Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Ven 17 Aoû - 18:29

Ca me mettait en forme bien sur pour entamer ma derniere semaine de taf... Lundi, j’etais encore dans le flou, j’avais l’impression d’avoir encore l’estomac en vrac. Finallement, la semaine s’est passee et avec quelques collegues, on est alle prendre le trationnel verre de depart hier soir apres le bureau. On s’est rapidement retrouve a trois: Tim, Fiona et moi. Bieres, ta tournee, sa tournee, ma tournee, ta tournee, etc. Ouh! Le manege n’arretant pas de tourner, on etait bien etourdi quand on a quitte Burwood vers vingt et une heures trente, Fiona la tete dans un journal tout juste montee dans le train: elle se sentait mal... Mmm, surprenant! Et puis, descendue du train a King’s Cross, mes pieds, tout comme la semaine precedante, m’ont a nouveau trahie et conduite jusqu’au O’Malley’s, ou encore une fois j’ai retrouve mes potes. Cette fois-ci, je les ai perdus apres deux pintes et me suis decidee a rentrer sagement me coucher. C’etait sans compter l’embuscade qui m’attendait dans la cour de l’hostel: Stephan, Shay, Grant et sa copine arrivee le jour meme. Ils m’ont propose une biere que j’ai refuse, j’en ai assez, merci. Ont insiste et comme c’est bien connu que refuser deux fois c’est malpoli, etant une fille bien elevee, j’ai pris la binouse... On a continue ainsi un bout de temps. Il n’etait pas tres tard pourtant quand mon oreiller m’a souhaite la bienvenue, vers une heure trente je pense, mais la encore, c’etait suffisant pour empester la chambre de mes vapeurs d’alcool...

Et puis aujourd’hui, j’ai reserve mon billet d’avion pour Byron Bay, et c’est donc dans trois jours que je dirai au revoir au Great Aussie Backpacker’s, celui qui fut ma maison durant ces deux derniers mois, les premiers de mon sejour au Down Under. Australie, ouvre-moi tes routes et tes tresors: J’arrive!


[...]



Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Jeu 23 Aoû - 22:45

24 aout 2007

Ou suis-je?

J’ai quitte Sydney Mardi, j’en suis donc a mon quatrieme jour de voyage australien. La derniere chose que l’on emmene dans ses bagages lorsqu’on debarque chez les Kangourous, ce sont des vetements pour pluies diluviennes. C’etait pourtant une belle matinee chaude et ensoleillee lorsque j’ai quitte Sydney... Depuis, la pluie me poursuit et meme plus que ca: c’est de pire en pire!
J’ai passe trois nuits a Byron Bay, et au lieu de profiter de son immense plage de sable fin et de ses surfers (quasi inexistants de toute maniere), j’ai passe le plus clair de mon temps confinee dans ma piaule a bouquiner... et au sec!
Visite a Nimbi tout de meme, capitale “officielle” de la fumette en Down Under. Je ne fume pas (ou presque) mais j’en ai ramene de bon cookies... Et puis ce matin, en route pour Brisbane, ou en attendant ma liaison pour Noosa pendant trois heures et demi, et grace a la pluie battante, j’ai pu visiter le terminal de bus de fond en comble. Belle visite de musee: Mc Do, kebabs, pizzerias. Interessant, j’ai beaucoup appris sur la ville la plus au sud du Queensland! Mes emmerdes feminines mensuelles sont arrivees pendant ce temps-la, toujours aussi ponctuelles qu’une hirondelle de printemps. Malheureusement, ma memoire n’est pas aussi bien reglee et j’avais laisse tout mon materiel necessaire dans mon sac principal, deja enregistre et bien au chaud dans les soutes du bus. Petit tour aux toilettes: pas de distributeurs de serviettes, ni de tampons, pas de pharmacie dans le terminal. Et merde! Un demi-rouleau de P.Q. top confort devra faire l’affaire donc... Puis, les environs deux heures de bus se sont transformees en trois quand le temps s’est deteriore de miles en miles et qu’il a fallu faire demi-tour une vingtaine de kilometres avant Noosa, pour cause de route fermee pour... innondation! Bienvenue en Australie ou il fait toujours beau, chaud, et sec!...

Faute de gare routiere a Noosa, le bus nous a depose sur un grand parking avec abri bus, au milieu de ce qui semble etre nulle-part. A cette heure-la, ce n’etait deja plus de la pluie mais de la tempete. J’ai risque un millieme de seconde dehors et j’etais deja aussi trempee qu’apres une longueur en piscine! Une nana est descendue en meme temps que moi, et un couple aussi. J’ai demande a la nana ce qu’elle allait faire. Elle avait reserve et l’hostel lui envoyait un mini-bus. Evidemment... J’ai appele cet hostel: complet. Re-evidemment. Un autre mini-bus est arrive quelques instants plus tard, Koala Resort, a l’interieur duquel le couple s’est bien vite mis a l’abri. Je me risque a frapper a la porte du conducteur, explique ma situation de sans-abri.

- Monte, on a plein de places!

Youpi! Il se trouve que le Koala est tres bon marche, dortoir spacieux et confortable avec salle-de-bain en suite (je n’ai pas a faire un prelavage a froid avant d’atteindre ma douche chaude!), bar et cafe ou ce soir je mange pizza et biere pour six dollars!

Je suis toujours veinarde dans mes plans a l’arrache et j’adore ca! Je me marrais quand j’etais sous l’abri-bus une fois arrivee a Noosa. Rien reserve, temps catastrophique, je me voyais deja, non pas en haut de l’affiche, mais a poireauter miserablement en attendant que la pluie cesse (dans au moins deux jours selon les previsions). Mais comme je l’avais deja vite remarque en Amerique du Sud, j’ai ma bonne etoile qui ne me laisse jamais tomber dans les moments critiques. Merci Etoile.

Bon, j’y vais, j’ai une biere fraiche qui m’attend... C’est vrai qu’avec ce temps caniculaire, une bonne petite binouse devrait me rehydrater!...


[...]

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Dim 26 Aoû - 20:21

25 aout 2007

H-E-U-R-E-U-S-E!

Je suis la nana la plus heureuse du monde! F. vient de confirmer son vol pour Sydney... Il arrive dans une semaine! J’ai hate! On a convenu de se retrouver a Cairns, plus pratique.

Mon Dieu! Je n’y crois pas! D’ici une semaine, je serai dans les bras de mon Bien-Aime, et ce pour trois semaines! Combien de fois ai-je reve a cela durant mon voyage... Souvent, durant les longs trajets de bus en Amerique du Sud, je m’imaginais a ses cotes, je le voulais avec moi, a partager toutes ces aventures. Je n’avais jamais pense que cela se realiserait... Ce voyage, comme il me l’avait dit, c’etait le miens. Il m’attendrait et on se retrouverait a Dublin, un jour, peut-etre. Mais voila, les choses ont evolue entre nous d’une maniere inattendue (inesperee!) et il a reussi a se degager trois semaines de vacances pour venir partager un bout de mon reve, ici, en Australie. Sincerement, c’est un soulagement.. Je ne sais pas comment on aurait pu tenir ainsi jusqu’en Novembre. Je suis de retour sur les routes, et avec le decalage horaire, c’est difficile de trouver du temps pour communiquer. Mais tout cela est aux oubliettes maintenant et on est comme deux adolescents, tout excites a l’idee de passer trois semaines ensemble, loin de tout, juste lui et moi.
On va vivre ces trois semaines intensement, j’en suis sure. Je sais evidemment qu’apres huit mois de separation, on va peut-etre avoir besoin d’un peu de temps pour re-apprendre a se connaitre. A se supporter peut-etre aussi, car nous n’avons jamais vecu ensemble et passer de huit mois separes a vingt quatre heures sur vingt quatre, sept jours sur sept ensemble, ca ne va peut-etre pas etre evident. Mais je suis confiante. Il me manque tellement... J’ai l’impression d’avoir des ailes! Ensemble, rien ne peut nous arriver.

L’Amour vient s’immiscer dans mon voyage, et Dieu que c’est beau!


[...]


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Lun 27 Aoû - 20:57

1er septembre 2007

Fraser Island

J’avais achete ce “self-safari package” par le biais de l’hostel a Noosa. Ce que je savais de ce trip, c’etait que Fraser Island est supposee etre magnifique, la plus grande ile de sable au monde. On m’avait aussi dit que je serais dans un groupe de huit a onze personnes, un 4x4 et equipement de camping a disposition pour les trois jours et deux nuits sur l’ile.
J’apprehendais un peu le fait de me retrouver seule dans un groupe d’Anglo-Saxons, sans doute. Par experience, je sais que si je suis seule avec des anglophones qui se connaissent (hors Nord-Americains et hors Irlande), j’ai du mal a m’integrer. Je ne sais pas pourquoi...

Le point de depart de Fraser Island, c’est Hervey Bay, sur la Fraser Coast. Une fois arrivee a mon hostel, briefing avec le personnel pour notre groupe. Nous sommes onze: un couple d’Irlandais, deux Anglaises, un Bresilien, trois Allemands, et moi. On nous donne les consignes de securite, presentation sur les dingos, ces chiens sauvages australiens voleurs de nourriture. On nous donne aussi une liste de courses facultatives et un itineraire. Rendez-vous le lendemain matin aux aurores dans la cour...

Notre petit groupe part donc a la superette d’a cote, sans oublier bien sur le bottle shop pour les boissons! He! Nous avons deux nuits sur l’ile, il ne faudrait tout de meme pas se deshydrater!...
Je remarque que l’ambiance parait deja bonne. Les courses en groupe, c’est souvent le point le plus delicat. La, pas de soucis, tout le monde assez flexible et sans prise de tete, bon point me dis-je.

Le lendemain, c’est donc tous, les yeux a peine ouverts, que nous nous retrouvons autour de cet enorme van Toyota. Un autre groupe est la aussi, c’est le groupe B. Nous sommes le A, par deduction, arrive-je a comprendre surprenemment a l’heure qu’il est. On doit verifier le materiel de camping qu’on nous a donne, compter les couverts, ranger tout cela selon un ordre meticuleux dans la partie superieure de la voiture, mettre de la glace dans les glacieres pas assez nombreuses pour notre viande et nos bieres. Le groupe B est pret bien avant nous et le personnel de l’hostel nous presse. La, je me crois presque dans un reality show; l’un de ceux ou 2 equipes s’affrontent sur une ile paradisiaque et doivent se debrouiller avec un equipement de base...



[...]


Lilie
avatar
Dolma

Localisation : Je m'balade sur les chemins...

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Dolma le Mar 28 Aoû - 17:06

L'Amour, la bière, les potes, l'Australie...
Je picore deci-delà et il me plait bien de te lire Lilie.

Faudra que je (re)lise tout, à la suite, pour voir ce que ça donne sourire

Dolma
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Mar 28 Aoû - 20:42


Faudra que je (re)lise tout, à la suite, pour voir ce que ça donne

Le lire, je ne sais pas; le vivre, ca donne bien. clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Mer 29 Aoû - 13:02

Nous decolons de l’hostel avec le 4x4 vers neuf heures, en route vers le port embarquadaire ou le ferry doit nous deposer sur Fraser Island quarante cinq minutes plus tard.

C’est Nigel, l’Irlandais, qui a conduit la premiere partie de la matinee car nous devions traverser la foret tropicale avant de rejoindre la cote ouest de l’ile. Un safari cette piste, vraiment! Tellement merdique que les bouteilles de jus d’orange stockees au-dessus de nos tetes, au milieu de tout l’equipement et de la bouffe, nous tombaient dessus! Et puis finallement, sortis de cette trappe naturelle, nous voila partis a la decouverte de l’ile.
Fraser Island est vraiment magnifique: des lacs a l’eau limpide et turquoise, bordes de plage de sable fin et situes au milieu de la foret, des dunes de sable, aux degrades d’orange, de jaune et de blanc, de jolies petites criques, et des plages de sable fin a ne plus en finir, evidemment. Un bijou! Je m’etais propose en tant que conducteur bis et conduire cet enorme 4x4, sur ces vastes plages de sable, c’etait nouveau pour moi. J’ai pris mon pied, pour sur!

Mais Fraser Island, c’est bien plus qu’une jolie petite ile, c’est surtout une aventure unique. Tout d’abord, pour suivre l’itineraire conseille, c’est un vrai travail d’equipe: le conducteur doit se focaliser sur la “route”, car rouler sur une plage ce n’est pas si facile qu’on le croit! Il faut faire attention a ne pas rester ensable, slalomer entre les rochers, se mefier d’eventuels avions qui atterissent ou decolent de cette meme plage, et ne pas rouler trop vite, meme quand on voit une ligne droite qui s’etend sur des kilometres, sous peine de se retrouver sur le toit lors de passages de crevasses invisibles... Alors pour cela, il faut un ou deux co-pilotes, voir plus, pour dejouer les pieges de l’ile, regarder la carte, et reperer les panneaux indicatifs de Mini-pouces perdus dans ce decor naturel. On s’est tres bien debrouilles, pas un seul crash et nous avons toujours trouves les bonnes directions sans probleme.


[...]


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Jeu 30 Aoû - 13:11

Ensuite, il faut compter avec le montage du campement de nuit. Nous devions monter les tentes avant la nuit, c’est a dire vers dix-sept heures trente, pas apres. Entre les terrains amenages avec douches, toilettes et eau du robinet et le choix plages sauvages, nous avons choisi la deuxieme option et ce, pour les deux nuits. Et c’etait fantastique! Je n’avais jamais campe sur une plage avant, et avec la pleine Lune qui nous accompagnait, et des temperatures douces, on ne pouvait pas rever mieux! Pour les petits besoins, nous devions creuser un trou de cinquante centimetres de profondeur et suffisemment en retrait de la mer. Sympa pour le trouver dans la nuit...

Le barbecue sur la plage lors de la premiere nuit etait vraiment sympa et s’est termine en jeux a boire, forcement... Nous avions quatre tentes pour nous abriter: les deux couples avaient chacune la leur bien entendu, les trois Allemands se sont mis ensemble, ce qui laissait la derniere tente pour le Bresilien, les deux Anglaises, et moi. De nous quatre, j’etais la seule sobre cette nuit-la et lorsque le Bresilien et Kirsty, l’une des Anglaises, se becotaient sur la plage, moi je babysittais Anna, l’autre Anglaise, trop alcoolisee pour trouver sa tente ou se tenir en equilibre pour faire son pipi dans nos toilettes naturelles... Ca faisait cinq minutes qu’elle avait finallement decidee de se coucher, que j’avais reussi a la pousser dans un coin de la tente, moi blottie contre elle (oui, tente trois places pour quatre personnes...), et elle me soufflant dans le cou, lorsque nos deux roucouleurs sont arrives pour se coucher. Il m’a malheureusement fallu un certain temps pour m’endormir, puisque des choses reservees aux adultes se passaient a l’autre bout de la tente (un igloo trois personnes, je rappelle)... J’essayais en vain de me focaliser sur les bruits des vagues pour me bercer, mais il m’a fallu en fait attendre que “les choses” qui se passaient a quelques dizaines de centimetres de moi se terminent pour que je puisse enfin m’endormir.



[...]


Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Skyrgamur le Jeu 30 Aoû - 14:36

Bon, "le coquin" arrive dans quelques jours, préparons-nous au pire. rire rire


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Jeu 30 Aoû - 19:14

Je ne lui avais pas menti il y a quelques semaines, en disant qu'il y avait des choses "croustillantes" dans les notes a venir. clin d'oeil


Lilie
avatar
Invité
Invité

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Invité le Jeu 30 Aoû - 19:54

Skyrgamur a écrit:Bon, "le coquin" arrive dans quelques jours

S'il ne s'est pas fait bouffer par de grosses bébêtes ! clin d'oeil gag !
C'est qu'elles sont sacrément voraces les bestioles, par là-bas !!! surpris rire

J'espère qu'il s'est méfié pensif
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Ven 31 Aoû - 8:24

Le lendemain, debout a six heures quarante cinq, tous avec nos tetes de fetards mal reveilles: le programme de la journee etait charge. Comme la veille, l’ile nous a devoile ses tresors.
Et puis le soir est arrive, nouveau campement sur la plage, nos tentes face a la mer, au pied de la foret. Nous avions jusqu’a present apercu qu’un seul dingo, le soir precedent, qui etait venu inspecter notre barbecue, sans aucune chance de nous voler quoique ce soit puisque nous formions un cercle ferme autour de notre precieuse bouffe sur le feu. Ce deuxieme soir, nous avons cuisine des spaghettis bologinaise, et j’etais plutot surprise de voir le resultat: pas facile de cuisiner des spaghettis pour autant de personnes! On a enchaine sur des drinking games a nouveau, et cette fois, j’avais decide que je dormirais bien quelque soit ce qui se passerait dans ma tente ce soir-la. Il est bien connu qu’un certain nombre de bieres est le meilleur des somniferes, je me suis donc mise a l’ouvrage sans hesiter! Apres le repas, nous avons remis notre nourriture dans la voiture, a l’abri des dingos qui ce soir-la etaient particulierement fouineurs, traversant notre campement sans crainte de l’homme. Le vent s’est leve, nous nous sommes donc abrites dans le Toyota, continuant nos drinking games, les glacieres de bieres au pied du 4x4. Au fur et a mesure que l’alcool coulait, les eclats de rire se faisaient de plus en plus forts dans le vehicule et l’ambiance etait a son apogee. C’est a ce moment la qu’un dingo, fute comme... un dingo, a ouvert l’une de nos glacieres, celle-la meme ou se trouvait au milieu de bieres, notre sac de salami et de dinde froide, et s’est enfui comme un voleur avec ce qui aurait du etre notre lunch du lendemain! Culottee quand meme, la bete! La porte arriere du 4x4 etait ouverte et les glacieres etaient fermees, juste au pied de celui-ci, incroyable! On l’a vu faire le Malin, mais bien trop rapide pour nous qu’il etait, il avait deja disparu dans la foret avant meme que le premier d’entre-nous mette le pied dehors!
Cette petite anecdote n’a fait qu’augmenter la bonne humeur ambiante, et comme prevu, ce soir-la je ne pourrais pas dire ce qui s’est passe ou non dans ma tente, j’ai du ronfler comme un ours en hibernation...


[...]



Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Sam 1 Sep - 20:54

Dur, dur , le reveil le lendemain a sept heures, mais la soiree de la veille n’avait fait que consolider notre groupe et nous riions tous encore de nos stupidites de la veille et de ce fichu dingo. On a passe trois bonnes heures a se dorer la pillule sur la plage blanche du splendide Lake McKenzie avant de rejoindre le ferry qui nous ramenait sur la terre ferme. Voila, c’etait fini, deja.
Fraser Island: un merveilleux souvenir, tant pour ses paysages que pour cette aventure humaine pleine de bonne humeur!

Demain, huit heures de bus pour redescendre sur Brisbane ou je passerai la nuit avant de m’envoler pour Cairns ou mon Bien-Aime me retrouvera... Je n’en peux plus!



[...]


Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Skyrgamur le Sam 1 Sep - 21:56

Lilie a écrit:Je n’en peux plus!
Lilie
Nous non plus. rire


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Dim 2 Sep - 17:12

2 septembre 2007

...

Seize heures trente. Mon avion s’apprete a atterir a Cairns, ou d’ici une heure je devrais voir F. franchir la porte des arrivees. Sauf que je suis toujours a Brisbane! J’ai loupe mon vol... Je n’y crois pas! Je n’ai jamais loupe un seul vol de ma vie, et de tous, il a fallu que je manque le plus important, celui qui me ramenait dans les bras de mon mec apres plus de huit mois de separation! Je m’en veux! Je m’en veux!

A l’hostel ou j’ai dormi, on m’avait dit que les trains en partance pour l’aeroport partaient toutes les vingt minutes et que le trajet durait vingt minutes. Mon vol etant a quatorze heures vingt, vol domestique, a treize heures j’etais donc sur le quai de la gare avec mes sacs. Prochain train: treize heures vingt huit... Ouh! Ca va etre juste la!... J’ai en fait mis vingt cinq minutes a arriver a l’aeroport domestique, et je suis arrivee au comptoir d’enregistrement exactement deux minutes apres sa fermeture... deux petites minutes et il etait deja trop tard...
Alors me voici , a me dorer la pillule a l’exterieur du terminal de Brisbane, attendant mon prochain vol de vingt-et-une heures quinze. J’arrive a Cairns a vingt trois heures trente, soit sept heures apres l’heure prevue... Precieuses heures en moins dans les bras de mon Cheri. Je m’en veux, putain, je suis nulle!



[...]



Lilie
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Skyrgamur le Dim 2 Sep - 20:20

Et il t'a attendue le F. ?


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Dim 2 Sep - 20:29

La suite dans le prochain episode... clin d'oeil


Lilie


PS: Hier, je n'en pouvais plus d'attendre, toi non plus. Dans celle-ci, je m'en veux... toi aussi, tu m'en veux? rire
avatar
Skyrgamur

Localisation : une île : Île de France

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Skyrgamur le Dim 2 Sep - 20:34

Je ne t'en veux pas. Si tu ne souhaites pas nous faire partager la suite de ton roman, triste tant pis pour nous, mais la vie privée est justement privée. sourire


_________________
Skyrgamur, le lutin Islandais
 
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Dim 2 Sep - 20:35

Haha! C'etait pas le sens de ma question. En tout cas, la suite du journal... dans le prochain episode, comme d'hab! clin d'oeil


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Lun 3 Sep - 22:28

4 septembre 2007

J’ai trouve Nemo!

Oui, c'est vrai! Aujourd'hui meme! Je l'avais deja apercu a l'Aquarium de Sydney, mais la, ce n'est pas coince entre quatre vitres transparentes qu'il s'est presente a mes yeux, mais presqu'a portee de main... sur la Grande Barriere de Corail!

Premiere experience de plongee pour moi, premiere experience de tuba aussi... et a l'heure ou j’ecris ces mots, je me sens encore bercee par le flot des courants des eaux claires du Pacifique...

C'est de Cairns que nous avons pris une excursion a la journee, F. et moi (ca y est enfin! Pour les trois prochaines semaines, ce n'est plus seule que je voyage, mais accompagnee de mon manege a moi!), et apres deux heures et demi de navigation, nous y voici enfin: celle que j'ai vue en photo bien des fois, celle qui s'offre superbement vue du ciel ou depuis son environnement naturel, dans les eaux du Pacifique, celle qui abrite une faune et une flore maritimes uniques au monde, celle qui abrite ces poissons aux milles couleurs fluoes sortis tout droit d'un livret d'ecolier: la Grande, la Vraie: La Grande barriere de Corail!

Nous avons commence par le "snorkling", nage en surface avec masque et tuba... chose qu'encore ce matin je n'aurais jamais pense faire etant donne mes comptetences laborieuses de nageuse. Mais avec un baton floteur et ma main dans celle de F., mes peurs se sont vite evaporees et je me suis laissee prendre par le monde merveilleux de Disney et de Nemo... Mille couleurs, les coraux a portee de palmes, des poissons venus d'une autre planete, minuscules ou enormes, qui nagent les uns apres les autres... Vraiment, je me croyais dans un dessin anime de Disney! Une bonne demi-heure pour cette premiere experience et ensuite c'etait la plongee.



[...]



Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Mar 4 Sep - 13:08

Ca, ce fut moins facile pour moi mais la bouteille d'oxygene sur le dos et la ceinture de plomb a la taille, il a bien fallu que je me jette a l'eau! Nous n'avions pas eu d'introduction en piscine ou quoi que ce soit, juste un court briefing sur le pont du bateau pour nous expliquer comment respirer par la bouche et quelques signes du langage du Grand Bleu (ok, monter, descendre, ca ne va pas, stop, regardes...). Les premieres minutes, j'avais l'attention focaliser sur ma respiration, "reste calme poulette, oublies que tu es sous l'eau, tout va bien, respire...". Et puis, la main aggripee a celle de l'instructeur, et F. dans mon champ de vision, je me suis vite sentie aussi bien qu'un poisson dans l'eau! Comment rester insensible a cette vie sous-marine, tellement riche et tellement insoupconnee de nous autres, poumons-sur-pattes! Et les coraux en fait, c'est bel et bien vivant! Ca parait con, mais je ne l'avais jamais realise avant... Tout comme St Thomas, je l'ai vu, je le crois desormais!
Et puis, l'instructeur nous guide vers une anemone violette... il pointe du doigt et qu'abrite-elle cette anemone? Deux jolis petits poissons clowns... NEMO!
Ce fut vingt minutes dans le monde du Silence sur la Grande Barriere de Corail, l'une des merveilles du monde, une experience incroyable!

Dans l'apres-midi, nous sommes retournes faire du tuba F. et moi. Pendant une bonne heure, main dans la main, c'etait maintenant presque aussi naturel que si nous flanions dans les rues... Tout ces poissons aux couleurs incroyables, on se demande comment de telles couleurs et formes peuvent etre naturelles! On a l'impression qu'on a donne ces poissons a des ecoliers de maternelle, pour qu'ils s'eclatent avec leurs ciseaux et leurs feutres pour les decorer de motifs et couleurs plus fous les uns que les autres. La Nature s'appelle Picasso, Michelangelo, De Vinci, ...

Voila, je peux desormais cocher "plonger sur la grande barriere de corail" sur ma liste de vie, un reve de plus realise pendant ce voyage... Oui, c'est permis de rever. Suffit juste d'y croire un tout petit peu, de fermer les yeux, et quand on les ouvre, on realise qu’on l’a fait, cette chose qui paraissait si lointaine dans votre imaginaire de mome... Aujourd'hui, dans mon reve, j'etais main dans la main avec mon Mec, a la recherche de Nemo, sur la Grande Barriere de Corail Australienne... et Diable que c'etait un merveilleux reve!



[...]


Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Ven 7 Sep - 13:34

10 septembre 2007

Incroyable Australie!

Ouah! Apres la Grande Barriere de Corail, le Nord Est du Down Under continue de surprendre et d'emerveiller.

Voiture louee a Cairns, matos de camping dans le sac a dos, nous voila partis pour deux jours dans la foret tropicale dans la region des Misty Mountains. On gare la voiture, chaussures de rando dans les pieds, et en route! Les premiers plaisirs des chants des oiseaux et autres bizarres animaux passes, c'est la realite de la foret tropicale qui s'est devoilee... ca faisait quoi, trente minutes que nous marchions F. et moi, lorsqu'on s'est apercu que nos chevilles etaient juste un reservoir de bouffe pour... les sangsues! AAAHHH! c'est degoutant! ca se tortille sur les semelles, escalade les godasses et se plante sur le premier bout de peau que ca trouve (a travers les chaussettes aussi et ca s'appelle "fast-food" dans le langage sangsue...)! Et ca se remplit de notre breuvage rouge pour grossir a vue d'oeil! Si F. n'avait pas ete avec moi, je serais sans doute transformee en vampire a l'heure qu'il est, impossible qu'il m'etait de toucher ces atroces mini-draculas!

[...]


La suite Lundi... clin d'oeil

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Lun 10 Sep - 8:28

Une fois "accoutumee" aux sangsues (ca veut dire passer du "AAAHHH! F.! F.! F.! Regarde! Please, enleve-les! AAAHHH!" en trepignant des pieds, a supplier F. avec un "Ah!... F.! Des sangsues! Ici... Please! Please! Please... Vite..."), c'est a l'une de mes pires frayeurs que j'ai ete confrontee: serpents! Je menais la marche sur le sentier, F. derriere moi, et je revois encore cet enorme serpent noir au ventre rouge traverser la piste-sentier a environs deux metres devant moi... Nous en avons apercu un second un peu plus loin... ca m'a vraiment fait flipper! Et meme si j’ai pris sur moi pour continuer la marche, j’ai quand meme insiste pour qu’on ne traine pas trop pour planter la tente. Donc, pour la nuit, nous avons plante notre tente sur... un rocher! Mais quel rocher! Une grande plateforme de roche surplombant la foret tropicale, magnifique!






Apres nos deux jours de marche, nous sommes revenus sur Cairns tranquillement, avec quelques arrets dont l'un dans un village aborigene pas touristique pour un sous... interressant de voir les conditions dans lesquelles ils vivent... Blede degeulasse, pas d'espaces publics tenus comme dans les autres endroits du pays, alcooliques dans les rues... Experience a pousser plus loin car nous n'avions pas le temps de rester trop longtemps pour discuter avec eux.

Apres quelques jours dans le vert des monts et de la foret tropicale, de retour au bleu, sur la cote, lors de ces deux derniers jours: direction Cape Tribulation, au nord de Cairns. Magnifique, la encore! Et que de surprises! Plages desertes paradisiaques que meme on peut se baigner tout nu et personne ne viendra vous deranger;





ces oiseaux, appeles Cassawaries, gros comme une autruche, plumage noir Nana Mouskouri, tete de dindon avec une glande bleu fluoe au cou et une crete rouge... ces oiseaux indiques sur les signes routiers "attention traversee de Cassawaries" et effectivement on peut tres bien se crasher avec eux... on en a apercu un traverser juste devant nous... et puis un de ses potes etait tranquillement a se ballader la ou nous logions toute la soiree! Cape tribulation c'est aussi... des iguanes! L'un d'entre eux, environs deux metres de long, nous a accompagne pour une marche sur la plage, ils nous laissait l'approcher pour prendre des photos, ne s'enfuyait pas mais se deplacait a nos cotes... experience unique!




Et puis, les images qu’on a de l'Australie avec ses panneaux "attention traversee de kangourous" ou "attention crocodiles"... ce n'est pas pour les cartes postales car on les croise tout le temps ici! Un pays plein d'emerveillement et de surprises donc.
Demain, on s'envole pour l'Ayers Rock, ou Uluru comme l'appellent les Aborigenes, pour qui ce rocher rouge au milieu du desert est un rocher sacre. Camping prevu... Je suis pressee!


[...]


Lilie


Dernière édition par Lilie le Lun 10 Sep - 13:08, édité 1 fois (Raison : Insertion de photos pour faire plaisir a Sieur Lahaut ;))
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Lilie le Dim 16 Sep - 21:50

16 septembre 2007

Un gout d’Outback

On a tous vu des photos ou documentaires sur ce qu'on appelle l'Outback australien, l'arriere-pays, le desert rouge... L'Ayers Rock bien sur, le plus grand monolythe du monde, un rocher de neuf kilometres de circonference, encore plus impressionnant quand on est a ses pieds. On le voit rouge, le Colosse, mais ne pas s’y meprendre! il abrite toute une palette de couleur, tous les degrades de rouges-oranges bien sur mais aussi jaunes, blancs, noirs... et tel un cameleon, le Maitre du Desert change sa robe au fur et a mesure que le soleil fait sa danse de seduction autour de lui. Et pour l'avoir vu durant trois jours consecutifs, levers et couchers de soleil inclus, je peux dire que sa garde-robe est plutot festive, enfilant une tenue differente a chaque minute de chaque jour que la Planete cree pour lui.

L'Outback, c'est aussi des serpents pas timides pour un dollar (l'Oz abrite sept des dix serpents les plus dangereux du monde... brrrr!)... Pas besoin de les chercher bien loin, suffit de s’asseoir sur un parking, de s’adosser a la voiture pour contempler l'Ayers Rock en attendant le coucher de soleil, et soudainement, on pose ses yeux sur un serpent tout fin, environ un metre vingt de long, qui traverse tranquillement le parking a environs un metre cinquante de soi... et juste apres, c'est une sorte d'enorme reptile a langue bleue, a mi-chemin entre lezard et serpent, qui vient chercher son dinner de trognon de pomme laisse par des touristes sur le parking... pas besoin de la chercher bien loin la faune du desert!... mais dans ces cas la, mieux vaut jouer la carte de l'ignorance et ne pas chercher a savoir si le serpent qu’on a sous les yeux fait parti des dix plus dangereux au monde!
La Terre Rouge regorge aussi de tout plein d'oiseaux bizarres, encore plus de perroquets, des pigeons-tourterelles-punks, des emeux aussi... Les dingos sont la aussi, on ne les verra peut-etre pas mais on entend leur hurlement a la nuit tombee, une fois blotti dans votre sac de couchage sous votre petite tente-igloo.
L'Australie pays de pionniers, on trouve quand meme une ville, Alice Springs, trente trois mille habitants... ville de cow-boys comme a Dallas sans doute... J’aime bien Alice. C’est plein de fermiers et de gens du bush, avec leur chapeau de cow-boys. Et quand ils vont au bar, il se connaissent tous, les femmes n’ont pas leur cheveux tout bien lisses, ni une tonne de maquillage et les hommes portent casquettes ou chapeau. A Alice Springs, j'y ai aussi vu mes premiers kangourous hier soir (wallabies), ils sont trop mignons! Chose moins connue, l'Australie est le seul pays au monde ou on trouve des chameaux sauvages! F. en a vu deux dans un parc de la ville, quant a moi, j'attend encore mais... hier nous sommes allez visiter une ferme de chameaux! ils sont trop mignons, j'en veux un! On a meme pu en monter un, c'est trop fort! je ne pensais pas que les chameaux etaient aussi affectueux, c'est comme un chien, j'adore! On nous a aussi dit que dans le desert, outre les hordes de chameaux sauvages, on trouve aussi... des chevaux sauvages! Je pensais que l'un des seuls endroits au monde ou l'on pouvait voir des chevaux sauvages etait quelque part dans les hautes plaines nord americaines... Chevaux, nous prenons la route vers le Nord aujourd'hui, mille cinq cent trente cinq kilometres nous separent de Darwin... Je veux vous voir!


[...]


Lilie

lahaut

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par lahaut le Lun 17 Sep - 11:16

Tes lézards sont des mini varans de Komodo !! pffff... des maillots de bains accrochés sur un arbuste ne prouvent rien .. je veux vraiment voir si tu t'es baignée toute nue !! ...... et tu n'as pas eu peur à dormir dans une tente avec des serpents dangereux autour ? est ce interdit de monter sur le gros rocher ?

Contenu sponsorisé

Re: Voyage ton reve: extraits d'un journal de bord qui s'etala sur un an

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 1:27