Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    dernier soubresaut arqué

    Partagez
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Sam 20 Juin - 18:13

    Georges a écrit:???


    Georges, c'est pas parce que t'as rajeuni chez les VF qu'il faut trop me vieillir ici...





    Bon à part ça, j'ai rien panné à ton histoire d'Ulysse touristo-marabouté, mais c'est vrai que je me suis arrêté au milieu du second paragraphe.





    Bon j'te laisse, j'ai un drame à vivre.



    IooI


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Dim 21 Juin - 10:30

    IooI a écrit:
    Bon j'te laisse, j'ai un drame à vivre.

    IooI
    Chouette, mon IooI, encore des démêlages de noeuds en perspective.

    Bon, Juliette, de sortie une fois de plus hier soir, y est allée sec sur le Chardonnay.
    Trop de trucs ouf à gérer ces temps-ci : le yoyo des sentiments, le chantage venu d´Angleterre, certains téléphones qui ne demandent pas mieux que de sonner, etc.

    Elle fait le ménage au niveau du plafond. Dès qu´elle a dépoussiéré sous la tignasse (douloureuse ce matin), elle vous narre par le menu détail les nouveautés.


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Lun 22 Juin - 20:57

    Je savais bien que PAF était un mec bien. Un Everest de sensualité d´une part, mais surtout un homme ouvert au dialogue. On est arrivés les premiers à la pizzeria. Enfin... moi. Lui a défoncé la porte du resto une demi-heure plus tard (« Impossible de trouver à me garer ! Si ça continue, je vais me mettre au vélov »). Et les lumières se sont éteintes lorsque nous sommes repartis, aussi bancals l´un que l´autre, après que la fontaine de Chardonnay et de Pinot Grigio se soit asséchée.

    Primo, il faut dire qu´on avait le feu au gosier, à force de mettre les points sur les I de notre relation, de nos carrières TGF respectives et surtout du risque à prendre (ou pas) concernant Jane.

    Secundo, j´étais dans tous mes états parce que pour arriver au resto, j´avais pris le métro et que je m´étais retrouvée nez à nez avec la savate du distribanque, cet avachi de mes deux. Je t´en ai pas encore parlé, t´es sûre ? Tu m´diras, je préfère ça que radoter.

    Il y a un an de ça environ, j´étais aux abois comme d´hab et je venais de faire un passage obligé par le distribanque avant de piquer un sprint vers le bureau. En repartant, je rangeais ma carte de crédit dans mon porte-monaie quand je me suis aperçue que j´avais oublié de prendre le pèze (un biffeton conséquent, rapport à ma fortune tout au moins).

    Au moment où j´ai opéré un demi-tour-toute pour foncer vers la banque, je l´ai repéré, ce tire au flanc, qui repartait au pas de charge sans chercher son reste. Evidemment le fric n´était plus là et à la banque, on m´a dit le lendemain que le billet n´avait pas été avalé par l´appareil. J´en ai déduit que ce morveux se la pétait pour quelques heures à mes frais. Le tout au quinze du mois, alors que j´étais déjà à découvert. Ô Rage ! Ô désespoir ! Surtout ultra méga rage.

    Deux semaines après, alors qu´exceptionnellement je prenais le bus plutôt que le métro, qui ai-je vu, avachi deux rangs plus loin, baissant le regard au moment où le mien plongeait dans le sien ? La lavasse du distribanque. Entre nous, pas vraiment un Adonis. Fringué avec un vieux blouson en toile déglingué d´un jaune pisseux écoeurant et des sandales assorties à ses yeux de cadavre. En gros l´épouvantail que tu plantes dans un champ si tu veux être sûr que les moineaux te gâcheront pas la récolte.

    J´ai l´ai fixé tout le temps qu´a duré le trajet. Quand il est descendu au même arrêt que moi, j´ai pensé qu´avec un peu de chance, s´il habitait le même quartier, j´aurais d´autres occasions de boxer sa conscience. Quand le bus est reparti, je l´ai hélé :

    - Et mon fric, il est où ? T´en as bien profité, au moins ?
    - N´importe quoi... De quoi vous m´parlez ?
    - Des cent euros que tu m´as barbotés, Monsieur-je-fais-l´innocent.
    - Je n´ai jamais volé d´argent et surtout pas le vôtre.
    - Ben voyons. On se reverra sûrement...

    Je l´ai croisé à plusieurs reprises. A chaque fois, il changeait de trottoir où il filait dans la direction opposée. Dernièrement, je l´ai surpris à la terrasse d´un café.

    - Ca te dérange pas de siroter un kir royal à la con avec mon oseille, pendant que je rame des heures tous les mois dans une boite de crétins pour pouvoir payer mon loyer ?
    - Ca ne va pas recommencer !
    - Ben, désolée de prendre sur ton temps... alors que tu t´accapares mon blé sans scrupule.

    Et j´ai continué ma route. La dernière fois, c´était dans le métro hier en allant à la pizzéria. J´étais déjà installée quand il est monté dans la rame. Il s´est assis au moment même où il m´a apercue mais... trop tard ! Je l´ai de nouveau fixé avec insistance. Je me foutais des voisins, de tout en fait pour ainsi dire. Au contraire, leur présence m´arrangeait. J´avais l´intention de jouer le tout pour le tout et de le pousser dans ses retranchements.

    - Tu sais pourquoi je te regarde comme ça ?
    - .....

    Alors-là, surprise. Il m´a fait signe de m´approcher et de m´asseoir à ses côtés. J´ai hésité une demi-seconde et puis je me suis dit que je n´avais rien à perdre. Il a sorti un porte-monaie, aussi nase que lui d´ailleurs, et m´a tendu cent dix euros.

    - C´était cent, pas cent dix.
    - C´est pas grave. J´ai plus besoin de bosser pour vivre. Prends les dix euros d´intérêts. Comme ça, on est quitte.

    (En prime, il m´a tendu sa sale patte, genre calumet de la paix et on n´en parle plus)

    - Dix euros, ça fait pas cher de l´heure. T´as pas plumé la bonne poule, mon pote, si tu veux rincer ta conscience.

    Sur ce, je lui ai refourgué son billet de dix et je suis sortie du métro. Sous le coup de l´euphorie, j´ai commandé un bonne bouteille de blanc en attendant PAF et je l´ai invité à bouffer. C´est pas si souvent.

    Bon, et Jane dans tout ça ? Va falloir que je me décide.


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mar 23 Juin - 12:27

    Glatch a écrit:Je savais bien que PAF était un mec bien. Un Everest de sensualité d´une part, mais surtout un homme ouvert au dialogue. On est arrivés les premiers à la pizzeria. Enfin... moi. Lui a défoncé la porte du resto une demi-heure plus tard (« Impossible de trouver à me garer ! Si ça continue, je vais me mettre au vélov »). Et les lumières se sont éteintes lorsque nous sommes repartis, aussi bancals l´un que l´autre, après que la fontaine de Chardonnay et de Pinot Grigio se soit asséchée.

    Primo, il faut dire qu´on avait le feu au gosier, à force de mettre les points sur les I de notre relation, de nos carrières TGF respectives et surtout du risque à prendre (ou pas) concernant Jane.

    Secundo, j´étais dans tous mes états parce que pour arriver au resto, j´avais pris le métro et que je m´étais retrouvée nez à nez avec la savate du distribanque, cet avachi de mes deux. Je t´en ai pas encore parlé, t´es sûre ? Tu m´diras, je préfère ça que radoter.

    Il y a un an de ça environ, j´étais aux abois comme d´hab et je venais de faire un passage obligé par le distribanque avant de piquer un sprint vers le bureau. En repartant, je rangeais ma carte de crédit dans mon porte-monaie quand je me suis aperçue que j´avais oublié de prendre le pèze (un biffeton conséquent, rapport à ma fortune tout au moins).

    Au moment où j´ai opéré un demi-tour-toute pour foncer vers la banque, je l´ai repéré, ce tire au flanc, qui repartait au pas de charge sans chercher son reste. Evidemment le fric n´était plus là et à la banque, on m´a dit le lendemain que le billet n´avait pas été avalé par l´appareil. J´en ai déduit que ce morveux se la pétait pour quelques heures à mes frais. Le tout au quinze du mois, alors que j´étais déjà à découvert. Ô Rage ! Ô désespoir ! Surtout ultra méga rage.

    Deux semaines après, alors qu´exceptionnellement je prenais le bus plutôt que le métro, qui ai-je vu, avachi deux rangs plus loin, baissant le regard au moment où le mien plongeait dans le sien ? La lavasse du distribanque. Entre nous, pas vraiment un Adonis. Fringué avec un vieux blouson en toile déglingué d´un jaune pisseux écoeurant et des sandales assorties à ses yeux de cadavre. En gros l´épouvantail que tu plantes dans un champ si tu veux être sûr que les moineaux te gâcheront pas la récolte.

    J´ai l´ai fixé tout le temps qu´a duré le trajet. Quand il est descendu au même arrêt que moi, j´ai pensé qu´avec un peu de chance, s´il habitait le même quartier, j´aurais d´autres occasions de boxer sa conscience. Quand le bus est reparti, je l´ai hélé :

    - Et mon fric, il est où ? T´en as bien profité, au moins ?
    - N´importe quoi... De quoi vous m´parlez ?
    - Des cent euros que tu m´as barbotés, Monsieur-je-fais-l´innocent.
    - Je n´ai jamais volé d´argent et surtout pas le vôtre.
    - Ben voyons. On se reverra sûrement...

    Je l´ai croisé à plusieurs reprises. A chaque fois, il changeait de trottoir où il filait dans la direction opposée. Dernièrement, je l´ai surpris à la terrasse d´un café.

    - Ca te dérange pas de siroter un kir royal à la con avec mon oseille, pendant que je rame des heures tous les mois dans une boite de crétins pour pouvoir payer mon loyer ?
    - Ca ne va pas recommencer !
    - Ben, désolée de prendre sur ton temps... alors que tu t´accapares mon blé sans scrupule.

    Et j´ai continué ma route. La dernière fois, c´était dans le métro hier en allant à la pizzéria. J´étais déjà installée quand il est monté dans la rame. Il s´est assis au moment même où il m´a apercue mais... trop tard ! Je l´ai de nouveau fixé avec insistance. Je me foutais des voisins, de tout en fait pour ainsi dire. Au contraire, leur présence m´arrangeait. J´avais l´intention de jouer le tout pour le tout et de le pousser dans ses retranchements.

    - Tu sais pourquoi je te regarde comme ça ?
    - .....

    Alors-là, surprise. Il m´a fait signe de m´approcher et de m´asseoir à ses côtés. J´ai hésité une demi-seconde et puis je me suis dit que je n´avais rien à perdre. Il a sorti un porte-monaie, aussi nase que lui d´ailleurs, et m´a tendu cent dix euros.

    - C´était cent, pas cent dix.
    - C´est pas grave. J´ai plus besoin de bosser pour vivre. Prends les dix euros d´intérêts. Comme ça, on est quitte.

    (En prime, il m´a tendu sa sale patte, genre calumet de la paix et on n´en parle plus)

    - Dix euros, ça fait pas cher de l´heure. T´as pas plumé la bonne poule, mon pote, si tu veux rincer ta conscience.

    Sur ce, je lui ai refourgué son billet de dix et je suis sortie du métro. Sous le coup de l´euphorie, j´ai commandé un bonne bouteille de blanc en attendant PAF et je l´ai invité à bouffer. C´est pas si souvent.

    Bon, et Jane dans tout ça ? Va falloir que je me décide.

    si, le compte est bon pour les intérêts, vu que ton livret A passe le premier Aoüt à 1%, (du jamais vu)
    Donc, 100 euros çà fait bien 10 euros de rapport pour un an.
    Sûr, il n'a plus besoin de bosser pour vivre, s'il en a escroqué pas mal dans sa vie.
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Mar 23 Juin - 12:38

    Georges a écrit:si, le compte est bon pour les intérêts, vu que ton livret A passe le premier Aoüt à 1%, (du jamais vu)
    Donc, 100 euros çà fait bien 10 euros de rapport pour un an.
    Sûr, il n'a plus besoin de bosser pour vivre, s'il en a escroqué pas mal dans sa vie.

    10 euros / 100 euros, ça fait 1% ça ?
    Georges, calme toi, t'es trop près d'tes sous.

    IooI, riche d'Amour.


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mar 23 Juin - 16:56

    IooI a écrit:
    Georges a écrit:si, le compte est bon pour les intérêts, vu que ton livret A passe le premier Aoüt à 1%, (du jamais vu)
    Donc, 100 euros çà fait bien 10 euros de rapport pour un an.
    Sûr, il n'a plus besoin de bosser pour vivre, s'il en a escroqué pas mal dans sa vie.

    10 euros / 100 euros, ça fait 1% ça ?
    Georges, calme toi, t'es trop près d'tes sous.

    IooI, riche d'Amour.

    Tu as raison, çà ne fait qu'un euro, une misère !!!!!
    Tu sais, quand c'est l'heure du repas, je ne réfléchis pas trop, mes neurones sont à sec.

    tout comme les intérêts de la CEP.
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Mar 23 Juin - 17:40

    coucou Carmencita, t'as des messages qui pleurent tout seul dans leur boite.... clin d'oeil

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mar 23 Juin - 19:44

    mamina a écrit:coucou Carmencita, t'as des messages qui pleurent tout seul dans leur boite.... clin d'oeil
    Et je fais quoi pour y parvenir?
    Quand je clique sur messagerie, je parviens aux expéditeurs
    mais quand je clique dessus, j'arrive à leur profil.
    Donc, pas facile de savoir!!!!
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Mar 23 Juin - 20:40

    clique sur le sujet du message "coucou!"
    vérifies que tu es bien sur messages reçus (boite de réception)
    bises
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mer 24 Juin - 6:24

    Bonjour,

    Je suis absente dès aujourd´hui.
    Mes messages ne seront ni lus ni traités avant mon retour.
    En cas d´urgence, veuillez revoir vos priorités.

    Juliette


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mer 24 Juin - 8:19

    mamina a écrit:clique sur le sujet du message "coucou!"
    vérifies que tu es bien sur messages reçus (boite de réception)
    bises
    Merci Mamina, je vais y aller voir.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Mer 24 Juin - 10:02

    Hello Juliette,

    Je suis absente dès après-demain.
    J'ai accepté les promenades.
    Je change de lieu et ce, jusqu'au début septembre ou fin août, rien n'est fixé.

    N'oublie pas de réitérer ta demande d'autorisation de visite à ce moment là.

    Jane
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Mer 24 Juin - 11:09

    surpris Hou mais c'est la débandade ici !!!!
    Juliette et Jane qui se prennent des vacances en même temps... ça va être bien triste en attendant leur retour... désappointé
    Mais elles auront plein de choses à nous raconter après, chouette ! gag !


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Mer 24 Juin - 13:23

    Moi je reste !
    Pour la veille sanit'... heuuu affective !

    Bon j'vous laisse, j'ai mon rendez-vous dans les bois,

    IooI, fidèle.


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Patand le Mar 30 Juin - 3:57

    Je ne sais pas pourquoi mais je trouve l'ambiance délétère en ce moment sur ce site, en vous lisant par- çi par-là. Quoi qui gn'a ? pensif
    avatar
    venezia

    Localisation : Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par venezia le Mar 30 Juin - 8:07

    PAs d'inquiétude Patricia,
    Il y a juste un peu de silence.
    Le village s'endort de temps à autre pour les vacances ou pour tout autre raison par exemple : des examens , des voyages, des rdv d'amour, garderies des petits enfants, séances de SPA ,bronzette sur les plages ou tout simplement les huit heures de travail pour les "djeuns".
    Agathe,( t retournée en Iran ?)Mamina, Béa, Pondy, Lilie (Dolma est restée en Thailande) LAhaut, Fabizan , vous avez une extinction de voix??(serait ce encore une pandemie ?) votre ordi est il agonisant ?
    Votre fidèle lectrice s'ennuie ... pleurs


    Dernière édition par venezia le Mar 30 Juin - 8:24, édité 1 fois
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Mar 30 Juin - 8:23

    Patand a écrit:Je ne sais pas pourquoi mais je trouve l'ambiance délétère en ce moment sur ce site, en vous lisant par-çi par-là. Quoi qui gn'a ?
    c'est parce que tu n'étais pas là : tu nous manquais ! clin d'oeil

    Cette grande révélation étant faite gag ! ,
    en quoi trouves-tu l'ambiance délétère sur cette discussion délurée et délirée des aventures de Jane et Juliette ?

    N.B.: Parfois, j'ouvre un dico même pour des mots dont je crois bien connaître la définition...
    délétère = < du grec deleterios, nuisible > nuisible à la santé, qui corrompt l'esprit
    ... heu, oui, OK, cette discussion est délétère, je suis d'accord ! rire
    Mais c'est bien en cela qu'on l'aime. sourire


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Patand le Mar 30 Juin - 8:43

    Non ce n'est pas à cause de la discussion délurée de Jane et Juliette. Quand au mot délétère je sais exactement ce qu'il veut dire. Non ce n'est pas ça. C'est dans certaines discussions entre hommes et femmes, parfois et même souvent en ce moment on ne sait plus si c'est du lard ou du cochon, si il y a rivalités pour un homme ou une femme, je sent des tensions : IOOI a des dicussions surprenantes par-çi, par-là et, j'ai comme l'impression qu'il y a combat de coq, pour celui-ci ou celle-la. Ca plombe l'ambiance. Même sous couvert de smileys. Mais ce n'est que mon humble avis. Et je remarque ça sur différents sujets. Désolée si je me trompe, mais je ne crois pas.
    En tous cas aujourdh'ui je vais un tout petit peu mieux et il fait moins chaud en Vendée. Je respire.
    Wap tu n'a pas répondu à question sur les messages MP que je reçois at que je ne peux ouvrir. Bonne journée à toi et à tous. :zouav:
    avatar
    Wapiti
    Admin

    Localisation : Annecy et Thonon (74) France

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Wapiti le Mar 30 Juin - 9:31

    Patand a écrit:C'est dans certaines discussions entre hommes et femmes, parfois et même souvent en ce moment on ne sait plus si c'est du lard ou du cochon, si il y a rivalités pour un homme ou une femme, je sent des tensions : IOOI a des dicussions surprenantes par-çi, par-là et, j'ai comme l'impression qu'il y a combat de coq, pour celui-ci ou celle-la. Ca plombe l'ambiance. Même sous couvert de smileys.
    Ho, mais Patricia, faudra t'y faire et sans impression négative :
    avec IooI, c'est toujours du lard et du cochon ! rire
    C'est notre amoureux transi, dont la spécialité est l'intervention ponctuelle ciblée pour rappeler son amour pour son p'tit bout de tissu à fleurs et pour tenter de détourner toute attention masculine auprès du sujet de son adoration. Il y a effectivement 'combat de coq'. clin d'oeil
    Il est comme cela, on l'aime comme cela. sourire
    Il ne faut y voir aucune tension, aucune ambiance plombée. C'est juste IooI. clin d'oeil

    Quant à tes problèmes de mp, j'ai répondu par mèl.


    _________________
    "Nous méritons toutes nos rencontres, elles sont accordées à notre destin et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer." F. Mauriac
    avatar
    Patand

    Localisation : Vendée

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Patand le Mar 30 Juin - 9:33

    Merci Wap sourire
    avatar
    fabizan

    Localisation : Pornic (Loire-Atlantique)

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par fabizan le Mar 30 Juin - 10:33

    Ni extinction de voix, ni ordi agonisant Venezia, simplement du boulot et une vie intense hors boulot. Et puis je ne vais pas venir roucouler sur le forum, ça va en énerver plus d'un et puis IooI fait ça très bien (je parlais de ses roucoulades que j'adore !)
    En tous cas comme je l'avais promis je ne vous abandonne pas, c'est toujours bon de vous retrouver tous même si c'est brièvement. Et contrairement à Patricia je ne trouve pas du tout l'ambiance délétère. J'en profite Patricia pour te souhaiter un prompt rétablissement (ce sont sûrement tes soucis de santé qui te rendent plus sensibles à quelques petites phrases jetées ici et là).


    _________________
    Fabienne
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Mar 30 Juin - 10:49

    Patand a écrit:Même sous couvert de smileys


    Allô Patand ? Kess çé ce binz ?!



    Rassure-moi, "délétère", ça veut bien dire "délicieuse nan" ?



    Mais tu dois confondre passque j'n'utilise JAMAIS de smileys ! Et les combats de coq ça craint, c'est pas compatible avec l'Amour libre !



    Puis moi c'est pas du lard ou du cochon, c'est plus forestier en ce moment, genre sanglier si tu veux.



    IooI, grouik grouik !


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Mar 30 Juin - 10:54

    Ouais, pis bon rétablissement too.
    Dans quelques temps (t'inquiète, tu seras rétablie d'ici là), avec mon Agathe on va faire un repas de noc', heu non c'est pas ça. De fianç', arf non plus ! mince j'ai oublié...
    Agathe, mon Agathe, c'est un repas de quoi déjà, qu'on va faire ?!

    IooI, A'ffamé.


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    venezia

    Localisation : Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par venezia le Mar 30 Juin - 10:59

    Fabizan,

    "Vie intense " deux mots qui me font rêver clin d'oeil
    et comme chantait Julio " ou est passée ma jeunesse ? ou sont passés mes beaux jours ......" rire
    Ce matin ici radio Nostalgie..
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mar 30 Juin - 11:47

    Patand a écrit:En tous cas aujourdh'ui je vais un tout petit peu mieux et il fait moins chaud en Vendée. Je respire.
    Salut Patand,

    chouette, c´est le principal! Ravie que tout ce soit bien passé et que ta plume nous soit revenue... entière!

    Ambiance délétère ici? Tu as dû voir ça sur un autre forum... Ici l´air est frais et léger, je le dis et redis : microclimat!
    Jane s´est mise au vert.
    Juliette en avait bien envie mais TGF ne l´pas vu d´un bon oeil. Faudrait qu´elle vous raconte... dès qu´elle aura retrouvé son allant.


    _________________
    Agathe

    Contenu sponsorisé

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 25 Mai - 7:07