Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Jeu 22 Sep - 13:19

Galway, 18 Septembre 2011


Ca fait trois semaines que je l’ai pense, et plus de deux semaines que je me suis arretee sur la premiere vadrouille de ce Farewell Tour of Ireland (tour d’adieu a l’Irlande): randonnee sur Croagh Patrick dans le comte de Mayo, au Nord du comte de Galway et du Connemara.

Au telephone, mes parents: quel temps fait-il? Ca fait presque une decennie que je leur repete que ca ne sert a rien de me poser la question mais bon... A travers les vitres du bus qui roule plein ouest en direction de Galway, je vois alterner sans aucune transition, soleil eclatant sous ciel bleu et petits nuages blancs, et pluie fouettante sous ciel apocalyptique qui ne laisse rien presager de bon, et surtout pas le retour du soleil deux minutes plus tard. Alors a ma mere, ce fut “il fait beau” puis “il pleut des trombes” puis “grand soleil” et a mon pere “il pleut des trombes” puis “grand soleil” puis “temps degueulasse”. J’ai laisse tombe depuis longtemps l’idee de leur faire realiser, ils ne comprendront jamais. Jamais qu’en Irlande, le temps est lunatique et qu’apres la pluie, vient toujours le beau temps... meme si celui-ci ne dure pas toujours tres longtemps.
Ce fut ce temps typique irlandais de Dublin a Galway, puis finallement toute la journee jusqu’a Wesport, mon point de chute de ce Vendredi soir. J’avais loue une voiture a Galway et pris la route pour “la ville” la plus importante du comte de Mayo avec ses 6000 habitants. Comme a mon habitude, je n’avais rien reserve, le sac de couchage dans le sac si l’envie me prenait de dormir a la roots dans la voiture, sur une plage. J’avais hesite a emmener la tente puis pour raison logistique, je l’avais laissee au chaud, a Dublin. Une prochaine fois.

J’ai jete mon devolu sur un pub B&B (le pub plutot que le B&B?), The Quays, le dernier pub le long de la route cotiere en sortant du town. Quand on dort dans un B&B de pub, dans les moeurs irlandais, c’est qu’on va passer la soiree au pub du dessous. On n’en vient pas a faire un tour d’adieu a un pays sans en avoir attraper par contagion ses us et coutumes. Apres mon diner, j’ai donc pousser les portes du pub violet. C’etait risque, ayant choisi completement au pif mon endroit ou pieuter pour la nuit, je choisissais completement au pif mon endroit pour passer la soiree... et ca, c’est vraiment tres risque comme pari, parce qu’on ne sait jamais ce qu’on va trouver en poussant les lourdes d’un pub!
Sauf que mon cerveau, il est encore un peu Francais, et que je m’etais dit que j’y allais “just for one”, juste pour une Guinnness, et de monter me coucher de bonne heure et en bon etat pour attaquer la rando du lendemain. Un Irlandais allant au pub ne se dirait jamais ca. Un irlandais va au pub pour en sortir completement plein, sinon, il ne sort pas. Mais je suis francaise irlandisee, pas irlandaise, alors naivement, je rentre. C’est un old man pub, un pub ou il y a juste une poignee d’hommes au comptoir. Ils sont tous autour d’une moitie de bar, caches derriere la cloison qui fait face a la porte d’entree par laquelle je rentre. J’y pointe ma frimousse rapidement, un “Hi!” timide et evasif, et je me pose sur l’autre partie du comptoir, en attendant que le barman reapparaisse de son arriere-salle. Le voici, je lui commande une Gu.inness. C’est le pub owner, le proprietaire. On les reconnait les pubs owners, ils ont un interet sincere envers la clientele, pas comme les barmen qui ecoutent d’une oreille seulement. Et puis, la pint juste servie devant moi:

- Hi, I’m Liam! me fait-il en me tendant la main, grand sourire placarde sur la facade.
- Hi, Aurelie, nice to meet you.
Le classique poli “pardon, comment tu dis ca?” pour me faire repeter ce prenom barbare a leurs esgourdes.

- Viens de l’autre cote avec les gars, ils ne vont pas te manger! Tu vas voir, ils sont sympas!

Il prend ma pint et mon bouquin, et quand je rejoins la petite assemblee de l’autre cote du bar, ma pint est posee entre deux hommes, et un tabouret attend mon fessier. Si ca ne sent pas le guet-apen, ca! Liam me presente l’homme qui est a ma gauche, dans le coin, pres du mur. C’est Pat. Pat... Pat the farmer... Ahlala! Je la connais bien la campagne irlandaise, et les farmers irlandais, c’est quelque chose! J’en ai passe des veillees dans les troquets du monde avec les fermiers, des montagnes espagnoles aux Andes, je les connais... Mais les irlandais, ils ont la medaille d’or! Deja, comme me dit une copine “il faut leur mettre des sous-titres quand ils parlent”. Pat the farmer, ca va, je le comprend bien... pour l’instant. Pat me parla de ses taureaux pure race qu’il eleve a sa ferme, pis essaya de meubler tant bien que mal la discussion pour quelques pints plus tard me demander mon age.

- That’s good, that’s good... I’m forty, marmone-t-il, et puis sorti de nullepart un “T’es sur que t’as pas un homme qui t’attend a Dublin, quelque part?” Aie!

Qu’est ce que je prefere? Un latino agen qui me sort systematiquement un “ salut, t’as de beau yeux!” a la seconde-meme ou il me rencontre, ou un irlandais d’habitude inhibe qui une fois bourre se jette sur la premiere venue en lui faisant du rentre dedans bon pour la brocante? Pouf, pouf, on jette a l’eau et on s’en va!

Bon, je suis rapidement prise dans un round avec Pat the farmer avant meme que je m’en rende compte. Ils ont le don pour d’un signe de la main ou un hochet du menton, discretement, tout en continuant la conversation, de vous commander une pint. En Irlande, on reste sur la meme boisson toute la soiree, eventuellement en fin de soiree on prend des brandys ou du whiskey mais sinon, c’est la meme boisson toute la soiree. Alors on n’a pas besoin de vous demander ce que vous voulez boire, on le sait deja en fonction de ce qu’il y a sur le comptoir. D’ailleurs, les Irlandais, ils boivent en general toujours la meme chose, Gu¡nness, Smithicks, Carlsberg ou autre mais ils changent rarement de boisson. Le barman qui est arrive preter main forte a Liam s’est joint a notre discussion en entendant Pat the farmer me demander si je buvais toujours de la Guinn3ss. Le jeune serveur de dire:

- J’ai arrete la Guin'ness il y a plusieurs mois, je suis a la Smithicks maintenant, et je ne suis jamais malade!

Quand je lui demande pourquoi il a arrete la Guiinnness:

-Comme ca... pis l’ete, la Smithicks c’est plus leger! Je reprendrai la Gu¡nness en hiver!
- Mais c’est l’hiver! Je m’exclame.
-Ce n’est pas l’hiver, il fait encore chaud dehors. Et en reponse a mon regard suspicieux, sourire en coin, il reitere:
- Serieusement, il fait encore chaud dehors...
Mouai... Faut etre Irlandais pour dire qu’il fait chaud dehors, a Dublin on a sorti bonnets et echarpes depuis une semaine deja!

Autre savoir-vivre pubesque, quand on est pris dans un round, une tournee, c’est chacun son tour qui commande pour le ou les autres (et soi bien sur). Alors Pat the farmer me commande ma deuxieme pint. Pour moi la troisieme, pour lui la quatrieme, pour moi la cinquieme, et je crois que je me suis arretee la. Je crois. Ca doit etre au cour de cette derniere pint que Pat the farmer m’a demande mon numero de telephone, en mentionnant un truc qui parlait de faux numero... merde! Je voulais lui filer un faux numero, du coup j’ai eu peur qu’il l’essaie sur le moment-meme, alors en tapant sur son portable, me pincant les levres, je rentrai mon numero, le vrai. Je ne compte pas le revoir, meme si a cet instant il me demande si je reviens demain soir apres ma rando. Je ne sais pas, que je lui dit. Et c’est vrai, meme si j'en doute, ayant prevu de me diriger vers Achill Island apres Croagh Patrick.

- Mais si! Reviens! Et t’es sure que tu ne veux pas aller prendre un verre ailleurs apres ta pint?

Et merde! Encore un farmer desespere! Pfff... pourquoi j’ai le chic d’attirer les boulets ou les vieux? Pas vrai? Ah! Quand Pat the farmer s’est esquisse fumer sa clope, le seul proprietaire d’un duvet blanc neige cranien est venu me trouver en me serrant la main:

- Tu viens d’ou?
- De France.
- D’ou en France?
- De Bretagne.
-Ah! Je connais bien la Bretagne! Wesport est jumele avec Plougastel, et je suis alle de nombreuses fois en Bretagne! Et Saint-Malo, c’est joli, Saint-Malo!

En l’espace de quatre minutes vingt-deux, il a quand meme reussi a me glisser:

- I knew you were a hiker with the fine figures you’ve got here!... [je savais que t'etais une randonneuse avec les formes que t'as!]

Hahaha! Bullshit, pipot! Et la, je sais que c’est du pipot, parce que s’il savait ce jeune homme a l’age avance, que j’ai ete qoisiment un an sans faire de sport, et qu’en plus, mes formes sont celles d’une femme qui enveloppait du Kinder il y a seulement une poignee de semaines, il ravalerait ses paroles seductrices, qui tout aussi sympathiques soient-elles, prouvent une fois encore qu’il ne faut jamais boire les mots d’un homme qui vous seduit (ce qui n’empeche pas de boire le verre qu’il vous offre). Mais je le laisse croire qu’il m’a pris dans ses filets, et il retourne discretement reprendre son siege en me laissant a mon “boyfriend” [petit ami] de ses propres mots... Pfff... Pat the farmer est revenu et merci Croagh Patrick d’avoir ete mon alibi pour reussir a me liberer de la compagnie de Pat the (desperate) farmer!

Le plafond tournait un peu en me mettant a l’horizontal, je n’ai plus l’entrainement que j’avais avant! Pis je ne sais pas pourquoi, je n’ai dormi que trois heures, vers trois heures du matin, je me suis reveillee, et impossible de me rendormir apres... serait-ce les nouveaux effets de l’alcool sur mon corps? Mmm... pas fun du tout!


[...]

Resume pour la MS: soiree au pub


Lilie



Dernière édition par Lilie le Jeu 22 Sep - 15:02, édité 1 fois (Raison : Grrr! tape a Dublin, mais ecrit a Galway!)
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Jeu 22 Sep - 14:42

mondieumondieumondieu... rire
Et ce n'était, dis-tu, que la première étape de ton Farewell Tour ?
mondieumondieumondieu...
avatar
Solcha

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Solcha le Jeu 22 Sep - 14:47

Quel plaisir de te lire Lilie!!

Vivement la suite! clin d'oeil
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Jeu 22 Sep - 15:10

- How would you like your breakfast? [Comment prefere-tu ton petit dejeuner?] Me crie une voix depuis le couloir.

Grrr! Mais qui vient me sortir de mon etat letargique a 8h15 ce matin?! Et pourquoi? Ah oui! J’ai demande a ce qu’on me serve le petit dejeuner a cette heure, parait que j’ai Croagh Patrick qui m’attend.

- Full [complet] mais sans pudding.

Je suis toute seule a petit dejeuner, Maureen est bavarde et me demande gentillement si elle peut s’asseoir a ma table, sa tasse de the et une assiette de toasts dans les mains.

Et puis, un grand classic quand je lui dis mon prenom.
- O’reilly? Really? Hahaha! O’Reilly! Hahaha!

Ca la fait rire, parce que le nom de famille irlandais O’Reilly, meme si ca se prononce “O’Raïley”, bah oui, ca ressemble vachement a mon prenom. Je lui dis qu’un copain me dit toujours qu’il faudrait que je me marie a un Irlandais du nom d’O’Reilly pour m’appeller Aurelie O’Reilly. Elle rigole.

Je vais voir des randonneurs aujourd’hui sur Croagh Patrick m’affirme-t-elle, il y en a toute l’annee. Ne monte pas toute seule me dit-elle, attend de voir un groupe partir et joins-toi a eux, c’est dangereux la-haut avec un temps comme aujourd’hui. Et puis si c’est trop mauvais, tu redescends, c’est trop dangereux la-haut. Je n'aime pas monter avec des groupes me garde-je bien de lui repondre.

Je suis surprise de voir deja une dizaine de voitures sur le parking, et d’autres arrivent le temps que je me prepare. Je ne m’attendais certainement pas a voir autant de vehicules sur le parking, j’ai l’habitude de randonner en Irlande, et quelque soit la saison ou mon lieu de randonnee dans le pays, je ne croise jamais plus de dix personnes par randonnee, et ceci etant un nombre maximal de rencontres. Les Irlandais ne sont pas randonneurs, il y a longtemps que je l’ai compris.

De Croagh Patrick, on dit que Saint Patrick y aurait jeune 40 jours, c’est de la qu’il aurait commence a christianiser l’Irlande, et la legende raconte qu’a la fin de ce jeune, il aurait chasse tous les serpents d’Irlande. On dit qu’il aurait utilise le trefle, pour symboliser l’unite de la Sainte Trinite, le Pere, le Fils et le Saint Esprit, et l’expliquer aux Irlandais. D’ou l’origine du trefle irlandais... qui n’a absolument rien avoir avec le “Luck of the Irish”! Et oui, maintenant generalise pour le tourisme, ceci n’etait en fait que l’utilisation faite par les americains, pour donner une image romantique de l’ile qui lie un quart d’entre eux au Vieux Continent. D’ailleurs, ca m’a toujours fait rire cette soit disant “chance irlandaise” liee au trefle, parce que depuis toujours et jusqu’a aujourd’hui, si on se penche sur l’histoire irlandaise, on trouve tout, sauf de la chance!

En m’interrogeant sur la haute frequentation de cette randonnee, j’ai compris quelque chose: Croagh Patrick est en fait la montagne symbole du catholicisme en Irlande. Voila pourquoi j’y ai croise pres de 200 personnes hier pendant ma randonnee! A nouveau, les Irlandais ne sont pas du tout des randonneurs, la preuve en est que la majorite des gens que j’ai croises n’etaient pas du tout equipes, certains le montaient en bottes, en jeans et jumper, en runners, sans eau ni snack. Alors qu’il est quand meme raide, et ses conditions climatiques peuvent le rendre vraiment dangereux, sans compter la derniere demi-heure de montee bien abrupte sur de la caillasse qui roule sous les pieds. Pourtant, la moitie des personnes a qui j’ai parle l’avaient deja monte plusieurs fois: une mere et sa fille ado, le vieillard qui le monte tous les jours (et qui me talonnait sur le dernier troncon!), des couples, des familles. Et aussi un groupe d’environs 80 personnes qui venaient de Derry le monter afin de recolter des fonds pour une charity [association charitative] contre le cancer. Derry... forcement catholiques ces gens, pas moyen que des protestants viennent grimper la montagne symbole du catholicisme en Irlande!

Voila donc ce que j’ai deduit de la haute frequentation de Croagh Patrick par un Samedi de Septembre... sous un temps vraiment, vraiment, loin d’etre hospitalier! Sur la montee, de la forte pluie qui fait mal (qui pourtant me faisait rire, masochiste je dois etre), qui frappe presqu’a l’horizontal, des trombes d’eau poussees par un fort vent du nord. Parfois des eclaircies ensoleillees, sur Clew Bay en se retournant, ou sur mon passage, l’occasion pour de jolies photos a la lumiere eclatante. Et puis, le sommet. J’ai tenu a y rester une demi-heure parce que, merde! Je ne suis pas montee pour redescendre aussitot! Mais franchement... un froid glacial, gants et bonnet de sortie, j’ai aussi enfile un haut sec, trempee par la transpiration que j’etais. Le vent par endroit etait reellement dangereux, au point de pouvoir me faire tomber si je ne plantais pas mes batons solidement au sol (pres de l’eglise au sommet, je me suis faite une petite frayeur et je n’ai pas cherche a defier cet element plus longtemps)! Quant a la visibilite... je n’ai pas pu compter si Clew Bay renferme reellement une ile par jour de l’annee, puisqu’au mieux, je voyais a une cinquantaine de metres. Quand je parle de Croagh Patrick, je mentionne souvent la reflexion d’un pote, ancien guide de haute montagne dans les Alpes, maintenant installe en Irlande et qui m’avait dit une fois en parlant de ce mont, qu’on oubliait facilement qu’il etait seulement a plus de 700 metres d’altitude, car les conditions rencontrees en montant etaient les memes que ce qu’il avait parfois pu voir a 3000 metres dans les Alpes. Hier, c’etait certainement le cas!

Sur la redescente, des eclaircies magiques, mais aussi un vent terrassant et esquintant, deux minutes de grele fouettante et glaciale, pour finir sous le soleil etincelant. Une fois de retour au parking, je me retourne: le sommet completement degage.

- It’s annoying, I know! It’s always like that! [c'est agacant, je sais! C'est toujours comme ca!]

C’est le septagenaire que me collait les talons a l’approche du sommet! Il est frais comme un gardon! Mais comment a t-il fait pour etre de retour, sans ses vetements de pluie, et l’air aussi repose qu’un chat devant un feu de cheminee? C’est la qu’il m’a dit qu’il le montait tous les jours... Le respect s’impose.

[...]

Resume pour la MS: Randonnee sur Croagh Patrick


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Jeu 22 Sep - 23:55

Apres a cup of tea dans le coffee shop, je me suis changee et j’ai pris la route direction Achill Island. Le paysage change rapidement, pour passer du vert majoritaire au roux des tourbieres, entre mer et montagnes, marecages, lacs, bateaux de peche, moutons sur les routes, bref, de la carte postale.
J’etais sur le point d’arriver au pont qui relie la petite ile a la grande, quand mon telephone sonna. Le meme numero que l’appel manque que j’avais remarque plus tot dans la matinee. D’habitude, je ne repond pas aux numeros inconnus, mais la, idiotement, j’ai pense que ca pouvait etre l’agence de location de voiture.

- Hi! How are you?

...
Je ne reconnais pas la voix grave qui m’interpelle.

- Hi, sorry, who’s that? [Bonjour, desolee, qui est-ce?]
- It’s Pat.
- Pat?...

Oh F*ck!!! Pat!!!
Je l’ai pense tellement fort qu’en ecrivant ces mots, je doute encore d’avoir exprime cette surprise interieurement!

- Oh... Hi Pat, how are you doing? [ Salut Pat, comment ca va?]
- Good, good... so did you go up Croagh Patrick today? [ Bien... alors, as-tu monte Croagh Patrick?]

Je me met en mode panique et pour eviter d’entendre ce que je ne veux pas, je met la machine a parler en route...

- Yes I did, it was great! I mean, the weather was terrible, it was miserable up there, but it was fun though. And it was very busy! I met about 200 people there, you know. [oui, c'etait super! Enfin, le temps etait terrible, c'etait affreux la-haut, mais c'etait quand meme marrant. Et il y avait plein de monde! J'y ai croise environs 200 personnes.]
- Jeezus!... And are you staying in Wesport tonight? [Mon dieu!... et tu dors a Wesport ce soir?]

Et merde!...

- Hum... No, I am not. I am actually getting to Achill Island now, I think I’ll stay there tonight. [ euh... non. Je suis d'ailleurs en train d'arriver sur Achill Island la, je pense que je vais y dormir ce soir.]
- Oh... ok. And are you coming back tomorrow? [ Et tu reviens demain?]
- Hum... No, I don’t think so, I’ll drive down straight to Galway, and then get the bus to Dublin tomorrow. [heu... no, je ne pense pas, je retournerai directement a Galway, and ensuite je prendrai le bus pour Dublin.]
- Ok, well, I may go up to Dublin some day... [ Ok, bon, j'irais peut-etre a Dublin un de ces jours...]

F*ck! F*ck! F*ck! Crie mon cerveau interieurement.

- Pat, I have to go now, I am driving, and the road is getting bendy... [Pat, je dois y aller maintenant, je conduis et la route commence a serpenter...]
- Ok... I’ll call you in a couple of weeks then. [ Ok... je t'appellerai dans quelques semaines alors.]
- Thanks Pat, bye!
- Bye.

Oh My Gooood! Pffff... merde, il n’avait pas assez bu quand je lui ai donne mon numero, il se souvenait de moi... L’ironie dans l’histoire, c’est que je suis sure qu’il ne sait toujours pas comment prononcer mon prenom, puisque la veille il avait quand meme reussi a me redemander trois fois comment je m’appelais. Hier soir, j’ai bien pris soin d’enregistrer son numero sous “Pat the farmer”, afin d’etre sure de ne pas repondre la prochaine fois qu’il essaie de m’appeler.

Tout de meme, je me marrais dans les minutes qui suivirent son appel. Je pensais a Clara, une bonne copine a moi qui vient du country [campagne], de Limerick/Kerry exactement, mais qui vit sur Dublin depuis plusieurs annees. Comme tous les Irlandais du country installes a Dublin, elle rentre tres regulierement chez ses parents pour le weekend, et c’est toujours un regal de l’ecouter me raconter ses histoires du country, que ce soit au pub, a des mariages, ses tantes, des voisins. Avec son humour irlandais, je me marre! Et elle, elle semble se delecter tout autant de mes histoires de vadrouilles dans le country, ou meme a Dublin. Elle dit toujours que d’un cote je suis tellement irlandaise, mais de l’autre je suis quand meme francaise et donc je me permet de faire des choses et de me mettre dans des situations dans lesquelles des irlandais(e)s ne se trouveraient pas. J’ai hate de lui raconter ma rencontre avec Pat the farmer! Je la vois cette semaine justement, on va rire, je le sais deja!

Et puis, il y a quelques temps sur le net, mes yeux sont tombes sur une emission qui cartonne en France, L’Amour est dans le pre, ou des agriculteurs celibataires recoivent des pretendantes au trone. J’avais apercu des extraits en France, et j’avais aussi regarde quelques morceaux de la version espagnole quand je bossais sur les Chemins de Compostelle. La version francaise me paraissait plus drole d’absurde que la version espagnole. Mais je crois que si le concept arrivait en Irlande, ce serait la medaille d’or du comique! Avec les personnages qu’on trouve dans la campagne irlandaise, il y aurait vraiment matiere a faire un programme grande audience! Bien sur, pour paraphraser a nouveau ma cops, “faudrait mettre des sous-titres” haha!


[...]

Resume pour la MS: L'Amour est dans le pre version irlandaise


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Ven 23 Sep - 9:55

mort de rire !
La première fois que je t'ai lue, c'était dans une de tes premières expériences de pub irlandais... Il n'y avait pas alors de Pat-the-fkg-farmer mais, si je me souviens bien, une anecdote avec une figure politique ?
As-tu des images prises dans les pubs, y compris ceux de la campagne ?
avatar
Solcha

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Solcha le Ven 23 Sep - 10:23

mort de rire ! mort de rire !

avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Ven 23 Sep - 11:58

pataugas a écrit: mort de rire !

As-tu des images prises dans les pubs, y compris ceux de la campagne ?

surpris Et bien merci de me poser la question... pour me faire fouiller dans mes archives, et realiser que j'en ai en argentique, mais finalement tres peu, et tres peu egalement en numerique!

Il va falloir que je rectifie le tir... heureusement que j'ai d'autres etapes a venir sur ma tournee d'adieu a l'Irlande. Je te promet Pataugas, j'en prendrai. clin d'oeil


Quant a la figure politique... mmm... ca ne me sonne pas de cloche du tout cette histoire. pensif Un musicien peut-etre? Ah non, un ancien ermite sur une ile d'Aran?

Lilie
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par mamina le Ven 23 Sep - 13:35

mort de rire !

moi aussi je ris bien au récit de tes aventures...
et en plus tu me fais réviser mon anglais !!! génial !

sacrée Lilie !!! rire

stp accepte un rdv avec Pat the Farmer rien que pour le temps de faire une video ! je suis comme Pataugas, vite qques photos de pub avec les piles de verres, le jeu de fléchettes, la cloche et le reste.... top !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Ven 23 Sep - 14:25

Quant a Achill Island, je ne vais pas en faire la description detaillee, j’ai des dizaines de photos pour ca, de la carte postale irlandaise: tourbieres, monts, falaises, routes sinueuses, un vent decoiffant, le tout avec une bonne dizaine de plages de sable fin allant de la petite crique a l’eau turquoise (meme sous ciel gris) a la grande plage de plusieurs kilometres de long. J’y etais venue il y a quelques annees, mais j’avais oublie que j’avais roule sur l’une des plus belles scenic roads du pays, celle allant de Dooagh a la pointe sud ouest de l’ile et s’achevant sur la crique isolee de Keem Strand. Et puis, des surfers, des kite surfers bien sur, comme toujours sur la cote ouest. Un arret cup of tea dans un pub, le pub owner et un quiet man devant sa pint, ainsi que les quatre petits terriers du proprio qui se sont depuis longtemps appropries l’endroit. Des toilettes pour femmes remplies de bouquets de fleurs naturelles, “c’est ma femme qui aime ca” repond le peu bavard quand je lui fait part d’un compliment.

Je ne sais pas vraiment comment, mais j’ai fini la journee a conduire en revenant sur mes roues, epuisee, jusqu’a Newport, a une bonne demi-heure d’Achill Island et une demi avant Wesport (il etait hors de question que je dorme a Wesport ce soir!). J’ai encore choisi un pub B&B. La fatigue me tombait vraiment dessus maintenant, mais apres tout, peut-etre je pourrais me relaxer tranquillement devant une pint ou deux... Je pousse les portes. Que des hommes au comptoir. Newport est un town bien plus petit que Wesport, et certainement un concentre de farmers la aussi. Je remarque d’ailleurs en rentrant, un homme au bar, des bottes fermieres aux pieds. Je fais le tour du comptoir pour m’adresser a la barmade, afin de lui demander une chambre. Et la, vlan!

- Dgn gn gn a drink? [est-ce qugn gn gn un verre?]

Et merde!... un pilier de comptoir barbu et grisonnant s’adresse a moi dans ce qui devait etre quelques pints plus tot une langue nommee “Anglais”. La serveuse vient a mon secours, et pendant les quelques minutes de blablatage pour le logement, j’ai feins ne pas entendre mon voisin... Du moins, quand il s’aggripait a mon avant bras gauche en marmonnant un “Dgn gn gn a drink?”, c’etait un peu plus dur de l’ignorer, alors le poli sourrire s’est vite transforme en un ferme “No thanks” d’un regard agace et qui n’attire pas la sympathie. Mais quand un homme trop imbibe vous prend comme alibi pour se commander un autre verre, en vous en proposant un par la meme occasion, vous pouvez faire ce que vous voulez, c’est comme si son cerveau etait bloque sur “repeat”. La barmade me donna les cles, et un dernier “Dgn gn gn a drink?” sonna dans mes esgourdes avant que je ne m’echappe dans ma chambre a l’etage! Douchee et raffraichie, je suis descendue au pub prendre mon dinner, mais j’avais alors laisse tombe l’idee de prendre une pint, j’en avais assez de la compagnie masculine des pubs de campagne pour le weekend! Je suis maudite! Je suis maudite!

Ce matin, c’est surprise que je vis le soleil briller du lever du lit jusqu’a... maintenant meme, a Galway! A vrai dire, c’est certainement ma plus belle journee meteo en Irlande depuis... des mois! Non seulement je n’ai pas eu a mettre les essuie-glace une seule fois en trois heures (plus qu’exceptionnel dans ce pays), mais en plus le soleil etait de sortie, sur toile de fond bleue parsemee de blanc ici ou la! La campagne est magnifique, la route entre Wesport et Galway vraiment agreable. Pas de circulation, je peux m’arreter quand je veux graphier du paysage, ca termine en beaute mon weekend.
Je me suis tout de meme arretee a Wesport, en rasant les murs, parce que je voulais y acheter quelques cartes postales. Quand je m’approche de la caisse, l’homme d’un grand sourrire:

- Is it your first time here? [c’est ta premiere fois ici?]
- No, I’ve been here before. But I live in Dublin. [Non, je suis deja venue. Mais j’habite a Dublin]
- Ho! Really?! And where are you from? [Ha! Vraiment? Et tu viens d’ou?]
- I’m French, you should get my French accent! [je suis Francaise, tu devrais devine mon accent francais!]
- Haha! Actually you’ve got a kind of Dublin accent, it’s funny. [En fait t’as une sorte d’accent dublinois, c’est marrant.]
- Do I? [Vraiment?]
- Haha! You see! “Do I?”... that was Dublin! It’s the first time I hear a Dublin French accent! I never heard that before! [Oui, tu vois! “Vraiment?” ca, c’etait Dublin! C’est la premiere fois que j’entend un accent dublinois francais! Je n’ai jamais entendu ca avant!]
Et alors que je sors mon portefeuille
-Bring them with you! [Emporte-les avec toi!]
- Ha, no... tell me, how much is it? [Ha, non... dis-moi, c’est combien?]
- No! Really! Bring them with you, it’s for you... coz I never heard a Dublin French accent before! [ No! Vraiment! Emporte-les avec toi, c’est pour toi... parce que je n’ai jamais entendu un accent dublinois francais avant!]

Hahaha! Jamais on ne m’avait offert de cartes postales, mais je crois que si ca devait arriver, seul un irlandais pouvait le faire. “Genuinely nice” [veritablement sympathiques] ils sont ces Irish, une gentillesse et une bonne humeur toujours presentes. C’est agreable, et qu’est ce que ca rend la vie facile de vivre dans un pays pareil!

Il est temps pour moi d’aller prendre le bus retour pour Dublin. Je prevois deja de revenir sur Galway d’ici quelques semaines, pour une viree et rando dans le Connemara cette fois. Peut-etre le Donegal egalement sur un autre weekend, j’aimerais bien redescendre sur Cork aussi, et puis les Wicklow Mounts bien sur. Et si j’arrive a faire tout ca avant mon depart, alors je me serais offerte une jolie tournee d’adieu a ce pays que j’aime toujours comme au premier jour.


Resume pour la MS: Achill Island, d'autres rencontres, et fin de la premiere vadrouille d'adieu.



Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Ven 23 Sep - 19:22

Lilie, si dans ta tournée d'adieu à l'Irlande (mondieumondieumondieu j'en ai le coeur serré pour toi, je sais tellement ce que cela signifie de faire ses adieux à une géographie aimée) tu repères tout ensemble :
- une enclave près de la mer avec du sale temps comme il faut
- un pub avec des rustiques pas trop rustauds
- des fermes avec un fermier troupeau bien laineux
- peu pas de monde à part ça
- de la nature à perte de vue

peux-tu placarder dans le pub une annonce dont il me reste à cogiter le contenu ?

langue
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Ven 23 Sep - 20:31

Pataugas,

La, comme ca, je pense a Dunf5naghy:

- Une plage de sable fin, eau turquoise, et montagnes qui plongent dans cette meme eau, montagnes sur lesquelles broutent des porteurs de laine,

Surplombant tout ceci, un petit port tout minus, une plateforme en beton, d'ou tous les ans au mois de mai on fait un "seafood festival" juste avec une poignee de locaux et ou on te fait griller un homard entier devant tes yeux (il y a 7 ans, c'etait 15euros le homard entier frais peche du matin et servi avec salade et pomme de terre grillee clin d'oeil ), que tu degustes sous coucher de soleil magnifique.

Juste de l'autre cote de la ruelle, un pub bien sympa, avec billard et flechettes et musique live de temps en temps.

Pas de touristes dans ce coin la, ceux qui viennent pour le Kerry ou le Connemara ne prenne pas le temps d'aller voir ce qu'il y a au nord. clin d'oeil


Voila, Gogol Earth "Dunblablabla"... mes plus belles photos d'Irlande dans ce coin la... mais en argentique. clin d'oeil


Lilie


Dernière édition par Lilie le Ven 23 Sep - 20:54, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Ven 23 Sep - 20:52

Vu !
1000 habitants et 4 églises, nom d'un leprechaun !

Efface vite le nom du patelin avant que glogloggle se précipite dessus...
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Ven 23 Sep - 20:56

ahah! c'est modifie! clin d'oeil

Si tu veux plus de tranquilite, deplace ton oeil un peu plus au nord et a l'est... le soucis, c'est que la, y a pas de pub, et pas de cahute non plus... vers ki$nnea et Clon$many.


J'aimerais bien y retourner dans ma tournee d'adieu, le soucis c'est qu'il me faut trois jours pleins au moins, et c'est pas facile a trouver ces choses la. clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Dim 25 Sep - 23:44

Dublin, 25 septembre 2011

Ce matin, en voiture tout le monde, direction Wicklow Mounts, avec au programme Sally Gap, Glendalough, et Johnnie Fox's pub si possible. Je n'aurai peut-etre pas l'occasion de faire une derniere randonnee dans ces paysages uniques a l'Irlande, ceux la meme ou j'ai commence a randonner, ceux la meme que j'ai foules ces annees durant, aspirant des litres et des litres d'eau venus des cieux. Alors j'avais decide que ma tournee d'adieu a ces vastes monts aux portes de la capitale irlandaise, serait motorisee afin notemment de retourner vers Sally Gap, accessible uniquement en voiture.

L'un des luxes de Dublin, pour moi, c'est qu'a 30 minutes du centre ville, on peut avoir soit la mer, la vraie, avec falaises ou sable fin au choix, soit la montagne irlandaise et les tourbieres inhabitees a perte de vue.

Alors rapidement on se retrouve sorti de la zone urbaine en direction de Glencree, sur une route qui monte en serpentin, etroite. Jolie vue panoramique sur Dublin Bay,





la derniere avant de se retrouver sur un plateau, une route cabossee et virageuse qui traverse des centaines d'hectares de tourbieres, de paysages inhabites a l'herbe rase, sans un seul arbre a l'horizon, pas un arbre pour arreter le vent terrible qui amene les nuages sur ces monts si exposes.

Un lac immense dans la vallee, lac noir allonge a la tete duquel une propriete, celle de la famille Gui.ness qui un jour decida de faire venir de l'ouest irlandais, du sable fin, afin de creer non seulement une belle plage privee au pied du lac, mais egalement de donner l'illusion aux badauts de passage depuis la route surplombant leur propriete, d'apercevoir dans ce lac noir chapeaute de sable fin... une belle pint de... G.uinness! et oui! Malheureusement aujourd'hui, le temps etait trop horrible pour pouvoir le graphier, ou meme simplement s'arreter pour admirer la jolie vue.

Alors on a continue a travers ce paysage roux et marron et violet. Je realisai finalement que la route qui mene ou constitue Sally Gap, traverse des paysages uniques en Irlande: le seul endroit ou l'on peut rouler pendant des dizaines de kilometres a travers tourbieres, et surtout, surtout, sans n'apercevoir une seule maison, une seule ferme. Meme dans le nord du Donegal, la region la moins densement peuplee de l'Ile, ce n'est pas le cas. Je pensais a un post que j'ai lu cette semaine sur VF, et auquel j'ai repondu. Le mec voulait "faire l'Irlande en 3 jours", incluant Dublin, Connemara et Sud de l'Irlande, afin selon lui d'avoir "un apercu" du pays pour pouvoir y revenir un jour si ca lui plait. Mouai... bah je pensais a lui, en me disant qu'il ignorait tres certainement qu'a 30 minutes de voiture depuis le coeur de Dublin, on atterissait en pleine cambrousse, et qu'en plus, on avait des paysages non seulement magnifiques, mais en plus completement different de n'importe quoi d'autre en Eire.

































Apres deux heures de route en prenant notre temps (j'ai la manie de m'arreter tres regulierement pour pause photo et remplissage d'air pur), arrivee a Glendalough sous la pluie qui etait maintenant constante.














Apres quoi, direction Glencullen, arret au tres celebre Johnnie Fox's, pour un succulant repas d'assiette de fruits de mer et... d'agneau grille lentement pendant... six heures! un regal![center]












Et c'est un pincement au coeur et la larme a l'oeil que je tirai ma reverence a ces Wicklow Mounts en les voyant s'eloigner dans mon retroviseur.


Resume pour la Majorite Plurielle: photos


Lilie


Dernière édition par Lilie le Lun 26 Sep - 0:04, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Dim 25 Sep - 23:49

Quand c'est une rando "en voiture tout le monde" le ton est tout de suite plus sérieux que dans les pubs de campagne gag !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 26 Sep - 0:07

Ahah! Il en faut pour tous les gouts, et pis 2 choses:

- Dans ma compagnie de la journee, 'y en a qui ne boivent pas de G.u.inness.
- Je conduisais du matin au soir.

La prochaine vadrouille sera a nouveau solo, de quoi te ravir, Damoiselle. clin d'oeil


Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Skyrgamur le Lun 26 Sep - 0:10

Lilie a écrit: Qu’est ce que je prefere? Un latino agen qui me sort systematiquement un “ salut, t’as de beau yeux!” Lilie


Holà, c'est moi qui rentre d'Agen langue


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 26 Sep - 0:14

Skyrgamur a écrit:
Lilie a écrit: Qu’est ce que je prefere? Un latino agen qui me sort systematiquement un “ salut, t’as de beau yeux!” Lilie


Holà, c'est moi qui rentre d'Agen langue

Haha! Oui, je prefererais certainement! clin d'oeil


Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Skyrgamur le Lun 26 Sep - 0:27

Dis-moi Lilie, c'est définitif ton départ d'Irlande ou ai-je loupé quelque chose lorsque j'avais la tête dans les pruneaux ?


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 26 Sep - 0:32

C'est definitif, et prevu depuis tres longtemps, et t'as rien loupe, pas d'autres details ici que ce carnet. clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Dim 2 Oct - 16:23

dégout

Euh... je viens de recevoir un appel d'un numero inconnu auquel je n'ai pas repondu. Le numero commencait par "098". "098", je connais, c'est le code de ligne fixe pour... Wesport! Gloups! mon dieu !


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Dim 2 Oct - 16:45

mort de rire !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Dim 2 Oct - 17:02

Rigole, rigole... dégout





Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Dim 2 Oct - 17:10

Tu nous caches son numéro, tu ne veux pas que l'une de nous l'appelle...
M'enfin Lilie, y'a des coeurs à prendre au village et tu gardes ce gentleman farmer hors de portée. pleurs

Contenu sponsorisé

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 17:03