Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Partagez
avatar
Solcha

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Solcha le Ven 19 Aoû - 19:07

Kinderette écrit aussi bien que sa maman! Un vrai plaisir à lire! clin d'oeil


_________________
¡ Pura vida !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 20 Aoû - 13:54

14.07.2016

Il pleut. On a eu de l'orage toute la nuit, on a même eu de la grêle qui faisait un boucan d'enfer sur notre toit en taule. Kinderette n'a pas bronché, bien évidemment. Mais moi je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit, et me suis endormie au petit matin. Je me suis rendue compte que le jour se lève ici plus tôt qu'en France, avant 4 heures! Je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi il n'y a pas de décalage horaire... Ou peut-être une heure, mais je n'ai tellement pas eu le temps de préparer ce voyage que même ça, je ne l'ai pas vérifié! Il me semble bien pourtant que lorsqu'on Skype avec Ben et Iwo qui vivent ici, on a au moins une heure de décalage?... Ca ne change rien, de toute façon!

En tout cas, avec ma courte nuit et la pluie qui est tombée cette nuit, je n'ai plus très envie de me lancer dans la petite rando que j'avais envisagée hier. La pluie redouble au moment où j'écris ces mots. Ce sera une journée cartes postales et lessive, si celle-ci veut bien sécher. J'aime bien ces journées de pluie en voyage, journées de farniente forcées, à bouquiner, à écrire, à discuter, ou à picoler. Enfin ça, c'était avant! Kinderette dessine, découpe, colle, colorie à côté de moi. La pluie ne la gêne pas dans ses activités favorites.
Pauvres gens dans leurs tentes sur le camping, à côté! La pluie s'accentue encore, et avec ce qu'ils se sont pris cette nuit, nul doute que certains auront plié bagage au lever du jour! Ils sont nombreux, les randonneurs, dans ce parc nationale évidemment, et si on dort en tente, ça fait des vacances à peu cher! C'est la première fois que je vois un parc national qui fonctionne ainsi: on ne paye pas un droit d'entrée comme souvent lorsqu'ils sont payants, mais on paye au départ de chaque rando. Ainsi, hier, une baraque en bois était plantée en plein milieu du chemin qui partait vers le mont Tarcina où nous allions, sur le bord de la route. 6 ou 7 PLN pour un adulte, 1.50 euros. Et bien sûr, pas de barrière, juste la petite dame dans sa cabane. Personne ne vérifie si vous avez payé ou non, ni en route, ni à l'arrivée. Il n'y a de toute manière aucun moyen de vérification puisque les sentiers de rando (nombreux et très bien balisés) se croisent tous! Donc, pour ceux qui le souhaitent, il y a toujours moyen d'éviter les points de paiement, en évitant les points de départs principaux.

En parlant de randonneurs, j'ai discuté avant hier avec une Polonaise qui venait passer ses vacances à randonner seul dans ce parc national. Elle s'était adressée à moi en Anglais dans la boutique où je galérais à acheter mes provisions pour la rando du lendemain, cette boutique n'étant pas en libre-service.

- I can help you if you want!

Et elle m'a aidée en effet!

On s'est retrouvée à la sortie de la boutique. Elle avait, me semble-t-il, entre 25 et 30 ans. Quand elle m'a dit qu'elle était seule ici, pour venir randonner, intérieurement, j'ai ressenti une joie immense. J'ai tellement rarement rencontré de filles qui randonnent seules! Je crois même que c'était la première! Je l'ai même partagé avec Kinderette ensuite, qui m'a demandé pourquoi ça me faisait plaisir quand les filles elles randonnent seules.

- Parce que souvent, les filles, quand elles randonnent, c'est avec d'autres personnes, ou leur amoureux. Alors j'aime bien rencontrer des filles qui randonnent ou voyagent toutes seules, comme moi.

Elle logeait à l'hostel de l'autre côté du village, et m'a dit qu'elle avait beaucoup randonné en Pologne, avant, quand elle était étudiante, mais jamais dans cette partie du pays. J'avais envie d'en savoir plus sur elle, de prolonger cette rencontre, de lui proposer de se revoir plus tard. Mais je ne l'ai pas fait, pas osé, je ne sais pas pourquoi.

Autre rencontre sympathique dans ce blède, le jeune serveur du café où nous nous sommes arrêtées au retour de notre journée "dans les montagnes". Souriant, joli minois, la vingtaine, il cherchait clairement le contact:

- Where are you from?
- France
- Ho! France! I've been to France 4 times!
- Vraiment? En vacances?
- Non, pour travailler... Ménage!...

Il est originaire de nord ouest de la Pologne, à deux heures de Berlin.
L'été, il fait la saison ici, il adore: l'ambiance, le parc. Et à l'automne, il file travailler en France.

- Tu connais Marseille?
- Non.
- J'adore cette ville, elle est super! J'ai rencontré des gens, ils habitent dans les grottes au bord de la mer. Ils vivent là, ils achètent des croissants de la veille, ils pêchent, ils se baignent... génial!

A chacune de ses allées et venues, ils s'arrêtait discuter. Je l'ai vu avec un maté dans les mains, ça m'a interpelé:

- C'est polonais, ça?
- Non. Llerba de mate, Amérique du Sud! M'a t-il répondu en continuant son pas nonchalant.

Un jeune baroudeur qu'a déjà vu du pays, pour sûr!

(...)

Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Sam 20 Aoû - 14:01

Lilie a écrit:Je me suis rendue compte que le jour se lève ici plus tôt qu'en France, avant 4 heures! Je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi il n'y a pas de décalage horaire... Ou peut-être une heure, mais je n'ai tellement pas eu le temps de préparer ce voyage que même ça, je ne l'ai pas vérifié! Il me semble bien pourtant que lorsqu'on Skype avec Ben et Iwo qui vivent ici, on a au moins une heure de décalage?... Ca ne change rien, de toute façon!

Réponse à ta question Lilie : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pourquoi-le-regime-nazi-est-a-l-origine-du-decalage-horaire-entre-paris-et-londres-7784502555


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 20 Aoû - 14:04

Même jour, à l'heure de la sieste de Cacahuète

J'ai compris seulement hier soir pourquoi il n'y avait pas de poubelle publique ici. Le signe vu sous un abri de randonneurs hier ayant été le déclic pour le comprendre: le dessin d'un ours avec une poubelle renversée, et un écriteau en Polonais. Oui, ici, dans ce parc national au moins, ours, loups et lynx vivent en liberté, dans leur habitat naturel. Et l'idée de randonner dans ces montagnes partagées avec ces animaux de légendes est plus que plaisante! Les sacs poubelles domestiques sont rassemblés sous des abris semi-clos, hors de portée des ours. Et les seules poubelles publiques que j'ai apercçues à Ustrziki Gorde se referment de lourds couvercles métalliques et sont protéger de grilles en métal, sous l'abri bus.
Je n'ai pas réussi à photographier le panneau "danger, ours" mais il parsème le bord des routes qui jalonnent ce parc national.

Même si, bien sûr, nous ne verrons pas ces animaux, c'est tout de même chouette de savoir qu'eux, au moins, peuvent nous voir par ici!

(...)

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 20 Aoû - 14:10



Copyrights Kinderette

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 20 Aoû - 14:13

Skyrgamur a écrit:
Lilie a écrit:Je me suis rendue compte que le jour se lève ici plus tôt qu'en France, avant 4 heures! Je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi il n'y a pas de décalage horaire... Ou peut-être une heure, mais je n'ai tellement pas eu le temps de préparer ce voyage que même ça, je ne l'ai pas vérifié! Il me semble bien pourtant que lorsqu'on Skype avec Ben et Iwo qui vivent ici, on a au moins une heure de décalage?... Ca ne change rien, de toute façon!

Réponse à ta question Lilie : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pourquoi-le-regime-nazi-est-a-l-origine-du-decalage-horaire-entre-paris-et-londres-7784502555

Plus tard dans le voyage, je me suis rendue compte que j'avais bien une heure d'avance en Pologne, par rapport à la France, et deux sur l'Irlande... enfin, il me semble... roulebilles

Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Sam 20 Aoû - 14:28

C'est la même heure en Pologne qu'en France. Et ils font le changement d'horaire aux mêmes dates que nous.


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Dim 21 Aoû - 0:01

Sanok, Vendredi 15 juillet

Je suis allée plusieurs fois dans la voiture à Sanok et Maman elle a mis des sous. J'aimais plus la deuxième chambre de l'hôtel à Sanok, elle était plus belle parce qu'elle était toute bleue et toute jaune! On est allée dans un petit village et y avait des maisons et moi je suis rentrée dedans et y avait pas le droit mais moi je suis rentrée dans une maison en bois mais Maman elle a dit oui. Et c'était que des maisons en bois et il y avait une cloche pour appeler. Et y a une dame elle montrait une maison et j'ai voulu aller mais c'était trop tard, la maison elle était fermée parce que la dame elle montrait à deux gens! Moi j'avais dit à Maman, ses pantalons ils sont pas très jolis mais c'est pas grave, c'est des pantalons ils sont mieux pour le voyage, ils se lavent mieux avec les mains et c'est des pantalons de voyage! Fini!

PS: je suis contente d'écrire des souvenirs.

(...)

Kinderette
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Dim 21 Aoû - 9:44

rire rire rire rire Impayable les pantalons.


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
fabizan

Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par fabizan le Dim 21 Aoû - 12:11

La vérité sort de la bouche des enfants ! clin d'oeil


_________________
Fabienne
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Lun 22 Aoû - 21:19

On doit être le 15 juillet, Sanok.

- Maman, c'est quoi les photos, là?

En terrasse à siroter une de ces délicieuses bières polonaises, je retourne, et contemple les affiches pointées du doigt et recouvrant le mur du musée-office de tourisme, représentations noir et blanc d'archives de la seconde guerre mondiale. La plus grande, la seule que nous distinguons clairement de notre emplacement, montre des soldats nazis en rangs d'oignons...

- Des photos d'une guerre, il y a très, très longtemps. Un jour, il y a des méchants qui sont venus en Pologne, et ils voulaient que tous les Polonais s'en aillent de leur pays. Mais des gentils sont venus les aider, et les méchants ont perdu, ils sont partis. Maintenant, en Pologne, tu vois, il n'y a que des gentils.

Le mot "méchants" provoque chez ma fille, du haut de son innocence, une frayeur insoutenable, du fond de ses petits yeux qui ne connaissent pas encore la méchanceté.
Sa question fait écho, bizarrement, aux pensées qui m'occupaient justement quelques instants plus tôt, alors que je pensais à ce triste événement survenu encore en France, à Nice cette fois, ce jour. Je n'en sais pas grand chose, j'ai appris la nouvelle par un texto irlandais, sur le trajet en bus nous ramenant vers Sanok. J'ai horeur de ces textos, même si l'intention se veut bienveillante. Ca te fait juste flipper, parce qu'avec la vitesse à laquelle va l'information aujourd'hui, tout le monde présume que la personne à l'autre bout du smartphone est connectée, partout, tout le temps, jour et nuit.

Pas quand je voyage, évidemment.

Je n'ai pas cherché à en savoir plus que "attaque d'un camion à Nice ce matin, environs 80 morts". Je n'ai pas besoin d'en savoir plus, pas besoin d'image, ça me suffit. Suffit à m'attrister. Encore. Quand s'arrêteront-ils? Et quand est-ce que le gouvernement français, avec sa politique néo-colonisatrice, arrêtera de générer ces représailles sur son peuple, lui aussi innocent? Mon père dirait "il faut tous les tuer!". Et alors que je dégustais ma binouze sur la tranquille place de Sanok, je me disais que c'est ce qu'avait pensé Hitler, et ce qu'il avait mis en pratique ici-même, en Pologne.
Demain, nous irons à Lublin, ancienne capitale juive polonaise, et où Hitler avait mis en place son plan d'extermination des juifs, testant les chambres à gaz dans deux camps de concentration de la région, d'où aucun juif polonais ne serait sorti vivant.
Je ne suis pas venue en Pologne pour ce que j'appelle du "tourisme morbide", Auschwitz et les autres, très peu pour moi! L'idée de cette folie humaine m'est déjà insupportable, mettre les pieds dans ces lieux d'horreur ne ferait que me dégoûter un peu plus des Hommes, et de leurs délires sanguinolents. Je préfère voir en nous ce qu'il y a de bon, mais ce soir, en regardant ma fille jouer au loin à la fontaine, je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter pour son avenir. Dans quel monde va-t-elle grandir? Cette nouvelle forme de guerre, qui frappe n'importe où, n'importe quand, les civils, pour semer la terreur dans la tête des gens, jusqu'où ira-t-elle?

Ce soir, en Pologne, tout cela me semblait bien loin pourtant. La France urbaine saura-t-elle garder un peu d’insoucience?

Kinderette a la chance d'avoir trois nationalités. Plus tard, quand elle sera en âge de choisir, elle pourra, je l'espère, vivre où elle le souhaite: en France, ou dans un pays plus insoucient, loin de la terreur qui assomme ce pays depuis quelques mois, et à laquelle ses civils font face de façon exemplaire... Mais pour combien de temps encore?


(...)

Lilie


Dernière édition par Lilie le Lun 22 Aoû - 23:41, édité 1 fois
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Lun 22 Aoû - 23:32

Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? triste pensif


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
geob

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par geob le Mar 23 Aoû - 10:46

Dans le message n°52.... Je ne veux pas faire un mauvais sort à "Mireille", mais cette phrase m'a frappé :

J'avais envie d'en savoir plus sur elle, de prolonger cette rencontre, de lui proposer de se revoir plus tard. Mais je ne l'ai pas fait, pas osé, je ne sais pas pourquoi.


Tu n'as pas osé ! Tu étais sur le coup d'une émotion, et cette émotion parle de toi, exprime quelque chose de toi, quant à savoir quoi.... je ne m'aventurerais pas à émettre des hypothèses. Si tu avais été dans le sentiment, c'est à dire complètement à l'aise, sereine, dans le présent, tu n'aurais sans doute pas hésiter.


loin de la terreur qui assomme ce pays depuis quelques mois, et à laquelle ses civils font face de façon exemplaire..





Je ne pense pas que nous vivons dans la terreur, faut pas pas exagérer. Tous les festivals d'été ont fait le plein cet été, et même le cinéma en plein air à la Porte de la Villette. Si nous vivons dans la terreur, que dire alors des habitants d'Alep en Syrie? Comme les Français ont la mémoire courte, je rappelle une nouvelle fois que "les années de plomb" en Italie, sur à peu près une dizaine d'années (70/80) ont vu 600 attentats, occasionné 350 morts, et l'assassinat d'Aldo Moro. Q'on se souvienne de l'attentat dans la gare de Bologne : 85 morts !


Au fait, trois polonaises m'on indiqué que la Zubrowska est meilleure avec du jus de pomme. Tu confirmes?
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mar 23 Aoû - 21:37

17.07.16, Bialowieza

On a vu des bisons. Et Maman elle a pleuré parce qu'elle était très contente d'en voir et moi j'ai pas pleuré parce que je suis un enfant mais j'étais aussi contente de voir des bisons. On a mangé chez Rose, quelqu'un qu'on connaissait pas et qui travaille dans la maison où on dort. Hier dans la chambre avant chez Rose, y avait un petit bain. La dame elle s'appelle Rose et moi j'avais une rose et c'était trop rigolo et c'est Iwona qui me l'avait donnée. Là où il y avait le petit bain, dans l'hôtel, c'était Lublin. Chez Rose il y avait des fenêtres qui pouvaient s'ouvrir obliques ou par là (dessin complémentaire dans le texte, sur la version originale manuscrite, ndlr). On a pris un mini bus et un grand bus et dans le grand bus on était toutes seules et moi je croyais qu'on allait dans un hôtel mais on dort dans la maison chez Rose, elle est grande et y a des petites lucarnes. Le sol il était joli et c'était une maison très jolie. Fini!

(...)

Kinderette
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 27 Aoû - 21:02

17.07.16, Bialowieza NP

C'était pas gagné! What a day!

Hier, à Lublin, après 5h30 de bus depuis Sanok, un vomito géré parfaitement (tout dans le sac plastique), et la surprenante découverte de cette charmante ville entièrement restaurée, nous avons retrouvé Ben et Iwo qui venaient nous rejoindre après leurs quelques jours en Ukraine. On a commencé tranquillement par une pinte en terrasse sur le rynek (place centrale, ndlr), avant de continuer vers une brasserie locale récemment rénovée où Ben nous avait réservé une table. Lieu chic et trendy, pour les sorties entre amies ou collègues. Kinderette est d'ailleurs la seule enfant et nous nous installons dans la cour intérieure. Dégustations de leurs bières locales bien entendu: blonde, brune, rousse, ale et summer beer with coriander. Nous décidons ensuite de rentrer pour le bien de Cacahuète qui avait eu une longue journée déjà. En route, on s'est arrêté dans un bar à vin... Nous y avons pris un verre de rouge italien (avons emporté la bouteille avec nous) et un Bordeaux rosé.
J'ai couché Kinderette après lui avoir fait couler le bain promis, trop heureuse de voir une baignoire dans notre Campanile! Puis, j'ai retrouvé Ben et Iwo au bar de l'hôtel. Nous y avons pris quelques pints supplémentaires jusqu'à la fermeture du bar à minuit. Ensuite, nous sommes montés dans la chambre de Ben et Iwo, et là, c'a dégénéré! On a fini la bouteille de rouge, et je suis allée chercher la petite bouteille de vodka que je trimballais dans mon sac depuis Sanok: c'est Ben et Iwo qui me l'avait offerte! Il faisait jour quand j'ai retrouvé ma chambre, et le réveil à 7h45 fût violent!

Après un dernier bon moment et au revoir avec mes potes, nous sommes montées dans un bus à 10h. Il devait nous laisser à Bielsk Podalski où après deux heures de transit, nous devions prendre un autre bus d'une heure pour Bialowieza, dans le parc national du même nom. Mon estomac n'était pas très enclin à se taper les 3h30 de trajet avec le premier bus, mais il semble qu'Eferalgan et comprimés homéopathiques pour le mal du transport avec lesquels je shoote Kinderette depuis le début du voyage aient aidé à le laisser tranquille...

(...)

Lilie
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par mamina le Sam 27 Aoû - 22:11

ça me semblait bien trop calme jusque là.... clin d'oeil
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Sam 27 Aoû - 22:36

Le vomito, c'était toi ou Kinderette ? mon dieu ! clin d'oeil


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 27 Aoû - 23:27

Kinderette! clin d'oeil

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Sam 27 Aoû - 23:41

Le premier bus nous a donc laissées sur le rynek, la place centrale, de ce trou paumé qu'est Bielsk Podalski, qui m'a paru ainsi dès la descente du bus.
Dimanche oblige, tout était fermé. Avec nos deux heures devant nous, je comptais déjeuner facilement quelque part. Nada. Rien d'ouvert, sauf la supérette, qui fût notre seul recours. Préciser aussi qu'il tombait des trombes d'eau depuis le matin, de celles des grosses gouttes lourdes qui transpercent vos fringues après deux secondes dehors, que les rues et les trottoirs dégueulaient leurs flaques d'eau de partout, et que je tenais par la main une petite fille de 5 ans qui me suivait sans broncher, en demandant juste toutes les deux minutes "On va manger où, Maman?". Préciser aussi que vu le schéma qui se présentait, j'avais choisi de prioriser la recherche de l'arrêt de bus d'où nous devions partir dans deux heures, et les rares personnes accostées ne parlaient pas Anglais.

C'est dans la supérette où j'achetais notre pique-nique ultra basique (pain, tranches d'emmental en plastique, yaourt liquide) que j'ai trouvé un trentenaire qui parlais Anglais. Ni lui, ni la caissière ne savait d'où partait notre bus mais il me conseilla d'aller à la station de bus, à 2 kilomètres de là, environs. Deux kilomètres avec Kinderette, à pied, sous cette pluie battante, c'était inenvisageable! Je commençais à désespérer, et alors que l'eau me battait le visage et que je faisais attention à ce que Kinderette ne s'immerge pas les pieds dans le champ de mines aquatiques qui nous entouraient de toutes parts, un sentiment de culpabilité est monté à ma gorge: des situations comme celle-ci, seule, j'en ai vécues, galères de vadrouilles anecdotiques. Mais que j'entraîne ma fille de cinq ans dans mes délires, ce n'est peut-être pas la meilleure chose à faire.
Avec la fatigue, et le "p*tain, comment je vais faire?" propre à ces moments de désarroi en vadrouille, les larmes n'étaient pas loin. Mais je les ai ravalées, je ne pouvais pas me laisser aller devant ma fille, il ne fallait surtout pas qu'elle s'inquiète, elle qui jusque là me suivait innocemment, pleine d'entrain, sans se plaindre ni de la pluie, ni de la faim!


(...)

Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Dim 28 Aoû - 9:19

Et alors ? Zorro est arrivé sur son cheval noir FSO et vous a emmenées à l'arrêt de bus ???


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Wapiti le Dim 28 Aoû - 9:48

Mamina a écrit:ça me semblait bien trop calme jusque là.... clin d'oeil
Skyrgamur a écrit:Et alors ? Zorro est arrivé sur son cheval noir FSO et vous a emmenées à l'arrêt de bus ???
Enfin de l'action et du suspens ?!
Il faudra donc vraiment que je trouve le temps de venir feuilleter plus attentivement ces carnets alors...


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Mer 31 Aoû - 21:16

Et puis, j'ai aperçu un panneau:

"Hotel
400 m".

Je me suis dit qu'au mieux, ils sauraient me renseigner, qu'au pire, on aurait un lit où dormir ce soir, à supposer qu'il n'était pas complet (ces blèdes de transit au milieu de nullepart peuvent vite être pris d'assaut pour raison x ou y, n'ayant pas une capacité d'accueil illimitée). A la réception, point d'aide, la nana n'était pas décidé à m'aider, elle prétendait ne pas connaître l'existence du terminal de bus. Elle a quand même bien voulu nous appeler un taxi. J'ai réalisé que j'avais sans doute la Wi-fi gratuite ici via mon smartphone... Exact! J'ai pu me connecter sur le super site que j'avais découvert par l'office de tourisme de Sanok quelques jours plus tôt, lorsque le charmant monsieur avait recherché un trajet sur internet avec moi: un moteur de recherche polonais pour trouver tous les moyens de transport pour aller de A à B à une date donnée, incluant Blablacar, bus privés, trains et avions, leurs horaires et compagnies, tarifs, et points de départ avec adresse indiquée bien sûr! J'ai donc retrouvé mon trajet, et ai pu montrer au chauffeur de taxi l'adresse d'où partait notre bus à 15h35. C'était bien de la station de bus! Le taxi m'a volée, 24 Pln pour 2 kilomètres, le matin j'avais payé 10 à Lublin pour en faire autant! J'ai payé sans insister, il prétendait ne pas comprendre mes contestations cordiales. Ca fait partie du jeu quand on voyage, et il faut l'accepter: se faire voler par les taxis, les bus, les conducteurs de tuk-tuk, les bateaux, ... Il n'y a guère qu'en prenant l'avion qu'on n'a jamais de mauvaises surprises sur le prix d'une course.

Arrivée au terminal de bus, surprise! La porte du hall était ouverte, signe qu'il y a bien des bus qui passent par là le Dimanche. On a franchi le seuil de la porte, et là, re-surprise! Personne! Nous étions les seules dans cet immense hall, les comptoirs, le point information, tout était fermé! J'ai kiffé intérieurement, et même extérieurement puisque je l'ai dit à Kinderette! Ca ne m'était jamais arrivé de me retrouver dans un terminal de bus vide, ces lieux qui normalement grouillent tout le temps de monde, au même titre que les gares! C'est vraiment un "shithole" (trou paumé, ndlr) cette ville! me répétais-je.

Depuis que j'avais pu me connecter sur internet à l'hôtel, et avoir confirmation qu'un bus partait bien d'ici dans 1 heure (nous avions mis une heure pour trouver l'arrêt de bus d'où repartir de ce blède pour notre connexion vers le parc national!), j'étais forcément beaucoup plus sereine, même si aucun bus ne passait encore sur le grand parking aux 6 arrêts-quais numérotés. Et puis, j'avais eu Rose au téléphone, notre hôte de la guesthouse reservée la veille sur Booking.com, qui s'était proposée de faire les 45 kilomètres de route pour venir nous chercher. Je lui avais dit "pas la peine!", nous allions attendre le bus, et s'il ne venait pas, alors je la rappellerais. J'étais contente à ce moment-là, d'avoir réservé une guesthouse, la première de notre voyage, et non un hôtel.

Kinderette était ravie de pouvoir enfin remplir son estomac et ensuite, d'avoir tout ce grand espace pour jouer avec sa balle. Quand à moi, j'en ai profité pour faire sécher nos vestes de pluie sur ces bancs providence dominicale. Un bus est finallement passé par là. Son chauffeur m'a confirmé qu'un bus allait bien à Bialowieza aujourd'hui, à 15h45, pas 15h35, de l'arrêt numéro 3. Tout ceci en Polonais, que je ne comprend évidemment pas, mais pas besoin d'être polyglotte pour communiquer avec ceux de son espèce!
C'est à 16h qu'un vieux bus bleu s'est finalement présenté. Et comme pour le terminal, nous étions les seules dans ce 52 places! Et seules passagères nous restâmes jusqu'à l'arrivée à Bialowieza, où le soleil et Rose nous attendaient!

(...)

Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Skyrgamur le Mer 31 Aoû - 23:13

Tout est bien qui finit bien. sourire


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Lilie le Jeu 1 Sep - 22:42

Elle nous a emmenées directement faire des emplettes à la supérette du village, sa maison étant équipée d'une cuisine pour les guests, et située à 900m des premières commodités. Ensuite, elle m'a demandé si ça ne nous dérangeait pas si on allait casser la croûte dans un resto du coin où elle voulait dîner des "dumplings", et surtout qu'elle avait besoin de changer d'air, de sortir de sa guesthouse. Pas de soucis! On est remontées dans sa Golf et en route pour quelques kilomètres à travers la forêt. Elle s'est gentiment arrêtée quand je le lui ai demandé, pour prendre en photo le panneau "Danger, traversée de bisons".

- It's true, they"re like the Aussie ones, here, for you: "kangoroo crossing"!
- Exactly! You don't see them in France!

Peut-être si j'ai le temps, demain, je parlerai de Rose, Polonnaise, qui a vécu 25 ans en Australie, hôtesse de l'air, et qui est venue monter sa maison d'hôte ici, il y a quatre ans.

Sur le retour, vers 19h, alors que nous passions tranquillement au travers d'un petit village parsemé de maisons ici ou là, Rose me lance un:

- Ho! Look! Here! Bisons!
- HAN!!!
- Do you want me to stop so you can take a picture?

J'ai fait descendre Kinderette, bien sûr; depuis le début du voyage, je lui parlais de l'endroit où on irait voir des bisons en liberté!

Le soleil baissant sur les superbes robes rousses de ces deux énormes mamifères, couchés là devant nous, à quelques dizaines de mètres, au milieu d'une prairie bordant la route, sans barrière aucune, ajoutait encoure plus de magie à la scène, qui me paraissait surréaliste, mais je savais pourtant bien réelle! J'ai fondu en larmes, accroupie, Kinderette debout dans mes bras, alors que je lui disais "Regardes! Des bisons en liberté!". Je sais qu'elle ne prend pas la mesure de cette scène, mais peut-être s'en souviendra-t-elle comme le jour où elle a vu sa maman pleurer pour la première fois.

- Pourquoi tu pleures, Maman? T'es triste?
- Non, Kinderette. Je suis contente. Très contente. Des fois, quand on est très content, on pleure. Et là, je suis très contente! Tu sais, il n'y a qu'ici qu'on peut voir des bisons en liberté. C'est très rare. En France, il n'y en a pas, sauf dans les zoos, mais pas en liberté comme ici. Et comme ils vont où ils veulent, je n'étais pas sure d'en voir. Et là, ils sont là, ces deux bisons! C'est une super surprise! Et je suis contente de les voir avec toi, c'est pour ça que je pleure.

Ces larmes, c'était celles d'un rêve devenu réalité. Beaucoup de choses derrières ces larmes. Bien sûr, être consciente d'avoir devant moi une des dernières espèces de l'ère préhistorique, de celles qu'on aperçoit désormais plus qu'en peintures rupestres dans les grottes européennes. Adolescente, je ne savais même pas qu'il y avait encore des bisons en Europe. C'est un documentaire, sans doute, qui m'avait appris leur existence, l'espèce européenne étant cousine des bisons d'Amérique du Nord, autrement plus fameux. Un documentaire plus récent m'avait appris que la Pologne abritait les derniers bisons d'Europe en liberté. Et mon Lonely Planet m'avait appris qu'ils vivaient dans un parc national, à la frontière biélorusse, dans le nord, où j'avais espéré aller en pensant ce voyage, mais je ne savais pas si on aurait le temps, préférant concentrer ce trip polonais sur les Carpates. Mais l'idée de partager cette expérience privilégiée avec ma fille m'avait, depuis notre arrivée dans ce pays, convaincue que coute que coute, il fallait venir ici, même si nous devions passer plus de temps dans le bus que sur place, pour s'y rendre et en sortir.
Et puis, ces larmes étaient, je pense, les larmes de joie de pouvoir enfin partager avec mon enfant ce qui me fait vibrer depuis toujours, le voyage, les expériences uniques, privilégiées, qu'il faut aller chercher, pour vivre ces beaux moments souvent inattendus comme celui-ci. Ces larmes, c'était celle du "Enfin!", enfin nous le vivions ce merveilleux premier voyage ensemble que je m'étais fixé à cette date, sans savoir où, alors que Kinderette était encore dans mon ventre. Il s'en est passé du temps, des épreuves à surmonter, mais ça y est, le plus dur était derrière moi et enfin était venu le temps de la profitation!

Ces deux bisons venus comme une aparation, c'était la cerise sur le gâteau de ce voyage qui était mieux que tout ce que j'aurais pu imaginer, depuis notre départ de Nantes, jusqu'à cet instant magique! Et pourtant, cet instant magique, il était bien loin quelques heures plus tôt!


*** CROIRE EN SES REVES ***
*** S'Y ACCROCHER ***
*** ET TOUJOURS LES GARDER DANS SA LONGUE VUE! ***

(...)

Lilie
avatar
Fabricia

Localisation : Alpes Maritimes

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Fabricia le Ven 2 Sep - 9:37

rêveur Très émouvant, ce voyage mère-fille bisou


_________________
Fabricia
"Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)

Contenu sponsorisé

Re: Pologne 2016: un voyage, deux carnets

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 18:34