Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Perdus dans les couloirs du temps !

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Mar 30 Juil - 17:18

    Bivouac chez les Pharaons, nuit.

    Chers amis,

    J'ai fini par trouver de quoi commencer à faire la lumière sur cette affaire : ToutanKarton.
    Il a suffi de dérouler les bandelettes de la momie, de les tresser serré, et d'y approcher la flamme du briquet de Pondy. Je sais, Pondy n'a pas embarqué dans la Machine mais elle m'avait laissé son briquet pour viatique; qu'elle en soit ici remerciée.
    Les humeurs de la momie, recueillies et solidifiées au long des millénaires dans ses bandelettes constituent ma foi un très correct combustible pour faire face à l'obscurité des lieux.
    Me reste plus qu'à trouver où c'est-y qu'ils ont planqué les rations de survie et la cahute devrait prendre une allure tout à fait accueillante.

    Le fax fonctionne, j'en profite pour vite faire partir cette première missive.



    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Mar 30 Juil - 20:10

    Pataugas a écrit:Me reste plus qu'à trouver où c'est-y qu'ils ont planqué les rations de survie et la cahute devrait prendre une allure tout à fait accueillante.

    Ah, ah, ah ! Je soupçonnais déjà depuis longtemps... une certaine prédisposition de Pataugas, pour la débrouillardise ! clin d'oeil  rire 

    Mais ne connaissais pas encore surpris  son côté... Iconoclaste:  

    Pataugas a écrit:Il a suffi de dérouler les bandelettes de la momie, de les tresser serré, et d'y approcher la flamme du briquet de Pondy.

    Pataugas a écrit:Les humeurs de la momie, recueillies et solidifiées au long des millénaires dans ses bandelettes constituent ma foi un très correct combustible pour faire face à l'obscurité des lieux.

    mort de rire !  mort de rire !  mort de rire !
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par fabizan le Mar 30 Juil - 22:54

    Moi je suis pressée de rentrer beurk ! Je me sens très bien en 2013.

    J'adore Albatros, j'apprends plein de trucs banane 


    _________________
    Fabienne

    lahaut

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par lahaut le Mar 30 Juil - 22:59

    Pendant que la machine file à travers le temps
    Lahaut qui râle comme tout bon français Pfff j'étais si bien à Tahiti avec Maeva dans un hamac sirotant un rhum ananas ...et je m'en fiche moi , du détraquage du temps du couloir spatio temporel machin chose .... et tout cela pour arriver dans une tombe noire avec des dessins bizarres peints sur le mur !! mais pourquoi n'est on pas arrivé au moment du bain de Cléopâtre ???
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Mer 31 Juil - 9:39

    . Lahaut débarqué à Tahiti...
    . Pataugas en Egypte...
    . Fabizan pressée de rentrer en 2013...

    J'crois bien pensif  que je vais moi aussi, me choisir une destination (et une époque) bien sympa pour y poser mes valoches ! clin d'oeil  gag !  
    En laissant les 4 autres (qui de toute façon, n'ont pas l'air de vraiment s'intéresser à ce voyage)... mon dieu !

    Se débrouiller tout seuls pour rentrer !!! langue  rire
    avatar
    Solcha

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Solcha le Mer 31 Juil - 15:46

    Qui te dit que tu ne les auras pas perdus ailleurs avant de poser tes valoches??!



    Le bain de Cléopâtre! Le bain de Cléopâtre... Le bain de Cléopâtre...

    Le lion de Cléopâtre! Le lion de Cléopâtre... Le lion de Cléopâtre...  pardon  je je file !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Jeu 1 Aoû - 11:20

    Nothing, nobody, nowhere...*

    Boum… Tchiii… Boum, boum ! Tchiii… Boum… Ziiingggggg ! BROOOOOMMMMM ! Scratch ! Bing ! Bing ! Badaboum, Bing ! Krrrchhhhh !!!
    Dans un dernier sursaut la machine s’immobilise enfin.


    Wapata : Aïeeeeuuuuu ! M'enfin !
    Skyrgamur : Holalalalala !! C’est de pire en pire ! Tout part en vrille ici !!
    Lilie (qui connait ses classiques enfantins) : Dis donc, Albatros, ça devient pire que les atterrissages d’Orville !
    Fabizan : Et que ceux du Boeing 777-200 d'Asiana Airlines en juillet 2013 à San Fransisco et  L'Airbus A340-313 d'Air France en août 2005 à Toronto réunis !
    Lahaut, se frottant les genoux bleuis : Si j’avais su, je serais resté à Tahiti… soupir
    Pataugas : Et moi je voulais rester chez ToutanKarton ! buté
    Solcha, se massant l’arrière du crâne endolori, sifflote : La lala lalalala ! Le bain de Cléopâtre… Le lion de Cléopâtre ! La lala lalalala ! siffleur
    Albatros : Mouai, bon, désolé… On va dire que c’était pour voir combien de passagers contenait encore cette boîte. gag !
    Wapiti : M’est avis que ta boîte, elle a perdu quelques plumes cette fois-ci…
    Albatros : Je le crains, en effet.
    Fabizan : Même le compteur n’indique plus que l’année : 1947... et encore, c’est tremblotant, comme si ce n’était pas stabilisé…
    Solcha : surpris  Pas stabilisé ? On pourrait être coincés entre 2 espaces temps ?...
    Wapata : Et en plus il fait nuit…
    Fabizan : … et même avec de l’orage ! Regardez ! Ecoutez !
    Un éclair illumine à cet instant rapidement l’intérieur désordonné de la Machine, avant le bruit assourdissant du tonnerre et de la pluie qui redouble sur la carcasse.
    Skyrgamur : J’aime pas l’orage. buté
    Wapata : Comptez pas sur moi pour tenter une sortie avant que cela ne se calme ! buté
    Albatros : Ok, Ok, on va commencer par remettre un peu d’ordre là-dedans… Mais avec un peu de lumière, ce serait mieux… n’est-ce pas Lahaut ?
    Lahaut : Gnégnégnégné !
    Pataugas : On se détend ! Regardez, j’ai récupéré de quoi faire une torche et j’ai toujours le briquet de Pondy !
    Wapiti : Ha ! C’était ça l’odeur… mon dieu !

    Quelques heures plus tard, l’orage passé et aux premières pâles lueurs du jour, l’équipage sort constater les dégâts.
    Au loin, moult débris brillants, barres, bandes de caoutchouc, feuilles d’étain… provenant de la Machine jonchent une vaste zone au milieu de ce qui semble être un immense champ. On observe aussi une zone en forme de cercle, comme vitrifiée, brûlée (probablement là où la Machine a rebondi). Puis la Machine, telle un disque aplati mais bien cabossé posé ici, au milieu de l'herbe roussie.
    Et là... aux côtés de la Machine, une forme bizarre git, vaguement humaine, allongée, maigre, verdâtre…


    Fabizan : C’est quoi ça ? beurk !
    Wapiti : Ne me dis pas qu’on a tué quelqu’un en arrivant, Albatros ?! furax
    Pataugas se baissant pour voir et photographier en mode macro : On dirait… Mais oui, on dirait mon copain momie qui m’a offert ses bandelettes ! Mais il a été comme transformé... aplati... allongé…
    Albatros : Ce doit être ça. Pataugas, quand on t’a récupérée de force, tu tenais la momie par le poignet, mais elle n’est –heureusement !- pas entrée dans la machine. Elle a dû être déformée par les contraintes spatiotemporelles que subit la Machine durant le voyage…
    Solcha : Et qu’est-ce qu’on fait, maintenant ?
    Albatros, avec sa vue très perçante, avise une vieille grange au loin : Allez ! Fissa, fissa ! On emmène ce qui reste de la Machine pour la planquer là-bas. C’est plus prudent avant de savoir où et quand exactement nous avons atterri ; même si j’ai déjà ma petite idée… On viendra ramasser le reste plus tard.

    Et c’est ainsi que suant, soupirant, poussant, portant, tirant, maugréant, grognant… ils arrivèrent au terme de deux heures d’effort à la vieille grange qui menaçait de tomber en ruines et semblait parfaitement abandonnée depuis bien longtemps, pratiquement vide à quelques vieux et rouillés outils et brins de foin près.

    Albatros : Voilà qui tombe à pic pour les réparations ! Maintenant, allons récupérer le reste… Mais se retournant : Raté ! Il y a déjà du monde…
    Wapiti, qui a sorti ses jumelles : Oui, c’est un homme… On dirait un cowboy en fait… Mince, il ramasse des morceaux !
    Albatros : Il s’en va… Heureusement qu’on a caché le… la… il ne l’a pas vu(e).
    Solcha : Ne me dis pas que tu as l’intention de ramener 'ça' ici avec nous ?!  surpris 
    Fabizan : Hors de question ! beurk !  buté
    Wapata: Si encore c’était une belle donzelle...
    Lahaut : rêveur ...une Indonésienne... ou une belle Tahitienne… mais là, heu… beurk !
    Albatros : Ok, on se contentera de le planquer. En attendant, il faut commencer à réparer la Machine.
    Pataugas : Et c'est tout ? Pas d'expédition pour en savoir plus sur le lieu et la date exacte ?!
    Skyrgamur : Et où crois-tu que nous sommes, Albatros ? Dans quel pétrin nous as-tu encore fourrés ?
    Albatros : 1947, si le compteur est juste. Après un orage, au milieu d’un champ, des débris mystérieux, une forme humanoïde bizarre et verdâtre en sus, un rancher qui découvre cela au petit matin… ça ne vous dit rien ? Voyons, réfléchissez…
    Wapata : Mais si ! Bien sûr ! E.T. !!!! Ovni !!! Secret d'Etat américain !!!  frime
    Wapiti, fouillant sa mémoire de poisson rouge : Roswell ! ...Nouveau-Mexique, USA, c’est ça ?
    Albatros, très fier de lui : J’en suis certain ! Et si ma mémoire est bonne, nous sommes le 3 juillet 1947 au matin et vont commencer à défiler ici les voisins curieux du rancher… Brazel je crois qu’il s’appelle… puis dans 3 ou 4 jours, les adjoints du shérif Wilcox,  le major Jesse Marcel de l'US Army et un agent du contre-espionnage…

    Solcha : Bon, si je comprends bien, on a donc moins de 3 jours pour réparer et redécoller, c’est ça ?
    Albatros : Tout à fait. Commençons par faire le point de ce qu’il est vital de récupérer dans les débris. Vérifions que les moteurs et propulseurs sont au complet et…
    Fabizan : En attendant, pendant que vous réparez les Zoms, j’irais bien faire un tour en ville pour voir les boutiques de l’époque… bôzyeux
    Lilie : Et rencontrer les fermiers du coin, aussi… J’aime bien les fermiers… rêveur Et partager une bonne pinte avec eux… J’aime bien les pintes… bave 
    Albatros : Je vous arrête de suite les Nanas : Vous n’êtes pas au courant que nous sommes au milieu de nulle part, ici ?! La ville la plus proche, c’est Roswell, et elle se situe à une centaine de kilomètres…
    Pataugas : Pas même un petit patelin de rien dans le coin ? sherlock ... Ce serait quand-même sympa de récupérer un journal local pour vérifier exactement la date et notre emplacement, non ?...
    Wapiti : stop!  Les volontaires tenteront une virée nocturne pour trouver un ranch, obtenir cette info, emprunter ni vu ni connu un véhicule s’ils le veulent… En attendant, en journée, c’est planqués ici que nous restons tous. Camouflage herbeux de rigueur si vous sortez la tête de sous la machine, sentinelle de veille aux jumelles à tour de rôle. Et au boulot ! Je n’ai pas envie de finir sur une table d’autopsie dans une base secrète de l’US Army, moi !  buté
    Skyrgamur :  Voilà qui est bien parlé. Paroles de chef ! top ! 



    Nothing, nobody, nowhere = Rien, personne, nulle-part


    Dernière édition par Wapiti le Jeu 1 Aoû - 13:28, édité 1 fois (Raison : suis retournée récupérer quelques débris inesthétiques... ;-))


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

    lahaut

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par lahaut le Jeu 1 Aoû - 12:03

    Lahaut  rajoute :  A cette époque les géraldines portaient des jolies jupes avec des porte-jarretelles !! sourire 


    top ! bravo
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Jeu 1 Aoû - 19:37

    @Wapiti: bravo  bravo  bravo 

    Tu nous a servi-là du "Grand" Wapiti ! top !  sourire 

    Wapiti a écrit:Lilie: Dis donc, Albatros, ça devient pire que les atterrissages d’Orville !

    Excellent ! mort de rire !mort de rire !
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Jeu 1 Aoû - 19:43

    lahaut a écrit:Lahaut  rajoute :  A cette époque les géraldines portaient des jolies jupes avec des porte-jarretelles !!   sourire 


    top ! bravo

    mon dieu !  Faudrait voir à te décider, Lahaut ! clin d'oeil    
    Où le côté "nature" des charmantes Vahinés du 18 ième siècle, ou le côté un peu plus "sophistiqué" des jolies Américaines du 20ième ! gag !  rire
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Ven 2 Aoû - 10:16

    Têtes sous la soucoupe volante Machine, mains et nez dans le cambouis, avec seules leurs jambes couvertes de salopettes vertes de travail dépassant, les zoms s'activent aux réparations en papotant (bin oui, les hommes aussi papotent beaucoup !).

    Wapata : Alors, si je comprends bien, les débris mystérieux retrouvés à Roswell en 1947... enfin ici et maintenant... ça n'avait rien à voir avec une soucoupe volante extraterrestre comme beaucoup le croient...
    Albatros : Exact. Ni même un ballon sonde météo ou quelque projet top secret d'espionnage mené par l'armée américaine comme les autorités vont le faire croire.
    Wapata : Tu veux dire : l'ont fait croire...
    Lahaut : Et l'extra-terrestre trouvé et autopsié, alors, c'était... c'est...
    Albatros : Rien de plus que notre égyptien des temps anciens, embaumé, momifié, débandeletté, désatomisé et déformé par son voyage au côté de la Machine dans l'espace-temps.
    Lahaut : Alors, les extraterrestres sur la Terre, ça n'existe pas... neutre Je suis déçu.
    Albatros : Peut-être que si, mais pas ici et maintenant... enfin pas à Roswell en 1947.
    Wapata : Tout ça à cause de cet éclair qui nous a frappé juste au moment de l'atterrissage, alors...
    Albatros : Exact.

    ...

    Albatros : Bon, voilà. Tout semble à peu près opérationnel et je pense que nous allons pouvoir repartir dès ce soir.
    Lahaut : Ho non ! Je n'ai même pas eu le temps d'aller voir les jarretelles de ces dames !  triste
    Wapata : De toute façon, je doute que ce soit dans le blède d'à côté que tu en aurais trouvé des dames à jarretelles !  rire  C'est la cambrousse ici ! Avec un ranch tous les 30 à 50 miles, elles doivent plutôt chausser pantalons, bottes et chemises à carreaux... Marilyn, dans le coin, c'est juste en poster que tu la trouveras.  clin d'oeil
    Lahaut : Ha. neutre
    Wapata : C'est les Nanas qui vont être déçues aussi qu'on ait réparé aussi rapidement, elles qui attendaient la nuit prochaine pour tenter une "virée en ville" comme elles disent...
    Albatros : Elles auraient de toute façon été déçues aussi : au blède le plus proche, Corona je crois, on ne doit trouver qu'une petite épicerie digne du magasin général Oleson de Walnut Grove...
    Lahaut : Et tu crois qu'elles n'ont pas de jarretelles sous leurs pantalons ? sherlock 
    Wapata et Albatros : rire rire

    Et c'est ainsi que quelques heures plus tard, au coeur d'une nuit à nouveau orageuse, après avoir écrit une petite page de l'histoire mystérieuse des USA...
    La Machine : Roooooooo... Vroooooooum... Tchoooooou...


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

    lahaut

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par lahaut le Ven 2 Aoû - 10:27

    Boum… Tchiii… Boum, boum ! Tchiii… Boum… badaboum, boum !
    La machine traverse le temps pour sa prochaine destination...


    Wapiti : Peux tu me laisser conduire la machine STP Albatros !
    Albatros se retourne : Bon c'est parce que c'est toi !! Alors regarde bien cet écran... Faut pas que l'aiguille dépasse cette marque avec cette manette !!! Quand l'aiguille monte tu tires la manette, quand elle descend tu pousses la manette. As-tu compris ?
    Wapiti prend la manette : Hé, tu me prends pour une débile !!! Et aussitôt Wapiti s'active pour maintenir l'aiguille au dessous de la marque.
    Lahaut : Aie ! aie !aie ! Géraldine à la manette, accident au tournant !!

    La machine traverse l'espace temps et à peine 5 minutes après que Wapiti tient la manette, les villageois entendent un gros boum !

    Lahaut : Et voilà, je vous l'avais dit ! gérald......
    Wapiti : Euh c'est pas moi ! L'aiguille est toujours restée sous la marque !!
    Albatros reprenant la manette en se disant qu'il aurait du garder le contrôle de la machine : Nom de Dieu que se passe t'il ? en tournant tous les boutons du tableau de bord !!
    Wapiti : Sur le tableau de bord, c'est marqué "13 avril 1970 " !
    Fabizan : J'ai l'impression que l'on a heurté quelque chose !!
    Lilie regarde par le hublot : C'est bizarre, il y a une sorte de satellite qui perd du gaz là-bas dans l'espace !
    Albatros : Saperlipopette !   Il tourne le bouton de la radio et les villageois entendent "Allo Houston, nous avons un problème !" Faut se barrer de là !!! en poussant la manette à fond.
    Lahaut : On ne sort pas pour faire un constat ?

    Boum… Tchiii… Boum, boum ! Tchiii… Boum… badaboum, boum !
    La machine traverse le temps pour sa prochaine destination
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Ven 2 Aoû - 10:32

    bravo bravo  bravo  à vous deux !
    avatar
    Solcha

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Solcha le Ven 2 Aoû - 10:42

    lahaut a écrit:Lahaut : On ne sort pas pour faire un constat ?
    mort de rire ! mort de rire ! mort de rire ! 
    je vais en inonder mon clavier
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Ven 2 Aoû - 15:59

    rire top ! bravo 


    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Ven 2 Aoû - 19:40


    Une mystérieuse discussion !



    Albatros : Bon sang de bonsoir... j’ai eu cette fois le temps de voir la date affichée en entier, avant que les moteurs ne se coupent et la lumière ne s’éteigne !
    Et ce que j’ai lu sur l’indicateur de date avant que nous soyons à nouveau plongés dans l’obscurité la plus totale n’est pas vraiment réjouissant, puisque qu’il s’agit du...
    31 octobre 1922 ! surpris 
    Les autres :...
    Albatros : Nous sommes donc d’après les articles que j’ai pu lire, la veille du jour où Carter a commencé les travaux de fouille de la tombe de Toutânkhamon ! mon dieu ! 
    De plus, cette nuit noire et la même odeur de renfermé aux désagréables relents de moisissures  beurk !  me font penser que nous sommes restés au même endroit !  roulebilles 
    Les autres :...
    Albatros : aucun de vous ne réagit à ce que je dis ? question 
    Les autres :...
    Soudainement animé d’un terrible pressentiment, Albatros parcourt à tâtons dans l’obscurité la plus totale l’espace autour de lui, à la rencontre de ses compagnons d’infortune pour, comme il le soupçonnait fortement... ne rencontrer strictement aucun obstacle !?? Han!! 
    Albatros : Tonnerre de Brest ! L’habitacle est vide ! Je me retrouve donc seul ! surpris                                       
    Mais où sont-ils donc passés ??? pensif 

    Une bien étrange voix le tire de ses réflexions en le faisant soudainement tressaillir : Dis-moi mon jeune ami...
    Tu ne croyais pas t’en tirer à si bon compte, tout de même ?! clin d'oeil 
    Cette étrange et mystérieuse voix qui semblait venir de nulle part, était douce et empreinte de sérénité ! Et bien que les paroles prononcées puissent le laisser présager, aucune sorte d’agressivité ne se dégageait de cette voix, dont le timbre paraissait être celui d’un homme jeune !
    Tout en réfléchissant à une vitesse 10 fois supérieure à celle d’un cheval au galop dans la baie du Mont Saint-Michel, Albatros répondit alors : qui es-tu étranger ? question 
    La voix : Ah, ah, ah ! Tu oses m’appeler étranger ?! Ton sens de l’humour m’amuse beaucoup...
    Etranger toi-même ! Ah, ah, ah ! Il y a bien longtemps que je n’avais autant ri ! Ah, ah, ah ! rirerirerire   
    Tu m’as l’air bien sympathique... l’Oiseau !
    Albatros (qui commençait à comprendre la situation) : pourquoi m’avoir alors menacé à demi-mots ?
    La voix : ce n’était pas une menace ! 🇳🇦Tout juste une incitation à "discuter le bout de gras", comme vous le dites dans votre monde et à votre époque ! langue 
    Albatros (littéralement submergé par une vive émotion) osa alors dire d’une voix légèrement tremblante : Je crois savoir qui tu es ! clin d'oeil 
    La voix : Tiens donc ! Et qui suis-je d’après toi ?  sourire 
    Albatros : Tu es... Tu es... Le Pharaon Toutânkhamon, n’est-ce pas ?!  sourire 
    La voix (d’un air étonné) : Tu me surprends décidément beaucoup mon jeune ami ! Oui, je suis bien... Toutânkhamon, fils d’Akhénaton et de Nebetâh !
    Pharaon qui régna sur l’immense Empire d’Egypte !
    Albatros : C’est très gentil à toi de m’appeler mon jeune ami, alors que je suis bien plus âgé que toi !  gag !   
    Toutânkhamon : Ah, ah, ah ! Plus âgé que moi ? Oui et non à la fois !
    Albatros : ???
    Toutânkhamon : Ce n’est pas à toi qui viens d’un siècle riche en découvertes scientifiques que je vais apprendre que tout est dans l’univers... extrêmement relatif !
    J’ai 19 ans certes, mais suis également vieux de plus de 3 000 ans !!!  gag !  Alors, crois-tu toujours être vraiment plus âgé que moi ? clin d'oeil 
    Albatros : Ah, ah, ah ! Vu sous cet angle... certainement pas, effectivement ! rire 
    Toutânkhamon : Je suis vraiment content que votre étrange Machine se soit arrêtée ici ! super content 
    Albatros : c’est vrai ? sourire 
    Toutânkhamon (prenant un air faussement courroucé) : Douterais-tu de la parole de "Pharaon" petit étranger ?! buté 
    Albatros : Non, bien sûr que non ! Mais c’est que...
    Toutânkhamon : C’est que quoi ?
    Albatros : Tu es très loin d’imaginer l’immense bonheur que j’éprouve d’être en ce moment avec toi, mais vois-tu...
    je n’arrive pas vraiment à cerner tes réelles intentions ? pensif 
    Toutânkhamon : Écoute l’Oisix... Tu vois, je connais même le surnom que te donnent tes Amis... "virtuels"... C’est comme ça que dans votre monde, vous appelez des amis qui ne sont pas réellement des amis que vous connaissez dans la vraie vie, n’est-ce pas ?! clin d'oeil 
    Cela fait plus de 3000 ans que je m’ennuie grave dans cette tombe, alors pouvoir enfin discuter avec un homme qui, je le sais, s’intéresse beaucoup aux choses du passé... me procure la plus grande joie et me permet d’avoir encore une discussion presque normale, avant que les fouilleurs de tombes ne viennent m’arracher de ma dernière sépulture avant de... me déshabiller et me dépouiller de mes bijoux, m’analyser, me triturer, me découper, me radiographier, me scanner, me trimballer, pour finalement... m’exhiber aux yeux de plusieurs centaines de milliers de visiteurs ! dégout 
    Albatros : Apprendre ta véritable histoire ainsi que celle de ton peuple, est quand même digne du plus grand intérêt ! sourire     
    Toutânkhamon : Oh... Je sais bien que parmi eux se trouveront de véritables passionnés !
    Mais la plupart d’entre eux seront très loin d’être animés du même intérêt et du même respect que le tien, mon jeune ami ! mon dieu ! 
    Albatros : Sais-tu que l’on trouvera bien plus tard et à plusieurs dizaines de milliers de km d’ici, une tombe qui présentera de grandes similitudes avec les vôtres ?!
    Toutânkhamon : Oui je le sais ! Mais dis-moi en un peu plus...
    Albatros : On découvrira dans la jungle du Chiapas, une tombe située sous une pyramide Maya.
    Celle de "K'inich Janaab' Pakal Ier" qui, au VII siècle de notre ère, régna sur la cité Maya de Palenque située dans un pays que l’on appellera plus tard... Le Mexique !
    Une dalle de plus de 5 tonnes aux motifs bien mystérieux puisque pouvant laisser présager un... Cosmonaute aux commandes d’un étrange vaisseau spatial, recouvrait son sarcophage ??!! Han!! 
    Animé d’un bien énigmatique sourire (non visible de l’Albatros puisque rappelons-le, la discussion se déroulait dans l’obscurité) Toutânkhamon répondit alors :
    Les choses sont en réalité beaucoup plus complexes que les vivants, et tout particulièrement les scientifiques de ton époque... pourraient l’imaginer, mon jeune ami ! sourire 
    Laissant quelques secondes de réflexion à l’Albatros, il reprit alors : As-tu vu cette dalle ? question 
    Albatros : Oui ! Et les motifs que l’on y voit sont réellement fascinants ! rêveur 
    Toutânkhamon : N’as-tu pas remarqué que le "vaisseau" qui semblerait y être représenté, ressemble quand même beaucoup, à......
    votre Machine à remonter le temps ??!! clin d'oeil 
    Albatros :......
    Toutânkhamon : Te laissant à tes interrogations, il est à présent grand temps pour moi de te quitter mon jeune ami !
    Qu’ils se passent dans le monde virtuel ou bien réel,  je te souhaite de nombreux et beaux voyages ! Va... va en paix où le vent te mène, l’Oisix !  sourire 
    Albatros : Nous reverrons-nous, Pharaon ? question 
    Toutânkhamon : Qui sait ? Peut-être bien un jour ! sourire 
    Albatros : Attends, attends Pharaon ! J’ai une dernière question à te poser...

    Boum !

    Albatros se réveille alors en sursaut au milieu de ses amis : Que se passe-t-il ? Où sommes-nous et quel est ce bruit ? surpris 
    Reprenant difficilement ses esprits, Albatros jette un coup d’œil circulaire autour de lui pour dire : mais où est donc Toutânkhamon ?
    Wapiti : Le dur travail fourni afin de réparer la Machine t’aurait-il altéré les neurones, Albatros ?
    Ne te souviens-tu pas m’avoir laissé les commandes le temps de faire une Ch’tite sieste réparatrice ?
    Lahaut : Ce en quoi t’as eu tort, Albatros ! mon dieu ! 
    Albatros : Ne sommes-nous pas retournés en 1922 ? question 
    Les autres : Absolument pas ! Nous venons tout juste de décoller de Roswell !
    Albatros : De Roswell, au Nouveau-Mexique ? Tiens donc ! pensif 
    Fabizan : Notre ami l’Oisix a tout simplement dû rêver durant son sommeil ! rêveur 
    Albatros (prenant un air énigmatique) : Je n’en suis pas si sûr, Fabizan... pensif   Je n’en suis pas si sûr !!! pensif  pensif 
    Les autres : ??? Han!!


    Dernière édition par Albatros le Sam 3 Aoû - 8:15, édité 2 fois
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Ven 2 Aoû - 23:44

    rire
    Aurait-on embarqué, à notre insu et en sus de la momie martyrisée par l'espace-temps, l'esprit de Toutankhamon ?!...
    Voilà qui pourrait expliquer une certaine malédiction puisque son esprit ne protège plus son tombeau et ses éventuels découvreurs... non ? langue


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Lun 5 Aoû - 9:44

    Re-BOUM ?!

    Albatros a écrit:...Albatros : Attends, attends Pharaon ! J’ai une dernière question à te poser...
    Boum !
    Albatros se réveille alors en sursaut au milieu de ses amis...
    .../...
    Albatros, soudainement inquiet : Au fait, c'était quoi ce "BOUM" ?! On a encore percuté une navette Apollo ?!
    Wapiti : Non non, rassure-toi...
    Lahaut : Moi, je le dis, tu ne devrais pas laisser les manettes à une gérald... buté
    Wapata : C'était juste un gros morceau de roche, comme une météorite...
    Solcha, regardant encore par le hublot : Et elle a filé droit vers la Terre...
    Albatros, soudain encore plus inquiet : Quoi ?! Mon Dieu, qu'a-t-on fait ?!... Elle est où ? (Regarde par le hublot et ne voit qu'un point de feu résiduel sur la surface de la planète bleue, vite occulté par ce qui pourrait être un immense panache de fumée qui monte, qui monte, qui monte dans l'atmosohère)... Sacrebleu ! Et quelle date indique le compteur ?...
    Wapiti : 30 juin 1908. Ça te dit quelque chose ?
    Albatros, scannant sa mémoire historique rapidement : Comme cela, à chaud, non...
    Solcha : Mince ! On aurait provoqué une catastrophe qui aurait changé l'Histoire ?
    Lahaut : Moi je vous l'avais dit que...
    Wapiti et Albatros, en coeur : ON SAIT !
    Pataugas, qui s'intéresse parfois aux phénomènes naturels extrêmes rencontre soudainement une piste dans sa boîte à souvenirs : Attendez, 1908... Oui oui, il me semble bien... Comment ça s'appelait déjà par là-haut...
    Lahaut : C'est moi !
    Pataugas : Mais non, pas toi ! mon dieu !... T'es un cas, toi... Tèhunka... non, c'est pas ça mais pas loin... Ça y est ! Toungouska !
    Wapiti, Lilie, Wapata, Solcha, Skyrgamur, Fabizan :  sais pas   Jamais entendu parler !
    Pataugas : Mais si ! Le mystère de l'explosion de Toungouska ! C'était en 1908, j'en suis presque sûre. Au milieu de la taïga en Sibérie... une cascade de feu et un champignon de fumée pire qu'Hiroshima, des dizaines de millions d'arbres tombés et brûlés, une secousse ressentie à des milliers de kilomètres à la ronde... Les chercheurs se sont longtemps demandés si c'était une comète, une météorite ou un dégagement de méthane qui avait provoqué de tels dégâts...
    Albatros : Avec notre impact, on aurait donc changé la direction et accéléré la vitesse de cette météorite, provoquant ainsi des dégâts qui n'auraient probablement jamais eu lieu sans notre intervention...
    Wapata, observant depuis un moment attentivement à travers le hublot : Je confirme que ça semble avoir atterri au coeur de la Russie. Regardez...
    Wapiti : En effet, ça ressemble bien à ça...
    Albatros, Fabizan et Lilie acquiescent : Oui, oui, oui !
    Solcha : Vous êtes sûrs que c'est pas l'Amérique plutôt ? pensif
    Wapiti : Sûrs ! rire
    Lilie : Non mais téléphon quoi ! Solcha !!
    Fabizan : Nos heures de recherches de devinettes sur GoogleEarth n'ont pas été inutiles ! clin d'oeil
    Wapiti : C'est vrai que t'es une pro à ce jeu-là, Fabizan ! clin d'oeil
    Pataugas, toujours amatrice de phénomènes extrêmes et de photos fantastiques (surtout si elles sont inédites -les premières photos du site ne datant que de 1927, lors de la première expédition scientifique dans la zone-) : On pourrait pas se rapprocher un peu pour voir de plus près les dégâts... C'est au milieu de la taïga, il n'y a personne pour nous voir, à part quelques Toungouzes nomades éleveurs de rennes qui croient aux esprits...
    Albatros : Hors de question ! Et je reprends les manettes.
    Lahaut : Je ne pourrais pas, moi, conduire... pendant que tu replonges dans ta petite sieste... non ? bôzyeux 
    Albatros : Deux collisions en quelques dizaines de minutes, on va arrêter là pour l'instant les essais de pilotage. Je ferai une sieste à la pause suivante... & se marmonnant à lui-même j'espère...
    Et repousse la manette pour redémarrer l'odyssée fantastique...

    La Machine : Roooooooo... Vroooooooum... Tchoooooou...


    Dernière édition par Wapiti le Lun 5 Aoû - 11:20, édité 2 fois (Raison : nettoyage des hublots encrassés)


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 10:25

    bravo  bravo  bravo  Wapiti ! top ! 
    Je rajoute même un... bravo  car ton imagination le mérite bien ! clin d'oeil  sourire
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 11:41

    Je dirai même plus : bravo bravo bravo bravo 
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par fabizan le Lun 5 Aoû - 12:45

    Où allez vous chercher tout ça ? rire 


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Lun 5 Aoû - 12:52

    Dans l'Histoire ma brave dame, dans l'Histoire... langue
    (et nos cerveaux un peu dérangés... aussi... peut-être... pensif la faute à la surchauffe actuelle ? ange  )


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 13:27

    Wapiti a écrit:édité 2 fois (Raison: nettoyage des hublots encrassés)

    mort de rire !  mort de rire !  mort de rire !
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Lun 5 Aoû - 14:49


    Situation d'extrême urgence !



    Albatros : 2 collisions en quelques dizaines de minutes ! mon dieu !  Avec des répercussions qui dépassent l’entendement... surpris 
    Une première collision avec Apollo 13 qui a sérieusement endommagé le réservoir d’oxygène N°2 et une seconde avec ce gros météorite qui a été dévié de sa trajectoire.
    Heureusement que l’affaire s’est dans les 2 cas, bien terminée... ouf !   
    . Les astronautes aidés par les spécialistes hautement chevronnés de la NASA, ont trouvé une solution permettant de ramener sains et saufs l’équipage d’Apollo 13.
    . Et le météorite s’est écrasé sans faire de victimes, sur une zone de la Sibérie centrale pratiquement vierge de tout habitant !
    Lahaut : je te l’avais bien dit Albatros, qu’il ne fallait pas laisser les commandes à une Géraldine ! buté  Femme aux commandes, accident au...
    Albatros interrompant brutalement son ami : Wapiti n’est pas en cause, Lahaut !   Seule notre décision (votée à l’unanimité) de réparer dans l’urgence la plus absolue la Machine, afin de repartir le plus vite possible de Roswell est responsable de ces collisions ! clin d'oeil 
    Solcha : Nous n’avions pas le choix ! langue 
    Skyrgamur : Les officiels et la quasi-totalité des médias US étaient sur le point de débarquer ! mon dieu ! 
    Fabizan : Tout comme Wapiti... je n’avais pas envie de finir autopsiée sur une table de médecin légiste, moi ! beurk ! 
    Lahaut : Pourquoi nous dis-tu que seule notre décision commune est en cause ? question 
    Albatros : Parce que dans l’urgence, nous n’avons réparé que les éléments vitaux ! Uniquement ceux qui nous permettaient de s’arracher au plus vite de l’endroit, qui...
    Pataugas : ...n’allait pas tarder à devenir malsain pour nos petits popotins !
    Wapata : Et...
    Albatros : Et nous n’avons ainsi pas réparé le système d’alerte de risque de collision.
    Wapiti : Ah oui... comme ceux qui équipent les avions de ligne !
    Albatros : Tout à fait exact, Wapiti ! Moi aussi ai voté pour un départ ultra-rapide, mais honnêtement... étais loin de me douter qu’une navigation "Spatio-Temporelle" allait présenter les mêmes risques de collision qu’une navigation aérienne des plus classiques !!! mon dieu ! 
    Lahaut : N’empêche que si Môssieur Albatros n’avait pas eu envie de piquer un Ch'tit roupillon au lieu de continuer une navigation qui, jusqu’alors, n’avait eu à subir aucune collision "machin-bidule-chouette"... nous n’en serions pas là ! buté 
    Albatros : Ah elle est bien bonne celle-là ! Je te signale que si Môssieur Lahaut nous avait donné un coup de main beaucoup plus efficace à Wapata et moi-même dans ces réparations marathoniennes, au lieu de consulter les magazines spécialisés de l’époque, afin d’y trouver porte-jarretelles et autres joyeusetés affriolantes timide   des années 47… Nous aurions peut-être pu dans le même laps de temps… réparer le système anti-collision !!! langue 
    Fabizan : Voyons, voyons les amis… Le passé est le passé ! Faut maintenant penser au présent…
    Albatros : Non seulement au présent Fabizan, mais si l’on en croit le fameux dicton populaire "Jamais deux sans trois"... également penser au futur !
    Les autres : ce qui veut dire, Albatros ???
    Albatros : Ce qui veut dire… trouver coûte que coûte le moyen d’atterrir le plus vite possible ou attendre la prochaine destination qui, je vous le rappelle, est tout comme l’époque... totalement aléatoire, afin d’effectuer la réparation de ce P censuré  de système anti-collision à la noix de coco, si l'on ne veut pas prendre le risque de finir écrabouillés lors de la prochaine rencontre "Spatio-Temporelle"  !!! gag !  
    Les autres : beurk !  beurk !  beurk ! 
    La Machine (qui continue, elle, à filer à toute allure dans l'espace "Spatio-Temporel"): Tchooooou......
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 15:18


    fabizan a écrit:Où allez vous chercher tout ça ? rire 

    mon dieu !  Dieu seul le sait, Fabizan ! gag !  rire 

    Contenu sponsorisé

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Fév - 14:37