Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Le temps des émeutes

    Partagez
    avatar
    geob

    Le temps des émeutes

    Message par geob le Lun 16 Nov - 16:14

    Comme c'est un amateur de cyclisme, et qu'il est supporteur de La Française des Jeux, il avait été invité dans la caravane publicitaire qui précède toujours une étape du Tour de France. Pour participer, il n'avait pas rechigné dans la distribution des gadgets, casquettes, sacs, et autres babioles publicitaires. Au début, cela l'avait beaucoup amusé. Au début, seulement. La foule qui se pressait autour des voitures affichant les logos des marques, sponsors du Tour, avait fini par l'inquiéter tant ces êtres de tous âges, de tous sexes, faisaient preuve d'une telle avidité, d'une telle frénésie, pour recevoir ces choses inutiles...mais gratuites ! Une mère lui avait même présenter son enfant à bouts de bras en criant : monsieur, monsieur, pour mon gamin, il n'a rien eu ! La folie totale, m'a-t-il raconté. On lui arrachait presque les mains ! Du coup, en me souvenant de ce qu'il m'avait dit, je me prends à regretter que la distribution d'euros, samedi à Paris, ait été annulé ! Bon sang ! Nous avons raté un sacré carnage ! Car beaucoup d'individus étaient présents sur les lieux rien que pour sauter sur le quidam qui aurait eu en mains une bourse remplie d'euros, et le tabasser à l'occasion s'il lui prenait l'envie de protester ! Frustrés par l'annonce que l'argent "sans se fouler" leur passait sous le nez, ils se sont donc déchaînés sur ce qui se pouvait détruire, voler. Réaction de deux jeunes filles, interviewées:
    - Tout de même, renverser une voiture parce que cela a été annulé, ne croyez vous que c'est exagéré.?
    L'une d'entre elles :
    - Absolument pas ! C'est normal !
    Oui, elle a dit que c'est normal.
    Alors, que faut-il en penser ? Peut-être trouverons nous des réponses en lisant "Le temps des émeutes" de Alain Bertho, dont voici le site :
    http://berthoalain.wordpress.com/
    Et l'on constate que les émeutes furent nombreuses durant le mois de novembre...partout dans le monde.
    Pour celle des "euros manqués", quoi dire, sinon que cela rappelait le moyen âge lorsqu'on jetait des pièces aux manants? L'infantilisation de la société, le refus du réel : que penser de ces mères de familles qui sont venues au milieu de cette foule avec leurs bébés dans des landaux ?
    Alain Bertho parle du manque de réponse du personnel politique devant la misère des gens qui ne trouvent plus à qui s'adresser. Peut-être évoque-t-il aussi la chute du mur de Berlin et la disparition du monde "socialiste", l'unification de la planète par une globalisation économique qui a désanchanté l'espoir d'une autre société - combien "le programme commun de la gauche" nous a fait rêver ; cette possibilité d'une société plus juste qu'est-elle devenue ? Alors les gens ne veulent plus rêver, ne veulent plus se battre, isolés qu'ils sont dans cette réorganisation du travail qui a éradiqué les grosses structures pour mieux individualiser la production, et ne se voient que dans une seule perspective : s'en tirer tout seul, quitte à s'essuyer les pieds sur ceux ou celles qui auront l'outrecuidance de leur barrer la route.
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Patand le Lun 16 Nov - 17:04

    C'est hélas vrai dans la chute de ton message. C'est bien triste Geob.
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Le temps des émeutes

    Message par mamina le Mar 17 Nov - 0:15

    Et jusqu'où iront-ils ? ou plutôt jusqu'où irons-nous !
    Les périodes de consommation (Noël) ou d'inquiétude (rentrée scolaire) amènent depuis quelques décennies ces émeutes récurrentes... si en plus maintenant des irresponsables les provoquent !
    Expliques-moi comment faire pour rêver encore un peu ?
    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Dolma le Mar 17 Nov - 14:54

    Expliques-moi comment faire pour rêver encore un peu ?

    Une révolution peut-être ?

    Dolma pardon
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Le temps des émeutes

    Message par mamina le Mar 17 Nov - 18:07

    Elle ne va pas tarder !
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Patand le Mar 17 Nov - 19:21

    C'est un peu ce que je disais à mon mari, il nous faudrait une guerre à l'ancienne. Après ça tout le monde serait d'accord pour la reconstruction des pays et l'entraide envers les uns et les autres reviendrait. Hélas ! ça n'arrivera pas de la même manière, ou heureusement, je ne sais pas. Mais comment faire pour nous en sortir tous ?
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Skyrgamur le Mar 17 Nov - 19:31

    Ah non, plus de guerre.
    Je ne veux pas que mon petit garçon aille se faire trouer la peau.


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Le temps des émeutes

    Message par mamina le Mar 17 Nov - 20:25

    Oulala ! pas de guerre non ! ni pour nos enfants et petits-enfants !
    Mais une bonne prise de conscience qui devrait passer par les urnes, par de grosses manif' !!!!
    Je les trouve très courageux actuellement les délégués syndicaux, les politiques engagés... il faut vraiment y croire !
    Malheureusement, on est encore dans l'utopie ...
    avatar
    geob

    Re: Le temps des émeutes

    Message par geob le Mer 18 Nov - 10:55

    Combien de fois ai-je entendu mes collègues dirent : oui, les syndicats ne font rien ! Et moi, de questionner : tu es syndiqué ? Comme la réponse était toujours non, la discussion s'arrêtait là...faute de combattants ! Idem pour la politique, elle reflète exactement la situation sociale lorsqu'on constate le nombre d'adhérents dans les partis politiques. Dame ! C'est tellement plus simple d'accuser les autres de tous les maux de la terre, alors que nous nous contentons de regarder, d'être spectateur de notre propre vie ! Oui, c'est vrai ausi que l'on souhaiterait de grosses manifestations pour exiger une amélioration de notre vie, mais, aujourd'hui, ce qui suscite les plus gros rassemblements se sont la Gay Pride, la Techno Parade, la Nuit Blanche, Paris plage, etc, etc, bref, qu'importe ce qui se passe - puisque nous subissons nos conditions de vie, nous assimilons toutes les catastrophes- pourvu que nous puissions faire la fête, et consommer - effarant le nombre de ménages endettés !
    Bien entendu, il y a des moments où nous avons besoin de nous transcender. Heureusement, il y a le football, et l'enjeu national - et économique !-pour le match ce soir. (Sarkozy a allumé un cierge pour que la France se qualifie pour la Coupe du Monde ! Il faut que le peuple se passionne pour quelque chose !)
    Si nous nous considérons en dehors de tous ces paramètres, la vie nous est-t-elle plus diffcile? Non, certainement pas, car la lucidité nous permet de rire de ce spectacle pitoyable que nous offrent les médias et nos contemporains. Et on se sent pas seul quand on ouvre un bouquin de Cioran, comme par exemple De l'inconvéniant d'être né (folio/essais) :
    Les tarés...Il me semble que leur aventure, mieux que n'importe quelle autre, jette une lumière sur l'avenir, qu'eux seuls permettent de l'entrevoir et de le déchiffrer, et que, faire abstraction de leurs exploits, c'est se rendre à jamais impropre à décrire les jours qui s'annoncent.
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Le temps des émeutes

    Message par mamina le Mer 18 Nov - 16:06

    Je n'ai pas dit que les syndicats ne faisaient rien, j'ai dit au contraire qu'ils étaient bien courageux de continuer à se battre face à toute cette indifférence.... quant aux manifestations, je reste persuadée qu'elles ont un vrai impact quand la cause est bien fondée...
    J'avais défilé en 68 et jamais plus jusqu'à la menace FN aux élections, depuis, j'ai repris plus d'une fois les pancartes et le sifflet !!!
    Tu ne peux pas dire C'est tellement plus simple d'accuser les autres de tous les maux de la terre, alors que nous nous contentons de regarder, d'être spectateur de notre propre vie !
    Ce n'est pas vrai pour tout le monde, il y a encore, et heureusement, des gens qui s'engagent dans les syndicats, dans leur mairie, dans des associations (et elles sont pourtant bien mal en point actuellement), il faut y croire, il faut maintenir une cohésion sociale dans nos villes, dans nos quartiers. C'est à une petite échelle mais si on baisse les bras là aussi, alors oui c'est fichu !!!
    Allez ! haut les coeurs !!!
    avatar
    geob

    Re: Le temps des émeutes

    Message par geob le Mar 4 Juin - 11:38


    Ce qui se passe à Istanbul est très intéressant. Je me demandais si le site de Bertho était toujours actif, il fonctionne toujours. Ne pas oublier aussi les émeutes à Stockholm, et ailleurs. Ça veut dire quoi ? Que le bulletin de vote n'est une fin en soi !
    Croire que seul le bulletin de vote changera le cours d'une société, c'est se préparer à d'autres désillusions en 2017 ! Pourtant, on connait la musique, mais à chaque fois on espère que le refrain ne sera plus le même : l'espérance est l'opium des soumis !

    http://berthoalain.com/2013/06/03/emeutes-a-istanbul-et-ankara-3-juin-2013-les-videos/

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Invité le Mar 4 Juin - 16:31

    Ce qui se passe à Istanbul existe pour nous parce qu'internet existe.
    Et si cela n'avait eu aucune chance de se propager aussi largement par la toile, cela n'aurait pas existé.
    avatar
    geob

    Re: Le temps des émeutes

    Message par geob le Jeu 6 Juin - 14:13

    pataugas a écrit:Ce qui se passe à Istanbul existe pour nous parce qu'internet existe.Et si cela n'avait eu aucune chance de se propager aussi largement par la toile, cela n'aurait pas existé.


    Une remarque bien surprenante. Mais bon, pour ma part je n'ai pas "internet" chez moi, ni la télévision, encore moins de plantes vertes ou d'animaux domestiques, seulement je possède, en deux exemplaires, une géniale invention : le transistor ! Rien de mieux que le transistor pour s'informer ! J'ai appris les évènements d'Istanbul en écoutant la radio, d'ailleurs la plupart des généralistes ont un correspondant en Turquie. Et si je veux écouter un bulletin d'info complet, je me branche sur Radio France Internationale.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Invité le Jeu 6 Juin - 14:51

    J'avais d'abord écrit "ce qui se passe à Istanbul existe parce qu'internet existe", je ne sais pas pourquoi j'ai modifié cela d'une façon qui peut, en effet, prêter à confusion.

    Internet est un véhicule de propagation extraordinaire, et pour la Turquie il semble (source: Fce Culture, un de ces derniers matins dans la tranche 6h-7h30) qu'un site internet initié par un petit groupe pour attirer l'attention sur un parc menacé par la construction ait entraîné l'adhésion qui a ensuite débouché sur les émeutes; les réseaux sociaux se sont chargés, comme en Tunisie auparavant, de rallier des milliers de jeunes.

    J'aurais donc dû écrire : ce qui se passe à Istanbul a pris une telle ampleur parce qu'internet existe.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le temps des émeutes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 16:22