Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Perdus dans les couloirs du temps !

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 16:13

    Sont brindezingues dans c't engin.
    Les couloirs du Temps, mouais, moi je dis que c'était plus relax dans les couloirs de chez la momie. Surtout que je venais de trouver la cambuse !
    Un sac de lentilles, presque intact, une amphore de vin du Fayoum - j'étais sur le point de décoincer le bouchon d'argile - y'avait là de quoi cuisiner un festin de philosophe. J'suis sûre que si le déjanté de l'espace spatio-temporel avait attendu un peu avant de jouer des castagnettes avec le tableau de bord j'aurais fini par trouver où c'est-y que le pharaon a planqué sa vaisselle en or massif. A moins que... ToutanKharton.... les assiettes aussi ? pensif 
    Bref.
    Me voici - hélas - de retour dans la moulinette à mouliner les âges. Dans l'infernale machine des gamins. mondieumondieumondieu...

    Spoiler:
    Faut pas le dire aux gnomes, mais j'ai mis la main sur un ouvre-boîte en or que la momie tenait serré entre ses rotules. Ca peut servir pour nous extirper de leur sacrevert d'engin !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Lun 5 Aoû - 19:00

    pataugas a écrit:... où c'est-y que le pharaon a planqué sa vaisselle en or massif. A moins que... ToutanKharton.... les assiettes aussi ? pensif 
    mort de rire !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Lun 5 Aoû - 20:15

    pataugas a écrit:j'aurais fini par trouver où c'est-y que le pharaon a planqué sa vaisselle en or massif. A moins que... ToutanKharton.... les assiettes aussi ? pensif

    mon dieu !  Voilà t'y pas que Pataugas transforme notre illustre Toutânkhamon, en... consommateur de Prisunic ! surpris  mort de rire !
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Mer 7 Aoû - 20:17


    Nostalgie !



    Fabizan : Commence à être long ce voyage, Albatros ! mon dieu ! 
    Pataugas : J’ai faim ! miam ! 
    Lilie : J’ai soif ! bave 
    Wapiti : Tu comptes arriver quand, Albatros ? pensif 
    Solcha : J’trouve qu’on ne se dégourdit pas assez les gambettes dans ce type de voyage ! triste 
    Wapata : Elle commence à me fatiguer votre carriole ! furax 
    Lahaut : J’aimerais bien arriver avant la fin de l’été 2013, moi ! soupir 
    Skyrgamur : J’me demande si j’vais retrouver un jour, mon Islande ? rêveur 
    Albatros : Eh oh ! C’est pas bientôt fini ce barouf ?! On s’croirait sur la route des vacances des années 60 ! On arrivera… quand on arrivera ! Point final !
    Vous m’empêchez de me concentrer avec vos jérémiades !  
    Lilie : C’est quoi ce gros bouton rouge sur le tableau de bord, Albatros ?                                                
    Elle y donne alors un gros coup de poing avant qu’Albatros ne lui réponde... Nooooooooon Lilie ! Touche pas à çaaaaa !!!!!!!!!

    La Machine :  Roooooooo… Tchooooouf...............

    Albatros : Bravo Lilie ! bravo  Fantastique ! top ! 
    Lilie : Bein quoi ? C’est si grave ? question 
    Albatros : Non, non ! T’as juste coupé les moteurs "Spatio-Temporels" en appuyant sur l’extinction d’urgence des réacteurs !!!
    Les autres : Et ???????
    Albatros : Et....... Je ne sais fichtrement rien de ce qui va se passer, car ne l’ai jamais utilisé en vol Spatio-Temporel ! surpris 
    Wapiti : Tiens donc ! Un bouton qui ne servirait à... Rien ? Et oh... à d’autres, l’Oisix ! buté 
    Albatros : Nom de Zeus ! Je n’ai jamais dit qu’il ne servait à rien ! Ce bouton sert (théoriquement) uniquement à arrêter en urgence le lancement des  moteurs au démarrage ! Pas en plein vol !
    Skyrgamur (d’un air inquiet) : Ça peut planer une Machine à remonter le temps ? question 
    Les autres (tout aussi inquiets) : Si oui, pendant combien de temps, Albatros ?
    Albatros : Pas de panique, les amis ! Tout engin volant est prévu pour planer ! ange 
    Lahaut : Ne pourrait-on pas redémarrer les moteurs ?
    Albatros : Quand ils sont coupés de cette manière, je crains que non ! Tout juste pourra-t-on utiliser les moteurs en mode "rétrofusées" de manière à limiter les dégâts lors de l’atterrissage d’urgence !
    Après plusieurs dizaines de secondes d’un étrange vol plané silencieux qui a paru durer des heures, la Machine se pose finalement sans encombre !
    La Machine : Pfouuuuuuuu..........
    L’équipe au complet pousse alors un OUF de soulagement !!! ouf ! 
    Après avoir repris ses esprits, Fabizan : Je vous annonce la date ?
    Les autres : Ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!
    Fabizan : 31 juillet 1963 – 12h00 !

    L’horrible son d’un klaxon rugit soudain, en faisant sursauter l’ensemble de l’équipage Spatio-Temporel : Tuuuuuuut… Tuuuuuuut… Tuuuuuuuuuuut
    Suivi d’une voix qui hurle : Eh oh le Parigot ! Tu la pousses ta caisse pourrie !?
    Les Villageois : ?????
    Une autre voix s’élève : tu nous casses la moyenne ! J’ai promis aux gosses d’arriver avant 18h00, moi !
    Suivi d’une autre : si Môssieur veut bien se donner la peine de légèrement se pousser sur le côté...
    - Que l’on puisse redémarrer !
    - A quoi bon discuter avec ces gens-là, voyez pas dans quoi ils voyagent ? mon dieu ! 
    - Oui, certainement des Hippies ! beurk ! 
    - C’est dans l’autre sens pour Katmandou !
    - Mais non... sûrement des artistes se rendant à Saint-Tropez, avec un engin de la sorte ! clin d'oeil 
    - Vous pouvez me signer un autographe ?
    - Faites gaffe ! S’agit peut-être d’espions Russes ?
    - C’est vrai ça ! Leur caisse ressemble à un Spoutnik !
    - C’est-y pas possible de voir des choses pareilles !
    - A notre époque !
    - Vous pourriez être un peu plus aimables, ces étrangers sont peut-être tout simplement en panne !?
    - En panne ? Mon œil, oui !
    - Papa, j’peux descendre aller voir ce drôle d’engin de plus près ?
    - Noooooooooon !
    - Moi, j’suis sûr qu’il s’agit d’un vaisseau spatial, dit un gamin des étoiles plein les yeux ! étoiles 
    - Russe ou Américain d’après toi, dit un autre !
    - Sais pas ! N’en ai jamais vu de pareil dans mes bouquins !?
    - Pourrait s’agir...
    - D’envahisseurs de l’espace, vous croyez ?  Han!! 
    - Waouh, quand j’vais raconter ça aux copains ! frime 
    Prenant son courage à 2 mains, l’un des gamins plus téméraire que les autres, s’approche de la Machine : dites M’sieur...
    D’où venez-vous ?
    Albatros ne sachant pas trop quoi dire : Euh...... De très loin, mon bonhomme ! De très loin ! gag ! 
    Le gamin crânant auprès des autres : même Pô peur ! frime  
    - Ils t’ont compris ?
    - Bein oui ! Z’ont sûrement un traducteur de langue qui leur permet de parler en Français !
    Wapiti : Que fait-on ?
    Albatros : J’opterais pour un discret départ à la nuit tombée !
    Lahaut : Pourquoi pas de suite ?
    Albatros : Tu nous vois redémarrer-là, en plein jour ? Et provoquer la panique du siècle ! T’as envie de voir rejouer la séquence Orson Welles des années 30 ?
    Pataugas : Ah oui... l’émission radio du 30 octobre 1938 !
    Lilie : L'invasion des Martiens ! La guerre des Mondes !
    Albatros : Waouh ! Visez-moi ces bagnoles ! De véritables petits bijoux pour les collectionneurs... Aronde, Simca1000, R8, Dauphine, Mini Cooper, Panhard, Ami6, DS, Coccinelle, 4 CV, 2 CV et 4L à profusion, Peugeot 404, quelques P203, Chambord, Triumph, Caravelle, Ariane, Floride, Corvette, Ford Mustang, etc.
    Pataugas : Écoutez... écoutez...  écoutez-moi cette chanson... Biche Oh ma Biche... siffleur 
    Lilie montrant du doigt un appareil (d’où sort une musique) porté par un jeune gars : C’est quoi cet engin ? surpris 
    Albatros et Pataugas d’une même voix : Bein voyons Lilie, c’est un transistor !
    Lilie : un..... Quoi ??!!
    Wapiti : une boîte à Zizique, Lilie ! rire 
    Albatros : Bon bein c’est pas tout ça, mais au cas où vous ne l’auriez pas encore compris... nous sommes coincés en plein embouteillages du départ en vacances de l’année 1963 !
    Skyrgamur : Qui plus est... un 31 juillet ! mon dieu ! 
    Wapata : Chassé-croisé entre les juilletistes et les aoûtiens !
    Un gars s’approche de la Machine : Elle monte à combien votre caisse ?
    Un autre : Combien de temps pour faire un Paris-Nice avec ta tire ?
    - Combien qu’elle consomme ta poubelle roulante ?
    Albatros prenant la mouche : Cet engin n’est pas une poubelle, c’est une...
    Wapiti : Chut Albatros chut !  de la discrétion !
    Skyrgamur : Oui Albatros, met-toi en mode "Mutique" !!!  
    Pataugas : En un mot... Ferme le bec, le plumeux ! muselé 
    Solcha : Surtout si tu tiens à garder tes plumes intactes ! clin d'oeil 
    Albatros : Euh... Oui, vous avez raison ! timide  Pas sûr que tout le monde comprenne ce que peut être une Machine à remonter le temps ! pensif 
    Fabizan : La plupart d’entre nous, avons déjà du mal à saisir toutes les "finesses" de...
    Wapata : ...ce satané engin !
    Wapiti : Alors... de paisibles  vacanciers des années 60 !!! flop ! 
    Soudain Lahaut pousse un cri d’enfer : Waoooouh !
    Les autres : Bon Dieu Lahaut, que t’arrive-t-il ?
    Lahaut (d’un air hébété) : regardez les Prix... Prix Bien ! top ! 
    Fabizan et Solcha : Mon Dieu ! Voilà que cela lui reprend ! surpris   
    Lilie : Mon pôvre Lahaut !
    Wapata : On aurait fait tout ce looooong voyage pour... Rien ?!
    Albatros (plié de rire) : Pas de panique les amis ! Je crois tout simplement que notre ami Lahaut vient de voir affiché à la pompe le prix de l’essence des années 60 ! mort de rire ! 
    Lahaut : 0,96 ! 0,96 ! 0,96 ! 0,96 ! 0,96 ! Z’avez vu : 0,96 le litre !
    Lilie : Bein alors Lahaut, Il n'y a pas de quoi fouetter un chat !
    Albatros : Ce sont des Francs, Lilie ! clin d'oeil   
    Wapiti : Pas des Euros ! gag ! 
    Pataugas : Ce qui nous donne donc... 0,14 Euros !!!!!!!!
    Lahaut : Aaaaaaaaaaaaaargh ! 0,14 Euros !!! Nom di Diou de P censuré  de B censuré de M censuré  !
    0,14 Euros le litre d’essence ! Han!!  bave  Han!! 
    Wapiti : Faut vite faire quelque chose les amis !
    Solcha : Avant que Lahaut ne tombe en syncope !
    Albatros intraitable : Aérez-le, rafraichissez-le, dorlotez-le, chouchoutez-le, bisoutez-le, contez-lui fleurette ou racontez-lui des histoires de Géraldines Tahitiennes...
    Wapata : J’connais une sacrée histoire, Lahaut, pas piquée des hannetons...
    Albatros : En un mot... faites ce que vous voulez pour le calmer, mais hors de question pour moi de décoller de jour ! langue  N’ai pas envie d’avoir des milliers de crises cardiaques sur la conscience, moi ! mon dieu !   
    Wapiti : On va essayer, Albatros...
    Solcha : Mais succès non garanti !
    Lahaut : Année 1963 : Bien... Très, très, très, très bien !!! top !  top ! 
    Pataugas : Biche Oh ma Biche... music 
    Albatros : Je piloterais bien une Mustang des années 60, moi ! rêveur

    Et dès la nuit tombée...
    La Machine: Roooooooo... Vroooooooum... Tchoooooou...
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Mer 7 Aoû - 21:37

    rire bravo
    Encore une destination espace-temps où certain(e)s vont vouloir s'éterniser...


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Mer 7 Aoû - 21:43


    Wapiti a écrit:Encore une destination espace-temps où certain(e)s vont vouloir s'éterniser...

    rire  rire  rire 
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par fabizan le Mer 7 Aoû - 22:48

    J'aime bien cette escale, je pourrais presque m'apercevoir petite sur cette route des vacances rêveur 


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Mer 7 Aoû - 22:54

    fabizan a écrit:J'aime bien cette escale, je pourrais presque m'apercevoir petite sur cette route des vacances rêveur 
    top ! top !  
    Très bien fait de l'appeler "Nostalgie", alors ! sourire
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Jeu 8 Aoû - 9:24

    Fabizan a écrit:J'aime bien cette escale, je pourrais presque m'apercevoir petite sur cette route des vacances rêveur
    Ce n'est pas toi qui m'est apparue sur mon écran intérieur après la 1ère lecture, mais... secret clin d'oeil



    Revenons quelques heures en arrière, entre midi et la nuit tombée de ce même jour...

    Alors que les Villageois attendent assis près de la Machine poussée sur le côté de la chaussée par des dizaines de bras en marcel, sous un marronnier protecteur, Lahaut soigné par Fabizan et Wapata à grands renforts de photos de Tahitiennes, Indonésiennes, Equatoriennes... et de blagues des plus osées...

    Soudain, une petite fille pas plus haute que 3 pommes descend d'une voiture humainement et matériellement très chargée, et pieds nus, s'approche, curieuse.
    Tête penchée sur la droite, elle observe la Machine sous toutes les coutures, de haut en bas, de bas en haut, faisant le tour de l'engin...


    Pataugas et Wapiti échangent un regard et chuchotent : Mais on dirait ?! ... Oui... C'est pas possible ! ... Si, TOUT est possible avec cette machine et le plumeux !... 1963, c'est possible donc... Tu crois que ? ... !! ... Il faut lui demander... Tiens, elle approche...

    Tête penchée sur la gauche, la petite s'approche maintenant de l'Oisix et le scrute de la tête aux pieds et des palmes aux bec et plumes les plus hautes perchées, toujours en silence et suçant délicieusement son coquillage coloré et sucré.

    Pataugas ose : Bonjour Petite...
    La Petite : Bonjour Madame ! Elle est bizarre votre voiture...
    Albatros, sautant sur l'occasion, le regard rêveur : Bizarre, un peu, sûrement. Mais pas aussi belle et bien que toutes ces voitures là...
    La Petite : On dirait qu'elle peut voler dans les airs votre machine... Moi, j'aimerais bien voler...
    Albatros : Voler est un bien grand mot... mais ce "véhicule" nous permet de biens beaux voyages, en effet...
    La Petite, les yeux rêveurs : Quand je serai grande, je serai Voyageuse... Je volerai dans les airs, comme sur un oiseau... Je voudrais découvrir le monde...
    Wapiti, dont une question lui brûle la langue depuis le début de la conversation, mais qui se retient encore : Mais tu voyages déjà là... Tu pars en vacances, n'est-ce pas ?
    La Petite, soudainement agitée d'excitation : Ha oui ! On retourne dans les Pyrénées ! (pointant du doigt la voiture à l'arrêt dans la file, qui déborde de têtes, bras et jambes, et où l'absence de la fillette n'a pas encore été remarquée) Avec Maman, Papa, mes frères et soeurs... On va à la ferme... au bord de la rivière... C'est trop bien !...
    Pataugas : Et que vas-tu faire pendant tes vacances ?
    La Petite : Bin, jouer pardi ! Et je vais pêcher des écrevisses aussi ! Et... Regardez, j'ai déjà mis mon maillot de bain ! (et de soulever sa petite robe pour nous montrer son joli petit maillot tricoté) Et puis on ira au cirque aussi... et puis...
    Wapiti, avec un clin d'oeil : Et puis tu feras quelques petites bêtises aussi, non ? Comme avec les petits pois...
    La Petite, interdite et rougissante : Bin, comment vous savez ça ?!
    Pataugas, avec un clin d'oeil : On a été enfants nous aussi...

    De la voiture, on s'agite, la disparition enfin découverte. Des appels fusent : Dom' ! DOM' !!! DOOOMMMMMM !!!!
    La Petite Dom' n'entend pas et rattrape une question qui l'a effleurée précédemment : Elles sont belles vos plumes, Monsieur ! Vous pouvez voler, vous ? Vous ressemblez un peu à l'oie de mon ami Nils... Il m'a dit qu'il me prêtera un jour son oie pour voler... (regard à nouveau rêveur, cette fois perdu dans l'infini bleu de cette journée estivale)
    Pataugas et Wapiti échangent un regard convaincu dans un hochement de tête.

    De la voiture, l'appel se fait plus pressant et angoissé :- DOOOMMM' !!! DOOOMMMMMM !!!!
    Pataugas : Dom', je crois qu'on t'appelle... Tu devrais rejoindre tes parents là-bas.
    Albatros rêveur : Ils ont une belle voiture tes parents...
    La Petite Dom' : Je préfère qu'on m'appelle... Pondy ! Au revoir !! Et repart en trottinant et sautillant auprès de sa famille...
    Wapiti et Pataugas toutes remuées de cette Rencontre d'un autre temps... : On sait...







    NDLR : Il convient de me pardonner le manque de détails, les imprécisions... les sources originales étant quelque peu altérées, les rediffusions pas sous ma main actuellement, et ma mémoire légendairement de poisson rouge...

    Spéciale dédicace, bien sûr, de cet épisode qui aurait pu s'intituler "Flash-back... ou une Rencontre magique", à Dom' Pondy.
    bisou
    (je sais, tu n'apprécies probablement pas trop ces délires là, mais ainsi vogue et se perd actuellement ma plume...)




    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Jeu 8 Aoû - 9:53

    top ! Wapiti ! top ! 

    Aux commandes de cette merveilleuse Machine, Albatros (un petit peu aidé par Lilie clin d'oeil) ne s'attendait probablement pas à la suite de son dernier épisode, à...
    Faire remonter d'aussi lointains souvenirs, qui provoqueraient... une aussi jolie vague d'émotions ! sourire sourire 

    Quoique...... à bien y réfléchir pensif  pensif ...... SI timide  un petit peu quand même ! clin d'oeil
    Mais chut ! cela restera un Ch'tit secret entre nous ! clin d'oeil 

    @Wapiti: merci pour ton bien joli texte, qui a comme qui dirait, eu... un effet boomerang ! surpris  clin d'oeil  sourire


    Dernière édition par Albatros le Ven 9 Aoû - 0:00, édité 1 fois
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapata le Jeu 8 Aoû - 13:28

    Albatros a écrit:.... Leur caisse ressemble à un Spoutnik ! ....
    Han!! quoi ? qu'entends je ?? Han!! 
    la machine infernale ne ressemble pas à :



    ni à ça :



    bin ch'uis déçu !!! désappointé pleurs


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 8 Aoû - 14:37

    Nom de Zeus comme dirait Doc (Emmett Brown), utiliser la... Delorean surpris Non, je n'aurais jamais osé ! mon dieu !  rire 

    Libre cours à votre imagination clin d'oeil  pour ce qui est d'imaginer... à quoi pourrait bien ressembler "Notre" Machine à remonter le temps !!! pensif
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Jeu 8 Aoû - 15:13

    A quoi ressemble le remonteur de temps ? pensif

    Pour moi... rêveur
    ... la Machine tient d'un petit rhombicuboctaèdre (je vous laisse chercher ! langue ) qui serait aplati (remplacez la ceinture de carrés centrale par des rectangles),
    avec une demi-sphère posée sur le carré sommital,
    avec comme un double train d’atterrissage à roues en dessous (d'où la confusion possible avec une automobile clin d'oeil),
    des hublots ronds, ovoïdes, carrés ou trapézoïdaux  sur presque toutes ses faces (mais pas forcément en leur centre),
    au moins une antenne et 6 bras articulés rétractiles (qui, heureusement, ne se sont pas déployés lors de l'atterrissage d'urgence sur la nationale ! ouf ! )...

    ... voilà à quoi ressemble la Machine... non ? gag !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 8 Aoû - 16:53

    Et quand bien même la machine à parcourir le temps ressemblerait à un coléoptère croisé avec un pot de fromage blanc, j'y remonte dare-dare!
    Tirons-nous vite de cette puanteur de pots d'échappement.
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Jeu 8 Aoû - 16:57

    pataugas a écrit:... un coléoptère croisé avec un pot de fromage blanc...
    mort de rire !

    En plus imagé, c'est la même description que moi, non ? langue


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 8 Aoû - 17:00

    C'est en effet de l'engin vu par Wapiti que je parlais !
    Tu vois que tu l'as reconnu ? langue 
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 8 Aoû - 21:59

    pataugas a écrit:Et quand bien même la machine à parcourir le temps ressemblerait à un coléoptère croisé avec un pot de fromage blanc
    mort de rire !  mort de rire ! 

    mon dieu ! Mais nous allons faire peur aux enfants surpris  avec un "croisement" pareil ! rire
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 8 Aoû - 22:08

    Wapiti a écrit:Pour moi... rêveur
    ... la Machine tient d'un petit rhombicuboctaèdre (je vous laisse chercher ! langue ) qui serait aplati (remplacez la ceinture de carrés centrale par des rectangles),
    avec une demi-sphère posée sur le carré sommital,
    avec comme un double train d’atterrissage à roues en dessous (d'où la confusion possible avec une automobile clin d'oeil),
    des hublots ronds, ovoïdes, carrés ou trapézoïdaux  sur presque toutes ses faces (mais pas forcément en leur centre),
    au moins une antenne et 6 bras articulés rétractiles (qui, heureusement, ne se sont pas déployés lors de l'atterrissage d'urgence sur la nationale ! ouf ! )...
    ... voilà à quoi ressemble la Machine... non ? gag !
    Je.............. N'aurais pas mieux dit, Wapiti !!! clin d'oeil  gag !  rire 

    "Rhombicuboctaèdre" pensif Faudra que j'essaye de le replacer dans une conversation celui-là ! gag ! Effet 100% garanti !!! mort de rire !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Jeu 8 Aoû - 22:32

    Albatros a écrit:"Rhombicuboctaèdre" pensif Faudra que j'essaye de le replacer dans une conversation celui-là ! gag ! Effet 100% garanti !!! mort de rire ! 
    rire

    ange


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Mer 14 Aoû - 21:37

    Bon pensif  je vois que nous nous sommes un peu éternisés sur cette route des vacances, au milieu des pots d'échappement... Fuyons ! je file ! 



    Délivrance ?


    Boum… Tchiii… Boum, boum ! Tchiii… Boum… badaboum, boum !
    La machine s’immobilise enfin. Le silence règne à l’extérieur.


    Pour une fois, il fait jour… gris de ciel semble-t-il. Des hublots, les villageois aperçoivent tout autour des arbres, quelque peu écornés par l’atterrissage de l’engin.
    Wapiti : Il semblerait qu’on ait atterri au milieu d’un bosquet…
    Fabizan : Regardez ! 2013 ! 2013 !! Regardez le compteur !
    Fabizan et Wapata entament une danse :  banane  2013 ! On est rentrés chez nous ! 2013 ! On est rentrées chez nous !...  banane
    Lahaut : Ho non !!!… triste 2013… Paris Plage… les fonctionnaires fainéants… les politiques pourris… les manifs… les impôts… soupir
    Wapata : Mais si ! 2013 ! Je vais enfin retrouver ma Wap’Sushi et ma Wap’moureuse !  frime

    Albatros et Lilie échangent un regard circonspect après avoir observé attentivement le dateur.
    Lilie : C’est normal qu’il clignote comme cela ?
    Albatros : Ho non, cela ne présage rien de bon à mon avis…
    Solcha qui les a entendus malgré le raffut ambiant : Le compteur est de nouveau en panne ? On n’est pas en 2013 ?
    Albatros : Ho si, nous devons être en 2013… mais…
    Solcha et Lilie : Mais ? question …

    Pataugas : 2013, OK.  Mais on n’est pas sous mon tilleul, là ! Alors, où sommes-nous tombés ? Une idée ?
    Wapata, pressé de retrouver ses amours :  On y va ! Et ouvre allègrement la porte, saute à l’extérieur, s’étire et observe les alentours… bientôt rejoint par toute la petite troupe.
    Pataugas, humant les airs et observant le ciel, les arbres alentours, l’herbe bien verte sous leurs pieds : Snff ! Snff ! Ça ne sent pas la France ici… Pas un pet de pollution atmosphérique ! Mais terre verte, bien arrosée, climat océanique je dirais… Une ondée me parait même prévisible à court terme…
    Fabizan, après un tour sur elle-même : Pas une montagne à l’horizon ! Plat pays à peine vallonné ! De l’herbe et des bois et c’est tout. Pfiou, pas très enchanteur comme coin…
    Lilie, pointant du doigt ce qui semble être un chemin de terre : C’est quoi ça ? ça mène où ? Il y a peut-être un village et un pub à son bout ?
    Albatros : Allons voir… (la troupe se met en route vers le chemin) …mais prudemment je vous rappelle. Nous sommes peut-être en 2013… mais lequel ?
    Skyrgamur : Comment ça lequel ? Tu veux dire qu’on pourrait être dans un monde parallèle ? … Ceci dit, vue l’histoire de fous dans laquelle tu nous as embarqués… mon dieu !
    Albatros : Je rappelle juste que le dateur n’a que 4 chiffres de prévus pour l’année, donc…
    Wapiti : Vingt mille cent trente quelque chose ? Tu crois que la planète existerait encore et serait aussi verte ?! Je te croyais plus pessimiste… pardon r.é.a.l.i.s.t.e ! que cela… clin d'oeil
    Fabizan : Et moi je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas ''notre'' 2013 !  buté  De vastes étendues herbeuses et boisées, avec un chemin de terre qui file vers l’infini, ça existe encore en 2013, non ? Il faut juste savoir où nous sommes. Et après, nous pourrons rentrer chez nous ! frime
    Lilie : Avant, on trouve un pub ! Je veux une pinte !!!!!!!

    Arrivé au niveau du chemin, Albatros examine attentivement les traces : On dirait un chemin sur lequel on aurait tracté des grands traineaux et fait rouler de gros et lourds rondins de bois… pensif
    Wapata : Comme au temps d’Astérix chez Cléopâtre ? Pour la construction des pyramides ?
    Solcha , instinctivement sifflote : La lala lalalala ! Le bain de Cléopâtre… Le lion de Cléopâtre ! La lala lalalala ! siffleur
    Wapiti : Oui, sauf que l’Egypte, à ma connaissance, ça n’a jamais été aussi vert et boisé qu’ici !
    Albatros : Mais on pourrait bien être à une période contemporaine de la construction des pyramides…
    Fabizan : Oui, bon, en 2013 aussi on peut trouver ce genre de traces ! N’est-ce pas Lahaut ? Du côté de…
    Lahaut : …Guédelon. Oui, ils travaillent comme au Moyen-Âge pour reconstruire un château fort, avec les mêmes matériaux et outils...
    Albatros : Sauf qu’au Moyen-Âge, ils avaient des charrettes, et que là, rien ne ressemble à des traces de roues… Continuons par-là, pour voir. Avec mes yeux perçants d’Albatros je devine une espèce de construction…
    Lilie attrape les jumelles : Je crois que je reconnais le site… On dirait…
    Wapiti, Fabizan, Solcha, Pataugas, Skyrgamur : Quoi ?
    Lilie : Allons voir de plus près, je veux être sûre. Il y a un truc qui me chiffonne…

    Une demi-heure de marche plus tard, cachés dans un bosquet proche, la troupe observe, les yeux écarquillés, le site. A l’intérieur et à côté d’une levée de terre et son fossé circulaires, se dressent dans le ciel près de 80 belles et grandes pierres, de ce qu’on appelle aujourd’hui des menhirs ou mégalithes.  Le tout semble en chantier : une dizaine de ces grandes pierres bleues verdâtres parsemées de petits pois blancs et rosés paraissent attendre sur des traineaux de bois d’être installées ou ôtées du double cercle intérieur, des rondins, troncs d’arbre et cordes constituent des sortes de leviers et échafaudages…
    Le site est désert, la pluie qui arrose maintenant copieusement les voyageurs pourrait en être l’explication.


    Albatros : Alors ? C’est ce que tu pensais, Lilie ? C’est ce à quoi je pense ?
    Wapiti, dans un souffle : Stonehenge…
    Lilie : Oui, mais bien différente de ce qu’elle est aujourd’hui… enfin, je veux dire en 2013… ''notre'' 2013…
    Albatros : C’est donc bien ce que je craignais…
    Lahaut : Ha bon ? Ce n’est pas ''notre'' Stonehenge ?
    Solcha : Le clignotement du compteur, ça voulait donc dire…
    Albatros : … que nous sommes très certainement en… MOINS 2013 !
    Fabizan : Wouhaou !!! Moins 2013 avant Jésus Christ….
    Skyrgamur : Bon, qu’est-ce qu’on fait alors ? Nous sommes trempés et ce n'est pas de la pluie islandaise. Je n’aime pô cette pluie ! buté
    Albatros : Retour à la machine, nous ne sommes pas encore rentrés dans notre temps.
    Lilie : M’enfin, on ne peut pas essayer de trouver un village ? J’aimerais bien goûter à leur cerveza de l’époque… rêveur
    Lahaut : … et rencontrer les géraldines de l’époque… rêveur
    Wapata, subitement pris d’un doute : Mais vous êtes sûrs qu’on n’est pas dans ''le bon'' 2013 ? Stonehenge, c’est vraiment pas comme ça, maintenant, enfin à notre ''vraie'' époque ?... Y a pas un endroit où ils s’amusent en 2013 à reconstituer à l’ancienne Stonehenge ? Non ?... Parce que moi, je voudrais pas m’éterniser dans l’espace-temps juste pour le plaisir de faire durer… C’est qu’on m’attend au Wapchalet…
    Wapiti : Moi, je suis comme Lutine, trempée, je rentre à la Machine. Si certains sont tentés d’aller voir à quoi ressemble le blède le plus proche, qu’ils y aillent… mais avec prudence et discrétion, comme toujours.
    Fabizan : Je suis curieuse, je voudrais voir les constructions et les tenues de l’époque.
    Albatros : Je suis très curieux aussi… mais j’ai une importante réparation à faire en urgence sur la Machine. Hors de question de se prendre une 3ème collision spatiale !...
    Lilie : J’y vais ! & intérieurement : A moi une bonne pinte !  frime
    Lahaut : Moi aussi ! & intérieurement : A moi les géraldines !  frime
    Pataugas : Mouillée pour mouillée, si je peux voir du pays, voire capturer quelques minuscules… et majuscules… au passage, j’en suis !

    C’est ainsi que le groupe se divisa quelques heures.
    A la nuit, les "aventuriers", fatigués et détrempés, rejoignent la Machine où les attendent les autres, au sec et reposés.

    Wapiti : Et alors ?
    Wapata : C’est confirmé, on est bien en moins quelque chose. Chaumières de bois et paille, feux de bois, aucune charrette et encore moins un véhicule en vue…
    Albatros : Je vous l’avais bien dit…
    Lilie : Pas une odeur d’une once de goutte de breuvage intéressant !
    Pataugas : Et avec cette pluie, pas un seul minuscule de sorti...
    Lahaut : Rustique, la géraldine locale ! Avec leurs longues robes de grosse toile, on voit rien !
    Fabizan : Même que les hommes, ils ont des jupes aussi… C’est pas le tartan, trop long…
    Albatros : Normal. A cette époque, le pantalon n’existe pas encore ou presque. Et de toute façon, ce n’est pas dans cette région qu’il est apparu mais plutôt dans les steppes et les montagnes froides du continent eurasien…
    Skyrgamur : Bon alors, on redécolle ?
    Albatros, fatigué de n’avoir toujours pas pu prendre du repos mais fier d’avoir réussi sa réparation du système anti-collision : La machine est opérationnelle, la navigation sécurisée, alors… C’est parti ! & pour lui-même : Heureusement, sur ce coup-là, nous n’avons pas perturbé l’histoire… j’espère !

    La Machine : Roooooooo... Vroooooooum... Tchoooooou...


    Dernière édition par Wapiti le Mer 14 Aoû - 23:32, édité 2 fois (Raison : rectifications d'assiette spacio-temporelle...)


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Mer 14 Aoû - 22:13

    bravo  Wapiti !
    Voici un épisode qui nous aura tenu en haleine jusqu'au bout ! rêveur top !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Mer 14 Aoû - 22:21

    Wapiti a écrit: 
    Ah, ah, ah... Un nombre minimum de membres d'équipage est nécessaire, pour que la Machine puisse fonctionner correctement ! clin d'oeil  gag !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Wapiti le Mer 14 Aoû - 22:25

    Albatros a écrit:Voici un épisode qui nous aura tenu en haleine jusqu'au bout ! rêveur top !
    Avoue... t'as eu peur que je nous aie vraiment ramenés en 2013, coupant ainsi court au voyage, n'est-ce pas ? gag !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Invité le Jeu 15 Aoû - 7:54

    Wapiti a écrit:Avoue... t'as eu peur que je nous aie vraiment ramenés en 2013, coupant ainsi court au voyage, n'est-ce pas ? gag !
    Oui... J'avoue bien humblement avoir eu cette peur ! clin d'oeil rire  
    La peur de voir trop prématurément se terminer... cette fantastique odyssée à travers le temps et l'espace ! surpris 

    Mais me voici à présent rassuré, puisque... l'aventure continue ! sourire rêveur
    avatar
    Albatros*
    Invité

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Albatros* le Ven 16 Aoû - 12:01


    Une si grande sérénité !



    Boum... Tchiii... Boum, boum ! Tchiii... Boum... badaboum, boum !
    Dans un dernier sursaut la machine s’immobilise.


    Le rituel est à présent bien établi, c’est Fabizan qui est chargée de lire la date affichée sur le cadran de l’indicateur de date, chose qu’elle fait d’ailleurs avec un plaisir non dissimulé : Êtes-vous prêts à connaître la date ? question 
    Les autres : Ouiiiiiiiiiiii !
    Fabizan : 1492 – 21h00
    Wapiti : Cette date me dit quelque chose ! pensif 

    D’un geste lent, Albatros ouvre la verrière de la Machine...
    Bien qu’il fasse nuit, le décor époustouflant que la petite équipée peut alors observer dans un silence quasi religieux, est éclairé presque comme en plein jour ! surpris 

    Pataugas : Mon dieu que c’est beau ! rêveur 
    Lahaut : Ce paysage à l’allure fantasmagorique est une pure merveille ! top ! 
    Wapata : Il me semble être dans un désert, ne serions-nous pas par hasard au Sahara... pensif 
    Wapiti renchérit : Au Mali, en Mauritanie ou même peut-être bien dans le Hoggar ! pensif pensif  
    Fabizan : Regardez-moi ce ciel étoilé de toute beauté ! sourire 
    Skyrgamur : Bien que je ne reconnaisse pas du tout l’endroit, ce paysage lunaire pourrait peut-être aussi correspondre à l'un de ceux que l'on peut trouver en Islande ! clin d'oeil 
    Lilie (des étoiles plein les yeux) : Chouette, nous sommes sur... la Lune ! banane 
    Lahaut : Mais non Lilie, regarde bien... ce n’est pas un clair de Terre, mais un clair de Lune qui nous éclaire le paysage de la sorte ! gag ! 
    Solcha ne peut se retenir de pousser la chansonnette : Au clair de la Lune, mon ami Pierrot – Lahaut (cela sonne mieux), mais pour la suite...
    "Prête-moi ta plume plume  pour écrire un mot", je remplacerais peut-être bien "Lahaut" par "Albatros" !!! rire 
    Les autres se fendent d’un énorme éclat de rire : mort de rire ! 

    Comme s’il était totalement absent de la scène, Albatros ne bronche pas le moins du monde !!?? surpris     

    Wapiti ayant remarqué que l’Oisix semblait être perdu dans ses pensées : Eh bien Albatros, quelque chose ne va pas ? Tu n’as encore rien dit ! surpris 
    Albatros répond timidement : Non, non... bien au contraire, tout va bien ! Mais c’est que... pensif 
    Il s’interrompt alors brusquement pour sauter hors de l’engin, puis sous le regard étonné de ses compagnons, se met à humer vigoureusement l’air autour de lui...
    Son visage prenant alors un air étrange ! Aucun signe d’inquiétude sur son visage, non... une profonde sérénité semble plutôt le gagner au fur et à mesure qu’il s’emplit les poumons de l’air environnant ! Il daigne alors lâcher une courte phrase : Cet air est d’une pureté absolue ! rêveur 
    Wapiti : Normal, puisque nous sommes en 1492, et donc... avec aucune pollution !
    Albatros : Non... il y a autre chose ! pensif 

    Il se baisse alors brusquement pour saisir une poignée de sable qui semble être mélangé à des débris de roche mais aussi à une substance blanchâtre qui ressemble à du sel. Il soupèse l’étrange mélange, le tâte, le sent, le goûte puis le relâche en le dispersant en l’air tout en hochant la tête d’un air approbateur.

    Comme il en a souvent l’habitude quand il essaye de reconnaitre un endroit, son œil vif et perçant scrute ensuite l’horizon à 360°...
    Et alors que rien ne le laissait présager, il se met à courir à toutes enjambées vers une dune de sable toute proche, la gravit assez facilement à l’aide de ses pieds palmés, puis une fois à son sommet, lance un cri terrifiant vers le ciel admirablement étoilé... Wouaaaaaaaah ! Bientôt suivi d’un autre, tout aussi puissant... Wouaaaaaaaaaah !!!

    Solcha : Mon dieu ! mon dieu !  C’est au tour d'Albatros de percuter !? dégout 
    Wapiti : Je ne l’ai jamais vu s’agiter de la sorte ! surpris 
    Fabizan interroge Lahaut d’un air inquiet : Pourrais-tu prendre les commandes de la Machine, au cas où...
    Lahaut : Je l’ai souvent aidé en tant que copilote, mais crains malheureusement de ne pouvoir assumer un vol "Spatio-Temporel" dans sa totalité ! mon dieu ! 
    Wapata : Nous sommes donc dans la panade ! triste 
    Solcha : Chut... chut !  Taisez-vous, le voilà qui revient !

    Arrivé à la hauteur du petit groupe, l’Oisix semble alors entreprendre une véritable danse de Saint Guy, puis saisissant brusquement le bras de Solcha, se met à la faire virevolter dans tous les sens valse  tout en poussant la chansonnette... siffleur Chouette, chouette, chouette... J’en étais sûr... Suis revenu !  
    Chouette, chouette, chouette... J’en étais sûr... tout est figé ! Chouette, chouette...
    Pataugas : T’as percuté du cabochon ou quoi, l’Oisix ??? Han!! 
    Wapiti : Que t’arrive-t-il, Albatros ?
    Lilie : Qu’as-tu vu de si spécial... là-haut sur ta dune, l’oiseau ?
    Solcha encore un peu déboussolée par la danse improvisée imposée par le Piaf : T’es déjà venu ici, n’est-ce pas ? clin d'oeil 
    Les autres : ???
    S’apercevant subitement du grand désarroi de ses amis, Albatros arrête alors de faire le Guignol pour, en reprenant un air des plus sérieux, dire: Oh que oui les amis !
    Je connais bien cet endroit ! frime  sourire  
    Les autres : ???
    Albatros : Regardez bien le ciel...
    Wapata et Lahaut : La lune l’éclaire...
    Lilie :... et il y a de sacrément belles étoiles, que... je crois aussi reconnaître...
    Pataugas : A bien y regarder... le ciel a effectivement quelque chose d’étrange ! pensif 
    Albatros : Tout à fait exact, Pataugas ! Car nous ne sommes pas dans l’hémisphère Nord, mais dans... l'hémisphère Sud ! La Lune et les étoiles ne s’y présentent donc pas de la même manière ! clin d'oeil  Tiens d’ailleurs observez celle-là... Il s’agit de la "Croix du Sud" ! L’équivalente de notre étoile du Berger ! sourire 
    Wapata : Bon OK, nous sommes dans l’hémisphère Sud, et alors ?
    Albatros : Cet endroit est unique et magique, Wapata ! Car le temps n’y a en quelque sorte, strictement aucune importance !
    Wapiti : Que veux-tu dire par là ? question 
    Albatros : Que nous pourrions y être en -2000... en 1500... en 2030... en 1492 comme aujourd’hui ou même en 2013, que cela serait du "pareil au même" !
    Cet incroyable désert minéral où il ne pleut quasiment jamais, sauf quelquefois sur les hautes montagnes que l’on devine à l’horizon, n’a pas changé par rapport à aujourd’hui lorsque j’y ai mis les pieds dans les années 90... 1990 bien sûr !
    Les autres : Waouh !!! rêveur 
    Wapiti : Et où sommes-nous donc ? question 
    Albatros : A plus de 2400 mètres et dans l’un des déserts les plus arides et les plus captivants qui soient au monde ! Celui d’Atacama !!! rêveur  rêveur  rêveur 
    Lilie : Ah oui... situé dans le Nord du Chili !
    Albatros : Tout à fait exact, Lilie ! Et pour être encore plus précis, nous sommes dans une vallée qui s’appelle... la "Vallée de la Lune" !
    Tu vois que tu n’y étais pas trop loin... de la Lune !!! clin d'oeil  rire 
    Lilie : rêveur 
    Albatros : Le charmant petit village de "San Pedro de Atacama" se trouve à moins d’une quinzaine de Kms d’ici !
    Lahaut : Les filles y sont chouettes ?
    Albatros : J’ai pu y rencontrer une "Miss"... Miss Chile !  
    Lahaut et Wapata : Waouh ! Une Miss !!! rêveur  bave  rêveur 
    Albatros se fendant la poire : ne vous emballez pas les gars ! C’était une copine à "Toutânkhamon" !
    Les autres : ???
    Albatros : C’est une Momie que tout le monde appelle ici "Miss Chile" ! gag !   
    Les autres : Et...
    Albatros : Et... elle avait déjà plus de 3 000 ans lorsque je l’ai vue pour la dernière fois ! Puisqu’il s’agit d’une Momie incroyablement bien conservée par l’extrême sécheresse de ce désert, Momie que l’on avait durant quelques années exposée dans le ravissant et très intéressant musée d’un Père Jésuite Belge... le Père "Le Paige" !

    Wapiti relayée par les autres Villageois : Il est peut-être grand temps de repartir à présent, non ?
    Albatros (prenant un air triste) : Déjà !? dégout  Je me sens super bien ici ! Pourquoi ne pas y rester quelques jours ? clin d'oeil 
    Les autres : Noooooooooon... Retour Machine !
    Fabizan et Wapata : ...dans l’espoir de retrouver... notre époque et notre maison !!! sourire 
    Albatros à contre cœur et en traînant sérieusement les pieds pour rejoindre la Machine : OK, OK... Nous y allons ! soupir  désappointé 

    Une fois à bord, Albatros : Vous rendez-vous compte que Christophe Colomb va, à l’autre bout du continent, bientôt découvrir l’Amérique puisque nous sommes en 1492 !?
    Wapiti : A moins que nous n’ayons déjà dépassé la nuit du 11 au 12 octobre ! pensif 
    Albatros (d’un air rêveur) : Après tout, il n’y a que 365 jours dans une année ! Pourquoi alors... Ne pas imaginer être justement, dans la nuit du 11 au 12 octobre ? rêveur  ange  Précisément celle où  l’Amiral et les équipages de "La Pinta", "La Niña" et "La Santa Maria" ont abordé pour la première fois les côtes de l'île de Guanahani
    (le San Salvador de notre époque), située dans les Caraïbes !
    Les autres Villageois (d’un air songeur) : Oui, après tout... pourquoi pas !? rêveur           

    La Machine : Roooooooo... Vroooooooum... Tchoooooou...


    Dernière édition par Albatros le Ven 16 Aoû - 16:10, édité 7 fois

    Contenu sponsorisé

    Re: Perdus dans les couloirs du temps !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 16:44