Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    dernier soubresaut arqué

    Partagez
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Jeu 26 Mar - 22:33

    Oh la vache ! comme elle a plombé l´ambiance de la journée, la grosse du Service Export. Putain, si t´avais vu la chamaillerie dans la cuisine de la boite ce midi, tu te serais cru dans un centre pour attardés moteurs, service des lésions cérébrales irréversibles et troubles sclérosés du comportement.

    Voila trois mois que je rame chez TGF (Très Grand Froid) et je devine déjà que je me suis laissée harponner, tel un phoque étourdi par un vil eskimo en recherche de gains.

    Après l´ARC, ça a été le passage à vide, la vraie grosse grosse loose du matin au soir. L´envie de rien, besoin de tout (retard sur le loyer, pénurie de jeans slim et d´accessoires tendance, crédit sur mon dernier perfecto en cuir vieilli vert bouteille, impayés divers dont la note-coiffeur comprenant le shampoing-massage, la coupe et la teinture-henné-haute-intensité-naturelle...)

    J´avais reluqué l´annonce en question sur le site d´une centrale de jobs hyper craignos : « recherche secrétaire expérimentée et polyvalente pour compléter notre équipe jeune et chaleureuse mais aussi pour l´accueil clientèle, prise rdv, facturation, gestion et suivi administratif des dossiers ».

    Dire que pour le job de l´ARC, j´avais passé l´entretien de recrutement, les mains dans les poches et les yeux dans les yeux avec le Président. Ca avait été l´occasion d´un weekend casual dans un bungalow isolé avec vue sur une baie pittoresque, ponctué d´orgies fraises-champagne, de barbecues traditionnels et de plongeons détente dans le whirlpool d´un établissement de renom (la suite de gauche étant occupée par DSK et une call-girl de la Maison Blanche, celle de droite par Mick Jagger et la fille de Romy Schneider).

    A la limite, s´il s´agit d´établir un comparatif, je préfère taire les détails de mon entretien misérable chez TGF.

    - Pointage un quart d´heure en retard, comme si ça m´amusait d´être coincée par la grève des taxis et la mobilisation du personnel de santé.
    - Tirage de tronche outrancier lors de mon atterrissage en sueur et en catastrophe dans un hangar d´usine tout ce qu´il y a de plus glauque.
    - Oscultage nord-sud par deux chauves vautrés sur des sièges design m´as-tu-vu, visiblement déçus à la vue de mon costume vintage simplissime brun et vert pistache mais non échancré.
    - Deux plombes paumées à répondre à une batterie de tests élaborés par des experts bidons et à des questionnaires traumatisants de débilitisme primaire :
    « -citez trois qualités et trois défauts qui vous sont propres. »
    Du tac au tac, j´ai mitraillé :
    « – Qualités : polyvalence, amour de la clientèle, génie de la gestion. Défauts : souvent trop gentille, parfois impatiente, ne saura jamais composer avec les fourbes et les escrocs de ce monde»).

    Inutile de s´attarder sur la scène de l´élimination instantanée de mes concurrentes. Enfin, apothéose grandiose : le big Chef en personne me demandant (disons me suppliant) si, par un hasard providentiel, je ne serais pas disponible dès l´après-midi pour me mettre au boulot.

    Ok. Depuis, je regrette amèrement ma décision irréfléchie, mes bobards à l´entretien et le bidonnage de mon CV.
    Non pas que le job soit infaisable. Mais quand je t´aurai raconté la foire d´empoigne au bord du micro-onde tout à l´heure, le sketch des deux mégères surboostées, tu prendras conscience du dilemme qui m´étreint ce soir : y retourner demain ou rester sous la couette.

    A toute.


    Dernière édition par Glatch le Ven 27 Mar - 12:13, édité 1 fois


    _________________
    Agathe
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Jeu 26 Mar - 23:05

    Oui, oui, moi je la veux la foire d'empoigne au micro-onde...
    Mais que veux-tu, quand on est excellente à ce point pour répondre aux 3 qualités / 3 défauts faut s'attendre à être embauchée de suite ! et encore, t'as eu la chance de ne pas passer direct à la promotion canapé !
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Ven 27 Mar - 12:12

    Avant d´éteindre la lumière, hier soir, j´ai failli m´étouffer en recevant ce texto morbide : « travailler, ça sert à être acteur de sa vie, à tisser des liens autour de soi, à prendre conscience de sa destinée » quand j´ai réalisé qu´il venait de ma Mamislava. Mamislava et Pavelpic, c´est un peu mes parrains de substitution, des êtres vraiment chouettes, pas comme les prolos de chez TGF. Même si on se voit pas tous les mois, on se kiffe et on est en permanence en mode d´écoute-mutuelle.

    Bref ! quand mon Sony digital effet-lever-de-soleil (moins ruineux que le effet-stimulateur-d´aube aux enchères sur Ebay) m´a tirée du plumard, j´ai filé sous la douche, ouvert ma penderie, scruté les trois jeans propres mais pas encore repassés, opéré un choix stratégique et donné à manger au minou. Puis j´ai filé au taf après avoir gambergé sur le contenu du texto, le temps d´un café réchauffé sur le pouce.

    Quand j´ai signé chez TGF, j´étais au fond du gouffre financier. Et puis je me suis dit que, dans un groupe de cette taille, connaissant mon esprit de synthèse et mes talents d´organisatrice, je grimperais rapidos les échelons pour toucher le pompon et me la couler douce le plus vite possible au poste de secrétaire de direction. Quand je vois l´esprit malsain qui fait rage dans la boite, je me dis que c´est pas gagné mais comme mon supérieur m´a déjà à la bonne, c´est pas perdu non plus.

    Gagner du blé qui me serve à régler tout juste mes factures sans partir minimum deux fois par an à San Francisco ou Majorque, je vois pas à quoi ça rime. Autant mettre d´office les bouchées doubles et le cap sur les postes dotés de primes et de bonus dodus. Le mythe selon lequel un rien habillerait les femmes date du néolithique. Depuis il y a eu un chouia de mutations sociales quand même, non ? En tout cas, mon salaire chétif à trois petits zéros me mine toutes les fins de mois... malgré les textos attentionnés de Mamislava.

    Tu parles ! A l´embauche, les deux bouffons en cravatte m´avaient tartiné des couches de « vous verrez, il règne un bon climat et une grande solidarité parmi nous. L´équipe est homogène et l´échelle des générations est très resserrée. On a tous votre âge, plus-moins vingt ans ». Pour m´assurer que je n´étais ni sourde ni sénile, j´avais ouvert mon dico une fois rentrée chez moi. A la page homogénéité, j´avais trouvé des synonymes comme cohérence, cohésion ainsi que l´exemple qui tombe à pic : Homogénétité d´une équipe. Franchement, ca m´a bien fait marrer. Parce que si je te raconte le climat genre Cocktail Molotov qui règne chez TGF, tu vas trouver comme moi que la république bananière de la France et les vautours qui la dirigent, c´est du papier molletonné triple épaisseur à comparer.

    La première qui a commencé à me mettre des bâtons dans les roues quand j´ai débarqué, c´est la greluche du Service Marketing. Depuis, c´est évident, elle développe une obsession : se débarrasser de moi avant la fin de l´année. Elle y met toute son énergie entre 9 à 18 heures du lundi au vendredi. Le reste du temps, weekends et jours fériés, sauf ceux qu´elle passe à s´éclater à Disneyland ou dans son club de majorettes, elle doit échafauder des plans a,b, c, d, e, f, g... Z étant la solution ultime qui consistera probablement à engager un mercenaire pour m´expédier dans l´Au-delà.

    Jusqu´à maintenant, je m´entends assez bien avec certains mecs plutôt subtils et déconneurs et d´autres, vraiment haut placés bien que très cons. Ceux là, je les baratine à la cantine et je joue l´effarouchée quand ils me mettent en boite . Il y a aussi une nana sympa, une certaine Jane. C´est la fille totalement énigmatique, borderline comme pas possible, limite névrose mais, en tout cas, pas panurge comme toutes les autres brebis manucurées.

    D´ailleurs, Jane et moi, on s´est jeté un petit coup d´oeil complice quand on a assisté au drame du détartrage de la bouilloire dans la cuisine de l´étage, entre l´évier et le micro-onde. Ahurissant ce truc. Le genre de souvenir Collector à sortir en soirée si tu veux amuser la galerie. J´en reviens toujours pas


    Dernière édition par Glatch le Ven 27 Mar - 21:17, édité 2 fois


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Ven 27 Mar - 21:13

    Ouh là ! Ce matin, méchant crêpage de chignon avec la pouffiasse du Service Export. Je comprends mieux maintenant pourquoi l´esclandre de la cuisine a pris une telle ampleur. Fais-moi penser à te raconter l´intégrale de l´histoire tout à l´heure. Chez TGF, on ne parle plus que de ça pendant les pauses (clopes pour les uns, smart drinks pour les autres). J´en étais où ? Ah ouais, te récapituler ma matinée navrante.

    Comme d´habitude, je prenais ma tâche à coeur, quoi que l´esprit légèrement ensucé après la soirée d´hier chez Evelyne et l´after chez Jean-Louis. Quand j´ai ouvert ma boite mail, j´avais trois scuds, des passages à savon pour le retard que j´avais pris la veille. Le téléphone n´arrêtait pas de sonner et le fax, cerise sur le gâteau empoisonné du jour, avait rendu l´âme.

    Entre temps, mon Chef, Paul-André Froissard (PAF pour les intimes) se pointe dans l´embrasure de ma porte en costard Hugo Boss avec la chemise violette carrément trash (il nous l´avait jamais faite celle-là... ça flashait sur tout l´étage !). Enfin, quand je dis ma porte, c´est surtout la sienne en fait, vu qu´à l´accueil, je rame en pleins courants d´air du matin au soir. Mais son bureau donne directement sur mon poste de travail. Bref ! PAF me convoque pour me demander de réorganiser dare-dare ses rendez-vous de la semaine à suivre. Je lui demande « quand ? tout de suite ? ». Il me répond avec son petit air de bobo pince-sans-rire « au plus tard hier ». Avec lui, tout est toujours un cas de force majeure »... même une séance chez l´homéopathe a priorité alors que les budgets ne sont pas encore bouclés, que les plannings stratégiques sont en cours et que ses collègues, eux, triment tardivement. Au moins il prend le temps de vivre, c´est ce côté humain qui me touche chez lui.

    Bref ! Je sors pour mettre tout ça à jour, tableau Excel, agenda etc... Et comme entre-temps j´avais les caipirinha de la veille qui me paralysaient le système moteur et bloquaient mes mouvements réflexe (sans doute la faute au sucre-poudre mal raffiné des bitures bon marché), j´ai avalé un aspirine avec un verre d´eau. J´allais reprendre mon souffle et m´octroyer une micro-pause de méditation afin de retrouver mon harmonie intérieure, comme on nous l´apprend au viniyoga le mardi soir, quand je vois s´afficher sur mon écran de téléphone le numéro du poste de la morue constipée de l´Export.

    - Ouais, allo ...
    - Dis-donc, si tu veux prendre du grade chez TGF, il va falloir que tu changes ta façon de décrocher le téléphone. Tu leur fais « ouais, allo » aux clients ?
    - C´est pour un sondage ? De quoi j´me mêle ? Qu´est-ce tu veux ? J´ai plein de taf, alors ste plait, évite les messages longs et redondants.
    - Pardon ?? On est toutes dans le même cas, ma grande. C´est peut-être ton manque d´expérience qui te fait perdre du temps. Il faut impérativement que tu apprennes à t´organiser.
    - Dis-donc, Miss Parfaite, tu t´es promue coach ? T´as des solutions clé en main pour mon avenir et celui de la boite ? Alors accouche... qu´est-ce que tu veux ?
    - Ouh là, tu devrais profiter de la nuit pour dormir un peu. Si c´est pour rappliquer le matin avec des mitraillettes à la place des yeux et propager la mauvaise humeur ici, t´as pas choisi le bon métier.
    - Abrège ou je raccroche....
    - Je voulais simplement te rappeler qu´il ne faut pas me passer Madame Paillon quand elle appelle parce que je ne la su-ppo-rrrrr-te pas. Tu lui dis que je suis occupée et tu me fais une petite note rapide pour me prévenir. Je la rappelle si je juge utile de le faire. C´est tout.
    - Alors là, excuse moi de te juger sévèrement et d´entamer le capital confiance-en-soi de Madame mais tu es complètement à côté de tes pompes ! Il est hors de question que je fasse joujou en devenant ta secrétaire et celle de ton charlot de chef sous prétexte que tu es arrivée cinq ans avant moi. Si l´appel est pour toi, je te le transfère sans te demander si ça risque de désorganiser ou pas ton système nerveux central. Ta petite note rapide, tu te la fourres là où j´pense. Point barre.

    Sur ce, j´ai raccroché au nez de la Miss Imitation Chanel en l´imaginant, à l´autre bout du couloir, piquant une crise d´asthme fatale (au pire passagère), pour constater que ma migraine avait disparu comme par enchantement.

    Merde ! 19 heures déjà. Je devrais être au cinéma depuis dix minutes pour voir le film cul-cul « Australia » ! Je préfère ne pas rater la chance de me mettre John (Ressources Humaines) dans la poche même si c´est ce soir qu´a lieu la préparation de la prochaine rencontre de Pau chez Mamislava avec tous les potes.

    Je te briefe demain, promis. Bonne soirée.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Dim 29 Mar - 10:58

    Ouf ! j´ai échappé de justesse au navet australien. Comme j´avais 20 bonnes minutes de retard, John a préféré repousser la séance cinoche à une prochaine fois (eh eh, c´est la dernière semaine que le film passe en ville, je me suis bien gardée de divulguer l´info). John est bien plus sympa que je l´imaginais ! J aime bien son regard délavé quand il rit de mes âneries et des montagnes de propos malveillants que j´ai en réserve. On s´est vachement rapprochés.

    Ce qui renforce d´ailleurs ma conviction que le monde de l´entreprise déforme nos âmes et que, ce n´est pas avachis sur des chaises pivotantes à l´assise extra-large, soi-disant ergonomique, et cernés de bouffons, histrions de la farce sociale, qu´on se réalise dans une vie. Fin de l´aparté destiné à Mamislava.

    Pour en revenir à notre soirée, on commencait à railler les blaireaux de chez TGF quand on en est venus à parler du chéfaillon du service marketing. Alors là, l´hilarité a eu définitivement raison de nous, scotchés qu´on était (serrés l´un contre l´autre... mais y a rien eu de plus !) sur un des fauteuils vermillon de la Rhumerie. Tu sais, celle qui a ouvert récemment sur les quais. Tu y es déjà allé ? Tu devrais tenter le mélange dont le nom ne me revient pas à l´instant (vu que je me suis vraiment désaltérée au delà du raisonnable), en tout cas un mélange de rhum blanc, de rhum brun, de triple sec, avec citron vert et sucre de canne. Et une pointe de sirop d´orgeat. Moi qui d´ordinaire ai horreur de ça, j´ai trouvé que l´amande du sirop complète assez subtilement le combiné des saveurs. D´ailleurs, John me disait que l´orgeat se mariait aussi hyper bien avec la vodka, alors que pour certains, ça peut paraître totalement aberrant.

    Dire que ce type, à qui on à taillé un costard toute la soirée, est responsable de la communication et de l´image de la boite ! On croit rêver. Imagine le mec qui n´a jamais entendu parler de sa vie du conditionnel ou de la règle de l´accord du participe passé (tu sais le piège tout con en dictée, quand le COD est placé devant). En Culture Gé, c´est un As aussi. L´autre fois, à la cantine, on discutait entre collègues de nos vacances respectives. Une des bécasses du service courrier a commencé à nous faire un tableau des Allemands en camping ou à l´hôtel, va savoir, en tout cas elle avait l´air d´en connaitre un rayon. Et vas-y que notre Jéjé (Jérôme Georget), qui en pince pour elle, se lance dans un speech sur les Allemands de l´Est, le marxisme, Erich Honecker, et cetera et cetera, le tout en faisant le beau jusqu´à ce que Jane lui fasse remarquer que, Hallo ! ça fait un sacré bail que l´Allemagne est réunifiée. J´ai renchéri en précisant que d´ailleurs, juste après que le Mur de Berlin soit tombé, Georges Bush a aboli l´esclavage. Là par contre, j´ai pas tout compris parce que Jane a piqué un fard subitement et a disparu visiblement vexée. Franchement, je n´ai rien dit de dégradant à son égard. C´est de Jéjé que je me foutais.

    Entre nous, je n´en suis toujours pas revenue du mail que ce charlot a balancé à toute la boite. A mon avis, ce type est né coiffé d´un bonnet de nuit ou alors il a été, à un moment donné de son existence, gravement atteint de flemmagite aigue parce qu´il en fout pas une au taf ! D´une part il se pointe tous les jours avec son clebs, ce qui lui donne l´occasion d´aller faire pisser le toutou toutes les deux heures (sans pointer, merci), d´autre part il clope ce qui lui donne l´occasion d´aller s´en fumer une toutes les heures (sans pointer, merci). Attention ! Je n´ai rien contre les chiens, d´ailleurs cui-là est trop drôle avec ses grandes oreilles qui trainent dans nos poubelles pour en extraire les kleenex et les pots d´Actimel. J´ai rien non plus contre les fumeurs, qu´on traite vraiment comme les lépreux de notre société.

    Mais un mec comme Jéjé, qui pousse le bouchon jusqu´à fumer dans son bureau en fin d´après-midi sans demander si ça gêne ou pas ses voisins de se choper passivement un cancer de la gorge et qui se contente d´entrouvrir la fenêtre pour se donner bonne conscience, moi je dis Gros Foutage de Gueule ! Mais bon perso, la fumée, je la capte à peine, vu que je campe à l´autre extrémité du couloir. Toujours est-il qu´un de ces quatre, y a un Monsieur-Ras-le-Bol qui a prévenu anonymement la Direction et qui s´est plaint. Le Jéjé a été convoqué en haut de la tour et sommé de ne plus recommencer.

    Franchement, j´ai bien ma petite idée, la même que John d´ailleurs, sur l´identité de la balance. Jéjé, faut pas le réveiller brusquement dans son sommeil parce que là, il devient mauvais. Bref ! Dans sa diatribe, il pérorait que, jusqu´à ce jour, il avait imaginé qu´il bossait en équipe et avec des êtres responsables et « humainement okay » gna gna gna, mais que là, c´en était fini de ses illusions, qu´il n´aurait jamais cru qu´on puisse se comporter de façon aussi « hostile » (à mon avis, il a du piquer le mot dans le Wiktionnaire) vis à vis de son prochain, blabla, que « OKAY ! », à compter de ce jour, il fumerait plus aucune Marlboro dans le bureau... mais qu´il faudrait « plus jamais mais vraiment never ever » venir lui demander « quoi que ce soit, un service même dérisoire ou autre ». « Point barre ».

    John, qui est d´origine british et qui est caustique comme personne, était tordu de rire quand on se repassait à voix haute le sketch du mail (je l´ai imprimé pour le garder dans mes annales professionnelles). En tout cas, il faut quand même renconnaitre à Jéjé un bon point : c´est lui qui est allé mettre un terme au djihad de la cuisine, l´autre jour quand la bouilloire a failli valser dans la tronche de ma collègue.

    Oups, il est presque midi. Chaque année c´est le même cirque avec ce foutu changement d´heure. Pas encore épilée et j´ai soirée-sauna avec les copines au programme. Bye.


    _________________
    Agathe
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Lun 30 Mar - 14:59

    mon dieu ! Trois fois que je relis pour bien m'imprégner de l'ambiance survoltée, délétère, magma social etc.... de TGF (d'ailleurs vous y faites quoi dans cette boite ? des surgelés, des glaçons au détail, des fourrures polaires, des bonnets péruviens, des cônes à la vanille ? précises un peu !)
    Pas toujours facile de suivre et beaucoup de questions en suspend, tu dois nous raconter l'histoire de la bouilloire devant le micro-ondes ou du micro-ondes derrière la bouilloire.... des détails aussi sur ta soirée avec John et pas de digressions sur les cocktails de la Rhumerie... un peu plus sur Jane (qui attend peut-être le repos de Pondy)... PAF a-t-il changé de chemise... la pouffiasse (qui doit avoir un nom enfin !) s'est-elle calmée.... le mail, le mail tu l'as perdu ?..... je bouts d'impatience !!!!
    Et puis alors, la nouvelle qu'ils ont embauchée !!!! du vitriol pour une PME !

    bravo top ! où tu vas trouver tout ça !!!!! c'est du vécu, de la fine observation ?
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Lun 30 Mar - 17:12

    mamina a écrit: où tu vas trouver tout ça !!!!! c'est du vécu, de la fine observation ?


    Coucou Mamina la Curieuse Pressée !

    Ton mot me fait vachement plaisir. Mais il faut dire que tu es impliquée (Mamislava) dans le récit des givrés de TGF (Pavelpic itou) !
    Je répondrai (je l´espère) à tes questions... auxquelles je n´ai pas encore toutes les réponses. Ca viendra au fil des épisodes.

    Ce que je peux déjà te dire c´est que TGF est un grand groupe, producteur de produits surgelés, avec un rayonnement sur toute l´Europe. Il y a des OPA inamicales dans l´air, des fermetures d´usines et des licenciements !Le sketch de la bouilloire dans la cuisine est le fil conducteur de l´histoire. Si je révèle les détails maintenant, je peux d´ores et déjà mettre le mot FIN.

    Je n´ai aucun mérite puisque je tire les anecdotes de mon vécu (si si !) et les personnages en partie de mon imagination ou du forum.... avec votre permission bien entendu... d´ailleurs si tu me donnes le OKAY, je te dérobe ton histoire du vide-grenier !!!! (j´suis une garce, hein ?). Je brode autour de tout ça et m´amuse follement.

    Suite à mon long congé maladie, je me suis vraiment posé la question : tu veux y retourner ou pas ? 10 ans que tu y es. C´est peut-être le moment de tourner la page...

    Cette histoire est d´une part du plaisir (au mieux partagé sur ce forum) et d´autre part un exutoire. Je ne fais que transposer (plus ou moins) en France le quotidien du groupe allemand pour lequel je rame. Et voilà. Autant te dire que ce n´est pas non plus toujours tout rose en Germanie !!!

    Pour la suite, il faudra attendre mon retour d´Iran. Grosse bourre cette semaine. Mais j´aurai éventuellement le temps de rajouter un épisode d´ici le weekend à venir.

    Bises


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mar 31 Mar - 20:22

    Bref épisode spécial Miss Wap´ ! (avec mes remerciements)


    Oh, tu sais pas ce qui m´est arrivé l´autre soir en rentrant du sauna ? J´étais vachement bien. J´avais dû évacuer, par chaque pore de ma peau, le quart de litre de rhum ingurgité la veille, éliminer fatigue, stress, toxines et névroses. En sortant je me sentais voulptueusement belle, revigorée, détendue. Franchement y avait strictement plus rien qui pouvait compromettre les chances que je séduise l´homme de ma vie. Et ça, jusqu´au réveil du lundi matin, où les paupières gonflées, j´irais retrouver les givrés du bureau (rien que d´y penser, tiens, je reprends mal au crâne).

    Le hic, c´est que les copines étaient toutes rentrées au bercail. Ayant horreur de m´exhiber seule dans un bar ou en boite, il a bien fallu me résoudre à rentrer chez moi. J´avais d´ailleurs proposé à Jane de se joindre à nous, parce les nanas avec qui j´étais sont largement aussi déjantées qu´elle. Et puis je voulais pas rester sur l´incident de la cantine. Au moins, ça aurait été l´occasion de se parler. Mais elle a décliné la proposition en prétextant un truc bidon, un rencard urgent sur un forum internet.

    Un peu frustrée mais surtout hyper crevée, j´allais pour garer ma 305 dans le parking de l´immeuble quand j´ai vu qu´un gros nase s´était garé une fois de plus sur ma place. Ca ne rate jamais ! J´aurais pu ressortir pour me garer dehors, mais par principe, j´avais envie de manifester mon ras-le-bol. J´allais pas commencer à ameuter toute la résidence en klaxonant à 22 heures, d´autant que mon pouet-pouet est hors-service (ce qui me fait d´ailleurs penser qu´il faut que je prenne d´urgence un rendez-vous pour le prochain contrôle obligatoire. Pourvu que je m´en sorte avec une facture microscopique parce que j´ai promis de verser deux loyers ce mois-ci). J´ai donc noté mon numéro de téléphone au rouge-à-lèvre. Non, pas sur le pare brise, t´es ouf ! (la prochaine fois, par contre, il n´y coupe pas), mais sur la note du sauna parce que j´avais rien sur moi pour écrire. J´ai scotché le tout sous l´essuie-glace du guignol.

    Ce soir là, comme les six autres de la semaine d´ailleurs, y avait strictement rien de regardable à la télé. Ah si ! un navet, genre ballon rond avec, dans le rôle principal, un excité et des cicatrices bizarres sur la tronche qui, grâce à ses « formules performantes en attaque » (dixit le commentateur. Entre nous, à raison de EUR 50.000.- l´attaque, y a de quoi se bouger le derrière pour jouer performant), a marqué et sauvé la France de la débâcle contre un pays dont les trois-quart des supporteurs n´ont jamais entendu le nom de leur vie.

    A part ça, je me sentais trop crevée pour attaquer le dernier Patricia Highsmith. J´ai fait le tour de ma boite mail, répondu à mon Ex qui me demandait si j´aurais éventuellement le temps de manger avec lui un soir de la semaine (« Mon Grizzly, j´ai toujours le temps dès qu´il s´agit de t´arracher, ne serait-ce que quelques heures, aux griffes de cette vache d´Anne-Sophie pour qui tu m´as quittée. Le mieux, c´est que tu passes me prendre demain à la sortie du bureau ») et commandé une robe mortelle dans les tons kaki, turquoise et orange sur un site de démarque. Je sais qu´ils taillent grand. Optimiste, j´ai visé un 36 ! Au pire, si elle boudine trop, je perdrai deux kilos superflus d´ici l´été. Il suffit que je me force à éviter le foutu distributeur de snacks chez TGF. Mais dans ce cas là, je suis obligée de faire le détour par le bureau de Cate, la furie de l´Export et là, c´est l´ulcère garanti. Alors autant accepter un ou deux micro-plis au niveau des abdos... Tant que c´est pas encore l´heure du bikini, y a pas l´feu pour les restrictions !

    A ce propos, je t´ai pas raconté que la Cate a fini par se le prendre, son avertissement ? Peu après la scène de la corrida de la cuisine, elle a rétorqué à son supérieur qui lui demandait de baisser le volume, que non, elle n ´était pas là pour se chauffer l´arrière-train à longueur de journée sur son trône pivotant, comme il semblait l´insinuer, mais que sans elle, le chiffre de l´Export serait loin d´être ce qu´il était à ce jour...

    Toujours est-il que j´allais m´endormir avec Benjamin Biolay et mon casque de mp3 sur les oreilles quand mon portable a sonné. Faut dire que j´suis c... de l´avoir laissé allumé ! Une belle voix grave bien agréable à mes oreilles, de quoi réveiller instantanément et avec moins de rage que la raison ne le recommanderait. (coucou Wap, tout mousse ? )

    - Alloooo....
    - Allo, qui est à l´appareil ? On voudrait sortir mais vous nous bouchez manifestement la sortie.
    - Je sais pas qui est « on » mais, en tout cas, il manque pas d´air
    - Je sais, c´est nous qui sommes en tort. Mais c´est pas une raison pour nous gâcher notre soirée, non ? S´il vous plait...
    - J´arrive.
    - Merci.

    Tant pis pour le look improvisé. Pas le temps de faire la revue de ma penderie si je voulais pouvoir dire ma façon de penser à cet abruti en le regardant droit dans les yeux. J´ai enfilé un pull long jaune sur mon caleçon Mickey et je suis descendue.

    - Salut...
    - Bonsoir. Désolés. On vous a tirée du lit ?
    - Non, j´étais en train de rédiger la conclusion de ma thèse.
    - Sérieux ? Une thèse sur quoi ?
    - Les mecs sans gêne, les profiteurs, les je-m´en-foutistes au cerveau rétréci, les égoistes.

    Au moment où je voyais le sourire de « on » se crisper, j´ai jeté un coup d´oeil sur le mec qui accompagnait ce frimeur dont l´égo se résumait à un coupé Audi ou BMW, peu importe, que ma bonne vieille 306 coincait sans complexe. J´avisai alors un type effarant : du charme, du charme, du charme, le tout réparti sur plus ou moins 185 cm.

    - PAF ! euh... Monsieur Froissard, c´est vous ? Mais qu´est-ce que vous faites là ?!!!
    - J´attends, avec mon ami d´enfance, que vous nous décoinciez de ce souterrain. Et vous, JFK, ne me dites-pas que vous habitez là !
    (JFK ce sont mes initiales. Mon prénom, c´est Juliette)
    - Non seulement j´habite ici mais, en plus, je m´apprêtais à passer une nuit sereine sans rêves agités ou prémonitoires pour être d´attaque avant la semaine cauchemardesque qui m´attend au bureau.
    - Vous nous couveriez tout de même pas un petit burn-out, JFK ! Et si vous veniez avec nous?
    - Là, maintenant ? Où ?
    - Une soirée chez des amis. Ca devrait vous plaire. Au fait, je vous présente Thomas.
    - Enchanté.
    - Salut. Moi c´est Juliette...

    Mon Dieu que PAF est beau quand il n´est pas déguisé en pingouin Armani. Mon Dieu, que son regard inoui me remue quand il me scrute. Mon Dieu, que son sourire est dévastateur quand il attend que je me décide « oui ou m... ».

    - Ok, pourquoi pas. Donnez-moi dix petites minutes, le temps de me changer et de me rafraichir.
    - Ne changez rien. Vous êtes parfaite, JFK, avec vos jambes ainsi mises en valeur.
    - Ouh là, c´est fou ce qu´on s´amuse déjà.

    Suite à cette soirée, rien ne sera jamais plus comme avant chez TGF. Flûte ! Si j´avais pas eu ce rencard tout à l´heure avec mon Ex, je t´aurais raconté l´intégralité de la story dans la foulée. Mais il va falloir patienter un chouia.

    Bye


    _________________
    Agathe
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Mar 31 Mar - 21:11

    (coucou Wap, tout mousse ? )
    top ! Morte de rire ! rire
    Ravie d'avoir pu aider ton imagination débridée.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Ven 3 Avr - 10:57

    Tu pars demain Glachtchounette ?
    Alors très très bon voyage !
    En 1) choisis-toi un beau foulard, en 2) ne drague pas tous les pépés d'Iran, en 3) marche, trotte, cours, nez en l'air, oeil à l'affut pour un joli carnet au retour, en 4) t'as déjà assez avec TON SAC !!!!!
    Bisous à tous les deux !
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Ven 3 Avr - 22:14

    Salut Maminouchette, je te répondrai sur le post « c´est nerveux ».
    En attendant, le dernier morceau, spécial Tagie celui-là (avec mes remerciements).

    Merde alors ! Me suis fait tirer mon laptop à l´aéroport, en rentrant de Nancy l´autre jour (le surlendemain de la fameuse sortie avec PAF et Thomas).

    TGF m´a envoyée deux jours dans l´Est de la France, avec une poignée de collègues, pour suivre une formation de secrétariat bilingue. C´est dingue à quel point la météo est détraquée d´octobre à juin dans ce coin du pays. La place Stanislas ? Ouais bof, c´est sympa mais quand t´as vu Tian´anmen, tu pousses pas des oh ! et des ah ! à Nancy. Y a un moment, faut quand même arrêter avec ce nombrilisme franchouillard. Faut dire aussi que j´ai pas vraiment eu le temps de m´y attarder vu que notre Ibis était planté à quinze kilomètres du centre-ville (rapport qualité-prix équivalent à zéro étoile. Et je te parle même pas des crêpes du petit-dej qui me sont restées sur l´estomac jusqu´au soir).

    Pour finir, Jane et moi, on a pris une bière rapide dans un troquet bobo, style Renaissance qui se la joue contrastes avec du mobilier cosmopolite signé Philippe Starck. On a éclaté de rire en rentrant là-dedans mais comme il pleuvait des trombes, on a eu la flemme de chercher un autre endroit où poser notre frustration. On s´est défoulées toute la soirée en échafaudant tous les scénarios possibles et imaginables pour se débarrasser de Cate. Jane a proposé de trafiquer sa plaquette de pilules qu´elle laisse toujours en évidence sur son bureau. Si elle pouvait tomber en cloque (mais de qui, bon sang ?!), on aurait la paix pendant un moment.

    En tout cas, le lendemain à l´aéroport, n´ayant pas fermé l´oeil de la nuit avec le boucan de la nationale et la tuyauterie qui gouttait dans la salle de bain, je me suis assoupie en attendant pour l´enregistrement. Jane s´en fumait une dehors. Quand j´ai rouvert les yeux, ma sacoche avait disparu. Quelle poisse décidément en ce moment ! Le Notebook de Dell, que j´avais raflé dans la cohue du lundi chez Aldi, je l´avais mérité vu que je m´étais levée aux aurores pour être la première dans la queue. C´est con pour les vacances, je vais pas pouvoir me connecter. Et puis, c´est pas l´épaisseur de mon portefeuille d´actions qui va me permettre d´en racheter un dans les prochains jours.

    Devant moi, y avait un frimeur qui enregistrait sans bagage en soute. Il a demandé si on pouvait lui faire une réduc, « étant donné qu´un bagage est compris dans le prix du billet ». La nénette d´Air France l´a regardé méchamment sarcastique et lui a répondu que, le mieux pour économiser un maximum, c´est encore de rester à la maison avec sa valise! J´a vraiment trop kiffé l´esprit tac-au-tac de l´hôtesse et le No-Samsonite qui n´a plus bronché !

    Sinon, au chapitre bonnes nouvelles, y a le billet d´avion, quasiment donné, que j´ai décroché sur le net. Finalement c´est plus le prix tout petit que l´attrait de la destination Mollahs qui m´a décidée. J´te raconte pas comme je suis contente de prendre du recul par rapport au taf parce que c´est pas la joie ces deniers jours.

    On est en pleine période d´évaluation et de notation. Inutile de te dire que piston et tête du client sont les critères décisifs. Qu´on vienne pas me raconter que chez TGF, on te juge sur ton engagement et la réalisation des foutus objectifs, de ta soi-disant flexibilité ou de ta pseudo disponibilité. Perso, ça me concerne pas encore, vu que je suis toujours en période d´essai. Mais quand je vois que Jane s´est pris un D+ (les notes vont de A à D… En gros, elle a 1 sur 20), je dis que c´est, une fois de plus, le règne du GNQ (Grand N´importe Quoi). C´est clair qu´elle a pas le profil ni la tête de l´emploi TGF. D´ailleurs, elle me l´a dit elle-même, elle trouve que ce qu´elle fait est hyper réducteur et qu´elle se sent chaque jour un peu plus prise en otage dans cette boite de cons.

    Elle m´a aussi raconté qu´elle avait eu accès (va savoir comment !) à l´appréciation de la Reine-Mère du Service Marketing… A+ évidemment. Il parait que cette morue est allée baratiner Jéjé, le chef qu´on sait, que non seulement, elle se sentait à la hauteur des défis qui s´offraient à elle mais, qu´en plus (tiens-toi bien), elle mettrait tout son potentiel au service de TGF pour inventer de nouvelles solutions. Quelle faux-cul !

    Ouaip, moi aussi je passerai bientôt à la casserole des notations. Mais honnêtement, depuis que je me suis mis PAF dans la poche, j´ai plus grand chose à craindre si ce n´est de brûler trop vite et trop ardemment les étapes... Fin de la parenthèse mystère.

    Zut alors ! Faut encore que je file. J´aurais des tonnes de trucs à te raconter, entre autres la grandiose soirée de dimanche, mais comme d´hab, j´ai pas le temps.

    Un dernier truc : dis-moi franchement ce que tu penses du contenu de la messagerie automatique que je laisse sur ma boite mail professionnelle pendant mon congé.

    Merci pour votre message, Je suis absente dès dimanche 05 avril. Mes e-mails ne seront ni lus ni traités avant mon retour.
    Je vous remercie d'avance de votre patience.

    En cas d´urgence, veuillez revoir vos priorités.
    Si les symptômes persistent, veuillez contacter Monsieur Froissard, qui sait tout de mes zones d´ombre, mes éclaircies passagères, et surtout la date de mon retour.

    Sympa, non ? J´en connais des qui vont gamberger...
    Prends soin de toi. Bye.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Dim 26 Avr - 19:14

    De : a.champion@tgf.fr
    A : peuplevoyageur@dejantes.com

    Bonjour,

    Je suis une amie de Juliette et je vous passe un petit message de sa part, au cas où certains se feraient du souci du fait de son absence prolongée. Juliette est en congé maladie.

    Rien de très grave. Un minime incident vasculaire au niveau de la cervelle lors son retour de vacances. D´après ce qu´elle m´a dit, c´est dû à un petit problème de dépressurisation de l´appareil qui aurait eu lieu au moment de l´atterrissage.

    Elle se remet bien et cogite pas mal. Et puis elle a une grosse commande de traduction qui lui est tombée dessus sans prévenir. Elle le fait pour arrondir ses fins de mois parce que c´est pas TGF qui lui beurre ses épinards, comme elle dit !

    Donc, elle vous fait dire que, dès qu´elle se sera retapée et disponible, elle continuera à vous informer de son quotidien givré.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Lun 27 Avr - 17:02

    Juliette ? Mince j'ai oublié cette nana.

    Qu'elle prenne son temps pour récupérer de son AVC, déjà que sa commande de traduction risque d'être remplie d'erreurs, inutile qu'elle revienne se crever la paillasse dans l'assoc pour quatre clous et pas d'épingles.

    Si elle vit un quotidien givré, ça peut valoir le coup qu'elle nous raconte, et de mon côté je lui montrerai tout l'intérêt d'un quotidien banal.

    Dom.

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Vos commentaires

    Message par carmencita le Jeu 14 Mai - 20:13

    banane Alors là, bravo à toutes, mais où allez vous chercher tout celà?
    Je suis scotchée.
    Toutefois, je vous dirai, qu'étant passée à Hong Kong, à Busan en Corée du Sud, au Japon, et au Vietnam, j'ai pu constater l'immense chantier naval de bateaux de croisière, nombreux sont les inachevés !!!
    Et je vous dirai que la bas il y a des embouteillages de scooters, dignes des notres en voiture, au retour de vacances, donc, la pollution est de mise.
    Les Asiatiques se mettent un masque, il paraît que c'est pour conserver la blancheur de leur peau, et non se protèger de L'oxyde de carbone, faut-il les croire?????
    En tous cas, leur industrie est florissante, et on est très loin derrière.
    bon, je ne veux pas gâcher votre agréable conversation, parfois et souvent controversée, par des détails géopolitiques, donc, continuez vos réflexions déjantées, et laissez moi me marrer, le rire étant salutaire pour la santé.
    Votre très dévouée Carmencita.
    On fait comment pour afficher des photos ici? le temps que je trouve, l'année sera 2010
    SOS SVP
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Jeu 14 Mai - 20:17

    carmencita a écrit:On fait comment pour afficher des photos ici? le temps que je trouve, l'année sera 2010 - SOS SVP
    Pour les "comment on fait ?", un seul réflexe à avoir : "la cabane aux outils" ! clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Ven 15 Mai - 8:41

    J'irai explorer la cane à outils....................
    en espérant en comprendre rapidement le système................;;;
    Merci pour le renseignement.
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Sam 6 Juin - 21:23

    pondy a écrit:Juliette ? Mince j'ai oublié cette nana.

    Qu'elle prenne son temps pour récupérer de son AVC

    Préambule : Juliette by Très Grand Froid, le retour. Dégivrage à telécharger sur l´ordi, sans risque de poursuites judiciaires (à moins que Wap ne voie ça d´un autre oeil, sachant qu´elle est d´humeur glaçante aujourd´hui...). Je dédie cet épisode (ultra présomptueux, I know, mais comme dit Cantona chez Ken Loach, « celui qui ne lance pas les dés ne fera jamais un double six ») à une personne qui aimait bien Juliette mais qui n´a plus trop le loisir de prendre de ses nouvelles.


    PAF+JFK

    Ouaf ouaf. T´es là ? J´t´ai laissé en plan quelque temps. C´est ni synonyme de fâcherie, ni d´Alzheimer précoce. Juste que voilà, faut du temps et de la disponibilité pour faire le point et le ménage dans sa propre vie. C´est moins les vacances hors des frontières que le gong de mon horloge (36 ding-dong en mai) qui m´a fait prendre conscience du gouffre qui était en train de me happer et de l´urgence à surmonter ce traumatisme. Le tout sans avoir à raquer pour consulter et m´affaler sur un divan bidon. Because l´équation 36 balais + 60m2 = zéro mec est toxique pour mon environnement psychologique.

    Ca a fait tilt en rentrant de la fameuse soirée (le soleil se levait d´ailleurs, mais je sais plus de quel côté) avec PAF et son pote. Depuis, je me suis reprise en main et j´ai désormais parfois l´impression que la planète est à mes pieds. Nan ! j´ai pas investi dans de la lingerie haute-senusalité ou du gloss tout-terrain. Je m´assume, point. Il est là le secret. Tu devrais essayer, ça fait un bien fou. Excepté les ptits moments de loose que tu te coltines de temps à autre, à vouloir trop ramer à contre-courant de cette société stérilisée, tu surfes en permanence sur une vague de sérénité jubilatoire, style force tranquille. J´ai lu dans un bouquin qu´après une série d´échecs, il s´agit de commencer le travail de « revivre ». Je peux te dire que, pour ce qui me concerne, je suis pas aux 35 heures de la « revivritude », mais que je tafe à plein temps.

    A commencer par des petits plaisirs solitaires réguliers. Oooh ça va, je te parle pas de La Chose ! Franchement, t´as atteint le sommet de la grivoiserie et de la lubricité, toi, depuis que l´autre t´a demandé ta main... Je te parle de bonheurs basiques. Le weekend dernier, for example, j´ai déambulé dans mon appart avec un t-shirt blanc sur lequel j´ai gribouillé au feutre « I Love Me » et je me suis concocté un cake citron-pavot pur-beurre, rien que pour le plaisir de bouche (la mienne). Faut dire que j´avais de bonnes raison de me couvrir de lauriers. La veille, j´avais rechaussé mes Asics de course pour galber cuisses et mollets quand j´ai été stoppée par une paire de nanas aux abois qui tenaient un petit faon mal en point dans les bras. T´imagines le coupage de souffle et d´élan ? Heureusement que j´avais pris mon portable. J´ai fait des pieds et des mains (et niqué mon forfait du mois) pour que quelqu´un se mette à notre écoute. Finalement, c´est le vétérinaire du quartier qui a rappliqué. Le baby est mort dans ses bras une heure plus tard, mais au moins, j´aurais tout tenté. C´est ce qui compte. De prendre les risques adaptés.

    En parlant de risque, j´en ai mis un gros dans mon plumard. Je devrais plutôt parler de bombe à retardement. TAF évidemment. C´est une histoire qui pourrait bien prendre des proportions gigantesques. Surtout si ça fuite chez TGF. Mais franchement, de passer à côté de ce coup, ça équivaudrait à refuser la montée dans l´ascenceur du bonheur quand on te la sert sur un plateau en argent (appelons un chat un chat). Lui et moi, on prend notre histoire de façon très détachée (surtout lui).

    D´ailleurs que penses-tu de mon idée ? Je suis sur le point de prendre un deuxième amant (une vieille connaissance que j´ai réactivée) de façon à relativiser et vivre ma modernité de façon équilibrée et vibrante. Je suis tellement bien dans mes baskets que, l´autre lundi, malgré la nuit blanche, j´ai lancé un référendum mail dans la boîte : « Jéjé est-il le plus prolo des chéfaillons made in TGF, oui ou non ? ». Le score actuel est de 37 OUI pour 1 NON. C´est te dire l´ambiance à l´étage...

    Tu devineras jamais qui est LE ou LA qui a voté NON !


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Dim 7 Juin - 22:24

    Glatch a écrit:Tu devineras jamais qui est LE ou LA qui a voté NON !


    Salut,

    Tu refroidis, tu glaces, tu gèles. La bonne réponse est : Jéjé !
    Ouais, c´est Jéjé en personne qui a répondu NON à mon référendum. Sur le coup, quand sa réponse a atterri dans ma boite mail, j´ai piqué un fard. Imagine... en envoyant le mail à tous les collègues, j´ai oublié de le retirer du lot des destinataires. Et puis en relisant deux fois le commentaire de sa réponse, je me suis bien poilée. Tiens je te le copie pour que je sois pas la seule à m´esclaffer à gorge déployée.

    De : j.georget@tgf.fr
    À : j.favre-kaufmann@tgf.fr
    Objet : Référendum : Jéjé, chéfaillon ultra prolo... oui ou non ?

    Chère Juliette,

    Puisque tu me demandes mon avis sur ce sujet sensible et que je me sens bien placé pour te répondre avec compétence et rigueur, je dirais que NON, je ne suis pas prolo (ni chéfaillon d´ailleurs).
    Il me plait certes de passer outre les quelques codes sociaux en vigueur qui me semblent être néfastes à mon équilibre psyschique, mais pour le reste, je ne suis ni le branleur, ni le bouseux que tu imagines. Pour te le prouver, je t´invite à prendre un pot ce soir sur les quais ou mieux, si tu es sportive, à venir m´affronter ce weekend sur un 18 trous (il s´agit d´un parcours de golf, ne nous méprenons pas).
    Nous aurons alors tout loisir de discuter du résultat de ton enquète.

    Au plaisir (d´avoir vue sur le rose de tes joues depuis la table de la cantine ce midi).

    Jérôme.

    J´ai réalisé que, tout compte fait, le Jéjé, il cachait bien son jeu et qu´il avait plus d´humour que je l´imaginais. Faut dire pour sa défense que la mytho hystérique qu´il a dans son équipe ne doit pas lui donner matière à rire tous les jours. A sa place, j´aurais pété les plombs depuis belle lurette. Et je reconnais qu´il a maitrisé mieux que personne la névrose qui partait en délire violent dans la cuisine pour cette fameuse histoire de détartrage de la bouilloire.

    Après mûre réflexion, je lui ai répondu.

    De : j.favre-kaufmann@tgf.fr
    À : j.georgert@tgf.fr
    Objet : résultat quasi unanime au référendum

    Salut Jéjé,

    Je te sais gré de ne pas avoir fait chuter le taux de participation (record) lors de cet enjeu électoral capital.
    Afin de te prouver ma reconnaissance et débattre des résultats surprenants, j´aurais aimé accepter l´option numéro nr. 1 si j´avais été libre ce soir, sachant que je ne considère pas le golf comme un sport, mais comme un passe-temps ringard (voir de prolo arriviste). Sans compter que je n´ai pas l´intention d´aller me ridiculiser au milieu de snobards aristos qui se la pètent dans le genre « restons simples » avec une collection de clubs à 2000 balles. Je préfère me fondre dans la masse des modestes qui ne dilapident pas leurs revenus en s´exhibant sur un green.
    Si tu m´avais proposé un golf dans un terrain vague, là j´aurais peut-être réfléchi avant de dégainer.
    En revanche, ça marche pour la cantine.

    A plus tard

    Juliette

    T´es pas ouf ! Bien sûr que je suis libre ce soir. Mais je me vois mal aller siroter un kir royal avec Jéjé. Je crois que le fleuve de la conversation s´assécherait avant qu´on ait passé la commande. D´ailleurs tout bien réfléchi, je vais peut-être me faire un cinoche. PAF s´est décommandé y a une heure ainsi que, dans la foulée, Lover Number 2 (Hossein, mon ex-passion-destructrice de la fac, tu le connais, je te l´ai déjà présenté).

    De savoir que je vais bouffer dans une heure avec Jéjé en face de moi me retourne l´estomac. A cette heure-ci, généralement, j´ai la dalle pour fantasmer sur tous les plats du menu gourmand. Sait-on jamais, je ressortirai peut-être transformée de ce tête-à-tête. J´te laisse, PAF m´a convoquée dans son bureau. C´est hallucinant, ce type, on dirait un mélange réussi (en blond cendré) de Hugh Grant et George Clooney.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Lun 8 Juin - 11:30

    Toujours aussi déjantée la Juliette ! rire

    Juliette a écrit:C´est hallucinant, ce type, on dirait un mélange réussi (en blond cendré) de Hugh Grant et George Clooney.
    Comment qu'c'est possible, ça ??!! T'as fumé quoi, Juliette ??


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Lun 8 Juin - 18:44

    Wapiti a écrit:Toujours aussi déjantée la Juliette ! rire

    Juliette a écrit:C´est hallucinant, ce type, on dirait un mélange réussi (en blond cendré) de Hugh Grant et George Clooney.
    Comment qu'c'est possible, ça ??!! T'as fumé quoi, Juliette ??

    Elle a fumé l'herbe de la pelouse où était étendue la dame qui lisait à la pêche à la ligne
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mar 9 Juin - 19:15

    Carmen & Wap, les jalouses! L´est pas déjantée, Juliette, elle s´assume.

    Je manque cruellement de temps mais j´ai des idées dans ma besace. Pour le reste, je vous fais confiance: racontez-moi vos histoires... je les intègre (en toute objectivité).
    On en était où? A la scène dans le bureau entre JFK et PAF. Je cogite et dès que possible, je livre la suite.

    Au plaisir de vous lire.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mer 10 Juin - 9:19

    Toc toc. Y a quelqu´un ?

    Petit quart d´heure en proie au doute et à l´incertitude, figure-toi. Suis pas sûre que ce soit un bon plan, de cumuler aventure amoureuse et occupation professionnelle avec PAF. Mon chef et amant est d´une candeur et d´une franchise à toute épreuve. En un sens, je dirais qu´on boxe tous les deux dans la même catégorie: poids moyens sur le ring professionnel car dotés d´une ambition plus que modérée mais poids lourds sur le tapis de l´hédonisme.

    Des fois, j´ai l´impression d´être née coiffée d´antennes spéciales, genre détecteurs de trucs oufs chez les hommes, parce qu´en général, je pioche ceux qui me vont et je vois venir assez vite le jeu en zigzags des types pas nets à mon goût. Parade, esquive, joker, ça me connait. Jusque là, je m´en sors plutôt bien. Quoi qu´avec Hossein, t´as raison... me suis un peu cassé le nez (et dire que je remets ça ! C´est bon, pas la peine de me gueuler dessus, je gère jusque là). PAF, lui, est taillé dans le même bois que moi. Il se sort des embrouilles comme personne. Il a en permanence une vingtaine de nanas en orbite. Moi j´ai tendance à me sentir en forme dans un univers 100% masculin. Quand il s´agit de percer le jeu du sexe opposé, on est les meilleurs.

    Le truc qui aide pour pas ramer, c´est de jouer cartes sur table. Yeap, souvent plus facile à dire qu´à faire. Tu vois, par exemple, j´ai parlé à PAF de Hossein (faut dire que j´ai été obligée, vu qu´ils se sont croisés sur mon palier l´autre matin) et lui me raconte ses soirées flippées avec les cailles écervellées de la Haute.

    Et au plumard, alors là... excuse l´épate mais on n´a jamais fait mieux ! Suis obligée de m´autocensurer parce que j´en ai des picotis de haut en bas rien que d´y penser. Et puis tu s´rais capable d´aller me le piquer dans la demi-heure! Si on me demandait de faire une comparaison, nan pas avec Hossein ! (je joue pas sur ce tableau mesquin quand même...) mais avec moi, je dirais qu´on est comme deux pièces aimantées d´un puzzle.

    Romantiquement parlant, c´est moins criant de vérité... On partage le même symptôme : célibatite aigue. Tu nous verrais des fois. Quand on a fait l´amour comme des oufs à en faire vaciller les lampes et à même plus savoir si c´est l´heure du quatre-heures ou du petit-dej, je pose ma tête sur son torse et on se défonce de rire à se faire des simulations de demande en mariage. Celui qui est le plus fendard et surtout le plus convaincant en répondant « non » gagne. Et le perdant prépare le plateau repas pour l´amener au pieu !

    Bref ! Sinon, au niveau du taf, ouais... jusqu´à maintenant, ça roule pas trop mal. Dans quinze jours, ma période d´essai touche à sa fin. Avant-hier, avant que j´aille rejoindre Jéjé à la cantine, quand PAF m´a fait signe de venir dans son bureau et de fermer la porte derrière moi, j´ai pensé gloups, que ça y est, cette fois, j´allais avoir droit au sempiternel refrain : « il vaut mieux qu´on arrête avant qu´il ne soit trop tard et que notre relation nuise à nos carrières respectives... ». Pas du tout. S´il avait sa tête des mauvais jours (yeux bleu-marine ébouriffés, mèches en forme d´éclairs), c´est parce qu´il s´était crêpé le chignon peu avant en réunion, avec le Directeur du Développement.

    Si bien qu´au lieu de parler fiancailles, on a passé deux plombes à jacasser orientations stratégiques (beurk), analyses de marché and so on. Il paraitrait que j´ai fait preuve de pas mal de flair pour le taf depuis le début et que je pourrais l´aider, avec mon « instinct tordu », dans la prise de certaines décisions. Héhé ! Si c´est pas de la promotion méritée, ça ! Tu nous vois, PAF and JFK, en Bonnie and Clyde de TGF ?!

    Le hic évidemment, c´est qu´il a pas pu se débloquer une seule soirée de la semaine. J´allais sortir un peu décue de son bureau (Jéjé était censé me garder une place dans la queue de la cantine avant que le menu gourmand soit épuisé) quand il m´a demandé si ça me tentait d´aller avec lui, marcher dans les Alpes et passer la nuit dans un refuge. En tournant les talons, j´ai levé le pouce et ce con a fait « Chouette ! on s´aimera sauvagement sur des tapis en peau de grizzly ! »

    J´ai fait « modère tes fantasmes » mais en fait, je pouvais plus penser à autre chose (que nos corps en fusion au coin du feu) en allant rejoindre le Jéjé ! Jéjé qui s´est bien chargé de me remettre les idées en place en m´en apprenant de belles sur les coulisses de la boîte et les ficelles qui se tirent ces derniers temps dans les hautes sphères managériales, notamment celle du remaniement des départements « qualité » et « marketing ». Du pur sadisme calculateur à la Monsieur Fred, la main droite du PDG (baptisé le Pol Pot de TGF). C´est tout juste si je me suis pas étranglée entre la salade nicoise et l´osso bucco (semaine Méditerrannée à la cantine), tant j´avais du mal à avaler les nouvelles.

    En fait, Jéjé qui n´a pas tout à fait tort :

    - Faut pas se voiler la face ni se leurrer.
    - Pour ta gouverne, se voiler la face et se leurrer reviennent à kif kif.
    - Trompe-toi ! c´est chacun pour soi, ici comme partout d´ailleurs.
    - On dit détrompe-toi.
    - Tu reprends une petite liquette de rouge avant le café ?
    - Lichette, pas liquette.
    - Je sais. Puisque tu me prends pour un blaireau, je me comporte en tant que tel ! Bon et ce sondage, alors ?
    - Tu as fait l´unanimité, c´est clair.

    Pour tout te dire, on a passé un moment pas si exécrable que ça. Si bien que que je sais plus trop quoi penser, à vrai dire. Ceux que je croyais être mes ennemis sont peut-être mes alliés et vice-versa.

    Bises, ma grande.


    Dernière édition par Glatch le Mer 10 Juin - 19:02, édité 2 fois


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Là je suis perdue

    Message par carmencita le Mer 10 Juin - 11:08

    il faut qu'Agathe me fasse une liste de tous ses prétendants, afin que je m'y retrouve.
    Mais où trouve-t-elle tout ce temps pour tous ces messieurs?
    Même l'un après l'autre, c'est un court terme à long terme..................
    Sacrée exterminatrice d'icbergs, notre villageoise, impossible pour moi, de la battre sur ce terrain................Quoi que !!!!
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Mer 10 Juin - 12:13

    Mais voyons Carmencita ! ce n'est que de la fiction, de la fiction on te dit !!!
    N'essaye pas de la battre, ça aussi c'est du rêve !!!

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mer 10 Juin - 12:29

    mamina a écrit:Mais voyons Carmencita ! ce n'est que de la fiction, de la fiction on te dit !!!
    N'essaye pas de la battre, ça aussi c'est du rêve !!!
    ben quest-ce que tu en sais? tu veux que j'affiche ma liste banane banane banane
    Mais je ne crois pas à la fiction pour Glatch, je la sais capable d'envoûtements pour ces messieurs.
    J'attends son avis.
    Et toi? Mamina, tu en es où dans tes amours?
    A moins d'un seul qui dure toujours....................;

    Contenu sponsorisé

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû - 5:06