Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Partagez
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Jeu 21 Mai - 23:18

fabizan a écrit:Puis les dates je ne les retiens pas, je suis comme Patand et Lilie, je n'ai vu que les beaux gosses des photos !
C´est bien la peine de se fouler, les filles.
A compter de maintenant, je ne mets que des gros plans de "beaux gosses" orientaux avec dates de naissances et contacts email.

Oh voui plein de beaux gosses orientaux ou pas avec contacts et tout... timide
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par mamina le Ven 22 Mai - 1:23

Bon Glatch, pour te prouver qu'on suit bien tes péripéties je réponds rapide à tes questions (et pour avoir la paix surtout !):

question 1 : bleus et rouge
question 2 : étant donné qu'il est l'encyclopédie médicale à lui tout seul tu nous permets de passer de suite au 3 ?
question 3 : moi j'en suis à 308
question 4 : pas encore reçu le Voici de la semaine

t'es contente ?
nous oui avec le Q et le R et demain le S, merci, merci !!!!
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Ven 22 Mai - 9:31

mamina a écrit:question 3 : moi j'en suis à 308

289 pour Fabizan
308 pour Mamina

Qui dit mieux? On va attendre un troisième avis pour trancher.

Ca va encore nous retarder pour le S, cette histoire...


_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Ven 22 Mai - 9:39

Agathe je n'ai plus la photo où il faut compter les fenêtres, comment ce fait-il ? pensif
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Ven 22 Mai - 9:44

"Pas mal du tout Nasser" j'ai pas voulu répondre vu que ça me concernait. Mais bon c'est comme tu veux.
Angélina n'est pas enceinte, ce n'est ni le 6è ni le 7è enfant.
avatar
Fabricia

Localisation : Alpes Maritimes

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Fabricia le Ven 22 Mai - 10:44

"289 pour Fabizan
308 pour Mamina"

Chère Glatch, chères toutes,
J'en compte 292 ... rire et c'est mon dernier mot !


_________________
Fabricia
"Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Ven 22 Mai - 11:46

Merci Fabricia pour ce dernier mot ferme et décidé !

Je vous fais confiance à toutes les trois et on pourra passer au S dès que possible.


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Ven 22 Mai - 22:12

Patand a écrit:"Pas mal du tout Nasser" j'ai pas voulu répondre vu que ça me concernait. Mais bon c'est comme tu veux.
Angélina n'est pas enceinte, ce n'est ni le 6è ni le 7è enfant.

Dear Patand,

J´espère ne pas t´avoir mise mal à l´aise en te citant. N´y vois aucune malveillance de ma part.
Bon, les Tous que vous êtes, va falloir patienter un minimum pour la suite.

Suite qui, je le précise une n-ième fois, sera plus concise que les premiers tiers de l´alphabet...
... parce qu´on a déjà pas mal fait le tour de la question.
(même si Mamina y voit à redire!)


_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Ven 22 Mai - 22:50

Ma chère Agathe, je ne vois aucune malveillance en toi, t'inquiètes je suis plutôt flattée. Que veux-tu j'adore regarder les beaux gosses et je suis infatigable à ce jeu. LOL.
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 23 Mai - 21:44

Sag ol

Ne pas prononcer le g et ne pas oublier de sourire. Vous êtes précisément en train de dire « merci » ou « aurevoir » (c´est selon) en azéri. Ignorante au début du voyage, je prononçais immanquablement le g. Et le fait que je sois polie ou pas n´avait aucune incidence sur le comportement de mes interlocuteurs. Et puis, par une belle journée d´avril, j´ai demandé de l´aide auprès d´un Azéri. C´est ainsi que j´ai pu prononcer correctement le « Sésame, ouvre-toi ! ».

Si on ne sait ni l´azéri ni le russe, il faut bien se dire qu´en Azerbaïdjan, beaucoup de portes resteront fermées, voire grinçantes, et qu´il faudra faire preuve d´imagination pour trouver une issue de secours. Certains se coinceront forcément le doigt, une fois ou deux, dans ladite porte.

Effectivement, peu de personnes parlent l´anglais. Même dans les grandes librairies de Bakou, près de la Place des Fontaines, ou dans les boutiques, peu de vendeurs vous viendront en aide autrement qu´en azéri ou russe. Si je retrouve dans mes notes la traduction pour « boules quiès », « pschitt-pschitt pour le nez » et « tire-bouchon qui fasse éventuellement décapsuleur», je vous les glisserai en post-scriptum.

Armé d´un bon lexique et de beaucoup de bonne volonté, on parvient à découvrir la face cachée des Azéris (souriante, accueillante). J´avais pour ma part de grandes difficultés à mémoriser le vocabulaire de base et en tentant ma chance en anglais, je me cognais à des murs d´incompréhension. Une fois assimilé les « bonjour », « merci », « excusez-moi », « combien ? », « c´est délicieux ! », « je m´appelle », « je t´aime mieux sans moustache», les comportements de mes interlocuteurs ont changé du tout au tout. C´est un constat très banal, valable pour la plus grande partie des pays visités, mais autant le savoir avant de mettre les pieds en Azerbaïdjan et surtout à Naxçivan. En Iran, c´est différent, on est constamment abordé, et rester plus de deux heures sans engager une conversation, aussi superficielle soit-elle, relève du record de mauvaise volonté.

Prenons l´exemple de Kandovan, un village troglodyte perché dans les montagnes au sud de Tabriz, où deux étudiantes en français sont venues prendre place à mes côtés alors qu´Achille était parti faire des photos. Quand elles m´ont dit qu´elles trouvaient notre langue « facile », j´ai équarquillé les yeux et répondu qu´elles avaient bien de la chance parce que, en ce qui me concerne, je passe toujours un temps énorme, le nez dans un dictionnaire, à vérifier l´orthographe de chaque mot et l´ordre de l´alphabet.



Kandovan, maison troglodyte

Sachant que mon anglais est assez basique et que celui d´Achille beaucoup plus évolué, devinez lequel de nous deux arrivait le plus souvent à ses fins ?! Le docteur Elnur de Lerik me comprenait beaucoup plus aisément qu´Achille qui monopolisait la conversation. Mais de nature curieuse et ambitieuse, il profitait de notre rencontre pour enrichir son vocabulaire. Si bien que, lorsque Achille lui posait une question, il réfléchissait dix minutes avant de le prier de la répéter une n-ième fois. Il lui demandait d´épeler tel ou tel mot. Quand Achille ne se souvenait même plus de la question qu´il venait de poser, Elnur répondait « I don´t know » et éclatait de rire !








La langue azérie est proche du turc et du turkmène. Quand on sait qu´il faut encore distinguer l´azéri septentrional (Azebaïdjan et Daguestan) de l´azéri méridional (Iran, Irak et Turquie), le moral tombe au plus bas. Et ce n´est pas tout ! Les deux variantes possèdent un grand nombre de dialectes. En Iran en revanche, l´azéri n´est pas la langue officielle, mais la seconde langue la plus parlée (après le persan).

Autant dire qu´avant de se ruiner dans l´achat d´une méthode Assimil, il faut faire le bon choix : azéri, talish ou farsi ! S´il vous arrivait de vous plaindre que l´apprentissage de la langue est trop fastidieux et que, tout bien réfléchi, vous retournerez cette année encore au Camping Les Mouettes, ayez une petite pensée pour l´Azéri qui, génération après génération, a vu son alphabet changer au gré des prises de bec et des invasions : avant l´époque soviétique, la littérature était écrite en arabe, en latin et de nouveau latin après l´imposition de l´écriture cyrillique (alphabet actuel modifié ici et là afin de prendre en compte les nuances de la langue locale). Aujourd´hui la plupart des médias emploient l´azéri. Le russe n´en n´a pas perdu son importance pour autant.

Allez ! bande d´enfants gâtés (qui apprenez les mêmes alexandrins de Molière et Racine que vos parents et grands parents) en guise de devoirs, vous vous appliquerez à recopier dix fois... et surtout à prononcer ! les deux mots de la banderole visible sur la photo suivante.



_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Sam 23 Mai - 21:49

Tuyaux pratiques pour mieux moins rater votre voyage en Azerbaïdjan, si toutefois cet abécédé ne vous en a pas encore passé l´envie !


Visa : voir le V. Pour ceux qui partent ce soir (donc avant d´avoir pu lire le V), il est possible d´obtenir un visa simple (une entrée) à l´arrivée à l aéroport de Bakou pour EUR 60.-(compter une à deux heures d´attente). Pour les têtes en l´air, possibilité de se faire prendre en photo dans la queue du guichet !

Argent : C´est quand même utile d´en avoir, même s´il ne fait pas toujours le bonheur. Le bonheur, en Azerbaïdjan, se trouve en l´occurrence dans le taux de change (pour les nuls) puisqu´en gros 1 Manat (AZN) = 1 Euro.
En Iran : 1 Euro = 13000 Rials. On est donc loin de la béatitude azérie.

Meilleure période pour voyager : toutes... sachant que les caprices climatiques n´épargnent ni l´Azerbaïdjan ni l´Iran et que le vent décoiffe les brushing les plus tenaces les trois-quart du temps à Bakou. Afin de mieux saisir pourquoi il est sage d´éviter le mois d´avril sur les rives de la Caspienne, relire la partie consacrée à Masouleh et admirer les paysages de neige.

Se déplacer dans le pays : n´équivaut pas forcément en Azerbaïdjan à risquer sa vie à tous les virages. Pour ce qui est de l´Iran, je suis navrée, j´aurais dû penser à noter le numéro d´immatriculation du cinglé qui nous a « conduits » de Rasht à Astara, afin que chacun puisse éviter le chauffard en question (avant qu´il n´ait pris sa retraite).
En règle générale : les trains sont lents mais très bon marché ; le réseau de bus est développé et performant, plus particulièrement du côté iranien ; les taxis sont faciles à trouver, collectifs ou individuels, et plus chers du côté azéri.

Hébergement : A Bakou, l´hébergement est cher et le rapport qualité-prix assez médiocre. Nous avons payé EUR 55.- pour une chambre qui reviendrait à EUR 20.- ou 25.- en Iran. L´hotel Alstadt est fort bien situé, dans la vieille ville. Le patron, hyper serviable se débrouille bien en anglais et bosse avec son fiston. Il fait le guide dans Bakou et environs.
A Naxçivan, le tarif est à peu près le même, dans les EUR.- 50 la chambre au Grand Naxcivan mais la qualité laisse pas mal à désirer.
Dans certains hôtels, il est possible de négocier à la basse saison.
Dans le reste du pays, possibilité de petits hébergements modestes ou chez l´habitant, en particulier à Masouleh.
A Tabriz, recommandé par Nasser : l´hôtel Azerbaïdjan, central. En gros EUR.- 25 pour une chambre tout à fait correcte.
A Ramsar : Hotel Nazia pour EUR 20.- la double. Rien à redire pour ce prix-là, surtout quand on sait que celui de l´hôtel Azadi doit avoisiner les EUR 100.-

Bourse de contacts (email et téléphone) : Amir (pour Lilie) et Nasser (pour Patand) à réclamer en mp.
Contact Glatch : tel. 0178 23 111 67, 170cm, sensible, situation stable, aime le réveil des sens et la vie de qualité. Hommes soumis s´abstenir... Hommes dominateurs également.

A défaut de trouver une photo présentable de Glatch en pied, je joins la photo de la façade de l´hôtel Alstadt à Bakou.




_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Sam 23 Mai - 22:57

Merci Agathe, surtout pour " Nasser les yeux bleus " et pour avoir fait mon éducation sur l'Azerbaïdjian. Bon j'irais pas prendre le thé c'est sûr mais j'ai commencé à me familiariser gentiment avec les noms Azéris, et du côté Iranien alors là il y a Nasser. Marié certes mais moi aussi. C'était une promenade surprenante, fraiche pratiquement toujours côté climat, les hôtels tenaient plus du gite qu'autre chose, m'enfin on était pas en France ! top là.
avatar
Invité
Invité

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Invité le Dim 24 Mai - 8:02

Très étrange cette maison troglodyte, on dirait une tête de bufle, gueule ouverte avec une dentition trouée et un gros plombage de pierre.

Ton carnet me séduit de bout en bout. Je vois que tu as traité avec le Q avec aisance.
Tu arrives au bout de ton défi et en vrac, comme ça, j'ai plus un sentiment d'avoir traîné en Azebaïdjan qu'en Iran,pour lequel tu m'a semblée moins prolixe.
Pour U et V, tu groupes, UV le soleil dans le pays au moment de ton voyage
Pour le W Wagon et chemin de fer
Pour le X courte approche du porno des magasines et livres dans les librairies que tu as trouvé sur ta route
Pour le Y, la flore azerie si fastueuse à cette saison, l'ylang-ylang aux vertus anti-dépressive et aphrodisiaque
Pour le Z, p'têtre le zennana ?

Merci pour ce carnet pétillant

Dom


Dernière édition par pondy le Dim 24 Mai - 16:54, édité 1 fois
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Dim 24 Mai - 8:38

Bonjour Patand et Pondy!

si je comprends bien, vous me dispensez de courir la dernière ligne droite! Si Mamina proteste, je vous l´envoie!! Vous arbitrerez.

Merci Pondy pour les suggestions inventives. En particulier pour le X pour lequel je n´ai vraiment rien à vous mettre sous la dent. Seulement si le forum de Wapiti doit sauter à la censure, on est mal.

Allez, je tiendrai ma promesse et irai jusqu´à la ligne d´arrivée, mais il ne reste plus que des miettes, vous avez raison.
En effet, il est de bout en bout plus souvent question d´Azerbaidjan que d´Iran, tout simplement parce que j´avais abordé déjà pas mal d´aspects concernant l´Iran dans le carnet persan l´an passé et que les carnets azéris sont plus rares. Aussi parce qu´on a passé plus de temps du côté azéri et que le dépaysement a été total.

Bises et bon dimanche everybody

Pour Pondy, une vue panoramique de Kandovan, le beau village troglodyte.



_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Dim 24 Mai - 9:47

Désolée Agathe, continues ce carnet, j'ai bugué, je continuerai à le lire. sourire
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Lun 25 Mai - 21:00

Patand a écrit:Désolée Agathe, continues ce carnet, j'ai bugué, je continuerai à le lire. :-):
Ne te désole pas Patand, voici la suite et quasi-fin!

Urnes

Urnes électorales évidemment, pas funéraires !
Lu dans la presse hier : le site Facebook aurait été interdit en Iran avant la présidentielle du 12 juin, parce que les partisans du candidat Mir Hossein Moussavi avaient résussi à utiliser le site pour faire de la pub à leur favori.
Autant dire que le tournant démocratique est déjà bien engagé dans cette élection.

Il y aurait eu 475 Iraniens (dont 42 femmes) qui se seraient portés candidats à la présidence. Quatre hommes sont encore en course :
Mahmud Ahmadinejad, actuel président.
Mohsen Resai, conservateur, ex-commandant des Gardiens de la Révolution.
Mir Hossein Moussavi, modéré.
Mehdi Karroubi, réformateur.

D´après ce que j´ai lu, certaines rumeurs donneraient ce cher Mahmud d´ores et déjà vainqueur. Il serait soutenu par le Guide Suprême. Les Mollahs préfèreraient voir Ahmadinejad réelu (malgré la médicorité de son bilan économique), entre autres raisons, pour écarter la probabilité d´une poignée de mains entre un nouveau président et Obama. Info ou intox ?

Quand on demande aux Iraniens ce qu´ils pensent et attendent de l´élection, les réponses sont pour le moins évasives. A première vue, l´engouement pour l´enjeu 2009 est faible et l´espoir d´un gros changement de la société plutôt minime. On a le sentiment, en les écoutant (ou en les regardant hausser les épaules), que de ne pas voter ne résoudra certes pas leurs problèmes quotidiens mais y aller... non plus ! D´ailleurs qu´ils s´abtiennent ou pas, le pouvoir annoncera un taux record de participation. A quoi bon s´éloigner du samovar ?! Avoir accès à Facebook ou pas ne doit donc pas vraiment les empêcher de dormir...

L´hypothèse des jeux, soi-disant faits d´avance, expliquerait la désillusion ambiante. Même si le vainqueur n´est pas Ahmadinejad, la nouvelle marionnette n´aura sans doute pas beaucoup plus de pouvoir de décision dans les quatre années à venir que son prédécesseur, sachant que les Mollahs tirent la majorité des fils du pouvoir.

Nasser continuera de boursicoter l´hiver pour assurer les revenus de sa famille. Amir s´appliquera à bosser son anglais pour devenir traducteur et aller voir de par le monde le plus vite possible. En attendant, il continuera à acheter de l´alcool sous le manteau pour connaitre l´ivresse de quelques instants volés de liberté. Les enseignants continueront à être caillassés (disons mal payés et peu considérés), et la grande majorité des Iraniens continuera à vivre en dessous du seuil de pauvreté.

Voilà pour le quart-d´heure pessimiste, moins jojo que les autres, je l´admets. Mais pour une fois que je ne dirige pas mes sarcasmes vers l´enfant capricieux qui nous gouverne depuis son bac-à-sable...


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Lun 25 Mai - 21:03

Visa

On vous l´a dit. On vous l´a répété, c´est bien beau de vouloir aller en Azerbaïdjan mais pour ça, il vous faut un visa. Et s´il vous prenait l´envie de sortir du pays et de pousser le vice de vouloir y rentrer de nouveau, il vous faut, non pas un visa à entrées multiples, mais un visa à entrée simple + un visa à entrée simple = deux visas. EUR 120.-, aïe le bobo au porte-monaie ! Et ce n´est pas tout...

Pour commencer, arriver à obtenir avant le départ deux informations (quant à la possibilité d´obtenir un visa multiple à l´aéroport) qui se recoupent, relève du duel tennistique sur terre battue, où les deux parties se renvoient inlassablement la balle. Vous demandez «êtes-vous sûr de ce que vous me dites ? », on vous rétorque « oui, évidemment », vous redemandez « sûr, très très très sûr, que ca va marcher ? », on vous répond sèchement « mais puisque je vous le dis ! ». Jusqu´au jeune Azéri sympa de VF qui n´a pas su ou voulu reconnaitre l´évidence : qu´on le veuille ou non, au royaume de l´arbitraire, rien n´est jamais acquis.

Bref, en atterrissant à Bakou en fin de soirée, nous avons dégainé nos passeports dans lesquels ne figurait que le visa iranien. C´est mieux que rien, me direz-vous. J´avais bon espoir que le guichet serait ouvert à cette heure tardive, parce qu´il parait qu´il ne l´est pas en permanence. Or il l´était. Bon à savoir : avant d´aller réclamer son visa, il faut déjà passer par le stand de contrôle des passeports. On reconnait vite les petits futés qui sont déjà venus en Azerbaïdjan, ceux qui se précipitent vers le bon guichet en ramassant dans la foulée le formulaire à remplir, pendant que les néophytes se plantent derrière le mauvais guichet et perdent une demi-heure.

Une fois que tout semblait être rentré dans l´ordre et qu´Achille et moi étions quasiment arrivés au bout de nos peines et de la queue, j´ai entendu l´homme qui patientait devant nous demander au fonctionnaire « what is double ? ». Sur le formulaire, on peut cocher la case « simple », « double » ou « multiple ». J´avais moi-même coché « double » puisqu´on me donnait le choix... Le fonctionnaire, a priori mal luné, a fait « what ? ». Le Monsieur a pointé son doigt sur le formulaire en demandant « what ist double ?» et le fonctionnaire a clos la discussion en lui assenant un « no double ! » plutôt sec. On en était là, peu après notre arrivée.

Il n´y avait aucune raison qu´on nous fasse une fleur. Le message était clair : « si un visa simple ne vous suffit pas, personne ne vous force à rester... ». Achille, de nature optimiste (limite inconscience) a prétendu que ce n´était pas un problème. On irait régler la question le lendemain à Bakou et, en attendant, il fallait qu´on s´occupe dare-dare de trouver un logement pour la nuit.

Le propriétaire de la pension trouvée à Bakou était, lui aussi, confiant et nous a indiqué après le petit-déjeuner où aller pour pêcher un deuxième visa tout frais. Après quoi, nous pourrions nous attaquer en toute sérénité à la découverte de la ville. Le temps évidemment de nous perdre maintes fois et de trouver le bureau en question, la matinée était déjà bien avancée et les Bakounais lève-tôt s´étaient tous donnés rendez-vous ce matin-là. Quelle pagaille !

Par un miracle que je ne m´explique toujours pas, j´ai fini par pouvoir prendre place sur la chaise devant un des deux guichets ouverts. Ca n´empêchait pas untel ou une telle de m´interrompre sans arrêt, avant que je n´aie commencé à poser une seule question, ou de se coller derrière moi en pensant que ça aller faire avancer nos affaires. La fille du guichet n´avait pas l´air beaucoup plus enjouée que son collègue de l´aéroport. Je me souviens avoir articulé calmement et clairement et souri pour finir. Cette nouille jouait les blasées. Entre nous, c´était SON problème... puisqu´elle était certainement rémunérée pour rendre des services et qu´à 18 heures, elle pourrait rentrer chez elle et oublier les bouffons qui n´ont rien de mieux à faire que de sortir puis de rentrer dans le pays.

C´est avoir des idées préconcues contre les Azéris que de penser que tout ira d´office pour le mieux dans le meilleur des mondes...

- Not possible (prononcé sur un ton ferme et définitif)
- Euh... excuse me, ma jolie, mais why ? C´est quoi qui est not possible ? D´obtenir un visa parce que c´est lundi ? C´est Ilham Aliyev qui veut pas ? Vous prenez des risques inconsidérés, si vous faites votre boulot ?
- Try in Tabriz (le der des der-niers mots)

Ben voyons ! On a beau être en vacances, encore faudrait-il avoir le temps, de tryer à Tabriz. A Peine m´avait-elle fait signe que l´audience était suspendue, que deux Azéris se disputaient déjà mes genoux, n´en pouvant plus de patienter cinq minutes.

- Tu vois, je savais que ça marcherait pas (ma mauvaise foi caractéristique)
- Tu nous énerves avec tes « aurait » et tes « devrait » ! Comme si ça changeait quelque chose.
- Qu´est-ce qu´on fait ?
- Réfléchir...

La question qui se posait alors était « Iran or not Iran ?». Aller en Iran pour passer son temps à attendre que les Azéris de Tabriz daignent nous délivrer un visa était certes un choix moyennement tentant... L´autre alternative étant de ne pas sortir d´Azerbaïdjan. Renseignements pris par ci, un çay par là, Achille ne partageait évidemment pas mon avis pessimiste. J´ai fini par appeler le consulat azerbaïdjanais de Tabriz, dans l´espoir d´obtenir un conseil qui nous aiderait à trancher.

- Mais pourquoi vous n´allez pas au bureau des visas, si vous êtes à Bakou ?
- On en vient... Il parait que ce n´est pas possible.
- Ah bon. Bizarre. Moi, je ne peux que vous répéter ce que je vous ai déjà dit : ici, il faut compter minimum trois jours ouvrables.
(...)
- Trois jours avec un coefficient dix d´improbabilité, laisse tomber. Et si on retentait notre chance en insistant fermement ?
Achille a fait « Tope-là ! » et on s´est retrouvés dans la même queue et la même bousculade que quelques heures auparavant.

Messieurs, si vous cherchez chaleur, séduction, complicité, mais aussi détermination et efficacité chez une femme, c´est la dame du guichet de droite du bureau des visas de Bakou qu´il vous faut. Il faut dire que cette fois, je devais arborer mon plus beau regard de chienne battue parce que la demoiselle a souri, s´est levée et est allée discuter deux minutes avec un bel homme inoccupé qui passait par là. Moralité : en Azerbaïdjan, il est impératif de poser la bonne question à la bonne personne au bon moment (sans pour autant avoir à glisser 100 manats dans un décolleté).

J´ai pensé que allez hop ! un tampon et on déguerpit. Trop facile. Il nous a fallu revenir à la fermeture du bureau, et entre temps, aller faire de nouvelles photos d´identité, des photocopies diverses. (Si je retrouve mes notes, je vous donne aussi la traduction de photoshop et copyshop en azéri ). Quand à l´heure dite, nous nous sommes approchés pour la quatrième fois consécutive du guichet, la glandeuse du matin avait repris sa place.

- Aïe aïe aïe, tu vas voir qu´elle va nous trouver autre chose pour pas nous les filer, les visas... que j´ai murmuré, médisante, dans l´oreille d´Achille.
Et non ! En revanche, nous ayant reconnus, elles nous a jeté les passeports sur le comptoir et a encaissé les 120 manats. Si elle avait pu nous gifler, honnêtement, je crois qu´elle l´aurait fait.


_________________
Agathe
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Lun 25 Mai - 21:04

Wapiti

Non, Wapiti n´est pas un genre musical déjanté ou une secte tordue d´Azerbaïdjan, mais bien le nom d´un grand cerf que l on trouve, entre autre, en Amérique du nord (dans le Sud Caucase, il y a plutôt profusion de reptiles et d´oiseaux).

Wapiti, Wapitoche, Wapitounette commence non seulement par un doublevé mais est surtout le pseudo (décliné à l´envie) de la cheftaine du village.

Alors, je fais court car la saison des palmes d´or est passée et tout a été dit sur l´art wapitesque de rassembler les gens : Merci à toi, Fred, de nous faire profiter du microclimat de ton village : chaleureux, rieur... et bénéfique pour l´inspiration !


_________________
Agathe
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par mamina le Lun 25 Mai - 22:40

Non, j'y crois pas ! heureusement que je veille !
t'as osé te cacher derrière Wapiti pour le W ! ok pour les remerciements mais ailleurs... pas dans l'abécédaire de voyage !
Pondy t'a donné des idées, moi je veux bien te proposer W comme watt (oui c'est comment l'éclairage là-bas ?) comme water-closet (zut t'as parlé des tualet) comme whisky (non, ça va pas t'as déjà dépassé la limite pour parler boissons) comme wisigoths (y'en a ?) comme western ou wigwam... bon j'ai fait le tour du compréhensible dans le dictionnaire... t'as bien fait de parler de Wapiti !
J'attends avec impatience le X !
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Wapiti le Mar 26 Mai - 7:49

surpris Coquine Agathe !
Je m'attendais que tu nous parle incidemment de walkiries, de week-end, de whist (on joue à quoi là-bas ?) ou de wagon... Mais non, v'là que tu m'y colles, fripouille que tu es !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mar 26 Mai - 11:32

mamina a écrit:t'as bien fait de parler de Wapiti !J'attends avec impatience le X !


Bonjour Mamina,

au risque de te décevoir, je n´ai rien pour le X, le Y et le Z !

J´ai trouvé légitime de remercier la Wap parce que j´ai pris un grand plaisir à rédiger ce carnet et à le faire partager aux villageois et villageoises qu´elle héberge. Mais je pense avoir fait le tour de la question et me vois mal tenir le crachoir pour le plaisir !

Je pourrais te taquiner en te servant un
Xiyar qui signifie concombre en azéri et un
Yag qui signifie beurre... mais tu vas me dire que je me paye ta tête.

Pour le X, je pourrais comme le suggère Pondy, opérer une approche croustillante de la presse porno (qui abonde surtout en Iran comme on peut l´imaginer) ou, dans un registre plus soft, des relations hommes-femmes en Azerbaïdjan. Mais là attention, sujet sensible ! Je vous rassure, les Azéris et les Iraniens aiment aimer, flirter, draguer. On peut observer un nombre effarant de jeunes en couple (plus rarement par groupes de copains) dans les parcs ou le long des plages, dans les cafés ou dans la rue. Si les choses ne sont jamais simples en Amour, alors elles le sont encore moins en terre musulmane. Mais les jeunes semblent décliner les astuces à l´infini pour contourner les diktats et l´ultrarepression.

Pour le Z, j´aurais pu broder autour de la biographie de Zarathustra (qui a selon certaines hypothèses dû vivre au Nord de Bakou, inspiré par les flammes naturelles de la région, le feu étant le symbole du Zoroastrisme). Mais depuis que j´ai croisé copain-Dieu, je n´ai d´yeux que pour lui ! Etant casée, je vous renvoie donc effrontément à Google !

Bref ! Il me reste à tous vous remercier pour votre lecture attentive et vos commentaires chaleureux ainsi que vos encouragements.

Ze End



Encore une porte qui se referme


_________________
Agathe
avatar
Patand

Localisation : Vendée

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Patand le Mar 26 Mai - 11:38

Bien dit Agathe et jolie end qui n'est pas tout à fait close puisque le petit caillou blanc la retient. super content
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par mamina le Mar 26 Mai - 12:04

Petit coup de blues quand un carnet se termine, comme le voyage du retour...

Merci Agathe (t'as vu, je suis sérieuse) d'avoir pris tout ce temps pour le rédiger, non seulement nous serons moins bêtes ce soir grâce à toutes tes infos mais que nous avons ri !!!

Vivement ton prochain voyage et en attendant je cherche un alphabet de plus de 26 lettres à te soumettre...

Affectueusement,

PS : merci tout particulier à Achille de t'avoir accompagnée, sans lui le carnet aurait été plus fade !!
avatar
Glatch

Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Glatch le Mar 26 Mai - 14:23

mamina a écrit:Vivement ton prochain voyage et en attendant je cherche un alphabet de plus de 26 lettres à te soumettre...
A qui le dis-tu, Maminoche! Vivement le prochain départ. Ce sera certainement un autre bout d´Iran ou un autre bout d´Azerbaidjan.
Mais ne t´avise pas d´aller réformer l´alphabet d´ici là! Occupe-toi plutôt de nous raconter ce que Pierre et toi avez au programme-voyages!

Merci aussi à toi Patand. Le prochain courant d´air poussera la porte.

Tournée générale de bises


_________________
Agathe
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

merci

Message par Skyrgamur le Mar 26 Mai - 14:24

Zut, c'est déjà terminé.
Y'a pas à dire, notre Glatchounette raconte bien.
Xnénophobe Agathe, certes non. Avec toutes ces rencontres, ces échanges, ces amitiés nées aux quatre coins de la planète (faudra qu'on m'explique où sont les coins d'une sphère !!!), ce n'est pas le terme approprié.

Merci pour ce joli carnet si riche, si vivant. Nous attendons le suivant.
C'est où et quand le prochain voyage ?

Contenu sponsorisé

Re: Abécédaire de voyage. Azerbaïdjan-Iran. Avril 2009.

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 22:33