Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    La pile des mots

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    La pile des mots

    Message par Invité le Mer 26 Aoû - 14:25

    « Arrête de pinailler, mange tes rognons »

    Papa a tiré mon épi sur le haut du crâne, ouille ça fait mal.

    Quand on est les dix autour de la table et que c’est jour des rognons, nous les enfants on pique avec la fourchette , on fait glisser dans le jus sombre et moi, j’arrive pas à avaler. Les rognons, dedans, y’a de la pisse. C’est Maman qui l’a dit et c’est pour ça qu’elle les blanchit, elle dit, mais moi, je vois qu’ils sont toujours sombres, pas blancs du tout.

    Aujourd’hui c’est mon tour à la droite de Papa.
    Chaque semaine, à table, on change de place.
    Pasque Papa, il dit qu’il faut qu’on soit bien élevé.
    J’ai posé mon coude sur la table et ouille, j’avais oublié, c’est mal élevé et j’ai reçu un coup de manche de couteau sur mon coude. Ca fait mal parce que c’est un os pointu.
    Moi, j’ai six ans et je sais bien compter. Je sais aussi que dans une année, y’a 52 semaines et ça me fera six fois et demi à la droite de Papa. Pour la demie fois en trop, peut-être que je changerais de place au dessert. Mais peut-être aussi que mon dernier frère qui est dans la chaise haute en bois passera à la grande table et alors ça fera plus que 52 divisé par 9 égal, 5 fois virgule 7.

    « Vous devez être bien élevés », il le dit toujours mon père. A table on boit de l’eau rougit parce que l’eau, elle sent l’eau de javel, elle dit Maman. Papa, lui c’est un homme, il boit du vin.
    C’est toujours très calme au repas. On parle chacun notre tour quand Papa nous interroge. Parce qu’on est civilisé, pas chez les zoulous. Alors ça nous coupe nos effets et on répond toujours « oui, c’était bien l’école »
    Je voudrais bien savoir ce que c’est les zoulous.
    Félix, il a cinq ans et il est assis sur deux encyclopédies, celle de la lettre A et celle de la lettre A et B. Elise elle a quatre ans et elle est perchée sur trois encyclopédies, celle de la lettre B et C, celle de la lettre C et D et celle de la lettre E et F. Moi comme j’ai six ans, j’ai que la lettre F et G. Après on devient comme Louis, on a l’âge de raison et on a plus besoin d’être assis sur une pile de mots.
    C’est pour ça.
    C’est pour ça que le Z, il est rangé dans la bibliothèque avec les autres lettres qui servent à rien et qu’on a pas le droit de toucher. Les encyclopédies c’est très cher et Papa il a donné des sous les douze mois de l’année.
    Les mots, il faut les respecter, il les a eu à crédit et quand on est comme nous assis sur des mots, faut pas les salir.

    J’ai essayé de boire mon eau rougie pour avaler tout rond le rognon, mais le verre m’a échappé et ça c’est renversé sur la nappe en plastique. Mon père, il a mis mon verre à côté du sien et en tirant sec mon petit épi, il a dit « t’as bu », ça veut dire que j’aurais plus rien pour faire descendre les rognons.
    Pierre il est loin de Papa et c’est un grand, il va au lycée et c’est lui qui sort le chien. Alors, le chien il l’aime bien et il est toujours couché au pied de sa chaise. Le chien il aime beaucoup les rognons.
    Y’a ma sœur Mathilde qui a les joues qui brillent, quand elle aime pas quelque chose, elle a toujours les joues qui brillent, je sais bien qu’elle a mal essuyé ses yeux, c’est pour ça, elle est super courageuse, elle va finir son assiette, elle va essuyer proprement avec le pain, la sauce qui sent la pisse de bœuf. C’est des rognons de bœuf. C’est plus fin que les rognons de cochon elle a dit ma mère. Pourtant un bœuf c’est plus gros qu’un cochon.
    Moi, je dis rien les parents, c’est des adultes et ils savent.

    Je bouge un tout petit peu sur ma chaise et je sens que la reliure du gros livre va bientôt se déplier. Peut-être demain ou après-demain. J’ai toujours le même, la lettre F et G. Ca va être une catastrophe si tous les mots s’échappent quand on sait la valeur des mots. Après-demain on change de semaine, ça me fait un peu moins peur.

    Moi je sais ce que je ferai quand je serai grand. J’aurai pas de femme comme Maman qui fait un enfant tous les ans, pour les assoir sur des piles de mots.
    Je resterai un homme tout seul, parce que c’est dur d’élever des enfants, ça fait une moche ride qui tire la bouche vers en bas.
    Je resterai tout seul, je boirai de l’eau sans le rougi parce que j’aime pas l’odeur et j’irai vivre chez les zoulous qui sont pas civilisés.
    C’est trop difficile d’être bien élevé.

    Dom.
    avatar
    venezia

    Localisation : Var

    Re: La pile des mots

    Message par venezia le Mer 26 Aoû - 14:49

    Ouf! chuis émue là Dom!!
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: La pile des mots

    Message par Skyrgamur le Mer 26 Aoû - 15:04

    C'est qu'on ne rigolait pas avec l'éducation des mioches dans les années 50-60 (j'ai bien ciblé ?).
    Pas bien riches, mais bien élever ses enfants, les "emmener aux études" voilà le crédo de nos parents.
    Nous n'en sommes pas morts, mais pourquoi ça s'est perdu ?

    Je te retouve Dom, ça me rappelle tes souvenirs de vacances.
    J'aime.


    Dernière édition par Skyrgamur le Mer 26 Aoû - 15:06, édité 1 fois (Raison : orthographe)


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La pile des mots

    Message par Invité le Mer 26 Aoû - 15:12

    Euh ... j'ai inventé sur ce coup là.

    Y'avait bien des coups de martinet et des gifles qui se perdent (expression parentale typiquement maternelle) mais qu'est-ce que la bouffe était bonne. J'adore les rognons sauce madère.

    Elevés à la trique ? Tu te rends compte ? On n'utilise ce mot maintenant que pour une tout autre signification que la bienséance m'empêche d'expliquer!
    avatar
    venezia

    Localisation : Var

    Re: La pile des mots

    Message par venezia le Mer 26 Aoû - 15:17

    Pondy
    Dans mon enfance c'était la langue de boeuf, l'horreur pour moi lorsque je prenais le petit déj dans la cuisine et que ma "mémé" faisait dégorger l'abat à l'eau vinaigrée avant de la peler .Le gros saladier en pyrex transparent grossissait ces pustules du haut de la langue...Pouah!!
    Mais être assis sur des encyclopedies avec le recul je trouve que c'est génial !
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: La pile des mots

    Message par Patand le Mer 26 Aoû - 16:20

    Très belle histoire qui fait vraie même si tu l'a inventée et cette idée de rotation hebdomadaire assis sur des encyclopédies qu'elle trouvaille. Mes quatre frères et moi ce qu'on détestait le jeudi soir le beefteak hâché de cheval dans du bouillon de légumes bouillant, parceque ça donnait des globules rouges. Nous on aimait le cheval dans les prés.
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: La pile des mots

    Message par fabizan le Mer 26 Aoû - 19:22

    J'adore !

    ça me rappelle des souvenirs, mis à part qu'on était que 2, mais l'arrière grand-mère qui nous a élevées ne rigolait pas non plus avec la discipline.

    Venezia a raison, on en est pas morts et finalement c'est souvent maintenant qu'il y a des claques qui se perdent !

    P.S. c'est Le lutin qui a écrit ça, rendons à César ............


    _________________
    Fabienne
    avatar
    Pascale

    Re: La pile des mots

    Message par Pascale le Mer 26 Aoû - 19:27

    Un régal, ton récit, tes mots, ton rythme. T'as pas pu inventer quelque chose d'aussi réel, c'est pas possible, t'as dû le vivre dans une autre vie. Dis donc, je me demande si on n'est pas soeurs. Même famille nombreuse, même rotation auprès du paternel dont on avait une frousse bleue, même mère qui essaye de faire comprendre la nécessité de manger des trucs immangeables.
    Les endives cuites, un calvaire... les poires de coqs, une crucifixion. Tout ça parce qu'il y en avait dans le jardin et qu'il ne fallait rien jeter !
    Pas de coudes sur la table, le pouce en l'air, on sauce l'assiette avec du pain au bout de la fourchette, on parle pas pour ne rien dire.... surtout, on laisse parler les grandes personnes !
    avatar
    venezia

    Localisation : Var

    Re: La pile des mots

    Message par venezia le Mer 26 Aoû - 20:05

    les poires de coqs ? Explique moi Pascale. Connais pas pensif
    avatar
    Pascale

    Re: La pile des mots

    Message par Pascale le Mer 26 Aoû - 20:23

    venezia a écrit: les poires de coqs ? Explique moi Pascale. Connais pas pensif
    Dans mon souvenir, c'était absolument infecte.
    C'était les fruits de vieux poiriers, tout la bas, au fond du jardin. Le suplice commençait déjà rien qu'au ramassage. Obligé d'y aller, mon père veillait. Dès qu'il tournait le dos, avec les frères et soeurs, on en balançaient quelques unes dans le prés des vaches ; ça faisait toujours ça de moins.
    Ces poires étaient immangeables crues, donc maman en faisait des bocaux pour l'hiver. 9 bouches à rassasier, elle n'allait pas s'en priver. Mais elle faisait ses conserves en râlant, parce qu'elle aussi trouvait que c'était franchement pas bon. Alors elle les faisait stériliser très très longtemps
    Bef, toujours est-il que l'hiver et la bise venus, elle sortait ses bocaux de poires pour le dessert, et là, obligé d'en manger. C'était filandreux à souhait, un goût indescriptible. Quand on a eu l'âge de râler sans trop avoir peur des claques qui se perdent (moi la prems'), on a pu mettre du chocolat fondu dessus.
    Quel dommage pour le chocolat !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La pile des mots

    Message par Invité le Jeu 27 Aoû - 0:32

    Pascale a écrit:Un régal, ton récit, tes mots, ton rythme. T'as pas pu inventer quelque chose d'aussi réel, c'est pas possible, t'as dû le vivre dans une autre vie. Dis donc, je me demande si on n'est pas soeurs. Même famille nombreuse, même rotation auprès du paternel dont on avait une frousse bleue, même mère qui essaye de faire comprendre la nécessité de manger des trucs immangeables.
    Les endives cuites, un calvaire... les poires de coqs, une crucifixion. Tout ça parce qu'il y en avait dans le jardin et qu'il ne fallait rien jeter !
    Pas de coudes sur la table, le pouce en l'air, on sauce l'assiette avec du pain au bout de la fourchette, on parle pas pour ne rien dire.... surtout, on laisse parler les grandes personnes !

    Mais c'est vrai Pascale, j'ai souvenir de ta tribu.
    Mon histoire, comme les histoirs se cousent à petits points avec du fil neuf et du fil de récupération.
    Ca donne un goût d'authentique parce qu'il y a du vécu, et puis, après, tu tricotes les mots comme ils viennent.
    Moi qui croyait unique la rotation paternelle, ben mince alors, tu crois que c'était des instructions éducatives qu'on leur avait transmises. Faudra que je demande.

    Dom.
    avatar
    Béatrice

    Localisation : Lodève (Hérault)-France

    Re: La pile des mots

    Message par Béatrice le Jeu 27 Aoû - 8:33

    J'y ai cru aussi jusqu'à ce que tu nous dises que ton personnage était un garçon.
    Assise sur les mots... En te lisant je me disais qu'ils avaient dû être bien pénétrants tous ces mots (sans mauvais jeu de mots) pour que tu saches écrire aussi bien. La prochaine fois que je bosse en centre de loisisrs, je ferai asseoir tous les bouts de choux sur des dicos à la cantine, peut-être qu'il en sortira des écrivains célèbres !!!!


    _________________

    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: La pile des mots

    Message par Patand le Jeu 27 Aoû - 10:10

    Il va falloir que tu demande des fonds à la direction pour en acheter des dicos dis moi Béa pour tous tes bouts de choux. sourire
    avatar
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

    Re: La pile des mots

    Message par Lilie le Sam 29 Aoû - 4:35

    Merci Dom.

    Lilie
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: La pile des mots

    Message par mamina le Lun 7 Sep - 23:35

    Quand l'été arrive, synonyme de vacances et de farniente pour certains, pour d'autres, les grands-parents, c'est plutôt synonyme de retrouvailles, de maisons bien pleines, de frigo qui déborde (mais qu'il faut remplir aussi vite), de matelas par terre, de lit bébé au milieu de la chambre, de chaise haute réinstallée, de lits superposés bien faits, de jouets et de jeux ressortis...

    Et de repas haut en couleurs !
    Ah ! ces repas bruyants, vivants, plein de fous-rires, de remue-ménage, de prise de bec, de bons mots...
    D'abord, on a mis les rallonges, une jolie nappe (mais sans repassage !) sorti les services des enfants (cette année verres colorés en plastique - marre de ramasser du verre cassé!) les verres ballon qui vont bien avec le petit Merlot caché dans son cubi et casé tant bien que mal l'équipe de foot autour de la table... il fait beau, au moins on est sur la terrasse !
    Le repas sera simple... chut ! uniquement ce que les petits aiment (éviter les pleurs !)... mais équilibré, il y a des sportifs à nourrir ! On croyait avoir pensé à tout, avoir tout mis à portée de mains mais il faudra quand même se lever dix fois... ben oui, la place près de la cuisine...

    Et puis commence le spectacle ! rien à voir avec notre enfance ! les parents ont beau demander, exiger, menacer, supplier, en rire ou en pleurer, c'est le règne des enfants ! ils ont tous une histoire à raconter, même le petit qui ne sait pas aligner 5 mots imite les grands... ils se lèvent (envies urgentes bien sur !) se mettent à genoux, puis en tailleur, les fourchettes tombent mais les assiettes se vident, les appétits vont bon train, autant que la parlotte, ce sont des rires, des mots d'enfants, les souvenirs que les grands réveillent, des accrochages sympas, plein d'humour...

    Et nous, on se regarde... à la fois fier de tout ce petit monde, la tête pleine de tout ce bruit, le sourire aux lèvres d'amour sachant que d'ici peu on va se retrouver à deux... et qu'ils vont nous manquer !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La pile des mots

    Message par Invité le Mer 9 Sep - 21:55

    Same-same mamina
    avatar
    Pascale

    Re: La pile des mots

    Message par Pascale le Ven 11 Sep - 21:57

    Merci mamina d'expliquer comment seront mes étés dans quelques petites années. Cela me permet de profiter encore mieux de ces moments actuels.
    Des enfants trop grands pour être encore avec nous.... trop jeunes pour nous donner les leurs !

    C'était bien avant, c'est bien maintenant, sûr que ce sera bien plus tard aussi
    Finalement, je vais profiter de mon homme !

    Contenu sponsorisé

    Re: La pile des mots

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 20:45