Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 3 Oct - 20:31

C'est simplement que je ne voudrais pas que les Villageois pensent que je leur ramene de la concurrence.

langue


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Lun 3 Oct - 22:12

Ah bah écoute s'il ramène son troupeau et qu'il nous fabrique du fromage de brebis bien goûteux ... on le laissera peut-être déambuler dans le village sans lui jeter de pierres. Peut-être.
avatar
Solcha

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Solcha le Mar 4 Oct - 10:35

Ah, Ah! Mais peut-être que Lilie ne veut simplement pas d'un concurrent aussi sérieux au bistrot... Pas le temps de se remplir une chope de Guigne-ss que le champion aurait déjà vider le tonneau dans son dos!

clin d'oeil
avatar
gallia

Localisation : Campagne québécoise, Outaouais

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par gallia le Lun 7 Nov - 5:11

bisou L'assiette de fruits de mer
j'en bave !!!! ça me manque ça par contre.


bon je n'ai pas oublié ton récit mais j'avoue que cette assiette me fait grandement envie !
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 14 Nov - 12:56

29.10.2011
Dublin

- Allo?
- Bonjour... Euh... je vous ai telephone plus tot dans la journee pour reserver une chambre pour ce soir.
- Ho yes, yes...
- Je vous appelle juste pour vous dire que je ne vais pas pouvoir venir ce soir, je suis encore a Dublin et...
- Ho! ce n'est pas un probleme, c'est bon.
- Je suis desolee pour ca...
- Pas de probleme.
- Ok, merci, au revoir.
- Au revoir.

Aussi facile que l’appel du matin a ce meme petit Bnb ou je me faisais une joie de dormir ce soir. Un Bnb dans lequel une voix d’homme non chaland et age m’avait dit le matin meme par meme bigophone interpose, que j’aurais un lit pour cette nuit, dans ce blede d’Athenry que je n’avais jamais situe sur la carte irlandaise avant aujourd’hui, et que j’ai pourtant prononce bien des fois en chantant cette ballade populaire que sont The fields of Athenry.

Low lie the fields of Athenry
Where we once watched the small birds fly
Our love was on the wing
We had dreams and songs to sing
It’s so lonely round the fields of Anthenry

Chanson qui narre l’histoire d’un Irlandais deporte en Australie durant la Famine. Chanson devenue hymne des supporters de rugby (jamais compris pourquoi), Munster plus particulierement, chanson qui me ramene a mes premiers pas irlandais, dans les pubs de campagne ou l’ambiance chaleureuse autour d’un chanteur-guitariste me transportait au pays du sourire et de la joie de vivre le temps d’une soiree guinnessisee.

L’incompetant au comptoir de l’agence de location (j’aurais mieux fait d’aller voir au comptoir ou on sert des pints) a reussi a foirer mon debut de weekend dans l’Ouest: deux heures d’attente pour qu’il me donne les cles, 20h30 dans la voiture, trop tard, trop fatiguee pour enquiller les trois heures de route nocturnes sur route humide. Alors au lieu de griffoner cette bafouille de vadrouille dans une petite chambre a Athenry, me delectant d’avance du mega petit dej du lendemain, me voici a tapoter une bafouille de maison sur mon ordi, en me demandant si j’aurai le courage de me lever a 6h demain matin pour prendre la route.


(...)


************************************************************************



Lilie


PS:
avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Lun 14 Nov - 13:34

C'est daté du 29/10 alors je préfère penser que le lendemain 6h, t'étais debout.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Lun 14 Nov - 16:23

30.10.2011
Cong

Voiture, brume infranchissable, voiture, pour un raccourci de cette journée.
Je me suis bien levée ce matin, mais en retard. Vers 7h bien tassées. Et m censuré e ! Que je me dis pour la milliardième fois, habituée des loupages de réveils matinaux que je suis. Ma chance dans tout ça, c’est que mon réveil affichait bien 7h tassées, mais que dans la nuit, le changement d’heure avait opéré, et qu’il était en fait 6h bien tassées. Pour une fois, je ne maudis pas le changement d’heure.


Je laissai derrière moi la capitale et taillai ma route vers l’ouest, même latitude, soleil levant dans le rétro. Sous le soleil permanent et ciel bleu eau pale, je me dirigeais vers le gris qui arrivait au loin, ces nuages sans doute qui pleuraient au dessus de ma tête lorsque quelques larmes roulèrent en songeant aux années irlandaises que je laisserais bientôt derrière moi.
Je franchis la porte d’entrée qu’est Galway, et me voici engagée dans le ventre du Connemara, ce nom qui à lui seul éveille un imaginaire de terres sauvages pour des millions de Français. J’avais oublié que c’était si peuplé que ça par ici, alors je pousse la pédale un peu sur la N59 entre Galway et Clifden, et finalement un paysage demande à se faire graphier en photo, et je m’arrête sur un bord de route. “Pas de carte mémoire” me dit mon Canon. Qu’est ce que je suis co censuré e ! J’ai laissé ma carte mémoire dans mon ordinateur, hier soir ! Un appareil numérique sans carte mémoire, aussi utile que de traire une vache sans mettre un saut sous les pis ! P censuré n de m censuré e de crotte de mouton ! Nous sommes Dimanche, ma seule chance est de pousser jusqu’à Clifden, que je comptais pourtant bien éviter tellement elle me donne des boutons cette cité ultra touristique du tout-à-l’ouest du Connemara.
Toujours autant de maisons et de lignes électriques derrière mes essuie-glace, qui en arrivent presqu’à gâcher les lacs, marais et montagnes qui bordent la nationale. Ou serait-ce que je m’en veuille d’avoir oublié cette fichue carte mémoire à Dublin et de rouler en direction d’un blède que je n’ai jamais aimé, pour ce qui fait partie d’une tournée d’adieu à un pays que j’ai toujours aimé ?
Je relativise, Clifden est de toute manière sur la route du Connemara National Park, que j’envisageais éventuellement pour aller dégourdir les petons sur Diamond Hill. Comme d’hab’, je n’avais pas de plan, la soirée dublinoise improvisée d’hier soir m’avait tout de même permis de zyeuter les cartes d’un peu plus près, et d’hésiter à me concentrer uniquement sur le sud très ouest du Connemara, ou bien de monter un peu au nord, vers le National Park, entre autre. Mais comme je n’aime pas me presser (à l’inverse des citrons), hier soir, l’envie tournait plutôt au sud très ouest de la région sans passer par Clifden. Raté.

En entrant dans Clifden, c’est une haie d’honneur de gros 4*4 (marque de reconnaissance des farmers irlandais) trainant remorques pour chevaux (chevalières?), parqués des deux côtés de la route et sur tout terrain vacant, qui m’accueillait sous la grisaille. Une banderole plus loin m’annonce que je viens de traverser la grande foire aux poneys du Connemara du bank holiday weekend d’Octobre (week-end de trois jours, demain étant férié). "Ah ? Peut-être bien quelque chose d’intéressant !" que je me dis en approchant du centre nerveux du town. Descendue de voiture, et à la recherche d’une carte mémoire, entre deux newsagents et même magasins souvenirs, je ne croise dans le petit centre que... des touristes Français ! B censuré l de m censuré e de crotte de mouton ! Un 30 Octobre ! Lisez pas les guides touristiques, bon sang de bonsoir ?! Il pleut en Irlande, le 30 Octobre ! C’est pas bien, le 30 Octobre, pour les touristes ! C’est pas pour vous ! Vous, vous venez entre avril et fin septembre, pas après ! M censuré e ! Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr ! Si je croise ce Michel un jour, je lui fais une tête au carré dont il se souviendra ! Pouvait pas chanter les Lochs des Highlands plutôt ? M censuré e ! Un couple de Français par ci, deux couples de Français par la, une mère et ses deux fils français au distributeur de billets devant moi... Ouhlala ! Que je me trouve cette carte mémoire, et je file d’ici en vitesse ! Cinq seuils de magasins franchis plus loin, et je trouve in extremis une carte mémoire, la dernière en stock de chez cette vieille commerçante qui me sauve la vie. Dépendante d’un bout de plastique au point de mettre les pieds dans un blède que je n’aime pas, j’en suis arrivée bien bas dans le matérialisme me dis-je en rejoignant ma voiture.

Le moteur se met en route, essuie-glace, phares, la pluie devient maintenant une brume qui chiale. J’hésite. Foire aux poneys, ou pas ? Je connais ces endroits-là, les touristes n’y sont jamais les bienvenus, les appareils photos encore moins. Je décide de toute manière d’éviter le Parc National, si Clifden a déjà son lot imposant de Français, il en sera de même la-bas, et je suis en weekend zen, pas en weekend énervant. Ce sera donc sud très ouest du Connemara pour la suite du programme, et pour cela, il me faut sortir du town par là où je suis arrivée.

(...)

***************************************************************************************


avatar
Invité
Invité

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Invité le Lun 14 Nov - 18:09

"B..l de merde de crotte de mouton", "la brume qui chiale", c'est sympa ton récit, j'aime bien
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Ven 23 Oct - 22:50

Projet laissé en plan depuis 2012, ressorti du placard ce soir... Une ébauche d'intro, vite fait, comme ça, en passant... clin d'oeil



Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Skyrgamur le Sam 24 Oct - 0:23

ça sort quand en salle ?


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Lilie le Sam 24 Oct - 0:28

Ahah! Va falloir être patient: je n'arrive toujours pas à boucler le scénario... j'ai l'idée d'intro, c'est déjà pas mal! rire

J'aimerais réussir à faire quelque chose d'une 50aine de minutes. Finalement, heureusement que j'ai quelques années de vadrouilles irlandaises en images qui ont été volées avec un ordi portable: ça va faciliter la sélection de la matière première rire

Lilie

Contenu sponsorisé

Re: Ma tournee d'adieu a l'Irlande

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Mar - 22:48