Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Mon billet d'humeur

    Partagez
    avatar
    Fabricia

    Localisation : Alpes Maritimes

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Fabricia le Mer 22 Jan - 13:42

    Merci Wap' d'avoir fait disparaître les "abus"  beurk ! sur cette discussion  clin d'oeil 
     sourire  Bonne journée à Tutti !


    _________________
    Fabricia
    "Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)

    lahaut

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par lahaut le Mar 4 Fév - 10:53

    Je reviens juste de vacances ........et une habitante de moins au village !! triste  .......pas suivi la discussion mais j'aurai mis mes gants et hop  boxe  un coup à droite ! un coup à gauche! un coup au milieu !! ..... et pourquoi cela se passe t'il toujours quand je ne suis pas là ?  triste j'arrive toujours après la bataille !! sais pas 
    avatar
    Wapata

    Localisation : les pieds dans mon lac, la tête dans mes montagnes

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Wapata le Mar 4 Fév - 13:20

    comme la cavalerie  gag ! 


    _________________
    Patrick / Pádraic

    "Veux tu vivre heureux ??? Alors voyages avec 2 sacs : l'un pour donner, l'autre pour recevoir." [Johann Wolfgang Von Goethe]
    http://wapata74.wordpress.com/
    avatar
    tcvoyageur

    Localisation : Lyon

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par tcvoyageur le Jeu 6 Fév - 6:41

    Depuis quelques jours, mes passages au village ont provoqué en moi plusieurs sentiments que j'ai jusqu'à présent gardés. Je vous les livre aujourd'hui : tristesse, incompréhension et colère.


     pleurs Tristesse d'avoir assisté en quelques semaines au départ de plusieurs villageois(es) que j'appréciais. Mais je suis également triste pour la Wapmairesse qui a pu être blessée de la manière dont ces départs se sont faits et qui en a même été (injustement selon moi), rendue partiellement responsable.


     surpris Incompréhension concernant la soudaineté de ces départs et la volonté de ces villageois(es) de disparaître définitivement. Si je peux (très bien) comprendre (pour le vivre personnellement - et j'ai cru lire qu'Imana partage ce sentiment) que pour des raisons de lassitude ou de planning, il arrive qu'on souhaite s'éloigner un peu, pour revenir ultérieurement lire et même participer aux échanges, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse tout quitter (à jamais) sur un coup de tête et qu'on puisse décider en si peu de temps l'irréversibilité d'une telle décision.


     furax Colère enfin contre ces villageoises (et j'avoue m'adresser plus particulièrement aux 2 P). Partir, s'éloigner est une chose totalement compréhensible. Le faire en claquant la porte de cette manière me semble irrespectueux et méchant vis à vis
    - de la (ou des) personne(s) qui vous ont accueillies
    - des autres villageois(es) avec lesquels(les) vous aviez tissé des liens sinon amicaux, du moins de bon voisinage. Tous ces gens ne méritaient pas d'être traités de la sorte.

    Quelle que soit la raison de votre énervement, vous n'êtes ni des enfants, ni des personnes réservées gardant tout pour elle et qui finissent par exploser quand le vase déborde.
    Vous êtes (étiez ??) deux personnes connues pour dire franchement ce qu'elles pensent. Si un intervenant ou un sujet vous ont agacées, il vous était tout à fait possible d'éviter un(e) villageois(e) ou un post en particulier ou au contraire, balancer, (comme vous l'avez fait assez souvent) vos 4 vérités.

    Non, plutôt que cette réaction, vous avez choisi la lâcheté du départ "violent" en punissant des personnes qui vous appréciaient et ne vous ont rien fait. dégout 

     censuré Colère enfin contre le fonctionnement de ce site qui, donnant la possibilité à quelqu'un de se désinscrire, fait disparaître son pseudo, rattachant tous ces textes à un "invité".

    Certains posts sont devenus illisibles, puisqu'étant désormais une suite de messages signés "invité", leurs auteurs étant parfois différents.

    A partir du moment où l'on publie quelque chose sur internet, nous l'avons (volontairement) confié à quelqu'un d'autre. Il ne nous appartient plus (selon moi) de le faire disparaître à notre gré. L'anonymat que nous pouvons souhaiter, est géré par l'utilisation de pseudos (et non des noms et adresses).

    Là encore, j'estime que cette fonctionnalité est un manque de respect pour ceux qui restent. désappointé 


    J'espère sincèrement que ces anciennes villageoises ont encore la possibilité (et peut-être la volonté) de venir lire ce qui est publié au village. Et s'il leur venait l'envie de me répondre, j'en serais ravi.


    Signé : un villageois qui assume ce qu'il écrit (sous son pseudo) et ne demandera jamais à ce qu'il soit retiré  gnon


    _________________
    Thierry

    "L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt". Et bien tant pis, je n'ai donc pas d'avenir
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par fabizan le Jeu 6 Fév - 13:18

    Je pense que nous ressentons tous ce que tu exprimes Thierry  triste sourire 


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Solcha

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Solcha le Jeu 6 Fév - 14:54

    J'avoue, c'est bien formulé et je partage ces sentiments.
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Sam 18 Oct - 11:02


    Ouh la la !!! Une majorité s'indigne contre cette "atteinte à l'universalité des allocations familiales". Oui, mais quelle majorité? Celle de la "nomenklatura" de gauche et de droite ! Celle des journalistes, des parlementaires, de tous ces gens qui vivent dans leur monde. Pour part, j'essaie, je m'efforce, mais je n'arrive pas à être choquer que l'on réduise de moitié les allocations à un couple qui gagne plus de 6000 € ! En fait, je suis comme la majorité... des citoyens ! Qui trouve que c'est parfaitement pertinent ! Avez vous remarqué que, tout à coup, on n'avance plus l'argument que c'est le gain de la politique du C.N.R. en 1945 ? Ben oui, si cette "universalité" des allocs doit être maintenue, reprenons toute la politique du C.N.R. pour être cohérent. Un exemple ?

    NATIONALISONS LES BANQUES !
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Mer 22 Oct - 10:36


    Maintenant, je ne vois plus un touriste à Paris demander un renseignement. Ils ont tous leur gps sur leur téléphone, ils tripotent leur écran, et ils continuent leur route. Ils auront fait Paris, la Tour Eiffel, le musé du Louvre sans avoir eu le moindre contact avec un parisien. Bref...
    Voyager, c'est garder son quant à soi !
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Mer 24 Juin - 11:01


    A vouloir être le principal supplétif d'Obama, à vouloir lui faire plaisir en ne vendant pas les bateaux à la Russie, on finit par porter des cornes, en l'occurrence les antennes de la N.S.A. !

    Au fond, avec Hollande, on est toujours "Mistrals perdants" !
    avatar
    Pondy

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Pondy le Sam 17 Oct - 13:35

    Avant-hier, on frappe à ma porte.
    Sur le perron, une femme entre deux âges.
    Elle avait le souffle court.
    Elle parlait en mots hachés et incohérents.
    Je la fais entrer, asseoir dans un fauteuil.
    Elle prenait sa tête entre les mains.
    "J'ai mal."
    Je n'ai pas réussi à comprendre ni son nom, ni où elle vivait.
    J'ai appelé les pompiers.
    Ils sont arrivés tout de suite.
    Pourquoi je vous dis cela ?

    Parce que, lors de l'arrivée des pompiers, les voisins sont arrivés.
    "Ah oui, elle est venue chez nous, une folle"
    "Elle a frappé chez moi aussi, j'ai pas ouvert"
    "Elle était vachement paumée, je lui ai dit de partir"
    "elle a foutu sa bagnole devant chez moi, une alcoolo à tous les coups"
    J'ai eu la méga rage.

    Parce que, ce tout petit exemple est celui qui reflète chez mes concitoyens cette
    même méfiance, cette même peur, cette même lâcheté devant l'étranger, celui d'ailleurs.

     Je ne sais toujours pas son nom et j'espère qu'elle va bien.
    Alors, je le redis encore, quand on ne pense qu'à soi, on ne comprend rien aux autres.
    Faut ouvrir la porte de temps en temps.
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Mar 10 Nov - 10:15


    J'apprends aujourd'hui que le philosophe André Gluksmann est mort. Mais B.H.L est toujours vivant, aurait dit Desproges !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Wapiti le Mar 10 Nov - 16:01

    geob a écrit: Mais B.H.L est toujours vivant, aurait dit Desproges !
    rire top !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    gallia

    Localisation : Campagne québécoise, Outaouais

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par gallia le Mar 10 Nov - 21:04

    geob a écrit:
      J'apprends aujourd'hui que le philosophe André Gluksmann est mort. Mais B.H.L est toujours vivant, aurait dit Desproges !

    rire rire bravo rire rire
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Lilie le Mar 10 Nov - 21:29

    rire



    Lilie
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Mer 11 Nov - 3:32

    Un régal de revoir pour la... quand on aime, on compte pas !!!!
    Un moment d'anthologie !
    Gloup ! Gloup ! Gloup ! Gloup !
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Wapiti le Mer 11 Nov - 22:33

    Alors moi aussi j'ai un billet d'humeur à passer cette semaine :

    Trop c'est trop ! ça devient du Grand N'Importe Quoi ! et c'est Inadmissible !
    Comment voulez-vous qu'on s'y retrouve et qu'on garde notre équilibre dans ce bazar ?!
    Et quand les éléments et les commerciaux se liguent, ça devient juste... : Au Secours !!!  help!

    Déjà, ça avait commencé avec les catalogues qui ont déboulé dans ma boîte aux lettres... début octobre !! Non mais j'avais jamais vu ça encore ! Début octobre !!!! surpris
    Et puis les annonces radio et télé dans la foulée... Même Halloween a été complètement zappé cette année, on est passé direct à la suite ! mon dieu !

    Et maintenant, début novembre, c'est la grande déferlante dans les magasins : rayons jouets, rayons chocolats, rayons décorations, rayons mandarines... surpris Non mais arrêtez, on est début novembre seulement !!!!
    Je n'ai même pas pu me résoudre à acheter mon premier paquet de papillotes : trop tôt, pas le moment. Pour moi, en tout cas. roulebilles

    Et qu'est-ce que je découvre cette semaine encore ? Les premiers marchés de Noël et premiers ersatz de Papa Noël en vigueur dans certains villages et centres commerciaux !  surpris Non, mais arrêtez, on est début novembre seulement !!!

    Et pour couronner le tout... cette semaine, en simple petite veste, j'ai systématiquement trempé ma chemise en allant ou en rentrant du taff... marteau
    Alors qu'à cette période, on écope généralement d'un "temps de novembre" de circonstance et on se dépêche habituellement d'installer les pneus neige parce qu'on sait que la première bordée arrivera dans la semaine précédant le début de l'Avent... Vous rendez-vous compte ?! Du grand n'importe quoi !!! mon dieu !

    Mais où va-t-on ? Que va-t-on devenir ? Et pour qui nous prend-on ?!
    Non mais, que fait la police ??!! Que font les politiques ??...

    soupir


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Skyrgamur le Mer 11 Nov - 22:43

    Y'a pu d'saison ma brave dame. Bientôt la galette, vers le 1er décembre ? pensif


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Wapiti le Mer 11 Nov - 23:04

    Skyrgamur a écrit:Y'a pu d'saison ma brave dame. Bientôt la galette, vers le 1er décembre ? pensif
    Ha mais non : c'est déjà d'actualité sur les tabloïdes ! roulebilles
    -> http://righthype.20minutes-blogs.fr/archive/2015/11/04/lenotre-fragonard-une-galette-des-rois-qui-sent-bon.html pour exemple (article daté du 4 novembre 2015)


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par fabizan le Mer 11 Nov - 23:48

    Lundi dernier en allant comme chaque semaine faire les courses, j'ai eu un choc en rentrant dans la galerie marchande du Leclerc : les décos de noël sont en place neutre

    J'ai aussi l'impression que tout va de plus en plus vite désappointé


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Skyrgamur le Jeu 12 Nov - 10:07

    Wapiti a écrit:
    Skyrgamur a écrit:Y'a pu d'saison ma brave dame. Bientôt la galette, vers le 1er décembre ? pensif
    Ha mais non : c'est déjà d'actualité sur les tabloïdes ! roulebilles
    -> http://righthype.20minutes-blogs.fr/archive/2015/11/04/lenotre-fragonard-une-galette-des-rois-qui-sent-bon.html pour exemple (article daté du 4 novembre 2015)

    Surveillez bien les œufs de Pâques... pensif


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Jeu 16 Juin - 16:38

    Le 14 juin 2016, j'étais sur le boulevard Montparnasse. Cette grande manifestation annoncée a tenu on objectif. Il y a belle lurette que je n'avais vu une manif aussi massive, imposante. Et aussi des forces de l'ordre aussi butées. Je voulai me rendre rue de Rennes, mais il y avait une grille de la police, et les parties libres, cotés trottoirs, étaient bloquées par des véhicules officiels. J'étais avec des gens qui, pour toute personne normalement constituée, n'avaient rien à voir avec des manifestants vindicatifs. Rien à faire, interdiction de prendre la rue de Rennes, point final, les ordres sont les ordres nom de diou ! Bon sang ! Comme ils avaient l'air inquiet les "robocops" ! L'un d'entre eux proposa à une dame d'essayer par la rue de Vaugirard. Comme d'autres personnes, je revins sur le bld Montparnasse, pris à droite en direction de la rue de Vaugirard. Et là, nous  marchâmes sur du verre blanc : vitrines brisées, dégradations, les casseurs avaient précédé la manif. Rue de Vaugirard, nouveau barrage, mais sans grille. Déjà des gens se pressaient contre les boucliers, et toujours des gens bourgeoisement habillés, qui ne comprenaient pas pourquoi on les empêchait de passer. Derrière leurs visières, les flics affichaient des mines inquiètes, et chez certains bien stupides. A un moment donné, ils ont reçu l'ordre de nous faire reculer. Alors je dis haut et fort : "nous ne sommes pas manifestants et vous nous rejetez dans la manif !"

    Pendant ce temps là, à quelques centaines de mètres, les casseurs s'attaquaient sans trop se faire inquiétés par les forces de l'ordre à l’hôpital Necker !!!


    Qu'on le veuille ou non, les forces de l'ordre sont tous des fonctionnaires de l'état, ils sont tenus d'obéir aux ordres. La police n'est pas au service du peuple, elle est l'instrument d'une politique d'un gouvernement donné, à un moment donné. On pourrait dire la même chose pour l'armée devenue professionnelle. Pour revenir à la police -gendarmes, c.r.s., etc-, elle doit obéir et ce à n'importe quel ordre ! Ainsi, en juillet 1942, la police française a reçu l’ordre de rafler les juifs parisiens, et de les parquer au Vel D'hiv (le vélodrome d'hiver). Et elle a obéi, les ordres sont les ordres....
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Ven 22 Juil - 10:29


    Les chaînes d'Info en continu ont bouleversé notre perception de la réalité. Les événements se succèdent les uns aux autres sans discontinuer, ce qui fait que nous n'arrivons plus à approfondir, à comprendre véritablement l'effet et la cause de ce qu'on nous montre.

    Le ministre de l'intérieur belge a proposé sa démission après l'attentat à l'aéroport à Bruxelles. Elle a été refusé par son premier ministre.

    Après 250 morts sous son ministère, monsieur Cazeneuve n'a jamais proposé sa démission au premier ministre. Il évoque comme raison celle-ci : on abandonne pas un navire pendant la tempête ! Car monsieur Cazeneuve se croit indispensable. Bref, au manque d'éthique, il ajoute la vanité.

    Manuel Valls admire beaucoup Clemenceau. Pourquoi n'a-t-il donc pas viré, muté le préfet de Nice?Clemenceau, lui, n'hésitait pas. Ainsi, lorsqu'il reçut ce préfet qui voulait comprendre pourquoi il allait être viré...

    Le préfet :
    - Qu'est-ce qu'on me reproche, monsieur le Président (du conseil)? D'être une fripouille ou un imbécile?

    Clemenceau :
    - On vous reproche de cumuler !
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Skyrgamur le Mar 26 Juil - 16:53

    TROP C'EST TROP. rage
    Ce prêtre égorgé à St Etienne du Rouvray, c'est la goutte qui met le feu aux poudres. Il va falloir que ça s'arrête. D'une façon ou d'une autre. marteau marteau
    On a beau dire qu'on a pas eu de guerre depuis 1945, on est en plein dedans. censuré censuré censuré


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    geob

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par geob le Mer 27 Juil - 17:41

    Quand on gouverne, on est dans l'action, pas dans la morale.

    Il est évident que le préfet de Nice n'est pas coupable de la mort de 84 personnes, mais il est comptable, responsable, de l'organisation de la sécurité ce 14 juillet. Même s'il estimait qu'il n'avait pas les moyens nécessaires pour assurer sa mission, il aurait dû le signaler par écrit, même si ses ordres n'auraient pas été compris ou bien exécuté, il devait, malgré les arguties et pinaillages de toutes sortes,  en supporter les conséquences comme c'est le rôle, parfois ingrat, d'un haut fonctionnaire de la république.

    Valls aurait dû le muter à Hazebrouck (clin d'œil pour les vieux lecteurs du "Canard Enchaîné")

    Bon, nous sommes en France, nous n'avons pas la culture de responsabilité des pays anglo-saxons, du Japon aussi, donc on ne démissionne jamais par éthique, seulement sous contrainte. Bref, Albatros, tu ne m'as pas convaincu et tu ne me convaincras pas !

    N'est pas Clemenceau qui veut, encore moins De Gaulle. Avec De Gaulle, ça ne rigolait pas. Un ministre viré avait juste le temps de faire ses cartons avant l'arrivée de son remplaçant. Et ce, à tous les niveaux. Ainsi Maurice Dejean, "Compagnon de la Libération", ambassadeur de France à Moscou, s'étant fait impliquer dans une "coucherie" fomenté par le KGB, s'est vu illico convoquer à Paris pour qu'il soit mis fin à ses fonctions. En tant que "Compagnon de la Libération", il a demandé une audience au Général pour défendre sa cause, et bien entendu, n'ayant pas la mémoire courte, De Gaulle a accepté de le recevoir. L'entretien n'a pas duré 2mn ! Dejan a ouvert la porte du bureau à l'Élysée, De Gaulle l'a reçu debout, tel "la statue du commandeur", et l'a accueilli en ces termes :
    - Alors Dejean, on couche maintenant?

    Dejean resta bouché bée, et il partit sans piper  mot. De Gaulle continua à considérer son ex-ambassadeur à Moscou car jamais il n'oublia  ceux qui l'avaient suivi à Londres.

    Au fait, peut être que le préfet de Nice est de la promotion Voltaire?

                                                     ***************************

    Non, non et non ! Nous ne sommes pas en guerre mais en lutte contre le terrorisme, comme au début du XXe siècle où les attentats eurent lieu jusque dans l'Assemblée Nationale ; attentats anarchistes, nationalistes faisaient la une des journaux et sans doute qu'ils auraient eu le même impact émotionnel d'aujourd'hui s'il y avait eu BFM TV à cette époque, et toutes les radios avec leurs émissions spéciales... jusqu'à plus soif !

    Considérer le dégénéré comme un soldat parce qu'il a égorgé un prêtre, c'est d'une bêtise confondante. Il n'a pas commis un acte de guerre mais un crime abominable ! Si on veut les considérer comme des soldats, puisqu'on est en guerre parait-il, dans ce cas là il faut leur appliquer la Convention de Genève étant donné que nous sommes une société civile et démocratique et que nous ne voulons pas nous abaisser au niveau d'une secte nostalgique du califat. Ainsi, nous devrions cesser de filmer 24h/24h ce type en prison sois-disant par mesure de sécurité. Est-ce que nous réalisons bien ce que ça veut dire filmer 24/24? On le filme donc aussi quand il va pisser, déféquer, et peut être aussi quand il se masturbe si l'envie lui prend? Est-ce que la sécurité de la France on est à ces extrémités déplorables? Comme je l'ai écrit l'autre jour, notre société devenue si minable, si faible, au point, j'en suis sûr, qu'elle ne dirait pas non à un régime autoritaire, à applaudir à des mesures coercitives tous azimuts par principe de précaution, à abandonner ses libertés les plus élémentaires tant son besoin d'être protégé est si... infantile, notre société a donc comme ennemis des minables, des pauvres types, des écervelés manipulés facilement tant ils ne sont plus dans la réalité, bref, des ennemis à notre hauteur.

    Durant la seconde guerre mondiale, là c'était la guerre, les Londoniens vivaient sous les bombes et ne passaient pas leur temps à allumer des bougies et à poser des peluches sur les lieux où on ramassait les morts.

    Ce qui m'inquiète, c'est la faiblesse psychologique de notre pays. Mais, en tant que mécréant, je ne peux que relever cette lumière qui vient des responsables catholiques. Je leur tire mon chapeau à tous ces évêques qui ont réagi avec une grandeur d'âme qui honore leur religion.

    Depuis 1945, les attentas et les guerres n'ont jamais cessé. A Bagdad, les gens continuent à vivre malgré les attentats effroyables dont ils sont victimes. Mais nous, dans notre société de consommation, nous avons tellement l'habitude de vivre dans la paix et la sécurité, l'habitude de considérer que notre régime démocratique va de soi et qu'il est éternel, et quand -c'est tout de même pas la première fois- la réalité, le fracas du monde se rappelle à nous, nous sommes déboussolés car nous vivons dans un univers où la mort est niée, cachée, obscène, mais où les conseils pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé foisonnent, ainsi que tous  psychologues new-âge  qui nous sommes
    d'être heureux, de faire de la méditation, d'être positif. Je me demande si ce n'est pas cette mort médiatisée qui nous choque  le plus, cette mort qui se rappelle à nous si brutalement parce qu'elle devient un sujet d'information spectaculaire et donc susceptible de faire de l'audimat. La mort est si discrète dans notre société de bien être, au point d'apprendre plusieurs semaines plus tard que nos propres voisins sont morts. Dans les années 60, au XXe siècle (la vache!), on savait qu'il avait un mort dans le quartier parce les pompes funèbres installaient une tenture noire à l'entrée de l'immeuble du défunt.

    Pourquoi vivons-nous sans états d'âme avec nos plus de 3500 morts par an sur nos routes? Cette guerre routière est effroyable, mais elle n'e n'est  pas montrée. Imaginez une chaîne tv spécialisée dans la diffusion des accidents de la route. Alors peut être aurions nous été saisi d'horreur devant les images de cet accident de la route qui fit, il y a quelques mois, 42 morts d'un coup ! (un camion avait explosé). Imaginez aussi les secouristes essayant d'extraire un corps d'une voiture qui ressemble à une sculpture de César.

    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

    La femme qui obsède la droite

    Depuis au moins deux  jours je n'avais entendu parler d'elle par les politiques de droite. Aaaah ! me suis-je exclamé en écoutant J.C. Gaudin ce matin, sur France Inter. Ouvrez bien vos oreilles : il a dit que c'est la faute à Taubira !
    Tout le personnel politique, droite, gauche, fn confondus, sont des des nains à côté de cette femme remarquable.
    Allez, sourions un peu en se penchant sur un passé récent : cinq minutes délectables !



    Qui va doucement, va longtemps

    Albatros

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Albatros le Ven 29 Juil - 8:23

    geob a écrit:Bref, Albatros, tu ne m'as pas convaincu et tu ne me convaincras pas !

    Et je peux t’affirmer que la réciproque est également pour moi entièrement vraie ! clin d'oeil  
    Du moins, en ce qui concerne une partie des tes récentes affirmations qui n’arriveront strictement jamais à me convaincre.

    D’une manière beaucoup plus générale, et donc pour tout un tas de sujets aussi divers que variés, chacun d’entre nous tous/toutes est bien entendu ici comme ailleurs parfaitement libre d’avoir et d’exprimer sa propre façon de voir les choses, avec des idées qui quelquefois sont bien fortement ancrées au plus profond de son être. Bien que cela soit à première vue tout à fait normal, j’ai toutefois depuis déjà très longtemps constaté qu’au sein de notre société, il semblait malheureusement être de plus en plus difficile pour ne pas dire totalement illusoire, mon dieu ! d’espérer à quiconque avoir la moindre petite chance de pouvoir convaincre autrui du bienfondé de certaines de ses propres idées !  

    Partant de là, il me paraît donc être totalement inutile de poursuivre une discussion qui aura ainsi toutes les chances d’indéfiniment tourner en rond... bye

    Contenu sponsorisé

    Re: Mon billet d'humeur

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 8:56