Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    Dernières nouvelles de la Thaïlande

    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mer 13 Nov - 15:41

    Dernières nouvelles de la Thaïlande.


    Rien n'est immuable, tout change, tout se transforme, bref, toujours des nouveautés et ce n'est pas toujours pour améliorer la vie des gens.

    En arrivant à l'aéroport de Bangkok, contrôle des passeports et... on vous tire le portrait. Une boule noire sur une tige métallique, comme un oeil sur patte, regardez sa lumière rouge, bougez pas, c'est bon vous êtes sur nos fichiers numériques ! Cela se passe dans tous les aéroports de Thaïlande, on vous photographie de même lorsque vous quittez le territoire, là, on ne comprend pas trop pourquoi, peut être pour vérifier si vous avez grossi ou pas, ou alors subit une opération esthétique? Vous êtes entré homme et vous partez femme? Au début, j'avais trouvé cela irritant, puis, comme tout le monde, j'ai fini par m'habituer et accorder à cette pratique une indifférence mesurée. Pour mon retour, voici une nouveauté : dorénavant, ils vous prennent vos empreintes digitales !!! Exactement comme vous l'avez fait en France pour votre passeport biométrique, chaque guichet à l'aéroport est muni d'un petit terminal pour le bout de vos petits doigts (le majeur a envie parfois de se révolter, et de se dresser fièrement), ah, ensuite ne pas oublier les pouces (je me suis fait rappeler à l'ordre par le flic thaïlandais). D'aucuns trouvent cela normal, et donc ils n'auront rien à redire le jour -bientôt proche?- où on nous prélèvera nos empreintes génétiques, notre ADN. Principe de précaution, on ne sait jamais, et puis je n'ai rien à me reprocher... et toc ! Voilà, on connait le discours : surveillance pour notre sécurité, et pour notre sécurité nous sommes prêts à abandonner même notre âme, nos pensées, nos rêves. Je vais peut être surprendre, tout cela me parait logique. En effet, le XXIe siècle sera le siècle des mouvements de population d'une ampleur jamais vue dans l'histoire, déclenchés par des catastrophes écologiques, des problèmes pour l'accès à l'eau, voir au... sable si important et si présent dans notre vie quotidienne et dont l’exploitation surabondante, voir le vol, finit et finira par provoquer des dégâts considérables,  des raisons politiques bien sûr,  les guerres, j'en passe et des pires ! Or, pour les gouvernements dans le monde, c'est un sujet qui fait peur, ils ne peuvent se permettre, de peur d'être déstabilisés, de ne pas maîtriser ces courants humains qui, croient-ils, dévasteront tout sur leur passage. Il faut donc une surveillance accrue, sophistiquée, à la chinoise, aux normes chinoises - pour ceux qui s'intéressent à ce qui se passe dans le Xinjiang.

    Chouette, la mondialisation, c'est pour tout le monde.

    Avant de retourner en France en avril, j'avais laissé un gros sac chez un couple de restaurateurs de mon quartier. Entre nous, nous les appelons les "Gentils". Pourquoi? Parce qu'ils le sont, et en plus chez eux ce n'est pas cher et c'est bon. Le lendemain matin de mon arrivée, je vais prendre mon petit déjeuner chez eux. A ma grande surprise, je vois ces deux motos devant chez eux...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn14

    ... pas possible ! Même ici on livre la nourriture ! Même ici les gens veulent rester chez eux devant leur télévision !   Monsieur Gentil m'a dit que cela a commencé dès mon départ, mais je suis sûr que c'est madame Gentil qui a eu l'idée de travailler avec eux. Du coup, ils ont "boosté" leurs activités, et d'ailleurs je l'ai tout suite constaté à leur figure : je ne les avais jamais vus aussi fatigués ! D'après ce que j'ai lu, cette "uberisation" du monde se répand comme une épidémie, cela va devenir une pandémie car on trouve ce système, semble-t-il, même en Inde ! Là encore, je suis admiratif devant la capacité du capitalisme à se renouveler pour que le système perdure. En l’occurrence, individualisation du travail,  l'auto-exploitation en faisant croire que tu deviens ton propre patron, permet au capitalisme de briser tous les liens de solidarité entre les salariés, enfin les derniers liens qui subsistent encore, de réaliser ainsi l'idéal d'un "monde parfait" :  d'un côté le pouvoir économique, de l'autre des milliards d'individus en concurrence les uns avec les autres.

    Il y a deux ans, j'avais acheté deux tee-shirts de la même marque en tissu... moderne, je veux dire par là qu'il n'ont pas besoin d'être repassé, c'est léger, agréable à porter même quand il fait très chaud. Ils étaient fabriqués en Thaïlande. L'année dernière, je suis dit, tiens, j'en reprendrais bien un autre. Ah... fabriqué en Birmanie cette fois-ci, main d'ouvre moins cher qu'en Thaïlande, c'est sur. Quant au tissu, hum, hum, on dirait de moins bonne qualité.

    Cette année, je viens de les revoir dans un centre commercial...

    ... Dorénavant, ils sont fabriqués en Ethiopie !



    Maadadayo !
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Dim 17 Nov - 16:44

    Samedi 16 novembre, dans le meilleur endroit pour un café dans ce bled de montagne, Thoet Thaï.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn15

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn16

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn17


    Comme cette touriste thaïlandaise, accompagnée par quatre autres dames, et dont leur chauffeur de mini-bus joue avec le gamin, en route pour Huay Mae Kham, le bout de la Thaïlande, en haut, dans le nord ouest.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn18

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn19

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn21

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn20

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn23

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn22

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn24

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04011

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04315

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04612

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04711

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04812
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Jeu 21 Nov - 16:19

    Vie de quartier : la radio.


    A Chiang Rai, je séjourne dans le quartier près de la rivière, à vingt minutes à pied du centre ville. Les premières années, je me demandais pourquoi il y avait ces hauts-parleurs disséminés par ci par là. Simplement pour diffuser des informations sur la vie du quartier, car il y a une radio de quartier ! En fait, on l'entendait rarement, le matin surtout. Depuis mon retour, elle démarre tous les matins vers 7h55 en diffusant des chansons sirupeuses, puis quand on approche des 8 h, compteur à rebours avec le son d'un carillon et, à 8h piles, on entend l'hymne national. Ailleurs, au centre ville, rien, c'est vraiment une radio de quartier.

    "Aftershock"


    La nuit dernière, entre deux cycles de sommeil, j'ai senti mon lit bouger mais je n'ai prêté  à ce phénomène rêvé ou réel qu'une attention superficielle et j'ai vite replongé dans un sommeil profond. Vers 7h55, le soleil illuminait ma grande fenêtre et j'avais les yeux grands ouverts quand... mon lit s'est mit à danser la gigue ! Interdit, je n'ai pas bougé le temps que mon cerveau analyse correctement la situation mais, au bout de trois à quatre secondes, comme les secousses continuaient, je suis sorti dare dare de mon lit et les secousses ont cessé.

    Ce matin, en allant chez les "gentils", j'ai évoqué de tremblement de terre. Ils m'ont confirmé que les premières secousses se sont déroulées vers 4h du matin et les deuxièmes juste avant 7h. Ils ont employé un mot qui m'a surpris : aftershock ! Même la femme de chambre de mon hôtel m'a parlé d'afterschock ! Après tout, cela me parait pertinent. En anglais, "afterschock" veut dire réplique.

    Bon, il y a des after plus sympa, tout de même.


    Maadadayo !
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Lun 25 Nov - 5:55

    Vendredi 22 novembre, 17h15

    Alors que je me dirigeai à moto vers le parc du Kholoï, au bord de la rivière Kok, j'ai assisté à un spectacle inattendu, unique, merveilleux : je n'ai pas eu besoin de lever la  tête pour voir passer, à une cinquantaine de mètres devant moi,  le vol de cinq ou six  "becs-ouverts" en basse altitude, au dessus des toits du quartier. Peut être que la rivière était pour eux une route balisée pour l'ouest, en tout cas ils battaient des ailes lentement et surement vers le soleil qui descendait sur les collines. Encore une première fois : voir voler les "becs-ouverts", et qui plus est au dessus de mon quartier, cela m'a fasciné et remis en mémoire, par analogie, un film russe en noir et blanc sur la chaîne unique de la télévision française, il y a donc bien longtemps : "Quand passe les cigognes". Je suis persuadé que se sont ceux que j'avais photographié l'autre jour, dans le secteur des lacs, à l'est de Chiang Raï. Se reposaient-ils avant d'entamer sans doute leur retour en Inde?.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-mard16


                                                                  **************  
                                                     
    Salon de coiffure pour dames, niché au cœur du marché couvert de Chiang Raï, difficile à trouver avec toutes ces allées étroites occupées par les multiples échoppes où l'on vend de tout  (je ne vais pas établir une liste à la Prévert !). Au fond, cela ressemble à un souk, et dans ce souk ce petit salon de coiffure pour dames, comme un îlot de tranquillité, en dehors de l'agitation du monde, un univers de quiétude et de papotage, de confort et de sécurité. Oh ce n'est pas luxueux mais il y a tout le nécessaire pour les femmes qui veulent se faire belle. Lorsque je suis arrivé, j'ai tout de suite vu sur la gauche un canapé où une jeune fille un peu grasse et vulgaire s'entretenait avec son smartphone et, assise sur un tabouret, juste après le pas de porte, une dame d'une cinquantaine d'années, coiffé d'un chignon discret, au joli visage adorable, aux lèvres vermeilles, s'est tourné vers moi pour me demander ce qui m'amenait dans ce gynécée improbable. Pédicure, dis-je. Aussitôt elle s'est levée, elle est allée remplir une cuvette d'eau chaude, j'ai trempé mes pieds dedans, elle me les a lavés, assise sur son tabouret - faut avoir une certaine souplesse pour s’asseoir dessus vu que les pieds ne font que cinquante centimètres. Elle a commencé à travailler, bon, avoir une femme à ses pieds -comme je ne suis pas en France, et que Caroline de Hass ne passe pas au Village- je reconnais que ce n'est pas désagréable. A côté de moi, une jeune fille au jean troué s'occupait avec son smartphone. Une cliente? Dans ce salon, il y a seulement deux fauteuils où étaient déjà installées des clientes et deux employées s'affairaient sur leurs cheveux noirs et brillants. Alors, chacun son tour... mais non, une cliente se leva, l'employée avait terminé, et cette cliente, la cape protectrice qui recouvrait ses épaules enlevée, m'apparut en pull-over de coton, avec un léger décolleté en v, elle portait aussi un jean de qualité. La jeune fille à côté de moi se leva... elle attendait donc sa mère, et elles partirent toutes les deux par l'autre entrée - ce salon étroit se trouve entre deux allées. Je vis partir ainsi l'élégance et la classe,  accompagnée par  le mauvais goût si prisé chez les jeunes dans le monde. Ma pédicure, elle, accomplissait un travail épatant avec ses ustensiles si peu modernes, basiques. Je la regardais, sa tête et son nez chaussé de lunettes à la monture rose pour voir de près penché et concentré sur mon pied qui en avait besoin, je la regardais avec une grande surprise effectuer un nettoyage minutieux sous les ongles alors qu'en France... la minutie altère le rendement mais pas la note. A l'école de pédicure à Paris, rue St Anne, ils vous prennent 15 euros, et ma pédicure thaïlandaise, dans ce petit salon étroit entre deux allées du marché couvert de Chiang Raï, elle m'a demandé 100 baths ( 1€ = 33 baths) pour un résultat vraiment remarquable.

    Dans cet univers féminin, j'ai pensé à un film "Le mari de la coiffeuse", et je me suis vu, un petit peu, dans la peau de Jean Rochefort.
    Skyrgamur
    Skyrgamur

    Localisation : Normandie

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Skyrgamur le Lun 25 Nov - 9:49

    Belle rencontre avec ces cigognes Geob.
    Il y a 2 ou 3 ans, j'ai eu une pédicurie (soignée) pour 30€ à Agen. Le double de toi à Paris dans l'école.


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
    Dolma
    Dolma

    Localisation : Je m'balade sur les chemins...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Dolma le Lun 25 Nov - 15:48

    Si j'ai bien tout suivi, tu entres dans un "salon de coiffure pour dame" pour te faire faire de beaux pieds  pensif  ? Et donc quand tu veux te faire couper les cheveux, tu vas dans un salon de pédicure surpris  ?

    Sacré Geob rire  ou peut-être aussi sacrée Thailande super content
    Skyrgamur
    Skyrgamur

    Localisation : Normandie

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Skyrgamur le Lun 25 Nov - 16:00

    Geob, comme les cigognes, a pris ses quartiers d'hiver. clin d'oeil


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mer 27 Nov - 5:46

    Retraite


    Ce matin, j'ai constaté que dorénavant les "Gentils" travaillent aussi avec Grab...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Thumbn25

    https://www.grab.com/th/food/

    https://www.foodpanda.co.th/


    ...après FoodPanda, et bientôt d'autres sociétés? Pour l'instant, dans Chiang Rai et alentours, c'est FoodPanda qui a la plus grosse part du marché.

    Les "Gentils" travaillent du lundi au samedi de 8h à 20h, le dimanche ils ferment à 15h. J'ai demandé à monsieur "Gentil" jusqu'à quand il allait travailler. Il m'a répondu encore une quinzaine d'années, jusqu'à l'âge de 60 ans. Juste à côté de leur restaurant (après la moto de Grab), ils louent deux chambres 1500 baths (1€=33 baths) par mois. Je n'avais jamais vu sa femme et lui aussi fatigués tant l'apport des sociétés de livraison de nourriture leur assure une plus grande activité.
    En Thaïlande, il y a des soins des les hôpitaux pour les petits revenus, un minimun -vraiment minimun- revenu à partir d'un certain âge pour les plus démunis et, pour les autres, si ils ne sont pas fonctionnaires (ainsi que la police et l'armée), ils doivent se faire, se constituer une retraite.

    D'un point de vue occidental, d'ethnocentriste avéré, les "Gentils" ne mènent pas une vie passionnante, ils sont prisonniers de leur travail, esclaves même, parce que l'état ne leur versera pas une pension. Attention,  faut pas croire qu'ils soient dans la misère, ils possèdent peut être plus de biens que vous,  mais là encore c'est en prévision des jours où ils arrêteront de travailler.

    D'une certaine manière, on pourrait dire qu'en France nous avons de la chance... jusqu'à quand? Lorsqu'on constate que les luttes sociales consistent aujourd'hui à éviter le pire, à accepter le moindre mal, alors qu'au XXe siècle les luttes se déclenchaient pour le progrès, l'amélioration des conditions de travail, les augmentations de salaires... bref, il y a de quoi sombrer dans le pessimisme.

    ....
    Lilie
    Lilie

    Localisation : Pieds sur Terre, tête en l'Eire

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Lilie le Mer 27 Nov - 12:27

    Geob, en te lisant, je me disais justement que Les Gentils avaient dû se faire un bon capital depuis leurs dures années de travail, pour pouvoir se permettre d'arrêter de travailler à 60 ans, et donc de vivre uniquement de leur capital par la suite.

    Ca ne parait pas du tout ennuyeux leur quotidien, c'est le lot de la grande majorité des gens sur cette planete, de travailler sans relâche tous les jours, sans repos, sans congés, sans loisirs, juste pour pouvoir vivre, et faire vivre les siens. En lisant tout ça, ça me fait juste me conforter dans ce que je sais depuis longtemps: je fais partie d'une minorité de chanceuses, née au bon endroit, au bon moment.

    Lilie
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mer 11 Déc - 5:01

    Voyager....

    ...c'est simple comme renseigner un formulaire sur lequel vous collerez deux photos de votre bouille, c'est simple comme produire des documents en veux-tu en voilà en vue de satisfaire un fonctionnaire pointilleux, c'est simple comme... non, voyager cela devient de plus en plus compliqué, de part les règles et les contraintes édictés par les états qui veulent contrôler les mouvements de population et réguler le nombre de touristes en les passant à la moulinette d'internet s'ils veulent établir une demande de visa. En fait, c'est un encouragement à voyager en groupe, avec une agence de tourisme aux manettes, une manière de contrôler et de surveiller beaucoup plus facile pour un état.

    Me voici donc emberlificoté dans une affaire de visa, à l'ambassade de Thaïlande à Vientiane. Tout le système a changé, et je n'étais bêtement pas au courant. Du coup, il faut que j'y retourne, pour un résultat aléatoire : ou je rentre e France fin janvier, ou, si tout se passe bien, c'est à dire si le fonctionnaire qui traitera mon dossier n'aura pas surpris sa femme sous son amant après une journée de travail terminée plus tôt que prévue, alors le retour s'effectuera à la date indiquée sur mon billet retour.

    Mais cette visite laotienne en pure perte n'aura pas été inutile. Ainsi, je suis retourné à Vang Vieng, à trois/quatre heures de route de Vientiane. Ma dernière visite remontait à quatre ans, elle m'avait permis de constater l'accélération des changements urbains de la ville et d'être déçu par la fermeture de la "Moukdavanh guest house". A vrai dire, je voulais juste revoir Moukda chez qui j'avais fait de nombreux séjours dans les années 2000.  Le passé c'est le passé, me suis-je dis, pas la peine d'essayer de le revivre, une page était définitivement tournée.

    Arrivé à Vang Vieng, une fois au centre ville... oh bon sang ! J'ai été sidéré par tous ces nouveaux bâtiments, ces nouveaux quartiers, au point que je n'arrivais plus à me situer exactement où je trouvais. Une voyageuse anglaise, aux bras tatoués, m'a confié qu'elle avait effectuer un séjour en avril et aujourd'hui, elle même, elle n'en revenait pas de voir tous ces nouveaux bâtiments. En tout cas, elle avait pris la précaution de réserver : c'était complet quasiment de partout !

    Heureusement je n'étais pas chargé, alors je me suis mis à la recherche d'une chambre, tranquillement, acceptant avec le sourire le verdict : "full" ! Alors je continuai ma marche dans Vang Vieng, et me voici dans une ruelle épargnée par la frénésie immobilière,  je la reconnais entre mille : c'est celle de la "Moudhavanh guest house".


    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04111


    Surprise, elle était ouverte, allons bon, elle a sans doute changé de propriétaire, allons voir tout de même...

    fabizan
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par fabizan le Mer 11 Déc - 13:24

    Hummm, je sens qu'il y a de la retrouvaille dans l'air sourire
    Dis Geob, tu peux nous expliquer ton problème de visa par rapport aux autres années ? question


    _________________
    Fabienne
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mer 11 Déc - 15:29


    Le problème, mon problème c'est sans doute de la rigolade pour Lillie ! A Paris, dorénavant, il faut faire sa demande de visa sur internet. J'ai ouvert un compte, mis ma photo, et puis... je ne suis pas arrivé à coller des documents, tels le passeport ou les relevés bancaires, et du coup j'ai un peu vite abandonné !Je me suis dit après un mois je vais au Laos, une fois arrivée j'apprends qu'il fallait obtenir un rendez-vous par internet pour l'ambassade de Thaïlande à Vientiane. Comme je l'avais déjà fait plusieurs fois, je pensais à tort que se serait comme les années précédentes - ouh quelle erreur ! en plus je sais très bien que rien n'est jamais pareil ! Pfff ! Alors, j'ai réussi à obtenir un RDV par internet pour le 18 décembre et donc, théoriquement, je dois retourner au Laos en vue d'obtenir un visa de 2 mois (mais pas garanti à 100%) Bref, toutes ces formalités logiques aujourd'hui me gonflent un maximum, j'ai envie de laisser tomber et de rentrer en France fin janvier.

    Voilà Fabizan, et comme je l'ai déjà écrit ici ils ne sont pas intéressé par des gens qui viennent séjourner, ils préfèrent les touristes qui viennent... en vacances et qui dépensent en quinze jours ce que je dépense en quelques mois. La vie ici devient aussi plus compliqué pour les expats, mais peut être que ton fils t'en parle

    fabizan
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par fabizan le Jeu 12 Déc - 0:18

    Ben oui comme je le dis souvent, plus le temps passe, plus tout devient compliqué ! dégout je plains sincèrement ceux qui n'ont pas internet où qui ne savent pas bien s'en servir !

    Mon fils vit en France et ne rencontre pas trop de problèmes quand il se rend en Thaïlande. Il ne reste pas plus d'un mois à présent que les petites vont à l'école et sur place il sont hébergés à Khon Kaen dans la famille de sa femme et donc ils ne fréquentent pas de français sur place. En revanche ce qu'il me raconte c'est le coût de la vie qui a considérablement augmenté en moins de 10 ans.

    Bref, j'espère que ton RV du 18 te permettra d'obtenir un visa de 2 mois pour profiter de l'hiver au soleil  sourire . Mais tu n'as jamais pensé à changer de pays ? Y en aurait-il un en ASE plus souple sur les formalités de séjour ?


    _________________
    Fabienne
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mer 8 Jan - 5:01

    Moukdavanh guest house...



    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-img_17


     ...Une fois dans la cour, j'ai  constaté que la grande maison est toujours là, sur la droite, par contre, l'espace a été aménagé en restaurant. Une femme s'est montrée, sans doute une employée. Alors, à tout hasard, j'ai demandé - au risque de la surprendre - si Moukda était présente. Franchement, j'étais prêt à faire aussitôt demi-tour tellement ma question ma paru incongrue. La dame m'a sourit et, c'est moi qui a été surpris, elle m'a fait signe de la suivre. Nous sommes entrés dans la maison, la salle d'accueil est immense. Je me souviens, il y a une dizaine d'années, quand les bungalows étaient tous occupés, Moukda offrait le "homestay" aux voyageurs en attendant qu'un se libère, ainsi, le soir, elle installait des matelas par terre et cette immense pièce se transformait alors en dortoir.

    Au fond, à gauche, il y avait une porte ouverte sur une chambre de belle dimension et très lumineuse. J'ai vu une femme allongée sur le lit, en combinaison noire - il faisait très chaud, une vraie canicule. Mon hôtesse a dit : "Moukda"...   je suppose qu'elle lui a expliqué en laotien qu'un étranger voulait la voir. Elle s'est levée, elle est venue vers moi, lentement, en me regardant comme si elle voyait une apparition, un souvenir lointain. Et moi aussi,  sur le coup, merde, je ne l'ai pas reconnue tout suite, puis son visage, enfin, m'a paru tel quel il y a... si longtemps. Moukda aussi n'a cessé de me regarder des pieds jusqu'à la tête, toujours dans une certaine hésitation, et puis, et puis elle s'est jetée dans mes bras pour me faire une accolade à l'américaine, avec petites tapes amicales dans le dos. Moukda a l'habitude de parler fort, sa mère s'est pointée,  elle m'a reconnu tout de suite mais, comme elle est très traditionaliste, elle a incité sa fille à revêtir une veste pour couvrir son décolleté. Ce n'est pas grave ai-je dit en lao, elles se sont marrées.

    Retrouvailles après tant d'années, tu n'as pas changé m'a-t-elle dit, oui, bon, c'est sympa  de me dire ça mais le temps qui passe pose ses stigmates sur ma peau, blanchit mes cheveux et mes sourcils. Moukda, elle, elle a peut être pris un peu de poids, quelques fines rides  autour  des yeux, quant à sa voix elle est toujours énergique et ensoleillée. J'étais venu à Vang Vieng, il y a trois ou quatre ans, lui dis-je, et j'ai trouvé ta guest house fermée. Nous avons fermé pendant sept ans, m'a-t-elle expliqué, et nous venons de rouvrir depuis deux mois.

    Allons voir les bungalows rénovés. Dorénavant, ils ont tous la climatisation, ils sont tous pourvus de fenêtres vitrées. Et Moukda a toujours le chic pour coordonner la literie.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-img_15

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-img_14

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-img_16


    Ensuite, elle m'a présenté sa fille de douze ans qui venait d'arriver de Vientiane en voiture avec son père, un homme charmant qui travaille à la télévision d'état. Seulement Moukda a complètement oublié ce qu'elle m'avait dit à propos de l'enfant, il y a belle lurette, alors j'ai préféré laisser glisser et puis cela ne me concernait pas.

    Après avoir passé deux nuits, le vendredi et le samedi, j'ai regagné Vientiane dimanche. Le lendemain, je devais déposer une demande de visa à l'ambassade de Thaïlande. Le soir, en mangeant une soupe dans un restaurant local, j'ai entendu le patron dire à des touristes japonais que lundi c'était un jour férié, un jour de fête au Laos. C'est pas vrai ! Mais c'est pas vrai ! Dans ma chambre d'hôtel j'ai vérifié sur internet, effectivement tout serait fermé lundi et, en même temps, je suis tombé sur une information qui m'a laissé pantois : il fallait prendre un RDV par internet pour l'ambassade de Thaïlande, bref, pas la peine de me présenter devant l'ambassade, on ne me laissera pas entrer sans la preuve de mon rendez-vous. Ainsi mon dilettantisme m'avait joué un sale tour et je me suis retrouvé fort marri dans la capitale laotienne, sans aucune envie de m'y attarder. Alors je suis retourné en Thaïlande le surlendemain en pensant à Moukda, elle m'avait dit adieu en me disant : on se revoit dans dix ans?

    Et on s'est revu deux semaines plus tard !

    Deux semaines plus tard


    Formalités de visa enfin réglées, je repris la route de Vientiane à Vang Vieng qui, je le rappelle, n'a pas tellement changé en 25 ans, sauf que l'on peut constater par endroits de gigantesques travaux effectués par les chinois en prévision de l'ouverture d'une ligne  de chemin de fer entre les deux villes. On imagine ce que cela donnera du point de vue de la fréquentation de Vang Vieng, déjà encombré, voir saturé de touristes asiatiques  - les occidentaux on les voit de moins en moins, ou alors ils ont leur mois? en tout cas, foule, bruit, agitation, cela ne fait pas peur à un coréen, un chinois ou un japonais : il se sent chez lui !

    Et, comme il y a deux semaines, toujours un vendredi, me revoici das la rue de la "Moukdavanh" guest house. Je reconnus la silhouette de l'employée de Moukda, ue trentaine de mètres devant moi, elle venait de déposer un sac en plastique contre l'enceinte du temple. Elle fit demi tour pour réintégrer la guest house et s’aperçut qu’un client  "sac à dos" s'approchait. Elle s'arrêta net, puis elle se mit à courir et entra précipitamment dans la cour. Quelques secondes plus tard ce fut à mon tour, et Moukda surgit de sa  maison toute surprise de me retrouver si vite.

    Le samedi matin elle me dit de ne pas aller au restaurant le soir, elle m'invitait pour l'anniversaire de sa fille. Dans l'après midi, elle me rappela son invitation car, il y a bien longtemps, j'avais quelquefois fait semblant d'oublier d'oublier ses invitations - si vous vous adressez à un laotien attablé, il vous proposera aussitôt de partager son repas.

    Le soir venu, je ne savais pas trop quand ce repas d'anniversaire commencerait. Dans le bungalow voisin du mien, il y avait un couple de français, Anne et Philippe,  qui attendait sur leur terrasse. Comme je connais Moukda, j'imaginais bien qu'elle les avait invités aussi, alors je leur rendis visite pour leur demander si par hasard elle leur avait donné des précisions. Et, de fil en aiguille, notre conversation s'échappa vite dans des contrées plus passionnantes et moins terre à terre que celle d'un repas d'anniversaire en attente.

    Moukda vint nous chercher. Il y avait deux longues tables avec des braseros au milieu pour faire griller des brochettes - et il y eut pas que ça ! Tous les invités n'étaient pas encore arrivés, et quand ils arrivaient c'était avec des caisses de bière. Vous imaginez la suite : manger et boire de 20h à minuit et demi, faut pas faire ça tous les soirs ! Les dames n'étaient pas en reste, elles levaient le coude sans barguigner, elles riaient, elles criaient, elles balançaient des vannes gentiment salaces, et la mère de Moukda venait nous servir à boire pour trinquer avec elle nous obligeant à finir nos verres, et cette jeune fille, pas bien compris ses liens avec Moukda, plusieurs fois elle s'approcha de nous avec des bouteilles de bière plein les bras... oh bon dieu ! je m'attendais juste à un petit repas tranquille et non pas tomber dans une soirée aussi arrosée !

    Le lendemain matin, Moukda et ses amies avaient revêtus leurs plus beaux atours pour se rendre au temple. Au revoir, bonne chance pour toi, me dit Moukda. En effet, j'attendais  un transport d'une agence qui devait me conduire au départ des bus pour Vientiane. Le mari de Moukda me tint compagnie jusqu'au...  retour de ces dames, fort étonnées de me voir encore. Enfin, pas tant que ça car lorsqu'on vous indique un horaire au Laos, faut pas trop compter sur son exactitude aléatoire.

    Les trois dames se lancèrent dans des selfies délirants, des éclats de rire incessants, à tel point que le mari de Moukda n'arrivait pas à en saisir la raison, un truc de femmes devait-il penser. La principale raison? Elles se moquaient d'elles-mêmes, de la façon dont elles inclinaient la tête, de la position du corps au moment fatidique, d'une moue exagérée. Toutes les trois semblaient sortir d'une récréation, et non pas pas d'une cérémonie religieuse.

    Le mari de Moukda insista pour me prendre en photo avec ces dames

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-watt11

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-watt10


    Enfin, le transport que j'attendais arriva. Au revoir Moukda, je reviendrai dans dix ans, lui dis-je. Oh non ! Elle mima une vieille dame qui marche le dos courbé. Dans dix ans, dans quel état on sera? s'interrogea-t-elle.

    A partir d'un certain âge, il vaut mieux rayer le mot "avenir" de son vocabulaire - ce qui ne veut pas dire ne pas entreprendre, ne pas avoir de projets à court terme.

    Bonne chance pour toi aussi Moukda !

    A jamais, à bientôt !


    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-thum73




    Maadadayo !
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Dim 19 Jan - 15:49

    Une année vraiment spéciale en Thaïlande : diminution de la fréquentation touristique en raison d'une monnaie, le bath, trop forte, et du coup le Vietnam se révèle une destination très bon marché.

    Une année spéciale à Chiang Raï : les becs-ouverts sont toujours là, alors que durant des années on n'en voyait aucun !

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-oise10

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-bec_10

    Et ces oiseaux que je n'avais jamais remarqué. Les sauvagines me dit Google ! Avec une grande imprécision !

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-oise12

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-oise11
    Skyrgamur
    Skyrgamur

    Localisation : Normandie

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Skyrgamur le Dim 19 Jan - 16:08

    top !


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Sam 15 Fév - 6:02

    Eh oui, grâce avant tout à la mondialisation culturelle, la Saint Valentin n'épargne aucun pays !

    Le 14 février, à 6h30 du matin, dans le froid et le jour qui prenait son temps pour se lever, nous voici à moto sur une route quasi déserte pour se rendre sur le lieu du lâcher de "ballons" ! Dans le cadre de la Saint Valentin, chaque couple se voit attribuer un numéro correspondant au dossard d'un "ballon" ! Symbolique évidente, ou pas, parce que le plus important ce sont les festivités, prendre date pour un futur idyllique à deux, et adviendra ce qu'il adviendra.

    Vers 7h, l'aurore nous fait découvrir le site...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-00321

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-00818

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-01018

    Il suffit de voir les visages de ces jeunes femmes et jeunes hommes pour comprendre qu'ils ne vivent dans les villages, travaillent pas dans les rizières, ce sont les thaïlandais des villes qui se voient avec leurs voitures, leurs maisons, leurs enfants à venir, et leurs crédits pour toute la vie : ce bonheur décrit par Georges Pérec dans "Les choses". Ce qui reste très thaïlandais, c'est cette gêne de montrer en public un semblant de tendresse.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-02316

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-02514

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-02812

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-03013

    On peut quand même faire semblant...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-06311

    ... et lui (leur) souhaiter que cela ne le sera pas...

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-06511

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-06812

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-07210

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-07711

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-07910

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-08411


    Lâcher tout !

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-1-0511

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-04513

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-09310

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-08510

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-09110

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-09610

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-10010

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-10211

    A l'année prochaine... pas pour moi, fait trop froid le moto à moto !

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-00622


    Dernière édition par geob le Dim 16 Fév - 5:55, édité 1 fois
    Skyrgamur
    Skyrgamur

    Localisation : Normandie

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Skyrgamur le Sam 15 Fév - 12:35

    Tu n'es pas dans la région bloquée à cause du coronavirus ?


    _________________
    Skyrgamur, le lutin Islandais
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Dim 16 Fév - 5:50

    Un village, le long de la frontière birmane.



       C'est une route relativement étroite, plus ou moins bien goudronnée, ensuite elle se transforme à travers la forêt en chemin qui ne permet pas à deux voitures de se croiser, d'ailleurs on ne les voit jamais dans ce secteur plus fréquenté par les habitants des villages, le long de la frontière birmane, dont le moyen de transport privilégié est la moto. Sur ce chemin subsiste quelques plaques de béton détérioré mais c'est surtout un revêtement caillouteux, poussiéreux, instable, et, bien entendu, c'est l'endroit où il vaut mieux ne pas avoir une crevaison. Donc, j'ai eu une crevaison, la roue arrière pour être précis, la plus compliquée à réparer. J'ai klaxonné pour avertir l'ami belge, B.L., qui roulait devant moins. Me voici fataliste, catastrophé de subir cet incident au milieu de nulle part, n'ayant aucune idée à quelle distance on pourrait trouver un village. B.L. partit pour s'enquérir de quelque chose, ou d'un village, bref, d'une option en vue de pallier cet incident bien ennuyeux. Et très incommode ! Comme il y avait encore un peu d'air dans la roue, j'ai commencé à rouler tout mon poids porté sur le devant de la selle, pour utiliser au maximum la roue avant. J'ai roulé en première, lentement, celà godillait un peu, il fallait que je stabilise au maximum ma trajectoire sur ce sol dégradé pour éviter que le pneu ne sorte de la jante. Au bout de quelques minutes, B.L. revint et me signala qu'un village se trouvait à moins d'un kilomètre. Il avait expliqué le problème aux ouvriers qui construisaient une maison, avec une gestuelle et des mimiques qui suffirent à la compréhension du problème. B.L. m'assura qu'ils allaient nous aider.

    Effectivement, il y avait des gens sur un petit chantier, et ces gens c'étaient des Akhas...

    Maadadayo !
    geob
    geob

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par geob le Mar 18 Fév - 15:57

    Un village, le long de la frontière birmane.

                                                            2


           

    ...Ma moto attira tout le monde, et les commentaires fusèrent sur, sans doute, ce qu'il y avait le mieux à faire. Ils parlaient la langue akha et donc nous ne pûmes saisir le moindre mot. Sur les chantiers, il n'est pas rare de voir des femmes, même dans les travaux les plus pénibles,  voici que l'une d'entre elles apparut, vêtue d'une chemise à carreaux aux manches longues, chaussée de bottes en caoutchouc,  elle nous apporta deux tabourets en osier, une bouteille en plastique empoussiérée remplie d'eau provenant vraisemblablement d'une source, une tasse en métal où une fine trace à l'intérieur inquiéta B.L. Il m'est arrivé de me retrouver devant des situations similaires où, à chaque fois que l'on m'a offert quelque chose à boire en signe de bienvenue, d'hospitalité, je n'ai jamais hésité à ne serais-ce que gouter la boisson pour ne pas offenser notre hôte - si on ne peut pas le faire, il suffit de rester chez soi.

    Je rappelle que nous avions à faire aux ouvriers de bâtiment, qu'il n'y pas de garage dans ce village, et comme la plupart roulent à moto ils sont bien obligés de résoudre tous leurs problèmes mécaniques, alors le akha coiffé d'un bandana bleu, qui semblait décider de tout,  prit sa moto et revint une dizaine de minutes plus tard avec une chambre à air neuve et des outils. Un de ses collègues ayant déjà enlevé le clou énorme planté dans le pneu, il commença à démonter la roue arrière.

    Dernières nouvelles de la Thaïlande 1-thum74

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Crevai10

    Cela dura environ une vingtaine de minutes

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Crevai11

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Crevai12

    Ensuite, problème délicat, ne pas rater sa sortie. Ils étaient tous souriants, satisfaits de nous avoir aider mais... tout de même..., nous ne pouvions pas partir comme ça, allez, merci, tchao ! Ils nous firent signe qu'ils ne voulaient rien, j'insistai en montrant l'emballage de la chambre à air car, depuis fort longtemps, je sais qu'en Thaïlande les mécaniciens ne font payer que la pièce, l'objet remplacé. Il finit par tracer un chiffre sur le sol : 100 bahts, c'est à dire un prix courant en ville (trois euros environ). Je tendis un billet de 100 bahts, et nous nous séparâmes avec de grands sourires, nous les remerciâmes chaleureusement en thaï et eux, que nous avions retardé dans leur travail, peut être reprirent-ils un peu leur ouvrage, le soleil disparait vite derrière ces montagnes, et nous approchions des 17 heures


    Alors, fallait-il laisser un pourboire?  Dame, ils m'ont rendu un sacré service ! J'étais un étranger qui passait par ici, et l'étranger est-il aussi bien aidé en France? On va voir ce qu'il en est exactement....



    Maadadayo !
    fabizan
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par fabizan le Mar 18 Fév - 23:30

    Un pourboire les auraient-ils offensés eux qui ne voulaient rien au départ ? question


    _________________
    Fabienne

    Contenu sponsorisé

    Dernières nouvelles de la Thaïlande Empty Re: Dernières nouvelles de la Thaïlande

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Fév - 1:36