Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages

Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : 100€ dès ...
Voir le deal

    "Rendez vous en terre inconnue"

    geob
    geob


    "Rendez vous en terre inconnue" Empty "Rendez vous en terre inconnue"

    Message par geob Lun 3 Jan - 21:00


    Rendez vous en terre inconnue


    Je sais ce qu'on va me dire : tu arrives bien tard ! Oui, mais j'ai une excuse : je n'ai pas de télévision chez moi ! Alors, ces derniers jours, j'ai visionné pas mal de "rendez vous en terre inconnue", une envie d'ailleurs, sans doute, et pas du tout inexplicable.

    Tout d'abord, j'ai découvert à quel point cette émission pouvait palier à un manque de collyre. Avant de regarder les 10/15 dernières minutes, préparez votre paquet de mouchoirs en papier parce que les larmes vont couler en abondance.

    Et puis ce choc culturel, ces certitudes ébranlées devant une civilisation déniée, vu comme misérable. Alors l'occidental (l'invité), au fur et à mesure des journées vécues avec ce peuple autochtone, finit par se demander si le bonheur se trouve dans l'accumulation d'objets



    Pour ne pas l'oublier, je le dis tout de suite : la vie d'un peuple autochtone, leurs conditions de vie voulais-je dire, ne me font pas rêver. Je suis un occidental habitué à vivre dans un certain confort, à la limite génétiquement programmé pour ça, capable de larguer 10 litres d'eau potable pour nettoyer les toilettes, et je ne sais combien pour prendre une douche, tout nous est donné pratiquement sans effort, bref, ne listons pas toutes nos commodités mais pourtant, malgré cela, je vis dans une société championne de consommation d'anxiolytiques, qui, au moindre drame, crée une cellule de soutien psychologique, une société qui ne fait pas société tant elle est composé d'individus qui ne pensent jamais à l'intérêt collectif - à part quelques exceptions formidables, car il y en a toujours, nous sommes tous ainsi.

    Arthur, chez les Quechuas. Quand je suis arrivé, raconte-t-il, j'ai eu choc devant ce que je considérais comme une extrême pauvreté, des conditions de vie pas facile, mais, petit à petit, en vivant avec eux 24 h sur 24, en travaillant, en mangeant, en dormant avec eux, j'ai été vraiment étonné par leur joie de vivre, ils rigolent tout le temps, alors que moi, moi qui a tout, je fais de la télévision, du business, il m'arrive de me plaindre pour des broutilles...

    La plupart des participants ont éprouvé ce même sentiment, ont quitté leurs hôtes en pleurant.

    Zabou Breitman a eu des réflexions intelligentes, lucides.

    Tous sont frappés par cette joie de vivre qui les habite. Peut être que ces peuples autochtones pratiquent le bouddhisme sans le savoir. Ils sont dans l'adéquation permanente : ils connaissent la finalité de leur travail -qui n'est pas de thésauriser-, ils savent que leur travail est la garantie de leur survie alors ils le font sans traumatisme psychologique, sans s'ennuyer, et le soir ils se retrouvent dans une communication permanente, ils se racontent des histoires, des souvenirs, ils inventent, ils rient, il n'y aura personne qui prendra un smartphone pour se retrancher de la communauté, ou regarder la télévision.

    Ah ! La télévision ! Cette ouverture sur la... normalisation mondiale !

    Quand Gilbert Montagné arrive en hélicoptère dans le Zanskar, à plus de 4000 mètres d'altitude (pas de route), il est accueilli par cette femme habituée à vivre dans des conditions difficiles avec sa famille, des mois d'hiver à ne pouvoir sortir de leur maison, et cette femme se met à pleurer quand Montagné lui fait part de son état de mal voyant depuis sa naissance. Difficile de ne pas être ému devant cette femme si sensible. Mais ne parlons pas des paysages, des lieux époustouflants de cette émission, revenons à la télévision. Car le soir, la famille est devant une télévision qui/ montre la vie moderne, les paillettes, des lumières colorées. Alors cette femme remarquable se sent dévalorisée, peut être misérable, au grand étonnement de Frederic Lopez qui a constaté son intelligence, son savoir, son humanité.

    On m'a fait découvrir ce documentaire plus récent, et complémentaire, sur le Zanskar ( avec toujours cet accueil, cette sensibilité)



    Il y aurait beaucoup à dire encore sur cette émission. Tiens, juste sur Vianney chez les Afars... Avant de partir submergé par ses émotions, il a voulu laissé une paire de chaussures, un article qu'il pensait utile dans cet univers de pierres, sous un soleil de plomb, mais la production de l'émission lui a dit, s'il voulait offrir quelque chose, il valait mieux leur acheter un chameau, une chèvre, beaucoup plus utile, voir indispensable. Humainement, c'est bien sûr délicat de ne pas succomber au "sanglot de l'homme blanc", on se découvre une âme de bon apôtre, on veut être quelqu'un de bien dans une parenthèse offerte par les circonstances.

    La seule émission que j'ai vu entièrement c'est celle avec Thomas Pesquet, chez les Kogis en Bolivie. Il y a deux ans, un dimanche d'été, j'avais écouté sur France Inter l'émission "Une journée particulière" . L'invité était Eric Jullien qui racontait comment les Kogis, rencontrés opportunément dans ces hautes montages, l'avaient sauvé d'un œdème pulmonaire. Les Kogis sont peut être un des rares peuples autochtones qui pourra conserver le plus longtemps possible son mode de vie. Mais la plupart des peuples autochtones finiront par se faire absorber par la "civilisation" moderne car, en définitive, la modernité qu'on nous assène consiste à mettre le touareg dans une h.l.m., les nouvelles générations sont attirés par le miroir aux alouettes, les anciens se rendent compte tristement que leurs enfants veulent vivre une vie plus facile, plus confortable, même s'il faut vivre dans le bidonville d'une grande ville.

    Au fond, "Rendez vous en terre inconnue" est une bibliothèque numérique anthropologique sur des cultures et des peuples amenés à se dissoudre dans la mondialisation.



    Pour s'intéresser aux Kogis :



    ("Une parenthèse inattendue", est aussi une émission de Frederic Lopez, je la trouve originale mais d'un intérêt inhérent à la qualité des invités)


    Maadadayo !

      La date/heure actuelle est Lun 17 Jan - 1:47