Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Partagez

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Jeu 11 Déc - 10:53

    je vous le disais bien.... je suis un pro de la manipulation de cerveau !! clin d'oeil
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Ven 12 Déc - 18:39

    Il retrouve vite ses marques dans ce village lutin sous Svalbard…
    Même si l’activité en ce début août n’est pas du tout la même que celle de décembre dernier. Point de frénésie et d’hyperactivité magiques. Les ateliers de Noël fonctionnent au grand ralenti, utilisés uniquement pour la formation des apprentis. Ainsi ne rencontre-t-on que très peu de lutins assermentés en ces lieux ; pour eux c’est encore les vacances.
    Par contre, cela grouille d’apprentis de tous âges et tous niveaux, des petits « jeunes » (la quarantaine) qui font, dans leurs habits rouges, leur première rentrée et leurs premiers pas hésitants en ces lieux, aux Apprentis de Niveau Élevé (aînés) de bleu vêtus, bien plus âgés et terminant leur formation cette année. En effet, peu de stages sont en cours à cette période de l’année et jusqu’à octobre les lieux fourmillent de jeunesse (relative) !
    La tendance s’inversera alors, avec les départs échelonnés d’une grande majorité des apprentis dans leurs lieux de stage respectifs et l’arrivée massive des travailleurs de Noël, en verts lutins, qui auront la mission de préparer une partie des livraisons planétaires de la plus belle journée de l’année lutine.

    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Sam 13 Déc - 8:33

    Il retrouve vite ses habitudes d’apprenti lutin, avec une nouvelle sérénité.
    Effectivement, tous ceux qui l’ont connu ou ont connu son double lutin, ou les deux, se sont laissés prendre à leur ressemblance étonnante. Souvent il a entendu la phrase qui l'inquiète autant qu’elle le rassure : « Pullö ! Mais qu’est-ce que tu ressembles à Laö… ». Il a appris à en sourire avec un clin d’œil tout lutin. Il s’amuse à leur répondre : « Mais si tu préfères, tu peux m’appeler Laö, cela ne me dérange pas… ». Et en même temps, il a maintenant intégré sa nouvelle identité et répond parfaitement et sans hésitation au nom de Pullö.

    Il retrouve vite ses habitudes d’apprenti lutin, entre les batailles de polochons et gros dodos dans sa chambrée où il a fait connaissance avec cinq nouveaux amis, les quatre repas quotidiens au réfectoire, les quelques corvées collectives ou au service de son Maitre Lutin Niclö et de son aîné Pixiö, les longues heures de jeux lutins divers et variés… et les quelques cours obligatoires.

    Il a retrouvé le cours de magies lutines de premier niveau, toujours assuré par Padméou, ce long lutin ascétique et flegmatique, au regard mystique et au discours parfois encore plus énigmatique, qui semble tout droit sorti d’un ermitage bouddhiste perdu au fin fond de l’Himalaya. Il a retrouvé sa pédagogie basée sur un travail de relaxation et d’étirements, de concentration et méditation, indispensables techniques à maitriser pour amener ses atomes à la mobilité et la configuration nécessaire pour développer les compétences magiques de lutin selon Padméou.
    Il est cette année un peu plus réceptif à cet enseignement, moins prompt à éclater de rire alors qu’il est tant bien que mal en position de « lotus contrarié », ou de « sauterelle ventilée »… C’est qu’il est conscient qu’il ne doit pas griller les chances futures de son double lutin.
    Il n’a pas l’impression pour autant de progresser d’un iota, même s’il met consciencieusement en application certains trucs de magicien que le vrai Pullö lui a appris cet été et pour lesquels il s’est longuement entrainé. Ainsi maitrise-t-il maintenant quelques tours qui pourraient faire croire qu’il commence à savoir faire disparaitre des objets par exemple, pour peu que ceux-ci soient à portée de ses mains. Tout est basé sur la vitesse du geste, la dextérité de ses mains et doigts et la diversion qu’il peut créer par ailleurs… voilà ce que lui a appris Pullö le magicien.

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Sam 13 Déc - 11:27

    Si je pouvais apprendre à faire disparaitre les politiques et les fonctionnaires ce serait parfait !! rire
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Sam 13 Déc - 14:26

    Il a également retrouvé le cours de Noëlli, cette langue de Noël commune à toutes les races de lutins et peuples magiques, tel un esperanto bien utile, réellement exploité et maitrisé par le plus grand nombre.
    Cette année encore, quand installé à sa place lors du premier cours il a senti et vu Djerk son Lutin Souffleur, interdit en cours de Noëlli, glisser le long de son cou, réaliser quelques étirements, galipettes et sauts périlleux avant de s’installer dans son petit transat de mousse confortable à l’emplacement où en France se trouvait l’encrier il y a quelques décennies, il s’est senti bien seul et a profondément soupiré.
    Quand la professeure, Marinou, est entrée, il a encore soupiré. Pas qu’il n’apprécie pas cette lutine d’un petit mètre cinquante, rondelette, échevelée, fripée, lunettes en demi-lunes sur le nez, au babillage incessant de sa voix joyeuse et somme toute agréable à écouter, probable compagne de Niclö, il en est certain… Mais juste qu’il sait que les heures de cours vont passer somme toute assez lentement à son goût et qu’il ne voit comment il pourrait progresser plus en Noëlli. Certes Pullö lui a appris quelques mots supplémentaires qu’il avait réussi à capter l’an passé, mais le Noëlli, pour Lahaut, c’est juste une jolie musique aux paroles incompréhensibles, juste de quoi le bercer tranquillement pendant quelques rêvasseries peu productives…

    Mais cette année, après quelques minutes soupirantes, le cours de Noëlli est soudainement devenu nettement plus intéressant !
    Car rapidement est arrivée… une vraie bombe ! Taille moyenne, minois charmant, déhanché intéressant, formes alléchantes, balcon appétissant... Enfin une lutine dans ce monde de mâles, se dit-il. Et quelle lutine ! Marilou, c’est son nom, est un véritable canon ! Quoi de plus motivant comme professeur stagiaire pour en faire progresser plus d’un ! Voilà que notre Dom Juan est soudainement bien plus attentif, plus intéressé, plus volontaire, cherchant même à obtenir des cours de soutien – en vain, cela va de soi en pays lutin – et réussissant même à progresser au fil des semaines… un tout petit peu.


    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Sam 13 Déc - 14:33

    bisou bisou bisou bisou bisou bisou bisou
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Sam 13 Déc - 19:47

    Une autre surprise l’attendait concernant les cours en cette rentrée. Pullö s’était bien gardé de l’avertir avait-il noté… Il ne pouvait pas ne pas être au courant de l’obligation de participer au module d’Histoire de la Magie et des Lutins.
    Quand le Maitre Lutin Niclö lui avait donné son planning avec ce cours-là inscrit quotidiennement, il avait cru défaillir. Quoi ?! Un troisième cours ? Et d’histoire en plus ? Déjà que retourner à l’école, en classe, ça ne le motivait pas plus cette année que l’an passé, aussi lutine soit cette école… L’école, il n’était pas, et n’avait jamais été, fait pour cela. Mais franchement les cours d’histoire, il en avait sérieusement bavé dans son enfance et adolescence, détestant ces séquences magistrales où il faut écouter, prendre des notes et réciter des dates et des faits lors de devoirs désastreux… Que de mauvais souvenirs d’école !

    C’est donc en rechignant, râlant et soupirant, trainant les pieds, qu’il s’était rendu, bien obligé, au premier cours. Une fois la porte franchie, il avait réellement cru s’être trompé d’endroit : la « salle de classe » ressemblait bien plus à une salle de détente ou de sieste. C’était un grand salon confortable et coloré, équipé de divers profonds fauteuils, moelleux canapés, banquettes, hamacs, poufs en tous genres et coussins. Avec ses camarades, il s’était installé et avait attendu, résigné, l’entrée du professeur, en se disant que l’absence de tables, de papier, de cartes murales et même de livres était somme toute bien étonnante.

    Entra alors un… magicien. C’est la première idée qui lui vint. Merlin l’Enchanteur… ou Dumbledore… voilà les noms que renvoyait instinctivement son cerveau à la vue de cet homme plutôt grand, aux très longues chevelure et barbe blondes, aux vêtements amples de type boubou africain d’un azur pastel, aux regard et bonnet lutin assortis, à l’allure tranquille, posée, mais qui se révèlera plus tard, souvent, énergique, comme habitée. Dès les premiers mots prononcés, il a été subjugué, comme ensorcelé, par cette voie profonde, maitrisée, vibrante de passion. Dès les premiers mots, il a été impressionné par le pouvoir de ce visage vivant, très expressif, qui semble vivre les mots, les faits et les sentiments énoncés, qui semble habité d’une force magique suprême.
    Comme ses camarades, il s’est donc vite passionné par ce cours qu’ils écoutent, confortablement calés ou affalés, captivés par ce professeur-conteur à la personnalité hypnotique, qui les embarque non pas dans l’Histoire, mais dans des histoires, ses histoires… une histoire magique et lutine passée à travers un florilège de contes et de légendes qui s’entrelacent sans fin.
    Il ne garantit aucunement en retenir le dixième, mais il aime ces heures passées là à écouter, captivé…


    Dernière édition par Wapiti le Dim 14 Déc - 9:01, édité 1 fois (Raison : le prof de français est passé par là)

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Sam 13 Déc - 22:10

    bon bein........ à choisir  je préfère les cours de Marilou bisou ...dans la salle de classe de Merlin l'Enchanteur !! gag !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Dim 14 Déc - 9:17

    Ainsi s’écoulent les premiers jours, puis les premières semaines, puis les mois de cette année lutine…

    Un jour, une rencontre le marque.
    Alors qu’il se rend tranquillement à son cours suivant, il croise un nouveau lutin tout juste débarqué, encore impressionné par les lieux. Cette furtive rencontre l’intrigue : il a l’impression de le connaitre, de reconnaitre sa silhouette, son visage. Dans les heures qui suivent, il interroge sa mémoire, en vain.

    Recroisant cet être dans les jours suivants, il fouille encore plus son cortex mémoriel, sans succès… jusqu’à entendre une phrase prononcée avec ce fort accent franc-comtois qui ne peut s’oublier ! Mais oui : Imachinchose ! Ce grand escogriffe (presque aussi grand que lui) lunetté, c’est bien la silhouette d’Imachinchose ! Mais, alors qu’ils sont tout proches et que l’autre le regarde clairement, il semble ne pas le reconnaitre du tout, même s’il ne parait pas très à l’aise… En même temps, il se rappelle que quand il est arrivé l’an passé, il ne devait pas paraitre très à l’aise lui non plus.
    Et puis franchement, croire qu’Imachinchose puisse être un lutin ! A cette pensée il éclate seul de rire, d’un rire à en pleurer et se rouler par terre, incapable d’expliquer ce qui lui traverse l’esprit à ses camarades qui l’interrogent.

    Il en conclut que celui-là doit être le double lutin d’Imachinchose, comme Pullö est le double lutin de Lahaut. Il s’attend donc à croiser un jour ou l’autre le double de Wapata, le double de Geob, et peut-être même, et même s’il y a peu de lutines, les doubles de Solcha, de Lilie, de la Mairesse… Se peut-il que chaque humain ait un double lutin ? Il faudra qu’il demande cela à Maitre Niclö… non, non, à Pixiö… ou non, plutôt à un autre camarade… c’est qu’il ne faudrait pas que Pullö ait déjà posé cette question précédemment et qu’il se fasse ainsi piéger quand-même...


    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Dim 14 Déc - 10:42

    Et un double de Skyrgarmur?????? ...et je serai en enfer !!! surpris mon dieu !   ............... rire rire rire
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Dim 14 Déc - 10:55

    Ha bin ça, le double de Skyrgamur, ce n'est pas une nouveauté : tu l'as rencontré l'an passé en Islande ! clindnoel


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Dim 14 Déc - 19:51

    Comme tous les matins depuis qu’il a intégré les rangs lutins, le voilà réveillé pile sur le coup des sept heures par il ne sait quelle baguette magique.
    Ce matin est cependant un jour important, il le sait. L’excitation le submerge instantanément, les yeux à peine entrouverts. Il bondit sur ses deux pieds en bousculant sa table de nuit, en oubliant presque Djerk qui n’était heureusement pas encore sorti de sa boîte d’allumettes protectrice.
    Même s’il sait qu’il ne peut devancer son rendez-vous, il s’habille et se débarbouille en hâte et rejoint le réfectoire pour le petit-déjeuner, animé d’une énergie toute particulière.

    Rendez-vous compte : aujourd’hui est le jour où il a rendez-vous avec Maitre Lutin Niclö pour choisir son stage de fin d’année ! Avant même sa rentrée lutine, depuis l’instant où le vrai Pullö lui en avait parlé, il attendait ce moment avec impatience. Il va enfin pouvoir demander à être « stagiaire-Poromie-&-taxi-VIP » au Village de Noël de Rovaniemi pendant les 3 mois qui viennent ! Quoi de plus sympathique comme perspective que celle de retrouver la sublime et adorable Solweig et passer les 3 prochains mois à ses côtés ? Franchement, rien. Le rêve va devenir réalité… enfin !

    Il mange et boit trop vite, mettant à mal son estomac, mais peu importe.
    Il parle trop vite, mettant à mal les capacités exceptionnelles des Lutins Souffleurs de ses camarades.
    Il ne tient pas en place et fatiguerait instantanément n’importe quelle assemblée d’humains. Heureusement que les lutins sont de joyeux lurons turbulents qui ont une capacité hors norme pour gérer et supporter ce genre d’agitation autour d’eux. D’autant que beaucoup des apprentis autour de lui sont eux aussi surexcités par cette journée spéciale de choix de stage.
    Heureusement que ce matin il n’y a pas de cours, ni de Noëlli, ni de magies lutines, ni d’histoire. Les quelques aînés encore présents et habitués à ce genre d’atmosphère leur proposent de se défouler sur les terrains de jeux en attendant leurs rendez-vous respectifs.
    Encore deux heures à patienter pour lui… Qu’elles vont être longues ces deux heures !

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Dim 14 Déc - 20:53

    Surtout ne pas être affecté à l' "Univers du Bobsleisgh et  Enseignement de Rovianemi" (plus connu sous les intiales d'UBER  furax ) où sont affectés les plus mauvais lutin de l'ENA !!!
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Dim 14 Déc - 20:59

    bravo Excellent, Lutin Laö ! rire



    Dernière édition par Wapiti le Mar 16 Déc - 7:53, édité 1 fois


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Lun 15 Déc - 8:14

    C’est la première fois qu’il pénètre dans cette salle spéciale du bâtiment appelé « directoire ». Il connait bien les couloirs menant au bureau du Maitre Lutin Niclö, mais cette « Salle des Vocations », il n’en avait qu’entendu parler, vaguement. Et c’est avec un mélange de curiosité et d’appréhension qui s’ajoutent à l’excitation non retombée qu’il en franchit la porte à l’annonce de son nom d’emprunt : Pullö.

    La salle est grande, circulaire, agrémentée de petits bureaux sur sa circonférence, les Maîtres Lutins assis dos au mur et prêts à accueillir et conseiller leurs apprentis. Au mur, un bel écran géant, concave et translucide sur lequel apparaissent tous les lieux de stage proposés aux jeunes apprentis, accompagnés d’une lumière verte, orange ou rouge. Au milieu de la salle…
    Notre ami a un choc en découvrant l’étrange machine qui trône au milieu de la salle et ressemble à s’y méprendre à la capsule Apollo, cône tronqué agrémenté d’un hublot laissant entrevoir un confortable fauteuil vert en son centre et de deux boutons autour d’une ouverture à feuilles de papier… La NSA ! La NSA ?! Ici, dans la Salle des Vocations ?! Non, ce n’est pas possible, ce ne peut être un Noël Sondeur d’Âme. Il a appris l’an dernier qu’il n’y avait qu’une seule machine de ce genre, dans le Village du Père-Noël, au Groenland, que seul le Père-Noël ou un de ses descendants pouvait y entrer… Or, à cet instant, c’est un jeune apprenti lutin qui en sort, attrape précieusement la feuille recrachée par l’ouverture et se dirige religieusement vers le bureau de son Maitre Lutin, alors qu’un autre apprenti se dépêche de grimper à son tour dans la capsule pour s'installer dans le fauteuil…

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Lun 15 Déc - 11:03

    Pourvu que cette machine soit fabriquée en Chine ou à Taiwan et donc il y aura une petit chance que cette chose  tombe en panne avant mon passage au sondeur d'âme et qu'ils fassent mon affectation manuellement !! dégout
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Lun 15 Déc - 12:27

    C’est la voix de Niclö qui l’appelle de derrière sa petite table qui le sort de cette surprise-torpeur qui l’a saisi en entrant. L’excitation est retombée d’un coup, la belle assurance avec. C’est un petit garçon qui s’avance timidement devant une icône presque paternelle, et s’assoit, hésitant.
    - Ho Ho Ho ! Alors, mon petit Pullö ! Que penses-tu de cette Salle des Vocations et de notre Sondeur des Vocations ?
    - … Sondeur des vo… vocations ?
    - Ho Ho Ho ! Juste un petit peu d’aide pour ceux qui ne savent pas trop qu’elle est leur vocation. Mais ce n’est pas ton cas, n’est-ce pas ?
    - Heu…
    - As-tu déjà réfléchi au stage que tu souhaiterais faire cette année ? Je t’avais bien donné la plaquette avant ton départ l’an passé ?

    Lahaut acquiesce et sort de sa poche la plaquette que Pullö lui a confiée. Il la déplie lentement et fébrilement. Entourée en rouge, la ligne « Finlande – Rovaniemi – Stagiaire-Poromie-&-Taxi-VIP ». Niclö attend patiemment, amusé par les hésitations de son jeune lutin… si semblable à tous ces jeunes lutins qu’il a accueilli et formé depuis tant de décennies.
    - Je… Il se racle la gorge. Il recherche rapidement sur l’écran géant translucide le stage qui l’intéresse : lumière verte. C’est bon signe. J’aimerais bien… Il toussote. Intérieurement, il se secoue pour retrouver un semblant d’assurance et énoncer sa vérité : Je sens que je suis fait pour être… conducteur de traineau.
    Niclö n’a pas bougé, le regarde toujours amusé derrière ses lunettes en demi-lune, semblant attendre la suite.
    - Je voudrais être « Stagiaire-Poromie-&-Taxi-VIP » à Rovaniemi.
    Ça y est, il l’a dit ! Qu’est-ce qu’il se sent mieux d’un coup ! Le sourire remonte… pour une courte durée.
    - Hohooooo… Aurais-tu à ce point progressé en langues étrangères depuis l’an passé, mon petit Pullö ?
    - … Heu… Oui, oui, j’ai progressé en Noëlli ! Demandez à Marilou… heu au Professeure Marinou !
    - Non, non, je ne te parle pas de Noëlli, qui te serait bien inutile à Rovaniemi. Je te parle de langues finlandaise et anglaise principalement… espagnol, russe ou allemand, également…
    - …
    - Je suis désolé, mon petit Pullö. Pour ce stage, il faut être au moins trilingue et nous savons tous deux que tu ne l’es pas trop.

    -
    - Allons, allons, ne fais pas cette tête de Caliméro, tu vas finir par me faire venir les sanglots, ho ho ho !
    - Je rêvais d’aller à… Rovaniemi… Il n’y a… rien d’autre... là-bas ?
    - Aucun stage à Rovaniemi n’est accordé à un lutin qui ne parle couramment que le françois… et c’est bien ton cas, n’est-ce pas ?

    Il acquiesce en silence, la gorge trop serrée de déception. Son monde lutin s’est écroulé. Le jeu ne l’amuse plus, il voudrait se désengager, immédiatement rentrer chez lui.
    - Alors, n’y-a-t-il aucune autre idée à laquelle tu aies pensé, mon jeune ami ?
    - … Non.
    - Voyons, voyons, réfléchis bien. Aucune passion ? Aucune autre envie ?… Peut-être faudrait-il t’aider à les découvrir alors… Le Sondeur des Vocations est là pour cela, tu sais…


    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Lun 15 Déc - 12:36

    euh... j'oubliais... je parle le québécois francophone... euh... le suisse francophone... euh... le belge francophone... et le luxembourgeois francophone !!
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Lun 15 Déc - 18:40

    Ha non, pas ça ! Un Sondeur de Vocations, ce doit être comme un Sondeur d’Âme, et il est hors de question qu’on sonde son âme alors qu’il est Lahaut et qu’il est supposé être Pullö ! Ho que non, il ne faut surtout pas ! Il pourrait être démasqué !
    Il a instinctivement secoué violemment la tête (heureusement que Djerk a depuis longtemps glissé dans la poche de son gilet pour un peu de repos, cet entretien se tenant en français). Il inspire profondément comme Padméou lui a appris et enclenche une réflexion intense et urgente.

    Il doit trouver autre chose que conducteur de traineau. Il doit chercher autre chose… Que sait-il faire ?
    Il se rappelle qu’il doit penser comme Pullö… Que sait faire Pullö ?...
    Magicien. Magicien… cela mène à quoi ? Il balaie rapidement du regard la brochure sans voir le mot « magicien » nulle part. Et puis, de toute façon, il n’est pas magicien, lui ! A peine sait-il faire quelques petits tours de débutant qu’il a appris cet été…
    Que sait-il d’autre de Pullö ? Vite, sa mémoire, qu’elle s’active ! Que lui a-t-il dit, l’ami Pullö il y a quelques mois ? Il aime quoi ? Il aime l’escalade… mais lui il ne sait pas faire. Il aime… le cirque ! Mais lui n’est pas plus jongleur, acrobate ou funambule que magicien… Pfff… Il doit trouver quelque chose qu’ils ont en commun tous les deux…

    C’est à cet instant qu’une idée qui n’a rien à voir fuse : le Village du Père-Noël !
    Pourquoi pas ? Il y a sûrement un stage possible là-bas ! C’est en territoire lutin, donc nul besoin de langue étrangère ! Tout se passe en Noëlli et il a Djerk, son lutin souffleur pour cela. Il ne perdra pas son temps : il pourra ainsi chercher les réponses aux questions restées en suspens… Mais bien sûr ! Comment n’y a-t-il pas pensé plus tôt ?!

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Lun 15 Déc - 23:32

    bein oui ...comment n'y ai je pas pas pensé plus tôt ? mon dieu ! mondieumondieumondieu que je suis bête !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Mar 16 Déc - 7:57

    Niclö a patiemment attendu que la tempête intérieure se déroule ; il a l’habitude. Il a senti au visage qui se détendait qu’une idée était parvenue à maturation.
    - Et au Village Principal du Père-Noël, c’est possible ? Il y a des Poromies, là-bas, non ? Et pas besoin de parler une langue étrangère, non ? « Stagiaire-Poromie » au Village du Père-Noël, j’aimerais bien ! Lance-t-il d’un trait.
    - Hoooo… décidément tu n’as pas de pot, jeune ami Pullö. Il n’y a point de stage de début d’apprentissage en ces lieux fondamentaux. Nous en reparlerons dans quelques dizaines d’années, quand tu seras aîné…
    Deuxième douche froide. Mais il tente, avec l’énergie du désespoir, tout étonné lui-même de ces mots qui sortent de sa bouche :
    - Mais le faux-lutin Laö qui avait pris ma place, au Village du Père-Noël, lui, il y est bien allé ! C’était un faux lutin et il y est allé dès la première année ! Et moi qui suis un vrai lutin, je ne peux pas y aller ?! C’est injuste ! C’est vraiment injuste ! Je devrais pouvoir bénéficier de circonstances particulières parce que je me suis fait voler mon identité l’an passé ! Moi aussi je devrais pouvoir y aller ! S’il-vous-plait…
    - Allons, Allons, mon garçon. Voilà un bel argumentaire, certes, mais qui ne te donnera pas raison. Tu n’iras pas cette année au Village du Père-Noël, non. Chaque chose arrive en son temps, et ce n’est pour toi pas le moment.


    Devant l’air plus que défait de son apprenti, le Maitre Lutin décide de l’aider dans sa réflexion :
    - Que puis-je te proposer ? Voyons, voyons… Souvent un lutin dispose de talents proches de ceux de ses parents. Alors, dis-moi, tu aimes jouer, n’est-ce pas ?
    Il hoche positivement de la tête. C’est vrai qu’il aime jouer. Il aime faire des blagues, il aime découvrir de nouveaux jeux, il aime jouer à l’euromillion, il aime bien aussi inventer de nouveaux jeux au Village ; il peut même se prévaloir d’être le plus grand inventeur de jeu du Village ! Il esquisse à nouveau un début de sourire.
    - Hé bien voilà ! Comme ton père, mon grand ami Kurkkö, tu aimes jouer. Et j’imagine que tu t’amuses à inventer de nouveaux jeux, n’est-ce pas ?
    Nouvel hochement positif de tête, le sourire grandit sur son visage. Il s’en veut un peu de ne pas y avoir pensé plus tôt. Voilà bien un trait commun qu’ils avaient vite constaté pendant les quelques jours qu’ils avaient passés ensemble.
    - Hmmm, c’est bien cela. Je te propose donc un stage d’inventeur et testeur de jeux, qu’en dis-tu ?
    A défaut d’autre chose, ce ne serait pas si terrible… et surtout cela lui évitera le Sondeur de Vocations !


    Ainsi, se retrouva-t-il inscrit au stage de premier niveau d’« inventeur-testeur de jeux et jouets » se déroulant dans le bassin historique du jouet qui, comme tout un chacun le sait, se situe dans le Jura français.
    Franchement, un stage dans le Jura ! Il est très déçu. Cette destination est loin d’être exotique et en plus ce n’est pas là-bas, dans ce trou perdu, qu’il va retrouver Sólweig ou pouvoir rencontrer une autre âme lutine à charmer…
    Mais il se rend bien compte qu’il n’a pas le choix, et que s’il ne veut pas faire voler en éclat leur plan d’échange Laö-Pullö il doit faire profil bas et accepter ce programme là. Bon, après tout, inventeur-testeur de jeux et jouets, voilà une activité pas forcément désagréable et qui devrait l’occuper pendant quelques semaines, en attendant de retourner à sa vie d’humain.
    Mais c’est frustrant et décevant quand-même, cette situation...

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Mar 16 Déc - 10:57

    pffff le Jura !! mon dieu !  mais qu'est ce que je vais faire dans ce trou perdu où les gens parlent avec un horrible accent ? Même à l'armée j'étais mieux loti... Et j'espère que les géraldines jurassiennes ne sont pas des géraldines "jurassiques" dégout .... Bon au moins je jouerai aux circuits électriques, aux jeux vidéos avec des vaisseaux à détruire et aux pistolets lasers !!!
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapata le Mar 16 Déc - 11:58

    Pas de bol : dans le Jura c'est le jouet en bois qui est à l'honneur gag ! ou au pire jouet en plastique dans le bas du massif !!! gag ! gag !


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Wapiti le Mar 16 Déc - 20:07

    Ce soir il boucle son sac de lutin. Il est à la fois content et triste.
    Content parce que dans quelques minutes il part forcément vers de nouvelles aventures… et ça, les nouvelles aventures, il aime bien !
    Triste parce que la perspective d’un trou lutin perdu au cœur du Jura est bien loin de ses rêves et espoirs finlandais ou de la magie des ateliers principaux de Noël au plus proche du Pôle Nord…
    Triste, parce que finalement il avait trouvé un rythme joyeux au cœur de cette grotte lutine en Svalbard, que l’atmosphère s’y emplit progressivement de magie de Noël avec la reprise progressive de l’activité de production de cadeaux dans les ateliers, qu’il se sentait ici finalement en sécurité et presque chez lui…

    Ce soir il boucle son sac de lutin… et se dit que, décidément, il est génial ce sac !
    Dommage qu’il ne puisse pas en demander un identique au Père-Noël cette année. Non, sa lettre est depuis longtemps écrite ; Pullö, le vrai, a dû la poster la semaine dernière. Et puis, un humain comme lui ne pourrait décemment pas demander un sac lutin…

    Il est génial ce sac ! C’est un sac à Mary Poppins. De l’extérieur il semble faire dans les 30 litres, une simple petite poche ; pour de vrai il a une contenance… il ne sait pas exactement de combien : ça fait combien un Pullö entier et son mètre quatre-vingt-dix-plus en volume ? Parce que c’est bien la farce que Pullö, le vrai, lui avait faite chez lui, en juin dernier. Il s’était enfilé entier dans le petit sac, ne laissant que sa main agrippée à son ouverture pour prouver qu’il n’avait pas disparu par un quelconque procédé magique de son fait, mais était bien là, dans le sac.

    Il est génial ce sac. Il a ainsi pu emporter un maximum d’affaires en ayant l’impression de porter un minimum. Il a pu y engouffrer autant de bazar que l’année passée dans son très gros sac à dos qu’il avait dû abandonner chez Nils. Vu la taille et le poids de celui-ci, aucune raison de l’abandonner nulle part, il aura toujours avec lui toutes ses affaires, pour parer à toute éventualité.
    Ho, il a bien fait attention de ne pas sortir un certain nombre d’objets qui n’ont aucune utilité en cet univers lutin et qui auraient pu le démasquer car ne correspondent pas au lutin Pullö. Il a bien veillé à ne pas sortir non plus la combinaison anti-g lutine que le « magicien » a subtilisée dans le bureau de Niclö. C’est ce qu’il cherche ce soir… mais quel bazar il y a dans ce sac !

    Il a aussi pu y enfourner un maximum de conserves et morceaux de charcuterie pour pallier au régime végétarien local. C’est Pullö, le vrai, qui lui avait donné le plan : un des lutins cuisiniers du réfectoire était d’accord pour stocker et cuisiner quelques petits plats particuliers… en échange de quelques grammes gourmands. Ainsi a-t-il fait, se faisant le plaisir de manger au moins une fois par semaine un bon petit plat comme chez lui. Malheureusement, le stock arrive à rupture… Il espère qu’au fin fond du Jura les lutins sont plus civilisés et mangent mieux qu’ici.

    Ha ! La voilà enfin cette combinaison anti-g ! Il sent sous ses doigts ce tissu argenté et transparent, comme une armure en écailles de poisson qui aurait la souplesse et délicatesse au toucher de la soie. Il sent le petit masque translucide précieusement empaqueté au milieu du tissu. Il ne peut s’empêcher de penser que ce doit être une technologie d’elfe, et il reste un instant attendri à la pensée de son elfe Sólweig…

    Mais point le temps de s’appesantir, Pixiö va finir par l’attendre ! Il file enfiler cette double peau magique sous sa chaude tenue de lutin qui va affronter la nuit polaire en traineau supersonique.

    lahaut

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par lahaut le Mar 16 Déc - 22:47

    ....bon j'espère que dans le Jura, il y a de la choucroute avec de belles saucisses et de grosses tranches de jambon  miam ! .. arrosée de bière !! Slainte !

    Contenu sponsorisé

    Re: Sur les traces de Pullö (ou le nouveau conte de Noël 2014)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Fév - 14:32