Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Lusitania

Partagez
avatar
Invité
Invité

Lusitania

Message par Invité le Jeu 3 Nov - 16:41

Bonjour Flores randonneuse guidée.

Y'avait Pataugas qui avait demandé que tu nous parles un peu de ton pays.

Allez, fais un p'tit effort, raconte-nous ta Lusitania.
J'ai fait un si petit tour dans ce pays que je te livre en vrac des souvenirs bien flous.

Des chênes lièges à perte de vue (ça en fait des bouchons hein ? »
Des falaises à pic sur l'océan et un fort tout au bout de la terre.
Des pousadas anciennes, décaties et splendides
De la bacalao en rang serré dans les magasins
Des ruelles minuscules où il vaut mieux être à pied qu'en voiture
Des femmes en fichu noir
Des olives toutes petites
Le fado aux voix mélancoliques
Un funiculaire.
Certains fronts de mer abîmés par le béton
Un soleil si blanc que l'herbe rase semble grise
Des repas aux restaurants où c'est mieux de savoir qu'un plat pour deux suffit
Evora et une route de montagne aux villages blancs perchés


Tu vois, ce n'est pas grand chose. Veux-tu enrichir ma liste ?
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Ven 4 Nov - 7:28

Bonjour Pondy et tous les autres,

Je deviens fainéante pour écrire (et pour lire), et je n'ai pas votre talent triste.

Ce que j'aime au Portugal ?
J'aime les routes qui sont pavées, c'est dur pour les tallons hauts, mais que c'est beau et agréable à conduire. J'aime, parce qu'on y conduit au ralenti et que ça nous donne le temps d'admirer le paysage. J'aime aussi conduire sur les autoroutes, au Nord du Portugal, où des montagnes à pentes abruptes, offrent des vues magnifiques sur les vallées. J'aime les bancs et les tables en pierre, éparpillés dans les bois, pour ceux qui veulent faire un pique-nique...

Ce que je n'aime pas au Portugal ?
Les maisons décaties (je vous expliquerai pourquoi la plupart d'entre elles sont décaties), le fatalisme des Portugais...

Je viendrai pour vous dire plus de choses sur le Portugal, je dois aller travailler maintenant. Bonne journée à tous.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Ven 4 Nov - 16:01

"Je viendrai pour vous dire plus de choses sur le Portugal,"

J'en suis ravie mais vraiment crois-le.
T'écris, comme tu le sens, c'est ainsi que c'est bien.

Alors, bien peinarde, promis, je ne t'asticoterai pas comme je le fais avec Wapiti et j'attendrai que tu nous parles des maisons décaties, du fatalisme des portugais, des vallées profondes et de tout ce que tu veux.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Ven 4 Nov - 19:22

Maintenant, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de pousadas laissées à l'abandon.
Les pousadas et les quintas sont des habitations de très haute gamme. A partir des années 90, les Portugais riches, et peut-être bien aussi des étrangers, ont commencé à acheter et à rénover ces demeures.
Par contre, dans les grandes villes, comme Lisbonne et Porto, on voit des immeubles très décatis côtoyer des immeubles modernes, ou des immeubles anciens qui ont été joliment rénovés.

Il existe une loi très ancienne au Portugal qui gèle la hausse des prix des loyers. Cela commence à causer des problèmes pour l'image de Lisbonne et du Porto. Ces immeubles sont occupés par des locataires qui paient un louer très modique, et par conséquence les propriétaires ne font pas des travaux. Dire que certains paient 20 euros alors que le loyer actualisé vaut 2000 euros, ce n'est pas exagérer. Les gens restent des décennies dans le même logement, sans que le loyer soit valorisé, et parce le logement n'est pas à eux, ils ne font pas non plus de travaux.
A cause de cette loi, les Portugais n'ont pas l'habitude d'investir dans la pierre pour louer. Ils louent pour les vacances sourire.

Dans les villages, la grande majorité des personnes sont des propriétaires. Mais on voit quand même ici et là des maisons en pierre très anciennes, laissées à l'abandon. Nous en avons une. Lorsque mes parents ont acheté le terrain, ils ont préféré construire une nouvelle maison, parce que ça coûtait moins cher que rénover l'ancienne maison. Dommage triste !
Comme beaucoup de maisons de cette époque, elle a un très haut mur en pierre que l'entoure (enfin, plus maintenant parce que la plupart des pierres se sont écroulées ou "volatilisées"), mais elle a encore des "namoradeiras" sourire.
Les namoradeiras sont deux assises en pierre du côté intérieur du mur, où anciennement les jeunes filles s'asseyaient pour parler avec leurs fiancés... qui restaient dans la rue sourire.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Ven 4 Nov - 20:09

Flores, ne fais plus la fausse modeste, je viens d'apprendre en quelques minutes plus que ce que je connaissais du Portugal.
Les namoradeiras sont un exemple si traditionnel que je suis certaine qu'il y en a d'autres comme celui-ci dans ta mémoire.
C'est précieux la mémoire, elle fait un pont entre tes enfants et toi et un même pont entre les cultures.
C'est vraiment intéressant.

En plus, je n'ai même pas attendu.
Chapeau.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Sam 5 Nov - 6:35

Tout pareil ici : je me régale de tes évocations, Flores !
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:33

Dis, Flores, faudrait pas t'endormir sur tes lauriers !
Y'a quand même pas que des namoradeiras dans ce pays ?
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:38

rire Non, mais comment veux-tu que j'écrive quelque chose, après avoir lu ce que tu écris, sans craindre d'être ridicule ?
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:42

Le ridicule, ça tue pas, crois-le, y'a longtemps que je serais morte.

C'est vraiment tellement bien de connaître d'autres coutumes, d'autres styles de vie, d'autres façons de penser, alors écris et je sais que ce sera passionnant, tu veux bien ?

Pas un roman, quelques lignes, quelques phrases.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 20:06

Dans ma région, le Minho, il y a une légende qui dit que lorsqu'un couple a 7 enfants, tous du même sexe, le septième se transforme au milieu de la nuit en mi-homme mi-cheval. Triste, il part alors dans un galop effréné, risquant d'écraser des personnes sur son passage.

Mes parents ont immigré en Allemagne lorsque j'avais 2 ans. Ils ont amené avec eux les garçons, et les filles sont restées au Portugal. Mes soeurs sont restées 3 ans avec moi, et puis mes parents les ont mises dans un pensionnat, assez cher, car ils voulaient que les filles aient une bonne éducation.
Comme j'étais la plus jeune, je suis restée chez un couple de retraités très gentils, mais qu'avaient des toilettes à l'extérieur de la maison... comme chez Pagnol. Je peux te dire que dès la tombée de la nuit au début du jour, c'était retenue pipi pour moi.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 20:10

bravo bravo top !

Continue, merci
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Lusitania

Message par Lilie le Lun 14 Nov - 20:20

surpris

Quelque temps que je passe sur cette discussion sans l'ouvrir, pas le temps, comme trop qui s'accumulent et qui ne seront jamais lues.

Et la! Surprise!

Je decouvre, et tout comme Pondy, j'en redemande! Je ne connais rien du Portugal, des annees qu'une escapade a Lisbonne sonne a mes oreilles, et tout autant d'annees que je reve de temps en temps de prendre le temps de prendre le temps dans ce pays (Je ne parle pas de Madeira qui est ZE destination numero ouane de mes destinations europeennes en liste d'attente)!


Si le ridicule tuait, j'entamerais deja ma mille et unieme vie. clin d'oeil Et je ne vois rien de ridicule du tout dans ce que tu nous a raconte la. C'est joli, on apprend, on decouvre, et pour les curieux, c'est tout ce qui compte. sourire

Merci et... encore! clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Lusitania

Message par Lilie le Lun 14 Nov - 20:24

Quand j'étais petite, mes grands-parents m'avaient ramené de leur voyage organisé au Portugal, une poupée en habit traditionnel, et un livre en papier glacé sur l'histoire des trois enfants de Fatima. Je l'avais lu deux fois, super conte pour enfant.

Fatima, à toi, ça t'évoque quoi?


Lilie
avatar
fabizan

Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

Re: Lusitania

Message par fabizan le Lun 14 Nov - 22:55

J'aime aussi quand tu racontes ton pays que je ne connais pas Flores.


_________________
Fabienne
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Lusitania

Message par mamina le Lun 14 Nov - 23:23


Le Portugal en 2003 a été un chouette voyage surprise ! nous ne nous attendions pas à y trouver autant de merveilles : Coimbra, Tomar, Batalha, Alcobaça, le joli village d'Obidos, Belem et son monastère...Marvao
et l'ambiance de Lisbonne ! pourtant presque tout sous la pluie...

Découverte des patisseries, du fado, des rues pentues et pavées, du blanc éblouissant...

Oui, continue à nous raconter ton pays...
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Lun 14 Nov - 23:37

Lilie, j'ai fait qu'une petite visite ultra-rapide, une journée, à Madère. Jolie, mais trop de maisons sur le littoral. Il semble qu'à l'intérieur, l'île soit encore assez sauvage et très belle.
Ce que me fait le plus rêver de visiter sont les Açores. J'ai vu des reportages, et parlé avec des gens qui ont visité les îles, et ça me donne vraiment envie d'y aller.

Fatima, à vrai dire ne m'évoque pas grand chose. J'ai été tellement gavée de prières quand j'étais enfant, que je suis devenue une adulte avec un regard assez critique à l'égard de l'église. Mais avec l'âge je deviens un peu plus tolérante. C'est mon ressenti.

Demain, je raconterai un peu l'histoire de Fatima, suis un peu fatiguée ce soir.
avatar
Fabricia

Localisation : Alpes Maritimes

Re: Lusitania

Message par Fabricia le Mar 15 Nov - 7:05

Bonjour Flores,

Je ne connais du Portugal que les émouvants fados d'Amalia Rodrigues



et la chanson "Avril au Portugal" : rien, en somme ! Raconte encore...



_________________
Fabricia
"Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: Lusitania

Message par mamina le Mar 15 Nov - 9:23


Avec ce fado un souvenir me revient ;

Nous étions allé à une soirée fado dans un restaurant de Lisbonne et en sortant pour rejoindre l'hôtel nous entendons des voix dans une ruelle... un groupe de musiciens jouaient et chantaient des chants traditionnels portugais, il y avait plein de monde autour d'eux et tout le monde reprenait en chœur... une ambiance joyeuse, simple ; nous sommes restés longtemps à les écouter, c'était mieux qu'au restaurant ! sourire
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Mar 15 Nov - 10:17

Oh la la comme j'aime lire tes paragraphes, Flores ! top !

Je pensais à toi l'autre jour en me baladant sur glogloglo Earth du côté des Açores où une île porte ton nom.
Les Açores... encore un bout de terre qui m'attire. Le volcan Capelinhos, les baleines, l'isolement en pleine nature, le vent sans doute.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Mar 15 Nov - 13:39

Suis prête à faire ma valise et à partir là-bas, si tu veux banane

Sérieux, si ça dit à quelqu'un du village d'aller aux Açores avec moi... banane
avatar
geob

Re: Lusitania

Message par geob le Mar 15 Nov - 17:10


L'administration m'ayant généreusement accordé un an de congé maladie, alors que je ne lui avais rien demandé, j'ai fais mon sac et j'ai pris le train pour l'Espagne, en avril 1978. Bon, c'est vrai, je n'avais pas le droit, mais Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand étaient encore dans les limbes de leurs ambitions politiques.


Fin avril, j'ai pris un autocar à Séville pour la frontière sud du Portugal. Bon sang, en 1978 ! Ça remonte loin ! Pourtant, je garde le souvenir d'avoir passé au moins une nuit dans 16 villes. La première, ce fut la petite ville frontière, puis j'ai longé la côte : Olhao, Faro, Abufeira, Lagos, Sagres. Ensuite, j'ai entamé la montée vers le nord : Sines, Setubal, Lisbonne, Sintra, Coimbra, Leiria, Figuera da Foz et...il m'en manque trois ! Je ne suis pas allé à Porto, j'ai pris la route pour la frontière espagnole d'où un Français, qui transportait des ouvriers portugais pour la France, m'a embarqué dans sa camionnette jusqu'à Salamanque.



J'ai aimé me balader en Portugal, j'ai apprécié les gens - j'en ai souvent rencontrés qui avaient de la famille en France ! -, la nourriture, et la vie pas chère. Toutes les semaines, avec ma carte bleue et un chèque, j'échangeais 250 Fr ! Et toutes les semaines, j'avais toujours plus d'escudos ! Mais c'était juste après la révolution des Oeillets, et les murs étaient encore recouverts de graffitis et des portraits d'Othelo de Carvaiho. C'était le dernier souffle d'un certain romantisme révolutionnaire.

Il me semble que je n'ai jamais dormi dans des hôtels, j'allais toujours dormir chez les gens qui louaient des chambres. Je me souviens qu'à Coimbra, j'ai dormi dans une annexe, le propriétaire avait un studio dans un immeuble : il m'a indiqué l'adresse, filé la clé. Durant mon séjour, je le croisais et on se saluait.

Lisbonne reste ma capitale européenne préférée. Mais Lisbonne, aujourd'hui ? A l'époque, je ne connaissais pas Pesoa, et je crois que "Le livre de l'intranquillité" n'était pas paru - était-il encore dans la fameuse malle ? - et on ne chantait pas "les brunes ne comptent pas pour des prunes", mais je connaissais déjà Amalia Rodriguez - la mélancolie du Fado n'est pas de la tristesse, c'est la nostalgie, celle qui fait vagabonder l'esprit.

Bon, je vais arrêter, ouh là ! je me vois parti pour refaire le voyage !

( au fait, je suis allé à Fatima ! J'ai lu par la suite un livre très bien fait sur les "appartions". A déconseiller aux croyants !)
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Mar 15 Nov - 22:55

Il semble que la Vierge Marie est apparue à trois petits bergers (c'est un résumé très succint, pardon Lilie mais je ne connais pas plus).
L'une des trois a vécue pendant longtemps au Vatican, je ne sais pas si elle est toujours vivante.
Quand j'étais enfant, je suis allée une fois à Fatima. C'était petit et sale, car beaucoup de pélérins et pas de conditions pour les accueillir, mais beaucoup de petites boutiques souvenirs.
L'année dernière, j'ai voulu montrer Fatima à mes filles et cela a beaucoup changé.





Derrière moi c'est un grand sanctuaire, et devant c'est un immense lieu ouvert, où est célébré la messe lors des moments les plus réligieux de l'année, car il y a tellement de monde, que les gens n'entrent pas toutes à l'intérieur.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Mer 16 Nov - 17:05

Ben v'là que ça s'étoffe, super.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Jeu 17 Nov - 23:36

Portugal est un pays très joli, avec des paysages très variés, des villes chargées d'histoire ou des bâtiments très modernes... mais je ne sais pas parler des lieux s'ils ne sont pas liés à des emotions. Alors, pour continuer cette rubrique, il faut que je vous amène dans mes souvenirs.

Après la révolution du 25 avril, et pendant au moins un an, il y avait une ambiance bizarre dans le pays. Les adultes semblaient euphoriques, et les enfants aussi. Tout était sale. Il n'y avait pas un bout de mur sans propagande politique écrite à grands coups de pinceaux, ou sans affiches collées. Souvent le même jour un autre parti passait par dessus, et faisait la même chose que le parti précédent. Les arbres n'étaient pas épargnées, et le sol était une véritable poubelle. Un parti entrait au pouvoir, et aussitôt il était remplacé par un autre.
J'étais dans un pensionnat avec ma soeur, et nous rentrions pendant les vacances de Noël et de Pâques dans le village, chez une nourrice.
Lors d'une de ses vacances, j'étais assise sur un muret de la maison de mes parents, à regarder les voitures de propagande qui passaient et qui lançaient des prospectus. Un de mes amis a couru derrière une voiture pour attraper les prospectus. Il riait. Une autre voiture est arrivée derrière lui.
avatar
Invité
Invité

Re: Lusitania

Message par Invité le Ven 18 Nov - 9:51

Tu racontes bien Flores.

La révolution des œillets évoque un souvenir ténu, si minuscule qu'il ne me reste que le souvenir d'une gamine blonde frisée qui venait du Portugal et s'appelait Y. Salazar. Mon père avait dit "comme le dictateur", je ne savais même pas ce qu'était un dictateur. Cette fillette de mon âge a été ma copine pendant toute l'année scolaire et pas une seule fois, elle ne m'a parlé de son pays.

Contenu sponsorisé

Re: Lusitania

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 1:31