Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Pourquoi Geob a eu envie de gifler une dame?

    Partagez
    avatar
    geob

    Pourquoi Geob a eu envie de gifler une dame?

    Message par geob le Lun 28 Sep - 15:58

    Bon, voilà, c'était samedi, dans le coin lecture journaux/magasines de la bibliothèque. Une dame charmante, genre grand mère gâteaux, s'est approchée de ma voisine qui lisait un magazine avec Paris Match sur ses genoux. Elle avait les cheveux blancs, très courts, et portait des lunettes rondes. Elle ressemblait à un bull-dog ! La dame charmante lui a demandé Paris Match. Le bull-dog a refusé !!! Ce n'est pas la première fois que je vois ces gens qui en ont rien à foutre des autres, qui ont un toupet et un manque de savoir vivre ahurissants ! J'ai tremblé de colère. Alors j'ai dit au bull-dog :
    - Enfin, madame, vous ne pouvez pas lire deux magazines à la fois !!!
    Mais si, elle a fait la butée, la débile.
    Alors l'autre, toujours gentiment :
    - Je jette un coup d'œil, et je le vous rend tout de suite.
    - Écoutez, il n'en est pas question...
    La gentille commençait à faire demi tour, dépitée
    - ... c'est comme ça, c'est la vie !!!
    Alors, la gentille s'est retournée
    - Qu'est-ce que vous avez dit?
    Le bull-dog n'a pas répondu. Cette femme a la mine renfrognée est restée le nez plongé dans son magazine. La gentille n'a bougé, un moment interdite, ne sachant que faire. Alors je lui ai montré l'affiche qui indique qu'il est discourtois de prendre plusieurs journaux/magazines à la fois, il faut n'en prendre qu'un ! La gentille est partie voir une bibliothécaire qui vint à la rescousse. La fonctionnaire s'est adressée au bull-dog qui l'envoya paître, alors elle est partie chercher la responsable de la bibliothèque. Celle-ci n'a pas tardé. Le bull-dog, voulant ne pas perdre la face, comme un enfant dans une cour de récréation, a encore résisté un peu. Au final, cette femme affreusement égoïste et bêtement orgueilleuse, a jeté le Paris Match sur une chaise, comme si elle avait lancé de la bouffe aux chiens. Alors là, j'ai eu une furieuse envie de foutre mon poing dans la gueule de cette débile. J'ai remis mon journal en place, et je suis parti. Il faut savoir résister à ses envies !!!

      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 2:45