Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


  • Répondre au sujet

A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Partagez
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 3 Oct - 2:42

15.09.10

(...) Vers minuit, j'ai soudainement eu un flash, persuadée que je n'avais plus mon carnet sur lequel j'avais griffonné quelques heures plus tôt. Vérification dans mon sac, et décomposition quand le doute céda sa place à la réalité.

Après mes photos d'Ecosse, allaient aussi disparaitre les notes du même sejour, ainsi que les bafouilles écrites depuis le début de mon tour de France ! Je me haissais, et le mot n'est que trop juste.

J'avais passé une petite heure dans un café, à tenir compagnie à deux pints, en attendant le rendez-vous Place Chatelet, et j'en avais profité pour y écrire un peu. C'est donc la-bas que j'avais oublié mon cahier, j'en étais sure.

Lahaut(*) me proposa de retourner voir à ce bar, avant qu'il ne ferme, certain qu'il était que je le retrouverais.

- Mais qu'est ce que tu écris dans ton cahier pour que ce soit si important?
- Rien Lahaut, pas grand chose... Mais c'est comme si tu perdais ton appareil photo en voyage.
- Ah oui, effectivement, je comprends.

Je finis ma pint, Bardak la sienne, et nous partons tous les trois à la recherche de mon précieux carnet.

- Tu viens avec nous ? m'étonne-je en m'adressant à Bardak, le lieu du crime étant en direction opposée à son trajet retour.
- Ben oui, je veux voir le dénouement de l'histoire !

Je venais de mettre les pieds dans le maudit café, me dirigeant vers le comptoir, lorsque la barmade m'aperçut. Son visage s'éclaira, elle se retourna, et brandit mon cahier d'écolier noir de sa main droite, un sourire aux lèvres.

- Merci ! Merci beaucoup ! Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me fait plaisir ! Vous l'avez trouvé où ?
- Dans les toilettes.

Ah! Je m'en doutais. J'étais passée aux toilettes après avoir réglé l'addition... Tête de linotte, je m'en voulais encore, une fois ma précieuse mémoire récupérée, mais ne me haissais plus du tout, tellement heureuse et soulagée d'avoir retrouvé ces souvenirs couchés sur papier.

[center] [center]


[...]

Lilie

Résumé pour la Majorité Singulière : L'épisode du cahier perdu, que tu connais.


(*) Sur le cahier, vos prénoms. Sur la toile, vos pseudos.
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par mamina le Dim 3 Oct - 15:16

Oh ma Lilie !

Tu vas tout de suite pour me faire plaisir changer le titre de ton carnet !!!

"Les voyages forment la jeunesse et embellissent la vieillesse"

Comment tu vois ça, "déforment" la vieillesse ? j'ai tendance à le comprendre en négatif...

Belle aventure que la recherche de ce petit carnet tout usé, tout délavé, tout perdu dans les toilettes !

Et chouette ! maintenant que tu as tes notes, tu vas tout nous raconter !

Bisous
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 3 Oct - 23:46

Maminouche,

Doivent certainement embellir la vieillesse.

"Deformer" ici, pour moi, a pour sens celui de rendre la vieillesse moins rectiligne que ce trace monotone qu'on tend a lui donner, de lui donner des courbes, des formes, de la vie, du peps.

Un peu tirer par les cheveux je le concois, et bien moins approprie que ta formulation. C'etait aussi pour jouer avec les mots de cette formule dechiree d'une enveloppe de ticket de train sncf. clin d'oeil

Lilie

avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 4 Oct - 0:15

Pré-Scriptum: Finalement, j'ai choisi de reporter ici mes bafouilles sur l'ensemble de cette vadrouille en pays gaulois (Lahaut, voici donc ce que j'écris dans mes cahiers ) .

12.09.10

- Je l'ai eu ! Je l'ai eu ! Eh ! Mademoiselle ! Je l'ai eu !

Le wagon s'embaume de vapeurs d'alcool, les portes se referment derriere lui. Le trentenaire alcoolisé accoste les quelques passagers de la voiture aux narines sensibles et au dédain evident, et continue son chemin dans le compartiment suivant.

Il est 10h, et le train Corail quitte la gare de Nantes sous le soleil dominical de septembre. Une correspondance à Rennes, et six heures plus tard je dois me retrouver à Caen, ou H. m'attendra. Le trentenaire alcoolisé revient (au grand dam des dédainistes), est en fait étudiant, et plus près de la vingtaine j'en déduis. David, Brestois, monté in extremis dans le train, sans ticket. Je commence à lui parler (au grand soulagement des autres passagers), je me marre. S'il n'était pas complètement saoul, je le trouverais charmant avec ses grands yeux bleus. Il me raconte ses vadrouilles des derniers jours : Brest, Lille, Paris, Nantes, et là, retour en Bretagne, sur Rennes, chez sa tante où une réunion de famille l'attend.
Il aimait bien mon franc parlé ("je t'aime bien, toi !", ça devait dire ça), je lui disais en me marrant qu'il fouettait l'alcool, de regarder les pauvres gens autour de lui dans le wagon qui se pinçaient les lèvres à chaque inspiration, et qu'il ferait mieux de se laver les dents avant de débarquer chez sa tante et d'embrasser sa grand-mère. Il avait fait la teuf tout le weekend, et bu toute la nuit bien sûr. On a discuté une heure, jusqu'à ce qu'il aperçoive le contrôleur, dans le wagon d'à côté, se diriger vers nous. Il prit la fuite et disparut dans le wagon suivant. Je l'ai revu à la descente du train à Rennes, il avait échappé au contrôleur apres s'être caché dans les toilettes sans verrouiller la porte, planque que le contrôleur ne soupçonna donc pas. Bourré, mais malin !

Mon séjour "à la maison" fut court, mais de qualité. C'est M., une amie d'enfance qui est venue me chercher Vendredi matin à l'aéroport de Nantes. Nous avons passé la journée ensemble, chez elle, puisqu'elle était la raison de mon passage dans la région nantaise. J'attendais en effet avec impatience de rencontrer son petit Bout de chou né six semaines plus tôt. Personne ne m'attendait, ni famille, ni amis (elle était la seule informée de mon passage éclair), et j'ai donc pu profiter pleinement de mon temps avec elle, sans stress, sans devoir me depêcher, comme c'est le cas d'habitude lorsque je reviens dans le vignoble.
Vers 20h30, elle me déposa chez mes parents, bien évidemment ravis de la surprise, à peine un pincement de lèvres en entendant que je repartais dès le Dimanche matin.

Samedi, j'ai donc passé la journée à A., à profiter un peu de mes frères, de ma grand-mère, de son gros bocal de cerises à l'eau de vie de 1984 ; j'ai revu M. et le Bout de chou, ainsi que L., ma filleule. J'ai englouti pleins de raisins sucrés cueillis dans les rangs sous la terrasse de mes parents. Ah ! Ce bon goût de raisin sous mon palais que je n'avais fait que rêver et imaginer lors de ces dernieres années ! Je n'ai jamais l'occasion de passer en Septembre, pendant les vendanges, alors ces 36 heures dans le vignoble furent un vrai plaisir pour moi, et m'ont confortée dans mon choix de revenir vivre dans la région nantaise.

Je griffonne ces mots sur la table du train devant me déposer dans le Calvados. Maintenant, j'ai hâte de voir H., et son petit Bonhomme, qui a déjà quelques mois, et que je vais lui aussi rencontrer pour la première fois!

[...]

Lilie

Résumé pour la MS : Un mec bourré dans le train sur mon trajet Nantes-Normandie et passage éclair dans la région nantaise.
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par mamina le Lun 4 Oct - 12:13

Tu es mignonne tout plein de nous raconter ton passage gaulois ; faut dire que tu nous dois bien ça ; tu nous en avais tellement parlé avant !
Et bien sur, j'attends avec impatience les rencontres villageoises... on veut tout savoir ! surtout si Lahaut a été un parfait gentleman langue

lahaut

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par lahaut le Lun 4 Oct - 22:11

Mais Mamina je suis un parfait gentleman ... mais bon ....Lilie n'a pas voulu faire le ménage ....ni faire le repassage (même Solcha ne veut pas le faire !! pensif .......!) mais a fait parfaitement la cuisine ....un cordon bleu(pâte sauce tomate !)....super extra bon ......j'en ai mangé pour 2 jours après !! sourire
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Mar 5 Oct - 23:19

Lahaut, il n'y a absolument pas un brin de menage a faire chez toi!... sauf peut-etre la Guinness que j'ai renversee... Comment ca? Je ne t'avais pas prevenu que j'etais Miss Maladroite??? ange

langue

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Mar 5 Oct - 23:39

13.09.10
Caen

Suis Vexée. J'attends le train pour Paris dans une heure, le stop au départ de Caen n'ayant pas fonctionné. H. m'a laissée vers 14h30 sur un boulevard près du périphérique.

J'étais pourtant 300 mètres en amont d'une voie d'insertion pour l'A13 vers Paris. J'ai été posée trente minutes, j'étais visible de loin, place pour se garer, les voitures roulant encore assez lentement car redémarrant d'un feu de circulation. Mais en trente minutes, j'ai à peine vu une dizaine de voitures immatriculées en region parisienne, le reste c'était Calvados, et Manche un peu (Il y a que des Normands en Normandie !). Je pense que je n'étais pas sur le bon axe, ce que je m'étais d'ailleurs dit en arrivant sur "mon spot", remarquant le peu de véhicules qui s'engageaient sur l'A13. L'heure n'était peut-être pas idéale non plus. J'ai donc lâché l'affaire, et pris le tramway jusqu'à la gare. Le train suivant pour Paris n'était qu'une heure et demi plus tard, j'arriverai donc vers 19h à St Lazare.
Je pensais pourtant que c'allait être le trajet le plus facile à parcourir en stop, ce Normandie-Capitale. J'avais tort.

J'aime pourtant beaucoup cette vadrouille que je me suis dessinée sur mesure, en composant avec le peu de temps dont je dispose ; elle combine de jolies rencontres (c'est d'ailleurs l'origine de ce mini tour de France : aller à la rencontre de ceux que je ne peux jamais voir), ainsi que la découverte de régions françaises où je ne suis jamais allée ou tout juste effleurées : Normandie, Paris, Alsace, Grenoble et les Alpes, Lyon.

Cette vadrouille c'est aussi pour moi l'occasion d'expérimenter le stop sur de longs trajets, comme moyen de transport principal, chose que je n'ai jamais faite (déjà fait du stop, mais jamais de la sorte). Voici donc pourquoi ce premier échec me vexe tant. Parce que c'était aussi mon premier essai. J'imagine que j'aurais aimé avoir la chance du débutant. C'est raté. Paris - X dans 36h sera mon deuxième essai. J'espère y arriver !

[...]

Lilie

Résumé pour la MS : 1ère tentative de stop Normandie-Paris en stop : échec... comme tu le sais. (ne dévoile pas la suite !)

lahaut

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par lahaut le Mar 5 Oct - 23:51

J'attends avec impatience ton récit sur ton passage à Paris .
Comment est Paris ? et ce Lahaut est il aussi sympa qu'il ne le laisse penser ?
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 17 Oct - 17:45

Notes griffonées en date du 14.09.2010, vers 1h30 du matin.


Arrivée à Bastille, Paris, pile-poil à 20h, RDV prévu avec Lahaut. Dinner dans un troquet du quartier, ambiance bistrot que j'affectionne beaucoup : Lahaut ne s'est pas trompé !

Puis, balade en voiture dans Paris by night : charmée ! 22 heures, au pied de la Tour Eiffel scintillante, je me déboite la machoire à grands coups de "Ouah !".

Arrivée chez Lahaut, dans la banlieue ***** de Paname, visionnage de tofs de voyage, message rapide sur le Village, et je m'apprête maintenant à me coucher.

Lilie

[...]
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 17 Oct - 18:33

Mercredi 14.09.2010,
Paris.


Le Komptoir, dans le quartier piétonnier du centre Pompidou. J'attends le rendez-vous de 20 heures à Châtelet, une pinte de Kro devant moi.

28 ans après ma venue au monde, je découvre la capitale de mon pays. Une honte pour certains certes, une vraie surprise pour moi. Pendant longtemps, je considérais Paris comme l'une des pires villes européennes à vivre, n'en connaissant que son monde souterrain, ses heures de pointes, ses klaxons, et son horrible aéroport de Roissy. Au fur et à mesure des vadrouilles, et des rencontres, l'envie de découvrir "La ville de l'Amour" devenait presqu'une urgence. C'était effectivement devenue une frustration, au même titre que ma méconnaissance du reste de la France.

(commande de la deuxième pinte).

Aujourd'hui devait donc être consacré à Paname. Lahaut m'a déposée à l'entrée du Jardin des Plantes, que j'ai traversé en un temps record, de peur de m'y attarder et d'y passer l'après-midi. Ayant six heures et demi pour visiter Paris, j'étais consciente que le trait rouge que m'avait tracé Lahaut sur son vieux plan, me menant du Jardin des Plantes aux Tuileries, en passant par l'Ile Saint Louis et la Place des Vosges, allait donc être un sacré challenge, moi qui aime tant m'attarder et me perdre le nez en l'air.

Finalement, je suis plûtot contente de moi, après un début sur les chapeaux de roues, et une petite demi-heure aux Jardins du Luxembourg, j'ai pu m'accorder une bonne heure à Notre-Dame, largement profiter de la Place des Vosges, et fureter dans le Marais, pour enfin poser mes pieds et hydrater mon foie ici, dans ce café à la clientèle plutôt jeune, voire étudiante.


Je mentais tout à l'heure quand je disais que je n'avais jamais visité Paris. J'ai eu l'occasion de lui accorder quelques fois des tranches de deux heures de visites, entre des avions, des trains, ou des matchs de rugby. Mais l'oeil toujours rivé sur la montre, je restais campée sur mes clichés, sans vraiment voir la vie qui grouillait autour de moi.
C'est aux Jardins du Luxembourg que j'ai compris, que j'ai vu. Paris est peut-être alors l'une des meilleures capitales du monde à vivre. Les Parisiens savent profiter des nombreux parcs et espaces verts pour se poser, se ressourcer entre deux métros insupportables, entre klaxons et boulots stressants. Torses-nus, les pieds à l'air, enlacés, à bouquiner, allongés sur la pelouse, ... les Jardins du Luxembourg semblent continuer à offrir la même détente qu'ils offrirent à la Reine de Médicis et à sa cour à la mort d'Henri IV.

Un Paris médiéval, un Paris Renaissance, un Paris romantique, un Paris internationnal, un Paris gai, un Paris juif, un Paris touristique, un vieux Paris, un Paris hétéroclite, voici le Paris qui m'a charmée aujourd'hui. J'ai compris les Victor Hugo, les Brassens, les Bruant. J'ai pleuré dans Notre-Dame et eu envie de relire ce grand classique, je voyais Quasimodo et la cour des Miracles. Partout, tous les noms que je voyais, ils faisaient partie de mon imaginaire depuis mon plus jeune âge. Noms de rues, de monuments, de quartiers, de parcs, je mettais enfin des images sur ces mots.

Le café s'est rempli depuis mon arrivée, c'est bien un café étudiant. Des provenciaux montés à la capitale le temps de finir leurs études sans doute. Des gens comme moi qui ont appris à apprécier la vie parisienne, à trouver les instants et les lieux qui font de cette ville un endroit unique au monde. Aujourd'hui, j'ai découvert Paris comme une étrangère, mais avec ma culture et mon héritage français, avec le recul qui m'était sans doute nécessaire.
Vieillesse, maturité ou sagesse, 28 ans est le temps qu'il m'a fallu pour me reconcilier avec Paris. Ce n'est qu'un début, il me faudra maintenant approfondir cette journée ayant éveillé ma curiosité. Les weekends sur une année sont nombreux : Paris, j'arrive !


[...]


Lilie

Résumé pour la Majorité Singulière : Ma journée dans Paris.

lahaut

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par lahaut le Dim 17 Oct - 20:28

Banlieue est de Paris et fier d'y être ....Lilie !! clin d'oeil
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 17 Oct - 21:56

clin d'oeil Je sais que j'avais ton accord, j'ai prefere garder davantage de discretion... pour rien au final! rire clin d'oeil

Lilie
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 24 Oct - 17:38

15.09.2010
Paris

Je sors du Komptoir, me dirigeant vers le boulevard que je dois suivre vers la gauche pour descendre à Châtelet. Le temps d'hésiter quelques petites secondes sur la direction à suivre en plein milieu d'un Paris qui court :

- Vous cherchez une direction ?

Je me retourne, surprise de cette courtoise attention dans le tumulte des piétons pressés. Un grand beau jeune homme noir me sourit.

- Non merci, c'est gentil, lui fais-je en miroitant son sourire, et le nez en l'air toujours, je m'engage vers la Place du Châtelet.

Ah ! Voici la Tour Saint-Jacques dont Lahaut m'a parlée hier soir. Je décide d'entrer dans le square qui lui tient d'hôte puisque j'ai encore quinze bonnes minutes avant l'heure de rendez-vous, à deux pas d'ici.

- Encore vous !

Je tourne la tête vers la gauche sans pour autant m'arrêter, et je m'amuse de voir le charmant black assis sur un banc.

Je fais demi-tour.

- Ah ! Mais qu'est-ce que vous faîtes là ?
- J'attends le début d'un match de foot, Lyon joue en ligue des champions. Et vous ?
- J'ai rendez-vous avec des copains dans quinze minutes sur la place du Châtelet.
- Je peux vous accompagner en attendant?
- Bien sur, fais-je, toujours aussi amusee par cette rencontre.

Il s'appelle Matis, est Sénégalais et vit à Paris depuis sept ans. Il m'a emmenée jusqu'au Pont des Arts, dont il m'a expliqué les origines et son rôle dans le Paris romantique d'aujourd'hui. Sur le retour, je l'ai laissé à la station de métro du Vieux Pont, et je suis donc arrivée dix minutes en retard au lieu de rendez-vous pèes de la fontaine, où tout le monde m'attendait. Quelle ponctualité !

"Tout le monde" consistait en Lahaut bien sûr, Solcha, Petitlapin et Simon, VFistes que j'avais déjà rencontrés, et de Bardak, que j'attendais avec impatience de voir de visu, après nos nombreux échangés sur la toile.

Lahaut m'avait demandé de repérer un resto dans le coin, je les ai donc emmenés Rue des Lombards, bien animée de restos et bars, à la limite entre le Marais et Beaubourg.

Nous avons découvert pendant le repas que nous les filles, étions toutes du même mois de naissance, entre le 12 et le 23 ; Petitlapin et Solcha de la même année, Bardak et moi d'une autre. On a alors demandé deux bougies, plantées dans la chantilly de nos grands chocolats liegeois et soufflées en paire de jumelles.

Nous sommes ensuite allés prendre un verre, dans un bistrot autre que celui du Village, et pour de vrai pour une fois. Il semble que Bardak lise dans mes pensées lorsqu'en consultant la carte elle lance:

- Il n'y a pas de pintes ici ? Ils font du 25cl, c'est tout ?
- Moi aussi je veux une pinte ! 25 cl c'est comme un expresso, ça se boit en deux gorgées !

Cinq minutes plus tard, nous étions toutes deux satisfaites, nos pintes de bière belge devant nous. Quand j'intercepte le serveur pour commander une deuxième pinte, Bardak semble ravie et rappela le serveur pour en faire de même. Ca m'a fait sourire, nous vivions dans le monde réel ce que nous imaginions de temps en temps dans nos délires webesques.

Petitlapin partit la première, puis Solcha et Simon ensemble. C'est d'ailleurs Solcha qui m'a fait réaliser que j'avais oublié mon carnet, en parlant appareil photo je crois. Solcha et Simon partis, il ne restait donc plus que Bardak, Lahaut et moi, et c'est peu avant 1h que nous nous mirent en route à la recherche du cahier sur lequel je gribouille en ce moment-même.

[...]


Lilie

Résumé pour la Majorité Singulière : Pourquoi je suis arrivée en retard à l'heure de RDV parisien du mardi, suivi de la soirée resto & bar.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 24 Oct - 23:14

15.09.10


Le réveil fut difficile ce matin à 8 heures, après six heures de sommeil. Lahaut m'avait raisonnée la veille et j'avais donc décidé de quitter Paris en train, non en stop. Il me déposa à la gare RER près de chez lui.

- Merci Lahaut, ça n'aurait pas pu être plus parfait. Merci !

Arrivée gare de l'Est, je ne savais encore pas où j'allais descendre : Reims ? Metz ? Strasbourg ? Ou même Z ? Metz me sembla un bon compromis : je suis donc en rail pour Metz, où j'arriverai vers midi.

J'ai fait ma pancarte "Nancy --> Z" avec "Z" écrit en plus petit. Je dois trouver la direction de Nancy une fois à la gare de Metz, mais ça devrait aller je pense, j'ai une langue m'a-t-on dit. Je suis simplement bien fatiguée, et les prévisions météos ne sont pas au soleil du tout, à la pluie même, je crois. M'étant renseignée Gare de l'Est, je sais que je peux eventuellement prendre le train Metz - Z de 17 heures, mais ça me ferait chier si je n'arrivais pas à faire du stop en régional... Je reste flexible, et Pataugas est adorable de me laisser cette grande marge de manoeuve sur mon heure d'arrivée, qui ne lui importait pas plus que ça à ce qu'elle m'a dit.

Je ne l'ai jamais rencontrée, Pataugas, et j'ai vraiment hâte de mettre visage et voix sur cette personne que j'apprécie déja sur la toile. La balade continue, avec son lot de jolies rencontres. J'aime vraiment beaucoup cette petite vadrouille en Gaule ! En regardant le paysage défiler, je le trouve étonnemment vert par rapport à ce que j'ai vu à l'Ouest de Paris.

Je suis fatiguée, je vais essayer de dormir un peu. Encore faut-il que j'éteigne ma curiosité, sous peine d'ouvrir les yeux toutes les trois minutes vingt-quatre pour voir ce qui file et défile de l'autre côté de la vitre, et que je ne connais.

Lilie

Résumé pour la MS : Départ de Paris, en route vers chez Pataugas.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Dim 24 Oct - 23:38

15.09.2010
14h30,
Metz.


Je vais lacher l'affaire pour sortir des villes en stop : ce n'est pas une bonne idée. Ici à Metz, un seul boulevard arrive sur l'embranchement d'autoroute qui descend vers Nancy. Les voitures y roulent vite avant de s'engouffrer dans le tunnel, et c'est un grand carrefour avec des feux et trois voies de chaque côté. Un petit terre-plein central d'à peine cinquante mètres de long me sert de perchoir au carrefour, et c'est le seul emplacement où je pouvais me poser, dire si c'est un mauvais spot pour que les voitures s'arrêtent ou même puissent m'apercevoir de loin. Le seul avantage de ce petit bout de béton mi-choisi mi-imposé, c'est qu'il se trouve à quelques centaines de mètres de la gare : je n'ai donc pas mis très longtemps à aller acheter mon billet Metz - Z... Joli tour de France en train, cette vadrouille !

J'ai téléphoné à Pataugas pour la prévenir de mon heure d'arrivée, première fois que j'entendais sa voix, ce qui m'a donné encore plus envie de la rencontrer !

Je suis sortie de la gare pour aller m'acheter une pince à cheveux, ayant cassé la mienne hier soir. Je rentre dans une pharmacie où on m'a regardée comme une extra-terrestre quand j'ai répété que je voulais une pince à cheveux. Ca m'apprendra à considérer Boots comme une valeur sûre où l'on trouve aussi bien bien sèche-cheveux que piles alcalines ou chaussures, que paracetamol. Je repars à la chasse, car quand on ne connait pas une ville, y trouver une pince à cheveux, c'est comme chercher un oeuf de Pâques au Groenland. Une jeune fille blonde à la peau très pâle se tient à mes côtés en attendant de traverser le passage piéton.

- Excusez-moi, bonjour, petite question stupide : savez-vous où je peux trouver un pince à cheveux par ici ?
- Aucune idée, je viens d'arriver à Metz, je ne connais pas la ville... Mais vous avez un stylo ? Vous pouvez les attacher avec, je viens de Tahiti, chez moi "elles" font toutes ca ! T'as un crayon ? Pardon ! Je te dis "tu", mais en Polynésie tout le monde se tutoie...
- Ah ! Tu viens de Tahiti ?! Regarde ! fais-je en lui montrant ma pochette en bandoulière.
- Oh ! Des Moaïs ! L'Ile de Pâques! Ben oui, c'est la Polynésie aussi.
- Tu veux bien me montrer comment on fait pour attacher les cheveux avec un crayon ?

Et voici comment deux étrangères ont demontré une fois de plus que nous vivons dans un tout petit monde... ici, sur le trottoir de la rue Gambetta, à Metz.

Je suis maintenant de retour à la gare, les cheveux bien enroulés dans mon crayon, et j'ai lâché toute idée de m'acheter une pince ! Je me suis par contre acheté un San Antonio, puisque contrairement à ce que j'avais prévu, j'ai enormement de temps pour lire lors de mes déplacements. D'ici quelques heures, je serais à Z, sur le point de rencontrer une nouvelle étrangère familière.


[...]


Lilie

Résumé pour la MS : Metz.
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 25 Oct - 21:48

17.09.2010
Sur l'autoroute, en route pour Lyon, peu après Besançon (avec une cedille le "c"...)


Pataugas a été adorable lors de ces quarante heures passées ensemble. Hier, elle ne regardait ni l'heure, ni les kilomètres pour me faire découvrir les environs de Z. Chasse aux frometons d'abord, puis aux champignons autour d'un lac, déjeuner dans une auberge à la forte odeur fermière, jolie route panoramique, furetage dans les jolis vignobles alsaciens à flancs de coteaux, le délicieux raisin de muscat qui fait pétiller les papilles et scintiller les pupilles, les prunes, les pêches de vigne, ... Papotages interminables à s'en donner de l'aérophagie, bons petits plats, de bons vins locaux, du pinot gris au Gewurtztraminer, en passant par un somptueux muscat de production locale. Pataugas m'a accueillie en trois etoiles, jusqu'à me deposer ce matin à une bonne distance de chez elle, sur la première station d'autoroute. Je l'accueillerai un jour chez moi, peu importe ou, peu importe quand, je le sais simplement.

Cinq minutes après qu'elle m'ait déposée, j'embarquais dans le monospace de Daniel, qui parcourt les routes d'Alsace depuis douze ans pour assurer le S.A.V. d'appareils d'analyses médicales dans les laboratoires. Exceptionnellement aujourd'hui, il allait à Besançon et n'a pas hésité une seconde lorsque je l'ai abordé avec ma pancarte "Besançon ( --> Lyon)" alors qu'il retournait à sa voiture. Situation bien souvent rencontrée, il me confia rapidement que c'était la première fois qu'il prenait un(e) auto-stoppeur(se). Il me déposa à la dernière station essence avant la sortie Besançon, ou je lui offris un café avant de le laisser reprendre sa route.

Sur le parking alors que j'étais à faire ma pancarte "Lyon", c'est un Argentin qui m'a accostée en lisant le mot qui apparaissait sur ma feuille A3. Il allait à Lyon avec son père, en vacances simplement.

- Et tu crois que je peux monter avec vous ? lui fais-je en Espagnol, le tout accentué d'un grand sourire.

Il est hésitant, doit demander à son père un peu plus loin. Je sais déjà que ce n'est pas avec eux que je rejoindrai Lyon, mais ça m'amuse de taper la discut' à un Argentin sur cette aire d'autoroute de l'Est de la France. A nouveau ce que j'aime dans le stop : deux étrangers qui avaient un milliardième de chance de se croiser, se rencontrent ici, faisant sauter toutes les frontières politiques qui nous séparent. De simples êtres humains en vadrouille sur notre planète commune. Il partit rejoindre son père dans le magasin, et je l'apercus plus tard quitter l'aire de repos dans une petite Punto immatriculée en Allemagne, el padre au volant.

Je fais le tour du parking. Un van immatriculé en Allemagne, plein de bordel et de sacs à l'arriere, attire mon attention. Assises parterre à son côté, deux jeunes filles, tasses en main, quelques fruits et barres céréales à portée de main. Je les salue en Allemand (ça aide toujours d'aborder quelqu'un dans sa langue natale, même si ce n'est que quelques mots, un signe de respect pour moi), ma pancarte "Lyon" face à elles.

- Vous descendez sur Lyon, fais-je en Anglais.
- Oui, on peut te prendre si tu veux, me fait l'une d'entre elles avec entrain.

Lily et Joana descendent sur Toulouse y rapporter un chapiteau. Artistes de cirque de rue, troubadours, elle arpentent les villes allemandes à longueur d'année. J'ai juste une place pour moi sur la banquette arrière, dans le sens inverse de la marche, dos à dos avec cette autre "Lily". Bouffe, bières, matelas, caisse à outils, sacs à dos, viennent tenir compagnie à l'armature jaune à l'arriere de ce van. L'autoroute défile en marche arrière en ce moment-même, c'est la première fois que je vois une quatre voies défiler dans ce sens, et j'adore ! J'ai l'impression d'une pellicule de film qui se déroule ; j'aime voir la route défiler et apercevoir ainsi ce que je laisse derrière moi. La vadrouille mise en images, concrètement, sans savoir ce qui m'attend dans le sens de la marche, mais en sachant ce que je laisse derrière, images et souvenirs amassés qui ressurgiront un jour peut-être.

Après Elvis Presley, les filles nourissent maintenant le lecteur CD de Trio, groupe alternatif français que je n'ai pas entendu depuis des années. J'ai faim, je n'ai rien à manger, ayant donne à Joana la grosse pêche de vigne cueillie hier soir et que Pataugas m'avait donnée le matin-même "pour la route". Il est midi et demi, j'ai commencé ma journee de stop à 10 heures, si les filles ne s'arrêtent pas, je pense être sur Lyon d'ici deux heures environ.
Le soleil brille maintenant, c'est une vraie belle journée de septembre, la première journée de stop de ce voyage ! Objectif atteint : je serai au moins montée dans une voiture inconnue avant de rentrer sur Dublin !

"Il faudra reprendre la route
Devenir Français coûte que coûte
Refugiés dans un tiroir
On passe le temps
On garde espoir
C'est ça être Français sans doute"

(refrain de la chanson de Trio, griffoné à la fin de cette note)

[...]

Lilie

Résumé pour la Majorité Singulière : Chez Pataugas puis première partie du trajet en stop jusqu'à Grenoble.
avatar
Invité
Invité

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Invité le Lun 25 Oct - 23:21

Si tu m'avais écoutée tu n'aurais pas eu faim dans le van, et moi je n'aurais pas eu à souffrir d'exhalaisons de frometon pendant 3 jours!
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 25 Oct - 23:23

T'aurais prefere que mes conducteurs/rices meurent asphyxies au volant de leurs vehicules et que ca finisse en accident? C'etait plus prudent de les laisser chez toi, vraiment... T'as meme survecu!

Lilie
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par mamina le Lun 25 Oct - 23:38

Question d'une curieuse : le frometon ? c'était-y du munster des Vosges ?

Je le fais avec toi Lilie le mini tour des web copains...
Ils sont donc bien comme on les imagine ?

Bisouilles
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 25 Oct - 23:43

Ouepe Maminouche, y avait du Munster qui pue, j'en ai trainé un avec moi dans les Alpes je crois, il y avait un chèvre succulant qui fouettait méchant et que j'ai laissé généreusement dans le frigo de Pataugas, et il y en avait un autre qui émanait un mélange d'odeurs de bouc sauvage du Kerry et de pieds enfermés dans une paire de bottes sous 40 degrés au soleil pendant trois jours. Je l'ai laissé chez Pataugas aussi, mais il était super bon ! J'en ai d'autres que j'ai trainés jusqu'en Guirlande, et je me suis fait un régime de frometons qui fouettent pendant 2 semaines, tous les soirs ! Le reblochon est passé au four en tartiflette il y a 10 jours seulement.



Lilie, fromage addict
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 25 Oct - 23:46

Ils sont donc bien comme on les imagine ?

Je sais po, je ne les avais pas imagines. Pas de surprise en tout cas. sourire

Lilie
avatar
mamina

Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par mamina le Lun 25 Oct - 23:53

Elle devait être contente Pataugas de ces beaux cadeaux embaumés !!!

Tiens ! je suis surprise, toi ? pleine d'imagination t'avais aucune image ds la tête ?
J'avoue que j'en ai plein... du moins de ceux que je n'ai pas encore vu en photo !
Notre Pataugas, je la vois plutôt brune, cheveux mi-longs, ondulés, yeux bleus même peut-être, grand sourire, poignée franche, pas la langue dans sa poche....
ça va peut-être vous faire rire si je suis à côté de la plaque !!!
avatar
Lilie

Localisation : Pieds sur Terre, tête dans les étoiles

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Lilie le Lun 25 Oct - 23:57

Nan, aucune image en tête. J'aime bien les surprises, je pense que c'est pour ça que je ne voulais rien imaginer.

Quant à Pataugas, je laisse filer ton imagination...

Lilie
avatar
Wapiti
Admin

Localisation : Annecy et Thonon (74) France

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Wapiti le Mar 26 Oct - 9:39

Mamina a écrit:Notre Pataugas, je la vois plutôt brune, cheveux mi-longs, ondulés, yeux bleus même peut-être, grand sourire, poignée franche, pas la langue dans sa poche....
ça va peut-être vous faire rire si je suis à côté de la plaque !!!
Lilie a écrit:Quant à Pataugas, je laisse filer ton imagination...
Notre Mamina, elle n'a pas encore fureté assez du côté de la rubrique des rencontres villageoises...

Il y en a que j'imagine... et qui se révèlent ainsi, ou complètement différent(e)s. Surprise jamais négative.
Il y en a que je ne sais, que je ne peux imaginer... la surprise est alors délicieuse, le petit brin d'angoisse et de suspens juste avant la rencontre réelle en plus...
Et il y a celles qui jouent les Arlésiennes et qu'il ne nous faudra jamais qu'imaginer... ce peut être décevant, c'est leur choix, à respecter.
Quoi qu'il en soit, je vous aime toutes et tous !

Allez, Lilie, continue à nous faire voyager en Gaule Villageoise.


_________________
"Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac

Contenu sponsorisé

Re: A votre rencontre! - Mini tour des web copains - Septembre 2010

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 20 Juil - 22:24