Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

bivouac tunisien

Partagez
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

bivouac tunisien

Message par Wapata le Ven 19 Fév - 11:46

Petit matin, petit café à St Exupéry, petit saut de puce et me voilà en Tunisie. J’ai laissé la pluie et la fraicheur alpine (6°C) pour trouver le ciel couvert et la douceur méditerranéenne (17°C).
Installation à l’hôtel, propre et sans prétention, de toute façon je ne recherche pas le grand luxe ! Le reste du groupe doit être en visite sur l’ile car hormis la réceptionniste de l’hôtel, y a personne pour m’accueillir. Donc j’attends, peux même pas utiliser la piscine ils sont en train de la nettoyer.
En fin d’après midi, les employés de l’hôtel installent l’écran géant ; ce soir l’équipe nationale de foot joue en Coupe d’Afrique des Nations contre le Gabon …. Et toujours personne de l’agence locale ….
Après le match, je pars à la recherche du groupe que je finis par retrouver. On fait connaissance devant le repas du soir puis direction les chambres pour la première nuit africaine.


6h30, levé en douceur au son du réveil. Après le petit déjeuner on embarque dans le minibus pour 4h de route jusqu’au camp de base où l’on rencontrera le guide et les chameliers ainsi que des invités de dernières minutes, une équipe de CNN, qui fait un reportage sur le tourisme saharien et qui nous suivra pendant quelques jours. Je vais passer à la télé, je vais passer à la télé !!!!
Allez cette fois c’est la bonne, premier départ à pied ; le sable encore humide des averses de la semaine dernière est porteur. Devant nous une mer de sable qui s’étend à l’infini parsemée de genêts blancs, c’est que du bonheur de retrouver un décor si magnifique.
Après une petite heure de marche, nous arrivons au premier bivouac ; mes compagnons montent leur tente, moi j’ai décidé de dormir sous la plus belle des toiles : la voie lactée. Nous profitons du coucher de soleil en attendant le thé ; nous marcherons dans une région assez boisée, nous ferons donc tous nos repas du soir au feu de bois ainsi que les veillées et nous aurons du pain frais 2 fois par jours.
Après les devinettes, les chameliers sortent le bendir et la flûte et entament les chants ; c’est du Nomad’blues : des histoires de garçons qui suivent la caravane de leur bien-aimée sans jamais pouvoir la rattraper.
Orion et la Grande Ourse se joignent au concert ; la Petite Ourse quant à elle viendra nous border et veillera sur notre sommeil. Les tentes sont humidifiées par la rosée, moi je déplie mon matelas et mon sac de couchage. Première nuit céleste.


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Ven 19 Fév - 16:21

Après une nuit humide, je range mon lit dans la fraicheur matinale où les premiers rayons de soleil réchauffent les parties non couvertes du corps.
Après un petit déjeuner copieux, nous commençons par un petit cordon de dunes. Le sable est blond couleur coquille d’œufs plus clair et plus fin que la Mauritanie ou le Maroc. Après un passage dans une étendue verte composée de genêts blancs non fleuris et d’autres arbustes qui font le régal des dromadaires, un nouveau cordon de dunes s’annonce. Les dunes commencent doucement à prendre de la hauteur. Un palmier dattier et des ruines d’une maison en terre croisent notre route. Nous venons de traverser une ancienne oasis.
La pause de midi finira en veillée au coin du feu. Avant de manger nous assistons à la préparation puis à la cuisson du pain. Après les interviews faites dans l’après midi par CNN, nous préparons le campement pour la nuit. Les journalistes nous quitteront le lendemain matin.


Cette nuit le ciel était voilé et le matin est moins froid qu’hier, je n’ai pas eu besoin des
gants. Nous partons sous un ciel couvert. Une courte averse agrémente la journée. Oh pas méchant tout juste de quoi coller la poussière. Les dunes augmentent tout doucement de volume, Messahoud, notre guide, et moi finissons pieds nus ce qui est plus confortable. Quoique, à la fin de l’étape, j’ai quand même mal aux pieds.

Nous installons le bivouac à la sortie d’un champ d’herbes à chameaux. Aujourd’hui, après l’averse, le ciel varie d’un bleu pastel magnifique au bleu roi éblouissant. Le vent souffle et soulève la poussière rendant l’horizon flou. J’apprécie de retrouver les dunes à pertes de vue, j’aime monter une dune en me demandant ce qu’il y a derrière. Le flemmard que je suis regrette de ne pas s’être entrainé. Les cinq heures de marches quotidiennes et continues sont dures surtout les deux dernières.


Depuis le début nous marchons plein sud en direction de la Lybie. Eh fais pas le fou, je n’ai pas mon visa moi !!!

La journée, la température est aux alentours de 17°C. C’est bon mais faut rester au soleil, il fait rapidement frais quand on est à l’ombre ou que le soleil se couche. A ce moment les polaires, bonnets et pantacourts à manches longues sont appréciés. Pour les repas, la notoriété du tour opérateur n’est pas à refaire, c’est bon et copieux.

Nous sommes au troisième jour de marche, l’ambiance dans le groupe est bonne ; nous sommes 8 avec une majorité de retraités et je suis le plus jeune. Tous sont des marcheurs et la plupart font de la montagne ; je suis le seul à avoir déjà fait du désert. Du coup je m’improvise professeur sous l’œil correcteur du guide : « Comment trouver les vents
dominants ? » « Comment mettre les chèches ? ».
Heureusement Messahoud m’apprend encore des choses : les mots d’arabe qui manquent à mon dictionnaire, la présentation de la faune et de la flore, « comment trouver le nord par nuit claire ? » réponse : en regardant la constellation d’Orion : la flèche indique toujours le nord. C’est pratique pour installer mon couchage la nuit …

Le reste de la caravane se compose de 3 chameliers et de 10 dromadaires ; la cuisine est assurée par le guide. L’agence locale est bien organisée, elle nous remet un « lot repas » composé d’une assiette inox, d’une tasse inox, d’une cuillère et d’une serviette.
Niveau hygiène c’est bien pour éviter la transmission de la turista. Nous devons la garder avec nous et c’est à nous d’assurer le lavage version nomade c'est-à-dire avec le sable, efficace comme méthode mais faut pas laisser sécher.

Comme souvent la veillée au coin du feu sera musicale grâce aux chameliers.


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: bivouac tunisien

Message par Skyrgamur le Ven 19 Fév - 17:12

wapata74 a écrit:pantacourts à manches longues sont appréciées.
Ça s'appelle un pantalon !!!


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Ven 19 Fév - 17:45

ah bon???? .... je savais pas merci pour l'info


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Ven 19 Fév - 22:39

Chouette ! Chouette ! On part se balader dans les sables tunisiens ! Chouette ! Chouette !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Sam 20 Fév - 14:12

Tout doucement nous prenons le rythme de la caravane : lever avant le soleil, rangement des chambres, petit déjeuner, chargement des dromadaires auquel je participe, environ 5h de marche, corvée de bois, préparation du bivouac, repas de midi, sieste ou balade, repas, veillée, dodo. Le tout entrecoupé de tasses de thé bien sûr.
Ce matin nous traversons un erg parsemé de roses des sables dont les plus grosses concrétions atteignent 3 m de haut. C’est le résultat de la cristallisation du gypse sous l’effet du gel, du vent et de l’eau. C’est impressionnant ce que peut faire Dame Nature.
Puis doucement les dunes reprennent le dessus ; après un champ d’herbes à chameaux nous traversons le premier reg et au milieu nous installons notre campement sur un petit erg, sous la surveillance d’un fortin de l’armée. Un léger vent trouble l’horizon, le sable est un peu plus jaune qu’au début.
Je profite de la sieste et que les autres soient en balade pour rédiger ce petit carnet ; et oui fainéant je suis, fainéant je reste. J’aime bien marcher mais point trop n’en faut.


Nouveau départ, nous continuons de traverser le reg en direction d’un puits ; nous y faisons notre toilette matinale, les montures qui n’ont rien bu depuis le départ s’abreuvent et nous remplissons les gourdes et les bidons. Nous rencontrons quelques
nomades algériens ; en Tunisie, ils n’y a plus d’indigènes nomades, tous se sont sédentarisés afin d’assurer la scolarisation de leurs enfants. Nous continuons plein sud en direction du Grand Erg Oriental et déjà les premières dunes majestueuses se profilent à l’horizon. L’approche se fait tranquillement par le reg parsemé de tas de sables qui se densifient. De petites dunes prennent le relais et enfin le Grand Erg nous ouvre ses portes. La première montée se fait en douceur. Le bivouac est installé sur le premier plateau dans le sable entre un mur de dunes à l’est et une mer de sables à l’ouest. L’endroit respire le calme et la sérénité, propice au vide de crâne. Les couchers de soleil
désertiques sont toujours aussi beau,x pendant que le ciel s’embrase, le sable jaune pâle devient orange pâle, proche de la couleur des dunes de Merzhouga (Maroc).


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Sam 20 Fév - 21:07

Dis donc, Wap'frérot, tu cachais bien tes talents de carnetiste derrière le "je sais pas faire et toi t'es là.", hein ?!?!
Lâchez-le pour une fois tout seul dans les sables, et la sieste vous le transforme en scribouillard inspiré !


Déjà tes vacances solitaires en Polynésie nous avaient offert un joli voyage (en compagnie de Mado et Gérard)...
Je ne vais plus vouloir t'emmener avec moi, mais vais te pousser à continuer tes escapades sans ta Wap'grande soeur !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: bivouac tunisien

Message par mamina le Sam 20 Fév - 23:31

Oh que oui ! super agréable ce carnet plein de jolies descriptions...
Il faut reconnaitre que le désert tunisien se prête bien à un retour sur voyage....
Et quelques photos ? on les aura peut-être à la fin ? déjà ton avatar est génial !!!

Bises à tous les deux et les autres...
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Dim 21 Fév - 15:43

Lors des derniers mètres, mes ligaments croisés internes gauches se sont fait connaitre. Afin de les préserver, demain je ralentirai ma vitesse de croisière, ça ne changera pas grand-chose dans la composition de l’ordre de marche : devant le guide et les plus entrainés (à croire qu’ils ont pris l’option « entrainement au marathon des sables »), suivi à quelques centaines de mètres des marcheurs moins entrainés et pour finir, moi, juste devant (ou derrière ça dépend des moments) la caravane. Bin ouais, je manque d’entrainement et pis je m’en fiche au moins j’ai le temps d’admirer le paysage et de toute façon je rallie toujours l’étape dans les temps impartis (zut, voilà que je parle comme coureur, maintenant ).


Les dunes du Grand Erg se succèdent, se superposent entrecoupées de plateaux de verdure magnifiques où le jaune pâle du sable se détache du ciel azur immaculé. Nous installons nos bivouacs au milieu des touffes d’herbes à chameaux permettant aux dromadaires de se nourrir. Ils déambulent de tente en tente en mâchouillant leur repas tout en vérifiant le montage des abris nocturnes. Régulièrement nous croisons des traces de vie : gerbille, gerboise, fennec, chacal, oiseaux de toutes sortes, lièvre, dromadaires, homo sapiens trekkibus.


Depuis le début je passe toutes mes nuits à la belle étoile. Malgré mon sac de couchage et 3 couvertures en laine, je ressens le froid et je suis obligé de rajouter un pull en cours de nuit. Le matin je me dépêche de ranger ma chambre pour aller me réchauffer auprès du feu de la cuisine en attendant que le petit déjeuner soit prêt. Régulièrement je suis couvert d’une fine pellicule de givre lorsque j’émerge de mon sommeil. Puis je participe au bâtage des montures ce qui a le bénéfice de finir de me réchauffer.


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Dim 21 Fév - 19:57

Psstt ! J'ai remplacé ton battage par un bâtage à mon avis plus approprié (même si je ne suis pas certaine de son existence en bon français !) : il me semble qu'il s'agissait là de bâter les camélidés et non de les battre, n'est-ce pas ?

Déjà au Maroc j'avais senti poindre une touche de sympathie chez toi pour ces gueules baveuses et puantes... ta photo avatar me plaît bien aussi ! Un wapata qui bisouille un bossu ! rire


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Mar 23 Fév - 17:24

Lors de la sieste, le guide et les chameliers font des parties endiablées de dominos. Après la corvée de bois pour le soir, ils rassemblent les bêtes pour la nuit et régulièrement leur donnent une bonne ration d’orge. Pour nous cela signifie que le thé arrive. Lors des veillées, Messahoud nous parle de son pays : son histoire, sa littérature, son désert.


Aujourd’hui c’est journée galère, mes ligaments croisés me font souffrir dès le milieu de l’étape. Les montées de dunes sont douloureuses malgré ma petite vitesse de croisière. Le guide vient à mon secours et me prend mon sac sans que je puisse refuser. D’après lui c’est juste une douleur due à la fatigue ; moi j’espère que ce n’est pas plus grave qu’une simple inflammation. Inch’Allah. Arrivé au bivouac, j’emprunte de la pommade et je bande mon genou. Par sécurité, demain je lui ferai un strap que je n’enlèverai qu’à la fin.


Ce midi, je sors mon paquet de noisettes, tout le monde est content. Du coup des poix chiches et des graines apparaissent sur la table ; le tout accompagné d’une citronnade préparée par le cuisinier. Au menu à la place de la salade quotidienne nous avons droit à des lentilles chaudes. La nuit tombe, les frontales illuminent le désert. Messahoud s’affaire en cuisine autour du feu de bois. Selon le bois qu’on trouve les flammes varient du jaune au blanc, ce qui nous fait penser à des feux de sarments dans nos vignobles. Feu sous lequel cuira, le lendemain, le pain du petit déjeuner. Pendant la préparation du repas, nos amis tunisiens refont le monde à leur façon et mes compagnons sont sous leur tente à vaquer à leur occupation quotidienne.
Et moi je continue d’écrire …..


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Mer 24 Fév - 22:29

Pendant une bonne partie de la journée, avec deux de mes compagnons nous suivons la caravane.
Et en arrivant en haut d’une dune, nous voyons des taches que nous prenons pour des étendues d’eau mais qui ne sont en fait que des roches qui ont un reflet bleu avec le soleil. En haut du cordon suivant, nous avons la surprise : la vision d’une étendue d’eau entourée d’arbres. Une fois en bas nous découvrons une oasis sans palmier mais avec des arbustes type résineux ; cela me fait penser aux petits pins ras que l’on trouve sur nos côtes maritimes.
Un vendeur de boissons est installé dans deux khaïmas et une tente traditionnelle. Ceux qui ont pris l’option ‘guide’ se tapent une heure supplémentaire de marche : perdus au milieu des dunes. Leur approche se fait par une autre dune avec un autre paysage oasien. Pendant ce temps, nous, nous sommes au bord de l’eau à déguster un petit thé. C’est la source : résurgence d’eau à 38°C légèrement salée et sulfurisée.
Après le repas nous partons en expédition balnéaire. C’est un bonheur de se jeter dedans ; la pression créée, par un col de cygne en tuyau, fait office de masseur sur les épaules et dos endoloris par une semaine de marche et de portage. C’est grisant et j’en profite à fond surtout sur mon genou encore douloureux. Nous en profitons également pour faire la vaisselle, laver le linge et les corps. Nous finissons notre moment de détente par un petit thé à la menthe.


Après une nuit venteuse, nous changeons de cap. Direction plein nord. Bon bin ce n’est pas cette fois qu’on ira dire bonjour à Kadhafi !!! Après deux jours de vent de face nous l’avons maintenant dans le dos. Avec la pratique, j’arrive un peu plus facilement à suivre la caravane, à la reconnaitre de la caravane du 2ème groupe et j’arrive moins fatigué, enfin un peu moins qu’au début. Avec le vent de sable, le repas de midi est croquant, un peu comme en Mauritanie.
Je ne sais pas ce que les chameliers ont mangé à midi car ils sont excités comme des puces : imitant les dromadaires en rut et en s’amusant dans une joute verbale.
Le soleil décline, l’air devient frais, il est temps de revêtir les tenues de soirées où les pantalons, polaires, bonnets et gants sont à l’honneur. Le feu est rallumé, les promeneurs de l’après-midi rentrent les bras chargés de bois.
Ce soir le ciel est dégagé, la nuit sera belle, la lune a dépassé le quart. Au vue des préparatifs, il semblerait que Messahoud nous prépare une surprise ; deux de mes compagnons servent de modèles en enfilant des tenues traditionnelles qui sont actuellement utilisées uniquement pour les mariages. L’un des deux enfile une djellaba blanche ornée du chèche couleur sable. L’autre enfile une superbe tenue de femme : un assortiment de rouge et de dentelles. Un collier de fines pièces dorées sculptées accroché par deux fibules orne une robe à petits carreaux, ceinturée d’une bande de coton blanc lainé, couronnée d’un foulard de velours rouge avec un liseré doré et un bandeau de pompons de laine verte. A la veillée notre guide nous expliquera le rituel du mariage tunisien.


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: bivouac tunisien

Message par mamina le Mer 24 Fév - 23:04

Quand je marche dans le désert, je reste aussi avec les chameliers....
J'ai très vite remarqué que les chameaux sont plus malins que nous.... au lieu de monter et de descendre les dunes avec du sable à mi-molet, hyper fatigant !, ils les contournent sur le sable plus tassé, plus facile d'y marcher et moins épuisant...
En plus, j'arrivais quand même à bavarder avec eux au grand dam de mes compagnons qui se demandaient comment j'avais appris l'arabe si vite ! rien que de la tchache, des gestes, des imitations et le rire !
Ton récit me redonne le goût de ce pain cuit dans le sable, des cacahuètes fraiches mais "croquantes", l'envie d'y retourner pour écouter le silence...
Merci Pàdraic
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Dim 7 Mar - 14:01


Pour moi, le lendemain est un jour « sans » comme on dit, j’ai les accus à plats et j’ai l’impression de ne pas avancer. A la pause je m’écroule lamentablement sur la dune. J’ai mal partout, je sens tous mes muscles des jambes et du dos.
Lorsque nous repartons Messahoud me prend mon sac sans que je n’aie le temps de dire quelque chose et il reste à ma vitesse une bonne partie du reste de l’étape. Ça c’est un bon guide. Je ne sais pas ce que je couve car à l’arrivée malgré la chaleur j’ai froid et j’empile mes polaires. En plus c’est la chorale dans mes intestins. Ce soir je dormirai sous la tente.



Les dunes deviennent plus petites. De temps en temps un petit reg apparait. Aujourd’hui le ciel est un bleu magnifique qui tranche bien avec le jaune du sable. Tout doucement nous quittons le Grand Erg Oriental par le nord. Après les gros cordons de dunes, les plaines sablonneuses et les petits regs reprennent tranquillement possession du paysage. Au milieu de ces plaines plusieurs plateaux rocheux, pas encore érodés, rehaussent l’horizon. Après une courte montée caillouteuse, nous arrivons sur un de ces plateaux pour découvrir un panorama grandiose où nous faisons la pause. Nous dévalons ses pentes à la façon « raquettes à neige » c'est-à-dire des grands pas en appui sur les talons pour glisser avec le sable. J’en perds une sandale et décide de finir pied nu. Descente dans laquelle j’évolue comme un gamin (j’en profite j’ai pas mal au genou). Le sol dur me rappelle qu’avec les chaussures ça fait moins mal aux pieds quand on marche.

La fin de la journée va long et interminable ; près de 6h de marche dont 1h 30 de calvaire ….
Je n’ai même pas la force d’utiliser les bâtons que l’on m’a prêtés pour soulager mon genou, je les traine. Je marche par automatisme, lancé par l’énergie cinétique de mon corps. Je rejoins finalement le bivouac avec en tête une citation de Raymond Devos :

« Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser et comme un imbécile je marche. ».


Un petit reg nous sert de bivouac ; on se trouve à proximité d’un puits traditionnel, un simple trou creusé au dessus de la nappe phréatique.


Avant dernier levé de soleil, la nuit pluvieuse rend le sable porteur. Après une succession de regs et d’ergs, nous attaquons le dernier cordon de grosses dunes. Je ralentis le pas afin d’en profiter au maximum. Depuis la plus haute crête nous apercevons un champ d’herbes à chameaux à pertes de vue. C’est la fin de notre périple sablonneux. Dans un décor de steppe mongole, nous installons notre dernier bivouac. Nous sommes entourés de touffes d’herbes de toutes tailles, on pourrait jouer à cache-cache derrière. Dernier feu de camp, dernier repas, dernière veillée sous une pleine lune magnifique. Une petite fête est improvisée, les chameliers de l’autre groupe se joignent une dernière fois à nous.


Je profite des derniers soirs pour recueillir les impressions de mes compagnons. Bien que certains trouvent que cette couleur jaune et uniforme un peu oppressante, ils sont ravis et heureux d’être venus. Tous le disent ils ont eu ce qu’ils sont venus chercher, en ont pris pleins les mirettes et ne regrettent pas la marche difficile dans le sable. Pour la plupart, la durée du séjour est idéale, ni trop longue, ni trop courte. Bref nous avons passé 11 jours inoubliables et sublimes encadrés par une équipe formidable, dynamique et joyeuse. Quelque soit le moment de la journée, nos chameliers étaient toujours de bonne humeur, blagueurs, joviaux.


Dernier levé de soleil sur les dunes, derniers regards, dernières salutations aux chameliers, derniers grains de sable. Embarquement dans les 4x4, trajet sur piste puis sur route, dur retour à la civilisation. Sur le trajet pour Djerba, nous faisons halte à Chenini, vieux village berbère en cours de restauration. Le site est étonnant tout en pierres apparentes, semi troglodytes avec des toits arrondis qui ressemblent à une succession de tôles ondulées. Sous le vent de sable, nous continuons notre route vers l’hôtel. Petites pensées pour nos chameliers qui rentrent à pied au camp de base avec le vent de face.


A peine descendu du bus, ces dames se précipitent au centre de thalasso pour prendre rendez-vous auprès des masseuses aux doigts de fée afin de se refaire une santé. Après la douche, je remets mon sac en position avion puis je file au bar siroter une bière locale. La dernière soirée est courte, je suis le premier à décoller le lendemain. Bien que je sois fatigué, je n’ai pas envie de partir, de quitter ce groupe d’amis, mes compagnons de voyages.


Il fait nuit, le réveil sonne, je veux rester couché. Je monte dans le 4x4, direction l’aéroport ; le conducteur est comme moi, il n’aime pas se lever à des heures pareilles. Nous discutons de tout et de rien histoire de ne pas nous rendormir. L’air frais me prépare au retour en terres françaises.

Enregistrement, dernières dépenses, attente, embarquement, décollage, petit déjeuner au dessus de la Méditerranée, atterrissage et me voilà de retour à la case départ.




Thanks you Ben and Mary from CCN International, pour nous avoir fait vivre les coulisses du tournage d’un reportage.

Choukrane Messahoud, Belhaceme, Ali et Fayssal pour nous avoir fait découvrir votre merveilleux désert et pour votre gentillesse, votre joie de vivre et vos veillées musicales.

Et surtout Merci à vous, mes compagnons de voyages, de m’avoir supporté pendant les nuits, de m’avoir attendu pendant la journée et de n’avoir pas ouvertement râlé sur ma non participation aux corvées de bois.

A bientôt peut être, en espérant vous recroiser sur les chemins qui parcourent cette Terre.

Inch’ Allah




_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Dim 7 Mar - 14:24

Bon, bin maintenant il ne te reste plus qu'à nous montrer des photos !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: bivouac tunisien

Message par mamina le Dim 7 Mar - 19:14

Et donnes-nous quand même des nouvelles de ton genou !
Tu aurais bien fait de faire comme ces dames et te laisser aller à un massage récupérateur !

Merci pour ce chouette carnet, cette semaine je finis le mien, promis !
avatar
Wapata

Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

Re: bivouac tunisien

Message par Wapata le Dim 7 Mar - 20:45

mon genou va très bien et il ne m'a pas re fait souffrir depuis ..... merci


_________________
Patrick / Pádraic

"Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
http://wapata74.wordpress.com/
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Dim 30 Jan - 15:17

Il ne nous a pas menti, le Wapata, il y était vraiment... et vraiment avec une équipe CNN !

clin d'oeil



_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: bivouac tunisien

Message par Skyrgamur le Dim 30 Jan - 15:34

Il a de beaux yeux gris (?) le Wapata, ça te fait quoi d'avoir un frangin "qui passe à la TV américaine" ?


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: bivouac tunisien

Message par Wapiti le Dim 30 Jan - 15:38

Skyrgamur a écrit:Il a de beaux yeux gris (?) le Wapata,
bleus, magnifiques ! la star !

Skyrgamur a écrit:ça te fait quoi d'avoir un frangin "qui passe à la TV américaine" ?
rire bien rigoler !


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
avatar
Invité
Invité

Re: bivouac tunisien

Message par Invité le Lun 31 Jan - 16:50

"Il ne nous a pas menti, le Wapata, il y était vraiment..."

On n'en doutait pas.
J'aurais trouvé encore plus drôle avec Aljazira.

Contenu sponsorisé

Re: bivouac tunisien

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 20 Juil - 22:42