Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Vovonne

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vovonne

    Message par Invité le Ven 14 Sep - 10:36

    Toujours aussi truculents ces textes ! top !

    Merci de nous les concocter quotidiennement avec un plaisir non dissimulé !
    Et avec cette pointe d'espièglerie qui semble drôlement caractériser cette mystérieuse Han!! Dame Vovonne ! clin d'oeil

    Continue... Ne t'arrête surtout pas... Car on s'en délecte ! sourire

    Et prend bien garde au "Pigeon" !
    Car sans surveillance, il pourrait bien lui prendre l'envie de s'envoler !!! rire

    Un "farci" qui se payerait alors le luxe de te faire une bonne... Farce !!! mort de rire !
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Mar 18 Sep - 12:19



    On croit toujours que les frênes poussent bien droits et c'est pas toujours vrai, les nôtres qui entourent l'étang se voûtent comme moi. Je m'en suis aperçue quand je me regardais de profil dans la glace de l'armoire, ce matin. Je rentrai mon ventre qui ne voulait rien entendre et j'ai vu que mon dos était ployé en haut vers le cou.
    Je me suis redressée très fort et c'était pareil. Mon dos fait une bosse et mon ventre en fait une autre. C'est comme ça quand on devient vieux, on devient rempli de bosses, sur le corps et, dans le cœur, ce sont des bosses qu'on ne voit pas et qu'on cache soigneusement.

    On parle pas beaucoup des choses du cœur à la campagne. Les cultivateurs sont des gens silencieux et modestes parce qu'on sait qu'avec la nature on gagne pas toujours, qu'elle décide pour nous et c'est pour ça qu'on est pas vaniteux.
    Mais on sait rouspéter et quand, en haut, on dépense nos sous en nous disant que c'est pour notre bien, on n'est pas d'accord.

    Les pauvres, comme ils n'ont pas de sous, ils ne pensent qu'à ça, alors que les riches, ils ont pas besoin d'y penser et ils peuvent dire que l'argent ça fait pas tout. Ils peuvent penser à l'agriculture biologique et se soigner avec des médecins qui sont pas remboursés. Les médecins des granules et des plantes. Nous autres, on n'a pas de choix.

    Le président des états-unis, l'homme qui est si beau, il disait : « yes, we can » et même si je sais pas l'anglais, j'avais comme tout le monde compris. Celui de chez nous, il dit « yes, we taxe » et j'ai aussi bien compris.

    On nous dit que le gaz augmente de 2 % et on nous dit pas que cet été ça a déjà augmenté pareil. Ca fait 4 % en deux mois. Heureusement que j'ai une cocotte-minute où ça cuit plus vite que dans ma cocotte en fonte.

    On nous dit que nous les retraités on va payer plus de taxes parce qu'on est privilégié. Je dis pas merci. Les vieux, je crois qu'ils aiment pas là-haut et j'espère qu'on va rester en forme longtemps sinon on n'aura le droit de mourir dans la dignité. Chic alors. Je dirais à Félix : « dis Félix, donne moi le verre de poison, c'est temps que je dégage le plancher ».

    On dit aux parents que pour faire garder les enfants, ça coûtera plus cher. On en a parlé avec la femme de Willy qui gardent deux meniots. Elle a dit qu'elle ferait des heures déclarées et toutes les autres au noir. Je comprends.

    Et je crois que ceux au pouvoir, ils veulent des gens pas instruits parce quand on est tous pauvres on ferme notre bouche, on peut pas aller faire des études. C'est pas moral je crois.

    Mais eux, ils font des observatoires pour nous regarder frétiller sur la berge en cherchant de l'air.

    Si ils croient qu'on gobe tout et qu'en parlant des futures lois sur les mariages pour tous, le vote pour tous on oublie le reste, plus important, comme les ouvriers des usines qui ferment et que l'état s'en moque, les gens qu'ont pas de travail et les dettes énormes de notre pays, ils font des mauvais calcul, au sommet.

    Je vais arrêter le gaz sous la cocotte minute, la blanquette est cuite.



    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Vovonne

    Message par mamina le Mar 18 Sep - 15:31


    Ravie de te retrouver Vovonne ; je viens de rattraper 15 jours de lecture...

    Toujours aussi en verve même si je te préfère en Vovonne normale qu'en Vovonne de combat... parce-que le combat ça fait belle lurette qu'il fallait le commencer et en plus pire il me semble ! à chacun ses préférences ! sourire

    petit cadeau :

    (\/)
    (°°)
    C(")(") il s'appelle Désir
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Vovonne

    Message par Skyrgamur le Mar 18 Sep - 15:33

    Il est mignon ton p'tit lapin Mamina top !


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Vovonne

    Message par Lilie le Mar 18 Sep - 19:32


    petit cadeau :

    (\/)
    (°°)
    C(")(") il s'appelle Désir


    Han!! Nous voila avec une Mamina de combat! clin d'oeil


    Lilie
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Mer 19 Sep - 14:06



    La voisine elle dit que quand le pouvoir politique est faible, c'est le sociétal qui prend le relais pour noyer le poisson et que je dois arrêter de me faire un ulcère. C'est facile pour elle qui, du moment qu'elle a ses livres et son jazz, se fiche comme d'une guigne du monde dans lequel elle vit.
    Faut dire qu'elle a des éclipses dans sa tête alors ça aide.

    Mais moi, je vais bien et me taire, c'est approuvé. Donc, je parle. Façon de dire, j'écris et ça dérange personne.

    Je pourrais faire une manifestation pour la paix dans ma rue et même si le ridicule ne tue jamais, ça servirait à rien puisqu'il y a trois maisons dans ma rue dont une sans personne dedans. Y'a bien une deuxième rue dans mon village et on pourrait manifester à, disons dix personnes.
    Mais faudrait qu'un journaliste nous voit manifester, ça serait bien, sauf que ces remplisseurs de papier, viennent jamais par chez nous qu'on est le trou du cul du monde et que la paix, ça fait pas vendre. C'est la guerre qui excite les gens, je crois.

    J'en dis même des gros mots alors que je suis très polie, c'est dire comme je suis cramboulis.
    Ils sont si gauches ceux qui nous dirigent, si gauches qu'ils sont bancals.

    Avant c'était pareil faut dire, parce que le pouvoir, ça rend les hommes fous et le pouvoir de nos jours, c'est fait avec les sondages. Les sondages qui mesurent le degré de contentement des gens et quand les gens sont pas contents, ça se voit dans les courbes qui descendent.
    C'est incroyable de se dire qu'on prend la température de, disons mille personnes et que le pays s'alignent sur la fièvre qui s'affiche. Le pays et ceux qui gouvernent.
    Y doit se dire le chef : « oulala, ça va mal, attends, je vais lancer l'idée du vote des étrangers, ça va les occuper un moment, je suis fort pour détourner l'attention de la crise. Et tous les zozos du papier et de la télé et de la radio, ils foncent dedans et blablabla.

    Je suis pas dupe, je sais lire le journal et je me rends bien compte.
    Tout le monde attend le changement mais dans l'agenda c'est écrit dans deux ans et faut du grain à moudre d'ici là. D'ailleurs en parlant de grain, je me suis trompée en faisant mes commissions. J'ai acheté du café en grain et pas du moulu. Carte noire, un café nommé désir. Huhu que je ris toute seule.

    Mais quand même c'est vrai, c'est du café en grain que j'ai acheté, alors j'ai ressorti le moulin, et je le bloque entre mes cuisses et crrr-crrr, je mouds, ça me rappelle l'ancien temps.




    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Vovonne

    Message par mamina le Mer 19 Sep - 15:08


    bravo bravo

    et plein de bises !
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Vovonne

    Message par Lilie le Mer 19 Sep - 21:07

    Vovonne a écrit:

    (...) viennent jamais par chez nous qu'on est le trou du cul du monde (...)





    Regarde Vovonne, une photo prise pas loin de chez toi. clin d'oeil






    Carte noire, un café nommé désir. Huhu que je ris toute seule.

    Je ne comprend plus rien: c'est pas ton lapin qui s'appelle Desir? pensif


    Lilie


    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Jeu 20 Sep - 11:51



    J'ai jamais entendu parler de ce magazine dont tout le monde parle en ce moment.
    Faut dire que chez le buraliste du bourg, il y a pas beaucoup de choix. C'est plus gala, voici et femme actuelle et le closer des nénés qui sont sur les présentoirs et en ce moment avec les magazines de chasse juste à côté des cartouches en vitrine.

    Il paraît que c'est un spécialiste des caricatures et que c'est un magazine rouge. Il se moque de toutes les religions, ils disent à la radio et que dans ce numéro il se moque du dieu des musulmans.
    Et que les musulmans sont si furieux que dans beaucoup de pays, nous avons fermé nos écoles et protégés les endroits importants et que chez nous, ils veulent se rassembler pour dire qu'ils sont furieux.

    Je croyais que quand on a la foi en Dieu on était tolérant et vlan, je me rends compte que mes belles idées tombent les unes derrière les autres.

    Surtout, quand même, ce qui est important c'est que la presse, elle puisse rester toujours libre, sinon, ça fera comme chez les russes et l'histoire des chanteuses. Ca serait comment un pays où on peut pas parler, écrire ou chanter ce qu'on a envie ? Je suis pas beaucoup allée à l'école mais j'ai appris des mots et leur sens comme dictature, nazisme, stalinisme, tous ces mots qui tuent et obligent le silence aux gens.

    Moi, j'habite dans un pays laïc et je dis qu'on peut prier, fumer des cigarettes, faire l'amour, chez soi, bien tranquillement et comme ça, ça gênera personne et que la rue c'est la république.
    Et je dis aussi, que chacun a le droit de croire ce qu'il veut et je dis aussi aux femmes qui portent des grandes tentes noires dans certains pays et qui sont malheureuses de ça, de continuer à lutter pour être des femmes libres et que nos jeunes bécasses qui font pareil chez nous, elles iraient vivre là-bas, à mon avis, elles seraient pas heureuses.

    Nous au village sommes presque tous chrétiens et souvent on entend les horribles histoires qui arrivent aux chrétiens dans le monde et même dans notre pays quand les cimetières sont abîmés et les églises souillées. On ne dit rien et pire ça n’intéresse personne parce que depuis le temps qu'on les laisse croire que les catholiques sont tous des retardataires coincés, qu'ils aiment les petits enfants et tout et tout, on est mal vu, alors on se tait et c'est tout.
    On pourrait croire qu'on cède pas à la provocation mais c'est pas ça. On cède devant l'humiliation.

    Au village, on n'a pas de musulmans, que des hollandais et des parisiens alors peut-être que je peux pas vraiment comprendre le bruit et la fureur des grandes villes, mais je m'aperçois que les gens ont peur et c'est pas bon la peur, parce que ça fait la rage et ça saccage les esprits et les cœurs.

    Faudrait quand même pas oublier que malgré la crise financière, la crise de nerf, la crise de foi et de foie, nous sommes tous riches en humanité.

    Je suis fatiguée et j'ai les yeux au fond du couloir alors je vais faire ma sieste.


    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Ven 21 Sep - 10:42



    Je me demande bien pourquoi tout est fait pour que les gens ils aient peur.
    Peut-être que c'est pour les rendre soumis ou pour qu'ils bénissent ceux d'en haut, les politiciens qui les protègent si bien.
    Moi je sais pas, mais c'est incroyable de voir comme chaque jour où donne des informations qui inquiètent les gens. La guerre, les émeutes, la santé.

    Alors, on nous montre des rats avec des grosseurs affreuses et on nous dit « voyez braves gens, vous allez mourir ».
    On nous dit pas que monsanto a réussi l'épouvantable exploit d'avoir le monopole de la reproduction, du vivant, alors que c'était le premier producteur de mort avec ses pesticides et ses produits pour tuer les mauvaises herbes.
    Les semences, ce sont ces petites graines parfaitement gratuites que tous les agriculteurs connaissent depuis toujours.

    Les fermiers, au début ont pensé que c'était formidable d'avoir des cultures qui n'auraient pas de maladies et on nous a bien caché qu'il faudrait en racheter chaque année. Dans plein de pays les petits agriculteurs de quelques acres de terrain ont été ruinés. Et monsanto s'est enrichi grassement.

    Dans ma commune, on garde toujours les graines d'une année sur l'autre. Félix, il fait des haricots olympus, tout fins et sans fil et quand on voit qu'un petit sachet de graines coûte 14 euros, on a vite fait de voir que c'est mieux de garder les graines pour l'année suivante.
    Pour le maïs, c'est pareil. Le maïs ogm sert pour le fourrage des bêtes. Ça passe dans le lait et dans la viande et les gens en mangent forcément mais c'est pas pire que l'eau remplie de médicaments et d'hormones que les gens boivent bien tranquillement.
    Comme tout, c'est une bataille pour l'argent, pas pour le bien être des gens je dis.

    Ce qu'il en reste, c'est l'inquiétude qu'on met dans la tête des gens. Y'avait eu la vache folle, que n'importe quel paysan sait bien que si on donne de la farine animale à une vache, elle danse comme saint guy. Après la grippe aviaire puis la grippe du cochon de nain.
    On m'a dit que des gens avaient si peur dans les villes qu'ils portaient des groins en carton dans les bus. On a tué des milliers d'animaux et ruinés des milliers de petits exploitants. Ça rassure.
    Mais surtout on a mis en route des vaccins.
    La voisine, elle dit que maintenant que tout a été découvert en médicaments, qu'on a volé tous les secrets des plantes, qu'on ne trouve plus rien à vendre, on fait des vaccins pour tout et que les laboratoires vont se frotter les mains.

    Moi, je crois que les gens vivent si confortablement et qu'ils s'ennuient tellement avec toutes leurs choses, qu'ils ont perdu tout bon sens et qu'ils sont devenus des proies faciles qu'on peut manipuler.

    Tout ça, c'est bien triste.

    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Lun 24 Sep - 9:50



    Après toutes ces histoires des salafistes contre les salamistes je me demande bien si ce sont les voix ou les voies du Seigneur qui sont impénétrables mais l'automne est là quoiqu'il en soit, bravant même le sondage iflop.

    Le changement c'est pas pour maintenant parce que la terre craque toujours de soif comme une lèvre gercée, la rivière n'a plus qu'un filet de salive et nos pâtures ont la couleur des gens qu'ont la cirrhose. Nous espérons au village qu'il ne faudra pas attendre deux ans pour que les prés se désaltèrent.

    Il s'en passe quand même des choses majeures dans mon pays.
    Le conseil constitutionnel a tranché pour les corridas qui sont bien inscrites dans la tradition. Je demande donc à ce même conseil de valider l'utilisation des papiers tue-mouches et cloches à guêpes pour que l'on sache enfin si leur utilisation est conforme aux traditions rurales. Peut-être serait-il intelligent de créer une commission chargée d'enquêter et de comptabiliser les mouches passées à trépas privant les hirondelles de nourriture volante. C'est quand même essentiel pour notre existence d'humains.

    Et pendant ce temps nos valeureux hommes de la politique planchent en douce sur la signature du traité budgétaire pour lequel, nous, péquenauds ne comprenons rien à rien. Il ne faut donc pas nous ennuyer avec un sujet si barbant.

    La copine du chef de l'état, elle, dans son bureau à l’Élysée, que des gens peut-être sont allés voir aux journées du patrimoine, travaille avec ses secrétaires ses dossiers de journaliste pour rentrer à canal plus.
    Ca doit être bien pour ceux qu'on canal plus mais je peux pas en parler parce que nous on n'a pas dans notre ferme. Alors ce serait de la médisance si je disais qu'elle sert ses intérêts en premier et qu'elle se fiche comme d'une guigne de nous autres. Ca a des avantages d'être la copine d'un chef ou même d'être la copine d'un ministre qui redresse.

    De toute façon, font tous pareil. Moi aussi j'aime bien les œuvres d'art et chez babou dans la grande ville j'ai trouvé une belle peinture, en vrai, des coquelicots. Le peintre, il s'appelle Claude Monet et il est très célèbre même s'il est mort depuis longtemps. Ça coûtait trois euros pour le grand modèle. J'ai mis un clou sur la hotte de la cheminée et ça fait beau. Que ça coûte moins cher que les tableaux de Monsieur Fabius que lui, ça le gêne pas parce que c'est pas avec ses sous qu'il fait sa petite exposition dans son bureau.

    Mais quand même, je dis qu'on a beaucoup de ministres, j'ai lu dans le journal qu'on en avait 38.
    C'est quand même beaucoup et que même on les connaît pas tous.
    Notre ministre à nous, c'est Monsieur le Foll. La vache, il a le nom de la maladie, c'est pas de la chance pour lui parce que Willy se moque de son nom dès qu'il peut et des sottises qu'il dit quand il parle -de la réforme profonde de la procédure des cultures-. Willy il dit : " viens t-en dans le tracteur et on causera . C'est vrai ça, c'est pas parce qu'il s'est occupé de la campagne présidentielle qu'il s'y connaît en campagne, non mais."
    Et pis aussi, qui sait qui est Geneviève Floraso ou Sylvia Pinel ? Moi je sais parce que j'ai lu le journal au soleil sur le perron tout à l'heure, sinon, je saurais pas, que ça aurait rien changé d'ailleurs.

    Félix, il dit que je perds du temps à écrire tous ces événements et moi je lui dit : « Comment je me rappellerai de toutes ces choses sii importantes dans deux ans quand ce sera le changement, je fais mon journal d'actualité ».

    Il me répond avec son sourire qui frise : « mieux vaut entendre ça que d'être sourd ».

    C'est bien vrai.
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Mar 25 Sep - 10:08



    Les enfants vont pouvoir laisser leur jeu électronique où ils sont tous seuls devant l'écran que c'est triste quand même.

    Moi, je vois bien quand mon petit-fils vient et que je sors le -jeu des sept familles- qu'on avait gagné avec le plein d'essence, il me dit « Mamie, c'est ringard ton jeu, j'ai ma ds, c'est bon »

    La DS, ça alors, je suis toujours surprise parce que j'en suis restée à la voiture allongée comme un suppositoire plus élégante que notre 4CV et maintenant une ds c'est une console.
    Une console, j'en suis restée au meuble qui est une tablette fixée au mur, qu'on en trouve encore au géant du meuble, en chêne massif que ça sert à rien qu'à poser le courrier et les clefs et un vase de fleurs.

    C'est fou l'importance de s'adapter à ce monde qui va si vite.

    Bon, tout ça pour dire, qu'à mon avis, le fabricant de jeu de sept familles va refaire bientôt des grandes ventes et comme relance de l'économie qui dort, c'est une bonne nouvelle.
    Ca va être tendance.
    C'est un mot nouveau. Avant, on avait tendance à, par exemple grossir ou mentir etc... maintenant ce n'est plus avoir tendance, c'est être tendance.

    C'est fou l'importance de s'adapter à ce monde qui va si vite.

    J'en reviens à mes moutons que je vais pas y arriver si je m'interromps tout le temps dans ma pensée.
    Le nouveau jeu va être comme ça :

    -Dans la famille environnement je voudrais -parent 3
    -Pioche
    -Dans la famille développement durable je voudrais la mère porteuse
    -Dans la famille métropole, je voudrais le grand-père euh non, le parent 2
    -Pioche

    Et le jeu peut se poursuivre joyeusement, même qu'il y aura deux cartes joker, la carte éprouvette et la carte gynécologue.

    C'en est fini de ce monde dépassé, ringard, coincé parce que vraiment, comment on sait que c'est vrai que Dieu il a crée Adam et Eve. Il a peut-être crée Marius et Robert et on nous a menti depuis toujours.

    En plus, pourquoi ça serait le privilège de l'église d'unir des gens qui s'aiment. Monsieur le maire doit arrêter d'inscrire dans ses registres des contrats de citoyen.
    Il doit s'occuper de l'Amour.
    L'Amour n'est plus une affaire privée, c'est une affaire d'état et que Robert et Marius n'aient pas les outils nécessaires pour faire des meniots, c'est pas grave on va les aider.
    Et que même on va réimprimer des nouveaux livrets de famille parce que celui qui existe ne va pas du tout.
    Ridicule vraiment de lire : Epoux et dessous Marius et sur l'autre page, Epouse et dessous Robert.
    Ca aurait l'air de quoi.

    La voisine, elle dit que je suis sarcastique. J'ai regardé dans le dictionnaire et ça dit que ça vient du mot sarcasme qui désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation.

    Ah bon, je suis peut-être goubiote, ben tant pis.

    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Vovonne

    Message par mamina le Mar 25 Sep - 10:24


    Tendance ou ringard ? ringard ou tendance ? plus d'autres choix !!!! bravo

    Merci pour ta visite bisou
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Mer 26 Sep - 10:51



    On dit que l'argent n'a pas d'odeur. C'est pas vrai du tout. Quand je trifouille dans mon porte-monnaie pour chercher l'appoint à la boulangerie et si je renifle mes doigts, mes doigts ils sentent mauvais. Une odeur de rouille, de fer, je sais pas bien dire mais sûr, ça sent pas bon.

    C'est pour ça que je trouve les gens bizarres dans notre pays. Ils voudraient tous être riches mais ils disent tous qu'ils aiment pas les riches de chez nous.

    Pourtant ils veulent bien les sous d'un roi du pétrole pour faire des belles banlieues avec des géraniums aux fenêtres.
    Le roi de ce petit pays, ça fait longtemps qu'il fait du commerce avec notre pays. Il paraît qu'il a acheté des immeubles, des hôtels et même un club de foot.
    J'ai regardé dans mon vieil atlas de quand j'étais jeune, il est pas marqué ce pays. Ca doit être un pays récent qu'il est devenu riche quand il a trouvé du pétrole. Quand il n'y aura plus du pétrole, il n'aura plus rien et même qu'il ne pourra pas démonter les immeubles et les hôtels qu'il a acheté.

    Ce que j'aime pas c'est qu'il achète des hommes. Des hommes des banlieues pour les aider à plus être dans la mouise, ça pourrait être une bonne idée mais je sais pas ce qu'il demande en échange.
    Ca fait comme dans le film du -parrain-. Je t'aide et quand je te le demanderais, tu m'obéiras.

    Et ça c'est pas bon. On achète pas des hommes comme on achète du blé.

    J'ai entendu au poste beaucoup de gens pas d'accord. Alors,pour arrondir les angles, au gouvernement, ils ont dit que l'argent du roi servirait aussi les ruraux.
    Alors là, je ris. J'entends déjà notre Joseph : « ça va pas non ? On reste libre et on préfère bouffer un quignon de pain qu'être des vendus et bouffer une plâtrée de couscous ». L'est un peu brut le Joseph mais il a sa fierté et son bon sens paysan.

    C'est quoi un pays qui dit à un roi : "j'arrive pas à m'en sortir dans mes cités, alors d'accord Majesté on accepte vos sous, on en met aussi, ça sera moitié-moitié et vous réglez nos soucis ".
    En plus, dans son pays, ce roi, on voit bien qu'il s'en fiche des hommes avec tous les esclaves qui travaillent pour faire ses buildings.
    C'est quand même un pays où quand on veut y travailler et qu'on est pas du pays, il faut donner son passeport à un seigneur du coin qui le rendra uniquement s'il a été bien content. Il paraît même que là-bas les homosexuels ils sont emprisonnés.

    C'est pas de la liberté ça et j'en veux pas des sous de ce parrain là.

    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: Vovonne

    Message par Dolma le Mer 26 Sep - 11:24

    Des femmes de ce pays...



    Dolma neutre
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Jeu 27 Sep - 10:15



    Aujourd'hui est un nouveau jour et avant que le soleil n'éblouisse l'écran de ma tablette, avant de faire mon manger, je me repose et j'écris mes lignes.

    J'ai pensé à notre chef de l'état. Pauvre homme.

    On l'a vu cet été presque nu dans cet affreux short de bain, on le voit maintenant à l'onu où il est inconnu. Il doit être très fatigué et quand il retourne dans son bureau après le repas de midi, j'ai pensé à ce qu'il devait penser.

    «  Oulala, j'ai encore trop mangé, je vais reprendre mes kilos, j'en ai marre. J'ai toujours été rondouillard, c'est ma nature. Tout a commencé à cause de mes potes.

    Un jour, ils sont arrivés tout excités dans mon bureau du parti et ils ont dit :
    « François, y'a Dominique qui a joué un coup de plumeau en trop, il est cuit, on va te faire président de la république ».
    J'ai dit d'accord pour faire la nique à Ségo, qu'elle a loupé la première marche et n'a même plus un strapontin .

    Et à partir de là, les copains, ils ont pas arrêté de me forcer. Régime Ducon, teinture marron, placage des dents et même j'ai dû voir le bottier de l'autre et je lui ai dit : « Combien de cm les talonnettes de l'autre ? 15 cm Monsieur et j'y ai dit, vous m'en faites à 16 ».
    Personne n'a rien remarqué parce que l'astuce c'est d'avoir les manches de mon costume trop courtes. Les abrutis de photographes ils fixent mes manches sur les clichés et pendant ce temps ils voient pas mes pompes.

    Maintenant je suis Président de la République et je dois m'activer quand j'ai pris de douces habitudes au parti. Ben c'est dur.

    Mes enfants me font la tronche bien remontés par leur mère. Je les adore mes mômes sauf que j'en voulais pas. Elle m'a eu Ségo. Pour le premier, c'est Ogino, le deuxième c'est je supporte pas la pilule, le troisième, c'est mon stérilet me gêne, le quatrième c'est , j'ai oublié mon diaphragme.
    Avec Valérie, c'est bon, elle en a déjà trois super mal élevés et qui détestent les miens.

    Oulala, j'en ai marre des femmes. Il me reste quatre ans et demi à tirer et c'est bien le diable si je trouve pas une Anne bien calme comme tonton sauf que je lui ferai pas de Mazarine, j'ai assez donné.

    Valérie, je l'encourage à bosser, à la télé, au journal, tout ce qu'elle veut pour que j'ai la paix.

    Je suis pas un ingrat, tous mes potes ont un boulot bien payé et tous ont trouvé un job pour leur compagne, leur femme leur belle-soeur, leur neveu. Contenter tout le monde, c'est ce qui compte.
    Heureusement j'ai nommé un wagon de ministres et je les laisse faire leur salade. Les copains, il voulaient que je sois président, ils ont qu'à bosser maintenant. Normal quoi.

    En tout cas, tintin, je prends plus le train. L'avion de la république tout retapé par l'autre, quel confort. Mon fauteuil s'incline comme un lit, un régal. Sauf que je supporte pas le décalage horaire. Ca me brouille mon cerveau et on me reproche de dire heu-heu, mais c'est pas de la tarte de retenir les textes qui me sont écrits.

    Moi, dans quatre ans et demi, j'ai fini. Les copains ils veulent que je rempile encore cinq ans mais c'est tout vu. Je prends ma retraite,j'ai bien lu les petites lignes de la réforme de l'autre et j'aurai l'âge, je retourne en Corrèze. J'irai continuer à creuser mon trou et puis là-bas on m'aime.
    Salut les copains, je leur dirais. Fini les teintures, fini les régimes, fini les sourires qui me font mal à la mâchoire. Je serai enfin un homme normal, avec des sous, mais normal quand même. »

    Voilà, il doit penser à tout ça le chef de l'état et après, il desserre sa ceinture, s'enfonce dans son fauteuil, demande à n'être plus dérangé et il pique son roupillon, il en a tant besoin.
    Pauvre homme.

    avatar
    Fabricia

    Localisation : Alpes Maritimes

    Re: Vovonne

    Message par Fabricia le Jeu 27 Sep - 11:01

    ... Pauvre Vovonne !


    _________________
    Fabricia
    "Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vovonne

    Message par Invité le Jeu 27 Sep - 13:27

    Un peu dubitatif pensif je suis aujourd’hui...

    Concernant "l’histoire du jour" à la Vovonne !
    Car il semblerait qu’elle se mette de plus en plus à gamberger "politique" plutôt que de se préoccuper de ce qui se passe autour d’elle, c’est-à-dire à la campagne ! dégout

    Moi, ce sont les rats de labo tout gonflés et difformes que l’on nous a présenté il y a peu de temps aux infos, en nous précisant que la cause de leur infirmité ragoûtante était bel et bien due à la nourriture à base d’OGM qu’un scientifique leur avait fait ingurgiter de force... Qui me préoccupent drôlement !

    Au point de m’en avoir presque coupé l’appétit ce jour-là !
    Et Dieu seul sait qu’il en faut vraiment beaucoup... Pour me couper l’appétit, gourmet et gourmand que je suis ! clin d'oeil

    De tout temps, la plupart des "gens de la campagne" n’ont jamais aimé le "rose", c’est bien connu ! gag !
    Et le "rouge" diantre, ils en ont une peur bleue et le fuient comme la peste !!!
    De peur d’être obligés d’y laisser 2 à 3 cm2 de terres arables ! rire

    Mais le "vert" biologique ma bonne dame Vovonne...
    Cette si jolie couleur verte... Les gens de la campagne devraient l’aimer, non ??? question Puisque c’est depuis la nuit des temps... Celle qui domine leur environnement !!! clin d'oeil
    Or, j’ai bien peur qu’à part la "bande à Bonnot" ("Robins des Bois" des temps modernes), bien peu d’agriculteurs s’en préoccupent, tout contents qu’ils sont d’avoir l’espoir de se débarrasser une fois pour toutes, de ces maudites bestioles de parasites qui leur bouffent et leurs récoltes et il est vrai, leurs bien maigres bénéfices !!!
    Sont tellement omnibulés par cela qu’il ne se rendent même pas compte qu’une plus grosse bébête, une énorme et monstrueuse bébête venue d’outre-Atlantique
    celle-là (!) est en train de les tenir (et nous avec) par les "cacahuètes" ! En leur faisant croire mon dieu ! qu’il pourront à bon compte se débarrasser des petites bestioles, mais en omettant de leur dire (est-ce que l’omission est un péché, ma bonne Dame ?) qu’il faudra chaque année débourser des sommes qui misent bout à bout (les petits ruisseaux produisant de grandes rivières) pourraient devenir assez rondelettes (voir plus si affinités inflationnistes) pour tout simplement acheter des Ch’tites graines que leurs parents et ancêtres avaient gratuitement en les mettant tout simplement de côté d’une année sur l’autre, et en les gardant plus précieusement encore que s’il s’agissait des bijoux de famille !!!

    Alors moi camarade (oups pardon timide un vilain gros mot que l’on prononce rarement à la campagne !) Vovonne, c’est en pensant à ces agriculteurs
    (et à certains consommateurs) peu préoccupés de leur avenir alimentaire que je dis : Pauvres Hommes !!! clin d'oeil

    Et surtout aussi... Pauvre Homme !
    En pensant au courageux scientifique qui a été obligé de faire ses expériences pratiquement en cachette, de peur d’avoir une nuée de vilains Messieurs sur le dos, très mécontents qu’ils auraient pu être vis-à-vis de cet empêcheur de tourner en rond ! furax
    L’a pas dû également dormir beaucoup ces temps-ci, le "Pauvre Homme" ! triste
    Sûrement que d’un œil !
    Car un grand nombre de vils individus doit grandement lui en vouloir d’avoir osé publier ses affligeants résultats !!! rire

    Et pour finir sur une "petite note gaie" !
    Je dirai tout simplement... Pauvres de nous !!!

    Car si l’on n’y prend garde, nos assiettes seront dans un avenir beaucoup plus proche qu’on ne pourrait le croire, garnies d’une bien étrange façon !!! triste beurk !

    Le plus drôle dans l'histoire est que, tout comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir...
    Les agriculteurs cultivaient dans un passé pas si lointain que cela, du "Bio" sans le savoir !!! clin d'oeil

    Epoustouflant, non ? Han!!


    Albatros

    Qui a écrit ce texte sans réelle arrière-pensée politique ! clin d'oeil
    Mais qui se préoccupe très sérieusement de ce qu'il a ou aura dans son assiette, et donc tout simplement...

    De sa SANTE présente et future !!! gag !
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Ven 28 Sep - 11:03



    Je me rends bien compte que tout le monde ne peut pas être d'accord.
    C'est un peu comme si on disait : « T'as le droit d'exprimer tes idées et tes opinions si ce sont les mêmes que moi. »

    C'est tant pis, parce que je dérange personne et je vis ma petite vieillesse bien calmement. J'y peux rien moi si les gens ils ont perdu le sens du service. Ils servent pas, ils se servent et c'est quand même déplorable. Et c'est pas de ma faute non plus si la majorité elle est pas très bonne pour régler le problème de l'emploi mais douée pour l'emploi de la famille.

    La voisine, elle dit que ça s'appelle du népotisme. Pour les uns quand c'était avant c'était abject et je suis d'accord mais pour les autres quand c'est maintenant c'est normal.
    Faudrait se mettre d'accord, je crois. C'est pareil, avant quand j'entendais des horreurs tous les jours sur le gouvernement de celui qui remuait beaucoup, c'était tous les jours, ça m'a tellement énervé que maintenant je fais pareil. Y'a pas deux poids deux mesures.

    J'en ai des exemples qui sont horripilants. Avec les roms, un côté c'était une rafle, de l'autre un convoi humanitaire. Ben c'est ça deux poids deux mesures.
    Mais je parle pas des roms aujourd'hui parce que j'ai mal au cœur de voir des gens qui font leur justice, des pogroms oui, c'est ça que je vois. Ils ont pas tué mais incendié les misérables affaires des roms. C'est une milice voilà ce que je dis et après, ce sera quoi.

    Quand j'entends dans le poste des ministres qu'ont rien de mieux à faire que de s'occuper du fessebouc, ça m'énerve. Elle est jolie la petite fleur, mais c'est le bouquet quand même.

    Et aussi, si j'étais journaliste, je lui demanderai à la jeune Duflot qui fait des vagues ce qu'elle pense de la pac, qu'elle était même pas née et qu'elle doit croire que les poulets sous cellophane ils ont jamais été poussins, je lui demanderais comment faire pour gérer une exploitation forestière et le renouvellement des arbres. Et je me souviens en 88 on nous a obligé au gel de la terre, on a été forcé à mettre nos terres en jachère. On n' avait eu que le choix d'obéir, C'était sous quel gouvernement ? Et quand enfin on nous a enlevé cette règle, c'était sous quel gouvernement hein ? Elle s'en fiche pas mal la jeune dame écologiste qui s'occupe du logement.

    Non, en fait, elle ne s'en fiche pas, elle ne sait pas.Elle veut juste qu'on dise pas madame la ministre. C'est une ignorante des choses de la terre, c'est plus grave.

    Tous ces gens de tout bords qu'ont jamais mis les mains ni dans le cambouis ni dans le fumier, qui sont dans leurs beaux quartiers tranquilles, avec des concierges en bas de l'immeuble, des manchots, oui, tous des manchots avides des privilèges, du pouvoir et de l'argent.

    Félix, il dit que je dois rester sage, regarder de haut tous les problèmes, pas être partisane. Je peux pas, tous les gens, j'en fais partie aussi. Nous, ici, dans mon village, on a l'impression d'être des culs terreux, des ploucs abrutis. Pourquoi il y a un ministre délégué à la ville et pas un ministre délégué à la ruralité ? Moi je travaille plus mais les agriculteurs ils ont le sentiment d'être abandonnés.

    La campagne c'est pas fait que pour venir se reposer au vert, c'est fait pour faire manger notre pays et vendre quand on a trop produit. Et c'est pas parce que le chef de l'état il est venu quand il était candidat dans une exploitation laitière, qu'il pense à nous maintenant qu'il est élu.

    Les gens ils sont écologiques parce qu'ils habitent dans du béton, qu'ils ont la nostalgie de leur vacances mais nous, dans la verdure c'est pas rose tous les jours. La Marguerite, il faut la traire le matin et le soir et y'a pas de samedi et de dimanche. Mais si c'est si bien, qu'ils viennent repeupler la campagne, y'a plein de maisons vides pas chères qui demandent qu'à changer de propriétaires.

    Il y a quelqu'un qui disait « on devrait construire les villes à la campagne, l'air y est tellement plus pur » et c'est p pour ça qu'ils ont mis une ministresse de la ville qui vend de la verdure.
    Faudrait pas qu'ils ne voient pas, au sommet, la colère qui monte ici dans nos communes verdoyantes.
    Ce qui me désole c'est de voir les gens gober tout et n'importe quoi sans faire appel à leur propre pensée.

    J'ai rentré plus de foin dans ma vie que ne feront jamais ces messieurs des villes. Alors, bête à manger du foin, sûrement mais au moins je sais la différence entre paille et foin. Et sur la paille, je vais y être si ça continue comme ça.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vovonne

    Message par Invité le Dim 30 Sep - 11:12

    Lettre ouverte à Vovonne !

    Chère Vovonne,

    Albatros sait aussi faire la différence entre la paille et le foin !
    Mais il sait également faire la différence entre...

    Un poulet aux guibolles toutes molles qui a grandi en quelques jours sans presque voir la lumière naturelle de nos belles campagnes et un qui a follement gambadé dans la prairie avant qu’une copine à Vovonne le plume et le fasse passer à la casserole !

    Entre un bovin correctement nourri à l’herbe verte et un nourri aux farines animales !
    Franchement, quel est le crétin qui un jour a eu l’idée de croire et de faire croire à certains fermiers cupides qu’un bovin pouvait se complaire dans le cannibalisme en bouffant ses congénères en poudre !

    Entre un œuf tout crotté qu’une cocotte a malicieusement planqué dans un recoin du poulailler et un tout lisse, propre et bien calibré, sorti tout droit d’une "maison close" estampillée "élevage en batterie" !

    Entre un poisson tout frétillant et à la belle écaille brillante, fraîchement pêché à la ligne et à celui tout mou, visqueux comme c’est pas possible et à l’œil plus terne que celui d’un contribuable venant de recevoir son premier tiers provisionnel !

    Entre une salade poussant presque d’un mètre par jour et flasque à souhait et une toute pimpante à l’agréable couleur, et qui craque délicieusement sous la dent !

    Entre une pêche aussi dure que le cœur d’un diamant et une bien tendre et à la peau aussi douce et soyeuse que celle d’une jeune fille venant de fêter ses 18 printemps !

    Entre un "picrate" à 2 balles et un vin de qualité amoureusement choyé tout au long de son élaboration par un maître de chai exigeant !

    Entre...
    Entre...
    Entre...

    Par contre et c’est là où je veux en venir...

    Si nous laissons faire sans réagir les concepteurs de la "grosse bébête" venue d’outre-Atlantique pour nous expliquer que le maïs OGM (cultivé déjà en monoculture dans bien des Pays de ce monde) est aussi bon pour la santé que l’ancien (?) et qu’il se retrouve illico-presto dans mon assiette sans qu’ils aient eu la sagesse de me prévenir par un étiquetage clair, net et sans ambiguïté possible et surtout de faire écrire en gros caractère sur l’emballage ou la boîte (car ma vue est comme c’est le cas d’un grand nombre d’entre nous, programmée pour sûrement baisser dans les années à venir) que son vrai nom de baptême est: Organisme Génétiquement Modifié (rien que le nom m’effraie), si nous laissons avec la complicité de fermiers bien naïfs ou surtout bien cupides, faire cela ma Vovonne dégout

    Et bien je l’avoue très franchement et sans honte...
    Je ne saurais pas faire la différence moi, entre ce "merveilleux" produit: manipulé génétiquement par une bande de jeunes ingénieurs agronomes boutonneux tout frais émoulus de leur école, et présenté astiqué au polish tout reluisant par leurs petits copains du marketing aussi jeunes qu’eux, et cueillis aussitôt sortis de leurs belles écoles de commerce par de grands et puissants groupes Agro-alimentaires tout comme l’on cueille prestement les petits pois dans la rosée du petit matin (tel que cela fut malicieusement évoqué dans une ancienne et fameuse pub TV) et du maïs "normalement" constitué, une fois qu’il sera dans mon assiette !!! triste

    Le problème est que nous avons en France, réussi à stopper la consommation directe de maïs OGM, mais quid de l’alimentation animale ?
    Que les non végétariens (dont je fais partie) vont bien évidemment retrouver dans leurs assiettes et donc dans leurs ventres,
    par le biais du lait, des œufs et de la viande ! dégout

    Non Vovonne, croire qu'Albatros fait partie des "Ecolos" urbains serait une grossière erreur !
    Il aime tout simplement ce qui est NATUREL et que l’on nomme "Bio" en oubliant que ce "Bio" a existé sur notre bonne vieille terre (dénommée "Pachamama" par les Indiens d’Amérique du Sud) depuis des milliers d’années jusqu’à environ la moitié du XXème siècle !!!

    Ah ! Les bienfaits de la monoculture intensive... pensif
    Sais-tu que les Indiens d’Amérique du Sud cultivaient bien avant l’arrivée des Espagnols, des centaines de variétés différentes de maïs et de pommes de terre ? rêveur

    Vois-tu ma Vovonne...
    A bien te lire, je crois finalement que nous sommes toi et moi "pétris" de la même pâte ! clin d'oeil
    De celle qui forment des hommes et des femmes qui ont su garder du bon sens (ah ce sacré bon sens qui fait cruellement défaut de nos jours !) et qui n’ont pas peur d’exprimer publiquement leurs opinions, mais qui le font tout simplement...

    De manière différente !!! sourire


    Bien amicalement et au plaisir de te lire...

    Albatros (un oiseau gourmand et fin gourmet à ses heures !)
    avatar
    Vovonne
    Invité

    Vovonne

    Message par Vovonne le Lun 1 Oct - 14:59



    Hier, j'étais dans les bois et faisais une cueillette inespérée de girolles, la première récolte précoce de l'année, Félix tapait la belote chez des amis.
    Lorsque je suis rentrée, parfumée de sous-bois, il y avait une boîte rectangulaire posée sur le perron. J'ai reconnu le couvercle marron en carton bouilli. J'ai posé l'objet sur la table.

    Il y avait une lettre.

    J'ai mis les champignons sur un torchon. Je me suis assise sur la banquette et j'ai lu la lettre toute nouée d'émotion.
    Je ne peux pas coller la lettre sur l'écran alors je recopie.

    « Ma chère Vovonne,

    As-tu remarqué que les messages que l'on reçoit sur l'ordinateur commence souvent par bonjour ou coucou. Je me demande toujours s'il y a quelqu'un derrière l'écran qui agite la main.
    Je sais que tu vas être contente d'avoir sous tes doigts cette machine à écrire. Je t'ai laissé aussi les trois derniers rubans encreurs. Tu verras, le clavier est le même que celui de ton ordinateur et tu t'habitueras très vite. La touche W est cassée mais on utilise peu le W. La touche A est usée parce qu'il y a, j'imagine, beaucoup de A dans notre langue.
    Tu ressentiras le plaisir ineffable à faire glisser le chariot quand on change de lignes.

    Quand ton fils t'as offert ton premier ordinateur, tu étais ravie mais tu m'as dit être aussi désappointée parce que, pendant quarante ans, tu as rêvé d'une machine à écrire, la même dont je me sers et que tu as repéré le premier jour sur mon bureau.
    Je n'en ai plus l'usage, j'ai d'autres attentes que l'écriture maintenant.
    Je t'offre ma machine en gage de remerciements. Parce que tu m'as laissé écrire ton histoire, celle de ton enfance, de ta jeunesse, de ta vie de femme ardente et celle de retraitée militante.
    J'ai passé d'intenses moments à retracer avec tes mots, ceux des carnets que tu m'as donné et ceux de tous les jours, l'existence de ta vie à la campagne.
    Ton énergie, la force de tes convictions ne cessent de m'émerveiller et de m'amuser.

    Tu peux donc maintenant, si c'est toujours ton souhait, fermer la nouvelle tablette que tu as toujours peur d'abîmer et écrire sur les feuilles blanches qui accompagnent la machine. Tu verras, enfoncer les touches demandent plus d'effort que celui de laisser courir les doigts sur un clavier et dans cet effort, tu construis les phrases de ta réflexion beaucoup plus tranquillement.

    En toute amitié »

    Alors, j'ai soulevé le couvercle en carton bouilli et la vieille Rémington, avec toutes les touches rondes, les petits bras bien rangés en éventail, imposante et silencieuse, a semblé être un miracle. J'ai enfoncé le V de mon nom et le bras s'est levé obéissant. J'ai glissé une feuille dans le rouleau, j'ai tapé Vovonne et le léger tap-tap des bras qui se soulevaient était si joyeux et si rassurant que mon réflexe a été de me pencher pour sentir sur le ruban l'odeur de l'encre. Elle était bien là, j'en ai eu la gorge nouée.
    Enfin, j'allais écrire des mots qui ont une odeur, ranger la jolie tablette brillante dans le buffet et laisser le cylindre enrouler les fragments de ma vie.

    Tout à coup, le parfum des champignons a envahi la maison et l'air a crépité d'excitation.
    Je sus que la voisine avait raison, que les choses de l'électronique n'étaient pas faites pour moi, que cela allait trop vite et que cette machine à écrire d'un autre temps, loin de m'enfermer dans le passé, m'ouvrait un horizon nouveau.


    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vovonne

    Message par Invité le Lun 1 Oct - 23:00

    Chère Vovonne, clin d'oeil

    Ce bien joli texte m’incite à croire que j’avais en quelque sorte vu juste...
    Quand je prétendais que nous étions probablement pétris de la même pâte !

    Je connais bien l’émotion que tu décris...
    Pour la simple et bonne raison que j’en suis parfois moi-même victime !
    Lorsqu’il m’arrive de ressortir de temps en temps la vieille machine à écrire hérité du Paternel, antique machine dont je ne me séparerais pour rien au Monde !

    Sans avoir la classe ni le lustre d’une Rémington, son familier tap, tap, tap me rappelle alors de lointains et bien émouvants souvenirs !
    Souvenirs du temps béni de mon enfance... Où quelquefois le Paternel, me voyant les yeux brillants d’envie me laissait le soir après dîner,
    l’immense privilège d’écrire à sa place !

    J’avais alors le droit de m’installer dans le fauteuil de son bureau, la belle et rutilante machine à écrire devant moi et fin prêt à enfoncer énergiquement mes doigts
    sur les touches ! Parfois sous sa dictée, mais bien plus souvent en relisant sous son oeil bienveillant, ses notes manuscrites qu’il fallait mettre au propre !

    Quand ce moment tant attendu arrivait...
    Fier comme un Pape et du haut de mes toutes jeunes années, je me sentais alors devenir... Tout simplement un homme !

    Reconnaissant je te suis ma chère Vovonne sourire
    D’avoir fait resurgir ces émotions du passé !

    Bien amicalement
    Albatros

    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Vovonne

    Message par mamina le Mar 2 Oct - 0:09


    Tu n'es pas encore en train de nous quitter dis ?

    Plein de bises... bisou
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Vovonne

    Message par Invité le Mar 2 Oct - 8:30

    mamina a écrit:
    Tu n'es pas encore en train de nous quitter dis ?

    Destiné à Vovonne ou à... L'Albatros ? question sourire
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Vovonne

    Message par mamina le Mar 2 Oct - 13:43


    A Vovonne... mais Albatros s'est-il senti visé ? neutre

    Contenu sponsorisé

    Re: Vovonne

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 23 Juin - 21:20