Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    l'usine à rêves 2011

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    l'usine à rêves 2011

    Message par Invité le Lun 3 Jan - 12:31

    Que voulez-vous, moi j'aime rêver, mais pas dans le vide, hein!
    Et j'aime tout autant regarder ce qui se manigance dans la fantaisie des autres.
    Y'a les rêves qui ne deviendront jamais des réalités parce qu'ils sont depuis toujours plombés par une conjugaison au conditionnel; ceux-là ne m'intéressent pas beaucoup. Pas du tout, à dire vrai.
    Y'a les projets bien construits, qu'on dirait que c'est un fonctionnaire qu'aurait passé son réveillon à macérer dans l'amidon qui les a conçus; ceux-là me déprimeraient, si je les lisais jusqu'au bout.
    Et puis, entre les deux, y'a peut-être autre chose, un peu comme la vie sur une planète, entre une période boule de feu et une période boule de neige, et ça, ça me fait pétiller de bonheur.

    Quelqu'un a-t-il envie de s'y lancer, par un voyage, une idée en cours, une vraie folie, ou autre chose ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Invité le Lun 3 Jan - 13:46

    Ton titre c'est « l'usine à rêve 2011 »
    Ben chuis cuite.
    Mon rêve rejoint celui de Homme parce que ça fait des années qu'on le tricote, au propre comme au figuré.
    Après notre voyage Grenoble-Pondichery et son retour avec notre vieille moto, on prépare « l'Aunay-Montréal » en passant par Pékin avec la même vieille moto.

    Si l'on saute sur les difficultés administratives, reste la difficulté du détroit de Behring. L'immense point blanc de notre voyage.
    Après de nombreux contacts, le plus réalisable serait la moto sur un traineau tiré par des chevaux de Sibérie, option jouable mais aussi la construction de patins sur une remorque fixée type side-car.
    Bref, bref, bref.
    Un projet fou et un rêve fou comme tous les rêves, qui ne nous lâche pas.

    Ma préoccupation majeure n'est ni le froid, ni la difficulté, ni rien de rien sauf mourir si la glace se rompt et l'inutilité de la balise Argos dans ce cas.

    Projet farfelu dont on ne se lasse pas, projet à deux comme dans la vie qui, elle, est une vie de rêve.

    Encore quelques trimestres de cotisations retraite à accumuler bien terre à terre et après, hop, le grand virolo.
    Le complément circonstanciel n'est pas si, mais quand...


    Mon rêve actuel : dépasser les 11 degrés dans notre pièce viable malgré le poêle qui ronfle.

    Ça ne me semble pas être le type de réponse que tu attends !

    lahaut

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par lahaut le Mar 4 Jan - 10:38

    pour moi rien en projet !!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Invité le Mar 4 Jan - 10:43

    "pour moi rien en projet !! "


    Rien en projet, mais qu'as-tu en rêves dans ta boîte malicieuse ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Invité le Mer 5 Jan - 12:47

    Oh si Pondy, c'est exactement le type de réponse que j'attends ! (pas le poêle qui dépasse pas les 11° en pleine chauffe, hein, mais tout ce qui précède)
    J'adore!

    La Sibérie et l'Alaska se rapprochant, si vous attendez assez longtemps vous devriez le franchir d'une simple cascade à moto, le Behring, ton Bébel et toi.
    avatar
    Skyrgamur

    Localisation : une île : Île de France

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Skyrgamur le Mer 5 Jan - 12:59

    Dans ma jeunesse, j'ai lu : "le sixième hiver" de Douglas Orgill.
    Justement, il était question du détroit de" Béring gelé qui permettait de passer de l'URSS (à l'époque) aux USA.

    http://www.amazon.fr/Sixi%C3%A8me-Hiver-Douglas-Orgill/dp/202009181X


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
     
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par mamina le Mer 5 Jan - 14:20

    Uniquement parce-qu'ici nous sommes entre nous j'ose faire sortir du plus profond de mon sac à rêves une envie, un projet... mais il est de ceux qui ne vont pas t'intéresser car "Y'a les rêves qui ne deviendront jamais des réalités parce qu'ils sont depuis toujours plombés"

    Celui-ci est plombé oui, lourdement chargé par les sentiments, par les convenances, par les obligations, par l'incompréhension, par l'âge... et aussi probablement par toutes les bonnes raisons dont je l'encombre pour qu'il reste un rêve !

    N'empêche ! un jour, peut-être, je voudrais partir seule en voyage, non pas en voyage, je voudrais aller vivre ailleurs, là où on a juste besoin de l'essentiel, partir pour quelques mois à Yendouma ou à Trapaing Anchanh ou un autre petit village en Afrique, en Asie... peu importe, là où on m'accueillerait pour un temps...

    J'arrête là, j'aurais pas du me laisser prendre, j'aurais pas du ouvrir le sac...
    Des fois, faut savoir arrêter de rêver !

    chut !


    Dernière édition par mamina le Mer 5 Jan - 17:41, édité 1 fois
    avatar
    geob

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par geob le Mer 5 Jan - 16:24

    Oui, il ne faut pas rêver sa vie...surtout dans une usine ! Le rêve, j'adore ça quand je dors. On peut aussi rêver les yeux ouverts à partir du moment que cela ne concerne pas sa propre vie, si ça reste au niveau du phantasme comme, par exemple, gagner le gros lot - là, on sait qu'avec une chance sur 74 millions on peut rêver longtemps !

    Ceux qui rêvent de vivre une autre vie, ceux qui disent que l'espoir fait vivre ne vivent pas puisqu'ils se projettent dans une irréalité ! Cette rengaine l'espoir fait vivre me donne toujours de l'urticaire. Pour vivre heureux, vivons sans espoir ! En somme, accepter le présent, ce que l'on vit chaque instant. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut subir, baisser les bras, ne pas avoir de projet.

    Un projet en perspective? Eh bien, il faut y travailler un maximum et envisager toutes les possibilités, tout en sachant bien que la réalisation de ce projet n'est pas assujetti à nos propres desiderata, il peut dépendre aussi d'un environnement, de contingences diverses. Ainsi, si ce projet ne se réalise pas, on n'a pas à être déçu puisqu'on aura fait tout son possible. top là.
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par mamina le Mer 5 Jan - 17:18

    Houlala ! non ! je ne rêve pas ma vie.... et heureusement car disons... les 6 / 8 ième... sont déjà passés !!!

    Juste quelques mois, rien que pour moi, sans faire de mal à personne !
    Pas facile quand on est femme, fille, mère, grand-mère et qu'on a sur le dos le poids d'une éducation basée sur le devoir. Bien sur, il est toujours possible de s'affranchir de tout mais je n'en ai pas envie, c'est aussi un choix !

    "Pour vivre heureux, vivons sans espoir !" tu écris ; certainement pas !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Invité le Mer 5 Jan - 19:23

    Mamina, il est des rêves qui resteront toujours des rêves. Des rêves que l'on se murmure quand le sommeil fuit. Ton rêve peut se faire projet, le mien restera un rêve ou un fantasme (orthographe que je préfère à phantasme qui me fait décidément trop penser au phasme, vilaine bestiole remplie de pattes ).

    Ainsi, j'aurais voulu recommencer ma vie.
    N'avoir pas eu de mari, de compagnon, pas d'enfants pas de ces liens de soie, de corde de chanvre qui attrapent le cœur.
    Vivre seule dans un ailleurs qui change au gré des années.
    Être vierge de toute émotion, de tout passé.
    Je rêve même d'être muette et sourde pour le plaisir suprême du silence.
    Ne connaître personne, ne croiser que des inconnus.
    Pas le chahut des contraintes, des obligations ou des convenances comme tu dis.

    Et la vie est là, qui me saisit dans un tourbillon
    Et je vibre et je ris et je pleure
    Et j'avance
    C'est ainsi et c'est achement bien.

    Tu vois, pour être plombé, c'est plombé !!
    Juste le truc dont Pataugas ne veut pas entendre parler !
    avatar
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Dolma le Jeu 6 Jan - 8:32

    A de Saint-Exupéry :
    "En ce qui concerne l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible"

    Il me semble qu'on pourrait dire la même chose de nos rêves éveillés...

    Dolma
    avatar
    geob

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par geob le Jeu 6 Jan - 17:23

    il est toujours possible de s'affranchir de tout mais je n'en ai pas envie, c'est aussi un choix ! écrit mamima

    Donc tout va bien !

    Je ne me souviens plus du titre du film dans lequel Kevin Spacey ne cesse de dire à son souffre douleur :
    pose toi cette question : qu'est-ce que tu veux vraiment ?

    Ceux qui passent leur vie en espérant, me font penser à tous les croyants qui zappent le présent parce qu'une place leur est réservée auprès de leur dieu.
    Ma soeur a eu un cancer du sein. Elle n'a pas misé sur l'espoir, en revanche elle s'est battue, elle a mis tout en oeuvre pour guérir, bref, elle a mis toutes ses chances de son côté pour réussir en acceptant avant tout la réalité !

    D'abord accepter la réalité, puis mesurer sa motivation en se demandant qu'est-ce qu'on veut vraiment !

    Alexendra David Neel a renouvelé la dernière fois son passeport à l'âge de 100 ans !

    lahaut

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par lahaut le Jeu 6 Jan - 21:51

    bein..... je n'ai aucun rêve dans ma boîte à malice !!

    Contenu sponsorisé

    Re: l'usine à rêves 2011

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 8:39