Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Question d'avenir - le nucléaire

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Ven 1 Juil - 20:02

    Une question HS et d'avenir.
    Vos réponses m'intéressent.

    Concernant l'énergie nucléaire, quelle est votre position ?

    lahaut

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par lahaut le Ven 1 Juil - 22:19

    Sur ce sujet.... ce n'est pas que je suis pour... mais aussi ce n'est pas que je suis contre ....

    En résumé , moi je m'en fous... du moment qu'il y a de l'électricité pour regarder mes matchs de foot à la télé et que cette éléctricité provienne d'une centrale à charbon , d'un machin nucléaire ou d'un grand ventilateur sur des champs de blé je m'en tape les b........ il faut seulement que mon frigo rafraichisse mes bières pour pouvoir les boire devant ma TV.

    Tous ces problèmes avenirs (déchets nucléaire , réchauffement de la planète à cause du charbon , etc..) ce ne sera pas (plus !)mon problème je serai mort d'ici là , c'est comme ceux (les générations précédentes)qui nous ont refilé les remboursements des dettes de l'état et le gouffre des retraites, ils ont bien vécu sans penser aux suivants alors moi c'est pareil , les suivants trinqueront !!
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Skyrgamur le Ven 1 Juil - 22:46

    lahaut a écrit: les suivants trinqueront !!

    Mais si leur frigo ne produit plus de froid, comment feront-ils pour la bière ???


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     

    lahaut

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par lahaut le Ven 1 Juil - 23:06

    M'en fous je ne serai plus là !!
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Wapiti le Ven 1 Juil - 23:16

    Il y a une époque pas si lointaine où c'était toi, Lahaut, qui lançait des sujets à controverse en débat (t'en souviens ?)...
    Et aujourd'hui... ta réponse est balancée dans la flaque comme un pauvre moellon mal dégrossi qui claque faux...
    Si tu ne te caches pas derrière ton personnage, je ne te reconnais plus là...


    Ceci dit, je commencerais bien ma réponse de la même manière que toi :
    Lahaut a écrit:Sur ce sujet.... ce n'est pas que je suis pour... mais aussi ce n'est pas que je suis contre ....
    Mais il faudra attendre demain pour avoir mes arguments, ma centrale nucléaire interne montrant des signes évidents de faiblesse nocturne à'c't'heure...


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    nucléaire

    Message par Invité le Sam 2 Juil - 20:09

    L'énergie nucléaire... là je ne pense pas grand chose, mais j'aime pas le mot "nucléaire".
    En réalité, je ne connais pas assez sur ce sujet pour pouvoir donner une réponse objective. Il y a des energies écologiques : vagues, solaire, héoliènes et photovoltaiques, mais il semble que les photovoltaiques ne sont pas si écologiques que ça. Pour les héoliènes certaines personnes se plaignent, bruit, esthétique...
    L'énergie nucléaire fait peur, mais est-ce que nous avons les moyens et l'envie de l'éliminer complètement ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Dim 3 Juil - 12:17

    Il est chiant ton thème proposé : bateau, polémique et rasoir.
    J'veux pas que tu prennes la mouche et j'te livre ma pêche à l'épuisette.

    Les ventilateurs géants, j'en veux pas, chez moi, ça caille et je supporte pas le boucan.
    Le photovoltaïque, ça existe pas, j'ai jamais vu d'album
    L'électricité marée motrice, y'a pas d'océan chez moi.
    Le charbon, faut l'interdire au nom du génialissime principe de précaution par crainte de coup de grisou.

    Et donc, le nucléaire, on le laisse faire par les chinois et les indiens qui décuplent leur centrale actuellement. Déjà que les chinois se lavent dans des rivières de mercure pour qu'on ait des panneaux solaires et des ampoules basse consommation bien propres, qu'est-ce que ça peut foutre si leur centrale pète.

    Nous chanceux occidentaux, on reste dans des pays sans reproche avec une politique de faux derches.
    Bien protégés par nos gouvernements, ils nous entourent de sollicitude permanente. Tenez bien la main de vos enfants au passage du tour de France, ne les lâchez pas et distillent la peur au compte goutte, c'est efficace. Atchoum !

    Nuclaire, nucléole, nucleus et noyau de pêche, j'ai plus d'énergie....
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Wapiti le Dim 3 Juil - 21:46

    Bon, allez, courage, faut quand-même que je force les neurones à chauffer pour formuler la réponse promise l'autre soir...

    Sur ce sujet.... ce n'est pas que je suis pour... mais aussi ce n'est pas que je suis contre ....
    Je suis probablement très imprégnée de tout ce que je peux lire dans les ouvrages et magazines économiques que ma profession m'amènent à consulter... et en même temps, quelques valeurs environnementales profondément ancrées en moi interfèrent...

    Le nucléaire, pour la France, c'est actuellement vital. Tout simplement.
    Parce que c'est l'essentiel de l'électricité créée et utilisée dans notre pays, c'est une grande part de notre fourniture énergétique, c'est le gage d'une certaine indépendance énergétique de notre pays (attention, je ne vais jusqu'à dire que la France a son indépendance énergétique, c'est loin d'être vrai toutes énergies confondues !)...
    Parce que pour l'instant (et à court, moyen ou long terme) aucune autre solution ne pourrait remplacer les volumes électriques fournis par les centrales nucléaires. Ni en terme de capacités productives, ni en terme de rentabilité. Hydroélectricité, éolien, solaire ou photovoltaïque, géothermie,... aucune de ces "solutions", même développée à grande échelle, ne pourrait remplacer à court, moyen ou long terme le nucléaire...
    D'autant que parallèlement se greffe la volonté de diminuer notre dépendance aux énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) et que ces énergies dites renouvelables doivent déjà être développées dans ce cadre.
    Bref, pour tous ces arguments (au moins) économiques, je ne peux qu'être "pour" continuer à exploiter le nucléaire en France ; parce que j'ai conscience que nous n'avons de fait pas vraiment le choix actuellement.

    Mais le nucléaire, on le sait tous, c'est risqué, à plusieurs niveaux.
    Risques industriels majeurs (les événements ukrainiens, américains et récemment japonais ne peuvent que le rappeler à ceux qui l'oublieraient), risques de pollution en temps réel (réchauffement des cours d'eau servant au refroidissement des centrales, dégagement de vapeurs d'eau...), risque de pollution à très très très long terme avec les déchets nucléaires sans solution qu'elles produisent et que nous enterrons tant bien que mal de-ci de-là sur notre pauvre planète...
    Et pour tous ces risques, je rêve de voir le nucléaire s'arrêter, pour épargner notre planète, pour limiter les risques...
    Mais en même temps, force de constater que la plupart des autres énergies alternatives ne sont pas non plus neutres en matière environnementale. Parlons impact carbone et conditions de production (comme l'a souligné Flores par exemple), parlons recyclage des installations, parlons... l'éolien, le photovoltaïque,... aucune de ces solutions n'est une "solution" 100% "écologique".

    Alors quoi ?
    Alors... si on essayait de consommer moins d'électricité, moins d'énergies plutôt que d'essayer de trouver d'autres idées innovantes et soi-disant écologiques pour compléter et remplacer le pétrole ou le nucléaire ?
    Et... si on essayait de chercher à développer les "filières propres" (développement d'usines dont chaque déchet, chaque échappement de vapeur... est immédiatement réexploité en production énergétique, produit donc chaque élément est pensé pour nécessiter le minimum d'énergie à la production, à l'utilisation, au recyclage...) ?
    Et si... on réinventait le monde ?



    Te plaît ma prose Pataugas ?


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Dim 3 Juil - 23:16

    Je ne vais pas répondre à la place de Pataugas, ce serait impoli, mais je vais quand même répondre à la place de Pataugas car dans la vie tu comprends il faut parfois être un peu, je ne dis pas beaucoup, juste un peu tu comprends, pas beaucoup, mais juste un peu impoli :
    Wapiti c'est une réponse bien réfléchie pour un sujet très sérieux.

    Excusez pour ma phrase un peu longue, je viens tout juste de voir la photo de Jean Claude Van Damme !

    lahaut

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par lahaut le Lun 4 Juil - 0:00

    Merci wapiti et en attendant il faut que mes bières soient fraiches pour les boire !!
    avatar
    Solcha

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Solcha le Lun 4 Juil - 10:35

    Wapiti a écrit:Te plaît ma prose Pataugas ?
    Moi elle me plait bien, ça colle plutôt vachement bien à ce que j'aurais pu écrire...


    Désolée Pataugas de pas faire plus avancer le débat
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Mar 5 Juil - 18:02

    Pas d'autres avis ?
    Skyr ? Bardak ? Fabizan ? Lilie ? Geob ? Tc ? Wapatapatapatapata ? Maminouche ? Fabricia ?
    Les autres doivent être en ouacances...
    Et les petits nouveaux :Songhaï ? Fabien-Hinault ?
    avatar
    tcvoyageur

    Localisation : Lyon

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par tcvoyageur le Mar 12 Juil - 0:22

    J'ai tellement de choses à dire sur le nucléaire...que je ne vais pas commencer maintenant, je n'aurai pas le temps de finir.

    En plus, comme je suis un peu écolo, je vais couper l'électricité...du coup, plus d'ordinateur.

    Bon, allez je commence. A l'âge de 14 ans, j'ai visité la centrale du Bugey et quand j'en suis sorti, je savais ce que je voulais faire plus tard : travailler dans une centrale nucléaire...
    Promis, je vous raconte la suite un autre jour...


    _________________
    Thierry

    "L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt". Et bien tant pis, je n'ai donc pas d'avenir
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Jeu 14 Juil - 13:38

    Merci à ceux qui ont pris le temps de répondre.

    Ma question de départ avait été motivée par le mail reçu d'un ami qui faisait suivre à sa liste de contacts un "coup de gueule d'un Français de Fukushima", diffusé puis censuré sur un site de partage de vidéos, rendu disponible ailleurs, puis... je ne sais pas et peu importe.
    Le coup de sang en question frappait désespérément la chape de plomb médiatique et politique, s'indignait du silence des pantoufles de toutes nationalités, de l'indifférence généralisée à l'étranger, de la tranquille assurance du lobby nucléaire et de la somnolence des bons peuples endormis par leurs berceuses alors qu'à Fukushima la mort lente - et parfois violente - avance.

    Je n'ai pas fait suivre le lien à mon tour.
    Simplement parce que je croyais que tout le monde, frappé il y a quelques mois (et pour certains dont je suis cela n'avait été qu'un rappel après Tchernobyl et, peut-être, après une question alarmante qui s'est posée depuis les débuts du nucléaire civil) avait jugé utile de se tenir au courant des choses et donc: de creuser le sujet en cherchant - et triant par le simple fait de la réflexion - parmi l'abondance d'informations disponibles sur le net.

    En fait: tout le monde s'en fout, soit après réflexion soit avec humour.

    Ca, je ne l'aurais jamais cru.
    Jamais.

    Une réflexion très simple semble pourtant évidente, et elle concerne tout bêtement le fait divers et l'étendue de sa dangerosité:
    L'accident nucléaire est aussi anodin que n'importe quel accident mais il est le seul de la technologie humaine à mettre toute forme de vie en péril.




    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Wapiti le Jeu 14 Juil - 13:57

    pataugas a écrit:En fait: tout le monde s'en fout, soit après réflexion soit avec humour.
    Voilà un raccourci erroné en ce qui me concerne. Je n'ai pas dû me faire comprendre...

    Et toi, Pataugas, t'en pense quoi concrètement, en détail,... du nucléaire ?
    C'est pas tout de poser la question aux autres et de conclure... faut p'têt mouiller son chapeau aussi.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Jeu 14 Juil - 14:20


    Mon opinion ?
    Elle est là, très claire:
    Une réflexion très simple semble pourtant évidente, et elle concerne tout bêtement le fait divers et l'étendue de sa dangerosité:
    L'accident nucléaire est aussi anodin que n'importe quel accident mais il est le seul de la technologie humaine à mettre toute forme de vie en péril.
    Autrement dit: la sortie du nucléaire, fermement programmée dès maintenant.
    Si c'est une décision ferme, des solutions seront trouvées; on trouve toujours de bonnes solutions, quand y'a pas le choix. C'est peut-être le seul moment où l'on trouve vraiment des solutions.

    Je n'ai pas commencé ce sujet par mon opinion, simplement parce que - ainsi que je l'ai dit plus haut - c'est la vôtre, sans l'influence d'un quelconque débat, qui m'intéressait.

    Wap, dans ton intervention j'avais lu qu'aucune solution n'était idéale.
    Et j'avais interprété le dernier paragraphe de ton intervention comme une évacuation de la question du nucléaire au profit d'un détournement vers l'utopie.
    Peut-être est-ce là ce qui réunit les voyageurs de toute nature: le rêve.
    S'il s'accompagne d'une action, et d'une action immédiate et efficace quand y'a danger en la demeure, très bien. Mais est-ce le cas ?

    Sur le sujet du nucléaire, as-tu été suffisamment curieuse pour te documenter, depuis Fukushima ou avant ?
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Wapiti le Jeu 14 Juil - 14:40

    pataugas a écrit:Sur le sujet du nucléaire, as-tu été suffisamment curieuse pour te documenter, depuis Fukushima ou avant ?
    Plus depuis qu'avant, oui je me suis documentée.
    Pas au point de tout lire, de tout éplucher, d'y passer des journées (pas le temps !) ou des nuits (pas la force !)... et donc probablement pas assez.

    pataugas a écrit:Autrement dit: la sortie du nucléaire, fermement programmée dès maintenant.
    Si c'est une décision ferme, des solutions seront trouvées ; on trouve toujours de bonnes solutions, quand y'a pas le choix. C'est peut-être le seul moment où l'on trouve vraiment des solutions.
    L'idée me plaît.
    Et je suis assez d'accord sur le fait que des solutions se trouvent plus facilement lorsqu'on ne se donne pas le choix de ne pas en trouver.

    Au-delà des grands discours politiques, je rêve -et oui, grande voyageuse rêveuse !- à des actes concrets et fermes à tous les niveaux, et notamment politiques, pour une diminution drastique de notre consommation énergétique (à tous les niveaux, je le répète) et à la recherche de nouvelles formes d'énergies permettant de réduire notre production nucléaire (et à terme l'arrêter)...
    Je fais ce que je peux, à mon niveau, sûrement pas encore assez.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Jeu 14 Juil - 15:42

    pataugas a écrit:En fait: tout le monde s'en fout, soit après réflexion soit avec humour.
    Tu te trompes Pataugas, je ne m'en fous pas, j'espère juste que des personnes plus compétentes que moi s'en occupent...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Jeu 14 Juil - 16:07

    Flores a écrit:je ne m'en fous pas, j'espère juste que des personnes plus compétentes que moi s'en occupent...
    QUI, par exemple ?

    Le Président, qui dit que "l'alternative serait de revenir à la bougie" ?
    Ou Areva ?

    QUI, Florès, d'après toi: QUI ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Jeu 14 Juil - 16:08

    Wapiti a écrit:
    Je fais ce que je peux, à mon niveau, sûrement pas encore assez.

    Tu veux dire que tu milites, à un niveau ou à un autre, pour la sortie du nucléaire ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Ven 15 Juil - 13:02

    Pataugas, ce sujet semble beaucoup te toucher. Il me touche aussi, mais il y en a beaucoup d’autres sujets qui me font également de la peine…
    En général, j’essaie de me rassurer en me disant que des personnes intelligentes vont s’en occuper. J’espère que cela deviendra le cas pour l’énergie nucléaire.
    Vivre dans un monde un peu utopique me convient bien. Réfléchir trop à ce que me déplaît, ne portera pas grand chose au changement du monde, et à moi probablement une bonne dépression.
    Lorsqu’il y a des meetings ou des pétitions sur des sujets qui me touchent, si je peux, je participe. Mais je ne suis pas une leader triste !
    avatar
    geob

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par geob le Sam 16 Juil - 11:10

    Le bouquin de Jean Rostand, "l'homme", paru dans les années 60, commencait ainsi : Il y a 825 000 espèces animales sur terre, dont l'homme( je cite de mémoire). Hors, d'après les statisticiens, une espèce, animale - ou végétale -, finit par disparaître au bout de quelques centaines de milliers d'années - à de très rares exceptions près ! Bon, l'espèce animale, l'homme, existe dans l'aventure de notre planète que depuis 40 000 ans. Une broutille ! Si on ramène l'existence de la terre sur l'échelle du temps qui serait une année, l'aventure humaine ne représente que quelques minutes dans une journée ! Donc, nous avons du temps pour disparaître de la surface de la terre !



    Régis Debray a écrit un livre où il nous incite à nous accommoder des catastrophes. Je n'ai pas lu ce livre, même pas ouvert. Je ne sais si c'est son discours, en tout cas, personnellement, je m'épate toujours que la société s'accommode tranquillement des plus de trois cents morts mensuels sur nos routes, et que 7 soldats qui meurt en Afganistan fassent la une des journaux. Je ne vois pas pourquoi les 4000 morts par an sur les routes de France mériteraient moins de compassion que nos 70 soldats qui sont morts en 10 ans là où on n'a rien à faire ! Veut-on nous faire accroire qu'il y a des morts plus importants que les autres, veut-on discriminer, établir une hiérarchie dans la mort ?



    Chaque année, la malaria fait des millions de morts dans le monde - plus que le sida. Cela nous empêche de partir en vacances, pas vrai ? On prend donc conscience d'une catastrophe que lorsqu'elle nous tombe dessus. Alors on a du mal à s'inquiéter de la potentialité d'une catastrophe. Ce n'est pas parce qu'il y a 4000 morts par an sur les routes de France (bis repetita) que les gens ne prendront pas leur voiture pour aller s'entasser sur les lieux de leur villégiature. Non, la catastrophe, le malheur, c'est toujours pour les autres.



    Je sais bien qu'il y a une centrale nucléaire à 100 klm de Paris. Et alors ? Je n'ai pas envie de retrouver le temps des fiacres, des cheminées et des usines qui crachaient dans le ciel leurs volutes délétères. Paris était beaucoup plus pollué qu'aujourd'hui. Le nucléaire est une énergie non polluante mais qui produit des déchets qui perdurent. Un gros problème pour les générations futures, à moins que d'ici là les progrès de la science permettront de résoudre le problème.



    Possibilité d'un accident nucléaire ? Pourquoi pas ! Combien de morts ? Mille, dix mille, vingt, trente ? Et alors ? Cela n'empêchera pas la vie de reprendre. Déjà Tokyo se porte candidat pour les jeux olympiques dans une dizaine d'années.



    Je veux bien que l'on sorte du nucléaire, mais qu'on se débrouille pour ne pas faire exploser les notes d'électricité !



    Ce qui inquiète le plus en ce moment, c'est la crise financière et politique. On a pas encore tout...subit !



    Gros problèmes à venir : l'eau !



    L'avenir ? Un changement de vie ? C'est à dire réduction drastique de l'énergie, se convaincre que l'on peut vivre sans acheter tous les trucs qui apparaissaient et qui ne servent à pas grand chose ? Prendre conscience que la terre est un lieu clos dont les ressources énergétiques ne sont pas infinis ?



    De toutes façons, comme disait Cioran :



    L'homme va disparaître, c'était jusqu'à présent ma ferme conviction. Entre temps j'ai changé d'avis : il DOIT disparaître.





    Maadadayo !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Sam 16 Juil - 12:09

    Certes. Et les bactéries ont survécu à pires désastres. La vie survivra sous une forme ou une autre et l'homme, nous sommes d'accord là-dessus, compte si peu... sauf de son propre point de vue.
    Cependant si tu suis ton raisonnement jusqu'au bout tu devrais opter pour le suicide, sans tarder.

    Considérant qu'il y a des choses qui te maintiennent en joie et en vie tu peux aussi considérer que se battre contre la folie du nucléaire (oui: le problème des déchets, bien évidemment et sans même parler d'accident) n'empêche en rien de combattre les inégalités sociales. Il n'y a pas à choisir entre un combat et un autre !


    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Skyrgamur le Sam 16 Juil - 12:47

    pataugas a écrit:Une question HS et d'avenir.
    Vos réponses m'intéressent.

    Concernant l'énergie nucléaire, quelle est votre position ?

    J'ai tardé à te répondre, car je n'arrive pas à me décider si je suis pour ou contre.



    Au XIX° siècle, on disait que les gens qui voyageraient dans un train roulant à 30km/h ne survivraient pas. On en est au TGV qui roule 10 fois plus vite.

    Si on avait écouté les Cassandre, tu mettrais au moins deux semaines en carriole pour aller de ton Alsatie à ta Bretagne.



    Combien le nucléaire fait-il de morts en 1 année dans le monde ?

    Combien de morts par accident de la route ?



    Le nucléaire ne rejette que de la vapeur d'eau dans l'atmosphère, il est vrai que le gros problème, ce sont les déchets.

    Combien de décharges à ciel ouvert polluant la nappe phréatique ?



    Que fera-t-on lorsqu'on arrivera au bout des ressources pétrolières ?

    Tu vois, je n'arrive pas à me prononcer.

    Comme dans tout, il y a du pour et du contre.


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Invité le Sam 16 Juil - 13:02

    Skyrgamur a écrit:
    Comme dans tout, il y a du pour et du contre.
    Et, comme dans tout, c'est peut-être une question de proportions:
    Quel pourcentage de bénéfique, quel pourcentage de maléfique ?

    Alors, puisque personne ne s'en fiche et que tout le monde s'entend pour dire "oui et non" je pose ma question de départ différemment:
    Quel pourcentage de POUR et quel pourcentage de CONTRE y a-t-il, selon vous, à utiliser l'énergie nucléaire ?


    Contenu sponsorisé

    Re: Question d'avenir - le nucléaire

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 19:49