Le Village du Peuple Etrange Voyageur

pour nos pensées, nos petites histoires et nos joutes littéraires autour des voyages


    dernier soubresaut arqué

    Partagez
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Mar 16 Juin - 23:03

    Passage en coup de vent. J´vais m´faire un sauna avec Jane parce que je suis à bout de nerfs. Comme j´te connais, tu serais capable d´appeler le Samu si j´te donnais pas de mes nouvelles. No worries, ma grande.

    C´est comme si la poisse avait mis la main sur ma vie depuis quelques jours. Ca a commencé vendredi au taf. PAF m´avait envoyé un mail pour me demander de lui faire passer au plus vite le protocole du dernier meeting. J´ai complètement zappé le message (par mégarde évidemment, pas par mesquinerie) et me suis arrachée en weekend.

    Faut dire que dans la matinée, j´avais dû boucher un trou pour le service « Qualité ». Tu verrais la chetron du chef de département. Ravagé par quinze ans de mauvais et déloyaux service dans boîte et (au bas mot) par le double de temps consacré à la défonce (avec en pole-position la bibine). Le caniche qui lui sert de secrétaire s´étant absentée pour une cure d´amincissement et la remplaçante ayant été bloquée par la grève du service public, c´est kitusé a dû se mettre mise au garde-à-vous.

    J´ai halluciné en rentrant dans son bureau parce qu´il avait deux clopes d´allumées, une dans la main, l´autre qui se consumait dans un cendrier qui débordait sur des dossiers. Au service « Qualité », on n´est apparemment pas encore au fait des nouvelles directives anti-tabac. Ceci explique cela : ce bouffon de Pagnard est le pote du PDG, qui laisse encore passer généreusement bon nombre d´abus, surtout chez les vieux de la vieille. D´après les confidences de PAF, auxquelles j´ai droit en exclusivité sur l´oreiller, ça ne devrait pas durer...

    Bref ! J´ai simulé une quinte de toux incurable en m´asseyant et j´allais commencer à prendre des notes quand ce pochetron m´en a proposé une ! Il m´est rien venu de plus percutant qu´un faible « non merci ». M´a demandé en prime si sa clope me dérangeait. Comme si j´allais lui faire le numéro de la chieuse stérile, hostile à tout. Bref, j´ai pas moucheté. Je m´en veux presque sur ce coup... Manque de franchise (savoir dire « NON ! », paragraphe 2 de mon programme « revivre »).

    Tout compte fait, on a tapé la petite discute assez pépère pendant dix minutes. Suite à quoi puis il m´a expliqué qu´il fallait que je rédige dare-dare des réponses à deux ou trois courriers urgents de réclamations « parce que, que vous le croyiez ou pas, il y a plus de blaireaux branquignols qu´on imagine, incapables de déchiffrer deux lignes d´explication pour décongeler une moussaka ! ». Je croyais qu´il allait me les dicter, les courriers. Nan. Au lieu de ça, il se lève en resserrant sa cravate et me fait « vous avez l´air plus dégourdie que la moyenne, je vous fais entièrement confiance pour le choix du contenu et de la forme ».

    Je l´aurais assommé, ce cave. Comme si j´avais que ça à faire, un vendredi aprem, de plancher sur ses réclas. J´ai zappé la cantine parce que je voulais rater à aucun prix ma première séance de karaté. Et c´est comme ça que PAF et son protocole sont passés aux oubliettes. Faut dire qu´avec Fabienne, on se tordait comme pas possible en dépeçant les nouvelles de la semaine sur le net avec, en Une d´un torchon, la mort du Héro de Kung-Fu. Tu sais, celui qui aurait été retrouvé pendu dans placard de sa piaule par un système de cordes plutôt louche, limite mystique. « Selon les enquéteurs, il serait mort d´un accident de masturbation ». Ouais, chacun ses vices, mais là... ouf ouf ! Comment veux-tu bosser avec ces conneries. Faites que PAF me pardonne, mon Dieu. Il a pas dû kiffer de se le coltiner en solo, le protocole.

    J´te mens pas, tout ça pour que finalement, le karaté passe à la trappe. J´ai fait le pied de grue trois-quart-d´heure devant le gymnase. En rentrant chez moi, j´avais un message à la con sur le répondeur qui me « prévenait » que l´entraineur était coincé par des inondations dans sa campagne et était obligé d´annuler et de reporter la séance.

    J´étais tellement à cran que j´ai enfilé mes Asics et j´ai pis ma bagnole pour sortir de la ville et aller courir en forêt. Si je te dis buse, tu penses à quoi ? Au film d´Hitchcock, ouais. Ou à mon jogging dorénavant. J´ai eu la trouille du siècle. Je courrais bien quand un ovni, surgi de nulle part, m´a planté des trucs dans le crâne au point que j´ai fait un volplané sur trois mètres. Sur le coup, je flippais tellement que j´ai pas pigé ce qui m´arrivait. En me relevant puis en avançant au pas de charge, je l´ai vue derrière moi, la buse, qui me repiquait droit sur ma tête. Qu´est-ce que t´aurais fait à ma place ? J´ai chopé le premier bâton que j´ai trouvé et l´ai agité comme une tarée au dessus de ma tête en gueulant. Ouste, j´ai déguerpi. La vache, c´est la première fois que je pique un sprint sur plusieurs kilomètres à en avoir la chair de poule!

    A la maison, grosse panique. Dans mon carnet de vaccination, que dalle, pas une trace de vaccin rabique récent. Comme par hasard, Hossein était injoignable. Devine où j´ai fini la soirée : plantée à 22heures, dans la salle d´attente du médecin de garde.

    Sinon, j´ai cafardé tout le weekend, à guetter un signe de vie de PAF. Mal dormi, pas beaucoup mangé. Envie de rien. Alors quand Jane m´appelée pour me proposer un sauna, j´ai sauté sur l´occaz.

    Te bile pas, poulette, j´ai déjà repris le dessus..


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mer 17 Juin - 17:54

    Glatch a écrit:
    carmencita a écrit:
    Et moi??? je suis où dant tout celà?

    Je te rappelle, ma Poulette, que je t´ai proposé un rôle (de fiction, comme pour nous, les autres acteurs et actrices, pas de favoritisme sur le plateau...), et que tu as fait ta starlette en prétextant que tu saurais te débrouiller toute seule.

    Ma proposition tient toujours.
    OK, mais je ne me sens pas dans la fiction, donc, je vais voir les autres sujets.
    Je n'ai pas la plume qui s'envole.................;
    Mais, il y en a ici qui s'en sortent à merveille, je leur laisse la priorité.
    A bientôt.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Mer 17 Juin - 18:10

    Hola Carmencita, t'as l'air un brin agaçée, me trompe-je ?

    Allez, c'est pourtant marrant l'imaginaire, d'alleurs t'aimes bien aussi puisque tu portes un chouette masque qui fait une Carmencita autre.

    Dom.

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Mer 17 Juin - 18:47

    pondy a écrit:Hola Carmencita, t'as l'air un brin agaçée, me trompe-je ?

    Allez, c'est pourtant marrant l'imaginaire, d'alleurs t'aimes bien aussi puisque tu portes un chouette masque qui fait une Carmencita autre.

    Dom.
    Non, je ne suis pas agacée, mais depuis mes 4 mois passés en mer, j'ai le mal de terre.
    Je pensais rencontrer Ulysse, à Mykonos quand j'y suis allée en chaloupe, j'ai eu beau scruter les profondeurs, rien..........;;
    Circé l'avait déjà charmé.
    Et Pénélope ne le lâchait pas
    Ensuite, je me suis tournée vers Poséïdon, il m'a dit que j'étais trop vieille.
    Je suis allée voir Zeus, il m'a dit qu'il ne voulait pas changer de reine, qu'il se consacrerait à Héra.
    Je me suis tournée vers Mars, (c'est ma planète), le dieu de la guerre m'a dit qu'il me faudrait mettre une cuirasse et un casque, donc, il faisait trop chaud, pas partante, je l'ai planté là;

    Hercule, parlons en !!! fort en muscle, mais pas intello pour deux ronds, impossible de discuter avec lui de mes dix livres lus.

    Là, je me suis tournée vers un humain, le roi lyre, il jouait du piano et de la harpe.
    Je lui ai demandé de me jouer une mélodie, il m'en a donné Dix en cadeau.

    Mais comment donc s'appelait-il déjà??? ah oui, PP, ses initiales, (pas pépé).
    Je le retrouvais tous les soirs, en sirotant une téquila.
    Et quand je l'applaudissais discrètement, il me disait thankiou, avec un sourire.
    Ses yeus bleus pétillaient.
    Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, merci Pondy de m'avoir secoué les puces pour me sortir de ma léthargie nostalgique.
    C'est notre killeuse d'icebergs qui va se dire qu'enfin, Blanche Neige a trouvé en plus de Grincheux, des nains à son service.
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Mer 17 Juin - 22:40

    Glatch a écrit:la buse, qui me repiquait droit sur ma tête.
    Mouaim, bon d'accord mon Agathe, c'est de la fiction, mais faudrait p't'être quand-même songer à rester dans le crédible...

    IooI, ton Inséparable.


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Jeu 18 Juin - 0:14

    La question principale est : de quelle couleur est ton jogging ?
    Préviens-nous, qu'on ait pas un remake des "Oiseaux" dès qu'on met le nez dehors...
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Jeu 18 Juin - 0:19

    Comment ça ? IooI, le vrai, tu mets en doute ce que dit Glatch ?
    Tu t'es vendu tout seul ! t'es démasqué ! t'es IooI le faux !!! clin d'oeil
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Jeu 18 Juin - 10:19

    IooI a écrit:Mouaim, bon d'accord mon Agathe, c'est de la fiction, mais faudrait p't'être quand-même songer à rester dans le crédible...

    IooI, ton Inséparable.

    Mon inséparable,

    Tu es bien placé pour savoir que la période de nidation a lieu fin avril.
    Pour une fois que Juliette ne raconte pas de salades… Elle a dû s´approcher trop près du nid des bébébuzz et la môman a branché le pimpompin !

    Maminoche, Juliette court en short au mois de mai. C´est crédible, ça ?

    Si elle retrouve son carnet de vaccination, elle vous scanne la page concernée, bande de rabat-joie !!!


    _________________
    Agathe
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Jeu 18 Juin - 13:54

    mamina a écrit:La question principale est ...
    Il y a bien trop de questions principales, Mamina! Le mieux est d´y répondre au fur et à mesure.
    Allez, zou, un petit passage.


    J´vais enfin voir ma mère et passer un weekend avec elle. A force de me recentrer sur moi-même, j´en oublie la tribu.

    De toute façon, quand je vois que mon opération « revivre » part en vrille, j´vais être plus dispo. Entre le karaté qui ne veut pas venir à moi ou moi qui ne peux pas aller au Karaté (j´ai raté la deuxième séance en sortant trop tard du bureau), Hossein qui a rencontré dimanche en la sauvant, une créature de rêve, soi-disant égarée avec ses deux bambini, dans le tunnel hanté du parc Mickey et qui n´est plus joignable que sur répondeur, et enfin PAF, parti en séminaire de management au Portugal, et qui prolonge l´utile par l´agréable, c´est à dire des vacances (certainement pas en « solitaire », terme banni du registre pafien), je patine une fois de plus sur la pente escarpée que je m´escrime à remonter depuis peu.

    J´ai donc fini par appeler ma Mum.

    - Mais qui te dit que tu as besoin d´un homme pour t´accomplir ?
    - Bien sûr que j´ai besoin d´un homme à mes côtés ! Tu lis trop « Agrippine » et Bretecher en général, Mam.
    - Non, figure-toi que je lis le Canard Enchainé puisque tes sœurs ont profité de la Fête des Mères pour me renouveler mon abo…. Elles sont même venues, elles !
    - Merde ! Ca m´est complètement sorti de la tête. Elles auraient pu me biper…
    - Elles l´ont fait à ce qu´elles m´ont dit… C´est pas grave. Tu peux toujours venir ce weekend pour te faire pardonner…
    - Justement, je viens avec la nouvelle édition du Petit Robert ! Je sais que tu en as besoin parce que le tien doit finir par se disloquer.
    - Arrête de jouer la riche. Tu es toujours fauchée. Viens sans rien.
    - Bon ben, je te prends que les Noms Communs, alors… On t´offrira les Noms Propres à Noel. C´est vrai que je sais pas comment je me débrouille, mais depuis le passage à l´euro, mon compte est sans arrêt troué.
    - Très bien si tu viens! Je mets une bouteille de blanc au frais.
    - Un magnum plutôt…
    - On fête quelque chose ?
    - Nan. Justement…
    - Tu n´es pas malade, au moins ?
    - Nan. Quoique... j´ai failli attraper la rage.
    - Quoi ??
    - Rien. Je te raconterai. A demain, Mam.


    Pièce jointe :

    http://www.clairebretecher.com/NET/classic/psaume.htm


    _________________
    Agathe
    avatar
    Fabricia

    Localisation : Alpes Maritimes

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Fabricia le Jeu 18 Juin - 14:04

    rire Merci, Agathe, je ne résiste pas à Claire Bretécher :

    http://www.clairebretecher.com/

    Elle a l'art de nous remettre les idées en place !


    _________________
    Fabricia
    "Le présent est un leurre puisqu'il se transforme sans cesse en passé" (selon Flora Groult)
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Jeu 18 Juin - 14:34

    Fabricia a écrit::lol: Merci, Agathe, je ne résiste pas à Claire Bretécher
    Tout le plaisir est pour moi, Fabricia.

    Son acidité, mâtinée de tendresse (bien cachée!) fait également mon bonheur.


    _________________
    Agathe
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Jeu 18 Juin - 16:49

    Depuis que Glatch nous a évoqué Claire Brétécher, j'ai le nez dans les BD à la recherche d'une page que je vais essayer de vous passer...
    J'adore ! mais le dernier bouquin ne m'a pas emballée du tout, surement trop "chelou" et "guedin" pour moi !
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Jeu 18 Juin - 18:41

    Je vous envoie ce long message par Maître Ravensburger qui sait parait-il emboîter les puzzles mieux que quiconque. Et il a du pain sur la planche ce brave type.
    On me l’a commis d’office et je ne suis pas un cadeau.
    C’est un p’tit jeune si menu qu’il se colle au mur si t’éternues, il souffle sur ses cheveux qui ressemblent à du coton cardé qui aurait traîné au congélateur. Il a une grosse mèche qui tombe d’un bloc sur son front lisse et il tord la bouche pour la dégager. Ca fait fuuuu quand il souffle et ça pue l’aïl.

    Quand les flics m’ont emmenée pour identification, je n’ai pas eu le temps de dire ouf et je me suis retrouvée ici à la prison de Worm Wood Scrubs. J’ai eu droit à mes 24 heures de garde à vue et paf, direct inculpée.
    Tel que c’est parti, je peux attendre ma levée d’écrou.
    Parait que Matthew a été tué, parait que c’est moi, qu’il y a des preuves irrrrréfutables.
    J’ai eu le droit de donner un seul coup de téléphone. Je l’ai pas pris. A qui j’aurais téléphoné ? A Déborah, elle en aurait fait des gorges chaudes..A Juliette ? trop occupée avec son PAF

    En tout cas, je suis innocente même si j’ai eu envie de lui piquer une brochette dans le bide un jour quand on était chez ses parents, à une party organisée en l’honneur des soixante ans de son père. Parce que Matthew, il se la joue pauvre mais ces parents sont pétés de thunes et vivent dans une maison faux Tudor j’me la pète à Salisbury près de Stonehenge. Il m’avait horripilée ce jour là à critiquer ses parents.

    Le commissaire Saucissonsec un émigré français, naturalisé anglais londonien a envoyé deux bleus à mon bureau. Parait qu’il y avait une carte postale représentant les bords de la Tamise et que c’est là qu’on a retrouvé Matthew. Ils ont saisi mon ordinateur et on vu que j’allais sur le forum –le village-, z’ont pas encore trouvé mon pseudo mais ça va pas tarder, des zélotes, pas celui qui est religieux mais celui qui pousse le zèle jusqu’à l’aveuglement, et y’en a sûrement, vont cafter pour se faire bien voir. Et là, ouh lala en plus de meurtre, je vais être accusée d’exercice illégale de la médecine.

    Voilà, maintenant vous savez tout. Je partage ma cellule avec trois autres femmes, si je peux je vous en parlerez plus tard. Je dors sur la couchette du bas et j’ai les effluves de la tinette toute la journée. On a une heure de promenade, ben, c’est trop parce que marcher une heure c’est crevant surtout avec cette chaleur. C’est pire que le sauna avec Juliette.

    Parait que j’ai le droit de cantiner et de recevoir des colis, et d’ailleurs c’est pour ça que je vous fais passer mon message.

    Je voudrais bien relire « la perle » de Steinbeck, il est sur l’étagère du dispensaire et c’est le seul et unique livre que je veux même si je le connais par cœur.
    Merci bien, ça f’ra pas trop cher j’espère.

    Salut tout le monde

    Jane
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Jeu 18 Juin - 20:12

    pondy a écrit:Quand les flics m’ont emmenée
    Nous vlà bien !
    Jane, je vais te sortir de la mouise avec mon collègue John.
    Tiens bon.


    _________________
    Agathe
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Jeu 18 Juin - 23:18

    Chère Jane,

    Il fallait bien que ça arrive aussi !
    Je ne sais pas si les preuves sont si irrrrrrréfutables que tu le dis mais en attendant la fin de l'enquête t'es mal barrée !
    Dès demain je t'envoie mon poche de Steinbeck, tu me le rendras à la sortie, il ne vaut plus grand chose, la couverture n'est pas terrible et il est tout écorné à force d'être lu mais j'aurais du mal si Kino n'est plus dans la bibliothèque... si tu restes là-bas plus longtemps que prévu, pas grave, je passerais au Troc'livres à côté, ils doivent l'avoir...
    D'ailleurs, si t'es enfermée pour..... on ne sait jamais (toujours ces fameuses preuves irrrrrréfutables !) on va voir si au village quelqu'un ne serait pas prêt à t'accueillir en liberté conditionnelle, tu ferais quelques heures d'utilité publique au dispensaire qui manque cruellement de personnel et comme pour l'instant le pub est fermé, tu n'aurais pas trop de bêtises à faire... quoiqu'il y a un singe au look un peu maquereau qui vient de débarquer !
    J'envoie un mot à Maître Ravenbruck dans ce sens, il se chargera de recoller au mieux les morceaux !
    En attendant que ton sort soit scellé, donnes-nous quelques détails sur cette sordide histoire...

    Bien affectueusement,
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Ven 19 Juin - 12:34

    Mamina, ta proposition est vachement gentille mais ne te déprends pas de Kino et Cocoyito. Ce bouquin toujours si actuel te fera défaut parce que dès qu’on ne l’a plus sous les yeux, on perd l’essence ( ?), l’essentiel ( ?) de ce qui fait l’existence. Si t’en trouves un au Troc’livres tu peux l’envoyer par fédéral express, à l’adresse de mon avocat, il est d’accord.

    Juliette, je te prie de ne pas faire d’offres que tu ne puisses tenir. Déjà qu’on ne se voit que quand tu topes des billets low-cost –Germany- Gastwick – c’est-à dire une fois par an… En plus John peut pas me piffer depuis l’expédition en Sibérie organisée par l’ARC. Tu t’rappelles ? J’avais fait un feu pour nous réchauffer avec les montants de la yourte, pensant que c’était notre stock de bois de chauffage. Y’a que toi qui a eu chaud, t’avais les bras d’un certain IooI.

    J’ sais pas en France, mais ici, quand le procureur de la Couronne décide de la détention provisoire, il ne peut le faire qu’avec des preuves. Chez vous, parait que de fortes présomptions suffisent.
    Pour obtenir la liberté conditionnelle, c’est impossible en cas d’accusation pour meurtre. J’essaie au mieux d’aider mon avocat à me remémorer cette journée fatidique mais il m’a demandé de ne pas en parler à l’extérieur pour le secret de l’instruction et de la défense.

    Je ne suis pas trop mal. Même, je ris, ce qui ne m’était pas arrivée depuis un bail. Faut dire que Milady (c’est le surnom d’une femme de ma cellule) met le paquet. Elle a écopé de six mois fermes pour utilisation frauduleuse du chéquier de sa boîte. Elle s’est offert une semaine à Bora-bora, Club Med so frenchy, une semaine de Bali, Club Med so frenchy, une semaine Cadaquès, Club Med so frenchy. Elle dit que ça vaut le coup de se prendre six mois et elle nous raconte ses aventures ébouriffantes avec les GO toute la journée.

    On a aussi droit à une douche par jour. Chez nous, les anglais sont pudibonds et dans le pénitencier, c’est pas comme chez vous où toutes les femmes sont à poils à se doucher ensemble. Nous, on a des boxes où y’a que la tête qui dépasse et jet d’eau directionnel. Le pommeau est fixé au plafond et le jet part contre le mur. Faut se plaquer contre celui-ci et on peut être mouillée, c’est pas mal.
    Ce qui me gêne, et finalement y’a que ça, c’est l’épaisseur du matelas, une phalange de mon index, j’ai mesuré, et j’ai un mal de chien aux vertèbres et aux hanches quand je me retourne.
    Somme toute, chuis pas à plaindre. Plus de boss au regard torve, plus de collègues qui déblatèrent sur machin, truc, plus besoin de courir pour attraper le dernier métro, plus de portable à recharger (ici on n’a pas le droit d’en avoir un), plus de bouffe à faire, servie à 13 h et 18 h archi régulièrement et vachement équilibrée en plus, pas de lessive et toutes logées à la même enseigne question mode. Blouse bleue, pantalon noir et chaussons en feutrine, noirs.
    Une vie bien régulière, à 22h la lumière s’éteint, mes consoeurs prennent toutes des somnifères que l’infirmière passe par la lucarne et moi, je suis bien peinarde pour rêver tout mon saoul.

    Jane
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Ven 19 Juin - 18:13

    pondy a écrit:Juliette, je te prie de ne pas faire d’offres que tu ne puisses tenir. Jane
    Hi Jane,

    Mais j´ai jamais rien su faire d´autre que des offres impossibles à tenir ! A force de s´acharner, figure-toi qu´il est possible de jouer un tour au destin ! Pas gagné dans ton cas… mais jouable.

    Pourquoi t´as pas craché l´morceau, l´autre jour, quand on marinait à 80°C ? J´avais bien pigé qu´un truc tournait pas rond chez toi. Mais comme t´étais peu loquace, j´ai pas insisté. Au lieu de ça j´ai essayé de te colorier les idées (que t´avais noires, exclusivement) avec mes histoires de débâcle sentimentale, toutes plus en vrac les unes que les autres.

    Héhé, d´ailleurs, si tu voyais la tournure qu´a pris ma vie amoureuse ! Le vide sidéral : empty, empty, empty. Comme si le bing-bang était passé par là.

    Bref ! Tout ça pour te dire que j´ai jamais été aussi dispo (même si c´est pas le mois où les étoiles me sont le plus favorables) et que je suis déterminée à te sortir de ce pétrin.

    J´en ai touché deux mots discrets à John. Son cousin est avocat à la City. Un neveu ultra blaire de Gordon Brown a parait-il fait appel à lui récemment, pour une histoire de deal de notes de frais. Il est tout sauf fumiste, le lascar. Il va te sortir de cette mouise. Tu peux déjà faire le décompte des croix sur le mur de ta cellule et plier ton sac (t´as pt´être juste le temps de finir le Steinbeck…). Mamislava est aussi des nôtres, son bon sens nous sera utile.

    Dis-moi, Jane, tu l´as quand même pas embroché, ce cave de Matthew ?? T´avais fumé au-delà du raisonnable ? Fuck, fuck fuck ! Putain, j´y crois toujours pas que t´es mêlée à ce polar à deux balles. Anyway. Même si c´est vrai que tu l´as dégommé, tu devais avoir tes raisons pour le faire. J´te fais confiance.

    Juste deux cht´ites questions, si tu permets…
    Little a : est-ce possible de te rendre visite ? Si oui, quand ?
    Little b : qu´est-ce qu´on peut t´apporter ?

    Please, ne fais pas l´autiste sur ce coup… réponds.

    Je t´embrasse

    Juliette


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Ven 19 Juin - 19:22

    Glatch a écrit:Héhé, d´ailleurs, si tu voyais la tournure qu´a pris ma vie amoureuse ! Le vide sidéral : empty, empty, empty. Comme si le bing-bang était passé par là.
    Bref ! Tout ça pour te dire que j´ai jamais été aussi dispo (même si c´est pas le mois où les étoiles me sont le plus favorables) et que je suis déterminée à te sortir de ce pétrin.
    Au sujet de ta vie amoureuse, vide sidéral !!!! mais à qui tu veux faire croire celà la Diane Chasseresse ???
    Je t'ai vue l'autre jour, courir dans la forêt avec ton arc et tes flèches.
    Devant toi, il y avait une meute qui s'enfuyait à toutes jambes, mais, toi, la Diane chasseresse, première au sprint, tu les as rattrapés.
    Je n'ai pas voulu voir la suite, je me suis voilée la face
    Bien que la burka soit à la suppression à l'ordre du jour.
    avatar
    IooI

    Localisation : Île Moon's Terre

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par IooI le Ven 19 Juin - 20:46

    Georges a écrit:Devant toi, il y avait une meute qui s'enfuyait,

    Heuuu, mon cher Georges, si vous permettez, la meute elle s'est enfuie surtout grâce à mon râle brâme.

    IooI


    _________________
    J'aime mon p'tit bout de tissu à fleurs.
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Ven 19 Juin - 21:33

    carmencita a écrit:Je n'ai pas voulu voir la suite, je me suis voilée la face.
    Carmencita,

    on est vraiment en pleine fiction... que ça en devient de la télé-réalité.

    PS : Juliette gamberge sur les "urgences" et les top priorités de sa vie, le tout dans le cadre se son programme "revivre". Sois gentille, laisse la se recentrer sur elle-même sans la distraire avec des histoires de chasse à l´arc.
    PS2: tu ferais mieux de te décarcasser pour Jane.


    _________________
    Agathe

    carmencita

    Localisation : Hyères Var

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par carmencita le Sam 20 Juin - 13:07

    IooI a écrit:
    Georges a écrit:Devant toi, il y avait une meute qui s'enfuyait,

    Heuuu, mon cher Georges, si vous permettez, la meute elle s'est enfuie surtout grâce à mon râle brâme.

    IooI

    EH, GEORGES c'est pour VF où je suis un troll.
    Ici c'est CARMENCITA.
    Je me demande qui est le JACKIE 69 qui m'a dénoncée sur VF, je vais le pulvériser.
    Un peu prétentieux le cerf de service, pour ton brâme............, mais comme on dit, la valeur n'attend pas le nombre des années, et comme tu as vingt ans d'âge mental, chacun sait qu'à cette période de sa vie, on se croit invincible.
    Ceci dit, moi aussi j'ai le même age mental que toi, et j'en suis très heureuse.

    Savais-tu que notre Ulysse, se croyant invulnérable, parti avec Pénélope en voyage, s'est choppé une tourista?
    Et qu'il est allé voir un marabout, pour:
    1) le guérir de sa dysenterie
    2), comme le marabout Marocain avait la capacité de le délivrer de tous les maux, il en a profité pour faire un bilan total de désenvoûtement !!!!
    çà a réussi, résultat, il a perdu la mémoire, il ne sait plus combien il a payé ce charlatan;
    Il ne se souvient même plus de sa date de naissance, heureusement il est sur un autre site qui m'a dit que c'était aujourd'hui son anniversaire.

    Donc, Pénélope doit lui tenir la main pour qu'il ne se perde pas en chemin.elle lui donne la becquée à la cuillère.
    Il ne se rappelle même plus les grands voyages qu'il a fait, donc, en cadeau d'anniversaire, je lui envoie l'album complet de Liliade et l'Odyssée, pour lui rafraîchir la mémoire.
    Je ne sais pas si tu te rends compte !!! il m'avait prise pour Athéna
    Il a confondu mon masque avec son casque............
    Pauvre Ulysse, bon pour la maison de retraite
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Sam 20 Juin - 15:01

    Ma chère Juliette,

    Ta sollicitude me touche beaucoup et c’est comme si je voyais ton visage tout crispé d’indignation devant l’injustice dont je suis victime.
    Tu as l’air de dire que j’aurais pu embrocher Matthew. Alors, oui j’aurais pu le faire mais je ne l’ai pas fait. J’avais pas de pique à glace figures-toi. Je n’ai pas d’instinct assez sauvage pour ça.
    John, nanti de son cousin avocat ne me servira à rien. C’est pas d’un fiscaliste dont j’ai besoin mais d’un pénaliste et Maître Ravensburger n’assure pas si mal finalement.
    La prison de Worm Wood Scrubs est vachement belle de l’extérieur. Y’a plein de touristes qui viennent la prendre en photo séduits par le porche et les deux tours de part et d’autre. C’est une prison célèbre et tout le monde croit qu’elle n’est remplie que d’hommes. Depuis quelques années, y’a un quartier de femmes et j’en sais quelque chose !
    Ma cellule est toute de pierres apparentes, c’est très esthétique à l’œil et si j’ouvre bien les mirettes, gravés dans la pierre, je peux lire les noms des hommes qui sont restés bouclés. Ca devait être la cellule des –W-, peut-être qu’ils rangeaient les hommes par ordre alphabétique !
    Y’a :
    .John Williams 1854 St Geo In E, Middlesex
    Thomas Williams 1835 St Brevill, Gloucestershire
    Edward Willis 1839 Queen Camel, Somerset
    Alfred Wilson 1837 Walsley, Yorkshire

    Si tu dis qua Mamislava et toi êtes prêtes à m’aider, j’ai une idée lumineuse.
    Comme tu sais, ça traficote dur au gouvernement anglais. Notre ministre des finances a démissionné, donc ce que je vais te proposer n’est pas pire que leur malhonnêteté. Vous pourriez dire que nous avions passé la soirée ensemble, celle où cet abruti de Matthew est mort. Mamislava aurait fait une garbure dont nous nous étions régalées et nous serions ensuite allée à la nuit tombée faire un tour sur le London Eye, la grande roue qui culmine à 135 mètres de haut, on l’on a une vue à 40 km à la ronde et que visitent trois millions de touristes dont vous deux. Nous ne serions rentrées qu’à minuit.

    Ne me sors pas le coup du faux témoignage. J’ai rien dit quand tu m’as piquée Hossein alors tu peux me rendre un p’tit service, c’est de bonne guerre.
    Pour faire bonne mesure tu peux dire qu’on était avec celle qui avait été confondue avec Athena. Je ne sais pas si elle sera utile mais l’union fait la force hein ?

    Pour les visites faut déposer une demande au greffe, p’têtre qu’en graissant la patte, tu auras une autorisation rapide. On n'est pas à une corruption près.
    Tu veux apporter quelque chose ? J’ai reçu tout à l’heure le bouquin de Mamislava et j’pense qu’il me manque juste du pudding.
    Passe chez moi s’ils ont enlevé les scellés, sur la malle du vestibule, sous l’écharpe, j’ai oublié un gros pudding et comme tu sais, le pudding se bonifie en vieillissant comme le vin.
    J’aurais bien aimé manger une cuisse de roast turkey mais tu fais la cuisine comme un pied, donc tu peux te dispenser.

    Ha encore une dernière indication.
    Pour arriver ici, tu prends le métro : Station White City ou East Acton sur la Central Line.
    J'ai hâte de te-vous voir.

    Love

    Et pour les habitants du village, best regards

    Jane
    avatar
    mamina

    Localisation : Près de Pau, sur le chemin de St Jacques...

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par mamina le Sam 20 Juin - 16:04

    Salut Jane,

    C'est pas que je veuille pas participer au faux-témoignage mais je vois pas comment l'alibi de la garbure va passer auprès des Sherlock Holmes qui se penchent sur ton cas !
    En deux coups de cuillères à pot (c'est le cas de le dire) ils vont vite découvrir qu'il est impossible de cuisiner ce délicieux plat à Londres ! où veux-tu que je trouve :
    un bon choux vert bien pommé, des manchons de canard et surtout les haricots tarbais, indispensable pour la recette...
    Le reste, en se dépêchant le matin j'arriverais encore à l'acheter vers Portobello Market mais le reste...
    D'autant plus qu'on ne peut pas dire qu'il y ait une colonie importante de béarnais à Londres, ni même en Angleterre, que veux-tu ! on y mange tellement mal ! finalement tu as de la chance à la Worm Wood Scrub, peut-être bien que le cuisinier est français ? renseignes-toi...
    Contente que tu aies bien reçu le bouquin, as-tu trouvé la lime entre les pages 70 et 75, il te manque quelques paragraphes mais c'est pour la bonne cause..
    Pour l'instant on s'est perdu dans le métro... enfin c'est plutôt Juliette qui a voulu qu'on suive un mec jusqu'au terminus, elle avait cru reconnaitre un certain Hossein... tu parles ! après il était l'heure de rentrer...tard... ça va mal finir pour moi, mon homme ne me comprend plus...

    Bises et.... courage !

    Mummy
    avatar
    Glatch

    Localisation : Ilmmünster, Bavière, Allemagne

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Glatch le Sam 20 Juin - 16:40

    Ma parole, c´est la cascade de tuiles chez les British. Comme si ca suffisait pas que Jane soit en cabane de l´autre côté de la Manche, John vient d´apprendre que TGF l´a débarqué. A croire que cette boite de crétins manchots prend un plaisir pervers à stigmatiser tous ceux qui ne sont pas coulés dans le moule.

    John bosse aux Ressources Humaines, comme Fabienne. Sauf que John est là depuis deux ans. Quand la collaboratrice de la start-up où il tafait avant est rentrée chez TGF, dans le service de Georges Sandre, elle a débauché assez vite John qu´elle aimait bien parce qu´ils formaient une bonne équipe tous les deux. Elle, c´est une ambitieuse mais pas chieuse pour un sou, ni dégénérée. Elle bosse, point. Sortie du bureau, elle est normale a priori, et se la pète pas métaphysique ni people. Bref, logique, elle s´est fait assez vite une place de choix dans le service. Le Georgie (le chef et l´Amour de Fabienne, tu suis ?) la trouvait au poil. Ben, c´était apparemment pas l´avis de Pol Pot et de ses sbires. Tu comprends, une nana dotée d´un cerveau en état de marche, c´est trop dérangeant.

    Vendredi alors qu´elle allait partir en weekend, il parait qu´elle a été convoquée sans prévenir dans les étages de la direction. Quand elle est revenue dans le bureau, pas plus d´une demi-heure plus tard, elle avait les yeux rougis et un kleenex déjà bien imbibé de rimel et de larmes. Remerciée ! sans même savoir pourquoi. John, qui était scotché, a fait :

    - Mais tu es sûre que t´as bien pigé? Tu as un préavis ?
    - Parait que je n´ai même pas besoin de revenir lundi...
    - What ! Mais ils peuvent pas faire ça, fuck ! Et moi, dans tout ça ?
    - Toi aussi. T´es de la même charrette, John. C´est à ton tour d´entrer dans le bocal. Bonne chance.

    Ambiance quoi. Infect. Faudrait flinguer tout l´étage, j´te jure parce que leur greffer des cerveaux ou des coeurs tous neufs, à ces requins, c´est peine perdue. Le John, il en est encore tellement groggy que je me demande comment il va s´en tirer. Putain, quel bordel. J´ai envoyé illico un sms à PAF pour lui dire que j´avais besoin de lui parler en urgence et que y avait intérêt à ce qu´il mette le gyrophare pour être à l´heure au rencard. On se voit ce soir à la pizzeria près de chez moi.

    En tout cas, ça tombe hyper mal tout ce bins. Et d´une, because Jane a grandement besoin de l´aide de John et de son cousin avocat, même si elle prétend que son bon samaritain de commis d´office fait l´affaire et qu´elle est aux petits soins au gnouf. Et de deux, parce que j´étais justement (enfin !) sur un projet sympa. Pour une fois que je mangeais solo à la cantine mardi dernier, j´ai demandé à un type, que j´avais jamais vu jusque là, si je pouvais squatter sa table. En prenant place face à lui, une fois que j´ai eu discrètement fait le tour du kit regard de casanova (mais tendance tendre), barbe de trois jours et teint hâlé, j´ai reluqué le badge « invité » qu´il avait agrafé de travers à son blouson en cuir.

    Comme rien ne passait et surtout pas le poulet basquaise trop cuit et les haricots verts filandreux, il m´a adressé la parole pour me demander s´il m´arrivait souvent de venir à la cantine et de rester contemplative à méditer devant mon assiette pleine, en attendant que le contenu refroidisse. J´ai retrouvé le sourire vu que le sien était foutrement contagieux. On a fini par taper la ptite discu sans prétention. Que tu le crois ou pas, ce type, simplissime d´aspect, est journaliste freelance et sortait d´une interview avec le service de presse. Son papier devrait sortir dans le numéro (tiens toi bien) des Echos de la semaine prochaine. Le prénom, euh orgasmique d´originalité : Philippe !

    Une fois que j´ai su pour son job, j´étais un peu tétanisée avec l´impression de balancer une connerie après l´autre. Tu sais, quand t´aimerais déballer des montagnes de trucs criants et subtils mais que tu sais pas comment les formuler. Ca te le fait des fois ? Ben moi, là, je sais pas si c´était la fatigue accumulée des derniers jours ou quoi... en tout cas, je me suis trouvée enfarinée comme pas possible. Bref, je déprimais à l´idée de retourner à ma pile de réclas et de courriers quand il m´a tendu sa carte et proposé qu´on se revoie.

    Là, dilemme, ma grande. Ouais, pour bien faire, faudrait que je consacre tout mon temps libre à Jane. Mais je peux pas laisser filer trois semaines sans revoir Philippe. J´attends de voir ce que PAF a à me raconter niveau boulot et relation. Après quoi je ferai le point. Dis, tu sais pas où je pourrais trouver du pudding comestible pour envoyer en Angleterre ?

    PS : t´as déjà fait un faux témoignage pour quelqu´un ?


    _________________
    Agathe
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Invité le Sam 20 Juin - 17:04

    Mummy, ta réponse si rapide est une vraie lumière. Ici, je suis dans les sous bassements de l’édifice et la fenêtre touche la voute, c’est dire que la lumière est chiche.
    J’avais pas pensé à ce problème de recettes, mais peut-être que tu pourrais trouver un truc de chez moi, style goose à l’oignon.
    La garbure me faisait saliver mais t’as raison c’est pas une bonne idée.
    Le cuisinier s’appelle Inderjit comme le père de l’écrivain indien Tarun J Tejpal. Ma co-thurne (j’te parle pas de la godasse mais de celle qui partage ma thurne) dit qu’il est pakistanais alors c’est fichu pour réclamer via une pétition, de la cuisine béarnaise.Pas de pot (ah, elle est bonne celle-là!)
    Tant pis.
    L’essentiel est que tu ne sois pas opposée au faux-témoignage (oh quel vilain mot, on va dire plutôt au soutien logistique).
    J’ai trouvé la lime mais t’as massacré la page 32 et 33 de ton livre. Elle va être bien utile puisque depuis que je suis ici, je ne me ronge plus les ongles.
    Pour scier les barreaux, ça va être une autre paire de manches et j’ai décidé de ne pas moisir ici alors, j’aurais pas le temps nécessaire pour en venir à bout.
    Les matonnes de l’accueil n’ont rien vu, faut dire que la littérature n’est pas leur fort. Elles, leur truc, c’est vider les quality street de leur boîte en fer avant de les donner aux destinataires et je suis bien sure qu’elles se servent au passage.

    Comment peux-tu avoir perdu Juliette ? T’es certaine qu’elle était avec toi ? Elle a l’air de dire qu’elle vient de rencontrer un Philip, journaliste de son état.
    Tu disais ça pour me faire plaisir, c’est ça ? Ne te bile pas, c’est son truc de se défiler, elle dit même qu’elle va m'envoyer un pudding, au lieu d’être ici à Londres avec toi, et de prendre le mien qui attend chez moi.

    J’y crois pas, et j’aurais dû pourtant, avec elle ça foire à tous les coups. « faire le point » Mouais..

    Enfin, si t’arrives à me sortir de là, Mummy chérie, j’dis dirais et donnerais quelque chose qui te permettra de finir tes jours dans une certaine opulence avec ou sans ton Homme, comme tu veux. C’est que maintenant, faut le dire, chuis très très à l’aise……et tant pis pour l’autre qui finira chômiste comme tous ceux de sa boîte d’ailleurs.

    Love

    Jane

    Contenu sponsorisé

    Re: dernier soubresaut arqué

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 25 Mai - 7:11