Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Partagez
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Wapata le Dim 31 Juil - 21:01

coeur


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 31 Juil - 22:11

Sanok, 11.07.2016

"Maman, et bah moi je trouve que les langues dans ce pays, elles sont très jolies!"

C'était ce matin, au petit déjeuner, de la part de Kinderette, après qu'elle ait écouté les deux serveuses discuter entre elle.
Mon coeur, à ce moment précis, s'est rempli d'une émotion nouvelle. Comme si, devant moi, de la bouche de cette petite fille de cinq ans, ce que je souhaite lui transmettre à travers ce voyage, et de manière plus générale, se concrétisait.

Kinderette s'impatiente, il faudra que je prenne l'habitude de remplir ce carnet pendant ses temps de sommeil...


(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 3 Aoû - 22:33

Sanok, même jour

Il est à peine 13h et je viens de coucher Kinderette pour qu'elle puisse faire une sieste.

"- Mais on n'a pas déjeuné, Maman!
- C'est pas grave, Kinderette, en voyage, on ne fait pas comme à la maison!"

Nous nous sommes baladées 1h30 ce matin, visite du château-musée, petites courses, jeux à la fontaine ou dans le parc du château. Kinderette trainait la patte, "Maman!" par ci et par là, sans arrêt: signes de fatigue. Les 28 degrés ambiants ajoutés au rythme de ces derniers jours y contribuant grandement.

Notre séjour chez les parents de Tommy fût déconnectant, et c'est peu de le dire! Ses parents habitent une maison en bois traditionnelle datant de la fin du XIXème siècle et qu'ils ont restaurée au fil des années. Un petit village de moyenne montagne à 20 minutes de Gorlice. Tommy, Tomek de son nom polonnais, et Cris, Cristina de son nom espagnol, sont des amis dublinois que je n'avais pas vus depuis mon retour en France, il y a 4 ans et demi! Ils avaient vus Kinderette à la maternité,  et bien sûr quelques fois lors de ses premiers mois dublinois. Autant dire que les retrouvailles furent chaleureuses lorsqu'ils vinrent nous chercher au terminal de bus, avec Ula, la maman de Tommy! Je savais cependant que nous arrivions à un moment délicat: le chien de la famille, un superbe berger des Carpates venaient de mourir trois jours plus tôt, et Cris m'avait prévenue par texto le matin-même. Le sujet était omniprésent tout au long du weekend, mais jamais une fois en présence du père de Tommy, trop affecté par la perte de son vieux compagnon qu'il avait veillé toute une nuit jusqu'à son dernier souffle quelques jours plus tôt.
Nous sommes restées 24 heures, une nuit, dans ce havre de paix fleuri, en bord de rivière, au pied des montagnes arborées. Diner splendide préparé par la mère de Tommy, porc et dinde marinés et superbement cuisinés, purée de betterave et autres légumes, salades, et sucreries polonnaises maison toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Kinderette a charmé tout le monde, jusqu'à me demander lors du petit déj', devant tout le monde:
- Maman, pourquoi les adultes quand ils parlent aux enfants, ils sourient tout le temps?
Ebêtée, je n'ai même pas su quoi répondre!

Quelques balades grimpettes à la découverte des environs, des moments à ne rien faire surtout, juste profiter les uns des autres, une veillée dans le jardin en compagnie de bières locales, du crapaud de la maison, et autres lucioles des environs.

Hier, en début d'aprèm', nous sommes remontées dans la voiture, Tommy et sa mère devant, Cris, Kinderette et moi à l'arrière. Nous nous sommes arrêtés chez les voisins saluer le père de Tommy, ces voisins eux aussi fiers de nous montrer leur superbe demeure traditionnelle des montagnes du coin. Une heure trente de trajet à travers de douces collines, sous un ciel bleu parsemé de jolis moutons blancs. Arrivés à Sanok, nous nous y sommes balladés, tous sous le charme de cette jolie cité qu'aucun d'entre nous ne connaissions. Déjeuner de plats traditionnels en terrasse sur la chouette place du blède, bières, 26 degrés: Cris et moi jubilions de cette atmosphère estivale tant attendue! Puis vint l'heure des au-revoirs, en fin d'après-midi, après avoir trouvé une chambre (trop chère!) dans l'un des deux hôtels du centre que nous avions repérés en nous baladant.

Hier soir, je me suis assurée de coucher Kinderette suffisemment tôt pour descendre voir la finale de l'Euro, France vs Portugal, dans le hall-salon de l'hôtel. Si j'avais été en France, je ne l'aurais sans doute pas regardée, mais là, c'était l'occasion peut-être de rencontrer des Polonnais.
Le canapé était occupé par un couple à la différence d'âge notable, elle beaucoup plus jeune que son amant soixantenaire. Ils semblaient parler en Polonnais en tout cas (j'appris plus tard que c'était du Russe). Le personnel de la réception a allumé la TV et je me suis installée sur le fauteuil à côté du couple, en leur demandant si ça ne les dérangeait pas que je regarde le match. Au final, les shots de vodka ont presqu'été plus nombreux que les minutes passées à réellement regarder le match!
C'est Jusef qui a offert la première tournée, pour faire passer le mal d'estomac de sa compagne. Alors j'ai renchéri, etc., etc., etc.

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Ven 5 Aoû - 21:45

Avec lui, je parlais en Anglais.
Avec Tania, c'était en Français.
Il est Polonais, de 20-25 ans son aîné, et, elle, est Moldave, mariée à un Serbe, mère de deux ados, un garçon de 14 ans, une fille de 12. Nous avons conversé toute la soirée avec Tania, en Français qu'elle parlait incroyablement bien alors qu'elle l'a seulement étudié et ne le pratique jamais. Je suis tombée sous le charme de cette femme de bientôt 40 ans qui en paraissait quelques uns de moins. Jusef est marié à une femme de 27 ans, ils sont divorcés mais ce n'est pas très clair. Tania s'en fiche. Avec Jusef, ils se connaissent depuis 18 ans, ils sont "bons amis" et voyagent ainsi une fois par an, tous les ans, pendant quelques jours.

- Lui, il me propose de voyager, comme ça, pendant quelques jours. 4, 5 jours, pas plus, autrement c'est trop. Pis il est très indépendant. Là, il voulait me laisser dans une ville en Pologne pendant quelques jours, retourner chez lui avec sa femme, et puis revenir me chercher ensuite! Me laisser toute seule, comme ça, alors que je ne connais personne!

Cette soirée à Sanok était leur dernière ensemble, aujourd'hui, il la conduirait en Ukraine où elle allait prolonger ses vacances quelques jours dans un "sanatorium", avant de retourner dans "l'enfer" de son quotidien.

"- Mon mari, c'est l'enfer, et mes enfants, ils n'arrêtent pas de crier, ils sont jaloux. Chez moi, la maison, c'est très très grand, je fais toujours le ménage et tout... Ah! Je ne veux pas penser à la maison, ça me fatigue!"
"- Là, je suis en vacances, ça me fait du bien, je les laisse tous, et je pars en vacances avec Jusef, basta!"
"- Moi, j'ai aucun problème: Jusef il a une femme, elle sait qu'il a une copine en Moldavie, c'est clair. Il a fait une nouvelle maison et je lui ai demandé s'il voulait bien m'inviter. Il a dit oui. Et avec ta femme aussi? Oui, bien sûr!
Tu vois, c'est clair, y a pas de problèmes! C'est la vie!"

Ah! Quelle fraîcheur! Qu'elle m'a fait du bien cette rencontre!
Ces quelques jours avec Jusef, pour Tania, c'est une soupape dans un quotidien où elle est enfermée. C'est une femme passionnée des langues, des voyages, d'apprendre, et c'est ce que lui offre Jusef, même s'il a ses travers d'homme qu'elle accepte:

"- Jusef, en quelque chose, il est comme mon mari. Moi, j'ai besoin qu'on prenne soin de moi, qu'on m'écoute. Dès fois, Jusef, je lui dis des choses de moi, importantes, que je pense, que je ressens, et il n'écoute pas, ou par exemple, il monte le volume de la musique dans la voiture. Mais il me propose de voyager avec lui quelques jours, comme ça, et ça me fait du bien."

Il y avait de la tendresse chez ces amants, l'un ou l'autre, alternativement, caressait le bras, la jambe de l'autre.

"On n'est pas amoureux." me répéta-t-elle quelques fois.
- Non, mais vous êtes amants.
- C'est quoi "amants"? questionna-t-elle avant de me demander de lui écrire sur papier.
- C'est quand vous avez chacun une famille, ou un couple, mais que vous vous voyez de temps en temps, comme Jusef et toi. Dès fois, derrière le mot "amants", il y a de l'amour, dès fois, non.
- Mais "amants", c'est comme "aimer"?
- Ou comme "amis", lui répondis-je en souriant. Amants, amour, amis, c'est la même racine..."


(...)
Lilie
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Wapiti le Sam 6 Aoû - 6:49

C'est beau tes rencontres, Lilie. sourire


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 6 Aoû - 17:27

Sanok, 11.07.2016, 23h30

Ben et Iwo sont venus nous rejoindre en fin d'aprèm'. C'était chouette de les revoir. Et on va s'en doute les retrouver à Lublin, où ils ont prévu de passer une nuit en revenant d'Ukraine, d'ici quelques jours. Ben y tient: aujourd'hui, il conduisait, il fût contraint de prendre des bières sans alcool pendant qu'Iwo et moi sirotions nos pints: A Lublin, on dormirait sur place, on pourrait en profiter!
C'est marrant nos trajets qui se croisent sans s'être concertés. Je veux dire, ils ont deux semaines de vacances en même temps que moi ici, et pour la première fois depuis qu'ils habitent en Pologne, ils se font un road trip dans le pays, et la première semaine, dans le même coin du pays que nous!... Et tout ça, sans se concerter! Idem pour Cris et Tommy, c'est seulement il y a un mois que nous nous sommes rendus compte que nous serions en Pologne au même moment, et que j'ai appris que ses parents à lui habitaient dans les Carpates au sud de Krakow, région dans laquelle je comptais me rendre! "Things happen for a reason!" n'a cessé de me répéter Cris. Petite planète, me dis-je...


(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Lun 8 Aoû - 21:03

Ustrzyki Gorne, Bieszczady NP, 12.07.16

La maman de Tommy elle m'a donné un livre bleu. Notre hôtel, c'était une maison en bois et il y avait des jeux, c'était une balançoire et un p'tit truc pour se balancer. On a pris plein de bus pour aller dans les montagnes. La maison en bois elle était très belle. On a écouté de la musique. C'était la première fois que dans un hôtel on avait une terrasse et il y avait un beau petit jardin. Il y avait des panneaux pour les voitures pour dire "Attention, il y a des rennes qui peuvent traverser, ou des vaches". J'ai découpé quand Maman était dans la douche et j'ai resté toute seule. Et la salle de bain il fallait la partager parque'il y avait plusieurs chambres. On a fait la lessive. Pour faire la lessive, en premier il faut mettre de l'eau, après faut mettre du savon, il faut frotter, il faut remettre de l'eau, il faut encore frotter, et il faut l'enrouler comme un petit boudin et comme une tresse. Et après il faut la mettre sécher. Y avait des choses à découper sur le livre que la maman de Tommy elle m'a donné et je les avais découpées.

(...)

Kinderette
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mar 9 Aoû - 22:53

Ustrzyki Gorne, Bieszczady NP, 12.07.2016

"Est-ce qu'on est bientôt arrivé, Maman?"
C'était ce matin, 40 minutes après être parties de Sanok, dans le bus qui nous menait au coeur du Bieszczady National Park, celui où je souhaitais me rendre lorsque j'avais pensé ce voyage en Pologne il y a quelques mois. Kinderette fût sympa, puisqu'elle ne réitéra sa question qu'une heure plus tard, 20 minutes avant d'arriver. Nous avons fini le trajet dans un second bus pas confortable, que le chauffeur conduisait la porte ouverte. Les courants d'air frais qui nous soufflaient sur le visage nous faisaient du bien: j'avais déjà aperçu 30 degrés sur le panneau d'une pharmacie, dans un blède, sur le trajet.
Cette deuxième moitié de trajet me parue longue à moi aussi, je sais pas pourquoi. Nous n'avions pas de paysages dégagés, que que nous ne faisions que grimper depuis Sanok, et je m'attendais éventuellement à passer la ligne d'arbres, mais tous les monts que j'apercevais en étaient couverts. J'avais presqu'un sentiment d'étouffement sur la fin du trajet, tellement je désepsérais de passer un col et de voir une vallée se dérouler face à moi! Il n'en fût rien, et le bus nous déposa dans ce blède qui n'en est pas un, plutôt une succession d'à peine une dizaine d'échoppes le long de la route principale. Le bus nous laissa sur un petit parking autour duquel semble s'animer la principale vie du village autour de quelques petits cafés saisonniers, aux tables et parasols en plastiques sponsorisés par la bière ou marque de glace locale je présume.

Premier hôtel était complet. En suivant la route, le camping n'offrait pas de lit, sous quelque forme que ce soit. Il nous conseilla d'aller voir l'hôtel quelques centaines de mètres plus bas, et après ça, plus d'option. Là, je commençais à flipper un peu: on ne se pointe pas dans un parc national avec un enfant, le nez au vent, comme on le ferait si on était seule!... Je me voyais déjà demander l'hospitalité ici ou là aux quelques marchands du blède... Par chance, le dernier hôtel nous proposa soit une chanmbre à 200 zl (50eur), seul choix, soit une autre chambre, avec salle de bain partagée, pour 70 zl pour toutes les deux... Je trouvais bizarre cette différence de prix et me demandais bien sur quoi j'allais tomber en choisissant la deuxième option, que je pris. Un dortoir, peut-être? En me donnant la clé, la réceptionniste m'expliqua:

- Deuxième maison, chambre n°3.

Sa collègue nous accompagna à l'extérieur. Nos sacs sur le dos, nous avons contourné le bâtiment principal, et là! Quelle ne fût pas notre surprise de découvrir d'adorables chalets en bois au sein d'un parc de verdure, terrasses au RDC et à l'étage! Une cabane! On va dormir dans une cabane, Kinderette! La vieille balançoire à l'extérieur finit d'ajouter de la joie au coeur de Kinderette, et curieuses, nous rentrâmes dans notre demeure: salle de bain vétuste au RDC, doit pas y faire chaud l'hiver car pas isolée ni chauffage, mais je m'en fiche! Douche, WC, et deux lavabos sur un vieux revêtement de sol qui a du absorber des litres de flotte! Ca sent la poussière mélangée à l'eau de javel. Nous grimpons les escaliers abruptes en bois à la lumière de ma micro lampe, et poussons la porte de notre chambre. Je découvre sous le toit mansardé des deux côtés de la porte, deux lits, dont un canapé qui sera celui de Kinderette, le tout entièrement recouvert de bois, et une porte vitrée lumineuse donnant sous une grande terrasse couverte et ombragée, sous le toit du chalet! Les vieilles couvertures, la vieille moquette rouge... Ca sent la poussière, le bois. J'adore!

- On va dormir dans une cabane, Kinderette!

Mon enthousiasme semble partagé.
Nous sommes allées déjeuner dans l'auberge de l'hôtel où on s'était d'abord arrêtées. Plats typiques polonnais. Pas du goût e Kinderette tous ces plats pour l'instant, mais moi j'aime bien. Par contre, gras et riche, je suis en manque de légumes (autres que choux et patates cuisinées au beurre), vraiment, mon corps en réclame à fond!

Kinderette s'est empaffée rapidement une fois de retour et moi j'en profite pour griffoner et surtout réfléchir à comment organiser des randos sans que ce ne soit trop compliqué pour ma puce. Je suis contente de m'être munie d'une carte 1:50 000 de la région à Sanok, car pas d'office de tourisme dans le coin... Et l'Anglais est limité autour de nous. Après la sieste, j'irai me munir d'eau et de provisions pour la journée de demain. Nous sommes à 700m d'altitude environs, j'ai besoin de prendre de la hauteur! Et voudrais partager une vue panoramique avec Kinderette, après avoir fait quelques efforts pour y arriver! Je ne sais pas si ce sera de son goût, ce sera un peu un test! En tout cas, ma Cacahuète, je trouve qu'elle s'adapte bien à toutes ces nouveautés et je suis super fière d'elle! Je sais déjà que nous pourrons faire d'autres vadrouilles du genre ensemble!

(...)

Lilie
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par mamina le Mar 9 Aoû - 23:41


par exemple dans les Pyrénées pour commencer .... clin d'oeil rire
avatar
Solcha

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Solcha le Mer 10 Aoû - 7:43

et puis les Alpes pour continuer?! rire clin d'oeil


_________________
¡ Pura vida !
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Wapata le Mer 10 Aoû - 14:26

oui c'est zoli les Alpes !! clin d'oeil


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Ven 12 Aoû - 13:37

Ça n'a pas brûlé vers chez toi Mamina ?


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par mamina le Sam 13 Aoû - 12:11

non du tout Skyr...
moi c'est les Pyrénées Atlantiques, côté pays basque tu vois ?
merci de tes pensées
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Sam 13 Aoû - 12:17

Je ne me souvenais plus dans quelles Pyrénées ça avait brûlé.


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 14 Aoû - 14:03

Même jour, même endroit, sous les étoiles

J'avais oublié qu'en montagne, dès que le soleil disparaît derrière les crêtes, on perd dix degrés en dix minutes! J'exagère à peine! Il faisait aisément plus de trente degrés lorsque nous sommes revenues de faire nos provisions pour demain, et le temps de se doucher et d'une lessive, nous repartions en tenues légères écouter de la musique live en plein air à l'auberge où nous avions déjeuné le midi. Sauf qu'on avait perdu plus de dix degrés, il caillait, et il n'était que 19h30 à peine!

J'ai enfin pu me rassasier d'une assiette de salade composée, même si c'était encore aux 2/3 du chou, certes d'espèces différentes, et de betterave. Avec la patate, ce sont les légumes que jusqu'à présent j'ai trouvé tous les jours dans mon assiette polonaise. Je nous ai pris deux assiettes ainsi, et des frites, si des fois Kinderette continuait à bouder la gastronomie du pays. Elle n'est pourtant pas difficile, mais depuis le début du voyage, je ne sais pas si elle a apprécié un seul plat que je lui ai mis sous le nez! Ni les sortes de raviolis fourrés de patates, de fromage, et baignés dans le beurre de ce midi, ni les crêpes fourrées salée... Il n'y a guère que chez les parents de Tommy qu'elle s'est délectée! Et ce soir, pas manqué, je me suis tapée quasiment les 2 x 300 grammes de salades de chou et de betterave! Faut dire qu'ils ont une propension par ici à assaisonner leurs plats de vinaigre, et le vinaigre pour un palet délicat bah... ça pique!

J'ai couché Kinderette et me suis installée sur la terrasse, dans la pénombre, à regarder les étoiles apparaître une à une. Cette odeur de végétation fraîche, que je n'avais pas sentie depuis longtemps, qui est venue caressée mes narines à ce moment-là! L'air frais des montagnes! Je l'ai savouré, avec pour fond sonore la musique folk que jouaient encore les deux zicos que nous avions applaudis en dînant à la fraîche. Je suis descendue sur la terrasse du rez-de-chaussé pour écrire, éclairée par la lumière extérieur de notre chalet, luxe que n'a pas la nôtre à l'étage, et c'est très bien comme ça. Je vais d'ailleurs y remonter m'installer dans le vieux fauteuil, pour continuer à contempler les étoiles, respirer la cime des pins, avec de la folk country polonaise dans les oreilles. Mes sens sont en vacances eux aussi!

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 14 Aoû - 14:08

Mercredi 13.07.2016, Ustrziki Gorne

Aujourd'hui quand on avait presque fini de marcher et j'étais fatiguée, Maman elle m'a dit que j'avais bien marché. Le chemin il avait plein d'escaliers et j'avais tout le temps gagné quand on était sur les escaliers. Tout en haut de la montagne, on a vu une grande croix de près et c'était très joli. On a vu plein de gens partout sur la montagne. On a fait un pique-nique. A l'hôtel il y avait plein de gens que j'avais pas vus mais je sais parce qu'il y avait plein de voitures et aussi plein de gens qui tentaient (dormaient dans une tente, ndlr).


(...)

Kinderette
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 14 Aoû - 14:13



Copyrights Kinderette


Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Dim 14 Aoû - 14:17

J'adore "qui tentaient".
Bisous à Kinderette


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Lun 15 Aoû - 13:45

Ustrziky Gorde, Bieszczady NP, pas trop sure du jour ni de la date, peut-être Mercredi 13.07.16

Ca y est! Kinderette a fait sa première rando! Je suis fière d'elle! Elle a été super, et je l'ai sacrée "Championne des escaliers qui montent"! Parties à 10h du point de départ, nous y sommes revenues 6 heures plus tard, avec entre temps 2h30 d’ascension, un pique-nique, un sommet à 1343m, et pas une seule chute! Le premier "J'en ai marre, Maman!" est sorti de sa bouche 10 minutes avant d'arriver, et elle aurait eu bien des raisons de me le dire avant, ses petites jambes de 5 ans et non montagnardes ayant gambadé avec entrain toute la journée!

L'ascension s'est faite dans la bonne humeur, les trois premiers quarts à l'ombre des bois, et le finish en plein soleil, mais le vent qui soufflait fort a rendu la chose plus facile que si nous avions réellement souffert de la trentaine de degrés toujours présente. Sur le chemin, je ne pense pas exagérer si j'annonce avoir croisée près d'un millier de personnes: beaucoup de familles car cette rando est familiale, sans difficulté particulière si ce n'est les 700m de dénivelé positif. Kinderette était sans nulle doute parmi les plus jeunes randonneurs, nous n'avons croisé que 3 ou 4 enfants de son âge ou plus jeune. On a donc, grâce à elle, échangé un peu, une bonne quinzaine de fois tout au long de la journée.
Les Carpates sont de moyennes montagnes, arrondies donc, et la vue du sommet était bien sûr joliement douce.
Le tonerre grondait au loin et c'est donc sans surprise qu'un court orage a éclaté vers 18h. Nous étions fort heureusement de retour à notre chalet, que nous avons pour nous toutes seules ce soir. J'ai prolongé d'une autre nuit notre séjour dans ce charmant parc national. J'aimerais proposer à Kinderette une dernière rando ici. J'en ai repéré une à l'instant sur la carte, facile, moitié moins de dénivelé qu'aujourd'hui, moitié moins de kilomètres (celle d'aujourd'hui en faisait tout de même 10). Bien sûr, c'est pour moi aussi, je sais que je n'aurai pas l'occasion de me rapprocher des nuages de si tôt!

(...)

Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Lun 15 Aoû - 14:32

10 km pour des petites pattes de 5 ans !!! Mère indigne. clin d'oeil
Tu as bien de la chance d'avoir une petite baroudeuse.


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Solcha

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Solcha le Lun 15 Aoû - 23:15

Kinderette, les Alpes n'attendent plus que toi!!!! bravo clin d'oeil


_________________
¡ Pura vida !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Lun 15 Aoû - 23:37

Les Alpes, les Pyrénées... vous êtes mignonnes... vous me faites un clone qu'aurait plus de temps libre que moi? Ou plutôt, un clone qu'irait au charbon pendant que j'accompagnerais Kinderette vous rendre visite? question clin d'oeil rêveur

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 17 Aoû - 22:56

Quelques impressions en vrac

Ce Parc National est très touristique mais uniquement pour les Polonais me semble-t-il. Première destination plein air et rando pour les citoyens de ce pays. Haute saison, vacances scolaires oblige, j'y croise nombre de familles!
Le serveur cet aprèm' m'a dit que, contrairement à ce que je pensais, on voyait beaucoup d'étrangers par ici: "Tzech Republic, Austria, ..."... En tout cas, je n'y ai pas entendu parler ni Français, ni Anglais, ni Espagnol, ni Italien, ni Allemand, ni Néerlandais, ni toute autre sonorité de l'Ouest, et ce n'est pas pour me déplaire! Je voulais du dépaysement, et en ça, je l'ai!
Aussi, un peu partout, tout est super bien renseigné, nombre de panneaux informatifs sur les sites touristiques, les sentiers de randos, dans ce parc national, ou près de chez les parents de Tommy, ou autour de Sanok, tous super bien indiqués. Le seul soucis, c'est que tout est en Polonais, jamais traduit, ni en Anglais, ni en Allemand. Donc pas très utiles pour les touristes non autochtones, dommage.
L'Anglais est d'ailleurs limité (très) dans les zones rurales, ce qui donne parfois des situations cocasses que j'adore! Ici, je sors de ma zone de confort, car le Polonais, ni je le parle, ni je le comprend, ni je le lis!

Les Polonais semblent s'aborder assez facilement, dans la rue, dans un magasin, dans les lieux publics en général, pour demander un renseignement souvent. A Krakow, comme dans les zones plus rurales.

La bouffee... C'est souvent délicieux, mais put*in, qu'est ce que c'est gras! Mon plat régional de ce soir "mountain pie with mutton" c'était traduit sur le menu, baignait dans l'huile! Naïvement, "pie", j'ai pensé à une bonne "pie" façon british, à base de purée de pomme de terre... Bah non! Il y avait bien de la patate, mais sous forme de deux galettes fries entre lesquelles baignait un délicieux mouton en sauce épaisse, elle aussi gorgée d'huile, ou de beurre. Sauce assez relevée au poivre, et plat accompagné, comme hier, d'une salade de chou et de betterave assaisonnée. J'ai juste envie de petits pois, de concombre, d'haricots verts... de verdure, quoi! Je me rattrape un peu sur les fruits, jusqu'à présent tous ceux que j'ai acheté ici étaient délicieux! Et surtout d'apparence normale: avec des trous, des traces, pas des trucs en plastique comme chez nous! Les pêches de ce matin étaient d'ailleurs à tomber, et bien juteuses!


(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Jeu 18 Aoû - 19:38

Jeudi 14 juillet 2016

J'ai joué avec des gens que je connaissais pas au restaurant. La petite fille j'avais déjà vue au restaurant à...
- Ca s'appelle comment, Maman, là où on est?
- Ustrzyki Gorde.
- Oustriki Gordeu. Ecris, Maman. Au restaurant à Oustriki Gordeu, le village.

A chaque fois, j'aime bien dire "Maman? Nan, rien!".
Y avait des beaux cadres dans la chambre et Maman elle m'a acheté un pantin; c'est comme un petit bonhomme, c'est comme un clown. Maman, elle avait deux sacs à dos et moi je préférais le vert parce que l'autre sac à dos il était tout gris-noir alors je préférais le vert mais j'aimais quand même un petit peu le noir et gris. Maman, je préférais son petit carnet parce qu'il y avait plein de petits papillons mais je préférais plus le mien parce qu'il était en brillant. Il y avait une belle terrasse à la chambre et c'était très joli. Les deux cadres dans la chambre ils étaient pas pareils. Fini!

(...)

Kinderette
avatar
Pondy

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Pondy le Ven 19 Aoû - 17:06

Voilà un récit si riche, drôle et tendre, exactement comme j'apprécie.
Tu me renvoies quelques décennies en arrière, partant seule à la conquête du Canada avec mes trois petits, trois petits sacs à dos et deux pour moi.
Savoure Lilie, note bien tout, grave à petits coups de poinçons dorés dans ta mémoire, chaque instant.
Et merci pour la part de rêve que tu offres ainsi.

Contenu sponsorisé

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 10:57