Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Les carnets d'Aude Chichen

    Partagez
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Les carnets d''Aude Chichen

    Message par Wapiti le Sam 16 Mai - 8:52

    Vous vous doutez bien chères amies, chers amis, que si les carnets d'Aude Chichen apparaissent par ici c'est que la suite de ses aventures arrive...

    Mais pour ceux qui n'auraient pas consulté les premières pages de ce carnet, je vais commencer par une réédition des 2 premiers volets apparus au Livistan*...
    ___________________________________________________________________________________


    Quelque part en France, un TGV file à vive allure.
    Dans un des wagons, côté fenêtre, Gérard (en déplacement professionnel) se penche pour récupérer du bout des doigts son crayon qui a glissé entre son siège et la paroi. Ses doigts rencontrent un objet incongru qu’il extrait de sa cachette.
    C’est un petit cahier d’école à la couverture verte, de toute évidence plus tout jeune mais conservé avec soin.
    Gérard l’ouvre délicatement, et tourne avec précaution les premières pages.
    A l’intérieur, au crayon papier, une jolie écriture ronde d’écolier, agrémentée de quelques dessins et collages.
    Gérard commence à lire et sourit…



    « Cahier de souvenirs - Vacances à Paris


    Je suis partie après le repas avec Tatie B, Tonton JP et Papa. C’était dimanche.
    Tonton JP conduisait très bien sa voiture rouge.
    Dans les champs, j’ai vu des vaches, des poules, des moutons et des chevaux. Il y a avait de la vigne sur les collines. Dans quelques champs, il n’y avait plus d’herbe. Papa m’a expliqué ce que c’était un château d’eau.
    Je me suis endormie un peu avant l’autoroute.
    Après, nous nous sommes arrêtés à une station pour goûter. J’ai mangé un morceau de brioche et j’ai bu du thé au citron.
    J’ai vu beaucoup de lumières et des tunnels minuscules et d’autres qui n’en finissaient pas. Il faisait nuit quand on est arrivé à Paris.

    Lundi matin, Tatie B et moi on a fait les lits, la vaisselle, on a donné à boire aux fleurs et on a fait les courses.
    L’après-midi, on a pris le métro pour aller voir la tour Eiffel. Elle est toute grise, elle est grande, elle a quatre pieds, elle est très belle. Pour aller au premier étage, j’ai pris l’ascenseur. C’était joli.
    J’ai donné à manger des crêpes aux moineaux et aux pigeons.

    Il faisait froid et gris. Nous sommes rentrées pour le goûter.
    A six heures et demie, il neigeait sur Paris.

    Mardi, Tatie B et moi on a fait les courses au marché.
    On a acheté : des poireaux, du pain, de la viande, trois chocolats liégeois, des carottes et des pommes de terre.
    Après j’ai épluché les carottes et les pommes de terre. C’était facile.
    L’après-midi on est allé au musée Grévin. Il nous ont faire voir de la magie. On est allé dans une autre pièce où il y avait des étoiles, des singes, des statues, des lumières de toutes les couleurs et des papillons. J’ai vu Mireille Matthieu, Bernard Hinault et Jacques Martin en cire.

    Mercredi, Tatie B et moi on a fait les courses au marché. On a acheté : des artichauts, un très gros croissant au jambon et au fromage, et du fil vert pour réparer mon pantalon.
    L’après-midi, on a pris le métro pour aller au jardin d’acclimatation.
    On est allé voir les glaces ; on se voyait soit bébé, soit mince, soit géant, soit énorme.
    Ensuite on est allé sur la rivière enchantée en barque. La barque avançait toute seule.
    On est aussi allé voir les manèges ; ils étaient jolis.
    Après on est allé voir les singes, les tourterelles, les canards, les oies, les poneys, les chevaux, les moutons, les cochons, les ours et les poules. On leur a donné du pain à manger.
    Puis j’ai fait quatre tours de manège, une fois toute seule, trois fois avec un autre enfant. Je suis montée dans un avion, un éléphant, un voilier et une vedette.
    Ensuite, je suis allée voir Guignol. C'était drôle.
    Après on a pris le petit train.

    Jeudi, Brigitte et moi on a fait les courses au marché. On a acheté : du lait, du beurre, du coton.
    L’après-midi, on est allé dans un grand magasin. Il était beau. Dedans, il y avait une belle confiserie. Il y avait : des smarties, des sapins, des dragées, des mars, des poissons, des chocolats, des sucettes, des pâtes de fruits et plein d’autres bonbons.
    Ensuite, on est allé acheter un peigne et un album photos. Puis on est allé dire au revoir aux gentilles dames des bonbons que Tatie B connaissait.
    Sur le chemin du retour, on a encore acheté deux kokos, un koko gris pour moi et un koko marron pour mon frère.

    Vendredi après-midi on est allé au Pont Neuf pour aller sur un « bateau-mouche ». Un monsieur nous a fait voir Notre-Dame, la tour Eiffel, un château avec quatre tours : c’est la Conciergerie. La première tour avait une grosse horloge. La deuxième, les rois et les reines habitaient dedans. La troisième tour c’était où on mettait le trésor. La quatrième, c’était où on mettait les condamnés à mort pour les faire parler.
    On est passé sous vingt-deux ponts.
    Le soir nous sommes allés manger chez les parents de Tonton JP.
    Après le repas, on est allé chercher Mamie au train.

    Samedi après-midi on est allé au zoo. On a vu : des singes, des phoques, des otaries, des crocodiles, des éléphants, des hippopotames, des flamants roses, des canards, des ours, des buffles, des girafes, un âne, des lions, des chamois, des perroquets, des cygnes noirs et beaucoup d’autres animaux.
    Ensuite, on est allé à la gare de Lyon pour prendre nos billets. Mamie et moi, on est montées dans le train pour rentrer chez nous.

    Fin »
    __________________________________________________________________________________


    Aude Chichen a agrémenté son cahier de jolis dessins que vous pouvez retrouver en rubrique 'Voyages en images' dans 'Dessins d'enfants'.

    * 21 juin 2008 : peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2562.entry


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Sam 16 Mai - 9:04

    Un TGV file à vive allure.
    Dans un des wagons, côté fenêtre, Gérard oublie de regarder la belle et douce France qui défile sous le chaud soleil d’été. Il feuillette précautionneusement un petit cahier vert. A l’intérieur, au crayon papier, une jolie écriture ronde d’écolière…
    Gérard poursuit sa lecture qui le transporte deux années plus tard :



    « Voyage en Alsace

    Levées à 5h du matin, Maman et moi sommes parties à 6h pour rejoindre ses élèves et partir en car en direction de l’Alsace.
    Notre itinéraire nous emmène d’abord en Suisse.

    La Suisse
    La capitale de la Suisse, c’est Bern. En Suisse on parle le français, l’allemand et l’italien.
    C’est un joli pays montagneux couvert de forêts et d’alpages. Au pied des montagnes s’étendent de nombreux lacs.

    Nous avons longé le lac Léman noyé dans la brume matinale avant de nous enfoncer dans la Gruyère. C’est une région très verdoyante, couverte de pâturages avec de nombreux troupeaux de vaches. La production du lait est sa principale activité. Avec le lait on fabrique surtout le fromage de Gruyère et du chocolat.

    Nous nous sommes arrêtés à Broc pour visiter la chocolaterie Nestlé.

    La fabrication du chocolat

    C’est en 1819 que François Louis Cailler construit une petite fabrique de cacao et de chocolat. En 1898 on commence la fabrication du chocolat au lait à Broc. Puis Cailler s’associe à Kolher Peter et Nestlé. Cette usine produit une grande variété de chocolats fins et délicieux, ainsi que du Nesquick. Le chocolat est fabriqué à partir de fèves de cacao. Le cacaoyer est un petit arbre originaire de l’Amérique du Sud.

    Un peu plus loin sur la route, nous visitons le zoo de Bâle.

    Le zoo de Bâle

    Bâle est une ville Suisse située sur les frontières allemande et française.
    Le zoo est aménagé dans un grand espace vert de la ville. Il est bien aménagé et renferme une grande quantité d’animaux de toutes sortes. Dans le vivarium nous avons pu admirer de nombreux poissons multicolores dans un décor sous-marin magnifique, ainsi que des reptiles : crocodiles et vipères… La volière : dans une immense serre se trouvait un énorme palmier et des plantes tropicales magnifiques, de multiples oiseaux aux couleurs, aux formes et aux cris variés. Un merle parlait en allemand et disait aussi « Allô ». Il y avait aussi des singes, des flamants roses et pleins d’autres animaux. Des éléphants promenaient des enfants sur leur dos.


    Enfin nous sommes retournés en France et arrivés en Alsace.

    L’Alsace

    L’Alsace se situe au nord-est de la France. C’est une plaine bordée à l’est par le Rhin qui fait la frontière avec l’Allemagne, et à l’ouest par les Vosges, montagne ancienne. Sur les coteaux des Vosges s’étalent les nombreuses vignes qui donnent des vins très connus et appréciés par le monde entier.

    Nous avons pu voir le long de la route d’immenses champs de fleurs jaunes : le colza qui sert à faire de l’huile de colza, et de nombreuses scieries qui exploitent la forêt vosgienne.

    Puis nous avons pris « la route des vins » (entre Colmar et Sélestat) qui serpente à travers les vignes, au pied des Vosges.

    Nous nous sommes arrêtés à Riquewihr, petit village où nous avons pu admirer les magnifiques maisons alsaciennes. Ce sont des maisons à colombage : les murs sont faits avec des poutres de bois s’entrecroisant et entre lesquelles se trouve un mélange de briques et de plâtre peint. Les balcons sont magnifiques et très fleuris.

    A Riquewihr nous avons visité un atelier de tissage où une dame nous a expliqué comment fonctionne un métier à tisser pour faire des tissus.

    Les cigognes

    Nous les avons vues au zoo de Bâle puis sur la « route des vins » dans une réserve. Ce sont des oiseaux blancs aux grandes ailes à bouts noirs. Elles sont considérées par les Alsaciens comme des oiseaux porte-bonheur. Ce sont des oiseaux migrateurs qui arrivent en Alsace au printemps. Elles font leur nid sur les cheminées des maisons avec des branchages de vigne. La cigogne se nourrit de lézards, de grenouilles, souris, etc. L’automne, elle part vers l’Afrique du Nord. Les cigognes sont des oiseaux en voie de disparition. Aussi elles sont protégées. On en élève dans des enclos.

    Nous avons passé la nuit à Sélestat, qui est aussi une jolie petite ville avec des maisons à colombage. Le lendemain, nous avons continué notre route, jusqu’à Strasbourg

    Strasbourg

    C’est à Strasbourg que Gutenberg inventa l’imprimerie et que fut créée « la Marseillaise », notre hymne national.

    Strasbourg est traversée par le Rhin. Une rive du Rhin est française, en face c’est l’Allemagne. Le Pont de l’Europe relie les deux pays.

    A bord d’une vedette, nous nous sommes promenés sur le Rhin et ses canaux. Nous avons passé deux écluses. Nous avons vu le port pétrolier qui reçoit du pétrole brut, une usine de pâte à papier, le chargement d’une péniche en charbon.

    A Strasbourg, nous avons visité la cathédrale. Elle est du style gothique. Elle est célèbre par sa flèche haute de 142 mètres. A douze heures, son horloge astronomique est animée par une série d’automates, dont un coq qui bat des ailes et lance trois fois son cocorico. Nous avons pu assister à ce spectacle surprenant.

    Notre voyage se terminait, ils nous fallait reprendre la route pour notre Savoie.

    Seul regret : la vedette qui nous a emmenés sur le Rhin ayant une heure de retard, nous n’avons pas pu visiter la distillerie Kronenbourg à côté de Strasbourg. Dommage ! Mais j’ai quand même appris que la bière est fabriquée à partir d’eau, d’orge fermée et de houblon, plante cultivée en Alsace.

    Ces deux jours de voyage scolaire avec l’école de Maman étaient très intéressants. J’ai appris plein de choses que je pourrai raconter à mes camarades la semaine prochaine. »


    L’écrivaine a grandit et la calligraphie s’est affirmée. Le style a changé, mais toujours pratiquement sans faute. Moins d’illustrations dessinées, plus de collages informatifs.

    Gérard referme le cahier et se prend à rêver que sa petite Vigdìs en fera autant dans quelques années…

    Persuadé qu’un tel trésor de cahier ne pouvait avoir été abandonné volontairement dans ce wagon, il est décidé à retrouver sa propriétaire pour lui rendre son cahier de souvenirs. Mais que sait-il d’elle ? Elle s’appelle Aude Chichen, habite en Savoie, a maintenant 10 ans, une maman enseignante, de la famille à Paris. Les recherches s’annoncent délicates… une aiguille dans une botte de foin, une petite fille dans un coin de France…

    Quelques centaines de kilomètres plus loin, quelque part en France.

    Au cœur d’une colonie de vacances, une gentille animatrice essaie de consoler une fillette en larmes qui ne retrouve pas son petit cahier vert sur lequel elle devait chaque jour écrire ses souvenirs de vacances… Ce petit cahier auquel elle tient tant, dont elle est si fière et qui aurait dû être son rituel rassurant quotidien dans cette expérience tellement nouvelle de trois semaines en colonie, loin de toute famille.
    Au Livistan, ce texte publié le 8 juillet 2008 : peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2639.entry


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Skyrgamur le Sam 16 Mai - 10:13

    Bonjour Wapiti,

    ça, on connaît déjà, mais la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ? la suite ?


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Glatch le Sam 16 Mai - 12:32

    Au vu de ta réponse Skyrgamur, ça a l´air palpitant ce que nous écrit la Wap! Je vais manger et je reviens lire tranquillement....
    A tout à l´heure!


    _________________
    Agathe
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Sam 16 Mai - 14:20

    Allez, un p'tit bout pour les impatientes clin d'oeil

    __________________________________________________________________________________

    Quelques mois plus tard, en Savoie, dans sa chambre une petite fille s’applique à recopier des lignes d’un petit cahier marron sur son cahier vert retrouvé par un monsieur qu'elle ne connaît pas mais qui a eu la gentillesse de lui renvoyer.

    Je suis triste parce que j’ai perdu mon cahier de vacances.
    Mais aujourd’hui je peux enfin écrire. Nathalie la monitrice est allée m’acheter un nouveau cahier avec l’argent que Maman lui a donné pour moi le jour où je suis partie. Celui-là il est plus petit et marron, mais ce n’est pas grave parce que maintenant je peux raconter ma colonie à Oléron.

    Samedi, on est partis d’Annecy en train. J’étais triste de laisser Maman et j’ai pleuré. Je ne connaissais personne et mon petit frère ne pouvait pas m’accompagner parce qu’il est à l’hôpital.
    C’était un train avec des compartiments où on était huit ensemble. On a roulé longtemps, longtemps, toute la nuit. Pour dormir, on était couché sur les banquettes, par terre et même dans les filets des bagages. J’ai mal dormi, le train bougeait trop et ça faisait beaucoup de bruits.
    Le matin, à la gare, un car nous attendait pour nous emmener à la colonie. On est passé sur un très long pont au-dessus de la mer et on est arrivé à l’île d’Oléron.

    La colonie est très grande avec plein d’enfants, des grands et des petits. Je suis dans le groupe des 8-11 ans. On dort dans des bâtiments séparés. Et il y a des bâtiments différents pour la cantine, la salle de jeux, l’infirmerie… Autour, c’est la pinède, la forêt de pins. Il y a même une plage mais on ne peut pas y aller tout seul, c’est interdit.
    Il fait très beau depuis qu’on est arrivé.

    Le matin, je me réveille souvent vers 8 heures. J’ai le droit de me lever et m’habiller sans faire de bruit pour ne pas réveiller les autres filles dans le dortoir. Les garçons dorment dans le dortoir en face, on n’a pas le droit d’y aller.
    Je sors et je vais à la cantine pour prendre mon petit-déjeuner. Ici on se sert tout seul, on peut venir déjeuner quand on veut et on choisit ce que l’on veut manger. Je trouve que leur chocolat n’est pas très bon, il a toujours un goût de brûlé, mais les tartines de pain avec du beurre et de la confiture sont très bonnes.

    Après, on peut faire ce que l’on veut jusqu’à 11 heures : du ping-pong, du minigolf, du dessin ou de l’écriture avec Sonia, un grand jeu si il y a assez d’enfants réveillés ou on discute avec les moniteurs. Souvent je joue au minigolf avec Sylvain. On s’entend bien. Il m’attend le matin pour aller jouer, sauf ce matin où je voulais écrire sur mon nouveau cahier.
    .../...


    Dernière édition par Wapiti le Sam 16 Mai - 22:11, édité 1 fois (Raison : correction coquilles)


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Glatch le Sam 16 Mai - 19:33

    Fred,

    y a une part autobiographique là-dedans ?
    Es-tu allée en colo dans ta jeunesse?
    Si oui, j´attends avec d´autant plus d´impatience la suite, parce que c´est fichtrement bien ficelé.
    Bises


    _________________
    Agathe
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Sam 16 Mai - 19:53

    Glatch a écrit:y a une part autobiographique là-dedans ?
    Es-tu allée en colo dans ta jeunesse?
    Si oui, j´attends avec d´autant plus d´impatience la suite, parce que c´est fichtrement bien ficelé.
    Si tu savais ! gag ! chut !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Dim 17 Mai - 8:57

    Oh oui ! les souvenirs de cette enfant qui a grandie sont bien tournés. La mémoire est là. Y aura-t-il une suite ? sourire
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Dim 17 Mai - 13:25

    Patand a écrit:Y aura-t-il une suite ? sourire
    Oui, oui : 3 semaines de colonie, elle a eu le temps d'en gratter des lignes, la petite Aude sur son carnet pendant les "temps calmes" de l'après-midi. sourire


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Dim 17 Mai - 17:07

    Chic, j'attend avec impatience. Les souvenirs de l'enfance marque à jamais un adulte. Oh oui ! top !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Dim 17 Mai - 17:58


    Ce matin Paco a accepté de nous emmener en promenade à la plage. On était six, c’était bien. J’aime bien regarder la mer. Ici, en fait, c’est l’Océan Atlantique et en face c’est l’Amérique mais quand on regarde loin on ne voit rien. On ne voit même pas quand l’eau s’arrête et quand le ciel commence. C’est beau et ça sent la mer, j’aime bien. C’était marée basse, l’eau était plus loin. J’ai ramassé des jolis coquillages et des petits cailloux tout ronds et tout lisses comme des billes avec de belles couleurs. Il y avait aussi des gros tas d’algues qui sentent mauvais et des morceaux de bois tout tordus et tout vieux. Il y en a un qui ressemblait à un cheval qui tire une charrette mais il était trop gros pour le ramener en souvenir dans la valise. Alors j’ai essayé de le dessiner, ce n’est pas facile.

    Hier après-midi, on a joué à poules-renards-abeilles dans la pinède. J’étais un renard, on avait des foulards rouges et on devait attraper les poules sans se faire attraper par les abeilles. Et on a gagné, on était les plus nombreux à la fin du jeu.

    Après, c’était le goûter. On a eu un morceau de pain avec une pâte de fruit et un jus de pomme. Certains jours, c’est du fromage à la place de la pâte de fruit, j’aime moins. Je préfère quand il y a une barre de chocolat, c’est comme à la maison.

    …/…

    Ce matin, la lessive est revenue et il me manque une chaussette. Nathalie m’a dit que ça arrivait souvent et que peut-être on la retrouvera la semaine prochaine. Mais je trouve que ce n’est pas bien : à quoi cela sert que Maman a mis une étiquette avec mon nom sur chacun de mes vêtements s’ils disparaissent quand même ?

    Aujourd’hui, après le temps calme, on ira à la plage pour se baigner. Je n’ai pas besoin de mes sandales d’eau parce que c’est une plage de sable. Dans l’eau on doit rester dans le carré de bouées qui n’est pas très grand. Il y a toujours beaucoup de grosses vagues et ce n’est pas possible de nager. Et l’eau est froide et salée, ce n’est pas bon à avaler. Je préfère le lac où on peut nager longtemps et boire l’eau. Ici, on s’amuse à essayer de rester debout quand les grosses vagues arrivent et ce n’est pas facile, on rigole bien. Après la baignade, il faut aller se doucher parce qu’on est tout salé et avec le sable, ça gratte.
    Sur la plage on construit aussi de grands châteaux de sable, avec des tours et des douves remplies d’eau. Mais ils disparaissent dans la nuit, souvent il ne reste plus que des gros tas de sable et des trous quand on revient. Les garçons jouent aussi au ballon sur la plage.
    L’autre jour Nathalie avait organisé un jeu d’anneaux. Il fallait envoyer les anneaux dans des petits piquets avec des numéros. Ça m’a rappelé quand je joue à ce jeu au bord du lac sur le terrain de Papi et Mamie.
    On s’amuse bien à la colonie et je suis déjà toute bronzée.

    …/…


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Invité le Dim 17 Mai - 18:08

    C'est frais, c'est tendre, c'est doux, (c'est pas une pub pour lessive) et j'aime beaucoup.

    Soit tu avais écrit ça quand t'étais une gamine, soit tu l'écris maintenant que tu es une jeune femme, quoiqu'il en soit, un p'tit régal.

    Dom.
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Dim 17 Mai - 22:20

    Souvenirs adorables et vrais. De plus l'Ile d'Oléron, je connais, j'habite la Vendée.
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Lun 18 Mai - 15:41


    Hier on était samedi. Ça fait une semaine que la colonie a commencé et beaucoup d’enfants sont partis, surtout chez les petits. Et y en a d’autres qui sont arrivés ce matin pour les remplacer. J’ai changé de voisine, maintenant c’est Cécile qui dort dans le lit à côté de moi.
    Moi je reste encore deux semaines. Les enfants qui restent ont eu le droit d’appeler leurs parents hier. Ça fait plaisir mais en même temps ça m’a rendue triste de parler à Maman. Elle est loin de l’autre côté de la France ; le soir, elle me manque. Mais elle m’a donné de bonnes nouvelles de mon petit frère : il est rentré à la maison. Je lui ai dit que j’étais contente d’être en vacances à Oléron et que mes meilleurs copains ici, Sylvain et Emilie, restent aussi jusqu’à la fin.

    Pour fêter la fin de la première semaine, vendredi soir on devait faire un grand feu de camp, mais il a été annulé parce qu’il y a eu de gros orages. On a eu un peu peur parce qu’il y avait beaucoup de vent et d’éclairs. C’est bizarre, l’orage ici ne fait pas le même bruit que dans les montagnes chez moi, ça fait moins peur je trouve.
    On était tous rassemblés dans la grande salle pendant la veillée, on était un peu serré et c’était très bruyant pour les jeux et les chansons. Après on a dû courir sous la pluie pour rejoindre les dortoirs. Ce n’est pas loin mais on est arrivés trempés et on était contents de se mettre en pyjama. On a pendu les vêtements partout où c’était possible, cela faisait une drôle de décoration du dortoir. La tempête était un peu calmée et je me suis vite endormie. Le lendemain matin, il y avait une mauvaise odeur dans le dortoir, heureusement que les fenêtres restent ouvertes toute la journée pour aérer.

    …/…


    C’est Sonia qui m’aide à corriger mes fautes, c’est elle qui s’occupe de l’atelier écriture et dessin le matin et pendant le temps calme. Elle est gentille et elle connaît beaucoup de choses. Demain, je ferai de la peinture avec elle, elle a promis de nous montrer comment peindre la mer avec des aquarelles.
    Mais le moniteur que je préfère, c’est Paco. Lui aussi il est très gentil, il parle toujours doucement, il ne s’énerve jamais, sauf de temps en temps contre les garçons qui sont trop pénibles. Et le soir pendant la veillée il nous lit des contes ou nous raconte des histoires. Ou alors il prend sa guitare et il chante. Les autres enfants connaissent beaucoup de chansons que Paco chante. Je commence à les apprendre aussi. Il y a le petit cheval blanc dans le mauvais temps, le refrain c’est :
    C’était un petit cheval blanc, tous derrière, tous derrière…
    C’était un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant.
    Et puis il y a aussi le petit âne gris mais il n’y a pas de refrain, je ne me souviens pas de beaucoup de paroles, mais du début :
    Ecoutez cette histoire que l'on m'a racontée,
    du fond de ma mémoire je vais vous la chanter…
    Ce sont deux chansons tristes parce que le cheval et l’âne meurent à la fin, mais c’est tellement beau quand Paco les chante avec sa guitare. Il y en a plein d’autres plus joyeuses, mais je ne les connais pas toutes. J’aime bien aussi Stewbol (je ne sais pas comment ça s’écrit et Sonia m’a dit de l’écrire comme cela) et puis Santiano et le fameux trois mâts. Quand je les connaîtrai bien, je les marquerai dans ce cahier pour ne plus les oublier.


    …/…


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Lun 18 Mai - 16:52

    Ah ! que c'est beau, et ce petit cheval blanc, j'entend Brassens le chanter ce petit cheval blanc. J'adore. banane
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Lun 18 Mai - 22:09

    Il me plaît que cela vous plaise. sourire
    Aude Chichen va donc continuer à retranscrire ses souvenirs de vacances sur son cahier vert...

    Mais alors... réels écrits de "petite" ou invention de "grande" ?? clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Lun 18 Mai - 23:00

    Les deux mon Général la star !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Mer 20 Mai - 8:27

    Nous sommes mardi, il est quatre heures, et je m’ennuie. Je suis à l’infirmerie. En fait, je ne me suis pas réveillée lundi matin, Nathalie a dû me secouer à 10h30. Mais j’étais encore très fatiguée, j’avais mal à la tête, aux bras et aux jambes. En voyant mes yeux très brillants et en me touchant le front elle a compris que j’avais de la fièvre, alors elle m’a amenée à l’infirmerie. Le thermomètre a confirmé ses soupçons : j’avais 39 degrés. J’ai aussi plein de petits boutons rouges sur presque tout le corps. L’infirmière dit que ça pourrait être une allergie au soleil, mais comme je suis toute bronzée et que je n’ai jamais eu ce problème, c’est bizarre. Sinon, ça peut être la rubéole, on ne sait pas. Mais ce n’est pas la rougeole ni la varicelle, parce que je les ai déjà eues quand j’étais plus petite.

    Hier j’ai dormi presque toute la journée. J’étais juste réveillée pour les repas et mes médicaments. Depuis ce matin, je vais beaucoup mieux, je n’ai plus de fièvre, je n’ai plus mal nulle part et je suis bien réveillée. Donc je m’ennuie. Je regarde par la fenêtre les pins et les oiseaux qui se promènent dans le ciel, et les enfants qui passent de temps en temps devant le bâtiment. J’entends les cris aussi. J’essaie aussi de reconnaître les odeurs qui arrivent : le chocolat du petit-déjeuner, l’odeur des pins, et par moment celle du sable chaud et de l’océan, le repas préparé à la cuisine (il y a eu du poulet rôti aujourd’hui), le parfum du directeur qui sent très fort comme celui de Papa, le feu de bois des plus grands, la bonne odeur de la lessive, et puis l’odeur de médicament de l’infirmerie…

    Heureusement Sonia est passée à midi pour m’apporter mon cahier. Je peux écrire et dessiner. Tout à l’heure, après le goûter Sylvain aura le droit de venir me rendre visite, l’infirmière me l’a promis. Et si demain matin je vais mieux, je serai libérée. J’ai toujours plein de petits boutons, mais ça ne gratte pas.



    …/…



    Hier n’était pas une journée comme les autres : c’était les Olympiades. Elles ont commencé à 11 heures et se sont terminées juste avant le repas du soir. Tous les enfants étaient mélangés pour former des équipes avec des grands, des moyens et des petits. Chaque équipe avait un nom. Avec Sylvain nous sommes arrivés à rester ensemble, on était avec Cécile aussi, et deux petits, Jérémie et Aline, et trois grands, Christelle, Sébastien et Eric. On était les Quechuas, il paraît que c’est une tribu qui vit dans les Andes, les hautes montagnes d’Amérique du Sud. On avait des brassards et des badges marrons.

    Pendant toute la journée il y a eu des compétitions dans plein de sports et de jeux différents. Toutes les équipes ne jouaient pas en même temps aux mêmes jeux, et parfois seuls les plus petits ou les plus grands jouaient pendant que le reste de l’équipe encourageait.

    Il y a eu la course en sacs (sur la plage, avec le sable, c’était dur !), le ballon-prisonnier, un tournoi de mini-golf, le tir à la corde, le sprint, le parcours d’obstacles, le jeu de quilles, le jeu des anneaux, la patate chaude… je ne me souviens pas de tout. Il y a même eu des jeux avec des calculs et des mots, des rébus et des énigmes… pendant le temps calme. Et on a été très forts à ces jeux-là.

    Après le dîner, c’était la remise des prix avec un podium et des médailles en chocolat. Les Quechuas, nous n’avons pas gagné de médailles mais ce n’est pas grave, on a passé une très belle journée tous ensemble. Le soir, j’étais très fatiguée mais je ne suis pas retombée malade, et je n’ai plus de boutons.

    J’espère qu’il y aura encore des journées comme celle-là avant la fin de la colonie.



    …/…


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Mer 20 Mai - 8:59



    Aujourd’hui, c’est la canicule nous ont dit les moniteurs. La météo a annoncé des températures record et tout ce qui avait été prévu cet après-midi a été annulé.

    Pendant le temps calme, tous les groupes se sont installés sous la pinède, loin les uns des autres et la seule chose que nous avions le droit de faire, c’était la sieste. Paco a quand-même accepté de nous raconter un conte pour faire passer le temps.

    Après, au lieu de faire des grands jeux ou d’aller à la plage, on est restés sous la pinède où les moniteurs ont apporté de quoi faire des activités manuelles. On pouvait dessiner, peindre, faire des collages ou du cartonnage (c’est faire des objets avec du papier qu’on découpe et qu’on plie) et il y avait un atelier de perles. En perles, je me suis fait un petit bracelet et j’ai appris à faire un crocodile ; ils sont de la même couleur : blanc et vert avec du brillant. Le crocodile, je l’offrirai à Maman pour servir de porte-clés. Il y avait aussi un atelier de pâte à sel et d’autres choses, mais je n’ai pas pu y aller, il y avait trop de monde.

    On a aussi jouer à des jeux calmes, tous assis en ronde. Le téléphone arabe c’était amusant parce que ce que disait le dernier ne ressemblait pas du tout à ce que le premier avait dit à l’oreille !

    Il fait chaud, c’est vrai, mais je ne trouve pas que ce soit très différent des autres jours. Par contre, les moniteurs nous servent à boire plus souvent que d’habitude et avant le goûter tous les groupes sont allés prendre une douche, sans savon, juste pour s’hydrater ils nous ont dit. On en reprendra une normale ce soir.

    Paco nous a dit que s’il faisait moins chaud ce soir, après le repas et avant la douche, on irait se promener sur la plage pour se fatiguer un peu. Ce serait bien, on pourrait voir le soleil se coucher sur l’océan, ce doit être très beau.



    …/…


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Mer 20 Mai - 9:38

    J'avais posté une petite remarque, elle a disparue. pensif
    Elle disait qu'elle espérait que la petite Aude aurait d'autres bons souvenirs
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Mer 20 Mai - 9:43

    Patand a écrit:J'avais posté une petite remarque, elle a disparue. pensif
    J'y suis pour rien !
    Pas grave, puisque tu l'as réécrit. sourire Oui, elle garde d'autres bons souvenirs... la suite, bientôt ! clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Jeu 21 Mai - 8:30


    Hier matin, on est allé au village en car.

    A pied, on a marché dans les rues et comme ce n’est pas très grand, on a dû presque tout voir du village. Et puis surtout, on est resté du côté des magasins, parce que beaucoup d’enfants voulaient acheter plein de choses avec l’argent que les parents nous ont donné : des bonbons, des gâteaux, à boire et des souvenirs pour rapporter… Moi, j’ai juste acheté quelques cartes postales pour envoyer dans les enveloppes que Maman m’a préparées. J’en ai pris trois : une pour Maman et Papa, une pour Mamie Ninie et une pour Mamie et Papi. La plus jolies, c’est celle pour Mamie Ninie, elle sera contente. Je n’ai pas eu besoin d’acheter des timbres parce que Papa en a mis de très beaux sur les enveloppes pour sa collection.
    Je n’aime pas beaucoup aller dans les magasins. Il y a plein de choses à acheter, mais on n’a pas beaucoup d’argent, alors on ne peut pas. Et puis je préfère ramener des coquillages, des cailloux, des petites pommes de pin, des brins d’herbe et du sable en souvenir. Ma petite boîte à souvenirs est déjà bien pleine.



    L’après-midi, on a fait un grand jeu dans la forêt. En fait, ce n’est pas une vraie forêt, il n’y a pas beaucoup d’arbres, mais il y a plein d’herbes très hautes et de grands buissons. On appelle cela la forêt parce c’est différent de la pinède. Elle est très étendue, en marchant beaucoup on n’en a même pas fait le tour complet..
    Le grand jeu, c’était comme un cache-cache mais en équipe et avec des règles un peu spéciales. Je suis contente, parce qu’avec Sylvain, on a gagné. Au début on était dans l’équipe qui devait trouver les autres, et on en a trouvé beaucoup, et après on est devenus ceux qui devaient se cacher. Et on a trouvé une belle cachette sous un buisson, tellement bien qu’on voyait les autres passer juste devant nous, mais comme on ne disait rien ils ne nous voyaient pas. On a bien rigolé et on est resté là longtemps. Quand il n’y avait personne on discutait en chuchotant.
    Mais à la fin, on s’est fait un peu gronder parce qu’on n’a pas entendu le coup de sifflet de la fin du jeu. Alors Paco et Stéphane ont dû partir à notre recherche dans la forêt et ils n’étaient pas très contents. Mais quand on les a entendus appeler nos noms, on est vite sortis de notre cachette pour les rejoindre. Ils nous ont grondé et après ils nous ont dit qu’on avait gagné. Finalement tout finit bien et tout le monde est content.

    …/…




    La petite Aude s’apprêtait à faire sa page quotidienne de recopie sur son cahier d’écolière… mais elle arrêta le stylo en suspens, réfléchis un instant en fronçant les sourcils et subitement échangea stylo contre paire de ciseaux. A gestes rapides et précis elle taille dans le vif du petit cahier marron.

    Non, cela je ne peux pas le recopier ! Non, non, non !



    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Jeu 21 Mai - 8:46

    Ah ben non, tu ne peux pas marqué ça ! Et puis pourquoi elle taillerai dans son beau récit. Non, non, non. Aude doit pouvoir trouver une fin à son récit qui satisfasse tout le monde. pensif
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Wapiti le Mar 26 Mai - 9:16

    Ne vous inquiétez pas comme cela ! Aucun sacrilège dans cet acte a priori abominable.
    Aude a simplement voulu préserver l’authenticité de quelques morceaux de pages noircis d’une belle écriture appliquée dont il est évident qu’elle n’appartient pas à une petite écolière.
    La colle a succédé aux ciseaux, puis les crayons de couleur pour donner un cadre à ces morceaux choisis. Elle s’applique, la langue pointant en coin, insensible aux bruits ou mouvements de la maisonnée qui l’entoure.
    Demain elle reprendra son stylo pour continuer son travail de copiste fidèle.



    -------




    J’ai confié mon cahier à Paco pour qu’il écrive les chansons.
    Je l’ai autorisé à lire aussi. Il m’a dit que c’était très bien et que je deviendrai sûrement un jour reporter – voyageur. Je ne savais pas que ça existait ce métier : ce sont des gens qui voyagent partout dans le monde et qui racontent leurs aventures. Ça doit être bien de voyager partout mais je ne sais pas si je deviendrais reporter – voyageur. Avant je voulais être dame de crèche. Mais maintenant je préfèrerais être championne olympique. Mais de toute façon, j’ai le temps de réfléchir : je n’ai que 10 ans !



    …/…



    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Patand le Mar 26 Mai - 10:21

    Voui, la suite, Aude.... sourire

    Contenu sponsorisé

    Re: Les carnets d'Aude Chichen

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Oct - 19:32