Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Partagez
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mar 12 Mai - 21:16

pondy a écrit:Salut Agathe

Dis, tu crois que ce sont des boîtes à lettres ?
Il me semble que ce sont des troncs. Ces fameuses boîtes à oboles qui émaillent le pays pour que tout bon musulman applique le cinquième précepte religieux (la charité)et glisse chaque jour son aumône. Nous avions discuté avec un homme, très "remonté" contre la politique intérieure de son pays et qui avait expliqué que, transitaient par ces boîtes des sommes colossales échappant à tout contrôle et récoltées par les imans. Ceux-ci doivent légitimement s'en servir dans des buts caritatifs mais beaucoup de gens se posaient des questions quant à la finalité réelle de cette manne....

Et la poubelle ? Est-ce une poubelle ?

Dom.

Salut Dom,

à vrai dire je crois en tout et n´importe quoi, moi, ces derniers temps...

Mais l´hypothèse que tu avances concernant la poubelle et les boites de Masouleh me sidère! Il faut creuser pour avoir la vérité dare-dare, voire retourner en Iran pour vérifier si ce que tu affirmes est plausible.

Je te l´avais bien dit, que j´étais la Miss Naive. On me donnerait le Bon Dieu sans confession...


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mar 12 Mai - 21:23

Wapiti a écrit:Magnifique ce M Masoulehin !
J'M beaucoup.
C´est chouette, hein ?

Tu sais ce que "ce povr´ Achille" a trouvé en surfant sur Flickr ?
Des photgraphes qui, comme toi, ont scanné leurs vieilles photos de Masouleh, il y a 20 ans.
A comparer, ce que nous avons vu, nous, on dirait maintenant le Saint-Paul-de-Vence iranien (mega touristique!)

Qu´est-ce que ce sera dans 10 ans ?????


_________________
Agathe
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Wapiti le Mar 12 Mai - 21:23

Glatch a écrit:Me vlà bien montée (pardon de l´expression! Wap, je la retire au moment où elle me vient à l´esprit)
Tu tends le fouet pour te faire battre, Agathe ? gag !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Wapiti le Mar 12 Mai - 21:30

Glatch a écrit:on dirait maintenant le Saint-Paul-de-Vence iranien (mega touristique!)
Qu´est-ce que ce sera dans 10 ans ?????
Comme beaucoup d'endroits sur cette planète, à la fois préservé et dénaturé par le tourisme... Plus du tout "authentique" pour ceux qui y sont allé Avant ("ha de mon temps, c'était bien mieux !"), mais encore "authentique" pour ceux qui iront alors... comparativement à d'autres bleds complètement occidentalisés, pourris par le fric ou vidés de leurs habitants et abandonnés faute à l'exode rural...
roulebilles


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par mamina le Mer 13 Mai - 0:04

Du mal à imaginer que ce village soit hyper touristique... pas quand vous y étiez ?
Si je comprends bien tu n'as pu garder ton pantalon qu'à la condition d'y mettre ta mini jupe par-dessus ?
Et les seaux, sous la table au café, pour recueillir quoi ?
Quant aux "Masoulettes" elles sont mimis comme tout !
L'accueil a l'air super partout où vous allez... pour l'hébergement, vous trouviez des petits (ou des grands) hôtels ou chez l'habitant ? tu vas peut-être en parler à H, zut déjà fait... mais rien ne t'empêche de revenir en arrière !!! clin d'oeil
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Lilie le Mer 13 Mai - 1:12

Me*de alors! dis, c'est fait exprès les pauses avec les beaux étudiants iraniens? Parce que celui de Masoulehin, l'étudiant en archi-texture, à moins que ce ne soit l'écran de cotton devant l'objectif, il a l'air pas mal du tout non plus...

Dis, Achille a-t-il de grands pieds pour ne pas lui trouver chaussette masoulehine (mousseline?) à son pied?

Et alors ces cafés, ces gueules, j'adoooore!

Joli cadeau que ce foutu temps détraqué vous a fait lors de votre passage dans ce village iranien, les photos qui le disent. top !

Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Invité le Mer 13 Mai - 6:06

Bon alors, Agathe, tu sembles mettre en doute mes connaissances.

Observe bien tes boîtes aux lettres. Tu vois l’inscription en farsi ? Comme tu sais je connais bien cette langue. D’ailleurs sur mes cv je précise toujours : farsi lu, parlé, écrit. Je l’utilise quotidiennement dans mon métier, un véritable –plus- .

Sur la boîte de droite c’est écrit : Sandoq-e keyyrât va sadaqât qui signifie grosso-modo « avo’t bon cœur ». Ne me dis pas que tu n’as pas vu tous ces troncs destinés à drainer l’argent des dévots ? Certains sont des œuvres artistiques ( !), deux mains bleues portant la boîte à sous. Y’en a partout.

Je te donne un lien passionnant : http://www.ceri-sciencespo.com/publica/etude/etude27.pdf, si t’as pas le temps de lire, c’est page 13.
Et comme tu ne fais pas partie de l’ordre de la jarretière (moi non plus d’ailleurs), on peut tronquer leur devise et affirmer "farsi soit qui mal y pense".

Pour la poubelle, est-ce une poubelle ?

Dom
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mer 13 Mai - 9:11

mamina a écrit:Du mal à imaginer que ce village soit hyper touristique... pas quand vous y étiez ?
Si je comprends bien tu n'as pu garder ton pantalon qu'à la condition d'y mettre ta mini jupe par-dessus ?
Et les seaux, sous la table au café, pour recueillir quoi ?
Quant aux "Masoulettes" elles sont mimis comme tout !
L'accueil a l'air super partout où vous allez... pour l'hébergement, vous trouviez des petits (ou des grands) hôtels ou chez l'habitant ? tu vas peut-être en parler à H, zut déjà fait... mais rien ne t'empêche de revenir en arrière !!! :;-):

Chère Mamina,

alors pour commencer je dirais que "accueillant" et "perse" est un pléonasme, donc il nous arrivait forcément d´avoir à repousser certaines invitations.
Quand je comparais Masouleh à St-Paul-de Vence, c´était dans le sens où j´ai vu des photos de Masouleh il y 20 ans et ça n´a rien à voir!!!
Tout a été retapé (superbement).

Non, nous n´avons pas vu de touristes en masse si ce n´est un groupe de Thailandaises que le lutteur appellait le "Pattaya Group" (!) parce qu´elle défilaient dans le village sans foulard sur la tête ni manteau long.... donc en tenue vraiment tout ce qu´il y a de non conforme au code vestimentaire islamique!!!
Je crois en revanche que le village est assez fréquenté dès mai-juin...

Ne le répète pas ste plait trop fort, mais je n´ai jamais été aussi contente d´avoir des couches et des couches de vêtements, même un foulard sur la tête (et oui, pas pris de bonnet dans le sac-à-dos), parce que... glagla.

Pour la question de l´hébergement, j´y viendrai plus tard...
Mais je m´interdis moi-même de "revenir en arrière"!


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mer 13 Mai - 9:19

pondy a écrit:Bon alors, Agathe, tu sembles mettre en doute mes connaissances.

Observe bien tes boîtes aux lettres. Tu vois l’inscription en farsi ? Comme tu sais je connais bien cette langue. D’ailleurs sur mes cv je précise toujours : farsi lu, parlé, écrit. Je l’utilise quotidiennement dans mon métier, un véritable –plus- .
Dom

Chère Dom,

Tu plaisantes, j´espère?
Je ne crois pas tout ce qu´on me raconte mais je crois tout ce que TU me racontes!
Donc je le dis sérieux : merci pour l´info, parce que je pense que tu as raison, 100 fois raison. Par contre le cadeau du lien internet, tu peux le garder parce qu´il ne mène qu´à une page blanche!

Comme toi j´utilisais beaucoup le Farsi dans le cadre de mon travail. Mais depuis que je mes suis mise au Talish, je ne jure que par cette langue. Si bien que je me suis promue responsable du département Talish du groupe qui m´emploie...

PS : je te renvoie ta question : c´est quoi cette poubelle qui ne doit pas en être une ??? Le suspense devient ingérable!


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mer 13 Mai - 9:30

Lilie a écrit:Me*de alors! dis, c'est fait exprès les pauses avec les beaux étudiants iraniens? Parce que celui de Masoulehin, l'étudiant en archi-texture, à moins que ce ne soit l'écran de cotton devant l'objectif, il a l'air pas mal du tout non plus...

Dis, Achille a-t-il de grands pieds pour ne pas lui trouver chaussette masoulehine (mousseline?) à son pied?

Et alors ces cafés, ces gueules, j'adoooore!

Joli cadeau que ce foutu temps détraqué vous a fait lors de votre passage dans ce village iranien, les photos qui le disent. :up:

Lilie

Chère Lili,

je crois que je vais te bricoler un petit album photo avec tous les clichés de jeunes Perses croisés dans la rue. Celui que tu vois sur la photo était un grand timide, mais néanmoins fort séduisant. Et un coup de crayon impressionnant. Pour le reste... je ne suis pas compétente!

Achille chausse entre 45 et 50, ça dépend si les chaussettes taillent grand ou pas! Du vivant d´une Masoulette, on n´a jamais vu ça!

Le café est une scène extraordinaire en effet. Tu as vu ces visages, marqués par l´expérience et le rude climat ? Quand j´avais fini de prendre la photo, j´allais leur monter sur le display de l´appareil. Je te raconte pas comme ils se marraient!
Le boss ne cessait pas de venir nous resservir pour qu´on ne se fasse pas la belle si vite! Achille l´a aidé à changer la bouteille de gaz qui venait de se vider.

Pour Le N, faudra ptêre attendre un ou deux jours...


_________________
Agathe
avatar
Invité
Invité

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Invité le Mer 13 Mai - 9:49

Fuuuu, j'envoie ma réponse, elle a disparu.

Je réitère.

Je ne sais pas pourquoi le lien ne fonctionne pas. Il s'agit d'une étude de Fariba Adelkhah intitulée : Iran, vers un espace confessionnel. Tu en aurais apprécié la lecture.

Le talish, cette langue azerie si chantante, est fondamental dans ton métier, peut-être encore plus que le farsi dans le mien. Pense à mettre à jour ton cv, ça peut servir hors Bavière aussi.

La poubelle ? du tri voyons mais de quoi ?

Dom.
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mer 13 Mai - 21:22

pondy a écrit:Fuuuu, j'envoie ma réponse, elle a disparu.

Je réitère.

Je ne sais pas pourquoi le lien ne fonctionne pas. Il s'agit d'une étude de Fariba Adelkhah intitulée : Iran, vers un espace confessionnel. Tu en aurais apprécié la lecture.

Le talish, cette langue azerie si chantante, est fondamental dans ton métier, peut-être encore plus que le farsi dans le mien. Pense à mettre à jour ton cv, ça peut servir hors Bavière aussi.

La poubelle ? du tri voyons mais de quoi ?

Dom.

Euh voyons... je réponds une ultime fois "vigipirate" ... après quoi je donne ma langue au chat!

J´ai bien imprimé les 33 pages écrites par ta Fariba, que je lirai demain dans le train vers Munich, Pondy! Tu aurais pu nous faire une petite synthèse en deux mots..
Au lieu de ça, je vous prive de la lettre N ce soir, puisque la dame aux crayons m ´a collée au piquet avec de la lecture!


_________________
Agathe
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Lilie le Ven 15 Mai - 0:49

Glatch a écrit:
Lilie a écrit:Me*de alors! dis, c'est fait exprès les pauses avec les beaux étudiants iraniens? Parce que celui de Masoulehin, l'étudiant en archi-texture, à moins que ce ne soit l'écran de cotton devant l'objectif, il a l'air pas mal du tout non plus...

Dis, Achille a-t-il de grands pieds pour ne pas lui trouver chaussette masoulehine (mousseline?) à son pied?

Et alors ces cafés, ces gueules, j'adoooore!

Joli cadeau que ce foutu temps détraqué vous a fait lors de votre passage dans ce village iranien, les photos qui le disent. top !

Lilie

Chère Lili,

je crois que je vais te bricoler un petit album photo avec tous les clichés de jeunes Perses croisés dans la rue. Celui que tu vois sur la photo était un grand timide, mais néanmoins fort séduisant. Et un coup de crayon impressionnant. Pour le reste... je ne suis pas compétente!

Achille chausse entre 45 et 50, ça dépend si les chaussettes taillent grand ou pas! Du vivant d´une Masoulette, on n´a jamais vu ça!

Le café est une scène extraordinaire en effet. Tu as vu ces visages, marqués par l´expérience et le rude climat ? Quand j´avais fini de prendre la photo, j´allais leur monter sur le display de l´appareil. Je te raconte pas comme ils se marraient!
Le boss ne cessait pas de venir nous resservir pour qu´on ne se fasse pas la belle si vite! Achille l´a aidé à changer la bouteille de gaz qui venait de se vider.

Pour Le N, faudra ptêre attendre un ou deux jours...

Cheratch Glatch,
Plutot oui que tu peux me bricoler un album a tofs! te promets, je l'emmenerai partout avec moi, et dormirai meme avec sous l'oreiller (sauf quand accompagnee)...
Je veux bien meme des gueules de cafe-istes dans l'album si tu veux bien!

En Navance, Nacht, Nacht,

Lilie
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Ven 15 Mai - 10:17

Lilie a écrit:En Navance, Nacht, Nacht,

Lilie

Nan! je bosse.
Enfin... la suite, oui, pour ce soir j´espère...


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 16 Mai - 12:14

Coucou les zamis,

un ou deux petits contretemps ici et là m´ont empéchée d´avancer, tel un TGV, sur les rails de l´alphabet. Nous voilà en gare de N.


Naxçivan

J´ai hésité longement pour le N à vous parler, oui ou non, de Naxçivan. L´alternative était un copié-collé d´un cours d´histoire sur la guerre du Nagorny-Karabakh (1988-1994). On l´a échappé belle parce que les histoires d´échauffourées, d´occupation, d´offensives, de déportation, de massacres, de pogroms, d´asphyxie économique, d´état d´urgence, de réfugiés, de camps de fortune, de catastrophe humanitaire... c´est déjà pas jojo à vivre, alors à raconter ! J´ai donc pris ma décision, sans être sûre que ce soit la bonne. Soyez sympas, s´il vous arrive à la lecture, d´être pris d´un léger coup de cafard, zappez la page mais ne désertez pas définitivement le forum. Je n´y suis pour rien, c´est la faute à Marx et Lénine !

Je crois déjà avoir évoqué les conditions dans lesquelles nous avons voyagé entre Bakou et Naxçivan. Ma voisine de droite, une jeune Azérie d´une vingtaine d´années, a passé tout le temps qu´a duré le vol au téléphone avec son amoureux. J ai tenté de reconstituer, ou du moins d´imaginer, le contenu de sa conversation téléphonique, compte tenu de l´ambiance à bord:
« Ca y est, on décolle mais je crois qu´on va pas aller loin parce que les moteurs font un boucan pas possible... quoi ? je t´entends plus... non je suis pas attachée, les ceintures sont hors-service... quoi ? parle plus fort ste plait... si, on doit être en l´air là, mais ma voisine de gauche est hyper énervée... Ca a pas l´air de l´emballer que je te téléphone... non mais de quoi j´me mêle ! elle baratine sans arrêt -dans une langue atroce- le grand blond côté couloir qui, a pas l´air de trop s´en faire ... Faut dire qu´avec tous les trucs qu´il avale, y doit planer comme il faut... oups ! y a un bagage qu´est tombé d´un coffre et qu´a failli assommer le papy du premier rang... J´espère que le pilote est en meilleur état que le zingue parce que tout tremble et qu´on va bientôt atterrir... je t´aime, mon Amour... si je ressors vivante, on se marie ?... comment ça on verra ? »

A tous ceux qui ne sont pas encore découragés mais qui, au contraire, aimeraient voyager sur des terrains encore vierges (touristiquement parlant), allez à Naxçivan ! D´après le guide allemand d´Achille, l´enclave azérie était en grande partie une zone militaire, tenue secrète, durant la période soviétique. Le fait de fouler la bande de terre semi-désertique, coincée entre l´Iran, la Turquie et l´Arménie constitue à coup sûr un des moments forts d´un voyage en Azerbaïdjan.

Patience, le voilà le concentré 100% historique !
Important carrefour culturel et commercial sur la route de la soie, la république autonome de Naxcivan se distingue du reste du pays par sa longue histoire d´indépendance. Après être passée sous les rouleaux compresseurs romain, perse, arabe, turc puis mongol, la province tendit la joue gauche et fut conquise par les troupes russes puis rattachée officiellement à l´empire russe (en 1828, pour Fabizan surtout, qui est désignée volontaire à l´unanimité pour le prochain contrôle de connaissances).

Quand il fut question, par la voie d´un référendum, de céder Naxçivan à l´Arménie voisine, le NON fut massif et le rejet total. La République, bien qu´azérie, resta sous contrôle soviétique permanent jusqu´à l´indépendance (1991 pour Fabizan).

Enjeu politique important, la république est isolée géographiquement. Elle préserve toutefois des liens avec Bakou (notamment dans le domaine de la défense...). La frontière avec l´Arménie est fermée depuis la guerre du Nagorny-Karabakh. Les relations commerciales avec le voisin étant rompues, Naxçivan s´est tournée vers l´Iran et surtout vers le grand frère turc. Mais sans les subventions massives de Bakou, la République ne serait certainement pas viable économiquement.

Le dialogue amorcé très récemment entre Ankara et Erevan est évidemment vu d´un mauvais oeil par Bakou. Bref ! Il en coulera encore, de l´eau sous les ponts de l´Araz avant que le conflit ne dégèle dans le Caucase...

Azerbaïdjan s´émancipe peu à peu et tente de liquider son douloureux passé communiste et la sanglante fin de l´empire soviétique, ou tout au moins de composer avec un lourd héritage. La transition vers une économie de marché est longue et difficile, en tout cas encore inachevée ! C´est en se promenant à Naxçivan, plus que n´importe où dans le pays, qu´on prend vraiment conscience du fossé générationnel qui marque le pays et la difficulté pour les Azéris, petits et grands, de concilier les modes de vie et les traditions: les aînés n´ont connu que le système soviétique alors que la nouvelle génération s´adapte mieux au nouveau système économique. Ici, le constat est évident : tous les Azéris ne profitent pas équitablement des dividendes de la manne pétrolière et des fruits de l´or noir !

C´est dans ce contexte difficile, qu´Achille et moi avons séjourné vingt-quatre heures à Naxçivan, pour d´une part tenter de réconcilier les Caucasiens, d´autre part établir des perspectives sur le long terme. Bizarrement, aucun tapis rouge n´avait été déroulé à notre arrivée (sans doute en cours de nettoyage avant l´ouverture imminente du Festival de Cannes). Au lieu de ça, nous sommes passés par un détecteur de mensonge qui a rétabli la vérité, quant à notre non-appartenance à un groupuscule terroriste arménien. Il nous a aussi fallu régler notre propre note de taxi et décider où loger.

Nous n´avons eu aucun mal à trouver une chambre dans un des rares hôtels relativement bon marché de la ville (d´une laideur architecturale inouïe, mais ne jurant pas pour autant avec les bâtiments voisins...). Je n´ai jamais visité le Kremlin mais nos appartements avaient, en gros, la même superficie que la place Rouge.

J´ai demandé à une femme de ménage, qui s´ennuyait ferme dans le couloir, si elle pouvait éventuellement m´aider à ouvrir le robinet d´eau dans la salle de bain. L´hôtel était vide, mais ce n´est pas le boulot qui manquait ! Certaines vitres auraient certainement supporté un petit coup de chiffon. Elle a très bien pu avoir un petit coup de pompe au moment même où on est arrivés... Comme on s´est mal comprises, elle a disparu en courant pour réapparaitre dix minutes plus tard avec un paquet de minis gels-douche dans les mains. J´ai certes de graves lacunes en Russe, mais jusque là, agiter les pieds et les mains avait assez bien fonctionné. J´ai éclaté de rire, si bien qu´elle n´a rien trouvé de mieux que de me prendre dans ses bras et de me donner de grandes tapes affectueuses dans le dos.

Dès lors, j´ai eu le pressentiment qu´on allait follement s´amuser à Naxçivan City. Ou plutôt que rien n´était acquis ! Nous avions prévu (brainstorming opéré depuis Bakou, sans savoir où nous allions atterrir) de rester une première journée en ville et de partir le lendemain marcher du côté de la fameuse montagne du Serpent (Ilandag).

Or, trouver le terminal de bus de Naxçivan et se renseigner sur les horaires de départ vers Julfa pour le surlendemain s´est avéré plus épuisant qu´une épreuve de lutte gréco-romaine catégorie poids moyens et nous a occupés la plus grande partie de la journée. (Pour finir par déclarer forfait !) En prenant malgré tout le temps de jeter un coup d´oeil au Mausolée de Momine Khatum, qui est à Naxçivan ce que la Tour Eiffel est à Paris ou la tour Burj à Dubai, nous nous sommes appliqués à décrypter l´inscription coufique (style de calligraphie arabe) de la plus haute importance, gravée dans le dôme, et qui résume parfaitement ce que je me tue à répéter quotidiennement à Achille : « nous sommes temporels, le monde est éternel, nous mourrons mais la mémoire reste » (ce qui n´empêche pas d´aller consulter un médecin quand on est coincé au niveau des certèbres, parce qu´il n´y rien de plus relatif que la notion de « temporalité »).




Confortés dans nos opinions respectives que nous mourrons un jour ou l´autre, et ravis pour une fois de partager le même avis sur une question, nous avons poursuivi vers le centre ville dans l´espoir de trouver... un centre ville ! Au fait, je vous ai pas dit, mais si l´envie vous prend, comme à nous, de vous recueillir devant une statue de Heydar Aliyev, vous pouvez le faire à Naxçivan. Normal, puisque la province fut le fief et tremplin politique du leader communiste, avant qu´il ne devienne le premier président de l´Azerbaïdjan indépendant (Fabizan, j´espère que tu sais en quelle année...).

A propos de passage dans l´Au-delà, nous avons assisté à un enterrement (je vous ai prévenus, c´est moins folichon aujourd´hui). Achille, qui a souvent l´esprit mal placé, n´a pas manqué de faire une reflexion : « au moins, ils ont pas besoin de se changer pour les enterrements ». C´est vrai que les Naxçivanais sont pratiquement tous habillés dans le même style, à savoir dans des camaïeux de gris foncé ou de noir. En tout cas, il devait s´agir d´un enterrement musulman parce qu´il n´y avait que des hommes présents dans le cortège. J´ai lu quelquepart que, dans la mesure du possible, on enterre le défunt le jour même de sa mort (championnat de lutte ou pas à la télé).


Après le passage du corbillard le long de la grande avenue tristounette à six ou huit voies, caractéristique de la rigueur architecturale « stalinienne », nous avons flâné dans les quartiers populaires de la ville, fait quelques modestes courses dans un supermarché et constaté que décidément, ce n´est pas l´amabilité qui les étrangle, les Naxçivanais et les Naxçivanaises. Il semblerait que la vilaine fée Marxiste ait lancé, il y a cent ans ou plus, un charme idéologique aux vendeuses, Belles au Bois Dormant azéries, pour qu´elles s´endorment à jamais sur leurs deux oreilles, aussi gracieuse soient-elles (les oreilles). Réveillez-vous les filles ! C´est l´heure de l´économie de marché et le client (moi) est roi. Souriez, bon sang ! Responsabilisez-vous ! et débarrassez-vous de vos comportements has-been, genre « c´est pas moi le chef, je vois pas pourquoi je me foulerais ». Alors, izvinitie (excusez-moi en russe) mais à quoi reconnait-on une bouteille d´eau minérale gazeuse à une bouteille d´eau minérale non gazeuse ? Et ces jolis biscuits, sont fourrés à la figue ??!







Ayant échappé de justesse à la déshydratation, nous avons poursuivi notre chemin en direction du terminal de bus que nous avons cherché en vain toute l´après-midi. Puisque personne ne jugeait utile de nous parler autrement qu´en russe, j´ai lancé à Achille : « tu sais quoi ? Si demain il pleut, on quitte ce bled trop désespérant ». Achille a fait « On verra. Tu vas pas traiter tout le monde de con, sous prétexte qu´on lève pas le petit doigt pour toi toutes les dix secondes ! ». Euh, sorry, mais lorsque « tout le monde » refuse de communiquer et que le reste, ceux qui se donnent un semblant de mal, n´y parviennent pas, je poursuis ma route. C´est un réflexe profondément humain.

Avec du recul, je donne entièrement raison à Achille (tu vois, Pierre, tout arrive !) qui affirme dur comme fer que cette région d´Azerbaïdjan, aux allures de monde oublié, vaut qu´on prenne le temps de s´y arrêter. En effet, le dépaysement l´emporte assurément sur la nostalgie. Celle qui s´empare du visiteur devant le spectacle triste et uniforme du lieu (à mon avis courant dans pas mal de villes de l´ex-URSS). C´est d´autant plus frappant si on débarque de Bakou et qu´on s´attend à trouver la chaleur et l´hospitalité propre au Moyen-Orient. Non pas que les Naxçivanais soient malveillants. Mais le fait de passer dix minutes à mimer un chauffeur de bus ou un samovar de thé et surtout de ne pas comprendre un mot des explications données (dans les détails) est frustrant, tant pour l´Azéri que pour le visiteur. Pour résumer, je dirais : on n´a pas du tout exploré le reste de la région, alors comment prétendre en parler en connaissance de cause!

Avant de nous décider (en fonction de la météo) pour un départ éventuel dès le lendemain vers l´Iran ou pour une marche dans les environs, il y a eu la soirée, la première passée à Naxçivan ! Comme chaque soir, il a fallu se mettre en quète d´un endroit où se remplir la panse. Une fois n´est pas coutume, plutôt que de partir le nez en l´air et de perdre du temps en singeries au milieu de la rue, j´ai jeté un coup d´oeil dans le guide allemand d´Achille et trouvé que le Paviljon Qala Alti n´avait pas l´air mal du tout. Direction le sud de la ville alors que le ciel s´éclaircissait et laisser présager une belle journée pour le jour suivant...

Contrairement à la plupart des Européens qui considèrent que manger à l´extérieur est synonyme de partage des émotions gustatives entre amis ou en famille, les Azéris eux, aiment se retrouver de temps à autre dans des salles individuelles séparées et rester en trinquer et savourer le repas en cercle hermétique. Pour avoir un aperçu de l´ambiance (en basse saison touristique) de ce genre d´endroit, le mieux est encore de jeter un coup d´oeil aux photos. Achille n´a décidément pas pu s´empécher d´y aller de sa petite ironie « tu peux me dire à quoi ça sert de sortir manger, si c´est pour se retrouver isolés et enfermés dans une salle à manger trois fois plus hideuse que celle de la maison ? »

Repas simplissime de kebab et de salades mais servi par un « personnel » attentionné (un jeune type sympa, souriant et dynamique. On n´a vu personne d´autre). Je crois que la salle à manger voisine était occupée par trois ou quatre buveurs de vodka mais les pièces étaient vraiment bien isolées. Pour le reste il y avait pléthore de chats affamés qui ont du regretter de me voir partir si vite de Naxçivan parce que je leur jetais des bouts de mon poulet.







Dernière édition par Glatch le Sam 16 Mai - 12:19, édité 1 fois


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 16 Mai - 12:16

...La suite (et la fin du N) parce que le message ne tenait pas en une partie!

Le jour suivant, au réveil, le ciel était toujours bas et chargé. Quand la pluie s´est mise à tomber, on a décidé d´abréger l´aventure de Naxçivan et de filer vers Tabriz. A la réception de l´hôtel, alors qu´Achille réglait la note, un homme (à première vue) d´affaire m´a abordée dans une allemand presque parfait. Je m´étais déjà douchée et j´avais bu un çay donc je ne pouvais pas rêver. Si je lui avais demandé « mais qu´est-ce que vous foutez là, vous qui parlez autre chose que le russe ! », Achille m´aurait fusillée du regard. J´ai donc engagé la conversation, le plus naturellement du monde, et demandé à l´ovni en cravatte ce qui l´amenait par là.

- Des affaires. Je viens jeter un coup d´oeil à des bâtiments et voir si je peux les acheter et en faire un business. Mais c´est pas gagné.

- Ah bon ? Vous venez de Bakou ou d´Allemagne ?
- De Bakou. J´ai vécu quelques années à Cologne. Le plus dur ici, c´est de faire comprendre aux gens, qui se sont laissés bercer et assister pendant des décennies de communisme, qu´il est temps de se réveiller et de bosser huit heures par jour.

J´ignore si le prospecteur ambitieux est arrivé à ses fins mais c´est lui qui nous a aidés à trouver un taxi collectif pour Julfa après s´être assuré qu´il n´y avait pas de bus qui y allait. Et surtout qui nous a permis de tenir la seule et unique conversation du séjour qui ait duré plus de vingt minutes.



Naxçivan


_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Sam 16 Mai - 13:00

Dieu sait ma chère Agathe que je ne suis pas bêcheuse, mais bon sang que ce pays est triste. Comme tu dis c'est pas de ta faute mais celles de Staline et Lénine. Ca je veux bien le croire. Mais ça me conforte dans l'idée que je n'y mettrais jamais les pieds. Trop gris, trop laid architecturalement, mentalité musulmane et russe de par leur culture. Non pas pour moi. Mais tu a l'air d'apprécier c'est bien le principal. De toutes les manières j'apprécie le compte rendu de ton carnet de voyage qui ne manque pas d'humour. Bises. Bonne journée. sourire
avatar
Invité
Invité

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Invité le Sam 16 Mai - 14:02

On peut fumer dans ces salles particulières ? si oui,j'importe cet étrange concept ici.
On ne fait qu'y manger ? Le tapis semble euh... accueillant. On peut fermer les volets de l'intérieur ?
C'est vraiment surprenant, un peu le motel de la bouffe.

J'ai fait connaissance de la calligraphie coufique par mister google, j'croyais que tu t'étais trompée, ben nom, plus buse que moi, tu meurs. Je n'irais pas jusqu'à acheter la méthode d'apprentissage de Salah Moussawy, j'ai assez à faire avec mon farsi....(même si je suis au top de cette langue comme tu l'es avec le talish)

C'est ça que j'apprécie sur ton carnet, j'me cultive et pousse aussi vite qu'une pomme de terre.
(référence à la pomme de terre parce que j'ai abandonné les géraniums et semé des patates sur mon micro balcon : ah ce superbe feuillage sans entretien!)

Dom.
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 16 Mai - 19:15

Patand a écrit:Dieu sait ma chère Agathe que je ne suis pas bêcheuse, mais bon sang que ce pays est triste. Comme tu dis c'est pas de ta faute mais celles de Staline et Lénine. Ca je veux bien le croire. Mais ça me conforte dans l'idée que je n'y mettrais jamais les pieds. Trop gris, trop laid architecturalement, mentalité musulmane et russe de par leur culture. Non pas pour moi. Mais tu a l'air d'apprécier c'est bien le principal. De toutes les manières j'apprécie le compte rendu de ton carnet de voyage qui ne manque pas d'humour. Bises. Bonne journée. :-):

Salut Patand,

merci pour le suivi de lecture et les commentaires sympas.

Oui, j´apprécie en effet dès que j´ai la possibilité de sortir de mon bled et d´aller voir quelle allure a l´Ailleurs.

Mais sais-tu que les Azéris portent un héritage lourd et multiple? Pas facile de se dépatouiller avec ça, de jongler avec les alphabets qui changent au rythme des invasions, des coutumes interchangeables etc. Finalement si on voit le verre à moitié plein, c´est ce qui fait la richesse de ce peuple : leur tambouille historique et culturelle!

Bises en retour


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 16 Mai - 19:23

pondy a écrit:On peut fumer dans ces salles particulières ? si oui,j'importe cet étrange concept ici.
On ne fait qu'y manger ? Le tapis semble euh... accueillant. On peut fermer les volets de l'intérieur ?
C'est vraiment surprenant, un peu le motel de la bouffe.

J'ai fait connaissance de la calligraphie coufique par mister google, j'croyais que tu t'étais trompée, ben nom, plus buse que moi, tu meurs. Je n'irais pas jusqu'à acheter la méthode d'apprentissage de Salah Moussawy, j'ai assez à faire avec mon farsi....(même si je suis au top de cette langue comme tu l'es avec le talish)

C'est ça que j'apprécie sur ton carnet, j'me cultive et pousse aussi vite qu'une pomme de terre.
(référence à la pomme de terre parce que j'ai abandonné les géraniums et semé des patates sur mon micro balcon : ah ce superbe feuillage sans entretien!)

Dom.
Salut Pondy,

ah mais pardon! Moi je maitrise également parfaitement (dans le cadre de mes loisirs cette fois) la calligraphie coufique. Je le préfère presque au sport en chambre d´ailleurs. Quoi que tu as raison, l´un n´empêche pas l´autre.

Pour ce qui est du "motel de la bouffe" (super cette expression!), tu ne crois pas si bien dire. D´une part on peut fumer à volonté et s´enfumer si on ferme la porte à clé et les rideaux (pas vu de volets!).

Fais gaffe à pas germer en poussant comme une patate.


_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Dim 17 Mai - 0:38

Non Agathe, je ne connais pas les problèmes des Azéris, les alphabets différents après les différentes invasions et les cultures afférentes à cela. Ca ne me branche pas. J'en suis désolée. Je me cultive en lisant beaucoup sur différents sujets. Par exemple j'ai appris des choses sur l'Azerbaïdjian grâce à tes carnets bien que je ne sois pas attirée par ce pays. Merci. neutre
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Lilie le Dim 17 Mai - 18:01

Hallo Glatch,

Pas l'air jojo cette ville, mais qui a dit que les voyages devaient l'etre? d'ailleurs, quelqu'un qui revient enchante d'un pays, c'est a mon sens quelqu'un qui n'a pas su voir au dela des apparences.

Bizarre ces restos, mais ca traduit forcement des habitudes sociales. Est-ce frequente peut-etre que par des hommes, qui s'y retrouveraient pour occasion speciale? Parce que le "je n'ai pas envie de cuisiner ce soir mon cheri, on va au resto juste toi et moi?", je le concois mal dans ce pays...

Tiens, tu sais que t'es precurseuse de la notoriete de l'Azerbaidjan? Ben voui, z'ont fait un carton a l'Eurovision (ben quoi?), et la chanteuse m'aurait presque tourne lesbienne!

Je n'aurai plus le temps pendant quelques semaines de te suivre jusqu'a la destination finale en gare de Z de ce joli voyage, je lirai la loooooogue suite au retour sans doute.

Tschuss,

Lilie
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Dim 17 Mai - 21:43

Lilie a écrit:Hallo Glatch,

Tiens, tu sais que t'es precurseuse de la notoriete de l'Azerbaidjan? Ben voui, z'ont fait un carton a l'Eurovision (ben quoi?), et la chanteuse m'aurait presque tourne lesbienne!

Je n'aurai plus le temps pendant quelques semaines de te suivre jusqu'a la destination finale en gare de Z de ce joli voyage, je lirai la loooooogue suite au retour sans doute.

Tschuss,

Lilie

Salut Lilirlandaise,

et on peut savoir où tu vas promener ta joie de vivre "pendant quelques semaines" ?
Je me frotte les yeux pour voir si j´ai bien décodé le message concernant l´Eurovision... T´as su si elle était Talish ou pas, la chanteuse qui t´a quasiment fait tourné la tête, à défaut d´autre chose???

Au plaisir de te retrouver bientôt, toujours aussi énergique!
PS: Je suis en cours de finition du O mais je le corrige et ne le mettrai en ligne que demain.


Salut Patand,

oui, je me rends compte que tu es curieuse et que, même si tu ne vends pas tous tes biens pour partir en Azerbaidjan demain, et ben au moins t´en sauras un peu plus sur ce pays. Il n´y a pas plus chouette compliment! Merci

Bises à tous


_________________
Agathe
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Lilie le Dim 17 Mai - 22:46

Salut Lilirlandaise,

et on peut savoir où tu vas promener ta joie de vivre "pendant quelques semaines" ?
Je
me frotte les yeux pour voir si j´ai bien décodé le message concernant
l´Eurovision... T´as su si elle était Talish ou pas, la chanteuse qui
t´a quasiment fait tourné la tête, à défaut d´autre chose???

Au plaisir de te retrouver bientôt, toujours aussi énergique!
PS: Je suis en cours de finition du O mais je le corrige et ne le mettrai en ligne que demain.

Salut Glatchoum,

Je pars demain matin dans le Kerry (sud ouest irlandais), et jeudi je
m'envole 2 semaines pour l'Espagne, histoire de remettre en forme mes
chaussures de rando qui s'emmerdent a mourir depuis 1mois et demi,
ensuite visite eclaire dans ma famille du cote de Nantes quelques jours
et ensuite 2 semaines en Bourgogne, promener mes petits petons dans un
coin de France que je ne connais absolument pas (tout comme le reste du
pays de toute maniere).

J'en sais fichtrement rien de la chanteuse Arzie mais crois pas qu'elle
etait Talish, vu comment elle devoilait ses charmes... mais pour ma
defense, quand je l'ai vu la premiere fois jeudi soir, ma colloc Clara,
bien straight puisqu'avec le meme mec depuis 5ans et demi, etait la
aussi, et elle aussi m'a dit qu'elle virerait presque lesbienne en la
voyant cette deesse! d'ailleurs, au bout de 2 minutes de la chanson,
Clara me fait "oh! j'avais meme pas vu qu'il y avait un chanteur avec
elle!" et moi de lui repondre "huh? un mec? ou ca?"...

voici: http://www.youtube.com/watch?v=REccui6www0

Une beaute, un charme naturel tout simple.

Tcho!

Lilie
avatar
IooI

Localisation : Île Moon's Terre

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par IooI le Dim 17 Mai - 22:58

Une beaute, un charme naturel tout simple.

Mouaim bof, j'connais quelqu'une qui répond bien mieux à la définition.
J'vous laisse deviner qui...

Son IooI


_________________
J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.

Contenu sponsorisé

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 22:34