Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    La salle à palabre

    Partagez
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 19 Avr - 10:42

    Lahaut a écrit:Solcha on peut être grabataire et sénile et avoir encore toute sa tête...
    Non,je crois que tu te trompes, Lahaut. Grabataire, soit. Mais une personne sénile... n'a pas toute sa tête, justement. clin d'oeil
    • Grabataire = relatif à une personne malade ou âgée, dans l'incapacité de quitter le lit.
    • Sénile = relatif à une personne affaiblie intellectuellement du fait de l'âge
    Et à partir de quel moment une personne passe-t-elle d'une forme de sénilité lui permettant encore d'exprimer consciemment une volonté de mourir à une sénilité 'totale' ? Pour avoir observé cette dégradation sénile auprès de ma grand-mère... je pense pouvoir te dire que personne n'en sait rien. A partir de là, quand accepter d'entendre et d'exaucer un voeu pareil ?...

    Pondy, il est intéressant de lire ton point de vue. sourire
    Parce que justement, on aurait pu penser qu'en tant que soignant et accompagnant de fin de vie, tu sois plutôt POUR que contre l'euthanasie. A côtoyer la souffrance mortelle, il paraitrait normal que tu plaides pour accepter de l'abréger...
    Pondy a écrit:...AUCUN humain ne demande à mourir lorsqu'il ne souffre pas.
    L'arsenal thérapeutique bien conduit par des professionnels compétents (ça va de la sucette à morphine, aux patchs, pompes etc.. ) calme la douleur et l’annihile en totalité.
    Es-tu vraiment certaine qu'il est possible d'annihiler en totalité toute douleur (physique, bien sûr), Pondy ?
    Dans ce cas là, pourquoi avoir laissé souffrir autant WapMama (ou d'autres) des mois durant ? Combien de témoignages entend-on de personnes qui ne trouvent aucun remède à leur souffrance physique et vivent torturés au quotidien...


    Je suis donc plutôt pour l'euthanasie.
    Dans des cas bien limités, et dans le cadre d'une procédure médicale très stricte (faisant intervenir l'avis de plusieurs médecins notamment).
    Dans l'exemple de Vincent Humbert,
    pour les personnes qui souffrent physiquement sans qu'aucun traitement ne puisse les soulager et dont la fin se compte en jours, semaines, mois,
    pour les personnes grabataires (fin de vie ou non) qui n'ont plus de conscience et dont l'état est irréversible...
    Mais pas avant ces stades là de déchéance.
    Lahaut, il te faudra attendre d'être grabataire et de ne plus avoir de conscience si tu veux que j'abrège tes souffrances. langue
    Pourquoi vouloir les maintenir en vie à tout prix ?
    ... et aux frais de la société, autre argument certes moindre mais néanmoins existant en ces temps de disette financière...

    Et pour tous les autres cas, il reste le courage ou la lâcheté (au choix) du suicide.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 19 Avr - 11:01

    Pour moi, le probleme n'est pas tant l'euthanasie mais dans l'acharnement therapeutique. On nait, on vit, on meurt, ainsi est le cycle de la vie, plus ou moins long selon chaque individu. Je parle ici seulement de mort naturelle, par l'age, non par accident.

    Dans mon cas, j'ai toujours eu tendance a avoir la meme position que Lahaut, pouvoir choisir, au moins qu'on ne me prenne pas pour le cobaye du medecin qui veut absolument son succes en medecine/chirurgie. Je prefererais laisser la nature faire.

    Mais, par experience, je sais tellement bien qu'on ne sait jamais ce que l'on ferait dans une situation donnee jusqu'au jour ou on est confronte a cette situation. Alors, "des paroles, des paroles, des paroles"...


    Lilie
    avatar
    Solcha

    Re: La salle à palabre

    Message par Solcha le Jeu 19 Avr - 11:17

    Lahaut, ma remarque allait effectivement dans le sens de ce que dit Wapiti.

    Qu'est ce que la sénilité ou "ne plus avoir toute sa tête"? Je crois que beaucoup de personnes âgées se trouvent dans l'incapacité de suivre une conversation que nous qualifions de "sensées", ne savent plus quel jour on est, ni ce qu'elles ont fait le matin. Pour autant elles vivent encore dans un monde qui leur est propre mais qui ne se raccorde plus au notre comme on le voudrait (autre temps, autre perception). Ce qui ne les empêche pas d'avoir toujours une "conscience"!! Veulent-elles pour autant le quitter, ce monde?
    (je ne parle que de l'aspect "psychologique", pas de la dégradation physique qui va souvent de paire)


    Es-tu vraiment certaine qu'il est possible d'annihiler en totalité toute douleur (physique, bien sûr), Pondy ?
    Dans ce cas là, pourquoi avoir laissé souffrir autant WapMama (ou d'autres) des mois durant ? Combien de témoignages entend-on de personnes qui ne trouvent aucun remède à leur souffrance physique et vivent torturés au quotidien...
    Là, Wapiti, je crois qu'on aborde un autre aspect... pourquoi si peu de moyen pour les soins palliatifs? Pourquoi réserver ces soins en malades vraiment en fin de vie et ne pas mettre en ouvre ces techniques plus tôt dans le traitement de la maladie. Je n'y connais pas grand choses, Pondy est-ce impossible ou juste un problème de manque de moyens?


    _________________
    ¡ Pura vida !
    avatar
    Solcha

    Re: La salle à palabre

    Message par Solcha le Jeu 19 Avr - 11:20

    Lilie a écrit:Pour moi, le probleme n'est pas tant l'euthanasie mais dans l'acharnement therapeutique. On nait, on vit, on meurt, ainsi est le cycle de la vie, plus ou moins long selon chaque individu. Je parle ici seulement de mort naturelle, par l'age, non par accident.

    Dans mon cas, j'ai toujours eu tendance a avoir la meme position que Lahaut, pouvoir choisir, au moins qu'on ne me prenne pas pour le cobaye du medecin qui veut absolument son succes en medecine/chirurgie. Je prefererais laisser la nature faire.

    Mais, par experience, je sais tellement bien qu'on ne sait jamais ce que l'on ferait dans une situation donnee jusqu'au jour ou on est confronte a cette situation. Alors, "des paroles, des paroles, des paroles"...


    Lilie

    L'acharnement thérapeutique, c'est un tout autre sujet, la seule chose que tu puisses faire Lilie, c'est (comme pour le don d'organes ou non) expliquer à tes proches ce que tu veux et ne veux pas.
    Dans les cas d'urgence, c'est la famille qui est consultée...
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 19 Avr - 13:21

    Solcha a écrit:
    Lilie a écrit:Pour moi, le probleme n'est pas tant l'euthanasie mais dans l'acharnement therapeutique. On nait, on vit, on meurt, ainsi est le cycle de la vie, plus ou moins long selon chaque individu. Je parle ici seulement de mort naturelle, par l'age, non par accident.

    Dans mon cas, j'ai toujours eu tendance a avoir la meme position que Lahaut, pouvoir choisir, au moins qu'on ne me prenne pas pour le cobaye du medecin qui veut absolument son succes en medecine/chirurgie. Je prefererais laisser la nature faire.

    Mais, par experience, je sais tellement bien qu'on ne sait jamais ce que l'on ferait dans une situation donnee jusqu'au jour ou on est confronte a cette situation. Alors, "des paroles, des paroles, des paroles"...


    Lilie
    L'acharnement thérapeutique, c'est un tout autre sujet, la seule chose que tu puisses faire Lilie, c'est (comme pour le don d'organes ou non) expliquer à tes proches ce que tu veux et ne veux pas.
    Dans les cas d'urgence, c'est la famille qui est consultée...
    Don d'organes et euthanasie, ca fait des annees que je leur rabbache les oreilles avec mes choix, au moins 2 fois par an, histoire qu'ils n'oublient pas si la situation se presentait demain.


    Lilie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 19 Avr - 13:38

    Et pour le don de moelle osseuse... t'es inscrite, Lilie ? ange
    rejoignez les Veilleurs de Vie


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 19 Avr - 13:40

    oui je suis inscrite, meme si je sais que ca fait mal. dégout Je reflechissais recemment a donner un rein aussi puisqu'on vit tres bien avec un seul rein, mais c'est une reflexion remise au tiroir pour le moment.


    Lilie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 19 Avr - 13:42

    Lilie a écrit:oui je suis inscrite, meme si je sais que ca fait mal. dégout
    Ils progressent dans le domaine clin d'oeil De plus en plus de dons de cellules souches se font par prise de sang maintenant. top !
    Et qu'est-ce que souffrir un peu une semaine pour sauver une vie ? clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 19 Avr - 13:46

    Je suis en train de me demander si je suis reellement inscrite en fait? Je n'ai rien qui signale le don de moelle osseuse. question Je croyais pourtant que quand j'avais rempli le formulaire pour les organes, j'avais coche "oui" pour la moelle osseuse aussi, mais ce n'est pas precise sur ma carte. question

    Je vais verifier ca de suite, merci Wap!


    Lilie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 19 Avr - 13:49

    C'est une carte à part, avec réception annuelle d'un bon pour modifier les coordonnées. Si tu n'as rien reçu récemment et pas signalé de changement d'adresse, tu ne dois pas / plus être inscrite. Reprends contact : ils te retrouveront dans leur base si tu t'es vraiment inscrite complètement précédemment.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 19 Avr - 13:53

    C'est fait! sourire


    Lilie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La salle à palabre

    Message par Invité le Jeu 19 Avr - 16:46



    Et ben, ça bavarde par ici.

    C'est d'ailleurs très difficile de cerner chaque intervention, enfin, pour moi. Faut dire que j'ai un peu de difficultés à me rassembler en ce moment.

    Nous parlons d'euthanasie.
    Euhanasie volontaire quand le patient a expressément demandé à mourir, ce que souhaite Lahaut et Lilie. Il reste aussi possible d'établir un document dans lequel la personne met en avant son souhait de mourir s'il lui advenait de devenir tétra, dément etc... Un tel document n'a aucune existence légale en France mais existe au Luxembourg, en Belgique par exemple ou l’euthanasie est reconnue comme suicide assisté.

    Les médecins soignent vers la vie et sont spécialement démunis quand il s'agit de reconnaître leur impuissance de guérison. Pour autant, ils ne sont pas prêts à ordonner de nos jours, l'injection létale.
    Comme je l'ai dit hier, cela se faisait couramment et s'ils donnaient l'ordre, ils tournaient les talons vite fait et ne mesuraient jamais l'impact épouvantable que cela représentait pour les jeunes soignantes.
    Imaginez que vous êtes seule, d'après-midi et que c'est à vous de tourner la molette de la perfusion, pleinement consciente que vous êtes entrain de tuer.. Ca vous fait quoi ?

    Puis les soins palliatifs ont vu le jour. Peu, très peu car le coût en matériel et en personnel est énorme et peu de structures hospitalières en ont les moyens.
    La donne n'est plus la même car, réellement on accompagne jusqu'au bout et on est formé pour et soutenu par une équipe pluridisciplinaire.
    Il existe également et de plus en plus des équipes mobiles qui font un travail extraordinaire. Elles interviennent dans toutes les structures hospitalières d'une ville, à la demande des services.

    C'est là que je te réponds Wapiti. Je ne sais pas où était ta mère. Ce que je sais, c'est que beaucoup de services ne font pas la demande, soit par ignorance, soit par laxisme, soit par indifférence.
    Lorsque l'équipe se déplace, elle reste au chevet de la patiente, mesure l'EVA, cet outil simplissime que l'on a mis des décennies à utiliser. C'est une réglette en plastique avec un curseur. Numérotée de 1 à 10 (pas de douleur à douleurs intenses). Elle est légère et posée dans la main du malade, il déplace son curseur, seul. Ainsi les soignants savent de façon juste évaluer la douleur.
    Ensuite, on adapte les calmants que l'équipe mobile prescrit. La psychologue s'entretient avec le patient et accompagne les familles.

    Les médecins des services classiques sont super frileux face aux morphiniques et n'en prescrivent que parcimonieusement et ce n'est pas près de changer. Invoquant accoutumance, détresse respiratoire et tout un tas de blabla pour se réfugier dans leur refus.

    Lahaut, je comprends très bien que certaines personnes souhaitent en finir et je te dis deux choses.
    Plus jamais, je n'injecterai un cocktail lytique et deuxio, si l’euthanasie devient légale j'aimerais un cadre juridique et éthique blindé pour que n'existe jamais des dérives tels, par exemple :
    -T'as vu ce syndrome de down, quelle vie pour plus tard et quel coût pour la société, hop, euthanasie ;
    Et lui, non mais quel gogole, taré et tordu, hop, à dégager
    Et lui là, son sida qui va coûter une fortune, il l'a attrapé comment hein ? …. on peut continuer ainsi toute une litanie parce que l'humain n'est ni doux,ni juste, ni tendre avec ses semblables.

    Lilie Wapiti, donner la moelle osseuse ne fait strictement pas mal. Une bouffe d'anesthésie, une prise dans l'os de la hanche et boulot le lendemain.
    Wap, je vois que t'as ton petit badge hologramme veilleuse de vie, chouette. Chacun pourrait en être, c'est tellement rien. Juste un mail quand on part à l'étranger avec les dates.


    Bon j'arrête là parce que je n'en finirais jamais.

    C'est un fouillis sans nom mon message.

    lahaut

    Re: La salle à palabre

    Message par lahaut le Lun 30 Avr - 12:42

    Bon je vois que plus personne n'a d'argument à dire sur ce sujet et que tout le monde est pour l'euthanasie !

    Bon je lance un nouveau sujet : Pour ou contre la légalisation du cannabis ?(ces jours-ci la Hollande interdit la vente du cannabis aux étrangers !)

    Personnellement, je n'en ai jamais pris (Pourtant j'ai été 3 fois à Amsterdam ) car j'ai horreur de fumer quoique ce soit (beurk... ...ça pue ... ça coûte cher ... et ça rend malade ) mais je suis pour la légalisation du cannabis car cela pourrait rapporter de l'argent à l’État. On pourrait le vendre dans des officines comme aux Pays bas et donc rapportera de la TVA à l’État et cela ferait travailler des tenanciers honnêtement. Cela supprimerait des réseaux clandestins qui pullulent dans les cités et toute l'insécurité qui va avec !! (Etablissements interdits aux moins de 18 ans)

    Certainement vous allez hurler, mais je suis même pour la légalisation totale de toutes les drogues (Cocaïne, héroïne, ecstasy, etc...). Il suffit de mettre "se droguer tue" sur les paquets de drogue, et le tour est joué. On met bien des mentions "à consommer avec modération" sur les bouteilles d'alcool ou "fumer tue" sur les paquets de cigarettes, alors pourquoi ne pas le faire sur les paquets de drogues (La cigarette et l'alcool doivent tuer 1000 fois plus que la drogue !!).
    De plus j'estime que chacun gère sa vie selon son envie, on n'est plus des mômes, on est assez adulte pour comprendre que la drogue n'est pas bonne pour la santé, mais si des personnes veulent le faire tout de même mais qu'ils le fassent bon sang de bon soir, pourquoi le leur interdire ? Et de toute façon, ils le font illégalement déjà, alors au moins que cela rapporte de l'argent aux contribuables avec des taxes puisque c'est nous qui payons leurs traitements pour les soigner après !! (ils réussissent à trouver de l'argent pour acheter de la drogue dans l'illégalité et donc je pense normal qu'ils doivent se soigner en payant de leur poche plus tard et donc si la drogue était légalisée, pour ma part, je ne trouverais plus de problème pour les soigner après puisque de l'argent est entré dans les caisses de l’État (comme pour les cigarettes !)

    L'avantage de la légalisation de toutes les drogues, c'est premièrement que cela rapportera de l'argent à l’État qui en manque cruellement, supprimera tous les réseaux de drogue et l'insécurité dans les cités, arrêtera l'économie souterraine, redirigera tous les policiers vers d'autres missions de protection des citoyens, drogue de qualité puisque contrôlée par l’État (cela supprimera toutes les contrefaçons ou mauvaises qualités des produits vendus dans l'illégalité totale), centaines de créations d'emplois puisque ouvertures d'officines légales.

    Le débat va être chaud !!!
    avatar
    geob

    Re: La salle à palabre

    Message par geob le Mar 1 Mai - 16:12

    Oh ! Ça remonte loin ! C'était dans un numéro de "Fluide Glacial", les journalistes avaient maquillé un paquet de Gitanes en le recouvrant d'un autre nom : Pétardos ! Ils ont interrogé pas mal de gens, dont des flics, en leur demandant s'ils voulaient fumer un Pétardos, une cigarette au cannabis, et en leur demandant ce qu'ils pensaient de l'autorisation de cette drogue. Pratiquement personne ne fut choqué ! Bien sûr, certains furent surpris, mais d'autres se montrèrent très compréhensifs. C'était sans une doute une époque où les gens ne portaient pas un jugement moral sur ce problème car ils avaient conscience que le tabac est une drogue dure, qui fait des dégâts considérables, et que les bistrots sont des lieux où l'on peut s'alcooliser en toute tranquillité, et prendre le volant ensuite, donc, que le cannabis soit autorisé, ils ne voyaient pas trop où était le problème.

    Il est bien dommage qu'on ait abandonné la culture du chanvre, très bonne pour la terre, et très utile pour diverses industries, comme pour le textile, par exemple. Mais voilà, à la fin de la prohibition de l'alcool, aux U.S.A, il a fallu, pour conserver les emplois des agents de la prohibition, inventer un autre interdit, et c'est ainsi que naquit la prohibition du cannabis.

    Je ne suis absolument pas choqué par ce qu'écrit Lahaut. A chacun sa vie, à chacun la maîtrise de sa vie ! D'ailleurs, mieux qu'un long discours, un sketch de Coluche...si pertinent !!!






    ( je respire, pour l'instant on a échappé à "êtes vous pour ou contre la peine de mort?"





    Dernière édition par geob le Mer 2 Mai - 10:52, édité 1 fois
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Mar 1 Mai - 16:28

    Pour. A mon sens, elle est comme l'alcool, ni pire, ni meilleure: consommation moderee, adoptee.

    Et sans aller jusqu'a en faire son apologie, les paroles si justes de Matmatah, censures de bonne heure, jusqu'a les pousser a la separation quelques jours apres une Nieme representation live qu'on leur avait a nouveau interdit:

    Cette étrange cigarette ne nous rend pas hagard
    L'an 2000 approchant rattraper le retard
    Vivons à notre époque et dédramatisons
    Non bien sûr le pétard n'élève pas la raison

    Je le conseille tout de même avec modération
    Comme cet alcool qu'on prend jusqu'à la déraison
    Et pour quelques noyés est devenu passion
    Mais l'église ne dit rien la cirrhose a raison

    Voir un homme tituber ne choque pas la morale
    Mais l'alcool tant loué vous est parfois fatal
    Et le joint si léger dans mon pays natal
    Des libertés de l'homme devrait être banal

    Malheureusement chez nous il se vend en sous-main
    Si peu dangereux qu'il soit L'Etat lui fait la guerre
    Pour une fausse morale parce qu'il n'en touche rien
    Voilà la vérité dans cette triste affaire

    [Refrain] :
    Un pétard ou un Ricard, si t'as vraiment le cafard
    A choisir y'a pas photo, moi je choisis le maroco
    Les alcool ont leurs soulards, le cana c'est le panard
    Y'en a qui le mystifient, moi j'en fais son apologie

    Ce serait pourtant si simple de le légaliser
    Deux petits joints par jour c'est anti-dépresseur
    Si L'Etat dans ce cas n'était pas l'agresseur
    Le peuple tout entier pourrait mieux respirer

    C'est encore cette fois par l'argent que le bat blesse
    Si au moins le haschisch pouvait emplir les caisses
    Nos dirigeants affables fermeraient bien les yeux
    Et parfois avec nous s'envoleraient aux cieux

    [Refrain]

    L'alcool et le tabac ont le droit de tuer
    Car aux comptes de l'Etat apportent leurs deniers
    Messieurs dames mourrez donc d'alcool et de fumée
    La patente est payée, la mort autorisée





    Lilie
    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: La salle à palabre

    Message par Dolma le Mer 2 Mai - 10:10

    Geob ! Tu as trop consommé de cannabis en écrivant ton texte ou quoi ? Te voilà devenu bègue rire ?

    Dolma


    avatar
    geob

    Re: La salle à palabre

    Message par geob le Mer 2 Mai - 10:49

    Un bug dont j'accuse formellement Coluche et youtube !!! prof
    Bon, c'est réparé... ça s'arrose !!! diablotin

    Bravo Lilie pour cette trouvaille ! Au fond, ce débat sur le cannabis n'a pas lieu d'être, s'il existe, ce n'est juste que pour s'assurer une clientèle électorale !
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapata le Jeu 3 Mai - 1:28

    pour aussi pour les mêmes raisons que les autres !!! langue


    je file ! ya 2ème Ti punch qui s'évapore !!!


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/

    lahaut

    Re: La salle à palabre

    Message par lahaut le Jeu 10 Mai - 11:22

    Bon je vois qu 'encore tout le monde est d'accord avec moi comme d'hab !! Plus rien à rajouter ?

    Nouveau sujet à polémique qui est d'actualité à cause de Barack Obama :
    Etes-vous pour ou contre le mariage des homosexuel(le)s ?

    Moi je suis contre !!
    Un mec avec un mec ou une géraldine avec une géraldine rien qu'en y pensant .... je n'ose d'ailleurs même pas y penser... .............
    qu'ils fassent cela dans leur vie privé sans choquer les gens cela ne me dérange pas... mais l'instituer officiellement devant l'état civil c'est-à-dire devant le peuple de France donc nous citoyens... donc cela concerne tout le monde... je ne suis pas d'accord !
    Le mariage c'est un mec avec une géraldine point barre !
    (Il y a le Pacs pour cela !!! après ils vont demander l'adoption officielle des enfants... je ne vous dis pas les railleries des copains de ces gosses envers eux !!)
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 10 Mai - 21:56

    Et bien, vois-tu, Lahaut, je suis très surprise,
    parce que pour un anti-religion(s) comme toi, je te trouve pour le coup très empêtré dans des préjugés et stéréotypes typiquement judéo-chrétiens (et musulmans... mais les 3 religions ont la même racine, donc pas étonnant) !! rire
    C'est la religion (les 3) qui clame que l'amour est le fait de 1 homme et de 1 femme et que les relations aimantes ou sexuelles entre 2 êtres de même sexe sont contre nature (même si elles ont toujours existé). C'est la religion qui a défini ce que devait être un couple, une famille, l'amour... clin d'oeil

    qu'ils fassent cela dans leur vie privé sans choquer les gens cela ne me dérange pas...
    Qu'ils fassent quoi ? s'aimer ? Heureusement que cela ne te dérange pas ! clin d'oeil
    Qu'ils fassent l'amour (acte sexuel) ? Que cela te choque et te dégoûte, soit. Mais c'est leur vie privée, en effet. Et donc, encore une fois, heureusement que cela ne te dérange pas.

    mais l'instituer officiellement devant l'état civil... donc cela concerne tout le monde... je ne suis pas d'accord !
    Là, je ne vois pas trop le rapport ! En quoi l'amour de 2 personnes ou la relation sexuelle entre 2 personnes "concerne tout le monde" à partir du moment où elle est officialisée à l'état civil ? pensif
    Ils ne s'exhiberaient pas plus sur la voie publique après être mariés ! (peut-être moins qu'actuellement d'ailleurs, besoin de reconnaissance oblige... et probablement moins que les "vrais" couples -comprendre : un homme + une femme- clin d'oeil )
    D'autre part... Il y a le Pacs pour cela !!! : Mais mon cher Lahaut, le Pacs c'est une officialisation à l'état civil tout comme le mariage ! Le contrat passé est simplement différent dans ses termes. clin d'oeil

    Quelle différence entre le pacs et le mariage ?
    Le pacs est un contrat français très récent, le mariage est une pratique pluri-millénaire...
    On ne peut pas se pacser religieusement, alors qu'on peut se marier religieusement (c'est d'ailleurs le premier mariage qui a existé et pendant très très longtemps avant toute reconnaissance citoyenne, laïque et républicaine de ce contrat)... Ha oui, j'oubliais : tu es contre les religions ! pardon
    Sinon, les différences, les vraies, entre le pacs et le mariage civil, ne tiennent qu'en des éléments juridiques et fiscaux : impôts, lien filial, droits et héritage du conjoint survivant, pension de réversion... Pourquoi interdire cela à des personnes qui vivent ensemble, qui partagent tout (l'appart, le frigo, le budget, les joies, les richesses, les détresses et les galères...), qui élèvent ensemble, conjointement, des enfants... dans les faits. Parce qu'il faut arrêter de se leurrer : ce n'est pas parce que légalement le mariage gay n'existe pas que les couples gays vivant comme les "vrais" couples en tout n'existent pas. clin d'oeil

    Personnellement, que 2 personnes du même sexe s'aiment d'amour ne me choque pas. C'est un fait qui existe, c'est la nature qui les a ainsi 'faits'. Qui suis-je pour juger de ce que la nature fait ?
    Que 2 personnes du même sexe fassent l'amour ensemble... bin c'est leur vie privée ! Tant qu'ils ne s'exhibent pas devant moi et qu'ils ne m'invitent pas, tout va bien. C'est leur vie, ce n'est pas mienne. Et encore une fois, qui suis-je pour juger de ce qu'aiment et font les autres dans leur cercle privé ? sourire
    Que 2 personnes du même sexe s'allient dans un contrat de vie commune tel que le pacs ou le mariage, je trouve cela raisonnable pour eux. Juridiquement, concrètement, c'est bien plus pratique, simple et sécurisant pour le quotidien et en cas de décès de l'un des deux... Pacs et mariage sont des contrats privés, qui n'engagent que les 2 parties qui le signent. Qui suis-je pour juger de l'opportunité d'un tel contrat entre 2 êtres ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: La salle à palabre

    Message par Wapiti le Jeu 10 Mai - 22:01

    après ils vont demander l'adoption officielle des enfants...

    Bin oui ! Et ce serait bien plus sain pour eux et pour ces enfants, justement, que leur couple soit reconnu officiellement !
    Parce que là encore, ne nous leurrons pas : des couples gays qui élèvent des enfants... ça existe déjà !
    Et il y a parfois bien plus d'amour (entre conjoints et avec les enfants) dans ces couples là que dans des couples 'normaux'... de par les difficultés de reconnaissance rencontrées dans le quotidien, entre autres. Et ces enfants ne sont-ils pas alors mieux aimés, mieux éduqués que dans des familles 'normales' où l'amour ne règne pas, où ils n'ont pas été désirés ou pas été désirés pour les bonnes raisons ?...

    je ne vous dis pas les railleries des copains de ces gosses envers eux !!
    Tu serais surpris, Lahaut, de voir à quel point les enfants (les plus jeunes) sont ouverts à tout et à tous, à quel point ils sont curieux et surtout tolérants ! top !
    Beaucoup plus tolérants que leurs parents ! Ceux qui leur enseignent qu'un noir n'est pas un blanc, que ce petit n'est pas fréquentable parce qu'il est trop bronzé et que sa maman ne parle pas français, que cette petite fille n'est pas normale parce que son corps, ses gestes ou son langage ne sont pas 'normaux', que celui-ci ne peut pas être bien éduqué et aimé parce qu'il a 2 mamans ou 2 papas... Parents qui font entrer dans la tête des enfants, au fur et à mesure qu'ils grandissent, la peur de l'autre, de la différence, le racisme, l'intolérance. Parents, qui par leurs discours finissent par engendrer des pré-ados et ados qui, oui, sont moqueurs et très durs les uns envers les autres. flop !


    La légalisation d'un certain nombre de choses les fait rentrer dans la "normalité"... et donc imprime la tolérance envers ces choses.

    Autoriser le mariage gay serait reconnaître juridiquement son existence réelle et concrète. Les homosexuels vivant en couple ne seraient plus pointés du doigt, ne seraient plus des anormalités (puisqu'ils seront dans la "norme", la règle fournie par la loi, l’État).
    Autoriser l'adoption pour les couples gays serait reconnaître juridiquement le fait que l'on peut très bien élever et aimer des enfants sans pour autant être de sexes opposés. Cela éviterait à tous ces couples gays qui veulent être parents, par des voies naturelles ou par l'adoption, de devoir frauder, tricher, mentir, trouver des subterfuges pour arriver finalement à leurs fins. Parce qu'ils y arrivent s'ils le veulent vraiment. C'est un fait, cela existe déjà.
    Autoriser le mariage et le lien filial à des couples gays, ce serait permettre à leurs enfants de ne plus (ou en tout cas moins) être montrés du doigt par d'autres, adultes surtout et par ricochets, enfants aux parents intolérants ; ce serait leur permettre de mieux vivre, de moins se cacher...

    Et croire qu'il est facile d'adopter, c'est méconnaître tout cet univers là... (celui de l'adoption) mais cela est un autre débat. pardon


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 10 Mai - 22:13

    J'ai appris recemment que mon frere aine est homo. Je voudrais bien qu'il se marie pour faire la teuf! rire


    Lilie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La salle à palabre

    Message par Invité le Jeu 10 Mai - 22:30

    Et bien dis donc Wapiti ! Tu as l'air bien inspirée par le sujet, pour...Ecrire une aussi longue réponse !!! surpris

    Moi, je ne vais pas m'étendre autant ! clin d'oeil
    Mais juste dire cela:

    Pourquoi ne pas utiliser un moyen fort démocratique, mais trop peu utilisé (à mon sens) dans notre Pays,
    pour tout ce qui concerne les importants sujets de société, et qui s'appelle...

    Le référendum ??? question

    Et grâce auquel on pourrait une fois pour toutes, savoir si notre société est prête à franchir le pas !!! clin d'oeil

    Cela me paraît être une solution juste, et pas seulement pour ce sujet-là, d'ailleurs !!!
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La salle à palabre

    Message par Lilie le Jeu 10 Mai - 22:32

    Et voila! Le vol de l'Albatros, et la Salle a palabres n'a plus lieu d'etre! rire


    top !


    Lilie
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La salle à palabre

    Message par Invité le Jeu 10 Mai - 22:36

    Lilie a écrit:Et voila! Le vol de l'Albatros, et la Salle a palabres n'a plus lieu d'etre! rire


    top !


    Lilie

    pensif Pourrais-tu préciser ta pensée, Lilie ? question

    Contenu sponsorisé

    Re: La salle à palabre

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 8:25