Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Ven 30 Sep - 10:45

Vous y allez quand même?!! Han!! sourire top ! bravo

Je te ferai un récap des infos que j'ai sur lui en privé pour vous aider à le retrouver! gag ! Une foire au fromage, sure que tu peux prendre le micro et lancer un appel! rire rire

Lilie

PS: contre du fromage, t'as le droit à tout!
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par mamina le Ven 30 Sep - 12:06

Bien sûr qu'on va aller y faire un tour !
Je prendrai des photos et je te ferai un montage de toutes les bouilles de bergers du coin !
bisou

quand est-ce que tu changes de cap plus au sud ?
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Ven 30 Sep - 22:01

mamina a écrit:
bisou

quand est-ce que tu changes de cap plus au sud ?

Aucune idée encore!

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Ven 30 Sep - 22:16

Demain, le vol est à 17h. Nous aurons encore peut-être un peu de temps pour flâner dans cette superbe ville. Difficile de croire qu'elle a aussi été occupée et détruite pendant la seconde guerre mondiale. Les Polonais ont fait un super travail à reconstruire leur pays; on voit qu'il y ont mis du coeur, à restaurer les villes comme elle l'étaient auparavant, tout en gardant partout les traces de cette époque.

Hier, nous avons pris le train à Bialystok, une ville du nord du pays. Le bus qui nous emmenait à sa gare à traversé la ville. Ville moche d'une autre époque, communiste celle-ci. Cette partie nord-est du pays, pour l'avoir traversée en bus en venant de Lublin au sud, et en rejoignant ensuite Bialystok depuis Bialowieza, m'a semblé bien "remote", reculée, rurale. La seule grosse ville du coin étant Bialystok. D'ailleurs, dans le train, ça m'a frappée: sur les écrans qui montraient entre autre le réseau ferroviaire de Pologne, la carte est couverte de traits qui se croisent et se rejoignent. Sauf dans le Nord-Est, avec juste un trait partant de Bialystok et rejoignant Warsaw. Dans cette région, j'y ai aussi remarqué les maisonnettes en bois, de celles qu'on avait vues au musée en plein air de Sanok,. Sauf que celles-ci sont habitées.
Les blèdes sont tous faits sur le même modèle (communiste?): rue principale bordée de ces maisons souvent anciennes, en bois donc. Elles se présentent toutes en rang d'oignons, perpendiculaires à la route, avec deux fenêtres sur le pignon donnant sur rue. Dans les campagnes, les fermes, idem: maisons en bois. Souvent joliment décorées, peintes, notamment au niveau des ouvertures.
J'ai remarqué, partout où nous sommes passées en Pologne, que les extérieurs étaient souvent très fleuris. Les Polonais semblent prendre soin de leurs demeures, en extérieur en tout cas, et c'est fort plaisant pour le voyageur de passage.

J'ai aussi été surprise par le nombre de motards dans ce pays, surtout de motos types customs! Il faut dire que les routes sont belles (pas de 2 x 2 voies par contre, donc les trajets sont longs puisque traversant tous les blèdes).

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 2 Oct - 20:34

Quelles autres impressions sur ce pays que je n'aurais pas déjà couchées sur papier?... Ah! Mais si! Grande variété de bières et de vodka! J'ai pu me faire plaisir et goûter un bon nombre de bières locales, chaque région, chaque ville, ayant son lot de beuvrage local.

Les Polonais sont buveurs de bière, pas de vin. Et buveurs de vodka.J'en ai goûté quatre ou cinq différentes. Moi qui n'étais pas fan, forcément ne connaissant que la Smirnoff qui déboucherait un chiotte et ceux des voisins, j'ai été agréablement surprise (même si ça ne vaut pas un whiskey, on est d'accord). Le bar à vodka devant lequel je suis passée cet après-midi a fait germer l'idée d'une dégustation de vodka, un jour, mais bien sûr qu'aujourd'hui, Kinderette au bout de ma main, n'était pas le jour. Je ne sais pas si en France, je pourrais me trouver une séance d'initiation à la dégustation de vodka, comme on peut le faire avec le whiskey! Bon, par contre, la vodka, même bonne, ça déboîte et retourne la tête. Comme la tequila. Un alcool qui te retourne le cerveau.

En Pologne, en plus des bières, ils ont aussi des tonnes d'eau minérales. Cris m'en avait parlé lorsque nous étions chez les parents de Tommy. Et je l'ai constaté tout au long du voyage, avec des locaux ventant tous les mérites et bienfaits de leurs eaux locales, gazeuses ou non.

(...)

Lilie
avatar
geob

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par geob le Lun 3 Oct - 10:28


Et la Pologne est habitée par des polonaises qui s'apprêtent à subir un ahurissant retour vers un passé qui démontre que les fondamentalistes de toutes les religions partagent les mêmes valeurs rétrogrades et surtout inhumaines.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mar 4 Oct - 19:18

***Aparté*** Geob, aujourd'hui le droit à l'avortement en Pologne est limité en cas d'inceste, de viol, ou de santé pour la mère. Ce n'est pas comme la France, et les sondages montrent que les Polonais ne sont pas encore forcément prêts à généraliser l'avortement.

Chaque pays voit sa sauce.

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mar 4 Oct - 19:39

Quant à mes impressions sur ma conduite en voyage, avec ma fille, ce nouveau mode de voyage?
J'ai trouvé ça aussi naturel que lorsque je voyageais seule. Pas de difficulté particulière. Kinderette s'adapte à toutes les situations très facilement, finalement. Elle n'a jamais exprimé le manque de ses habitudes de maison: les petits déjeuners n'étaient jamais les mêmes, souvent elle mangeait dan un terminal de bus ou prenait son goûter dans un parc. Cet aprèm, le goûter, c'était un yaourt liquide et l'un des pains délicieux qu'on achète pour 1PLN dans la rue.... dans le tattoo shop pendant que je me faisait tatouer. Les siestes, les nuits, dans des endroits différents et inconnus, ne lui posaient pas de problème non plus. Tous les gens qu'on a rencontrés non plus, quelqu'était la langue qu'ils parlaient. D'ailleurs, c'est cool qu'elle comprenne l'Anglais, sinon c'aurait été super chiant pour elle, d'être en ma présence, de m'entendre converser avec les gens, et de ne rien comprendre. Au lieu de ça, elle pouvait se joindre à la conversation quand elle le voulait, et elle pouvait même discuter en Anglais. Ca, c'est cool!

Quant à moi, je me sens juste un peu plus vulnérable aux pique-pockets, mon cerveau n'arrivant pas à être tout le temps consciente de mon environnement, tout en faisant attention à ma Cacahuète. Mais de manière générale, ça va, j'ai encore mes réflexes de voyageuse, et d'ailleurs cet après-midi, sur la place outrageusement touristique de Krakow, je les repérais tous les pique-pockets: déambulant sans arrêt, un sac sur le dos, souvent sur une seule épaule pour y mettre plus facilement et discrètement leurs butins. Ma mini pochette-sacoche achetée en 2007 sur l'Ile de Pâques m'a suivi tout du long de ce voyage, encore. Format passeport, en tissu synthétique, je la porte toujours en bandoulière, la pochette légèrement sur le devant de ma main, zip à hauteur de nombril. Elle y abrite en permanence nos deux passeports, mon mini portefeuille-monnaie, et peut aussi y contenir mon téléphone et mon compact Canon sans son étuit. Je peux me promener en ville sans rien d'autre, je peux la porte apparente ou bandoulière sous la veste, ça reste relativement discret, même si mon attitude désormais est complètement celle d'une touriste (assumée!). Oui, avec une enfant, ma manière de voyager a changé.

Avant, j'étais beaucoup plus roots évidemment. Avec un petit bout de cinq ans, c'est différent, mais c'est chouette aussi. J'adore la laisser sur les places publiques, les fontaines, dans la rue, et lui laisser la liberté de s'amuser avec ce qu'elle veut. A l'inverse du quotidien, j'ai là tout le loisir de me poser, et de ne rien faire d'autre que de l'observer évoluer dans un environnement qui lui est étranger. C'est frais, c'est léger. C'est insouciant. Alors bien sûr, en voyageant avec Kinderette, je dois veiller sur elle comme je le fais à la maison, pas forcément plus d'ailleurs, mais c'est à la fois tellement d'éclats de rires et de bonne humeur que je n'avais pas quand je voyageais sans elle! C'est vraiment cool, j'adore! J'ai passé deux semaines à m'amuser comme une môme, vraiment!

Merci Kinderette. Merci ma puce, ma grande petite fille. T'es géniale!

(...)

Lilie
avatar
Solcha

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Solcha le Mar 4 Oct - 20:19

Mince, il va me falloir un (paquet de) mouchoir pour lire tes carnets, Lilie! sourire

Un bisou à Kinderette


_________________
¡ Pura vida !
avatar
fabizan

Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par fabizan le Mar 4 Oct - 22:50

C'est très émouvant ce que tu dis là Lilie, c'est vrai qu'elle est formidable cette petite Kinderette bisou

J'ai adoré votre carnet à 2 mains top !


_________________
Fabienne
avatar
geob

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par geob le Mer 5 Oct - 10:32

C'est à dire,Lilie, certains politiciens polonais envisagent l'interdiction totale de l'avortement, sauf si la vie de la mère est en danger ! D'où, mieux qu'un sondage, les manifestations des femmes polonaises !

http://www.lefigaro.fr/international/2016/10/01/01003-20161001ARTFIG00117-manifestation-en-pologne-contre-l-interdiction-totale-de-l-avortement.php


A part ça, tu as découvert que voyager avec un enfant, c'est comme une clé qui ouvre toutes les portes ! J'en ai beaucoup rencontré des familles ou des femmes seules qui voyageaient avec un enfant, et tout le monde raconte que cela facilite les contacts avec les gens du pays traversé (ex : le petit Léon !)
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par mamina le Mer 5 Oct - 12:25

câlin bisou
rien d'autre à dire !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 5 Oct - 18:48

21.07.2016, Krakow airport

Avant, on n'a pas pris tout de suite le train. On a pris le (petit, ndlr) déjeuner après on s'est un petit peu promené, après on a pris un petit sandwich. Même, y avait des gens qui voulaient des sous et y avait une dame qui voulait demander des sous, et un monsieur et Maman elle a pas donné au monsieur, sinon elle aura plus d'argent. Fini!

Kinderette
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 5 Oct - 18:59

21.07.2016, Krakow airport

Il est 14h30 et notre avion décole dans deux heures et demi. Il fait beau, chaud, la plus belle journée que nous avons eue de la semaine. Depuis la nuit d'orage que nous avions eu dans les Carpates, nous n'avons jamais récupéré le temps estival et chaud de notre première semaine. Il semble que ça revienne aujourd'hui... A temps pour la journée mondiale de la jeunesse qui commence ce weekend, ici-même à Krakow. Les scouts et les religieux de touts ordres ont déjà commencé à envahir la ville, je l'ai constaté ce midi lorsque nous étions posées dans cet agréable parc qui ceinture entièrement le centre historique.

Nous avons rendu les clés à midi, et même si l'idée de profiter de la chaleur en plein centre était plaisante, je préférais me poser tranquillement sur un banc. Je ne suis jamais à l'aise à flâner avec toutes mes affaires, cible facile pour les pique-pockets. Et puis, les 6 kilos du départ se sont alourdis de quelques bouteilles de vodka et autres souvenirs, et je préférais m'épargner les kilomètres de portage, au soleil. On a donc pique-niqué tranquillement à l'ombre, et sommes parties prendre le train pour l'aéroport. On est donc large niveau timing, mais mon esprit n'est déjà plus à la découverte. Il est passé en mode "transit", ces journées de départ qui nous ramènent à la maison, en deux avions et une poignée d'heures.

Pour l'heure, nous profitons encore du grand air et de la température agréable du dehors, avant de nous enfermer pour quelques heures de climatisation.

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 5 Oct - 21:13

Même jour, vol Amsterdam-Nantes.

Nous sommes dans le vol qui nous ramène chez nous, le dernier trajet du voyage. Trajet long pour Kinderette qui n'a pas dormi et est au stade de trop fatiguée pour se poser.

Je suis fatiguée. L'esprit se relâche après deux semaines aux aguets, à découvrir, à écouter, à rencontrer, et à répondre aux nombreux "pourquoi?" de Cacahuète.

Ces vols retours me font toujours l'impression d'un monde parallèle, d'un espace temps, figé, d'un lieu asceptisé où tous les voyageurs du monde se croisent, un carrefour. J'aime les aéroports, les vols, me demander d'où arrivent les gens, où ils vont, pourquoi.
Tout à l'heure, dans le hall d'embarquement, une vieille dame en fauteuil roulant s'est installée à côté de nous. Elle volait pour Nice. Nous avons conversé jusqu'à ce que les portes d'embarquement m'appellent. Elle était partie depuis 20 heures, de Palm Springs via Los Angeles. Une dame était décédée dans l'avions qui arrivait d'Amsertdam à LA. Donc son vol en sens inverse avait été retardé de quelques heures, protocole décès impliquant police et tout un tas d'intervenants sans doute. Elle avait donc manqué sa connexion à Amsterdam, où elle était depuis plusieurs heures maintenant. A Nice, elle y avait un appartement où elle passe tous les étés, deux mois.

- "Je ne sais pas si c'est le bon moment pour y aller, mais bon...".

Belge, m'avait-elle dit, elle devait vivre aux USA depuis bien longtemps, son Français étant accentué et oublié sur certains mots.

Kinderette ne tient pas en place, elle a les yeux explosés. Première fois du voyage que je la vois ainsi. L'excitation du retour, sans doute. Elle a été tellement adorable pendant ces deux semaines que je me dois d'être patiente et compréhensive, même si moi aussi, à cet instant, je sens la fatigue et aurait envie de me laisser aller au sommeil.

--------------
Fin.

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 5 Oct - 21:17




Lilie

Contenu sponsorisé

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 23 Mai - 10:43