Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Monsieur Henrick

    Partagez
    avatar
    geob

    Monsieur Henrick

    Message par geob le Mar 8 Mar - 14:31

    Monsieur Henrick est un drôle de paroissien : il veut être moine en Thailande ! Quelle idée !
    Bon, ce ne sera pas le premier blanc a revêtir la robe safran. Peut-être le premier Belge? Car monsieur Henrick est Belge, ce qui n'explique en rien sa démarche. Lorsqu'on me l'a présenté, j'ai vu un homme relativement âgé, marchant avec difficulté et, sous ses sourcils broussailleux, un regard malicieux, matois, comme s'il jaugeait ce qu'il pourrait vendre à son interlocuteur. Il portait sa tenue blanche d'impétrant, avant que de se voir attribuer éventuellement la tenue officielle, et il se tenait à l'entrée de son bungalow, genre de maisonnettes plus ou moins sommaires que l'on voit autour des temples, mais toujours semblables à une remise, au fond du jardin, dans laquelle on rangerait des outils. La surface réduite de ces logements doit permettre aux moines, a priori, de ne pas se laisser distraire par les choses extérieures, les contingences superfétatoires, mais monsieur Henrick n'en a cure : il possède, dans son réduit monastique, deux ordinateurs portables avec lesquels il passe ses journées a pirater une quantité phénoménale de films, ensuite il les stocke sur des disques durs amovibles, puis... plus rien, il ne sait pas pourquoi il fait ça, sans doute une manie, ou alors c'est l'idée qu'il se fait de la méditation ; d'aucun se concentre sur la flamme d'une bougie, un point sur un mur, monsieur Henrick, lui, allume son ordinateur. Je me souviens de lui avoir parlé d'un Australien de mes connaissances qui m'avait assuré qu'il méditait une heure par jour, et monsieur Henrick de me rétorquer qu'il méditait, lui, carrément six heures par jour ! Là, j'ai tiqué, mais, après tout, monsieur Henrick est peut-être un pionnier, celui qui va ouvrir de nouvelles perspectives au bouddhisme, une nouvelle route, dont la méditation informatique serait le premier jalon. Ah Bouddha doit être vachement furax ! Lui qui avait prédit que l'accueil des femmes dans la communauté (sangha)signerait la disparition de celle-ci -ce qui s'avéra exact- avait-il prévu, une fois, l'arrivée des Belges ? Ou alors, plongé dans un abîme de compassion, il ne peut que sourire devant ces adultes qui sont bien rares à le devenir. Ainsi, monsieur Henrik, comme les enfants, n'aime pas avoir froid la nuit. Il n'a pas trouvé mieux que d'acheter un chauffage électrique particulier ! Le bouddhisme, plus l'électricité, c'est sa voie originale vers la sagesse, la plénitude dans le 220 volts ! Quant au temple qui l'accueille, fort original par son architecture en forme de tour, il acquiert une grande réputation grâce au moine qui le dirige, capable, dit-on, de prédire l'avenir et d'être de bon conseil.

    Monsieur Henrick s'est replié en Thaïlande après avoir séjourné de nombreuses années en Inde où il a survécu à une crise cardiaque - chapeau ! Depuis, il porte un pacemaker, il doit prendre des pilules de je ne sais trop quoi tous les jours, surveiller son alimentation, son taux de cholestérol, ne pas boire d'alcool, bref, tous les ingrédients nécessaires pour s'interroger sur son devenir, méditer sur la fragilité des choses et sa chance de revoir le printemps. C'est donc la raison de son installation en Thaïlande qui offre le repos, le confort nécessaire pour quelqu'un qui a flirté avec la camarde. Dire qu'il n'a pas vécu dans ce pays, au cours des années qui suivirent, sans tirer profit d'affaires plus ou moins curieuses, ce serait mentir, enfin un petit peu, surtout que monsieur Henrick n'a pas de morale, mais ne comptez pas sur moi pour vous fournir des détails croustillants, je ne veux pas être complice de la Justice... on a sa dignité, quoi !

    Si monsieur Henrick n'avait pas rencontré monsieur Hoovipars, un américain d'origine belge - ils se sont découverts une parentèle commune issue d'un vague cousinage avec un éclusier-, il n'aurait jamais mis les pieds dans ce fameux temple. Au cours d'une discussion sur les lieux bouddhistes de la région thaïlandaise, où tous les deux aiment prendre leurs quartiers loin des frimas occidentaux, monsieur Hoovipars lui a conseillé de consulter ce moine qui prédit l'avenir, comme ça, au débotté, histoire de dire quelque chose d'utile, parce que, pour lui, ce moine lui inspire plutôt une énorme réserve, et il le trouve fort curieux avec son physique imposant, sa mine réjouie, et sa préciosité dans sa façon de porter sur le creux de son coude un collier avec des énormes boules en bois, sans oublier ses socquettes blanches et son plaisir à se faire photographier.

    Un matin, monsieur Henrick s'est décidé. Au milieu des Thaïs de tous sexes, il a attendu son tour pour passer devant ce moine devin. Les femmes posent leur question sur un bout de papier qu'elles déposent dans un petit panier en osier, et un assistant le passera au moine - un moine bouddhiste traite toujours une femme avec des pincettes, comme si elle avait une maladie contagieuse. Une télévision, au pied d'une statue de Bouddha, pourvoit à l'impatience des anxieux et des angoissés du lendemain qui souvent déchante. Mais monsieur Henrick n'a pas eu trop longtemps à lambiner car, mu soudain comme par une inspiration divine, le moine s'est levé, étonnant tout son monde et son petit personnel, a traversé la salle pour s'arrêter devant notre Belge, à genoux comme les autres. Êtes-vous prêt ? lance-t-il aussitôt. Subjugué, monsieur Henrick dit oui. Et le jour même, il a acheté sa tenue blanche. Le lendemain, il s'est installé dans son cagibi. Alors, il semblerait que le moine aurait rêvé qu'un farang (étranger à peau blanche) se présenterait à sa matinale très courue, et ce farang, au bout de trois mois, prendrait possession du "troisième œil", celui qui voit dans le futur. En attendant, monsieur Henrick a la vie facile. Une visite à l'hôpital ? Un coup du fil, et une voiture de la police vient chercher monsieur Henrick pour le convoyer là où il juge nécessaire pour ses convenances et son bien-être personnel. Un 4x4 BMW, m'a assuré monsieur Henrick, trop fier - une précision qui m'a laissé de marbre.

    Il y a quelques jours, toujours un matin - le meilleur moment pour observer la vie du temple - j'ai photographié le devin bouddhiste en train de bénir des voitures, et ensuite arroser copieusement leurs propriétaires, nus sous des sarongs loués par le temple. Après cette cérémonie, spirituellement rocambolesque, je me suis approché du moine pour lui dire que je connais monsieur Henrick, et lui, aussitôt, il m'a demandé, avec une pointe d'inquiétude, si monsieur Henrick apprenait le thaï. Tout de même, il pourrait le deviner ! Ma réponse, fort diplomatique, mi chèvre mi chou, l'a plongé dans la perplexité - c'est mal barré, quoi ! Enfin, monsieur Henrick se sent bien en ces lieux, n'est-ce point l'essentiel ? D'ailleurs, il ne prend plus ses médicaments - ça, ce n'est pas malin, monsieur Henrick. Néanmoins, il lui arrive parfois de se plaindre, sur, par exemple, la nourriture qu'il trouve trop riche, trop grasse. Ah c'est qu'il leur donnerait des leçons d'ascèse à ces gens-là ! Il n'a pas manqué de dire au devin qu'il a besoin de manger des légumes cuits à la vapeur. Eh bien, on a acheté pour lui un auto-cuiseur à vapeur. Depuis, tous les jours, à dix heures, monsieur Henrick se rend dans les cuisines et montre au petit personnel les légumes qu'il veut manger à 11h30 ! Qu'on se le dise ! Monsieur Henrick n'est pas né de la dernière pluie, il sait très bien qu'il est une publicité vivante pour la renommée du temple - pour ma part, je m'interroge, j'ai l'impression que le moine a confondu le "troisième œil" avec le mauvais !

    La dernière fois que j'ai vu monsieur Henrick, je lui ai demandé la date de la cérémonie d'intronisation officielle dans la communauté - tête entièrement rasée et attribution de la robe safran... On ne sait pas encore, m'a-t-il dit, avec ses yeux pétillants de malice, sous des sourcils broussailleux.




    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Wapiti le Mar 8 Mar - 21:00

    Merci Geob pour ce portrait pour le moins intriguant.

    Tu nous tiendras au courant du devenir de ce M.Henrick, n'est-ce pas ? clin d'oeil


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Lun 21 Mar - 13:59

    Le 18 février dernier, j'ai assisté, en présence d'un ancien premier ministre thaïlandais, à la fête de la pleine lune dans le temple ou monsieur Henrick a pris ses quartiers. Les lampions qui s'envolent dans la nuit est un spectacle qui ne me lasse jamais. Hier, en ouvrant mon agenda, je m'aperçois que c'est officiellement la pleine lune. Ouh là ! peut-être une nouvelle féerie? Alors j'ai pris la moto et je suis arrivé au temple au crépuscule. Pratiquement personne, bon, c'est pas la fête tous les mois. Une idée m'est venue : allons jeter un coup d'oeil dans la salle - luxueuse - où les moines ont l'habitude de faire leurs cérémonies ! Effectivement, il y en avait une qui avait démarré. Je suis entré, et je me suis assis au milieu des Thaïs, habillés en blanc, venus prier avec les moines qui occupaient la première ligne, assis sur des coussins. Ils étaient huit, et le neuvième avait pris place sur une chaise : monsieur Henrick en personne, le seul à être autorisé à prendre place ainsi en raison de son état de santé. Ça, je le sais déjà, mais quelle surprise pour moi de voir Monsieur Henrick le crâne rasé, et vêtu de la robe safran. Sacré bonhomme ! Il a donc réussi : il est devenu enfin moine !

    Je suis reste 50minutes - heureusement, j'ai raté le début- à faire comme tout le monde, c'est-à-dire changer souvent de position pour soulager les articulations, mais pas de chanter les textes, bien sûr, et certainement pas de m'incliner face contre terre devant la statue de Bouddha. Alors, j'ai observé. Tiens, monsieur Henrick semble ajuster sa tenue, il n'a pas l'air à l'aise, ça doit être récent tout ça. A un moment donné, un employé entre dans la salle muni d'un panier dans lequel il transportait des verres remplis de liquide blanc - du lait de soja. A ma grande stupéfaction, il dépose, sur une serviette en papier, un verre à côté de chaque moine. Il est vraiment à part ce temple ! C'est la première fois que je vois des moines se faire servir à boire pendant l'exécution d'une cérémonie ! Mon attention s'est décuplée...sur ces boissons. Un moine a bu pendant les chants ! ( les autres, monsieur Henrick inclus, boiront leur verre lorsque tout sera terminé )

    J'avoue que j'ai dû faire un effort pour ne pas sombrer dans le sommeil, mais ma curiosité a été la plus forte, il me fallait causer avec monsieur Henrick.

    Lorsqu'en fin tout le monde s'est égayé, je me suis avancé et monsieur Henrick m'a semblé content de me revoir.
    - Ah tiens ! Geob ! C'est gentil de passer !
    - Alors, comment ça va? Il y a longtemps que te voilà devenu moine?
    - Heu...non, c'était la semaine dernière !
    - Et tes journées, maintenant ?
    - Oh, pas de différence, on voit pratiquement jamais l'abbé ( il voulait dire le moine n°1, le devin), c'est vraiment facile ici ! On s'occupe. Le temple a acheté un terrain, ils vont faire un hôpital pour les gens du coin. Mais ces derniers jours, j'ai souffert avec la pluie ( trois jours de pluie, la température est tombe a 19*, et le pull over n'est pas dans la garde robe d'un moine !)
    Comme d'habitude, monsieur Henrick a insisté sur la richesse du temple, et du reste il suffit de voir ce temple-tour illuminé la nuit - une merveille !- pour en être convaincu. Et comme d'habitude, toujours égal a lui-même, il est resté tourmenté par la chaise à méditation qu'il a commandé et qu'on ne lui a pas encore livrée. Ah zut ! Je ne me souviens plus si je vous ai touché deux mots de la chaise de monsieur Henrick. Enfin, il faut que vous sachiez qu'il ne peut méditer qu'assis confortablement, avec les accoudoirs à une hauteur précise. J'avais remarqué tout à l'heure qu'il avait la même chaise qui se repère par son dossier incliné vers...l'avant ! La deuxième, en rotin, se fait désirer. Et toujours égal a lui-même, il m'a parlé de la nourriture, trop riche, trop huileuse, de la cuisinière qui maintenant se désintéresse de son cas, du coup il en est arrivé a préparer lui-même sa nourriture !
    - Et le thai?
    - Oui, oui, j'apprends, mais j'oublie vite...
    - Tiens, c'est comme moi ! ( je ne lui ai pas dit que ça cache certainement, en tout cas pour moi, un manque de motivation)
    Alors, incidemment, je lui dit que son numéro 1 s'inquiète de ses progrès. Monsieur Henrick est resté un peu interdit, puis son sourire malicieux est revenu et il m'a dit carrément qu'il s'en fichait quelque peu.
    Un moine a recommencé des litanies devant la statue de Bouddha.
    - Tiens, il remet ça?
    - Oh lui, dit monsieur Henrick, c'est un vrai moine de temple !
    avatar
    voyageurasie

    Localisation : Thaïlande

    Re: Monsieur Henrick

    Message par voyageurasie le Mar 22 Mar - 8:27

    La surface réduite de ces logements doit permettre aux moines, a priori, de ne pas se laisser distraire par les choses extérieures, les contingences superfétatoires, mais monsieur Henrick n'en a cure : il possède, dans son réduit monastique, deux ordinateurs portables avec lesquels il passe ses journées a pirater une quantité phénoménale de films, ensuite il les stocke sur des disques durs amovibles, puis...
    Ainsi, monsieur Henrik, comme les enfants, n'aime pas avoir froid la nuit. Il n'a pas trouvé mieux que d'acheter un chauffage électrique particulier ! Le bouddhisme, plus l'électricité, c'est sa voie originale vers la sagesse, la plénitude dans le 220 volts !


    Excellente description.
    top !

    Tu rejoins avec exactitude ce qu’exprime Apichatpong Weerasethakul avec humour dans la dernière partie de son dernier film
    "ONCLE BOONMEE celui qui se souvient de ses vies antérieures"

    Il faut dire que le film est inspiré d’un roman écrit dans un monastère de Khon-Kaen

    Moine Francophone à Bangkok sachant se servir des outils modernes:
    http://www.bouddhisme-thailande.com/index.php?option=com_content&view=frontpage

    gag !
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Sam 29 Oct - 16:22

    Un "villageois", qui m'a fait connaître le moine, m'envoit un mot de Thailande pour me signaler que monsieur Henrick a quitté le temple. Il serait en train de réaliser son rêve d'ermite dans la région montagneuse de Mae Salong.
    Bonne chance, monsieur Henrick !
    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Dolma le Sam 29 Oct - 17:48

    Ermite ? Hum, tu y crois toi ? A voir le zig, ça m'étonnerait rire !

    Dolma
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Ven 9 Mar - 15:13


    Il y a quelques semaines, j'ai revu monsieur Henrick. Il était en civil, et sa chevelure bien fourni. Le moine s'est défroqué. Je lui ai raconté mon petit dialogue avec son ancien "patron". Celui-ci m'a dit qu'il lui avait coupé internet. Monsieur Henrick a souri, mais il a surtout argué qu'il a quitté le temple parce qu'il trouve que le business a pris le pas sur la spiritualité. Faut reconnaître que le temple respire l'aisance avec ses donateurs d'origine chinoise.

    Et puis, j'ai appris que Monsieur Henrick a eu un grave accident. Un automobiliste l'a heurté de plein fouet. Ce Thaïlandais n'a pu prendre la fuite, et il - ou son assurance - assume tous les frais d'hospitalisation car il a reconnu ses torts.

    Un de ses compatriotes est allé voir le responsable du temple pour lui raconter ce qui est advenu de son ancien moine. Il s'est déplacé pour lui rendre visite et s'occuper de son séjour dans un "homestay" où une infirmière vient tous les jours pour les soins.

    Monsieur Henrick est un type costaud, solide mentalement. A 67 ans, ô villageoises et villageois, seriez vous capables de vivre dans une chambre sommaire à 1€50, avec toilettes à l'extérieur ?

    On pourrait se dire que le fait d'avoir quitté sa robe safran ne lui a pas porté chance, mais ce sont des considérations qui n'ont pas effleuré l'esprit de monsieur Henrick. Après tout, il a bien échappé à une crise cardiaque en Inde, alors monsieur Henrick ne regarde jamais derrière lui, il avance, il sait très bien que tout est éphémère.


    Maadadayo !
    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Dolma le Mar 13 Mar - 8:47

    Et voilà comment un faux moine est devenu faux ermite rire !
    Ce sera quoi sa prochaine trouvaille pensif ?


    Dolma
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Mar 13 Mar - 11:09

    Sa prochaine trouvaille ?

    CONTINUER A VIVRE SANS CRAINTE !!!
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Lun 29 Oct - 6:05


    Dernières nouvelles de monsieur Henrick


    Monsieur Henrick est retourné en Belgique. Il n'a pas pris beaucoup de place dans l'avion, l'urne funéraire qui contenait ses cendres n'a gêné personne. Et c'est sa fille qui a, si je puis dire, réceptionné son père.

    Monsieur Henrick est mort dans son sommeil. Peut être ne s'est-il pas bien remis de son accident, ou, plus probable, c'est le résultat de son abandon du traitement pour son coeur - depuis fort longtemps, d'ailleurs.

    Monsieur Henrick ne craignait pas de vivre, encore moins de mourir. Il a mené la vie libre qu'il voulait. Et c'était pas le genre à avoir des regrets, il vivait toujours dans le présent - en cela, il était vraiment bouddhiste !

    Quelques mots qui se perdront dans les milliards de mots sur internet, en souvenir d'un sacré bonhomme !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Wapiti le Lun 29 Oct - 8:54

    Adieu Monsieur Henrick.
    Paix à ses cendres, et que son âme trouve son chemin dans le bardo pour améliorer encore son karma...


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    geob

    C'était monsieur Henrick

    Message par geob le Mar 21 Mai - 11:03


    C'était monsieur Henrick.

    Ce fut la dernière fois que je vis monsieur Henrick en moine, au cours d'une cérémonie spéciale préparatif à l'installation de la statue de Gua Yin, en bois de santal, dans ce temple bouddhiste que j'ai souvent photographié.






    Monsieur Henrick était un des moines qui psalmodiait des soutras. Peut être qu'il en avait appris quelques uns, mais je doute fort qu'il les récitait pieusement, sans doute faisait-il du play-back en profitant du savoir des autres. Une fois que ce fut fini, il vint me parler tandis que le moine principal distribuait des friandises, une sorte de gâteau étouffe-chrétien.



    Monsieur Henrick, sourire aux lèvres, m'affirma que tous les moines avaient reçu un billet de 100 baths de la part du numéro 1, et, comme il était nourri et logé gratuitement, cela l'enchantait encore plus d'avoir revêtu l'habit safran.

    L'argent est le grand véhicule de la spiritualité bouddhiste, du moins dans ce lieu où on vous rappelle souvent de ne pas oublier de mettre votre obole, même dans des coffres-forts avec une fente sur le dessus.



    Le moine numéro 1 s'adressa à la cinquantaine de personnes qui avaient assisté à la cérémonie. Son homélie, si je puis dire, résonnait de chiffres, du mot "bath", la monnaie du pays, et toujours avec un grand sourire mielleux qui semblait attendrir son auditoire, prêt à dégainer ses billets de banque - et même des bijoux !!!









    Ce n'est qu'en regardant les photos que j'ai remarqué la femme, en arrière plan, en chemisette bleue : elle regardait avec une tristesse infinie cet argent qui s'entassait dans la main du moine en chef.







    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Invité le Sam 1 Juin - 12:09

    Pourquoi Monsieur Henrick est dans "le jardin des potins secrets" ?
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Sam 1 Juin - 15:15


    Comme ce monsieur est mort, je ne lui ai pas demandé son autorisation. Et comme beaucoup de gens se font une idée éthérée du bouddhisme, j'ai cru bon placer ici ces photos.

    Mais si notre notre n°1 du Village estime que ça peut faire suite à "Monsieur Henrick", (ce n'est, bien entendu, pas son vrai nom), je ne verrais pas d'inconvénient à ce que ce post soit déplacé et visible par tous !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Wapiti le Sam 1 Juin - 16:02

    Je m'étais aussi demandé... et avais conclu dans le même sens que tes propos Geob.
    Je m'étais dit que je te poserai la question (et puis j'ai oublié / n'ai pas pris le temps de revenir par ici) et te proposerai une solution (que je propose donc aujourd'hui) :

    ce que je peux faire, c'est accoler cette "épilogue" à la discussion publique de M. Henrick (c'est vrai que ce serait plus cohérent),
    en "cachant" les photos pour qu'elles ne soient visibles qu'aux membres connectés qui ont participé à ladite discussion.
    Est-ce que cela conviendrait à la mémoire de ce M. Henrick ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    geob

    Re: Monsieur Henrick

    Message par geob le Mar 4 Juin - 10:35


    D'accord, voici une solution équilibrée !

    Contenu sponsorisé

    Re: Monsieur Henrick

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 12:47