Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    le coin littérature, j´ai craqué pour Russell Banks

    Partagez
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    le coin littérature, j´ai craqué pour Russell Banks

    Message par Glatch le Ven 27 Fév - 18:47

    Hello everybody,

    Virus de la grippe aidant, j´ai passé dernièrement un peu plus de temps en position horizontale que d´habitude. J´en ai profité (outre de regarder par la fenêtre la neige tomber puis fondre puis retomber puis refondre)... pour bouquiner.

    Et c´est, non pas de mes rêves de sieste, mais de Russell Banks que j´aimerais vous parler parce que ça a été la vraie rencontre choc. J´ai commencé par « American Darling », enchainé avec « continents à la dérive» et je viens de me plonger dans « Sous le règne de Bone ». J´ai en réserve sur ma table de chevet « Hamilton Stark » !!! Autant vous dire que je suis devenue banksiste ou banksienne, bref une adepte de cet auteur américain majeur (dans la lignée des Jack Kerouac).

    Chacun de ses romans met en scène des personnages de l´Amérique profonde. Grâce à une écriture dense et intense, il nous offre un panorama renversant de la société américaine avec en premier plan des personnages complexes, les laissés-pour-compte, les victimes du système souvent confrontés à des destins médiocres voire misérables ou même tragiques, des héros ou antihéros auxquels on s´attache très vite et qu´on aimerait ne pas quitter quand on approche des dernières pages.

    Il en va comme ça d´Hannah éclatante dans « American Darling » qui, en mal d´identité quitte sa vie privilégiée de petite-bourgeoise pour débarquer au Libéria où se profile la guerre civile, ou de Bob Dubois dans "continents à la dérive" qui quitte le nord-est froid et gris ainsi qu´une vie glauque d´ouvrier pour chercher le bonheur en Floride, ou encore du jeune Bone, héros d´une sorte de road movie que la destinée mènera vers la Jamaique dans « sous le règne de Bone ».

    A chaque fois en toile de fond : une réalité géographique et historique très fouillée et documentée (la guerre civile au Libéria dans « American Darling » et les boat-people dans « continents à la dérive »)

    Le talent de conteur de Russell Banks opère décidément chez moi. Je me suis sentie happée au fil des lignes et des pages par le récit de ces destins croisés. Si vous n´avez jamais essayé de le lire, alors je vous conseille vivement de vous y mettre, sans attendre d´être malade pour ça.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: le coin littérature, j´ai craqué pour Russell Banks

    Message par Glatch le Dim 15 Mar - 18:35

    Ouf !
    J´ai fini ma série Russell Banks avec « Hamilton Stark », pour ainsi dire le roman de l´auteur qui m´a le plus déçue après avoir surfé avec les trois précédents sur une belle et longue vague de plaisir. J´ai eu le plus grand mal à rentrer dans ce roman, ai même failli l´abandonner en route... mais comme je sentais qu´il s´agissait là d´une grande réussite sur le plan de l´écriture littéraire, j´ai voulu persévérer.

    J´aurais même un mal fou à vous en faire le résumé, ou pire à épiloguer sur la profondeur de l´ouvrage. Mais comme je suis têtue et que j´ai commencé cette discussion avec beaucoup d´allant, il faut bien que j´y mette un point final !

    Alors voilà, il s´agit d´Hamilton Stark, un type dont on retrouve un beau matin la voiture avec la vitre percée de plusieurs trous de fusil. Et on approche le personnage par le biais de divers témoignages, ceux de ses proches : sa fille et ses cinq femmes !

    C´est complexe et il faut vraiment faire des efforts pour venir à bout de cette complexité ce qui ôte pas mal du plaisir à la lecture. Du moins en ce qui me concerne.

    Ma préférence aujourd´hui va au roman « Continents à la dérive » et au destin de Bob Dubois, le réparateur de chaudières. Mais peut-être que quand j´aurai grandi et mûri en approche de la subtilité en littérature (aie aie !?! c´est encore loin ?) je préfèrerai « Hamilton Stark ».


    _________________
    Agathe

      La date/heure actuelle est Lun 16 Juil - 18:29