Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    "Droit de passage", film avec Harrison Ford

    Partagez
    avatar
    geob

    "Droit de passage", film avec Harrison Ford

    Message par geob le Mar 10 Aoû - 11:17

    "Droit de passage" est un film qui faut absolument voir, mais il est sans doute perçu comme un énième polar hollywoodien, alors ne passez pas à côté, évitez cette production en 3D qui pullule, et vous ferez une plongée déconcertante dans l'actualité...française !

    "Droit de passage" nous raconte l'histoire de plusieurs personnages, de différentes communautés, qui s'efforcent d'obtenir une carte de résident, puis d'obtenir la nationalité américaine. Le premier problème, c'est d'éviter les services d'immigration, et surtout la police chargée de lutter contre. Et les policiers ne mégotent pas !

    L'immigration risque de devenir aux U.S.A., comme en France, un enjeu politique, et surtout une instrumentalisation en vue de récupérer des sièges de sénateurs. C'est une réalité que personne n'ignore - surtout quand on voit un état, tel la Floride, où les hispaniques deviennent majoritaires -, mais, lorsque l'immigré obtient la nationalité américaine, il est considéré comme un américain à part entière !

    Dans "Droit de passage", il y a un dialogue qui nous renvoit - une gifle - aux derniers propos de Sarkozy à Grenoble ("Le voyou de la république", d'après "Marianne"). Harrison Ford, qui joue le rôle d'un policier de l'immigration, discute, au cours de la réception d'une riche famille d'origine iranienne, avec la soeur de son équipier, vouée aux gémonies en raison de sa façon de vivre, de s'habiller, contraire aux traditions cuturelles de la famille. A un moment donné, la fille dit au policier :
    - Moi, je suis né ici, ce n'est pas pareil, mes parents, eux, sont naturalisés.
    - Maintenant, ce sont des américains comme tous les autres, autant que toi ! lui répond le policier.

    Vers la fin, une scène nous renvoit à une prestation de serment, collective, d'une centaine d'immigrants, qui ont obtenu la nationalité américaine. Cela ressemble à une remise de diplômes, c'est festif et sérieux à la fois : ils sont devenus américains !

    Cette prestation de serment pose un problème en France. A vrai dire, je ne comprends pas très bien. Pour ma part, j'ai prêté serment dans un tribunal, avant que d'intégrer une administration. Je n'étais pas seul, bien entendu, et à l'énoncé de mon nom j'ai dit : je le jure ! Je vais peut être en choquer certains, mais je ne me suis pas senti humilié, offusqué, amoindri, dévalorisé, stigmatisé par cette prestation de serment.
    Que des immigrés adultes font la démarche, consciente et libre, d'obtenir une nationalité, et qui prêtent serment sur la Constitution du pays qui les accueille, c'est à dire qu'ils adhèrent aux valeurs qu'elle véhicule, vraiment, je ne vois pas où est le scandale?



    Enfin, allez voir ce film, et, au générique de fin, vous quitterez la salle lentement. Car je suis persuadé que ce que vous aurez vu vous interpellera, d'une manière ou d'une autre.

      La date/heure actuelle est Ven 20 Avr - 12:58