Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    C'est pas drone !

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    C'est pas drone !

    Message par Invité le Ven 19 Juil - 16:46




    J'ai 20 ans et ceux qui disent que c'est le bel âge se gourent à l'aise blaise.
    Je parle pour moi, mais pour mes potes, c'est la même galère.
    J'ai pas de taf, juste mon bac et depuis un an, j'enchaîne les jobs de marde. Mac Do et l'usine à quenelles, cdd et recdd et toujours chez les parents.
    Ca va un moment.
    Avec mes potes, on se fait des soirées joystick et ça, c'est bien cool heureusement.
    Virtuel, réel, je ne confonds pas mais j'aime mieux virtuel faut dire, parce que tu as des potes au bout du monde, t'es jamais seul et y'a toujours quelqu'un de connecté.

    Mais après l'été, ma vie va changer. Faut parfois un rien pour que les choses bougent.
    Depuis que je suis tout petit, j'adore les engins télécommandés. J'ai eu des voitures de courses, des voitures tout-terrain, un bateau que je faisais naviguer sur la mare de mémé et à 18 ans, un hélicoptère. C'est comme ça que j'ai découvert les drones : la classe.

    En cherchant sur la toile, je suis tombé sur l'armée de terre qui recrute des pilotes de drones.
    L'armée, c'est pas mon truc. J'ai jamais compris les types qui font soldat. Obéir le doigt sur la couture à des ordres à la con, j'ai toujours trouvé ça débile. En plus, on t'envoie en Afghanistan ou au Mali pour te faire trouer la peau, faut être nase.

    Mais pour être pilote de drone, alors là, j'ai dit, banco.

    Pour être admis, j'ai lu tout le site de l'armée de terre qui te fait bien tout joli, histoire de répondre ad hoc aux questions.
    Le type recruteur, il m'a demandé :
    « Pourquoi voulez-vous être soldat ? »
    J'ai répondu nickel chrome :
    « Pour intégrer une communauté humaine, unie et ouverte sur le monde, pour protéger les français, la France et ses valeurs. »
    J'avais peur qu'il dise que je me foutais de sa gueule, surtout que j'avais pompé direct ce qu'il y avait d'écrit sur leur site, mais non, il n'a rien dit.

    Pour les tests, il fallait le bac et j'ai.
    Il fallait rigueur, réactivité, goût de la technique et ça collait.
    Et l'âge : moins de 25 ans et j'ai bon.

    D'abord, je pars à l'école des sous-officiers dans le sud pour apprendre les bases du métier de soldat. Ca me plaît moyen mais tant pis, je positive, je ferai du sport.
    Et après, victoire, je fais la formation spécialiste-drone pendant quatre mois à Chaumont.
    Je vais visiter la France sans débourser un rond et en étant payé comme sergent à 1450 euros : le panard.
    Adios la familia.

    Je vole, je vole de mes propres ailes, façon de dire, hein, parce que je vais piloter assis devant des écrans. Je me suis vachement informé et j'ai tout lu sur le sujet. Même l'histoire du type du Montana qui a quitté l'US air force parce qu'il n'en pouvait plus de zigouiller des types en Afghanistan en appuyant sur un bouton.
    Une chochotte ce mec.
    Mes parents sont comme lui ! Pas ravis de mon choix, mais c'est ma vie et j'ai choisi.
    Bien sûr, je ne suis pas une buse, faut pas croire. Je sais que c'est de la guerre moderne et que ça paraît moins grave parce qu'on est pas sur le terrain.
    Moi, ça me va tout à fait, je suis lucide sur moi-même et c'est pas le courage qui m'étouffe.
    Je serai utile pour la lutte contre le terrorisme avec de la guerre high tech propre et sans danger pour ma peau. Je me dis ça dans ma tête, j'ai une conscience comme tout le monde.

    Ils en manquent à l'armée des types comme moi.
    Appuyer sur le bouton pour dézinguer un terroriste à des milliers de kilomètres, paraît que c'est pas glorieux et qu'il y a des ratées. Moi, ça me plaît cette technique de précision et les écrans d'ordinateurs, je suis dedans, enfin dessus, depuis que je sais lire, c'est dire. Ce sont quand même des tirs de missiles de précision.

    Les américains, ils ont le Prédator. Il est super élégant avec des ailes affûtées. Nous en France, on a le dassault neuron qu'est un drone de combat furtif et l'autre le sagem sperewer B aux ailes super larges qui transporte deux missiles. Les israéliens, faut dire que ce sont les meilleurs mais ils étaient les premiers dans le truc, c'est pour ça.

    J'ai quand même une inquiétude ? C'est pas clair sur un point : nous enverra t-on sur le terrain ? J'ai bien dit pilote de drone pas chair à canon mais j'ai entendu qu'on aurait des missions de renseignements sur le terrain.
    Aïe, ça craint.
    Moi, je me dis que je vais être un bon, un très-très bon et après mes cinq ans, ciao, j'irai dans le civil : spécialiste drone dans l'industrie, ça a de la gueule.

    Je commence par l'armée parce qu'il y a pas à chier, il te forme super et après, un boulot qui m'éclate dans le civil.
    C'est mon objectif, avec ça, je rajoute une petite nana bien cool pour faire la cerise sur le gâteau, sans oublier mes potes, un appart plein de lumière, pas comme celui de mes vieux qui sent le conforama et l'ikéa où on ne peut pas se bouger.

    Après, je serai un vrai adulte libre que je me dis.
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: C'est pas drone !

    Message par Wapiti le Sam 20 Juil - 11:17

    Haha ! J'ai cru à une coquille dans le titre au début...
    bravo sacrément documentée sur la question, Pondy ! Tu envisages une reconversion ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

      La date/heure actuelle est Dim 18 Fév - 11:45