Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Partagez
    avatar
    geob

    Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par geob le Dim 7 Juin - 15:02


    Un débat vraiment à ne pas rater sur le tourisme dans l'émission " ce soir ou jamais". Il y a bien longtemps que j'avais lu cette hypothèse - dans les années 90 - qui se révèle exacte : "Le tourisme, industrie du XXIe siècle?" On constatera que le touriste c'est toujours l'autre mais jamais soi. Voyager est-ce vraiment rencontrer l'autre? Où va l'argent des clubs de vacances qui dégradent l'environnement, en Tunisie par exemple? Et autres angles sur ce sujet tout aussi intéressants.
    Après ce débat, je me rends compte à quel point Aldous Huxley avait raison :

    Voyager c'est découvrir que tout le monde à tort.

    Première partie




    Deuxième partie


    Albatros

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par Albatros le Lun 8 Juin - 14:24

    C’est avec le plus vif des intérêts, que j’ai regardé ces deux petites vidéos.
    Un grand merci à toi Geob, pour nous les avoir publié ici.

    Et voici mes réactions à chaud :

    Je suis globalement d’accord avec presque tout ce qui a été dit, sauf au sujet de  cette soi-disant "mauvaise réputation" qui collerait à la peau des Français concernant l’accueil des touristes étrangers sur notre sol ! Car si j’admets qu’il puisse arriver à certains touristes étrangers de très mal être reçus, je ne pense absolument pas qu’il soit réellement très juste d’en faire une généralité !  mon dieu ! Pour preuve : la France est le pays au monde qui depuis un assez grand nombre d’années, demeure en tête de liste des pays ayant reçu le plus grand nombre de visiteurs étrangers !  clin d'oeil Faudrait-il alors qu’ils soient assez masochistes ou très peu rancuniers ces étrangers, pour malgré un paraît-il aussi mauvais accueil... continuer à nous rendre visite année après année !  pensif

    En ce qui concerne le réel impact du tourisme sur l’ensemble des pays visités, je dirais que d’après moi... il n’est ni réellement  positif, ni réellement négatif !  langue
    En d’autres termes et pour reprendre les propos de cette émission : pas plus un fléau  qu’un réel progrès, ni même vraiment une bénédiction !

    Sinon, deux petites remarques supplémentaires :

    1) Le terme d’industrie touristique utilisé depuis un certain nombre d’années, est un terme qui m’a toujours quelque part un petit peu choqué !  triste
    Car pour parler d'une activité censée apporter du rêve, tout en favorisant (théoriquement) le rapprochement entre les êtres humains du monde entier... eh bien on ne devrait pas il me semble, employer un mot aussi peu avenant que celui d'industrie !  flop !

    2) Personne n’a sur le plateau parlé, d’un à mon sens... assez pernicieux impact de l’exponentiel développement du tourisme dans certains pays, quant à ce qui est d’un indéniable creusement des inégalités sociales entre le parfois petit nombre de privilégiés s’enrichissant à la vitesse grand "V" (car pouvant bénéficier de manière quasi exclusive de la manne touristique) et un assez grand nombre de personnes qui en restent (et y resteront toujours) totalement à l’écart !  dégout
    avatar
    geob

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par geob le Mer 10 Juin - 10:43


    Pour preuve : la France est le pays au monde qui depuis un assez grand nombre d’années, demeure en tête de liste des pays ayant reçu le plus grand nombre de visiteurs étrangers !



    En effet, c'est bien connu, mais ce qu'on ne veut pas admettre c'est qu'ils ne restent pas longtemps chez nous ! Le plus important, c'est l'argent que dépensent ces touristes. A ce niveau là, d'après l'émission, nous sommes troisième après les U.S.A. et l'Espagne. Faut dire aussi que l'on les encourage pas à dépenser, voir les centres commerciaux et les boutiques fermés le dimanche dans les lieux touristiques. Tiens, un truc basique : à chaque fois que je reviens en France, je suis dépaysé parce que je vois pas d'emblée un distributeur de billets à l'aéroport de Roissy, et dès que j'en trouve un il est en panne. Les banques devraient en mettre à profusion, ainsi qu'en ville.

    Quant à l'accueil, surtout à Paris, c'est vrai que c'est pas terrible. Ceci dit, ce n'est peut être pas partout pareil; Ainsi, quand je suis descendu à Castres à bicyclette, en partant de Paris, par les routes départementales - souvent en mauvais état -, j'ai été agréablement surpris par l'accueil des hôteliers.

    Albatros

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par Albatros le Jeu 11 Juin - 11:59

    geob a écrit:
      Pour preuve : la France est le pays au monde qui depuis un assez grand nombre d’années, demeure en tête de liste des pays ayant reçu le plus grand nombre de visiteurs étrangers !


    En effet, c'est bien connu, mais ce qu'on ne veut pas admettre c'est qu'ils ne restent pas longtemps chez nous !

    Il s’agit en effet d’un argument qui nous est assez souvent présenté.
    Mais auquel je vais apporter les tout à fait personnels contre-arguments suivants :

    Que fait-on de ces plusieurs milliers d’Anglais, de Hollandais, de Scandinaves et de Belges qui après être à plusieurs reprises venus dans notre pays en tant que simples touristes de passage, s’y sont par la suite définitivement établis avec parfois leur famille entière ?  sourire

    Même si les motivations premières de ces très nombreuses familles (installés en résidences secondaires ou permanentes) ont bien souvent été dues à une certaine douceur de vivre (sublimée en ce qui concerne le Sud de la France, par un soleil bien plus souvent présent que dans le Nord de l’Europe) et à un rapport qualité-prix bien plus important en toutes choses, par rapport à leurs pays respectifs... crois-tu un seul instant que ces personnes auraient pu s’installer dans notre pays, si un assez bon (et parfois même excellent) accueil n’y avait pas été au rendez-vous ?!  clin d'oeil                        

    Auraient-elles pu être à ce point masochistes ces familles, pour venir s’établir définitivement (en investissant parfois massivement) dans un pays qui aurait pu être très, très peu accueillant envers les étrangers ?!  surpris

    **J’ai seulement  mentionné ces nationalités, car ce sont celles qui me semblent être les plus représentatives de cet assez important mouvement migratoire, mais je peux te garantir que le panel de nationalités est assez large !  

    Je rajouterai à cela que :

    Vu la situation géographique (assez centralisée en Europe) de notre pays, il peut paraître tout à fait normal qu’un grand nombre de touristes venus de pays lointains (Japonais, Nord et Sud-Américains, etc.) tout en ne disposant dans la plupart des cas d’un nombre assez restreint de jours de vacances, puissent avoir envie d’effectuer un périple les incitant au cours d’un même voyage, à visiter d’autres pays Européens (France, Espagne, Portugal et Angleterre semblant être dans le peloton de tête) !  clin d'oeil

    geob a écrit:Le plus important, c'est l'argent que dépensent ces touristes. A ce niveau là, d'après l'émission, nous sommes troisième après les U.S.A. et l'Espagne.

    Certes, certes, mais là encore... tout est relatif !  clin d'oeil

    Car qu’il s’agisse ou pas de touristes de passage, 84,7 millions (un nombre bien supérieur à la population Française) de touristes étrangers arrivés (d'après les chiffres officiels durant l'année 2013) dans notre pays, eh bien... ce n’est tout de même pas rien, car cela représente par exemple, plusieurs millions d’euros de taxes en frais de redevances aéroportuaires (calculées selon le nombre de passagers débarquant dans un aéroport), de plusieurs millions d’euros en nuitées d’hôtels, en repas pris au restaurant, en loisirs et en frais divers !  sourire

    Il me paraît être également assez intéressant, de noter :

    Qu’arriver au troisième rang mondial n’est déjà pas si mal, et que les raisons qui font que les touristes étrangers dépensent beaucoup plus en Espagne et aux USA, me semblent singulièrement être diamétralement opposées !

    Car je pense être en droit d’affirmer que l’on est par la force des choses, obligés de dépenser beaucoup plus aux USA tout simplement parce que (mis à part peut-être la Floride et certains endroits de la Californie) tout y est partout très, très cher d’un point de vue hébergement et restauration (hormis les motels et fast-food pourris) !  triste
    D’autant plus que les Américains ont conservé la très irritante et bien fâcheuse habitude (pour des Français très majoritairement habitués à des prix tout inclus) d’absolument partout dans leur pays présenter des cartes de restaurant nous obligeant à mentalement rajouter d’office entre 30 et 40 % à des prix affichés systématiquement...
    Hors taxes, frais divers et pourboires obligatoires !  dégout Un surprenant état de fait dont a d’ailleurs parlé Philippe Gloaguen (cofondateur des Guides du Routard) dans l’émission !  clin d'oeil


    Alors que pour l’Espagne, il me semble être assez plausible de penser que les touristes étrangers dépensent beaucoup plus qu’en France, pour la toute simple et bonne raison qu’à peu près tout y est beaucoup moins cher ! Ce qui à mon avis, doit largement inciter les gens à très vite s’emballer en faisant considérablement chauffer leurs cartes de crédit !  gag !

    geob a écrit:Faut dire aussi que l'on les encourage pas à dépenser, voir les centres commerciaux et les boutiques fermés le dimanche dans les lieux touristiques. Tiens, un truc basique : à chaque fois que je reviens en France, je suis dépaysé parce que je vois pas d'emblée un distributeur de billets à l'aéroport de Roissy, et dès que j'en trouve un il est en panne. Les banques devraient en mettre à profusion, ainsi qu'en ville.

    Si je trouve ton exemple de distributeur de billets tout à fait recevable, je vais cependant t’en donner un autre qui me paraît être encore bien plus significatif en ce qui concerne justement les USA, qui pourtant... semblent faire l’unanimité en ce qui concernerait la disponibilité "soi-disant" sans presque aucunes limites (à en écouter les médias et certains voyageurs enchantés) des personnes officiant dans le monde du tourisme : quel ne fût pas mon profond étonnement lors de mes premiers voyages aux USA, de trouver un petit peu partout en dehors des très grandes villes, et à de très nombreuses reprises... portes entièrement closes à 21h00 précises (à la minute et seconde près) dans des restaurants pourtant situés en des lieux super-hyper-méga touristiques ??!!  question  surpris  
    Nous sommes très loin des horaires de cette profession en France, et à des années-lumière de ceux existant par exemple en Espagne ! mon dieu ! mort de rire !  

    geob a écrit:Quant à l'accueil, surtout à Paris, c'est vrai que c'est pas terrible. Ceci dit, ce n'est peut être pas partout pareil; Ainsi, quand je suis descendu à Castres à bicyclette, en partant de Paris, par les routes départementales - souvent en mauvais état -, j'ai été agréablement surpris par l'accueil des hôteliers.

    Ce dont tu nous parles ici, concernant l’assez grande différence d’un point de vue accueil entre une capitale et une province, est à mon avis valable un petit peu partout dans le monde, et pas seulement en France ! clin d'oeil

    Albatros


    Dernière édition par Albatros le Jeu 11 Juin - 12:25, édité 2 fois
    avatar
    Solcha

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par Solcha le Jeu 11 Juin - 12:23

    Albatros a écrit:
    Que fait-on de ces plusieurs milliers d’Anglais, de Hollandais, de Scandinaves et de Belges qui après être à plusieurs reprises venus dans notre pays en tant que simples touristes de passage, s’y sont par la suite définitivement établis avec parfois leur famille entière ?  sourire

    Même si les motivations premières de ces très nombreuses familles (installés en résidences secondaires ou permanentes) ont bien souvent été dues à une certaine douceur de vivre (sublimée en ce qui concerne le Sud de la France, par un soleil bien plus souvent présent que dans le Nord de l’Europe) et à un rapport qualité-prix bien plus important en toutes choses, par rapport à leurs pays respectifs... crois-tu un seul instant que ces personnes auraient pu s’installer dans notre pays, si un assez bon (et parfois même excellent) accueil n’y avait pas été au rendez-vous ?!  clin d'oeil  


    Ah mais dans ce cas, pourquoi ces familles (je ne vise pas toutes les nationalités précitées) vivent-elles souvent entre elles sans se mêler à la population locale? Pire, pourquoi recréent-elles leur propre système annexe: demande d'ouverture d'une école anglaise, travaux effectués sur leur biens immobiliers par des entreprises venues de leur pays d'origine puis mise en location par leurs propres circuits auprès de leurs "ex" concitoyens? (Pour ce que j'ai pu en voir (ne généralisons pas totalement)).


    N' y a-t-il pas là, outre une question financière, aussi une question d'accueil??


    _________________
    ¡ Pura vida !

    Albatros

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par Albatros le Jeu 11 Juin - 12:53

    Solcha a écrit:Ah mais dans ce cas, pourquoi ces familles (je ne vise pas toutes les nationalités précitées) vivent-elles souvent entre elles sans se mêler à la population locale? Pire, pourquoi recréent-elles leur propre système annexe: demande d'ouverture d'une école anglaise, travaux effectués sur leur biens immobiliers par des entreprises venues de leur pays d'origine puis mise en location par leurs propres circuits auprès de leurs "ex" concitoyens? (Pour ce que j'ai pu en voir (ne généralisons pas totalement).

    Tout ce que tu as écrit est tout à fait exact !  clin d'oeil

    Et semble-t-il tout particulièrement vrai, de la part d'un assez grand nombre d'Anglais et de Hollandais qui vivent assez souvent en vase clos, en arrivant parfois même à presque reconstituer de petits villages entiers "privatisés" dans le Sud-Ouest de la France, pour les Anglais.
    Et dans le centre de la France, pour les Hollandais (dont certains ont même eu paraît-il : l'extrême audace de faire venir directement de leur pays, des camions entiers de matériaux de construction, lors de la restauration de leurs maisons) ?!  surpris  mon dieu !   

    Solcha a écrit:N' y a-t-il pas là, outre une question financière, aussi une question d'accueil??

    Si la question peut éventuellement se poser pour ce qui est de l'aspect financier.
    Je crois en revanche que l'accueil du côté de nos compatriotes, n'y est strictement pour rien dans une écrasante majorité des cas !  

    Car cette universelle façon de se regrouper entre personnes d'une même communauté en un endroit étranger au sien, est d'après moi ancrée dans la nature humaine depuis la nuit des temps (une histoire de clans et de tribus) ! clin d'oeil

    C'est d'ailleurs exactement ce qui s'est passé (ou se passe encore) avec absolument toutes les populations qui ont été obligées de s'exiler ou d'immigrer en terres étrangères, pour des raisons d'ordre politique ou économique.

    Cette façon de faire se retrouve également un petit peu partout dans le monde, chez pas mal de pourtant beaucoup plus aisés expats travaillant à l'étranger, qui très, très souvent... se regroupent entre eux par nationalité et en des quartiers parfois même totalement différents d'une communauté à l'autre, en prenant bien soin de ne surtout pas se mêler à la population locale (hormis les collègues qu'ils peuvent avoir sur leur lieu de travail, et le personnel de service travaillant dans leurs maisons) ?! surpris  roulebilles

    Contenu sponsorisé

    Re: Un milliard de touristes en 2015. Fléau, progrès ou bénédiction?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 3:47