Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Partagez
    avatar
    geob

    Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Message par geob le Ven 4 Déc - 4:56


    Bon, ce n'est pas une nouveauté puisque la chorégraphie de Bejart sur le Boléro de Ravel date de 1960, mais c'est au delà du temps, c'est intemporel, et je suis sûr qu'à la fin du XXIe siècle on regardera et on écoutera toujours ce ballet qui respecte et magnifie la partition, l'esprit de l'œuvre de Ravel. Maintenant, il y a le choix : pour Bejart, sa chorégraphie était pour un homme ou une femme, on comprend pourquoi de la part de Bejart, seulement pour l'âme espagnole de cette musique, ce qu'elle exprime, cette tension du désir qui va crescendo, il est préférable que cela soit une femme. Alors regardez, admirez la grande, l'immense, la sublime Sylvie Guillem qui vient d'arrêter sa carrière, Sylvie Guillem mondialement connu, sauf en France - à part des aficionados ! Elle incarne la nina de fuego, son corps est en tension permanente, ses mouvements, ses levers de jambes sont d'une amplitude, d'une élégance et d'une énergie incomparables....






    Comparez avec Maya Plissetskaya, notez les différences. Elle se la joue un peu trop la diva du Bolchoï, elle semble nous dire "regardez moi comme je danse, comme je suis la plus belle". A côté de Sylvie Guillem, elle parait atteinte d'arthrose !





    Par curiosité j'ai regardé la chorégraphie de Roland Petit. Je ne sais pas comment ça été reçu par les critiques et le public, mais je pense que faire un pas de deux sur cette partition de Ravel est une totale hérisie. En outre, l'accoutrement du danseur est complètement ridicule ! Ceci dit on assiste à quelque chose de différent, mais somme toute bien trop classique sous couvert d'une modernité frelatée !




    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Message par Wapiti le Ven 4 Déc - 9:27

    Haaaa, ce boléro, un grand classique, une valeur sûre ! top !

    Sylvie mieux que Maya : je suis d'accord, à mon goût aussi.

    Par contre je désaccorde sur la version préférée...
    C'est bien celle, moderne, de Roland Petit que je préfère ; elle me parait plus "raconter une histoire" que celle de Béjart  ; en tout cas, elle m'interpelle plus...
    Question de goût ! Et heureusement que tous les goûts sont dans la nature. clin d'oeil

    En tout cas, merci pour ce joli moment musical que tu m'as offert ce matin. music


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Message par mamina le Sam 5 Déc - 10:59

    J'ai découvert le boléro de Ravel avec le film "les uns les autres" de Lelouch sorti en 1981
    Le boléro est la scène finale, il est dansé par Jorge Donn
    Du coup tu m'as donné envie de le revoir, il est superbement bien dansé aussi

    je ne sais pas mettre la video, qqu'un le fera surement merci !
    avatar
    geob

    Re: Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Message par geob le Sam 5 Déc - 12:39

    C'est fait !




    En tout cas, ça ne fait pas une relecture de l'œuvre de Bejart et de l'esprit de la musique de Ravel. La rythmique est un peu trop lyrique, trop ciné. Donn n'a pas la souplesse, la technique de Guillem. Mais il arrive à incarner de la sensualité, ce qui est important dans la face cachée du Boléro. Quant au final, ouh c'est raté ! Il est en retard !

    Pour celles ou ceux qui veulent découvrir Sylvie Guillem, ce docu de la BBC, où l'apprend que Guillem est une écologiste, mais de salon. Pour la danse moderne, elle se trouve à New York, les chorégraphes américains sont les plus créatifs. On y voit Guillem danser un solo étonnant dans un cadre qui ne l'est pas moins - la fin permet à l'imagination d'inventer différentes histoires quand on la voit changer de ... dimension... ou quitter le monde des vivants? Cette chorégraphie conclue le reportage de la BBC. J'ajoute que les pas de deux qu'elle danse sont formidables.


    Contenu sponsorisé

    Re: Le Boléro de Ravel, ballet de Maurice Bejart

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 2:37