Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Partagez
    avatar
    LaMémoire

    Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 12 Nov - 12:23

    La famille Franchouillard part en voyage (Acte 1)



    Les présentations :


    Albert Franchouillard, la cinquantaine, chauve, bedonnant, meilleur vendeur de chaussure du centre commercial Leclerc de Bobigny, champion de bowling de son université en 1979 (à cette époque il voulait être astronaute) , aimant la bière et les jolies filles à grosses poitrines .

    Berthe Franchouillard, épouse d’Albert (Elle a épousé Albert sur un coup de tête pensant devenir l’épouse d’un futur célèbre astronaute) un peu enrobée, femme au foyer qui ne pense qu’a son bien être (massage, coiffeur, bronzage, etc.) et aime aussi dilapider l’argent du ménage (de son mari plutôt!)en produits de beauté..

    Anne Franchouillard (prénom prédestiné ?), fille d’Albert et Berthe, 18 ans, sexy et pulpeuse faisant craquer tous les garçons et ne pensant qu’aux mâles de tout age du moment qu’ils ont de l’argent pour lui offrir vêtements et bijoux mais elle n’est pas plus intelligente qu’une huître trisomique

    Benoît Franchouillard, fils d’Albert et Berthe, 16 ans, physique quelconque, le plus intelligent de la famille (Ressemblant étrangement au directeur de la banque de la famille mais cette ressemblance n’a pas été remarqué par Albert qui est fier de son fils car d’après lui l’intelligence peut quelque fois sauter d’une génération en passant directement dans ses spermatozoïdes sans passer par sa tête !!), cherchant à faire plus vieux que son age aimant les filles mures mais ne prenant que des râteaux mais il ne désespère pas d’y arriver un jour, aime aussi taquiner sa sœur Anne.





    Aéroport Charles de Gaule terminal 1 devant le comptoir d’enregistrement

    Albert à toute sa famille : Bon ! J’espère que vous n’avez rien oublié !
    Berthe regardant dans son sac à main : non ! non ! J’ai ma brosse à cheveux, mes produits de beautés et mon démaquillant !
    Anne : Où est-ce que l’on va déjà ?
    Benoît : Aux Philippines !!!
    Anne : Est il jeune et riche, ce Philippe Inn ?
    Benoît pour taquiner sa sœur : Il est vieux et loin. Il est aussi le propriétaire des hôtels Holiday Inn et pour coucher, tu en connais un rayon !! hi !hi !hi !
    Anne à son père : Mais pourquoi nous n’allons pas comme l’année dernière au... au...(elle réfléchit !)...
    Benoît : Au camping des Flots Bleus où un certain Franck... et aussi Stephane... Jules, Romain, Christophe, Yannick, Vincent, Paul, Sébastien y seront certainement !!
    Albert à Anne : Demande à ta mère pourquoi !
    Berthe : Tu sais bien que j’ai gagné ce voyage grâce au jeu-concours de la lessive « Kilavetout » mais malheureusement j’ai gagné le premier prix. J’aurai voulu avoir le dixième lot où c’était une journée complète de soins et de massage au centre de Thalasso du Havre mais quand on n’a pas de chance, on n’a pas de chance !!
    Albert : Que tu dis ma chérie ! Profitons-en car d’après la brochure que l’on a reçue tout est compris : le voyage, l’hébergement, les visites, les repas et les... (regardant sa brochure)... tiens !! ils ont dû oublier de marquer les bières, mais bon je me renseignerai en arrivant !
    Benoît : D’après le guide du Petit Futé c’est la bière San Miguel !!
    Anne : Ouaaouhhh !! On aura un guide futé nommé San Miguel, j’espère qu’il sera beau et riche !!


    La famille arrive au comptoir d’enregistrement.

    Albert : On arrive à l’enregistrement des bagages, passez moi vos passeports !
    Anne : Mais où il est le micro pour chanter et enregistrer ?
    Berthe à l’hôtesse de caisse : Ne faites pas trop attention à la photo du passeport, elle n’est pas récente et elle ne fait pas trop ressortir mon teint !!
    Albert : Ne l’écoutez pas, regardez là...(montrant avec son doigt la joue sur la photo) sous ces tonnes de crèmes vous pouvez y déceler ses rides !!
    Benoît en chuchotant à l’hôtesse : Les 3... là(en les montrant du doigt )... ils ne sont pas de ma famille je les accompagne juste pour les aider. Voilà mon numéro de téléphone ; dans 3 semaines je reviens, téléphonez moi et je vous montrerai ce que c’est un homme viril !!

    L’hôtesse de caisse : Voilà vos billets d’avion ; Hall 2 porte 15, vous décollerez à 22 heures pour Hong-Kong pour y arriver à 8 heures, puis décollage à 10 heures pour Manille. Bon voyage !
    Anne : Maman j’ai peur !
    Berthe : Mais pourquoi ça ? C’est parce que tu vas prendre pour la première fois l’avion ? Mais, hier on a regardé au magnéto « Panique dans l’avion » pour savoir comment cela se passe durant un vol, mais à part le crash à la fin avec toutes ces victimes, tout s’est bien passé !!!
    Anne : Non ce n’est pas cela, j’ai seulement peur que ce King-Kong me prenne avec lui pour aller dans sa grotte !!
    Benoît : C’est Hong-Kong, ce n’est pas King-Kong !!! Tu as vraiment un pois chiche dans la tête !!
    Anne : j’ai peut être un pois chiche dans la tête... Mais d’ailleurs, c’est quoi un pois chiche ? ... mais toi quand tu auras une fille dans ton lit les poules auront des gants !!
    Benoît : pfffff !!
    Berthe : Des dents, Anne, et non des gants… et d’ailleurs quand il aura plus son énorme appareil dentaire dans la bouche et plus ses gros boutons sur la figure, je pense qu’à 68 ans il aura une petite chance de ne plus être puceau !!!
    Berthe et Anne rient de bon cœur.
    Albert : Bon, arrêtez de vous chamailler, on va aller dans la salle d’attente, notre vol est dans 3 heures !
    Anne : Ha bon ! On va nous voler quelque chose dans 3 heures ?
    Benoît : En tout cas pas ta cervelle car elle n’a jamais existé !!


    21H55 : une hôtesse de l’air entre dans la salle d’attente, se dirige vers Albert endormi et lui tapote l’épaule.

    L’hôtesse de l’air : Monsieur !
    Albert sursautant : Hein ! Quoi !! Que se passe t’il ?
    L’hôtesse de l’air : Etes vous bien monsieur Franchouillard ? On vous attend pour l’embarquement !!
    Albert : Les enfants réveillez vous, vite!!!... Mais où est votre mère ?
    Benoît s’étirant les bras : Il y a une heure, je l’ai vu se diriger vers les boutiques de duty free !
    Albert : Alors, vite prenons l’avion avant qu’elle revienne, on part sans elle !
    Au même instant aux hauts parleurs : « La famille Franchouillard est demandée en salle d’embarquement ! »
    A peine 30 secondes plus tard on voit Berthe arriver en courant, les bras chargés de paquets.
    Berthe : J’arrive !! J’arrive !!
    Albert : C’est quoi tous ces paquets ?
    Berthe : Hé bien, ce sont des produits de beauté, du maquillage, du parfum, de la crème pour rajeunir, des lotions anti-rides, des sham...
    Albert l’interrompant : !! Mais avec quoi tu as acheté tout cela ?
    Berthe : Pendant que tu dormais, j’ai emprunté ton portefeuille, tiens le voilà !!!
    Berthe lui tend son porte feuilles, Albert le prend et regarde aussitôt à l’intérieur pour en sortir un billet de 20 euros.
    Albert : Mais où sont donc mes 300 euros ? Ne me dis pas que tu as acheté pour 280 euros de crème à tartiner !!!
    Berthe : Si si! Et si tu avais 10 euros de plus j’aurai pu m’acheter une lotion à 30 euros pour que mes cheveux soient encore plus brillants !!
    Albert : Mais comment va-t-on faire avec seulement 20 euros ? On ne pourra pas acheter de souvenirs !!
    Berthe : Mais il te reste la carte Bleue !!
    Albert : La carte bleue a été avalée par le distributeur automatique de cassettes-vidéos quand j’ai voulu louer un film X… (se reprenant aussitôt) euh… un film de… euh… de Jacky Icks, le célèbre coureur automobile et je n’ai pas eu le temps de la récupérer au magasin !
    Benoît : Tiens ! tu t’intéresses maintenant aux voitures ? Je pense plutôt aux belles limousines blondes à 2 jambes avec de gros pare-chocs avant !!! Hi !Hi !Hi !
    Berthe : Ce n’est pas grave, chéri, puisque tout est inclus dans le voyage ! Et pour les souvenirs ? J’ai déjà les miens dans ces paquets !!!
    L’hôtesse de l’air : SVP, on vous attend dans l’avion !


    La famille Franchouillard monte alors dans l’appareil.

    Albert : Voilà, on sera bien ici, les fauteuils sont bien larges et bien espacés !!
    Berthe : Et en plus il y a plein de places libres pour mettre mes paquets !
    Anne : Vous avez vu, il y a même du Champagne !
    Benoît : Waouuuh !! j’ai de la chance il y a Adriana Karembeu là-bas avec une place de libre à coté !! Quand je vais dire cela à mon pote Lahaut, que j’ai voyagé pour mon premier voyage en avion à côté d’une bombe atomique, il va être mort de jalousie, lui qui n’a jamais eu de charmantes voisines durant ses nombreux voyages en avion !!
    Benoît s’assoit alors à côté d’Adriana et commence la conversation. Benoît : Salut poupée ! Je m’appelle Benoît mais pour les intimes tu peux m’appeler Ben.
    Anne rajoute : Oui Ben… comme une benne à ordures !! Hi ! Hi ! Hi !
    Adriana lève la tête de son magazine, lui sourit puis replonge dans sa lecture.
    Albert : Les enfants !! Regardez derrière ! Les autres sont tous entassés les uns sur les autres, leurs sièges sont si étroits et si peu espacés que pas même une allumette pourrait y rentrer !!!
    Toute la famille Franchouillard se retourne et rit d’un rire très moqueur !!

    Une hôtesse de l’air vient à la hauteur d’Albert et lui demande :L’hôtesse de l’air : Puis-je voir vos cartes d’embarquement ?
    Albert fouille dans ses poches et les lui donne.
    L’hôtesse de l’air : Ce ne sont pas vos places ici, les vôtres sont au fonds de l’appareil,... là-bas juste à côté des portes des toilettes !!
    Albert : Je crois que vous faites erreur car nous sommes les gagnants du grand jeu-concours de la lessive « Kilavetout ».
    L’hôtesse de l’air : Non ! non ! Je ne fais pas d’erreur. Vos places sont effectivement là-bas et l’appareil ne décollera pas si vous n’y allez pas !!
    Albert se lève en maugréant et prend sous ses bras tous les paquets de sa femme : Alors là ! Dés que je rentre à Paris je vais envoyer une lettre de réclamation à votre compagnie aérienne pour leur dire comment on traite dans leurs avions les grands gagnants du grand jeu-concours de la lessive « kilavetout »...
    Anne : Je peux emporter la bouteille de Champagne ?
    Benoît à Adriana : Au revoir poupée, si tu te sens trop seule pour ce long voyage n’hésite pas, je suis là-bas au fond ! Appelle-moi et je viendrai te tenir compagnie !!
    Adriana n’a pas bougé d’un cil.

    Le vol s’est déroulé sans problème sauf qu'en plein milieu du trajet, à 11 000 km d’altitude, une jeune personne voulait ouvrir un hublot pour avoir un peu d’air !


    Bientôt dans le prochain épisode... la famille Franchouillard aux Philippines !!!
    Lahaut

    Original publié par Lahaut le 20 avril 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!1843.entry





    Le 20 Avril 2008, béatrice a écrit:Renaud je suis désespérée .... voilà tout le bien que tu penses des femmes : dépensières, gourgandines et idiotes en plus ... mais n'as-tu donc rien retenu à Annecy avec toutes ces femmes que tu as cotoyé : merveilleuses, intelligentes, drôles, d'une grande finesse d'esprit, adorant la simplicité, la complicité, l'amitié .... et plus si affinités !!!
    Ciel Lahaut, que n'as-tu donc pas profité de ce week-end pour observer la psychologie féminine tout comme je l'ai fait avec ce troupeau d'hommes biturés qui nous ont accompagnés durant ces deux jours !!!! Au moins maintenant j'ai des données qui me permettent d'être objectives dans mes portraits
    Mais j'ai hâte de lire la suite des aventures de la famille chez Philippe Inn. Il est comment déjà ce Philippe Inn ? Grand brun aux yeux bleus ???? moi aussi je veux y aller !!!
    Le 20 Avril 2008, Lahaut a écrit:Désolé pour cette description de ces 2 femmes de la famille Franchouillard qui est tout le contraire des femmes que j'ai cotoyé pendant le week-end à Annecy je ne recommencerai plus .......................mais c'est tellement drôle cette description (inspirée d'une série américaine )!!!ah !ah! ah!
    C'est peut être mon tout petit coté macho qui doit somnoler au fin fond de mon esprit et pourtant j'essaye de lutter ..lutter......lutter.............mais lutter pour m'en défaire mais je trouve cela tellement rigolo que quelque fois ,contre ma volonté ,cela doit ressortir au bout de ma plume !
    Les 2 gars de la famille ne sont pas tellement plus gâtés non plus !!!
    Le 20 Avril 2008, Wapiti a écrit: La suite ! La suite ! Je l'attends avec impatience moi aussi.
    Haaa, que ça fait du bien de reprendre l'entraînement des zigomatiques avec vous tous !
    Bises
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 12 Nov - 12:55

    La famille Franchouillard arrivant à Manille (acte 2)



    La famille vient juste de descendre de l’avion et se dirige vers les contrôles de passeports

    Albert à sa famille : Alors votre voyage s’est il bien passé ?
    Berthe : Quelle horreur ! Il y avait un type dans l’avion qui sentait fort des pieds mais heureusement que j’avais acheté du Channel n°5 avant de partir et durant la nuit je lui en ai mis plein les chaussures et, juste devant, il y en avait un autre n’a pas arrêté de ronfler de la nuit et j’ai dû lui jeter discrètement des cacahuètes sur la tête pour qu’il cesse ses ronflements !!
    Albert : Ah c’est pour ça que ce matin mes chaussures sentaient bon !!!
    Benoit : M’an, c’était moi qui était juste devant !!! (En retirant des cacahuètes de ses cheveux )
    Anne : En tout cas il ne faut plus reprendre cette compagnie car ma fenêtre était coincée et je n’ai pas pu l’ouvrir pour prendre l’air !!


    La famille arrive au guichet des contrôles des passeports

    Le douanier : ( Juste une interruption momentanée de l’histoire car étant donné que l’auteur de ce texte-ci a été a bad schooler in the school pour apprendre la langue de Shakespeare, veuillez lui pardonner les quelques erreurs grammaticales que pourraient dire certains les Philippins durant le récit de cette histoire, merci ! Stop 10 secondes culture ! très peu de Philippins parlent espagnol mais ils parlent presque tous anglais)
    Revenons donc à nos moutons ou plutôt à nos buffles car là-bas il y a plus de de bêtes à cornes que de bêtes à laine..

    Le douanier : Passeport please !
    Albert se retournant vers sa famille : Qu’est ce qui dit, lui ?
    Anne : je pense que peut-être il te demande de passer la porte en souriant et en disant pliiiiiiiiiizzzzzz !
    Benoit : Non je crois que... d’après mes souvenirs d’école... euh... il faut que tu lui donnes nos passeports !
    Berthe : Dis lui alors que ma photo n’est pas récente et qu’elle ne fait pas ressentir mon teint !
    Anne : Houlala ! il fait chaud ici !! (Anne retire son anorak !)


    La famille passe sans encombre les contrôles, récupère leurs bagages et se dirige vers la sortie de l’aérogare. Un homme attend avec une pancarte où il y a écrit Franchouilard.
    Albert, Berthe et Anne l’aperçoivent mais passent devant comme si de rien n’était !


    Benoit en tirant le bras de son père et en pointant le doigt sur la personne à la pancarte : Hé pa’ ! je crois que cette personne est venue nous accueillir !
    Albert : Non ! non ! je ne pense pas ce n’est pas notre nom sur la pancarte !
    Berthe : Sais-tu lire Benoit ? tu vois bien que c’est écrit Franchouilard et non Franchouillard !!
    Anne : Que tu peux être bête, Benoit !!!

    L’homme à la pancarte voyant ce manège avance et dit :
    L’homme : Are you Mister Albert Franchouilard ?
    Albert se tournant vers sa famille : Mais qu’est ce qui dit ?
    Anne : Je pense que, peut être, il te demande si tu es un franc trouillard !!
    Benoit : Je crois plutôt qu’il te demande si tu es Albert franchouilard !
    Albert : Mais non je ne suis pas Albert Franchouilard, je suis Albert Franchouillard !!

    L’homme ne comprenant rien à cette discussion montre son papier avec tous les noms des membres de la famille. Benoit prend le document pour le lire.

    Benoit : Ca y est j’ai compris ! C’est bien nous !! Il manque un L dans notre nom !!!
    Albert d’un air furieux : COMMENT CELA UNE ERREUR DANS MON NOM ? Tant que je serai vivant on ne massacrera pas mon nom comme cela. Dès que je rentrerai en France j’enverrai une lettre de réclamation pour dire que l’on ne traite pas les gagnants du grand jeu concours de la lessive « Kilavetout » comme des illettrés.
    Anne : Tout à fait d’accord avec toi papa il ne faut pas oublier les 2 ailes comme dans ……euh aigle et euh ……merle.
    Benoit à Anne : Andouille, sans cervelle et nounouille en ce qui te concerne !!
    L’homme voyant le ton monter sans en comprendre la raison : I'm sorry. I’m your driver for to go at your "Malaté Pension" hotel ! (Désolé pour mon bad english !!!)


    L’homme alors les invite à le suivre jusqu'à sa jeepney! (photo 1)

    Berthe : On ne va tout de même pas monter dans ce tracteur multicolore !
    Anne : Y a-t-il la clim dans ce……..euh ..machin là ?.. car il fait chaud ici ! (Anne enlève son premier pull over)
    Albert : Waouuuuh ! Classe la caisse ! Si j’en avais une comme celle-là en France je ferai tomber toutes les gonzesses … euh chérie……euh je voulais dire qu’avec cette bombe d’engin, j’irai à la cueillette d’Edelweiss pour t’en ramener un ENORME bouquet !
    Benoit : Viens voir de ce côté-ci, pa’ ! Il y a la femme de mes rêves peinte sur le flan de la jeepney!! (photo 2) Anne : Vas y Benoit, touche lui le popotin car ce sera pour toi la seule et unique occasion de ta vie d’en toucher un !!! hi !hi !hi !
    Benoit : Pffffff !!
    Berthe : Les enfants faut y aller !! J’espère qu’en centre ville il y a des instituts de beauté pour me refaire une remise en forme après ce long voyage.

    La famille monte alors à l’arrière du véhicule.
    Albert : Allez en route pour la belle vie !! En tapant sur la carrosserie extérieure par une ouverture latérale
    Berthe : Avec toutes ces fenêtres il y a plein de courants d’air ici ! Ma coiffure va être fichue !
    Anne : Alors il l’a met en route sa clim. ? J’ai toujours aussi chaud !! (Anne retire son deuxième pull-over )
    Benoit lisant son guide : La jeepney est le symbole des Philippines. Elles sont d’anciennes jeeps de l’armée américaine transformées et décorées par les chauffeurs, qui servent comme moyen de transport public !!
    Albert : C’est nettement mieux que la RATP parisien !!
    Benoit : Ben oui ! c’est Regarde et Admire les Transports Philippins !! hi ! hi !hi !


    Le véhicule entre dans Intramuros, le quartier historique de Manille (photo3)
    Berthe : Regardez là, à droite il y a la muraille de Chine ! (photo 4)
    Albert : Mais non, on est aux Philippines donc cela doit être la muraille des Philippines !!
    Anne : C’est derrière ces murs qu’habite Philippe Inn ?
    Benoit en consultant le plan du Petit Futé : Je pense que cela doit être le fort Santiago bâti au 16eme siècle !
    Anne : Hé bien je n’irai pas acheter des chaussures là-bas !!!
    Berthe : Pourquoi ça ma chérie?
    Anne : Parce que pour acheter des santiags si vieilles il faut être folle !!


    La jeepney pénètre maintenant dans le quartier de Malaté où il y a l’ hôtel « Malaté Pension »
    Anne en montrant du doigt l’horizon : Vous avez vu là, il y a plein de puddings !
    La famille un peu perplexe se retourne pour regarder !
    Albert : Mais ce n’est pas des puddings mais des BUILDINGS (en articulant bien) !! (photo5)
    Anne : Pudding, Building… qu’importe ils sont affreux tous les 2 !!

    Benoit, toujours avec son petit futé : Malaté …………page 96 …… (Il lit en silence l’article puis prend un large sourire en le résumant !) Quartier animé le soir où restaurants et bars à pu... euh... je veux dire bars à... euh... gourgandines ! se côtoient dans les rues !!
    Albert, Berthe et Anne en cœur : C’est quoi gourgandine ?
    Benoit : ben... euuuuuhhhhhhhh ! cela doit être quelque chose que les gars comme moi apprécient !!
    Albert : C’est bizarre mais mon petit doigt me dit que je vais bien me plaire dans ce quartier !!!
    Anne : Regarde maman il y a plein d’instituts de beauté ici. Les filles en mini-jupe qui font la queue devant leurs établissements nous font signe d’y entrer !!!
    Berthe : Je ne suis pas sûr que cela soit pour cela, ma chérie ! Ici, cela doit être le quartier le plus chaud de Manille.
    Anne : Depuis le temps que je vous le répète, qu’il fait chaud ici !!! (Anne retire un sous-pull)


    La suite des aventures de la famille Franchouillard aux Philippines pour bientôt dans l’acte 3
    Lahaut


    Original publié par Lahaut le 22 avril 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!1882.entry




    Le 22 Avril 2008 a écrit:...
    Des rues de gourgandines, c'est drôle, Mamina va en être toute retournée !!! Euh et je voudrai bien savoir combien de pulls elle a cette Anne qui ne voit jamais rien venir !!!
    Le 22 Avril 2008, Lahaut a écrit:Merci Beatrices tu es la déesse divine de l'internet pour m'avoir expliqué comment mettre des photos (je dois avoir un peu d'Anne en moi !!) et toi un peu de Benoit pour tout savoir sur tout !!! !!
    Pour te remercier je vais mettre un rayon d'intelligence chez cette chère Anne pour glorifier la gente féminine !!
    Le 22 Avril 2008, Lahaut a écrit:Merci les filles pour l'explication et la mise en page des photos !!
    Alors notre amie Anne aura peut être de 2 lueurs de génie durant son aventure philippine !!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Invité le Ven 12 Nov - 13:26

    Terrible ! mort de rire !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Wapiti le Ven 12 Nov - 13:32

    pataugas a écrit:Terrible ! mort de rire !
    Oui, de grands moments que ces aventures des Franchouillard ! rire
    Et tu n'as pas fini de rire : la suite, dès que j'ai le temps... (ou à découvrir dès à présent au Livistan, dans l'année 2008 toujours) clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 12 Nov - 23:40

    La famille Franchouillard à l’hôtel « Malaté Pension » (acte 3)


    La jeepney s’arrête devant le « Malaté Pension », la famille descend du véhicule avec tous leurs bagages et se dirige vers la réception.
    Le réceptionniste : Welcome at Malaté Pension, what's your name ?
    Albert : Qu’est ce qui dit ?
    Anne : Je pense que …
    Albert l’interrompant : Ne pense plus ma petite, je parle à Benoit !!
    Benoit : Je crois qu’il doit demander notre nom !!
    Albert : Franchouillard avec 2 L comme couille, mamelle, demoiselle !
    Berthe : Et aussi comme belle, maquillage, démaquillant !
    Benoit : Et aussi comme intelligence, fille, excellent !
    Anne : Et aussi… euh… testicule… euh… plaisir… et… euh… marteau !
    Benoit : Mais il n’y a pas d’L dans marteau !
    Anne : Je ne trouvais pas d’autres mots !!
    Benoit : En tout cas je saurai quoi faire avec ce marteau pour te mettre de l’intelligence dans ta tête !!
    Le réceptionniste : Passeport please !!
    Albert à sa famille : Ca va là, j’ai compris ! Passez moi vos passeports !!
    Berthe : Dis lui alors que ma pho…
    Albert coupant la parole à sa femme : Oui ! oui ! je sais ! j’essaierai de lui dire pour ta photo !!
    Albert commence alors un mime des mains entre sa figure et la photo du passeport de sa femme mais pas sûr que le réceptionniste comprenne ce qu’il veut dire !
    Anne : Il fait toujours aussi chaud ici ! (Anne enlève sa grosse chemise en toile molletonnée pour laisser place un tee-shirt rose bonbon ) Haaaaaaa !! (comme un grand soulagement) Maintenant la température est meilleure, il suffisait de retirer mes vêtements pour que la température baisse, pourquoi n’y ai-je pas pensé plutôt !!


    Le réceptionniste prend les numéros des passeports, leur désigne leurs chambres. Deux bagagistes montent les bagages à l’étage..


    Albert : Moi je prendrai bien une bière San Miguel !!
    Anne : Chouette ! Je vais rencontrer le futé San Miguel !
    Berthe : Je préfère monter dans la chambre me refaire une beauté, recoiffer mes cheveux et mettre de la crème sur le visage.
    Berthe emprunte alors l’escalier pour rejoindre sa chambre

    Benoit : Pa’ je ne suis pas sûr que les boissons soient comprises dans le séjour !! (en lisant la brochure du voyage)
    Albert : Comment ça ? la boisson non comprise ? Si c’est vrai, j’enverrai une lettre de réclam…
    Benoit, interrompant son père en lisant la brochure du voyage : Le voyage comprend : les vols et transports intérieurs, l’hébergement, les repas, les visites et excursions inscrites au programme. Le voyage ne comprend pas… voir astérisque.
    Albert : Qui est cet astérisque ?
    Anne : Je le connais ! C’est l’ami d’Obélix !
    Benoit lisant le paragraphe écrit en tout petit en bas de la page : Ne comprend pas : Frais de passeport, excursions optionnelles, dépenses personnelles, boissons, taxes de sortie de territoire.
    Albert : Alors là, à mon retour, j’irai voir cet astérisque pour lui dire ce que je pense de son voyage !

    Albert prend son portefeuille pour sortir son seul et malheureux billet de 20 euros et se dirige vers la terrasse de l’hôtel.
    Benoit : Pa’ on n’a pas fait encore le change !
    Albert : Ah oui c’est vrai ! Avec 20 euros, combien d’argent local vais je avoir ?
    Benoit regarde dans son Fetit Futé : Il indique que le change doit être à environ 1 euro = 59.70 pesos !!
    Anne : Moi je suis plus lourde qu’un euro, je pèse 61 kilos.
    Benoit : Et ta cervelle 0,5 gramme !
    Albert : Traduis moi ça en monnaie du pays !! Combien de bières je peux boire avec 20 euros ?

    Benoit regardant le menu accroché sur le bar à coté de la réception de l’hôtel : Ici la bière vaut 45 pesos.
    Albert : Et alors, combien bière cela fait ?
    Benoit : … euh… euh… désolé… je n’ai pas emmené ma calculatrice !
    Anne : Cela fait 26 bières et demies !! (Un éclair de génie serait-il passé par la tête d’Anne ?)
    Albert et Benoit se retournent étonnés et ensemble ils disent : Mais comment t’as fait ?
    Anne : Je ne sais pas ! Une lumière est apparue dans mon cerveau et ce nombre m’a fait tilt comme un flipper !
    Albert : Où est le mec qui t’a secouée pour que tu fasses tilt, pour que je l’embrasse !
    Benoit vérifiant ce résultat là sur la calculatrice du barman : C’est bien la première fois que ton cerveau apparaît dans ta tête et qu’il dit une chose juste !
    Albert : Bref ! Miracle ou pas, cela me fait à peine une bière par jour ! Les enfants avez-vous de l’argent de poche ?
    Anne sort de son porte–monnaie un billet de 50 euros : C’est pour l’achat d’une jolie paire de chaussures en cuir et d’un nouveau maillot de bain !
    Albert arrachant des mains d’Anne le billet de 50 euros : Merci ! maintenant il est pour moi ! Je t’achèterai une jolie paire de tongs (il retire le cordon de ses lunettes de soleil et le tend à Anne ) et avec cela, tu te feras un nouveau string !
    Anne : Mais je ne sais pas jouer au ping-pong !

    Voyant cela, Benoit essaye de s’éclipser en cachant son sac à dos.
    Albert : Hé fiston ! As-tu de l’argent de poche ?
    Benoit : Euh …non ! non ! J’ai tout dépensé avant de partir en bonbons et CD
    Albert soupçonnant qu’il ne dit pas la vérité lui prend son sac à dos et l’ouvre : Alors il y a quoi là dedans ?
    Albert fouille dans le sac et en sort une dizaine de revues : Mais que font mes Playboy dans ton sac ?
    Benoit : ch’ai pas ! Ils ont du tomber malencontreusement de ton bureau directement dans mon sac !!

    Albert fouille encore le sac, trouve un portefeuille qu’il ouvre aussitôt et en sort une liasse de billets.
    Albert étonné de voir tout cet argent : Mais combien y a-t-il ? Comment as-tu fait pour avoir tout ça ?
    Benoit, à voix basse pour qu’Anne n’entende pas : il y a 120 euros. J’ai fait un trou dans la salle de bain à la maison et lorsqu’Anne prend une douche je fais payer 50 centimes d’euros à mes potes pour qu’ils puissent regarder par le trou !!
    Albert : Mais t’es fou ? Si tu leur faisais payer 1 euro, tu aurais pu avoir 240 euros !

    Albert range alors le tas de billet dans son porte-feuille.
    Benoit timidement : Pourrai-je au moins en garder un ?
    Albert sort alors un billet de 5 euros de la liasse : Allez c’est parce que tu es mon fiston ! Tiens, voilà 5 euros ! Moi, j’avais fait cela avec les douches des filles quand j’étais au pensionnat !

    Albert range son portefeuille dans la poche intérieure de sa veste.
    Albert : Où est le bureau de change ?
    Benoit : J’en ai vu un juste à gauche en sortant de l’hôtel, c’est la Western Union où il y a les meilleurs taux de change de Manille d’après le Petit Futé !
    Albert : Allez sur la terrasse boire une San Miguel en attendant mon retour du change !
    Anne : Oui ! oui ! j’ai hâte de voir ce futé San Miguel !

    Albert sort de l’hôtel juste au moment où Berthe descend des escaliers toute pomponnante !
    Berthe à ses enfants : Mais Où va-t-il ?
    Anne : Il va se changer au Far-West !!!


    Berthe , Anne et Benoit s’installent à une table de la terrasse de l’hôtel au bord de la rue.
    Benoit commande la boisson : Please Mister, four San Miguel !
    Anne : En plus d’être futé ce San Miguel est fort ! Whaou !!!!

    Le serveur amène 4 San Miguel et les pose sur la table.
    Anne : Mais où est il ce San Miguel ?
    Benoit taquinant sa sœur : Regarde dans ta bouteille il doit sans doute se cacher à l’intérieur !
    Anne prend sa bouteille et regarde par le goulot : Non il n’y a personne ! Il doit être timide ! Comme il est futé il a mis son nom sur les bouteilles pour dire qu’il est quelque part ici mais il ne veut pas se montrer ! (Anne scrute toutes les personnes aux alentours)
    Berthe : Je suis fatiguée par ce décalage horaire !
    Anne regardant sa montre : En tout cas moi je n’ai pas de décalage horaire car mes aiguilles de ma montre ne sont pas décalées et sont toujours fixées au milieu du cadran !
    Benoit : Mais non ! M’an veut dire que l’on a changé de fuseau horaire et c’est très fatigant
    Anne : Ha bon ! Vous avez changé de fuseau, je n’avais pas remarqué que vous en portiez dans l’avion. Les miens je les ai laissés dans mon armoire dans ma chambre !!

    Albert revient du change.
    Albert : C’est fait ! Maintenant on peut se payer de la bonne bière. Alors comment est la San Miguel ? (en prenant sa bouteille à la main !)
    Anne : Je ne sais pas !! Je ne l’ai pas vu !!
    Albert à Berthe : En rentrant en France, fais moi penser chérie qu’il faudra boucher un trou dans la salle de bain !
    Anne : Non ! non ! Benoit m’a dit que c’était pour l’aération !!



    Suite des aventures de la famille Franchouillard pour bientôt !
    Lahaut


    Original publié par Lahaut le 27 avril 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!1928.entry


    Le 27 Avril 2008, Wapiti a écrit:Voilà qui me remonte le moral ! (il m'en faut peu, je sais ;-P)
    Merci Renaud. :-)
    Le 27 Avril 2008, Béatrice a écrit:Eh, je te rappelle qu'elle devait avoir 2 éclairs d'intelligence ta Anne et tu ne lui en as donné qu'un .... j'attends
    Le 27 Avril 2008, Lahaut a écrit:Toutes impatientes ces femmes aujourd'hui !!!
    N'oublie pas que la famille Franchoulliard part 3 semaines aux Philippines !
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Sam 13 Nov - 21:13

    La famille Franchouillard visite Manille (acte 4)



    Benoit : D’après le programme de la brochure, la journée est libre !
    Anne : Ben oui ! Comme toujours. Tu as déjà vu une journée avec des menottes !!
    Albert : J’ai envie de me dégourdir les jambes. Qu’y a-t-il à voir à Manille ?
    Berthe : Y a t’il des instituts de beauté à visiter ?
    Benoit lisant son guide : Il y a le parc Rizal, la forteresse Santiago avec sa muraille que l’on a aperçue en arrivant de l’aéroport et qui forme le quartier d’Intramuros, la cathédrale de Manille, l’église St Augustin, et, tous les week-end, il y a des combats de coqs dans des arènes dans plusieurs endroits de la ville.
    Albert : Cela tombe bien : on est dimanche !
    Berthe : Et les instituts de beauté ?
    Albert : Je viens juste de dire que l’on est dimanche, ces choses là doivent être fermées !


    Après avoir réglé leurs consommations la famille prend la direction du nord vers le parc Rizal en longeant le bord de mer.
    Anne voyant l’océan : Mais il y a la mer ici ?
    Benoit : Non, c’est juste la baignoire de la reine d’Angleterre !
    Anne : Ha bon ! Cette dame doit être drôlement grosse pour avoir une si grande baignoire !
    Albert : Mais non, Anne, ton frère te taquine, tu sais bien que l’on est sur une île, l’île de Luzon, la plus importante des Philippines.

    La famille traverse le parc Rizal prend quelques photos...

    ...puis continue son chemin vers le quartier d’Intramuros pour visiter le fort, la cathédrale et l’église St Augustin.

    Berthe : Ouf ! C’est terminé, j’ai mal aux pieds !
    Albert : Les murs du fort Santiago, ce n’est pas de l’Ikea !!
    Benoit : J’ai beaucoup aimé l’intérieur baroque de l’église St Augustin, la plus vieille église de Manille !
    Anne : Le marié devant la cathédrale, quelle classe !! Elle a de la chance la mariée !!
    Albert : Bon maintenant, allons gagner un peu de sous, direction les combats de coqs !!
    Berthe : Pas à pieds, je suis fatiguée, prenons ces vélos à pédales avec cette cage à côté !
    Benoit, lisant le Petit futé : Ce sont des tricycles !
    Anne : Mais que peuvent ils trier ?
    Benoit : S’ils trient les bêtises que tu dis, ils en ont pour un bon bout de temps !
    Albert, en pointant son doigt : Il y en a un juste là. (Albert s’avance) Le chauffeur dort dedans !!
    Benoit : Il a dû faire un stage dans l’administration française ! hi ! hi ! hi !
    Berthe : Réveille-le, Albert ! !

    Albert le secoue et le chauffeur se réveille en sursautant en se demandant ce qu’il se passe !
    Benoit avec un très mauvais anglais et un fort accent français tout en faisant avec ses mains une imitation de Mohamed Ali le boxeur : We want to go see the Chickens Fights, you understand me ?
    Le chauffeur : Ok no problem, come!

    Aussitôt Berthe, Albert et Anne s’engouffrent dans le tricycle, laissant Benoit sur le trottoir car il n’y a plus de place à l’intérieur !
    Benoit : Et moi, alors !!
    Berthe : Tu vois bien qu’il n’y a plus de place à l’intérieur ; tu n’as qu'à courir derrière le tricycle et en plus faire du sport, c’est bon pour la santé !

    Le tricycle démarre et Benoit essaye de le suivre en courant.
    Dix minutes plus tard le tricycle arrive devant un bâtiment en béton.
    Pendant qu’Albert donne quelques pesos au chauffeur, Benoit arrive épuisé.

    Benoit s’asseyant sur un plot : fffhhhhnnff jeeee. hjkklhhhh suiiiiiis… ffffffhjjjfff épuiiii fffjjjjhhhuu sééééééé… fffffffff !!!
    Albert : Bravo fiston ! Tu te reposeras à l’intérieur !!

    Après avoir payé l’entrée, la famille entre dans l’arène, s’installe à proximité du ring où déjà un combat de coqs est en cours sous les cris des parieurs !

    Albert : Quelle chaude ambiance !
    Anne : Mais pourquoi y a-t-il deux poulets sur le ring qui se battent ? Ils vont se faire mal !
    Berthe, à peine assise, crie : ALLEZ ARRACHE LUI LA CRETE !
    Albert : DONNE LUI UN COUP DE BEC DANS LE COU !
    Benoit : ARRACHE LUI LES PLUMES DES AILES !
    Anne les imitant : DONNE LUI UN COUP DE PATTE DANS LES COUCOUGNETTES !!

    Le combat se termine par la mort d’un coq et les cris de victoire de certains parieurs. Deux nouveaux coqs arrivent sur le ring accompagnés de leurs éleveurs. Ceux-ci prennent leurs coqs par le corps et se font un face à face pour exciter leur animal pour le combat. De là commencent les paris !

    Albert : Allez je me lance ! Je parie sur celui qui a une partie blanche sur la queue !
    Albert lève le bras, aussitôt un bookmaker arrive. Albert lui tend 400 pesos et lui montre du doigt sur quel coq il parie. Le bookmaker lui dit Ok et repart aussitôt pour enregistrer le pari.
    Berthe à Albert : Chéri tu as vu ! Aux pattes des coqs ils ont attaché une lame.
    Albert : Oui j’ai vu. Cela doit rendre plus intéressant les combats pour que cela ne dure pas trop longtemps !
    Anne : J’aime quand 2 beaux mâles ou 2 beaux garçons se battent ! Alors si c’est pour moi, encore plus !
    Benoit : Alors prends le coq vainqueur de ce combat, vous serez sur le même niveau intellectuel !!

    Le combat commence !
    Berthe : ARRACHE LUI LE BEC !
    Albert : TRANCHE LUI LA GORGE AVEC TA LAME !
    Benoit : COUPE LUI LES PATTES !
    Anne : TIRE LUI LA BISTOUQUETTE !

    Le combat dure 2 minutes et le coq qui a une partie blanche sur la queue gagne le combat !

    Albert, Berthe et Benoit : OOUUUUAAAIIIIEEEEEEE !! on a gagné !!!
    Albert, se retournant vers sa famille : Vous voyez, je suis l’as des as !!
    Berthe : Sois un peu plus modeste, chéri !
    Benoit : C’est la chance du débutant !!
    Anne, étonnée : Ah bon ! on a gagné ?... J’avais encouragé l’autre poulet !
    Benoit : Heureusement la SPA n’est pas ici !!
    Anne : La SPA, est-ce bien l’organisation « Sauver les Poulets Agonisants » ?

    Le bookmaker arrive avec une poignée de pesos et lui donne le double de son pari moins la petite commission pour son travail. Les combats s’enchaînent. Albert gagne, perd, regagne, reperd et au bout d’une heure Albert ressort de l’arène avec sa famille avec plus de 1000 pesos de gains.

    Albert : Il est temps de rentrer à l’hôtel !
    Berthe : Oui, car ma coiffure est toute décoiffée par toute cette agitation !
    Anne : On reprend le machin à pédales ?
    Benoit : Ah non alors ! je n’ai plus envie de courir !
    Albert : Bon j’ai les poches remplies de pesos, on va prendre un taxi !

    Albert arrête un taxi où toute la famille monte pour rejoindre leur hôtel.


    Suite des aventures de la famille Franchouillard pour bientôt
    Lahaut



    Original publié par Lahaut le 3 mai 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!1986.entry



    Le 3 Mai 2008, Wapata74 a écrit:la suite ! la suite ! la suite ! la suite ! ....................
    Le 3 Mai 2008, Wapiti a écrit:En tout cas, Lahaut, tu nous la gratine la Anne !! lol
    Cela reste un régal de découvrir les Philippines avec cette famille Franchouillard.
    Merci et... la suite !
    Le 3 Mai 2008, Béatrice a écrit:
    Benoit : D’après le programme de la brochure, la journée est libre !
    Anne : Ben oui ! Comme toujours. Tu as déjà vu une journée avec des menottes !!
    Je trouve la remarque de Anne très judicieuse. Finalement c'est vrai quand on y pense, c'est débile de dire "journée libre" non ??? euh, y aurait-il un peu de Anne en moi ?, glups !
    Le 3 Mai 2008,Lahaut a écrit:Merci Bea d'avoir mis mes photos dans le texte , tu es la déèsse de ce blog !(si je pouvais je te ferai une bise sur la joue mais bon je la fais sur mon écran d'ordi et maintenant tu mets ta joue sur ton écran et la bise est transmise par effet magnétique !)

    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Lilie le Dim 14 Nov - 1:51

    rire

    Merci la Memoire pour nous faire decouvrir (ou re-) cettre tranche de rire facon Lahaut!

    Il y a tout de meme un truc qui me titille: Comment Lahaut qui ne supporte pas lire, peut prendre plaisir a ecrire de si longues histoires... que l'on prend le temps de lire, nous?


    Bon, par contre Lahaut, ta vision des femmes... mon dieu !


    Lilie
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Skyrgamur le Dim 14 Nov - 11:23

    Quel travail de Bénédictin(e) Wapiti !!!
    Lahaut va être étonné de lire (mais lira-t-il ?) cette histoire ici. Celà lui donnera peut-être envie d'écrire la suite.


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Dim 14 Nov - 19:34

    La famille Franchouillard au volcan Pinatubo (acte 5)



    Le lendemain départ vers la ville d’Angeles.
    Les porteurs de l’hôtel chargent les valises de la famille Franchouillard dans le minibus.


    Anne : Où va-t-on ?
    Albert : On va à Angeles puis demain matin on ira voir le volcan Pinatubo !
    Anne : Waouhh ! Je vais peut être rencontrer Bratt Pitt ou Georges Clooney mais je ne connais pas ce Volgan Pinatubon !! Est-ce un acteur beau et riche ?
    Berthe : On ne va pas à Los Angeles mais à Angeles à 2 heures de route au nord de Manille !
    Anne : N’est ce pas pareil mais sans os ?
    Albert se retournant vers la porte de l’hôtel : Mais où est Benoit ?
    Benoit arrive en courant : J’arriiiiiive !!! Je viens juste de pianoter sur internet et Lahaut organise un nouveau jeu de piste à Paris et je nous ai inscrits !!!
    Albert : Bon j’espère que l’on fera mieux que la dernière fois où l’on est arrivé dernier !
    Berthe : Et on n’a pas gagné le paquet de Fingers !
    Anne : Ces énigmes étaient trop dures. Je me rappelle de cette énigme « La mère Michèle l’a perdu puisqu’il est parti attrapé son poisson au bord de l’eau » alors… deviner qu’il fallait aller à la rue du "chat-qui-pêche" pour résoudre l’énigme, même ceux qui font polygamie n’auraient pas trouvé !
    Benoit : Ceux qui font Polytechnique n’auraient pas trouvé ! De plus on fera équipe avec une certaine Beatrice et d’après Lahaut elle est très sympa, elle a une touche d’Alice Sapritch et aime les beaux mecs comme moi alors j’aurai certainement ma chance avec elle !!
    Albert : A-t-elle une grosse poitrine ?
    Berthe : J’en profiterai pour discuter avec cette Beatrice de coiffures et de produits de beauté car je pense elle doit adorer cela !!
    Anne : J’espère que l’on sera bonnes copines !! Mais pourquoi a-t-elle touché une quiche ?
    Albert : Bon ce n’est pas tout, allez, montez dans le minibus, on a de la route à faire !!

    La famille grimpe dans le véhicule qui prend aussitôt la direction de la ville d’Angeles.

    Albert à Benoit : Alors comment est elle, cette ville d’Angeles ?
    Benoit regardant sur son guide : Angeles est connue pour ses nuits agitées et est surnommée « plus grand bordel d’Asie » !
    Albert : Je crois bien que cette ville va me plaire !
    Anne : Si c’est le bordel ils doivent la ranger n’est ce pas, papa ? Tu me dis assez souvent « Range ta chambre car c’est le bordel ici ! »
    Benoit poursuivant sa lecture : Le volcan est à environ 2 heures de 4x4 d’Angeles et fait 1760 mètres !
    Anne : J’espère qu’il y a un ascenseur pour y monter !
    Benoit : Je vois que l’intelligence n’était pas dans ton ascenseur pour monter jusqu’à ton cerveau !
    Anne : pffff !!Si, j’ai un cerveau avec de l’…intelli…euuuuuh !! (ne se souvenant plus de la fin du mot !)…enfin bref … la preuve c’est que, cette nuit, j’ai fait un rêve comme ce Jacques Martin le luthier du ring !!!
    Benoit rectifiant : Martin Luther King !
    Berthe : Oui et alors à quoi as-tu rêvé ma fille ?
    Anne : j’ai rêvé qu’un prince charmant revenant d’Espagne viendra me chercher et qu’il s’appellera Yann !!

    La famille arrive sans problème à destination.

    Le lendemain matin, après un départ à 4h30 du matin puis 2 heures de 4X4 sur des pistes sablonneuses,
    (photos 1 et 2) on retrouve notre famille sur le sentier en direction du cratère du volcan Pinatubo après environ 1H20 de marche à pieds et quelques rencontres sur le chemin (photo 3).

    Albert, épuisé, se retourne et crie : Allez la marmaille on est bientôt arrivé !
    Anne, 200 mètres plus loin un peu plus épuisée : C’est ce que tu as dis il y a 15 minutes ! …..et aussi il y a 30 minutes ! ……et aussi il y a 45 minutes ….. !
    Berthe, beaucoup plus loin et encore plus épuisée : Heuf !!!!.......heuf !!!!!!!!.......heuf !!!!!!
    Benoit, arrivé 30 minutes plus tôt, assis sur un banc au point de vue du cratère, se retourne et crie :Vous voilà enfin ! Il y a une vue magnifique ici ! (photo 4)

    Albert fait les derniers 50 mètres.
    Albert : Waouuuh ! c’est aussi beau que la poitrine de Pamela Anderson !
    Anne arrivant 5 minutes après.
    Anne : Waouuuh ! A qui appartient cette grande baignoire ?
    Berthe arrivant 20 minutes après.
    Berthe : Heuf !!!!.......heuf !!!!!.......heuf !!!!!

    La famille se repose 15 minutes puis descend par un petit sentier qui rejoint le lac dans le cratère.
    Berthe se précipitant au bord du lac pour voir son reflet dans l’eau : Oh ! mon dieu ! ma coiffure est toute décoiffée !!! (en essayant de la rajuster avec ses mains )
    Anne : Mais où est la bave toute chaude et bouillonnante ?
    Albert : Cela s’appelle de la lave !
    Anne : bave- lave … c’est pareil ! Elles sont crachées toutes les deux !!
    Benoit : On ne peut pas voir la lave car c’est un volcan éteint depuis 17 ans !!
    Anne : Mais alors, où est l’interrupteur pour l’allumer ?

    Après avoir pris quelques photos la famille refait le chemin en sens inverse pour retourner à leur hôtel à Angeles.




    Suite des aventures de la famille Franchouillard pour bientôt.
    Lahaut

    Je tiens à signaler que l’auteur n’est aucunement responsable des paroles que peuvent dire les protagonistes de cette histoire (et merci d’avance aux déesses pour mettre les photos à leur bonne place !)



    original publié par Lahaut le 7 mai 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2059.entry





    Le 7 Mai 2008, Wapiti a écrit:Sympathique cette petite excursion. :-)
    Bon, tant que je ne me retrouve pas dans leur équipe au jeu de piste, je les aime bien ces Franchouillard. ;-P
    Le 7 Mai 2008, Béatrice a écrit:Non Renaud, je ne serai pas coéquipière avec la famille Franchouillard car je ne serai tout simplement pas là.
    Euh, concernant les propos de Benoît au sujet de mes attributs, gare à toi Lahaut la prochaine fois que je te croise !!!
    Je vois que la déesse Wapiti est venue à ton secours aujourd'hui, qu'est-ce qu'on lui dit Renaud ???
    Plus sérieusement, des voyageurs comme ceux-là, t'en as déjà croisés ?
    Le 7 Mai 2008, Wapiti a écrit:"merci ... aux déesses", "la déesse Wapiti"
    Ho oui ! Encore ! Encore ! Encore !
    lol
    Le 8 Mai 2008, Lahaut a écrit:Mais si , Beatrice, tu seras présente à mon jeu même si tu ne seras pas physiquement présente mais tu y participeras avec notre chère famille !!
    J'ai précisé à la fin du texte que l'auteur n'est pas responsable de tous les propos des protagonistes !!
    Et je dis encore merci à la Wap Frédérique pour les photos !!!
    Hélas non, je n' ai jamais croisé ce type de personnes ou de voyageurs mais dans le fond ils sont tellement sympathiques que l'on a envie de les rencontrer. Ne sont ils pas les clichés que l'on donne aux hommes et aux femmes ?
    Le 8 Mai 2008, Béatrice a écrit:comment ça j'y serai ? Je n'enverrai même pas mon hologramme !
    Mais il y a la tombe d'Alice Sapritch au Père Lachaise ???
    Le 8 Mai 2008, Lahaut a écrit:Voila ce que j'ai trouvé sur ton "sosie"
    "Incinérée au crématorium du Père-Lachaise à Paris, les cendres ont été dispersées dans la Seine au Pont des Arts à Paris"
    De plus elle était une élégante et grande dame du cinéma !!!.
    Qui verra verra !!! lorsque je narrerai cette future journée mémorable du 1 juin !!
    Le 8 Mai 2008, Béatrice a écrit:mon sosie, mon sosie ... arrête Lahaut, avec tes conneries tu vas me griller !!! de toute façon zon ka venir sur mon blog, verront bien si je ressemble à Alice Sapritch, non mais
    Beatrice ... - 8 Mai, 2008 Fais attention à c'que t'vas dire Renaud, sinon je te fais la prise des orteils qui scrountchent les nez
    http://www.tetesaclaques.tv/video.php?vid=46
    Le 9 Mai 2008, Lahaut a écrit:Bea c'est très flatteur d'être comparé à cette très grande personnalité du cinéma !!! si j'étais toi j'en serai fier et je le crierai sur tous les toits !!
    Attention je viens juste d'apprendre comment faire la prise du dragon !
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Dim 14 Nov - 19:58

    La famille Franchouillard à Banaue (acte 6)




    Quelques jours après sa visite au volcan Pinatubo, la famille arrive à Banaue, à plusieurs heures de route au nord d’Angeles.

    La famille s’apprête à partir durant 2 jours en trekking dans les rizières en terrasses aux alentours de la ville.

    Albert : Notre guide Paco est arrivé. Vos sacs à dos sont ils prêts ?
    Anne : Waouuh !! Il est beau notre guide !
    Berthe essayant de soulever son sac à dos mais n’y arrivant pas : Y a-t-il un porteur ici ?
    Albert prenant le sac de sa femme : Mais qu’est-ce qu’il y a là dedans ?

    Albert fouille le sac à dos et en sort un sèche-cheveux, des bigoudis, une dizaine de brosses et de peignes et tous les produits de beauté achetés à l’aéroport de CDG. Albert met tout cela dans un sac en plastique et pose le sac en plastique à côté des bagages laissés à l’hôtel durant ces 2 jours de randonnée.
    Albert soulevant le sac à dos de Berthe avec 2 doigts : Tiens chérie, voilà, il est plus léger maintenant !

    Anne : On part où déjà ?
    Benoit : On part 2 jours faire un trek!
    Anne : Mais pourquoi partir pour avoir le trac ?
    Albert : On part faire 2 jours de randonnée dans les rizières !
    Anne : Ah ouiiii… je me souviens ! j’ai lu cela dans un magasine dans l’avion en arrivant. Les rizières sont sur un toit et sont triées par le pays du curé de Popesco
    Berthe , Albert, Benoit :…………… ?????????
    Benoit en réfléchissant longtemps : Tu veux certainement dire les rizières en terrasses classées au patri…moine de l’UNESCO ?
    Anne : Voilà c’est cela que je veux dire !
    Albert : Des terrasses ? J’espère qu’ils servent de la San Miguel !!
    Berthe : Avec des parasols pour ne pas recevoir des coups de soleil pour abîmer mon teint !!
    Benoit : Vu le temps, des parapluies seront plus adéquats !

    La famille monte alors dans un 4X4 pour rejoindre le début du sentier quelques kilomètres plus loin. La famille commence la randonnée. Au bout d’une heure de marche Benoit s’arrête à un premier point de vue.
    Benoit : Waouh ! que c’est beau !!





    20 minutes plus tard Albert le rejoint.
    Albert : Waouh ! c’est aussi beau que la poitrine de Sharon Stone.

    5 minutes après Anne arrive à son tour.
    Anne : J’ai beau regarder partout mais je ne vois pas l’Oncle Benz !!

    20 minutes après Berthe arrive.
    Berthe :……Heuf !!........heuf !!!!!! heuf !!

    Berthe à peine arrivée, Benoit : Bon maintenant on peut repartir !!
    Berthe en faisant non de la main : …Heuf !.....heuf !........heuf !
    Albert : Voyons Benoit, sois gentil avec ta mère !!...... On attend 15 secondes… et on repart !!!
    Benoit : On n’a pas de chance avec ce temps et ces averses !!
    Berthe qui a repris d’un seul coup son souffle : Ma coiffure est fichue !
    Anne : Mais pourquoi ont-ils fait des marches aussi hautes ?
    Benoit la taquinant : C’est pour que King Kong puisse monter !
    Anne : Tu dis n’importe quoi ! King Kong a été tué en haut d’un pudding !
    Benoit : Ben oui !! Mais avant sa mort, c’était son terrain d’entraînement !!
    Anne : Quand je vais dire que j’ai vu le terrain d’entraînement de King Kong à mes copines, elles vont être mortes de jalousie !!
    Albert : Allez en route il reste 2 heures de marche !


    La famille arrive au village de Batad où la famille est hébergée dans un hôtel très rustique !

    Albert : On ne peut pas dire que ce soit un Holiday Inn !
    Anne : Est ce le frère de Philippe Inn ?
    Benoit lisant la brochure dans la brochure : c’est écrit que c’est un hôtel rustique !
    Anne : Où est le russe avec ses tics ?
    Berthe tournant un robinet au dessus d’un lavabo et de l’eau froide coule : Y a même pas d’eau chaude pour laver mes cheveux !
    Benoit lisant et traduisant une pancarte écrite en anglais : 40 pesos pour avoir un seau d’eau chaude !! Ils ont le sens des affaires ici !
    Anne : Et les seaux d’eau froide c’est combien ? Car quand je remplis ma baignoire d’eau chaude, après l’eau devient froide ; et quand je me verse un verre d’eau froide, après l’eau devient chaude !! Alors si le seau d’eau froide coûte moins cher que le seau d’eau chaude, prenons un seau d’eau froide !!!
    Benoit : Je peux dire que ta cervelle n’a jamais bouillonné dans l’intelligence !!!
    Albert redescendant des chambres à l’étage : Même pas de lits ! Que des matelas posés sur le sol, alors quand je rentrerai en France je vais écrire...
    Berthe le coupant : Oui ! oui ! on sait chéri !!


    Le repas du soir arrive...
    Albert : J’ai une de ces faims !!!
    Benoit lisant le menu : Ils servent de l’adobo !! puis lisant le Petit Futé pous savoir ce que c’est : c’est le plat traditionnel philippin qui est un mélange de viande de porc ou de poulet cuit dans du vinaigre, de la graisse et de l’ail servi avec du riz !
    Anne : Hé, Benoit ! pour toi ce sera un ado pas beau ! hi ! hi ! hi !
    Berthe : Cela a l’air bien gras tout cela ; pour moi ce sera que du riz pour garder ma ligne !
    Albert : Allez on commande cela avec 4 San Miguel bien sûr !!!


    Pendant que la famille savoure le plat traditionnel un grondement sourd retentit, suivi quelques secondes plus tard d’un tremblement de la table ! La famille surprise s’arrête de manger et se regarde en silence, puis à la fin de la secousse de quelques secondes :
    Berthe : Tiens ! La machine à laver s’est mise en branle pour le séchage !!
    Anne : Mais non ! c’est le métro qui vient juste de passer sous la maison !
    Albert : Moi je dirais que c’est un troupeau de buffles qui passait en courant à côté de l’hôtel !
    Benoit : Je pense plutôt à un tremblement de terre !!!
    Anne : Ha bon ! La terre est elle fiévreuse pour trembler ainsi ? Faut il appeler le docteur ?
    Albert se retournant pour voir comment les locaux réagissaient : Bon apparemment ils doivent avoir l’habitude, ils ne paniquent pas ! Ils continuent à boire leurs bières !!!
    Benoit : J’aimerais bien savoir combien était son intensité sur l’échelle de Richter ? (On saura le lendemain que la secousse fera 5,2 sur Richter et que cela a fait quelques dégâts au nord des Philippines !)
    Anne : Pourquoi veux tu monter sur une échelle ?


    A peine qu’Anne termine sa phrase qu’une autre secousse retentit qui, cette fois, dure moins longtemps !
    Albert : Waouh ! cela doit être le pied de faire l’amour juste à ce moment !!
    Berthe : J’espère que les pilotis de l’hôtel sont solides !
    Benoit : Pas facile de prendre en photo un tremblement de terre !
    Albert : Cela te ferait une photo toute trouble !!!
    Anne : Vous êtes sûrs que ce n’est pas le métro ?!

    La soirée se termine sans problème et la famille va se coucher après cette journée bien... agitée !!




    Original publié par Lahaut le 18 mai 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2223.entry



    Le 18 Mai 2008, Béatrice a écrit:Je suis d'accord avec Benoît, c'est vrai que c'est beau.
    Et on dit merci qui .......................
    Renaud, arrête de marquer les chiffres sur les photos, ce n'est pas joli. Avant de les mettre sur le billet, redénomme-les sur ton ordi : 1 2 3 ... ainsi on saura où les placer
    Le 18 Mai 2008, Wapiti a écrit:Merci Renaud pour cette suite tant attendue. :-))
    Dis, elle serait pas un peu sourde aussi, ta Anne ? Elle me fait penser à certains futurs Mamina et Papipic... ;-p
    Et puis, de la secouer comme cela cette famille, ça doit faire un sacré bruit de grelots !! Les autochtones n'ont-ils pas été surpris de ces nouveaux bruits au cours de la secousse ?!
    lol
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Wapiti le Dim 14 Nov - 20:11

    Lilie a écrit:Il y a tout de même un truc qui me titille : Comment Lahaut qui ne supporte pas lire, peut prendre plaisir à écrire de si longues histoires... que l'on prend le temps de lire, nous?
    ça, c'est parce qu'il était jeune à l'époque...
    Skyrgamur a écrit:Lahaut va être étonné de lire (mais lira-t-il ?) cette histoire ici.
    Tu crois qu'il va y arriver ?
    Skyrgamur a écrit:Celà lui donnera peut-être envie d'écrire la suite.
    J'espère...
    Bientôt les Franchouillards en Amérique ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Lun 15 Nov - 20:33

    La famille Franchouillard sur l’île de Palawan (acte 7)



    Après avoir visité quelques autres curiosités dans la région de Banaue la famille Franchouillard revient à Manille pour y prendre un avion pour rejoindre l’île de Palawan.

    Nous retrouvons la famille dans l’avion au dessus de la mer.
    Anne : Où va-t-on déjà ?
    Albert : On change d’île on va sur l’île de Palawan !
    Anne : Heu .. si Wan n’est pas là, pourquoi on y va ?
    Berthe : C’est là où il y a les plages de sable fin, les eaux turquoises et le paradis des plongeurs pour observer les poissons !
    Benoit en pointant son doigt vers le hublot : Regardez il y a plein d’îles au dessous !

    La famille regarde par le hublot.
    Albert : Waouh c’est aussi beau que la…
    Benoit le coupant :… poitrine d’Adriana Karembeu ?
    Berthe prenant la suite : de Loana ?
    Anne : de Jane Birkin ?
    Albert : Mais non, aussi beau que la vue sur les rizières de Banaue.
    (puis voyant une île en forme de cœur) : Regardez là , il y a une île en forme de cœur !!!


    ............ (oubliant momentanément la présence de Berthe à ses cotés ) Si je pouvais je l’appellerais « Cœur des îles » et je l’offrirais à Pamela Anderson ! (puis aussitôt se souvenant que sa femme est à ses côtés ) euh ! … je veux dire que j’offrirais cette île à ma femme chérie et à persONNE d’autre !!!
    Berthe : Oh comme c’est mignon mon chéri ! (en l’embrassant sur la joue !) Tu es l’homme de ma vie !
    Benoit : Moi je vais faire comme Yann Arthur Bertrand une jolie photo de cette île vue du ciel !
    Anne : Où as-tu vu mon Yann de mes rêves ? et qui sont cet Arthur et ce Bertrand que tu parles ?
    Anne cherchant son Yann par le hublot : Je n’ai pas de chance ! A chaque fois que je suis dans un avion la fenêtre ne s’ouvre pas !!


    L’avion atterrit à Puerto Princessa puis après plusieurs heures de route la famille arrive à Sabang.
    La famille récupère ses bagages dans le minibus et se dirige vers son petit hôtel.
    Albert : Enfin nous sommes arrivés, je prendrai bien une bière pour me désaltérer !
    Berthe : Les routes pas goudronnées, des trous partout, mais c’est quoi ce pays ?
    Benoit : C’est chouette ce petit village au bord de la mer, idéal pour les routards mais j’ai bien peur que dans quelques années cela va être défiguré par des hôtels en béton ! En voilà déjà un qui se bâtit là-bas !
    Berthe : J’espère bien car dans ce trou perdu il ne doit pas avoir un institut pour me refaire ma coiffure !
    Anne : Mais qu’est ce qu’il y a à faire ici ? Même pas un beau mâle à l’horizon !!
    Benoit : A environ 20 minutes en bateau il y a la rivière souterraine de St Paul la plus longue du monde que l’on visite en barque !


    Après qu’Albert ait bu sa bière et que Berthe ait refait sa coiffure puis après avoir fait 20 minutes de bateau la famille débarque sur une plage où elle doit rejoindre une crique à proximité pour prendre une barque pour visiter la grotte souterraine de St Paul.

    Albert descendant du bateau : Ils sont superbes ces bateaux à 2 balanciers de chaque coté !


    Benoit regardant le Petit Futé : Cela s’appelle des bancas qui ont la particularité d’être très stable et peuvent sortir en mer par presque tous les temps !

    Berthe et Anne qui étaient descendues les premières et s’étaient avancées à la lisière de la forêt reviennent affolées en courant et en criant !
    Anne se cachant derrière son père : Au secours il y un dinosaure énorme gros comme King Kong !!
    Berthe affolée et imitant Anne : Il y a un monstre ENORME tout affreux avec des dents gigantesques, là- bas !! (Berthe pointe son doigt vers la lisière de la forêt)

    Benoit et Albert surpris se retournent et voient un gros varan marcher tranquillement au bord de la lisière de la forêt et éclatent de rire.
    Albert : Vous avez eu peur de ce gros machin à 4 pattes ? ha ! ha ! ha !
    Benoit : C’est un varan !!! ha ! ha !ha !


    Après cette petite émotion la famille rejoint la crique où elle embarque sur une barque et entre dans la grotte éclairée par un petit projecteur que tient le barreur !

    Berthe : Il fait noir dedans !!
    Benoit en lisant le Petit Futé : La rivière souterraine de St Paul connue comme la plus longue du monde serpente sur 8,2 kms et est navigable sur 4 kms. Elle est considérée comme une véritable merveille côtoyant d’étranges formations géologiques. Chaque coude révèle d’immenses stalactites effleurant l’eau !
    Anne voyant des ombres volés : C’est quoi ces choses qui volent ?
    Albert : Cela doit être des chauves-souris !
    Anne : Papa, comment peux tu voir que ces souris sont chauves et de plus les souris ne volent pas !!
    Benoit : D’après le Futé il y en a 40000 !!

    La barque s’avance dans la pénombre de la grotte.
    Berthe : Regardez là, cela ressemble à un phallus !!
    Albert : Oui presque aussi gros que le mien !!! ha !ha !ha !
    Anne : C’est quoi un phallus ?
    Benoit : Pourtant tu devrais le savoir car tu les collectionnes !!!

    La barque continue son chemin.
    Berthe : En voilà encore un autre !
    Benoit lisant son guide : Cela s’appelle une stalactite !
    Albert : Je me demande comment cela se forme !!
    Anne (un deuxième éclair de génie serait il passé par la tête d’Anne ?) : Une stalactite est une concrétion calcaire qui se forme à la voûte des grottes et souterrains Elles se forment par cristallisation à l'air des sels dissous par l'eau dans la roche. Elles peuvent être colorées par les sels métalliques dissous par l'eau dans la roche (oxydes de fer, cuivre, manganèse, etc.). Elles se forment à des vitesses très variables (de quelques centimètres par an à moins d'un millimètre par millénaire, selon la teneur de l'eau en sels minéraux, selon le débit de l'eau et selon la vitesse d'évaporation).
    Berthe, Albert et Benoit : … ?????????
    Benoit : Je crois que c’est l’émotion du varan ou la chute d’un caillou sur ta tête qui t’a permis de sortir cette explication !!
    Albert : Je me disais bien que dans mon spermatozoïde il y avait quand même un tout petit peu d’intelligence !
    Anne : Je ne m’explique pas pourquoi mais lorsque je fais la cuisine et que je mets du sel dans de l’eau il ne se forme pas une stala……tatlique enfin quelque chose comme cela ! !!!
    Benoit : Pour toi ton cerveau pousse à moins d’un millimètre par millénaire !!

    Pendant 45 minutes la barque déambule à travers la grotte pour découvrir mille merveilles puis ressort par le même chemin.

    La famille rejoint alors le village de Sabang par un itinéraire terrestre à travers la jungle et va se reposer à leur hôtel.



    Et merci d'avance aux déesses de mettre les photos à leur place (euh....j'ai mis encore les numéros (en plus petit )sur les photos car j'arrive pas à faire autrement !)
    Lahaut



    Original publié par Lahaut le 24 mai 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2250.entry




    Le 24 mai 2008, Wapata74 a écrit:merci Lahaut, j'attends avec impatience la suite !!!
    bon we
    Le 24 Mai 2008, Béatrice a écrit:La prochaine fois qu'on se rencontre, tu viens avec ton ordi, je ne comprends pas que tu ne puisses pas redénommer tes photos.
    En tout cas les Philippines ont l'air d'être magnifiques, merci Renaud de nous les faire découvrir. Euh, j'aimerai bien rencontrer Philippe Inn moi aussi !!!
    Le 24 Mai 2008, Wapiti a écrit:T'assures grave Renaud !!! Merci !
    Moi aussi Béa, tout cela me donne des envies de Philippines...
    Le 24 Mai 2008, Lahaut a écrit:A peine le texte posté, les photos dejà mises en place, merci !!!
    Allez y aux philippines c'est trés beau et vous pourrez peut être ainsi croiser Philippe Inn (et encore il faudra que j'y retourne car il y a d'autres îles à visiter !)
    Bea en 2043 tu m'expliqueras comment il faudra faire pour le "renommage"des photos !!!
    Le voyage des Franchouillard est bientôt fini car il faudra qu'ils rentrent à Paris pour faire le jeu de piste d'un certain Lahaut !
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Lun 15 Nov - 20:55

    La famille Franchouillard à El Nido (fin du voyage)



    Le lendemain la famille prend un bateau pour se diriger vers Port Barton où elle reste 2 nuits puis continue sa traversée qui les amène jusqu’à El Nido
    Albert : Ouf ! enfin arrivé après ces 3 heures de bateau ! je suis tout mouillé !
    Berthe : Quelle baie splendide !

    Anne : Après les souris volantes sans cheveux, j’ai vu plein de poissons qui volent ! Quel drôle de pays ici ! Peut-être verra t’on des vaches volantes ?
    Benoit : En tout cas ta cervelle ne vole pas bien haut !

    La famille s’installe à l’hôtel avec vue sur la baie. Le lendemain on retrouve la famille sur un bateau, partie en excursion toute la journée visiter les îles voisines avec quelques baignades en prime !
    Albert : N’est-elle pas belle la vie ?(prenant ses aises sur le bateau !) Benoit : Il ne manque plus qu’une belle gonzesse et cela serait parfait !!!
    Anne à Benoit : Tu peux toujours attendre ! Une aveugle peut être !!! hi ! hi ! hi !
    Berthe : Arrêtez de vous chamailler les enfants, regardez plutôt ce magnifique paysage et ses îlots !
    Albert : Toutes ces îles me font penser à des seins énormes !!

    Benoit : J’ai hâte de faire du snorkeling !
    Berthe, Albert et Anne : … ??????
    Berthe à Albert : Cela doit être un nouveau machin américain qui vient juste de sortir !!!
    Benoit : Mais non c’est faire du masque et tuba pour voir les poissons !
    Anne : Ha bon ! c’est comme le carnaval ! il faut se déguiser en tube avec un masque pour voir les poissons ?

    Le bateau de la famille stoppe à proximité d’une plage.
    Berthe : Que c’est beau ces falaises !

    Benoit : Le Petit Futé dit que ce sont des falaises de granit et de marbre noir ! D’après le programme on est au Big Lagoon...
    ... et...


    (l’auteur de ce récit coupe la parole de Benoit pour un message urgent :
    Le voyage de la famille Franchouillard est interrompu car elle doit rentrée précipitamment en France pour participer au jeu de piste d’un certain Lahaut.
    Veuillez bien excuser l’auteur pour l’interruption de ce voyage !! (et merci d'avance aux déesses pour la mise en place des photos !)
    Lahaut




    Original publié par Lahaut le 31 mai 2008 au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2309.entry




    Le 31 Mai 2008, Béatrice a écrit:Eh Renaud, t'avais la flemme de continuer le récit ??? Comment ça interruption ? ils sont dans un endroit de rêve et tu les ramènes à Paris pour visiter un cimetière, t'es fou ou quoi ????
    Albert parle en permanence de gros seins. Je te soupçonne de ne pas avoir été allaité quand tu étais petit hé hé hé !!!
    En tout cas je penserai à vous demain. Wapiti va être de la partie, fais gaffe Renaud, je sens que tu vas manger ton bob cette fois !!!
    Le 31 Mai 2008, Lutine a écrit:Non, non, je ne suis pas d'accord, je veux et j'exige (à prononcer à haute voix) que la famille revienne après le cimetière. Tu ne peux pas les laisser en plan au milieu de lagons fabuleux.
    Après les bières sans Miguel du Père Lachaise, la bière San Miguel sur une chaise avec le père de la famille Franchouillard.
    Le 31 Mai 2008, Wapata74 a écrit:comment ça une interruption ????? :-( c'est quoi ces lubies de romanciers à la noix ????? gggrrrrr non mais ho !!!
    et pis d'abord moi y a un moment où je pardonne plus !!!!!
    bon week end quand même aux autres ;-)

    lahaut

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par lahaut le Ven 19 Nov - 5:42

    Houlala je ne me rappelais meme plus que les Franchouillards etaient partis aux philippines dégout
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 19 Nov - 21:26

    Jeu de piste au Père Lachaise (Acte 1)


    Les présentations

    Dimanche 1 juin 2008. 13H30. Paris. Boulevard Menilmontant devant l’entrée principale du cimetière du Père Lachaise. Lahaut attend avec son bob beige à proximité de l’entrée. Wapiti arrive juste à l’heure.

    Lahaut : Bonjour Frédérique ! Comment vas-tu ?
    Wapiti : Bonjour Renaud. Moi cela va, et toi ?
    Lahaut : Très bien mais un peu inquiet pour le temps ! Mais bon , comme on a tous fait les danses du soleil, il ne devrait pas pleuvoir et je ne mangerai pas mon bob !Bon je t’ai placée dans l’équipe « Bougainville » avec Gitanita, Yann, je crois que tu les connais déjà, et Aristomakos, un collègue à toi. Ils sont déjà arrivés… Ils sont là-bas (Lahaut pointe son doigt en direction d’un groupe de personnes ) et aussi d’Anne Franchouillard qui n’est pas encore arrivée. Elle m’a envoyé un MP pour rencontrer Yann qui, paraît-il, est l’homme de ses rêves. C’est pour cela que je l’ai mise dans ton équipe ! Cela te convient il ?
    Wapiti : Pas de problème. C’est parfait. (Wapiti regarde le groupe) Aristomakos, est ce beau jeune homme brun à coté de Yann et qui parle avec Emilie ?
    Lahaut : Oui c’est bien lui !
    Wapiti : Zut ! il faut que je me dépêche ! Emilie est déjà sur le coup !

    Wapiti se dirige alors précipitamment vers le groupe.

    Lahaut continue à faire les équipes avec les participants arrivant au fur et à mesure.
    Béatrice arrive avec 15 minutes de retard !


    Lahaut : Bonjour Béatrice. Comment vas-tu ?
    Beatrice : Hé chéri, chéri !! Moi cela va bien mais cela me gonfle d’être venue ! J’étais bien chez moi dans mon sud, au soleil. C’est juste pour te faire plaisir et pour manger le paquet de Pépitos que je suis montée à Paris. Et le train m’a coûté pas mal de tunes, alors il faut que je rentabilise ! et ce soir, après le jeu, j’irai voir les Chippendales à Pigalle !!
    Lahaut : Pour le paquet de Pépitos, c’est seulement pour l’équipe des vainqueurs !
    Béatrice : Hé chéri chéri ! Je suis là pour la gagne et tu vas me mettre dans l’équipe des winners !!
    Lahaut : Je t’ai mise avec la famille Franchouillard. Je crois que tu les connais déjà !
    Béatrice : Mais t’es ouf ! Moi avec cette famille de cinglés !!! … Ce père qui ne pense qu’à la bière et aux nichons, sa gonzesse qu’à ses tifs et à ses rides, ce fils qui n’a pas de poil aux couilles et qui se prend pour un Don Juan et cette fille dont la cervelle n’est pas plus grosse qu’une tête d’épingle !! Alors chéri, chéri, tu vas me mettre avec ce beau mâle avec qui Wapiti discute !
    Lahaut : Désolé, tu es arrivée en retard, les équipes sont déjà faites. Mais Anne ne sera pas avec toi car elle sera dans l’équipe de Wapiti… Ah voilà justement la famille Franchouillard !!!
    Benoit : Salut Renaud ! Désolé d’être un peu en retard mais on est revenu des Philippines ce matin et le temps de déposer les bagages à la maison, que papa boive une Heineken et que maman refasse sa coiffure …. .
    Lahaut : Bon ce n’est pas grave, ce n’est pas encore commencé !
    Albert : Si je tenais celui qui nous a fait revenir précipitamment des Philippines, je lui tordrais le cou ! (en faisant avec les mains l’imitation de tordre une serpillière !)
    Lahaut : Euh ………je ne sais pas qui c’est ….mais peut être, après le jeu, il va vous renvoyer là-bas pour que vous terminiez votre voyage !
    Berthe : On était si bien dans ces îles paradisiaques !
    Anne : Je n’ai même pas eu le temps de faire du trampoling !!
    Benoit rectifiant sa sœur : Du snorkeling !!
    Lahaut : Vous serez l’équipe « Paul Emile Victor » avec Béatrice, cette personne avec sa grosse écharpe qui est ici juste là (La famille franchouillard se retourne pour la voir) Anne sera avec ces personnes qui sont à côté de cet arbre dans l’équipe « Bougainville » !
    Albert : Tiens ! Alice Sapritch est sortie de sa tombe pour participer au jeu !!
    Berthe : Veuillez bien l’excuser ! C’est un fan de cette actrice et c’est vrai vous avez un semblant de quelque chose qui fait penser à cette grande dame du cinéma !
    Béatrice réajustant ses lunettes noires, remettant en place sa grande écharpe et laissant échapper de sa bouche une bouffée de fumée de cigarette : Hé chéris chéris c’est la deuxième fois que l’on me fait cette comparaison mais je ne me vois aucun point commun avec cette comédienne !
    Benoit en chuchotant à l’oreille de sa sœur : Je crois que je lui ai tapé dans l’œil et ce soir elle passera à la casserole !
    Anne : Ah bon ! mais à la maison on n’a pas d’assez grosses casseroles pour la mettre dedans et de plus tu ne sais pas cuisiner !

    Anne va rejoindre son équipe.

    Benoit à Beatrice : Hé poulette ! c’est ton jour de chance aujourd’hui !
    Beatrice : Hé chéri chéri ! pourquoi cela !
    Benoit : Tu as l’homme de ta vie devant toi !
    Beatrice : Hé chéri chéri ! je pourrais être ta mère !
    Benoit : C’est bien, c’est un beau commencement. Tu m’appelles déjà chéri… et j’aime les femmes mûres !

    Lahaut interrompant cette conversation crie : BON ! TOUT LE MONDE EST ARRIVE, JE COMMENCE A DISTRIBUER LES ENIGMES !

    Suite au prochain épisode...
    Lahaut

    Original publié le 6 juin 2008 par Lahaut au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2361.entry



    Le 6 Juin 2008, Gitanita a écrit:Ah ah! Sympa ta version du jeu de piste! Vite la suite!
    Le 6 Juin 2008, Wapiti a écrit:Ah ! Ah ! Excellent comme début !!
    J'aime ta distorsion du réel...
    ...et n'ose imaginer la suite ! Mais je l'attends avec impatience !
    On va voir ce qu'Anne notamment est capable de faire face à tes énigmes * "un bébé de 3 ans pourrait y répondre"...
    lol
    Le 6 Juin 2008, Béatrice a écrit:Eh Renaud, je m'en prends plein la tête là. Tu m'en veux tant que ça de ne pas être venue ???? Cela dit c'est le genre de discussion très intellectuelle que j'avais aujourd'hui dans une voiture qui m'emmenait à Sète avec 3 autres personnes. Et comment as-tu deviné que j'adore les petits jeunots ???? Mais tu m'as bien fait marrer encore une fois alors tu es tout pardonné et tu es pardonné une 2e fois car j'ai lu tous les bouquins de Paul-Emile Victor, c'est super de m'avoir mis dans cette équipe.
    Le 7 Juin 2008, Lutine a écrit:ça commence super bien cette narration du jeu de piste VF !!!
    Je m'attends au pire avec Anne.
    Par contre, je ne savais pas que Wapiti avait un faible pour Aristo. Est-ce réciproque ?
    Bon WE.
    Le 7 Juin 2008, Mamie-Gâteau a écrit:je me doutais bien que Béa était comme moi : toujours à la recherche du petit jeune qui vous regarde droit dans les yeux et qui vous dit "ho,comme vous êtes canon,vous ne faites pas votre age".
    Alors là badaboum,vous descendez de votre piedestal de nana bien conservée.....pourquoi? est-ce qu'un mec dit à une nana de 20 balais quelle ne fait pas son age ? non,ben alors c'est pourquoi lorsque nous entendons cela nous les femmes mûres,on ramasse notre dentier et l'on retourne à notre tricot.(allez sans rancune ma belle Béa,plein de bisous et attendons la suite de l'énigme,quant aux chippendales je vous en raconterais une bien bonne un jour à propos d'eux)
    Le 7 Juin 2008, Béatrice a écrit:morte de rire mamie gateau. Mais si j'aime les petits jeunes, c'est parce que j'apprécie leur souplesse ... d'esprit !!! mais je n'avais pas pensé effectivement au sens de : "tu ne fais pas ton âge", cela dit on ne me l'a pas encore faite celle-là. Lorsque ce sera le cas, je repenserai à ta sagesse et je me méfierai.
    Wapiti, le beau brun ... il avait aussi les yeux bleus ???? j'ai encore tout raté moi.
    Le 7 Juin 2008, Wapiti a écrit: "Wapiti, le beau brun ... il avait aussi les yeux bleus ???? j'ai encore tout raté moi"
    hé hé hé !!
    ;-p
    :-))
    Le 7 Juin 2008, Lahaut a écrit:Beatrice pour voir le beau brun ? il est en photo à plusieurs reprises sur Vf dans le post de la rencontre !!!Toutes les paticipantes lui couraient après !!
    Non non tu n'en prends pas plein la tête c'est juste mon inspiration et en plus c'est rigolo !!!Et espérons que tu vas relever le niveau culturel de l'équipe Paul Emile Victor et porter haut les couleurs de cette équipe !!!

    Frédérique j'ai un peu, mais très légèrement, modifié la réalité pour que cela soit plus littéraire, intéressant et surtout plus rigolo !!.......Quand un prof rencontre un autre prof ....

    Pour Emilie je te souhaite bon voyage en Amérique du sud car la suite de la narration du jeu de piste ne paraitra pas malheureusement avant ton départ !!!

    Mamie Gateau je veux tout de suite ton histoire avec les chippendales !!
    Le 7 Juin 2008, Béatrice a écrit:Tinquiètes pas Renaud, moi aussi je trouve ça très rigolo. J'ai effectivement vu le beau brun sur les photos mais Wapiti, il y a une photo sur laquelle tu es avec lui et un autre mec avec une chemise rayée marron et blanche je crois, il porte des lunettes, je le trouve plutôt charmant aussi, c'était qui ?
    Concernant le beau brun, il était sympa aussi ou seulement beau ???
    Le 8 Juin 2008, Wapiti a écrit:Hou ma Béa, je ne sais à quel beau brun me vouer dans cette histoire !!!! lol

    Le "mec avec une chemise rayée marron et blanche" qui "porte des lunettes" et "plutôt charmant"... à côté duquel on me voit plusieurs fois... c'est lui Aristomakos !! Tu n'as pas remarqué sa belle gueule de prof ?!?! ;-))
    Quant aux autres beaux bruns qui m'entourent... on doit voir à deux reprise le beau-frère d'Aristo (en marcel)... et dans l'herbe je suis assise à côté de Vasco si mes souvenirs sont exacts... et je dois sûrement côtoyer notre ami Renaud à un moment ou un autre... ;-p

    -P.S. : à propos d'Aristo, y'a même une photo où on voit qu'Emilie s'occupait bien de lui avant la remise des prix, pendant que j'étais occupée à la correction des copies avec Renaud- >-s :-))

    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 19 Nov - 21:37

    Jeu de piste au Père Lachaise (acte 2)



    Equipe « Bougainville »
    Pendant qu’Aristomakos est parti chercher les énigmes :
    Gitanita à Wapiti : J’ai vu ce beau brun la première et donc il est pour moi !
    Wapiti à Gitanita : Je suis en contact avec lui sur Vf depuis des années alors il est pour moi !
    Gitanita : Alors, chacune pour soi et que la meilleure gagne !!
    Wapiti : Ok !
    Anne à Yann : Pourquoi a-t-on un nom de livre et les autres ils ont 3 noms pour leur équipe ?
    Yann : Comment cela ?
    Anne : Nous on s’appelle "bouquin de ville" et les autres Paul et aussi Emile et aussi Victor !!
    Yann : Notre nom d’équipe c’est Bougainville, qui est le nom d’un célèbre navigateur français du 18ème siècle, et eux leur nom d’équipe c’est Paul Emile Victor, une même personne, qui est un explorateur français du 20ème siècle !
    Anne : Waouh !! Qu’est-ce que tu en connais des choses !!! (en se rapprochant de Yann)

    Aristomakos revient avec sa pochette remplie de 3 feuilles d’énigmes et de 3 plans du cimetière. Il lit la première énigme :
    Aristomakos : Mettez les noms sous les photos de leurs sépultures respectives : « Raspail, Thiers, Parmentier, Héloise et Abelard, Appollinaire et Général Gobert », puis sur l’une des tombes il faudra trouver et compléter ce calligramme : « Mon cœur pareil ……… »
    Gitanita : Qu’est ce que tu lis bien !!! (en s’approchant d’Aristomakos)
    Wapiti : Je pourrai t’écouter pendant des heures !! (en passant devant Gitanita)
    Yann : Je pense qu’il faudrait repérer les emplacements des tombes sur le plan avant de partir n’importe où !
    Anne : Ecoutons Yann. Il doit avoir raison ! C’est un homme cultivateur !!
    Wapiti : Je pense que c’est plutôt un homme cultivé !
    Gitanita : Comme l’est Aristomakos !!
    Wapiti : Aristomakos en plus d’être cultivé doit être aussi très intelligent vu qu’il est professeur !!
    Aristomakos : Euuuuh !! …… D’après le plan, le tombeau d’Héloise et Abelard est le plus proche. Allons-y et durant la route nous résoudrons d’autres énigmes !
    Yann : C’est par ce chemin pour y aller ! (en montrant du doigt une voie goudronnée)

    Aristomakos lit une énigme en marchant : « Imaginez que vous êtes à Fort Boyard et que vous avez déjà récolté 5 indices : Peur, Mauvaise, Croyance, Ville, Organe ». Quel est le point commun de tous ces mots ?! »
    Anne : Ha bon ! On est à Fort Boyard, moi qui pensais que l’on était dans un cimetière ?........ alors où est Passe-Partout ?
    Yann : Anne c’est juste une supposition pour faire l’énigme !! Il faut tout simplement trouver un mot-clé reliant ces 5 mots !
    Anne : Bin oui !! il faut chercher Passe-Partout car c’est lui qui a toutes les clés dans son trousseau !
    Aristomakos en réfléchissant : Pas facile !
    Wapiti : Pour le moment cela ne fait pas tilt dans ma tête !
    Gitanita : Heu… je pense que c’est le général Foy… pour peur c’est "avoir les foies", la mauvaise foi, la foi pour la croyance, la ville de Foix et le foie pour l’organe !!
    Aristomakos : Ma foi… c’est bien cela, bravo Emilie !!
    Gitanita : Je pense qu’une femme intelligente va très bien avec un homme intelligent !! Ma foi, oui !
    Wapiti : Gnangnangan ! Pour une fois que tu réponds bien !
    Anne : Il y a des fois je ne comprends rien à ce que vous dites !

    Le groupe arrive à la sépulture D’Héloise et Abelard et repère aussitôt l’endroit où a été prise la photo du questionnaire mais Anne continue à chercher quelque chose.
    Yann : Anne qu’est-ce que tu cherches ?
    Anne : Hé bien, je cherche le télégramme de Cali mon chanteur préféré !
    Wapiti, Aristomakos, Gitanita et Yann :…… ???????
    Yann au bout de plusieurs minutes : J’ai compris ! Ce n’est pas le télégramme de Cali qu’il faut chercher ; c’est un calligramme, autrement dit un texte poétique, qu’il faut compléter et je pense que celui-ci doit être sur la tombe d’Appollinaire !!!
    Anne : Ha bon ! Cali a aussi envoyé un télégramme à cet Apothicaire ?
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Ven 19 Nov - 21:47

    Retrouvons l’équipe Paul Emile Victor (PEV) au départ du jeu.

    Pendant qu’Albert est parti chercher les énigmes...
    Berthe à Beatrice : Je connais un très bel institut de beauté où ils pourront mettre en valeur vos cheveux !! Je pense qu’avec quelques boucles par-ci par-là, vous pourriez ressembler à Nicoleta, ma chanteuse préférée !!
    Beatrice : Hé chérie chérie ! Voilà que je ressemble maintenant à Nicoleta et pourquoi pas à Juliette Greco ou Nana Mouskouri pendant que vous y êtes ! Moi, mes cheveux… ce sont simplement des poils sur la tête qui servent à cacher mon crâne et un coup de peigne tous les matins leur suffit !!
    Benoit : J’aimerais être… ce peigne… où… tous les matins… je glisserais entre tes cheveux très fins !
    Beatrice : Hé chéri chéri ! Voilà maintenant que le puceau fait du Prévert !!

    Albert revient avec les énigmes et commence à lire les informations qui précèdent les énigmes :
    Albert : Difficulté des énigmes : Avec une étoile, un bébé pourrait y répondre, avec deux étoiles : un enfant de 10 ans peut trouver la réponse et avec trois étoiles : un adolescent de 15 peut résoudre les énigmes !!..... Alors, moi je dis qu’il faut passer directement aux 3 étoiles car la famille Franchouillard n’a peur de rien et va répondre à tout en 5 minutes !!
    Beatrice : Hé chéri chéri !..... tu as raison et pour nous le paquet de Pépitos !!
    Benoit à Beatrice : Si tu le souhaites, je te donnerai ma part… car ton plaisir, c’est le mien !!
    Beatrice : Hé chéri chéri ! Tu te prends pour qui ? Mère Thérésa ?
    Berthe : heu !... je ne mangerai pas ces gâteaux au chocolat car je tiens à ma ligne !!

    Albert lit une énigme à 3 étoiles : Clemenceau a dit de lui : « Il voulait être César : il ne fut que Pompée ». Hé oui ! Cet homme politique connu pour son goût du faste est décédé d’une crise cardiaque à l’Elysée dans les bras de sa maîtresse lors d’une petite gâterie !! Etes-vous assez forts pour trouver le nom de cet ancien président ? euh !!!!!!!................................euh !!! En tous cas, moi, j’aimerais bien finir comme lui !
    Berthe : Voyons chéri ! Ne dis pas cela devant notre fils et cette jeune personne innocente !
    Beatrice : Hé chérie chérie ! J’ai 30 ans d’expérience derrière moi alors, sur ce sujet, plus rien ne me choque !
    Benoit faisant semblant d’ignorer le sujet : Mais qu’est-ce que cela veut dire « une petite gâterie » ? Mais peut-être que Beatrice me donnera une explication et une démonstration quand le jeu sera terminé !!!
    Beatrice : Hé chéri chéri !! Même pas en rêve ! Alors achète-toi un esquimau !
    Benoit : Quand les femmes résistent à mon charme… j’aime cela… poupée !
    Beatrice : Hé chéri chéri ! J’hallucine comment le gamin me parle !
    Albert : Alors c’est qui ce président ? euh ..................... Mitterand ?
    Berthe : En tout cas, lui, il a dû s’en faire faire des gâteries avec sa maîtresse !
    Benoit : Euh …le camembert ? ……le camembert Président !!! hi ! hi hi !
    Benoit, Berthe et Albert rient de bon cœur !
    Beatrice : Mais dans quelle équipe de fous je suis tombée, chérie chérie ?..... Je pense que… cela doit être De Gaulle !!!
    Albert : Oui oui ! … il avait sans doute la gaule avant de monter au ciel !!! ha ! ha ! ha !
    Beatrice dépitée : J’halluciiiiine !!!!!
    Berthe : Voyons chéri, on est dans un cimetière !

    Albert : Bon j’ai l’impression que l’on ne va pas trouver… prenons une autre énigme : « Je suis né en Pologne d’un père français et d’une mère polonaise, je me fis d’abord connaître à Vienne, mais la révolution polonaise de 1830 me poussa à venir à Paris. Pianiste virtuose, j’ai surtout écrit pour cet instrument et j’en suis devenu le compositeur romantique par excellence : Valses, Mazurkas, Préludes. Je suis, je suis … » ………………… euh ! Michael Jackson ?
    Berthe : Euh ! …… Richard Cledermann ?
    Benoit : Euh ! …… Michel Berger ?
    Albert : Et toi Béatrice ! tu n’as pas d’idée ?
    Beatrice : Hé chéri chéri ! A part les chansons du dimanche, Bob Marley et Philippe Lavil je n’y connais rien !!
    Benoit avec une voix douce et charmeuse : Béatrice… ce soir, on fera alors… « kolé séré » lorsque tu te ... « taperas mon bambou » puisqu’« elle préfère l’amour en moi »...
    Béatrice : Hé chéri chéri ! D’abord c’est « Elle préfère l’amour en mer » et ton bambou aussi grand qu’une allumette tu pourras le coller et le serrer là où je pense !!!


    La suite au prochain épisode !
    Lahaut

    Original publié le 10 juin 2008 par Lahaut au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2392.entry



    Le 10 Juin 2008, Béatrice a écrit:J'étais pliée de rire, j'en redemande.
    A quand le crêpage de chignon entre Wapiti et Gitanita ???
    Le 10 Juin 2008, Wapiti a écrit:Ha le coquin ! Il a attendu que j'aie réintégré mes pénates savoyardes et que Gitanita ait atteint l'autre continent pour laisser libre cours à son imagination !!
    >-§ ;op

    Hé ! Ben ! (non, pas le Benoit Franchouillard, mais Aristomakos - Ha t'es pas simple avec ces prénoms, Renaud !!), donc Ben, tu as le droit de réagir aussi à la lecture de tes aventures !!! Mon pauvre, comme il t'a coincé dans une drôle de situation entre deux croqueuses d'hommes... (mais j'ai dans l'idée que cela ne te dérange pas ;-p)
    lol

    Allez... j'en redemande aussi Renaud ! Histoire de voir ce que tu fais de nous...
    Le 11 Juin 2008, Lutine a écrit:Mais pourquoi les reporters de Match, Gala, Voici, la BBC, CNN et TF1 n'étaient-ils pas invités à couvrir cet évènement ?
    Heureusement que Lahaut était là !!!!
    Vite, la suite.
    avatar
    LaMémoire

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par LaMémoire le Sam 20 Nov - 12:29

    Jeu de piste au Père Lachaise (acte 3)



    L’équipe « Bougainville », après que Béatrice soit repartie rejoindre son équipe :

    Wapiti : Pas facile sa devinette peut être que c’est…… euh… un menhir !!!
    Aristomakos à Wapiti : Oui, pas facile !!!..... Ta copine a une légère ressemblance avec une grande actrice maintenant décédée… mais je ne me rappelle plus son nom… Je me souviens qu’elle avait toujours un porte-cigarette au bec !!........... Bon bref ! Continuons notre parcours… pour rejoindre la tombe d’Appolinaire… C’est par là !!! (en tendant le doigt vers une allée) et, en chemin, je lirai une nouvelle énigme !!

    Le groupe prend donc la direction indiquée par Aristomakos.

    Aristomakos lit une nouvelle énigme : « Allez à la rencontre de cet homme, passant par la porte de la chapelle, qui est né au 18 ème siècle puis fusillé au 19 ème, il n’était ni homme politique ni comédien ni journaliste et pourtant, il se mouchait souvent avec d’autres mais en général, il ne l’était plus car il passa au dessus de cela mais il avait toujours larme à l’œil. Mais si vous avez le nez creux ou l’oreille fine vous avez dû entendre son appel à 2 reprises. Qui est ce donc ? »
    Yann : Houlala ! elle est difficile celle là !!
    Anne : Je n’ai rien compris dans ce charabia !!
    Gitanita : Réfléchissons un peu !! (en se grattant la tête !)
    Wapiti après plusieurs secondes de reflexion : J’ai trouvé !! C’est le maréchal Ney !!
    Aristomakos : Je pense que tu as trouvé… car cela va pile-poil avec les indices donnés !
    Yann : Bin oui ! Au poil du Ney !! Ah ! ah ! ah !
    Wapiti : Voyons Yann !! Je ne te connaissais pas comme cela ! Maintenant tu fais du Lahaut !!
    Gitanita : Elle a trouvé la réponse au pif !!! Cette énigme était plus facile que celle du général Foy !!
    Wapiti : C’est grâce à la très bonne lecture d’Aristomakos que j’ai trouvé la solution et tout le mérite lui en revient !
    Gitanita : Gnangnangnan ! J’ai lu dans un article que le premier fantasme des hommes est d’avoir des relations avec une infirmière en blouse blanche… et justement j’en suis une ! (en faisant les yeux doux à Aristomakos)
    Yann et Aristomakos en cœur : Cela doit être certainement vrai !
    Wapiti oubliant les conseils de Beatrice : Je ne m’abaisserai pas à ce niveau de… euh... « bassesse »… mais j’ajouterai qu’une infirmière est quelqu’un qui a raté les diplômes pour devenir docteur ou chirurgien !!
    Gitanita : Mais les infirmières, durant leurs études, ont appris des techniques de massage qui peuvent être appliquées à toute personne, même bien portante, pour leurs plaisirs… et notamment pour les beaux hommes !! (en regardant Aristomakos et parlant d’une voix suave puis… d’une voix plus autoritaire) et de plus... les profs qui n’ont pas la capacité cérébrale d’enseigner dans les grandes écoles parisiennes sont mutés en province !
    Wapiti : Mais les profs ne travaillent pas ni les dimanches ni les jours fériés et surtout… ni les nuits !! N’est ce pas Aristomakos ?
    Yann : Voyons les filles, calmez vous !!
    Anne : Je n’ai rien compris ! Que vient il faire ce nez dans l’histoire ?
    Yann : Ce n’est pas nez, c’est Ney ! Car le boulevard Ney passe par la porte de la Chapelle au nord de Paris, Ney est maréchal qui est un grade au-dessus de général et donc Ney a toujours l’arme à l’œil et on a entendu son appel, c'est-à-dire son nom, à 2 reprises dans l’énigme, est-ce clair !!!
    Anne : … ????...... Ha bon ! Mon nez peut faire tout cela !!!! Et qui est-ce, cette Claire ?

    Le groupe arrive sur la tombe d’Apollinaire.
    Aristomakos : Bon où est ce calligramme ?
    Yann : J’ai trouvé ! C’est ici !! Sur la dalle est gravé : « mon cœur pareil…… à une flamme renversée ! »
    Anne : Si elle est renversée, elle va tout brûler !!!
    Wapiti d’une voix douce : « mon cœur pareil à cet homme renversant » (en regardant Aristomakos)
    Gitanita d’une voix encore plus douce : « mon cœur pareil à ce prince renversant »(en s’approchant d’Aristomakos)
    Wapiti en passant devant Gitanita : « mon cœur pareil à ce SEIGNEUR renversant »
    Gitanita en passant devant Wapiti : « mon cœur pareil à ce ROI renversant »

    Yann en prenant les bras de Wapiti et de Gitanita pour les éloigner d’Aristomakos qui, ne voyant et n’entendant rien, est en pleine réflexion pour élucider d’autres énigmes : Continuons notre parcours car le temps presse et l’heure de fin de jeu se rapproche à grand pas !!
    Anne : Oui ! De plus je ne vois pas d’extincteur autour et si la flamme tombe, on sera brûlé vivant !!

    Aristomakos lit une nouvelle énigme en route :
    Mon premier est une partie de ce monument,
    Mon deuxième est une partie de ce monument,
    Mon troisième est une partie de ce monument,
    Mon quatrième est un haut mais il ne faut pas l’acheter,
    Pour mon cinquième la mort a toujours le dernier mot,
    Mon tout est une oeuvre qui évoque le passage de la vie à la mort.


    Yann en réfléchissant : Elle est encore plus dure cette énigme là !!!
    Wapiti : Une partie de ce monument ???? hum ! hum ! … peut être le socle !!! Une tombe à 3 socles ???
    Gitanita : Une porte d’entrée !!!… Une sépulture avec 3 portes d’entrée ?

    Anne prend la feuille et essaye de déchiffrer puis de lire les mots écrits dans l’énigme !
    Anne essayant de lire un mot de l’énigme syllabe par syllabe : Mo… nu… ment… monument !!!
    Yann : Un haut sans l’acheter ?? euh … un sommet de montagne… c’est en haut et c’est gratuit !!
    Aristomakos : Peut être que c’est un pic ?
    Anne continuant son déchiffrage lettre par lettre : H… A… U…T ; voilà c’est… haut !!!
    Gitanita : La mort a toujours le dernier mot ??? Peut être que le dernier mot avant la mort c’est … Arggggh !!
    Wapiti : Ou peut être… ourghhhhhh !!!
    Anne qui déchiffre encore un mot : M… O… R… T… mort !!! Voilà j’ai trouvé !! C’est Monument haut mort !
    Gitanita : Voyons ne l’écoutons pas ! Elle doit dire encore des sottises ! Ne perdons pas de temps, continuons à réfléchir !
    Wapiti : Anne qui trouve une énigme aussi difficile ? ah ! ah ! ah ! Arrêtons de plaisanter !
    Yann : Attendez !… attendez une minute !!… (en regardant sur le plan du cimetière ) Il y a effectivement un monument aux morts dans le Père Lachaise !!
    Aristomakos : Mais oui !!! La réponse doit être cela !... Mon premier c’est MO, mon deuxième c’est NU, mon troisième c’est MENT, mon quatrième c’est un haut mais il ne faut pas l’ H et T donc AU et mon cinquième MORT qui est le dernier mot pour toujours !! Monument au mort, soit monument aux morts !!! Bravo, Anne comment as-tu fait pour trouver ?
    Anne : Euuuuh !!... J’ai juste réussi à reconnaître puis à déchiffrer et à lire les mots que j’avais déjà vus dans des revues féminines !!!



    Laissons l’équipe « Bougainville » continuer leur parcours et retrouvons l’équipe « Paul Emile Victor »

    Albert : Alors Béatrice, que fais Tu ? On t’attend !!
    Beatrice : Hé chéri chéri !! J’arrive !!! Cooool !...... Y a pas le feu au lac !! Je donnais quelques conseils à mon amie Frédérique !
    Albert : Euuuh !.... As-tu vu par hasard leurs copies et leurs réponses !!
    Beatrice : Hé chéri chéri !! Je ne suis pas une tricheuse… mais j’ai entendu qu’ils parlaient d’un certain Cali !!

    Albert regardant ses feuilles pour voir où la réponse peut aller : Bon… cela doit être ce pianiste polonais (en écrivant ce nom sur la feuille) !........ Voilà une autre énigme : « Lorsque vous trouverez le point commun entre Robert Redford, les forts gros de P. Anderson et De Niro… » (Albert ne termine pas la lecture de l’énigme) Alors là pas de problème, je connais la réponse… c’est soit seins ou nichons ou poitrines ou roberts car la poitrine de Pamela Anderson, je la connais bien !
    Beatrice : Hé chéri chéri ! Cela m’aurait étonné que tu ne trouves pas cette énigme !!
    Benoit : Il y a aussi buste, mamelles, pare-chocs !
    Berthe : Et aussi tétons, mamelons, nénés !
    Albert : Melons, pastèques, nibards !
    Benoit : Lolos, air-bags, citrons !
    Beatrice, atterrée, écoute ce dialogue de fous et soudain : STOOOOOOP !! J’hallucine !!!! Chéris chéris, on n’est pas ici pour un concours de synonymes de nichons mais pour un jeu de piste… alors continuons à élucider les énigmes……… (un silence de quelques secondes !)… et de plus vous avez oublié roploplos, miches, loches, bal… (Beatrice s’interrompant d’un seul coup et se prend la tête entre ses deux mains) Oh mon dieu !.... Je suis restée trop longtemps en contact avec eux !... Ils m’ont contaminée !... J’ai attrapé leur stupidité !!!

    Albert : Bon ! Essayons de trouver la solution d’une autre énigme !!! En voici une autre : « Maintenant parlons chiffres, au nord-est de la Loire et au sud-ouest de la Seine Saint Denis, vous trouverez ce journaliste, Yvan Salmon, gisant sur son tombeau tué par un coup de pistolet en 1870 par Pierre Bonaparte »… Je dirai... euh… Harry Roselmack ?
    Berthe : Euh… Roger Gicquel ?
    Benoit : Euh… PPDA ?
    Beatrice : Hé chéris chéris ! On a dit mort en 1870 !!!! … donc je pense à… euh… Léon Zitrone ?
    Albert : En dessous de l’énigme, il y a un complément d’information : « Cette tombe est devenue une sorte de symbole de la fécondité. La responsabilité en incombe au sculpteur qui a mis en relief, de façon très expressive, certaine partie de l'anatomie du jeune homme, devenue l'objet de fréquents attouchements »
    Beatrice : Hé chéris chéris ! Ces énigmes ne parlent que de sexe !!! J’ai l’impression d’être dans un sex-shop !
    Albert : Oui et j’aimerais bien aller voir le gourdin de ce journaliste !!!
    Berthe : Voyons chéri ! On ne dit pas gourdin mais phallus, verge ou pénis !
    Benoit : Ou quéquète, zeub, concombre !
    Albert : Et aussi bistouquette, Popaul, joystick, matraque, banane...
    Beatrice se parlant à elle-même : Chérie chérie de moi-même !... J’y crois pas !!! Je suis dans une équipe de demeurés !!!… Je rêve ou quoi ???… Je vais me taper la tête contre cet arbre pour savoir si je n’hallucine pas !!!!

    Béatrice se rapproche d’un arbre et commence à se taper la tête dessus.
    Albert, Berthe et Benoit, voyant cela, arrêtent aussitôt leur narration de synonymes et regardent avec de grands yeux ébahis Beatrice se tapant la tête contre un arbre.

    Berthe : Pauvre fille ! Elle, si gentille, qui me paraissait tout à fait normale toute à l’heure à l’entrée du cimetière !
    Albert : Peut être qu’elle n’aime pas les arbres !!!

    Béatrice n’entendant plus la liste d’énumération de synonymes s’arrête et se rend compte que la famille la regarde étonnée.
    Beatrice : Euh !! …… Chéris chéris, euuuuh… j’… euuuuuuh… j’avais un moustique sur le front et il fallait que je l’enlève !
    Albert : Vous avez une drôle de façon, dans le sud, de chasser les insectes !!!
    Berthe : Oh !! Votre coiffure est toute défaite !!! Attendez je vais arranger cela !! (en prenant la tête de Béatrice et en remettant en place les quelques mèches déplacées !) … Voilà c’est fait !!! Mais vous savez nous, à Paris, quand on est dérangé par des moustiques, il suffit d’un geste de la main pour faire fuir ces bestioles !
    Beatrice : Hé chérie chérie !… je vais… euh… (voulant dire ce qu’elle pensait d’eux mais se ravisant au dernier moment) euh !… retenir ton conseil pour le prochain moustique !!
    Albert : Bon, continuons nos recherches !

    Albert et Berthe s’éloignent.
    Benoit à Beatrice : Hé poulette ! A cette époque il n’y a pas de moustique…… Oui, je sais… depuis le départ du jeu… tu fantasmes sur moi… Alors ne t’excite pas sur ces arbres… Garde ton tonus pour ce soir, pour jouer avec la partie en relief de mon anatomie qui deviendra l’objet de tes attouchements !!
    Beatrice : Hé chéri chéri !! Arrête de rêver et va lire « Oui-Oui » qui est pour ton âge !!.... Non mais !!..... Il se prend pour qui, ce nain de jardin ?..... Pour Fonzie dans « Happy days » ?!?!?!



    Original publié le 14 juin 2008 par Lahaut au Livistan : http://peuplevoyageur.spaces.live.com/blog/cns!D76DAB0F8562EBE1!2473.entry



    Le 14 Juin 2008, Béatrice a écrit:Décidément on est pas servies nous les filles avec toi, toutes plus demeurées les unes que les autres ... euh tu voudrais pas me donner un petit brin d'intelligence ???? vite la suite !
    Le 14 Juin 2008, Wapiti a écrit:Ouai, tu nous gratine et nous égratigne bien, Renaud !! Merci bien !!
    Allez, vite la suite !
    Le 14 Juin 2008, Lahaut a écrit:C'est pô juste comme dirait un célèbre personnage de BD car qui a trouvé les 3 solutions d'énigmes? N'est ce pas miss Emilie ,miss Frédérique et même miss Anne ?
    Beatrice ne connait elle pas plein de synonymes de poitrine et n'aime t elle pas les chanteurs du dimanche ,Bob Marley ou Philippe Lavil tous mondialement connus pour leurs textes littéraires et engagés ?
    Vous voyez que je n'égratigne pas la gente féminine. J'en dis tout le contraire .
    Et d'ailleurs vous devriez même me remercier pour ce texte car je mets en avant tous les avantages qu'ont les femmes (intelligence ,sensibilité ,humour , etc) et je pense même que ce texte est un hymne pour la gloire et l'intelligence féminine !!
    Lahaut

    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Lilie le Sam 20 Nov - 15:06

    Le 14 Juin 2008, Lahaut a écrit:C'est pô juste comme dirait un célèbre personnage de BD car qui a trouvé les 3 solutions d'énigmes? N'est ce pas miss Emilie ,miss Frédérique et même miss Anne ?
    Beatrice ne connait elle pas plein de synonymes de poitrine et n'aime t elle pas les chanteurs du dimanche ,Bob Marley ou Philippe Lavil tous mondialement connus pour leurs textes littéraires et engagés ?
    Vous voyez que je n'égratigne pas la gente féminine. J'en dis tout le contraire .
    Et d'ailleurs vous devriez même me remercier pour ce texte car je mets en avant tous les avantages qu'ont les femmes (intelligence ,sensibilité ,humour , etc) et je pense même que ce texte est un hymne pour la gloire et l'intelligence féminine !!
    Lahaut
    Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire! mon dieu !

    Et merci Wap pour tout ce temps passé. bravo

    Lilie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Wapiti le Sam 20 Nov - 17:21

    Lilie a écrit:Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas lire! mon dieu !
    Entièrement d'accord avec toi. mon dieu !

    Lilie a écrit:Et merci Wap pour tout ce temps passé. bravo
    De rien. C'est ma détente en ce moment, de reprendre ces parcelles d'antologie livistanaise. sourire

    (m'enfin, le Lahaut, me facilite pas la tâche avec ses couleurs qui ne sont pas transférées automatiquement et qu'il me faut reprendre 1 à 1... roulebilles )


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Lilie le Sam 20 Nov - 17:29

    sourire

    Si ta detente c'est de te casser la tete a copier-coller-formater les ecrits de Lahaut, la mienne de detente, c'est de les lire ici (entre deux Dervla Murphy). langue

    Merci encore,

    Lilie
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Lilie le Sam 20 Nov - 23:53

    Je me demande si c'est le recit de la famille Franchouillard qui ramene ceci par ici... pensif




    rire

    Lilie
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Wapiti le Dim 21 Nov - 10:22

    J'en doute ! rire
    A moins que le cimetière du Père Lachaise y soit pour quelque chose...
    En tout cas, moi, c'est un centre d'aide psychologique que l'on me proposait l'autre jour sur cette discussion... roulebilles


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Skyrgamur le Lun 22 Nov - 8:27

    Entre Hommes Chat avec les gays de ta région par webcam. Inscription Gratuite ! UneRencontre.com/EntreHommes
    Grossiste lunettes soleil Fabricant Importateur Lunettes Grossiste, Promo Lunettes www.cityvisionboutique.com
    Tous les produits Geberit Découvrez le catalogue 2010. Confort au top et design élégant. i-love-water.com/Geberit

    J'ai ça. Pas compris le rapport mon dieu !


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Lilie le Lun 22 Nov - 23:45

    ahahah! mort de rire !

    Lilie

    Contenu sponsorisé

    Re: Les pérégrinations de la Famille Franchouillard

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Mai - 10:15