqué que dans le verset 9, Dieu dit au peuple élu : "Va ! Conquiert le pays de Canaan et réduit sa population en esclavage".  Donc, Dieu est pour l'esclavage !

    Il ne s'attendait pas à ça, le prosélyte, son sourire bienveillant se désintégra soudainement, juste quelques secondes, puis, malgré cette lueur de méfiance qui s'était allumé dans ses yeux, son sourire revint, et il continua son prêche inutile  :
    - Non, non, je parle du nouveau testament, la parole de Jésus, omniprésente, elle nous guide tous et pour toutes choses !

    Au fond, il ne demandait qu'à être convaincu, croire, mais le gars se tenait à son discours pastoral d'une façon mécanique, sans se soucier de l'adapter aux personnes qu'il rencontre, aux circonstances.

    - Écoutez, je suis désolé, je ne crois pas, dit-il tranquillement. Notez que j'aimerais bien, il paraît que c'est une précieuse aide psychologique. En tout cas, rassurez vous j'arrive à vivre sans elle.
    Si après cela il ne part pas, se dit-il, je sors la batterie lourde. Mais non, l'autre ne voulait pas le lâcher, il le considérait comme une brebis égarée et il lui faire réintégrer le troupeau béni par Le Seigneur tout puissant se révélait être sa grande mission pour aujourd'hui, fête de la musique.
    - Jésus veille sur nous, même si vous n'y croyez pas, pensez-y, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, n'attendez pas qu'il soit trop tard. Tenez, ce soir vous allez vous mettre au lit et peut être que vous ne vous réveillerez pas...
    - Et alors ? Au bout d'une dizaine de jours, deux semaines maximum, on finira bien par me découvrir ! Les vers n'auront pas le temps de me manger !
    - ???

    Il resta bouche bée. Voyant cela, celui qui désirait juste qu'on le laissât tranquille, insista lourdement :

    - Hélas ! Nous ne sommes pas des créatures divines ! (il avait dit "hélas", juste pour atténuer ses propos). Vous savez, nous sortons tous de la mer... hum, je veux parler de l'océan, de l'eau quoi ! Avez vous vu des photos d'embryons, de fœtus d'un être humain et d'animaux ?
    - Non, dit-il, un peu sonné.
    - Leur similitude est stupéfiante !
    - Cela n'a rien à voir avec la religion chrétienne....
    - Vous savez pourquoi les chrétiens se sont séparés des juifs ?  Les premiers temps, les chrétiens n'avaient pas quitté la religion juive, puis, au bout de quelques années, je ne me souviens plus exactement, peut être un demi-siècle, ils ont voulu établir ce qui pourrait les différencier, alors ils ont choisi de sortir des règles du temple, et ils ont décidé de supprimer la circoncision !
    - Ah ! Ah ! Ah ! fit-il, en se forçant, en riant jaune. La circoncision ! Bon, je vais dire bonjour à des amis, bougez pas, je reviens.

    En effet, il se dirigea vers un groupe d'hommes, des membres de son église. A un moment donné, il se retourna : il avait le visage décomposé, comme s'il avait parlé avec le diable. Le mécréant le regarda s'éloigner avec un sourire ravi, enfin il s'en retourna chez lui.

    Pour cela, il dut passer entre le SDF et le public. Le SDF était complètement saoul, il commençait à provoquer les spectateurs et il l'entendit dire, la bouche baveuse et les yeux exorbités :
    - Moi, j'aime le diaaable !!!


    diablotindiablotindiablotindiablotindiablotindiablotin




    Maadadayo !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Un mécréant

    Message par Invité le Ven 28 Juin - 13:43

    .../...

    Qu'importe comment s'appelle
    Cette clarté sur leur pas
    Que l'un fut de la chapelle
    Et l'autre s'y dérobât
    Celui qui croyait au ciel
    Celui qui n'y croyait pas
    .../...

    Aragon

    Contenu sponsorisé

    Re: Un mécréant

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Mai - 10:16