Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Il était une fois......une histoire vraie

    Partagez
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Ven 2 Avr - 0:05

    Nahum Mac Leerdam est un jeune homme qui habite un pays occidentalisé et développé. Il porte bien la trentaine dans une tenue stricte, sobre et sans prétention. Empreint de son caractère, il est plus ou moins introverti comme le démontre sa façon de vivre et de s'habiller. Seules son ouverture d'esprit et une certaine culture lui permettent de comprendre les choses du monde et d'avoir une sociabilité appréciée. De son embonpoint, il n'est pas très athlétique, il maintient cependant une hygiène de vie en pratiquant un peu de sport et en tenant une alimentation équilibrée. Il pèche trop fréquement à écouter de la musique dans les moindres moments de son quotidien, ce qui fait de lui un drogué de musique. On pourrait, le considérer comme un éternel vagabond, un instable, à cause de sa tendance à quitter sporadiquement ses proches, son entourage, son travail.
    Une fois de plus il pense être emprisonné d'un mode et d'un cadre vie qui ne sont pas les siens. Ce sentant appatride, il a le besoin de bouger dans un espace à l'échelle internationale pour vivre son existence "pérégrinationnelle". C'est dans l'hémisphère sud, à des milliers de kilomètres de son point d'attache "culturel", qu'il va expérimenter et découvrir le sentiment le plus marquant de son histoire, une terrible émotion que des millions d'hommes et de femmes ont dû souffrir.

    C'est un jour de janvier que débute cet exil épisodique sur un sol chaud de GRONENHSBUJA, ville marquée de son histoire coloniale, mouvementée par des heurts ethniques. Aujourd'hui la ville est l'exemple même de la réconciliation, et montre un certain pluriculturalisme.Que se soit au niveau architectural,ou par forme de pensée, la cité se démarque de cette diversité souvent souhaitée mais aussi parfois décriée. Comme dans toutes les acropoles du monde, des édifices modernes dessinent une partie du paysage urbain. Et ici les classes sociales inferieures s'invitent dans ces alentours, si bien que des personnes pauvres vivent aux pieds de ces monstres de béton. Cette cohabitation qui n'est pas forcément dérangeante, a quand même un inconvégnient de taille : l'insécurité.

    Déjà, à l'aéroport, Nahum est averti ; il discute, dans la longue file d'attente de la douane, avec une passagère. Celle-ci le met en garde : "Parce que vous êtes un blanc, vous aurez toutes les chances d'être racketté, méfiez-vous." Le trentenaire considère ces propos à sa propre mesure. Avec l'air chaud et humide qui s'amplifie un sentiment d'angoisse retient sensiblement le jeune homme.
    Enfin il arrive à quitter l'aéroport. La navette le conduit droit à son hébergement, au fin fond des faubourgs de la ville. Il a bien monnayé ses sous contre la monnaie de singe locale, mais peu famillièrement habitué, machinalement et peut être imprudemment ou maladroitement, il exhibe la liasse de billets pour extirper la valeur du séjour pour l'hôtelier. C'est toujours marrant de voir un étranger se dépatouiller avec l'argent dont il ne connait pas encore la physionomie.

    Le lendemain, Mc Leerdam part à l'aventure dans cette jungle urbaine 10 fois plus vaste que sa ville de domicile. Un nègre, euh pardon, un chauffeur va lui faire voir du pays. Pour se déplacer mieux vaut cet engin qu'on appelle "automobile" et dont tout citadin d'une mégapole ne peut plus se séparer.
    Le schéma est classique : visite des musées, grimpette sur les plus hautes tours de la métropole et excursion sur des sites naturels pour peu qu'il y en ait. La journée est déjà terminée. Réflexion faite, il n'a eu guère de contact avec la population. Il faut avouer que Nahum ne parle pas le kranafasi, le beneled, le hasox ou le ozuolu. Tout de même, il reste ému de la visite du dramatique sanctuaire au sud de la ville, là où l'histoire retracée d'il n'y a pas plus de 30 ans, a avili, emprisonné, scarifié, torturé, occi des êtres humains dans leurs chairs et dans leurs dignités. Faut_il parfois voir ces choses pour mieux considérer la liberté et la paix ?


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Ven 2 Avr - 17:33

    Bonjour,

    Et il a fait quoi le surlendemain le timide Nahum ? Ecouté de la musique dans sa chambre ? Acheté un dico de hasox ? Gouté le pirchlodi ?

    Y'a une suite j'imagine..
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Wapiti le Ven 2 Avr - 17:36

    Bonjour Pondy

    Moi aussi j'espère qu'il y a une suite aux aventures de Nahum !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Ven 2 Avr - 17:45

    Ne vous inquiétez pas,il y a de la suite pour cette histoire

    Pas tout en même temps. Faut faire durer le suspens.


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Dim 4 Avr - 0:10

    L'éternel vagabond serait-il fou ? Le crépuscule tombe, les feux de la ville commencent à briller, la fraîcheur nocturne enveloppe tout doucement GRONENHSBUJA, des silhouettes furtives se glissent et rôdent dans les rues. Mc Leerdam n'a pas sommeil et décide à pied de se promener. Mais pourquoi donc ? Sait-il que son imprudence est la proie des malveillants ? Dès à présent des êtres aux yeux blancs brillants le matent à chaque pas et aux alentours des parcs malfamés s'installent les guet-apens, les sorciers rabouteux cogitent des conciliabules pour mieux piller et tuer leur victime.
    Oui, il sait tout ça. Mais le goût du risque est plus fort que tout. Dans le quartier qui lui est entièrement inconnu, il n'est pas question de "se balader" avec une carte ou un plan, cela aurait signé son arrêt de mort. Il se déplace en clopinant et ne regarde jamais au loin, toujours la tête baissée. De fait, son allure vagabonde lui évite d'être repéré comme un touriste..... c'est ça, le goût du risque, se jeter dans la gueule du lion et ne point se faire manger, quoique ?

    Au jour suivant, il prend une décision qui sera lourde de conséquence pour sa vie. Il décide de partir pour une contrée plus belle et plus émerveillée, pense t-il. Dans l'immense gare routière où il se trouve la vie grouille de partout. Les odeurs de restauration se mêlent à celles des étoffes, des animaux et de produits en tout genre. Nahum se sent mal à l'aise. Non pas à cause des effluves qui lui sont peu communes, mais parce qu'il a une perception d'être en minorité. A 99% les voyageurs sont noirs et hormis les guichetières des compagnies de car, la populace est démarquée de cette particularité "mélanodermique". Désesperément, son regard cherche, balaie l'espace si vaste pour apercevoir des gens de sa couleur, histoire de s'accrocher à une solidarité ethnique ou de se rassurer. Le départ en bus de première classe l'apaise, et sitôt le paysage minéral jaune-rouge défile à travers les vitres.
    STRUPILEN est à 330 km de GRONENHSBUJA. Parti tôt le matin, voici que le nordiste arrive vers midi à destination. Chemise longue sur le dos et avec son gros sac de voyage, il transpire plus qu'il ne respire. Dans la localité qui semble tristounette, il n'y a pas d'intérêt touristique. Il faut aller à plus de 40 km de là pour y voir un site remarquable. Et c'était justement là-bas que Nahum a l'intention de se rendre.
    Pour le moment, il s'empresse de trouver une auberge correcte afin de se délester de son gros barda, mais surtout pour éviter d'être repéré et pillé. Ici, le soleil cogne plus fort, et il lui faut d'amples efforts pour se rendre à 1 km au petit cottage bien sympathique tenu par une quinquagénaire autoritaire.
    Cette aubergiste tient dans un gant de fer une petite propriété hôtelière assez bien soignée, juchée sur une petite colline à travers des arbres. Le bassin qui fait office de piscine révèle l'aspect un peu désuet de l'hôtel. En fait d'hôtel, c'est un ensemble de petites chambres en cabanes disseminées un peu partout sur la colline, reliées par de petits sentiers .
    Mc Leerdam se rafraîchit et se met à l'aise dans sa chambre. Il se renseigne auprès de la tenancière pour avoir des renseignements touristiques. Malheureusement, il n'est guère possible de se rendre à quelques lieux d'intérêts depuis STRUPILEN. L'infrastructure des transports étant presqu'inexistante et le temps qu'a décidé d'attribuer Mc Leerdam dans cette région est insuffisant. Le séjour dans cette bourgade aura été inutile.


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Wapiti le Dim 4 Avr - 10:33

    Mais quel casse-coup ce Nahum ! Tient-il si peu à la vie ??!!
    Et que va-t-il faire dans ce bled paumé ??
    ...


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Dim 4 Avr - 15:46

    "STRUPILEN est à 330 km de GRONENHSBUJA. Parti tôt le matin, voici que le nordiste arrive vers midi à destination"

    A quelle heure est-il parti ? Va vachement vite le car sur les routes défonçées du pays.

    Me fait penser à un bouquin dont j'ai bien entendu perdu le titre. C'est l'histoire d'un type qui part "se vider" la tête dans un pays d'Europe. Il va d'inquiétudes en désenchantements, s'imagine aventurier aventureux, bref loupe ses vacances...

    Nahum l'intrépide anxieux va t-il enfin se restaurer, il ne fait que rouler, se balader et se reposer. L'a pas trouver un Maquedo ?
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Lilie le Lun 5 Avr - 19:15

    Salut Imanu (oui, bon, hein!),

    Jamais voulu aller a Gronenhsbuja et alentours, et l'histoire de Mc Leerdam jusqu'a present est une de plus qui me conforte dans mes idees... la tete dans les souliers pour me ballader, tres peu pour moi... Mais quand meme... La suite!

    Lilie
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Mar 6 Avr - 14:49

    200 darn, c'est ce qu'il a dans sa poche. Pour tuer le temps, car ici il n'y a plus rien à faire, il se rend au centre-ville acheter des vivres. En fait, il ne fait que se procurer une bouteille d'eau pour étancher sa soif. Très vite, il barraude, traîne à nouveau au fil des heures dans les rues sales de STRUPILEN. Bien vite, au fur et à mesure de l'éloignement du centre, le quartier s'appauvrit. Les passants ne sont plus que les autochtones. Il n'y a bientôt plus de "gens civilisé". L'ombre des ghettos se ressent. Oh bien sûr, il y a toujours des cris d'enfants qui jouent par çi par là, des chiens qui aboient, déjà des regards inquisiteurs surveillent. Mais il est trop tard, Nahum sait qu'il vient de faire une grave erreur, il s'est engagé dans un traquenard. Cela fait déjà maintenant plus de 5 minutes qu'un groupe l'a repéré. Ses mains sont moites, son coeur bat très fort.Il cherche un moyen de détourner l'attention des ravisseurs en voulant se cacher quelque part. En vain, les regards se font de plus en plus oppressants et Mc Leerdam tente de dissimuler sa terreur. Il rebrousse le chemin que déjà un premier individu le bouscule. Cette distraction n'est que le signe de l'attaque: pas le temps de se relever, Nahum est encerclé par 4 complices. Relevé, il a en face de lui un gaillard menaçant. A la vue de son couteau d'une lame de bien de 10 cm, l'effroi lui glace le sang. Le visage du truand se pervertit d'un seul coup en une face de monstre. Tenu en respect par le poignard, il est fouillé de partout par les 4 ravisseurs. Il ne peut rien faire. Une clé d'hôtel, des lunettes, une montre et quelque darn, c'est tout ce qu'il a dans son pantalon. En 30 secondes les brigands ne lui auront volé QUE 196 darn. Une bagatelle. Tout le reste de la marchandise n'a point interessé les voyous.
    Si il n'a aucune blessure physique, il n'en reste pas moins choqué. Au dessus de tout cela, son amour propre est très affecté : se faire racketter en pleine rue, en plein soleil et aux yeux de tous les habitants, il y a de quoi être humilié. La peur au ventre, "Mac" comme on le surnomme parfois, rentre à petit pas à son hôtel.
    Jusqu'à son départ pour DRABUN, Nahum ne quittera plus son logement, se cantonnant à patauger dans "la piscine" où flottent depuis longtemps des pétales de fleurs et des feuilles mortes. Cette activité bien monotone a peut être le mérite d'impressionner les autres clients noirs. Dans sa vigueur, Nahum nage inlassablement pendant des heures sans s'arrêter, démontrant sa force physique et son endurance. D'ailleurs, l'effet ne tarde pas à se révéler. Les jolies minettes à la couleur chocolat l'accompagnent dans le bassin d'eau, sans doute pour mieux observer Nahum.
    Vingt quatre plus tard, toujours sous une chappe de plomb, Mac est dans la salle d'attente d'une compagnie routière. Jusqu'à la dernière minute il ne quitte plus son siège et attend avec impatience le bus qui le ramènera à GRONENHSBUJA. Le trajet ne dure que 5 heures. A GRONENHSBUJA, il prend la correspondance pour DRABUN sans sortir du terminal routier. Dans le grand hall, il se sent soudainement petit. Ses 88 kg ne pèsent plus grand chose face à cette foule bruyante, imposante et presque unicolorisée. 4 heures de souffrance à attendre le prochain car, 4 heures d'oppression, tant le traumatisme qu'il a vécu est omniprésent. Pourtant, Nahum est bien dans un lieu public, il ne devrait pas avoir peur.
    Il a le sentiment qu'avaient aparavant ces pauvres premiers immigrés qui sont entrés dans les pays occidentalisés. Vous savez, ces gens à qui on n'avait rien demandé, et qui ont été sollicités par des gouvernements ponantais pour pallier leur problème de main d'oeuvre durant le siècle dernier ? Ces gens là, qui ne parlaient pas la langue, arrivaient sur un sol étranger et tenaient une phobie des hommes blancs, à cause d'un passé d'asservissement et d'esclavage. Nahum comprend aussitôt la crainte qu'avaient ses milliers d'hommes et de femmes qui étaient venus dans son pays. Pour eux, l'inconnu était leur frayeur quotidienne.


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Mer 7 Avr - 16:18

    Comment Nahum, le timoré, arborant la couleur des forcément nantis aurait-il pu ne pas être détroussé quand Imana...son copain a pour devise "Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y succomber". Ils ont appliqué !
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Mer 7 Avr - 16:29

    pondy a écrit: quand Imana...son copain

    Qu'est ce qui te faire dire que c'est son copain?
    Il n'y a aucune allusion de relation entre imanachnuelohim et Nahum.


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Mer 7 Avr - 16:34

    Euh, je précise : son créateur
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Wapiti le Jeu 8 Avr - 18:41

    pondy a écrit:Comment Nahum, le timoré, arborant la couleur des forcément nantis aurait-il pu ne pas être détroussé quand Imana...son copain a pour devise "Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y succomber". Ils ont appliqué !
    Excellent, Pondy !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Jeu 8 Avr - 19:22

    Décidément,vous ne comprenez pas grand chose au voyage !


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Ven 9 Avr - 23:10

    550 km sépare les 2 villes. Le voyage se fait de nuit. Mac est à l'étroit à son siège : son voisin est un garçon de bien de 300 livres, victime du syndrome de malnutrition. Son air bon-enfant inspire confiance et dans un élan d'altruisme envers les touristes il engage la conversation avec Nahum. Il fut surpris de savoir que Mac ne travaille pas en ce moment et qu'il réussisse à voyager jusqu'au bout de la terre. C'est bien une des seules occasion où Nahum peut dialoguer.

    Tôt le matin, Nahum se repose dans sa plus belle chambre d'hôtel lors de cet exil épisodique. Difficilement, il a réussi à trouver un taxi qui l'a amené de la gare routière de DRABUN à son "caravansérail".
    Encore plus que GRONENHSBUJA, la ville souffre gravement de criminalité. Il convient à l'hôtelier d'informer Nahum des zones à proscrire en évitant de s'aventurer seul et surtout, à pied. Sur un plan détaillé que lui donne le patron, sont hachurés tous les quartiers dangereux avec la mention " NO GO" écrite en rouge.
    En ce premier jour, Mac visite le port pollué. Aux quais sont amarrés presqu'une dizaine de remorqueurs, ces mastodontes des mers dépeignent le décor portuaire avec quelques voiliers ancrés. Sur le rivage, une bien jolie boutique brossée de couleurs vives où Nahum vient d'acheter un souvenir tribal : un magnifique oeuf d'autruche peint et verni avec son petit piedestal sculpté en bois.

    La ville n'est guère interessante, sauf peut être le marché, mais là Nahum ne veut pas y aller. C'est curieux ?
    C'est d'autant plus curieux que le lendemain il est à nouveau attiré par le danger. Il n'est pas sadique, mais il veut découvrir l'autre curiosité de la municipalité : un parc d'attraction. Mais voilà, pour s'y rendre, il faut traverser une zone de "No man's land" au sud de la ville. Il n'a pas beaucoup de sous, et si il veut en garder pour l'entrée, il n' a qu'un moyen.
    Il est midi, la rue qui relie le centre ville au parc fait bien 2 kilomètres de long. A cette heure-ci, il y a peu de voiture et les escrocs affamés n'attendent qu'une chose. Nul besoin d'exprimer qu'une atmosphère de mort faseye sur l'artère qui "semble" déserte. Tout se passe à travers les persiennes des boutiques et des taudis. La drogue et le tabac se marchandent, et avec l'alcool, les truands deviennent incontrôlables.
    Pourtant, cette fois-ci, Nahum n'a absolument pas de crainte. De confession évangélique, il a une foi persistante dans son Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Ainsi donc, il commence à silloner la rue avec ses propos à la bouche :

    "L'Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien.
    Il me fait reposer dans de verts pâturages,
    Il me conduit près des eaux paisibles,
    Il restaure mon âme,
    Il me conduit dans les sentiers de la justice,
    A cause de l'honneur de son nom.
    Quand je marche dans l'ombre de la vallée de la mort,
    Je ne craindrai aucun mal car tu es avec moi,
    Ta houlette et ton bâton me rassure
    Tu dresses devant moi une table en face de mes adversaires,
    Tu oins d'huile ma tête et ma coupe déborde.
    Oui le bonheur et la grâce m'accompagneront,
    Tous les jours de ma vie.
    J'habiterai dans la maison de l'Eternel,
    Jusqu'à la fin de mes jours."

    A cet instant précis une bulle de protection, un bouclier inébranlable immatériel, entoure Nahum. La perception est très difficile à exprimer. Mais concrètement, une assurance sereine le saisit comme si il n'avait absolument rien à redouter. C'est une sensation très agréable .
    Arrivé à sa destination, il découvre que le parc s'est créé autour d'une épave de bateau échouée dans un ban de sable. Sur environ 10 hectares, une multitude de bosquets, rus, cascades, et pièces d'eau composent harmonieusement ce parc pédagogique. Le navire sustenté, un restaurant, un aquarium et un vivarium occupent le géant des mers.
     
    ****************************************************************************************************


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Mar 13 Avr - 0:14

    A une allure de sénateur, le bus descend encore plus au sud. Dans la nuit noire, les lumières des veilleuses bleues-violettes reflètent sur les vitres. Depuis 6 heures, Nahum siège à l'arrière de l'autocar pour THE TAZEIB POLAR. Le dandinement du véhicule l'empêche de dormir. D'autant plus que la place est étroite. Comme d'habitude le bus est bondé et les arrêts sont fréquents pour embarquer ou débarquer les passagers. Très certainement les soutes à bagage sont pleines et les impedimentas des voyageurs occupent l'allée centrale. Malgré tout cela, il ne fait pas très chaud dans l'habitacle. Chacun ronfle, tournicote, tousse et "reronfle" pour essayer de trouver le sommeil. Nahum ne dort toujours pas. Les odeurs des corps blacks et moites suintent davantage, Mac à l'impression que la carlingue du bus est plus étroite qu'au départ. La paranoïa le guette, le fait douter et il suspiçionne qui voudrait le déposséder. Le trajet lui paraît si interminable (550 km rappelons le) qu'il finit par trouver un peu de repos.

    Aux lueurs orangées de l'aurore, THE TAZEIB POLAR s'offre à lui comme une récompense bien méritée. La ville blanche sur une colline domine l'immense bleu-marine de l'océan. De taille humaine, elle représente la ville chic du pays. C'est sans doute la plus belle ville que Nahum ait visitée et qu'il aura du mal à quitter.
    La fatigue disparaît, les inquiétudes aussi. L'air marin vivifiant donne une seconde jeunesse à Mac. Il ne se rend pas compte que le soleil frappe et la lumière est si intense qu'elle pâlit les façades des maisons. Le vent souffle légèrement sur le littoral et les vagues font des petits rouleaux bien asymétriques. Il y a belle lurette que Mac a déposé ses affaires dans un beau petit hôtel avec une vue imprenable, pour qu'on puisse l'apercevoir en train courir vers le centre ville. Il a un gros livre dans ses mains, celui qu'on appelle "bible du voyageur" et qui probablement est un guide de voyage. A le voir gambader, il a dû glaner une information capitale, un attrait touristique qui nécessitait son dépèchement.
    En début d'après-midi, il s'éloigne de la ville toujours à pied. Il remonte la colline avec une misérable bouteille d'eau à la main et s'engage dans un chemin peu fréquenté dans la nature. Les mirages flottent sur l'asphalte et Nahum ignore encore combien de temps va t-il marcher pour se rendre à sa destination. Une usine désaffectée passe à ses côtés, des terrains en friche aussi ,et les sinuosités de la petite route l'empêchent d'observer le point final. Il fait beaucoup trop chaud, et pendant un court instant, Mac se demande s'il ne doit pas faire demi tour. Sans couvre-chef, il risque l'insolation. Une voiture de patrouille passe et dans un élan de bonté, le policier s'arrête pour l'emmener là où Nahum le désire. 2,61 km plus loin, Nahum atterrit dans un endroit tout isolé. Le musée dans lequel il veut se rendre fait grise mine. Pas un visiteur, pas de guichetier pour l'accueillir et le petit musée ressemble plus à un hangar d'avion qu'à autre chose.
    Même s'il s'agit d'aviation, Nahum avait pensé des lieux mieux tenus. Mais qu'importe, ce n'est pas le contenant qui importe, c'est le contenu.
    Le tour est vite fait, 3-4 avions datant des années 40, un mirage, quelques mannequins d'hôtesses et de pilotes, le tout présenté par des pancartes retraçant les anecdotes des aéronefs, et voilà un bien triste coup d'oeil sur ce musée. Caché derrière les ateliers, un avion tout en bois est en restauration (depuis sans doute fort longtemps). A la bonne charité des visiteurs, les bénévoles attendent les fonds globaux pour retaper ce vieux coucou.
    Enfin, en sortie de la propriété, une curiosité qui mérite d'être citée : Le Krifimoselim. C'est un prototype d'avion qui devait voler sur la mer et qui en fait n'a jamais pû fonctionner, faute de ne supporter aucune vague !

    L'horizon rougit et Nahum également. Les brûlures l'incommodent désagréablement, si bien que la peau ne peut même pas supporter l'eau sans que Mac ait des maux de tête. Le soir venu, il ne tarde pas à aller se coucher pour tenter de dormir.
    Le lendemain est une vraie galère. Malgré sa casquette qu'il vient d'acheter, la chaleur martyrise sa tête.Il ne peut tenir au soleil plus de 10 minutes. S'il veut poursuivre sa visite, il est contraint de longer les murs pour gagner un maximum d'ombre. C'est un comble pour lui que de se réfugier dans des musées ou salle d'expositions. Même le Delphinarium dans lequel il se trouve ne peut allèger ses douleurs. Il ne lui reste plus qu'à s'abriter au Casino de THE TAZEIB POLAR.


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Wapiti le Mar 13 Avr - 10:08

    Pauvre Nahum, il prend donc bien tous les risques, touchent du doigt tous les dangers !
    Mais... jusqu'où ira-t-il dans cette quête de l'aventure ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Mar 13 Avr - 16:16

    Salut,

    "L'air marin vivifiant donne une seconde jeunesse à Mac"Ah bon ? J'croyais qu'il avait trente ans. Peut-être est-ce déjà vieux alors !

    Ce type est quand même un vrai mollasson, l'avait qu'à pas partir vers l'inconnu comme ça, l'avait qu'à apprendre à se connaître en premier et il a du boulot même avec le Christ qui lui donne un brin de courage.

    C'est pas le Krifimoselim qui n'aime pas les vagues, c'est lui. Non mais... il est agaçant ton Nahum, on a envie de lui botter les fesses. Un peu chochotte, un peu gnagnan, diable, file lui un Mars...

    P'têtre que ça va s'arranger..
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Mar 13 Avr - 16:51

    pondy a écrit:

    Ce type est quand même un vrai mollasson, l'avait qu'à pas partir vers l'inconnu comme ça, l'avait qu'à apprendre à se connaître en premier
    . il est agaçant ton Nahum, on a envie de lui botter les fesses. Un peu chochotte, un peu gnagnan,
    Ne vois-tu pas en lui le "voyageur aventureux" que tu as su bien décrire au Véfistan ?
    Faut donc pas s'étonner qu'il soit 1 fois,si aventureux que ça. Et pour tout dire,c'est cela ,le voyage !!!
    ( au passage trop génial tes descriptions de voyageurs-voyageuses sur VF [désolé Wap si je fais allusion à ce forum arbitraire] ,j'aimerais en dire davantage,mais je ne peux pas....)


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Mar 13 Avr - 17:12

    Beuh, non, je ne le trouve ni aventureux, ni aventurier, simplement très peureux et pas trés glorieux, c'est justement pour ça que je le suis pas à pas, ça change des "gros-fiers-à-bras" qui ont tout vu, tout conquis, qui savent tout mieux que les autres.
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Mar 13 Avr - 17:16

    pondy a écrit: ça change des "gros-fiers-à-bras" qui ont tout vu, tout conquis, qui savent tout mieux que les autres.
    On est bien d'accord,ensemble .


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Mar 13 Avr - 17:26

    Y'a quand même un truc qui est bizarre, je te l'ai déjà dit : il ne mange jamais cet homme ? Doit être efflanqué après ces jours de voyage. Pas de turista ? rien ? De petites brûlures seulement. Des cloques j'espère, enfin quèque chose qui le fait souffrir dans sa chair plus que dans sa tête. C'est pas un pur esprit. Tu pourrais développer non ?
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Lilie le Mer 14 Avr - 23:16

    Ca y est, il a gueri ses brulures le Nahum?...

    Lilie
    avatar
    imanachnuelohim

    Localisation : En ville de 'la Maison du Moulin'

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par imanachnuelohim le Dim 18 Avr - 1:04

    NANKSY est une bourgade à 190 km à l'ouest de THE TAZEIB POLAR. Cette minuscule localité a été très longtemps connue des compagnies d'assurances maritimes. De la mer, NANSKY est accessible par une passe bordée de falaise et qui débouche sur une magnifique rade. Certains bateaux restaient parfois longtemps coincés dans la baie de NANSKY par les intempéries. En effet dans les années 20, certains bâtiments s'échouaient ici afin de toucher les assurances. Depuis cette période d'abus....plus d'assurance !
    Le coin reste très beau. C'est une occasion pour Mac de gravir en vélo la colline qui surplombe la mer. De là, il découvre une mosaïque vert-émeraude de la baie à 100 m de haut. En contre-bas, les vagues frappent les récifs, faisant ainsi naître l'écume à l'odeur iodée. Pour passer de l'autre côté de la passe, Nahum est obligé de contourner toute la baie avec la ville, non sans danger. Car l'incivilité routière existe bel et bien. Un gros 40 tonnes file à 30 cm de lui, manquant de faire tomber Mac de son cycle. A quoi bon crier des insultes, le chauffard n'aurait rien entendu !! Finalement, il arrive sur l'autre rive de la passe et découvre une immense plage de sable blanc, interdite à la baignade.
    2 jours plus tard, rendez-vous est pris pour la dernière étape de Mr Mac Leerdam : La ville au bout du monde !!
    Nahum n'est pas mécontent que se finisse tout doucement ce périple dont il a tant appris et tant vécu. Malgré un traumatisme émotionnel qui le marquera à vie, il comprend ce qu'est être dans un monde où l'on est différent, être un homme ou une femme qui a peur parce qu'on ne connait pas la société dans laquelle on progresse.
    WANCOPT est la grand ville du sud. Surplombée d'une montagne gigantesque, elle s'ouvre sur le monde par son port tout en rappelant qu'au large, à peine à plus de 10 km, une île abrite une des prisons qui était les plus redoutables du pays. WANCOPT bénéficie d'un climat presque mediterranéen, ce qui permet à Mac de respirer et de se sentir plus à l'aise. Beaucoup d'étrangers viennent s'établir dans cette conurbation, ce qui en fait sans doute la ville la plus cosmopolite. Mais l'attrait touristique, c'est ce sommet à plus de 1043 m. Certes ce n'est pas une altitude élevée, mais quand on l'observe depuis le niveau de la mer, elle devient un monument gigantesque de la nature. C'est un "challenge" que de le gravir ; c'est pour cela qu'un téléférique a été construit pour permettre à ceux qui en sont incapables de la gravir moyennant une somme exorbitante. Rappelons une fois de plus que bien des invertébrés (préférés des femmes) sont des arachnides dangereuses et que des serpents non moins intentionnés abritent leur écosystème sur cette montagne. Pour les plus courageux, le sentier est balisé ; il faut prévoir plus de 2h30 pour escalader cette "table montagne ", comme ils l'appellent, et s'attendre à affronter une gorge de 60 à 70 % !! Nahum la gravira en 1 heure et 45 minutes. Pour cette fois, il a bien prévu 2 bouteilles d'eau, mais le vent qui souffle fort l'accueille froidement en haut du sommet. Même si la vue récompense son exploit sportif, Nahum ne reste pas plus de 30 minutes car déjà son corps se refroidit et il a peur de ne plus pouvoir descendre. Encore un petit coup d'oeil sur la tête de lion, l'autre petite résurgence montagneuse de la ville que l'on peut observer de "la montagne table", et Mac dévale le sentier tortueux non sans oublier de faire quelques clichés souvenirs du panorama de WANCOPT.
    On passe sur les musées et autres forts que Nahum a visités la veille. La banalité historique n'a d'intérêt que pour ceux qui aiment cette science, comme Mac. Lui, il se plaît à découvrir des noms, des faits pour mieux les relater à ses amis. Histoire d'épater la galerie.
    Somme toute, avant de regagner le lendemain GRONENHSBUJA, il reste à voir un petit paradis, une merveille classée comme l'un des 10 jardins les plus beaux du monde. Construit sur les flans de "la montagne table", le jardin SCHONBRESTIK est un immense parc sillonné de petites allées, faisant découvrir une multitude de massifs et fourrés floraux, de petits plans d'eaux avec leurs chutes ainsi que des arbres tropicaux plantés dans une pelouse jaune dorée tondue au millimètre. Ce hâvre de paix, bien qu'il soit un peu en retrait de la ville, est le lieu idéal pour observer, au soir, les rais du soleil caresser la verdure automnale. La luminosité ne se fait pas intense, et le rayonnenent de lumière adoucit l'atmosphère de ce jardin d'Eden où des oiseaux chantent encore secrètement un plaisir suave.
    Quel déchirement Nahum a de partir déjà de ce lieu si mirifique, alors qu'il n'a eu que quelques heures pour en profiter !


    _________________
    Il n'y a pas d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé,de celui qui a changé 20 fois la forme de sa pensée et de sa vie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Invité le Ven 23 Avr - 16:15

    Et alors ? C'est tout ? Point final ?

    Etrange Nahum dépourvu d'émotion. T'as pas envie de lui donner plus de consistance ?

    Etrange pays où les habitants semblent invisibles ou si peu présents.

    "Pour cette fois,il a bien prévu 2 bouteilles d'eau,mais le vent qui souffle fort l'accueille froidement en haut du sommet.../..."
    Trop grande quantité ? pas assez ? un café chaud suffisait ?

    Wancopt ? C'est un peu Marseille ? Tu pourrais parler de l'ambiance etc...

    Bref, je reste quand même sur ma faim. J'attendais tout au long de ma lecture un virage autre que celui de la route, plus de champ, plus de profondeur...

    Au revoir Nahum.

    Contenu sponsorisé

    Re: Il était une fois......une histoire vraie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Mai - 10:19