Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Quelques pondypotins

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Mer 9 Nov - 17:25

    "je referme donc tout doucement la porte derrière moi,..."

    Je vais faire la même chose, car si je la claque, elle sort de ses gonds.

    J'aime le symbolisme de l'Il(e)
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Quelques pondypotins

    Message par mamina le Dim 13 Nov - 17:49

    Avec l'accord de l'auteure et pour en rajouter aux Pondypotins voici un lointain souvenir :

    Je suis sur mon balcon et j’observe….

    Hors le fait que nul ne lève jamais la tête, (je situe la proportion des gens qui lèvent les yeux au ciel à 0,1% et uniquement si le ciel est menaçant), j’aperçois tous les cheveux qui passent sous ma fenêtre. Des tonsures librement acceptées, des tonsures soigneusement cachées par la mèche largement rabattue, pathétiquement ridicule, des tonsures comblées par des implants roussâtres, je vois aussi des racines grises des colorations trop anciennes, des fausses blondes qui oublient que vu du haut on les découvre superbement brunes et toutes les couleurs artificiellement crées par des coloristes voulant mettre de la belle humeur sur les têtes à défaut de l’intérieur de ces mêmes têtes.
    Que vois-je encore, des casquettes, des bobs et autres couvre-chefs parfois maintenus par grand vent. Quelques bandanas, quelques foulards noirs bien serrés ne laissant échapper aucune mèche, parfois une calvitie totale cachée tristement par un foulard noué sur le dessus (là, j’ai envie de crier, t’inquiète, ça repousse).
    Des cheveux de petits garçons, si légers, qu’ils sont tout ébouriffés, des couettes et tresses de petites filles avec leurs barrettes multicolores.
    Des crânes rasés où j’entrevois des cicatrices anciennes qui font des petits traits blancs sur le cuir chevelu.
    Une marée de tête vue du haut.
    Je vous entends d’ici, " aucun rapport avec le voyage, comme un cheveu sur la soupe…, on va lui sucrer son post"

    Et je pense .mais oui, ça m’arrive !

    Je pense aux magnifiques cheveux des indiennes dévotes collectés par les temples et revendus à l’Occident pour les perruques et pour ces fameux rajouts si « tendance »
    Je pense aux asiatiques qui veulent être blondes
    Je pense aux africaines qui veulent des cheveux raides
    Je pense aux indiens si soigneusement coiffés, la raie bien droite et le cheveu huilé.
    Je pense aux fichus de nos grand-mères qu’on trouve encore parfois dans nos campagnes et aux mantilles pour aller à la messe autrefois. L’époque où sortir en cheveux c’était pour les femmes mal élevées.
    Je pense aux femmes tondues à la libération.
    Je pense aux morpions, aux poux et autres bêtes
    Je pense aux nonnes et à leur tête rasée sous la coiffe
    Et je me dis qu’il n’y a pas un seul pays au monde ou cheveux et poils n’ont aucune importance. Je crois que c’est la seule et unique partie du corps dont tous les humains se préoccupent, bien plus que les mains, les pieds, les seins, les muscles….. Les cheveux symbole de force, de séduction. Les cheveux des guerriers, la tonsure des bonzes. Et chez nous, baromètre du moral (j’vais chez le coiffeur, j’supporte plus ma tête)
    C’est sacrément important la chevelure….et les poils…
    Et ma pensée s’étire et je pense à nos différences physiques. Les asiatiques ne veulent plus de l’épicanthus qui font leur regard délicieusement bridé, les brésiliennes veulent des derrières hauts perchés (eh ! c’est pas très beau la fesse en goutte d’huile). En Chine on ne bande plus les pieds, en Thaïlande on étire encore les cous, en Afrique on perce le nez et partout dans le monde on cherche à être beau, toujours plus beau avec la chirurgie, avec les artifices, les crèmes, les enduits, les onguents, les pilules, etc.….On s’épile chaque poil mal venu même en vacances, y’a qu’à voir, ici, les questions existentielles sur les centres de beauté, sur les branchements électriques pour épilateur.
    Et même, on ne dit plus « c’était au poil » ce n’est plus in. Le poil, c’est sale, faut le couper, le raser, le tondre, le parfumer, l’oindre. Ah les belles barbes douces, elles n’ont plus le vent en poupe… Les moustaches, ça reste viril, presque tous les moustachus se concentrent en Inde,(statistiquement, c’est là qu’il y a le plus d’hommes !), en Occident, c’est démodé la moustache..
    Pfuuu, y’a pas à dire le poil est un problème. L’éliminer ou le garder ?

    Comme quoi, même sur un balcon y’a matière à couper les cheveux en quatre…

    Me reste le poil dans la main, mais faut de l’ art pour le planquer…l’ est mal vu…

    Dom
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 9:11

    Vraiment une drôle d'impression de relire ce truc oublié et perdu aussi.
    Un élément a changé : le poil dans la main, je ne le cache plus et le revendique.
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Wapiti le Lun 14 Nov - 9:37

    top ! J'avais déjà aimé ce texte à l'époque ; plaisir de le relire.
    Quant au poil dans la main : rire


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 9:53

    Wapiti a écrit:
    Quant au poil dans la main : rire
    Un jour il servira de canne.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 11:23

    Tout frais d'il y a quelques jours.

    Où l'on retrouve Pierrot.

    Pierrot entre en trombe dans mon bureau, une large ceinture par dessus son blouson.
    « Drominique tu sais où que j'étais hier ?»

    « Non, où ? »

    « Au cimetière, toutes les fois quand la fête des morts elle est finie, la fleuriste, elle nous donne toutes les fleurs que plus personne elles achètent et avec le club on va au cimetière et moi, j'aime bien, c'est presque aussi bien que Lourdes.

    « Et vous faites quoi ? »

    « On met les chrysanthèmes là où qu'il y'en a pas »
    « Alors, ça fait joli ? »
    "Ah oui, ça fait beau comme les jardins. Les plus belles c'est les chrysanthèmes rouillées.
    Moi, j'ai mis sur là où qu'elle est morte la boulangère."

    « Et pourquoi ? »

    « Elle me donnait tous les jours une griaude, tous les jours hein, tous les jours et pis un jour, elle a dit demain, je suis à la retraite et la boulangerie, elle sera fermée.
    Et la boulangerie, le lendemain, ben elle était ouverte et il y avait beaucoup de gens et ça sentait pas les pains et pas les griaudes parce que la boulangère, ben elle était morte.
    J'étais triste et les gens aussi. »

    « C'était il y a longtemps ? »

    « Beaucoup d'années que je sais plus, et quand c'est la fête des chrysanthèmes, moi, je lui donne une même si il y a beaucoup de chrysanthème sur sa tombe. C'est pour les griaudes. Après, je prends un autre pot de chrysanthèmes, que ça se voit pas tellement elle en a beaucoup et je mets, là où il faut, sur les morts qui ont rien pour qu'ils soient contents.

    Après, on frotte les endroits des pierres qui sont noires parce que si c'est noir la pierre, ça veut dire que il reste personne qui pensent à toi et après on rentre.

     Moi, j'aime bien, comme Lourdes.

    Dis, tu as une autre fanfare ? »

    Et pfuittt, il est reparti le feu follet.


    L'est pas chouette la vie ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 17:59

    Tout à l'heure.

    Je naviguais dans la maison entre deux chemises à repasser, un rafraîchissement de la page du village, les draps à laver, les papiers en attente, un rafraîchissement de la page du village, la cueillette de quelques feuilles de sauge au jardin et …

    Couché dans l'herbe sous les roseaux du ruisseau, une bête grosse comme un jeune chien, roulée en boule.
    Je sursautais de frayeur. Est-ce un renard qui dort dans mon jardin, est-ce dangereux ?
    Homme sciait des bûches et je fonçais.

    « Viens voir, y'a un animal dans le jardin sous les roseaux »
    Plan-plan, il posa sa scie, faut jamais se hâter avec lui et je trépignais.

    On s'avanca doucement :
    C'est un chevreuil, tu vois bien.
    Mais pourquoi est-il là, nom d'un chien, nom d'un chevreuil devrais-je dire.

    Pas légers, sans froisser l'herbe, on s'accroupit.
    Le chevreuil ouvrit les yeux. Deux yeux bruns, sans pupille, frangés de longs cils. Il tenta de se redresser sans réussir et je vis sur son pelage roux le sombre de sang.
    « Merde, il est blessé »

    Le tracteur du voisin passait sur le chemin et Homme agita le bras. Il est bien pote avec lui.
    Le moteur de l'engin lâchant sa fumée bleue puante même pas éteint, il vint voir le chevreuil.
    « C'est un brocart, un jeune, s'est pris du plomb, faut l'abattre »
    « Ah mais non, je vais le soigner »

    « L'est foutu et tu sens l'homme et en plus, t'as pas le droit d'avoir ça chez toi, faut prévenir le président de la société de chasse »
    Je percevais la moquerie informulée « Bondiou de parisien de Grenoble avec leur sensiblerie mal placée....

    « Tu m'apporteras le numéro tout à l'heure et je téléphonerais »

    Il remonta dans son tracteur, enclencha la vitesse et repartit vers ses champs.

    Je montais au grenier chercher dans le carton pharmacie où je me rappelais avoir vu une bouteille bleue d'éther qui me servait à endormir les chats des enfants quand il fallait opérer après les bagarres de félins en rut.
    Homme avait posé le chevreuil sur la table de la cuisine. Il tremblait comme une feuille,incapable de bouger (le chevreuil, pas Homme)

    Je pris ma mallette et hop, comme autrefois je m'improvisais vétérinaire.
    Il restait de quoi imbiber un torchon avec la moitié d'éther de la bouteille et Homme l'appliqua sur le museau.
    Très vite, il dormit et resta parfaitement immobile.
    Je détendis son corps et vis l'orifice de la balle à la jonction de la cuisse et de l'arrière train.

    J'ai quand même pas beaucoup de temps pour réfléchir.
    Scalpel, je tranche longitudinal, pince kocher, j'écarte et Homme qui tient toujours le torchon mais observe voit la chevrotine. Je l’attrape, ça saigne, remerde. Je tamponne, ça cesse.
    Je n'ai que du fil de couture et c'est encore Homme qui enfile le fil dans le chas, je ne vois pas assez bien.
    Je poudre d'antibiotiques le fond de la plaie, je couds autour d'une compresse pour laisser couler, je mets une bande pour tenir.
    C'est fini.
    La cuisine empeste l'éther.
    Le chevreuil est sonné pour un moment.

    On l'emporte dans la grange et je vais chercher de la paille chez l'autre paysan qui, bien entendu vient voir, qui bien entendu dit que la bête est foutue, qui bien entendu dit que c'est illégal, qui dit que je peux appeler le véto.

    La nuit tombe, on n'en est là. Le vétérinaire n'est pas joignable
    Je retourne voir le bel animal blessé. Il dort encore sur la paille fraîche, j'ai posé la main sur les naseaux et je sens son souffle tiède dans ma paume.
    Homme est allé couper du feuillage de framboisier, paraît qu'ils aiment.

    Ennuyeux comme situation.
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Wapata le Lun 14 Nov - 19:00

    bhouououououououhhhh l'es blessé Bambi !!!!!!


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Quelques pondypotins

    Message par mamina le Lun 14 Nov - 19:05

    Quelle aventure ! quelle suite pour ce jeune chevreuil ? tu nous diras hein ?

    Et en attendant où en sont la lessive, le repassage et les papiers en attente ? je me demande si tu ne cherches pas des dérivatifs des fois !!! langue
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:13

    Il est chevré ton sevreuil, Pondy ?
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Wapata le Lun 14 Nov - 19:17

    au mois de novembre, j'espère ..... sachant qu'ils naissent au début du printemps


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:18

    Alors il a ses chances.

    Ils naissent au début du printemps ? J'y connais rien, moi, à la vie privée des chevreuils. flop !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:22

    Suite

    téléphone.

    "Bonjour Mr Homme.C'est Monsieur Carabine de la société de chasse de la...,
    Monsieur Charolais vient de nous appeler pour nous prévenir que vous détenez un brocart blessé.

    "Ma femme a fait en sorte qu'il se porte mieux".
    "Savez-vous qu'en fonction de l'article L424-8 et 10 (j'ai noté faut que je regarde ça) vous n'avez pas le droit de détenir blablabla...
    oui, nous avons appris ça .

    Bon, vous êtes bien apprécié dans vo't commune (merci content de l'apprendre), on ne vous verbalisera pas.
    "On fait quoi, alors maintenant ?"

    Ben, on viendra avec la camionnette le chercher demain

    Z'en ferez quoi ?

    Ca dépend, on peut pas le dire comme ça, faut se rend'e compte du problème.

    Homme vient de partir à une réunion, je viens d'aller voir le chevreuil, j'ai éclairé à la lampe de poche, la grange sans électricité. Il est réveillé, il tremble.
    Autant que moi.

    C'est dingue la campagne.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:43

    Ouais, c'est des rustres.
    Faut le cacher et dire qu'il s'est barré.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:45

    T'es gentille toi, je le cache comment ?

    Tu lèves le doigt et tout le monde voit le doigt. T'as vu ? Le fermier, l'est pas venu donner le numéro, il a appelé lui-même son copain.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:50

    Ouaip. Des rustres.
    Je sais pas quoi te dire Pondy.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 19:52

    Essayez de négocier 72h.
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Wapata le Lun 14 Nov - 19:55

    pataugas a écrit:Alors il a ses chances.

    Ils naissent au début du printemps ? J'y connais rien, moi, à la vie privée des chevreuils.
    oui comme beaucoup d'animaux, ils naissent au moment où la nourriture commence à devenir abondante afin de prendre des forces avant l'hiver froid et rugueux du morvan


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Lun 14 Nov - 20:08

    Froid et rugueux, oui, c'est exactement ça et j'aime beaucoup.
    On verra demain.
    je souhaite à tous les villageois présents une belle soirée, une belle nuit.
    J'm'en vais bouquiner un super bouquin super drôle dont je tairai le nom.
    Un truc si débile que, rien que d'en donner le titre, ça ferait baisser ma cote ( rire ), même si, ici, c'est pas la rubrique "coup de coeur".
    C'est important de faire croire qu'on lit des choses savantes, ce soir, je me cultive, c'est la pleine saison des courges.
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Quelques pondypotins

    Message par fabizan le Lun 14 Nov - 22:52

    C'est un peu triste ton histoire Pondy. C'est une belle performance que tu ais réussi à le soigner.
    Il parait que les chevreuils secourus après une collision avec une voiture meurent plus de stress que de leurs blessures, tant ils ont peur des hommes. Ceci dit, on les comprends.
    J'espère que ça ira pour lui.


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Skyrgamur le Lun 14 Nov - 22:56

    Planque-le sous ton lit, personne ne viendra voir là.
    Il a de la chance Bambi d'être tombé sur une infirmière-chirurgien-véto. bravo bravo bravo


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Mar 15 Nov - 8:41

    L'est mort le brocart.
    Je crois que tu as raison Fabizan, c'est sûrement le stress qui l'a achevé.
    Faut attendre la camionnette...
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Skyrgamur le Mar 15 Nov - 8:45

    pleurs pleurs pleurs
    Tu auras fait tout ce qui est en ton pouvoir.


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: Quelques pondypotins

    Message par mamina le Mar 15 Nov - 9:25


    Oh ! dommage !... désappointé
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Invité le Mar 15 Nov - 13:49

    Oui, dommage ! désappointé

    Contenu sponsorisé

    Re: Quelques pondypotins

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 9:12